La Porte Dogon, galerie d'art africain, le site de vente en ligne d'Essentiel Galerie: Art premier, art tribal, art primitif
...
Options de recherche




Voir nos objets d'exception

Objets d'art africain :


Les réalisations d’art africain fascinèrent nombre d’artistes et collectionneurs européens au XXe siècle. D’André Breton à Picasso, tous furent saisis d’une fièvre acheteuse qui s’est rapidement répandue dans le milieu. Si ces sculptures revêtent davantage une dimension artistique pour les occidentaux, c’est néanmoins au travers de leur sacralisation rituelle qu’elles se révèlent pour les peuples africains. Leur rôle cérémoniel leur confère en effet une puissance unique qui les distingue des autres formes d’art ethnique. Ces œuvres furent acquises (vendues ou offertes par les autochtones) tout au long du XXe siècle par des ethnologues en mission ou des coopérants coloniaux afin d’être exposées dans les musées, ou intégrées dans des collections privées prestigieuses. C’est l’histoire de ces pièces que nous vous proposons de découvrir à travers notre galerie et notre site web.

Tabouret  Hemba Kihona
Art africain > Chaise, siège à palabres, trône, tabouret > Siège Hemba

Ex-collection art africain belge.
Soutenant de ses doigts placés en éventail un plateau circulaire, une figure féminine sculptée dans le style du "maître de Buli" forme le "réceptacle d'un chef souverain défunt"( Luba, Roberts). Les scarifications saillantes, en épis, parsèment le buste où l'ombilic forme le "centre du monde" associé au lignage, et sur le bas-ventre, horizontales, elles symbolisent la fécondité. Ce tabouret nommé lupona ,ou kioni ou kipona , kiona et encore kitenta ("siège d'autorité"), selon les sources, constitue le point de rencontre du souverain, son peuple, et des esprits et ancêtres protecteurs, où se mêlent symboliquement et spirituellement passé et présent. Il formait jadis l'assise sur laquelle était intronisé le roi mulopwe . Les sièges étaient ...


Voir la fiche

390,00

Statuette talisman Lobi Buthib
Art africain > Le fétiche, cet objet emblématique de l'art primitif > Fétiche Lobi

Ex-collection art africain française.
Figurine africaine, sculptée à usage individuel, pour, selon les croyances lobi, une action protectrice ou thérapeutique.br /> Ces statuettes étaient placées sur l'autel après un rituel pour être le réceptacle d'un esprit de la brousse, le Thil, et devenir ainsi un être actif, intermédiaire luttant contre les sorciers et toutes autres forces néfastes. Lorsqu’ils sont honorés, ces esprits manifesteraient leur bienveillance sous la forme de pluies abondantes, de bonne santé, de naissances nombreuses ; ignorés, ils la retireraient et entraîneraient des épidémies dévastatrices, la sécheresse et la souffrance.
Ils sont censés transmettre aux devins les lois que les adeptes doivent suivre afin de bénéficier de leur protection.
Ils sont ...


Voir la fiche

180,00

Masque Lele, Bashilele
Art africain > Masque africain, art tribal, art premier primitif > Masque Lele

Ex-collection art africain traditionnel belge.
Dans la catégorie des masques africains de structure plate, ce masque des Lele présente des traits de faible relief. La coiffure peu commune forme des bandes superposées. Patine semi-satinée.

Les Lélé , voisins des Tschokwe et des Pende , vivent à l 'ouest du royaume kuba et partagent des spécificités culturelles communes avec les Bushoong du pays Kuba. Les deux groupes ornent leurs objets de prestige de motifs analogues. Leur société dirigée par un roi " nymi ", comprend trois classes, celle des Tundu ou chefs de guerre, les Batshwa ("ceux qui rejettent l'autorite Tundu") et les Wongo appelés du nom de l'ethnie voisine. Les cérémonies rituelles sont sous l'autorité des plus âgés, chefs de chaque ...


Voir la fiche

180,00

Masque Chokwe Mwana Pwo
objet vendu
Art africain > Masque africain, art tribal, art premier primitif > Masque Chokwe

Ex-collection art africain belge.
Coiffure tressée et cagoule en résille de raphia pour ce masque africain des Chokwe doté de traits finement sculptés. La coiffure évoque en effet celle, enduite de terre rouge, des femmes Chokwe.
Patine lisse brun acajou.
Hauteur sur socle : 43 cm.
Paisiblement installés en Angola oriental jusqu'au XVIème siècle, les Chokwé ont ensuite été soumis à l'empire lunda dont ils ont hérité un nouveau système hiérarchique et la sacralité du pouvoir. Néanmoins, les Chokwé n'adoptèrent jamais entièrement ces nouveaux apports sociaux et politiques. Trois siècles plus tard, ceux-ci finirent d'ailleurs par s'emparer de la capitale des Lunda affaiblis par des conflits internes, contribuant ainsi au démantèlement du royaume. Les ...


Voir la fiche

Vendu

Figure de reliquaire Ambete, Mbete
objet vendu
Art africain > Statues africaines : fetiche tribal, maternité > Statuette Mbete

Ex-collection art tribal espagnole.
Le culte des ancêtres dans l' art africain des Mbede, Mbete,ou Ambete
Le culte des ancêtres, chez les Mbete, s'accompagne de ces figures sculptées dont une cavité dorsale joue fréquemment le rôle de reliquaire. Cet exemplaire en est cependant dépourvu. La face plane portée par un cou annelé présente une physionomie affligée caractéristique. La coiffure est organisée en tresses rassemblées en cimier . Accolés au buste renflé, les bras sont repliés en angle droit. Le fléchissement des jambes musculeuses annonce une danse rituelle.
Les Mbete forment une peuplade du Gabon, à la frontière du Moyen-Congo, voisine des Obamba, dont l'histoire a été marquée par un conflit de longue haleine contre les Teke. Ils ne disposent pas ...

Statue Dan Lü Me
Art africain > Statues africaines : fetiche tribal, maternité > Statue Dan Bassa

Ex-collection art africain française.
De doubles coques coiffent cette figure féminine des Dan incarnant une épouse. La physionomie rappelle les masques des Dan. Une attitude concentrée, les bras curieusement repliés, elle est campée jambes écartées. Les scarifications tribales sont finement rendues par des motifs en croisillons. Très belle patine satinée parsemée de résidus de kaolin. Manque sur l'extrémité du pied. Des dons de femmes, de nourriture , des cérémonies festives et un statut honorable récompensaient autrefois les sculpteurs dan à qui ce talent était accordé au cours d'un rêve. Ce dernier constituait le moyen de communication de Du , pouvoir spirituel invisible, avec les hommes. La statuaire, rare, tenait un rôle de prestige auprès de son détenteur. Il s'agit ...


Voir la fiche

210,00

Epee courte Monnaie Mbole
Art africain > Objets usels, poulies,boîtes, métier à tisser,awale > Monnaie Mbole

Ex-collection art africain belge
La lame de l'épée, arme de prestige puis monnaie de transaction, porte en son centre de faibles traces de motifs martelés. Les contours sont irréguliers, la patine oxydée rouille orangé.
En Afrique, avant la période coloniale, les paiements n'étaient jamais effectués en pièces de monnaies. Les transactions se faisaient au moyen de cauris, perles, bétail, noix de kola, mais aussi les métaux, dont le fer plus particulièrement. Ces monnaies primitives servaient lors d'échanges commerciaux, sociaux, pour les dots en particulier, mais pouvaient aussi constituer des objets de parade ou des armes de jet. En Sierra Léone, les marchandises étaient évaluées par rapport à des barres de fer nommées barriferri. Le roi contrôlait généralement la ...


Voir la fiche

180,00

Masque Baoule/Yohoure
Art africain > Masque africain, art tribal, art premier primitif > Masque Baule

Ex-collection art africain française.
Cette sculpture d'art tribal figurant un visage aux traits délicats porte une patine noire satinée. Des rehauts de kaolin marquent les paupières baissées.
Ces masques portraits des Baoulé, ndoma , qui font partie de l'une des plus anciennes traditions artistiques baoulé et représentent fréquemment un personnage idéalisé , possèdent la particularité de se manifester à la fin des cérémonies de danses de divertissement.Ces dernières sont nommées, selon les régions, bedwo , ngblo , mblo , adjussu , etc.... Chacun de ces masques se distinguent par les coiffures, l'emplacement et le choix des scarifications, etc... Appelés aussi Gbagba , ils personnifient de gracieuses jeunes filles ou des hommes dont la vaillance ou les qualités ...


Voir la fiche

240,00

Statuette Lega Iginga
Art africain > Statues africaines : fetiche tribal, maternité > Statuette Lega

Ex-collection art africain belge.
L'art tribal des Lega, Balega, ou encore Warega, se distingue par ses statuettes d'initiation, également réalisées dans de l'ivoire, dont certaines était conservées dans un panier destiné aux plus hauts gradés du Bwami de différentes communautés.
Ce type de statuette d'art tribal Iginga ( Maginga au pluriel), était la propriété des hauts gradés du Bwami , société secrète admettant les hommes et leurs épouses , et régissant la vie sociale . Cette organisation était subdivisée en étapes initiatiques, la plus élevée étant le Kindi.
Les statuettes étaient utilisées au fur et à mesure de l'initiation des aspirants. Chacune est une représentation disposant d'une forme et d'une signification particulière dont découle toujours une ...


Voir la fiche

190,00

Masque Teke Tsaye Kidumu
objet vendu
Art africain > Masque africain, art tribal, art premier primitif > Masque Batéké

Collection art tribal française.
Ce type de masque africain, issu de la collection d'art africain Jacques Anquetil , est utilisé par les membres de la confrérie secrète masculine kidumu lors des funérailles de notables du village ou lors des mariages et autres cérémonies importantes.
Ils apparaissent de plus en plus souvent aux fêtes de réjouissance. Ce masque est un masque planche : le porteur du masque tenait celui-ci entre les dents à l'aide d'un ruban tressé. Les perforations servaient à fixer des plumes et des fibres qui venaient parfaire l'harmonie du costume.
Les formes et décors des masque Téké insistent sur des oppositions symbolisant la dualité dans l'univers : circulaires, ils ...


Voir la fiche


Vendu à 170.00 Trouver un objet similaire

Masque Teke Tsaye Kidumu
objet vendu
Art africain > Masque africain, art tribal, art premier primitif > Masque Teke

Collection art africain belge.
Seuls les Tsaayi, parmi les sous-groupes Téké du Gabon, ont produit des masques en bois dès le mi-XXe. Ils étaient utilisés par les membres de la confrérie secrète masculine kidumu ( le kidumu est le nom de la société, de la danse, et du masque),  lors des funérailles de notables du village ou lors des mariages et autres cérémonies importantes. Ils apparaissent de plus en plus, depuis l'indépendance du Congo, aux fêtes de réjouissance. Cette sculpture reprenant le modèle du masque planche n'est pas aménagée de perforations pour les yeux et pourrait constituer un masque de case. Les pictogrammes des masque Téké insistent sur des oppositions symbolisant la dualité dans l'univers : circulaires, ils sont divisés horizontalement par une bande et ...


Voir la fiche

Vendu

Poupée Ashanti Akua ba Ghana
Art africain > Poupées africaines > Poupée Ashanti

Ex-collection art africain française.
Utilisées chez les Ashanti et les Fantis du Ghana, les statuettes-poupées Akuaba (pluriel Akua'mma)constituent des amulettes utilisées par les femmes Ashanti pour favoriser la fécondité. Elles sont facilement identifiables grâce à leur apparence stylisée. Leur tête plane et circulaire dispose d'un haut front occupant la partie supérieure, les traits se dessinent généralement dans le tiers inférieur de la tête. Marque de beauté, le cou annelé symbolise aussi la prospérité. Portées dans le dos des femmes, ces statues s'accompagnent également de rites variés, tels l'ingestion d'une potion, ou la disposition de l'objet sur l'autel familial. Après la naissance de l'enfant, la sculpture sert de jouet, et parfois encore offerte au guérisseur ...


Voir la fiche

150,00

Pipe figurative Lulua
Art africain > Pipes africaines en bois, en bronze > Pipe Lulua

Ex-collection art africain luxembourgeoise.
Cette figure aux mains sur les tempes est représentée accroupie sur le fourneau sur lequel repose le sexe sur-dimensionné du personnage. La coiffure sommitale, conique, prolongée du tuyau, évoque probablement la pointe de cheveux nommée disungu. Le visage porte les scarifications faciales traditionnelles, jadis pratique courante.
Fissures de dessication. C'est dans le sud de la République Démocratique du Congo que se sont installés les Lulua , ou Béna Lulua ,en provenance d'Afrique occidentale.
Lulua est un terme générique, qui se réfère à un grand nombre de peuples hétérogènes qui peuplent la région près de la rivière Lulua, entre les rivières Kasaï et Sankuru. Leur structure sociale, fondée sur les castes, est ...


Voir la fiche

380,00

Masque Dan/Toma
Art africain > Masque africain, art tribal, art premier primitif > Masque Toma

Collection art africain traditionnel française.
Ce masque africain traditionnel présente des caractères communs aux Dan et aux Toma du Liberia. Sur le front en saillie figure un visage associé aux "masques-passeports", masques miniatures faisant fonction de talismans magiques. Des institutions, telle la société masculine du Poro, sont en usage chez différentes tribus de part et d'autre des frontières de la Guinée, du Libéria, et de la Sierra Leone. Les initiations des jeunes liées à ces associations se clôturent par des cérémonies festives masquées.
Patine mate veloutée.
Les Toma de Guinée, appelés Loma au Libéria, vivent au sein de la forêt, en altitude. Ils sont réputés pour leurs masques-planches landaï destinés à animer les rites initiatiques de ...


Voir la fiche

380,00

Masque Lega du Bwami
Art africain > Masque africain, art tribal, art premier primitif > Masque Lega

Collection art africain belge.
Masque africain offrant un visage ovale, dans lequel les orbites taillés en cœur présentent un regard asymétrique. Incrustations résiduelles de kaolin. Patine dorée.
Cette œuvre sculptée indiquait le stade que son détenteur avait atteint au sein du Bwami, société d'apprentissage composée de différents grades, et que rejoignaient les épouses dont le conjoint avait accédé au troisième niveau, celui du ngandu. Hauteur sur socle : 29 cm.
Au sein des Léga, la société du Bwami ouverte aux hommes et aux femmes,organisait la vie sociale et politique. Il existait jusqu'à sept niveaux d'initiation, chacun associé à des emblèmes. Suite à leur exode d'Ouganda au cours du XVIIe siècle, les Lega se sont installés sur la rive ouest de la ...


Voir la fiche

350,00

Manche de chasse-mouche Beembé
Art africain > Statues africaines : fetiche tribal, maternité > Statuette Beembé

Ex-collection art africain belge.

Petite figure minutieusement sculptée, dotée de larges mains digitées placées devant le buste, et sous lesquelles une pastille indique l'ombilic. Les jambes charnues, serrées, sont à demi-fléchies. Le visage aux traits stylisés semble méditatif. Patine satinée aux incrustations résiduelles granuleuses.
Établis sur les plateaux de la République populaire du Congo ex.Brazzaville,et à ne pas confondre avec le groupe Bembé du nord du lac Tanganinyika, le petit groupe Babembé,Béembé, a été influencé par les rites et culture Téké, mais surtout par celle des Kongo.Installés dans l'actuelle République du Congo, les Béembé formaient à l'origine le royaume du Kongo, avec les Vili, Yombé, Bwendé et Woyo. Ils étaient sous la tutelle du roi ntotela ...


Voir la fiche

150,00

Chasse mouche Yaka
objet vendu
Art africain > Objets usels, poulies,boîtes, métier à tisser,awale > Chasse-mouche Yaka

Ex-collection art tribal française.
Objets de prestige dans l'art africain Yaka Parmi les régalia, sculptures rituelles et objets d'apparat, appartenant à un chef ou un devin, ce chasse-mouche à poignée sculptée est associé au prestige de l'autorité. Il est doté d'une fine courroie tressée en fibres végétales. La touffe de crin est maintenue au manche grâce à des tiges d'osier savamment entrelacées. Eclat sur la section annelée. Patine satinée.
Hiérarchique et autoritaire, composée de redoutables guerriers, la société Yaka était gouvernée par des chefs de lignage disposant du droit de vie et de mort sur leurs sujets. La chasse et le prestige qui en découle sont l'occasion de nos jours, pour les Yaka, d'invoquer les ancêtres et de recourir aux rituels à l'aide de charmes liés ...


Voir la fiche

Vendu

Masque Ntomo des Markha
Art africain > Masque africain, art tribal, art premier primitif > Masque Markha

Collection art africain française.
Ce masque africain doté d'une mâchoire longiligne présente une arête nasale rectangulaire surmontant une étroite bouche proéminente. Spécificité des sculptures marka, du métal sous la forme de feuilles soulignant les volumes du visage, est agrémenté de traits parallèles et ponctué de pointillés. Patine mouchetée et mate, veloutée . Métal légèrement oxydé.
Dans l'art africain, les Marka , Maraka en Bamana, Warka , ou encore Sarakolé, sont des citadins musulmans d'origine Soninke , établis au sud du Niger, disséminés depuis la fin de l'empire du Ghana au Mali, Mauritanie et au Sénégal. Ils parlent à présent le bamana et ont adopté une grande partie des traditions bambara, tels que le Ntomo et le Koré , sociétés ...


Voir la fiche

100,00

Hache cérémonielle Tabwa
Art africain > Objets usels, poulies,boîtes, métier à tisser,awale > Hache Tabwa

Ex-colection art africain belge.
Objet de prestige exhibé dans le cadre de cérémonies et danses rituelles, cette arme possède un manche anthropomorphe figurant une ancêtre coiffée de tresses tirées vers la nuque. Apparentés aux Luba dont l'effigie porte les scarifications abdominales, la stylistique des Tabwa et des populations qui l'entourent figurent généralement le corps dans son intégralité.
Patine lisse rouge acajou.
Les Tabwa constituent une ethnie présente au Sud-Est de la RDC. Simples cultivateurs sans pouvoir centralisé, ils se fédérèrent autour de chefs tribaux après avoir subi l'influence des Luba. C'est principalement pendant cette période que leur courant artistique s'exprima principalement au travers de statues mais également de masques. Les ...


Voir la fiche

290,00

Masque Anang Idiok ekpo
Art africain > Masque africain, art tribal, art premier primitif > Masque Anang

Ex-collection art africain traditionnel espagnole.
Masque africain de maladie, évocation possible d'une pathologie liée à l'environnement marécageux dans lequel résident les Anang de la Cross River. Ces derniers seraient apparentés aux Ibibios voisins qui utilisent des masques idiok du même type. Ces visages sculptés en forme de tête de mort reflètent un esprit dangereux.
Abrasons, patine sèche.
Les Ibibios sont un peuple d'Afrique de l'Ouest, surtout présents dans le sud-est du Nigeria (État d'Akwa Ibom), mais également au Ghana, au Cameroun et en Guinée équatoriale. Les sociétés secrètes sont nombreuses chez les Ibibio installés à l'Ouest de la Cross River. Sans gouvernement centralisé, leur organisation sociale est comparable à celle des Igbo voisins. Le ...


Voir la fiche

290,00

Masque Salampasu animalier
Art africain > Masque africain, art tribal, art premier primitif > Masque Salampasu

Ex-collection art africain française.
Reconnaissable grâce à son front bulbeux et à la forme de son nez, ce masque des Salampasu porte également une décoration en motifs striés parallèles. Sa coiffe le particularise cependant. Patine semi-satinée, abrasions.
Vivant de chasse et d'agriculture, peuple guerrier,les Salampasu forment une tribu du groupe Lulua et sont installés entre la République Démocratique du Congo et l'Angola, à l'Est du fleuve Kasaï. Ils sont entourés à l'ouest et au sud des Tschokwe et des Lunda, et au nord et à l'est des Kete et des Lwalwa. Une hiérarchie de masques, simples masques en bois kasangu et masques couverts de cuivre mukinka , était associée à la société des guerriers mungongo (pl. bangongo ). Le port de ces masques dépendait d'une ...


Voir la fiche

380,00