La Porte Dogon, galerie d'art africain, le site de vente en ligne d'Essentiel Galerie: Art premier, art tribal, art primitif
...
Options de recherche




Voir nos objets d'exception

Objets d'art africain :


Les réalisations d’art africain fascinèrent nombre d’artistes et collectionneurs européens au XXe siècle. D’André Breton à Picasso, tous furent saisis d’une fièvre acheteuse qui s’est rapidement répandue dans le milieu. Si ces sculptures revêtent davantage une dimension artistique pour les occidentaux, c’est néanmoins au travers de leur sacralisation rituelle qu’elles se révèlent pour les peuples africains. Leur rôle cérémoniel leur confère en effet une puissance unique qui les distingue des autres formes d’art ethnique. Ces œuvres furent acquises (vendues ou offertes par les autochtones) tout au long du XXe siècle par des ethnologues en mission ou des coopérants coloniaux afin d’être exposées dans les musées, ou intégrées dans des collections privées prestigieuses. C’est l’histoire de ces pièces que nous vous proposons de découvrir à travers notre galerie et notre site web.

Masque Bambara, Bamana, du N tomo
promo art africain
Art africain > Masque africain, art tribal, art premier primitif > Masque Bamana

Ex-collection art africain française
Ce masque africain du ntomo , société initiatique de jeunes non circoncis répandue dans la région du fleuve Niger, est considéré comme un masque masculin, eu égard à ses six cornes.
La plupart de ces masques sont enduits d'une poudre de charbon calciné, ce qui est le cas ici. Ce masque apparaît principalement à la saison des récoltes. Cette pièce se distingue tout particulièrement par son cimier animalier associé à l'antilope mythique ci wara . Patine sombre granuleuse.
Abrasions et fissures de dessication.
Etablis au Mali central et méridional,dans une zone de savane, les Bambara ," Bamana " ou " incroyants ", comme les musulmans les ont nommés, appartiennent au grand groupe Mande, avec les Soninke et les Malinke. ...


Voir la fiche

390,00  312,00

Chasse-mouche Kongo Yombe Pfemba
promo art africain
Art africain > Bâton de commandement, chefferie > Bâton Yombe

Ex-collection art africain belge
Une figure de maternité pfemba , sculptée en ronde-bosse, forme la poignée de ce chasse-mouche de prestige. La femme assise en tailleur, nommée phemba ou pfemba, symbole de l'ancêtre mythique, est vraisemblablement associée aux cultes de fécondité. L'enfant sur ses genoux incarnerait la transmission matrilinéaire du pouvoir. Différents visages ornent la section médiane du manche, tandis que des motis décoratifs s'impriment autour de la partie inférieure. Patine noire lustrée.
Les cultures Solongo d'Angola et Yombé ont été largement influencées par le royaume Kongo dont elles ont emprunté la statuaire naturaliste et les rîtes religieux au moyen de fétiches sculptés nkondo nkisi.
Les Yombe sont établis sur la côte occidentale ...


Voir la fiche

280,00  224,00

Statuette Chokwe
promo art africain
Art africain > Statues africaines : fetiche tribal, maternité > Statuette Chokwe

Ex-collection art africain française.
Cette figure féminine associée à l'ancêtre mythique féminine interviendrait sur la fécondité humaine et la fertilité des terres. Son visage forme une réplique miniature du puissant masque mukishi wa pwo nyi cijingo ca tangwa coiffé de la kambu ja tota. ("Chokwe and Their Bantu Neighbours" Rodrigues de Areia.) br> Patine satinée brun orangé. Fissures.
Paisiblement installés en Angola oriental jusqu'au XVIème siècle, les Chokwé ont ensuite été soumis à l'empire lunda dont ils ont hérité un nouveau système hiérarchique et la sacralité du pouvoir. Néanmoins, les Chokwé n'adoptèrent jamais entièrement ces nouveaux apports sociaux et politiques. Trois siècles plus tard, ceux-ci finirent d'ailleurs par s'emparer de la capitale des Lunda ...


Voir la fiche

380,00  304,00

Grande statue Nkishi Songye
objet vendu
Art africain > Le fétiche, cet objet emblématique de l'art primitif > Statue Songye

Ex-collection art tribal africain espagnole.
Statue africaine Nkisi, nkishi (pl. mankishi )des Songye, qui dispose d'une tête aux traits du masque kifwebe. L' abdomen proéminent est souligné d'une ceinture garnie de quolifichets variés. La charge magique bishimba a vraisemblablement été introduite au sommet de la tête d'où s'élève un fragment de corne animale. Une seconde corne, attachée au collier du fétiche, est également chargée d'ingrédients parfois thérapeutiques. Patine nuancée grisée.
Ces fétiches de protection destinés aux habitations sont parmi les plus prisés d'Afrique. Le Nkisi joue le rôle de médiateur entre dieu et les hommes, chargé de protéger contre différents maux. Les exemplaires de grande taille sont la propriété collective de tout un village, et ...

Grande statue Nkishi Songye
objet vendu
Art africain > Le fétiche, cet objet emblématique de l'art primitif > Fétiche Songye

Collection art tribal africain française.

Cette sculpture dotée de formes anguleuses est le fruit de la coopération entre le nganga, l'artisan et le client. Traitée d'après les indications du prêtre rituel, la figure destinée au client est ensuite chargée des éléments bishimba destinés à contrer toute force malfaisante. Dans le cas du fétiche ci-contre, l'abdomen évidé en est dépourvu. Le visage est constellé de clous tapissiers. Dans la culture africaine, le métal est doté de propriétés magiques, thérapeutiques et apotropaïques. La physionomie qui adopte les traits d'un homme d'âge mur rappelle à la fois le masque kifwebe. Patine brun noir satinée. Le fétiche Songye , sculpture magique Nkisi , nkishi (pl. mankishi ) , joue le rôle de médiateur entre dieux et ...

Statuette fétiche Songye Kalebwe
promo art africain
Art africain > Le fétiche, cet objet emblématique de l'art primitif > Fétiche Songye

Ex-collection art africain française.
Cette statuette ornée de peaux, de colliers de perles et de cordelettes de fibres végétales, était déplacée grâce à des tiges placées sous les bras. La tête, d'où s'élève une corne remplie de substances magiques obturée par du tissu, emprunte l'apparence du masque Songye Kifwebe. Trois variantes de ce masque Kifwebe ( pl. Bifwebe) ou "chasser la mort"(Roberts) se distinguent: le masculin (kilume) généralement avec une haute crête, le féminin (kikashi) avec une crête très basse voir absente, et enfin le plus grand incarnant la puissance (kia ndoshi). Ce type de masque, encore utilisé de nos jours, semble provenir de la zone limitrophe entre les Luba septentrionaux et les Songye du Sud-Est.
Des ingrédients d'origine diverses étaient ...


Voir la fiche

340,00  272,00

Figure féminine Koulango
Art africain > Statues africaines : fetiche tribal, maternité > Statue Koulango

Ex-collection art africain française
Morphologie élancée pour cette sculpture figurant une femme, illustrant la statuaire de la région de Bondoukou. Le cou mince, ici gracieusement incurvé, les scarifications traditionnelles et la coiffure en coque constituent des critères de beauté koulango. Des pigments clairs et polychromes relèvent certains détails, tranchant avec la patine noire.
Nommés Pakhalla par les Dioula, les Koulango formaient les Loron dans le territoire voltaïque. Les chefs Dagomba du royaume de Bouna les auraient ensuite qualifiés de " Koulam " (singulier : koulango , sujet, vassal). Leur histoire complexe a engendré une culture non moins complexe. C'est entre le Burkina Faso et le Comoé, au nord est de la Côte d'Ivoire, que s'étend leur ...


Voir la fiche

390,00

Masque Baule, Baoulé, éléphant
promo art africain
Art africain > Masque africain, art tribal, art premier primitif > Masque Baule

Ex-collection art africain française
Différents masques animaliers ont été sculptés par les Baoule et les Guro de Côte d'Ivoire. Ce masque réunissant des éléments zoomorphes apparaissait en compagnie de masques humains au cours de diverses cérémonies, dont des funérailles ou de nos jours lors de visites d'hôtes de marque.
Bois dense, patine polychrome.
Fissure de dessication.
Selon la mythologie baoulé , un ancêtre royal dût sacrifier son fils pour franchir une rivière. Cet évènement est à l'origine du nom des Baoulé , Bauli ,"le fils est mort". Ils représentent la majeure partie de la population de Côte d'Ivoire. En Côte d'Ivoire, les objets à priori les plus ordinaires devaient répondre à des critères d'ordre esthétique. Mobilier, parures, ...


Voir la fiche

340,00  272,00

Appui-tête Mangbetu à caryatides
objet vendu
Art africain > Appuie nuque, repose tête > Appuie-nuque Mangbetu

Ex-collection art africain belge
Une figure de couple agenouillé supporte le plateau de cet élement de mobilier mangbetu. Les tracés corporels renvoient aux peintures cérémonielles du clan. La haute coiffure est caractéristique de celle des aristocrates Mangbetu : dès le plus jeune âge, les enfants subissaient une compression de la boîte crânienne au moyen de  liens de raphia. Plus tard, les Mangbetu tricotaient leurs cheveux sur des brins d'osier et appliquaient un bandeau sur le front afin d'extraire les cheveux et de produire cette coiffe particulière qui accentue l'allongement de la tête. raffinement esthétique des Mangbetu, et de l'accent mis sur la fécondité . Les anciens nomment beli ces figures d'ancêtres stockées à l'abri du regard et comparables à celles appartenant à ...

Statue Waka sona Baoule
promo art africain
Art africain > Statues africaines : fetiche tribal, maternité > Statue Baule

Ex-collection art africain française
Cette sculpture "Waka -Sona", "être de bois" en baoulé, enduite d'une patine tachetée brun ocrée, a été généralement inspirée par les indications du devin. Les jointures apparentes, le visage surdimensionné, la coiffure et la barbe qui étaient sculptés grâce au karité, caractérisent cette figure masculine.

Patine veloutée, très légères fissures de dessication.
Deux types de statues Waka- Sona sont produites par les baoulé dans le cadre rituel : celles qui évoquent un assiè oussou, être de la terre, et qui font partie d'un ensemble de statues destinées à être utilisées en tant qu'outil médium par les devins komien, ces derniers étant sélectionnés par les esprits asye usu afin de communiquer les révélations de l'au-delà. ...


Voir la fiche

280,00  224,00

Coiffe de prestige Bamileke "Juju Hat"
promo art africain
Art africain > Coiffes et chapeaux, parures de têtes > Chapeau Bamileke

Ex-collection art africain française
Les somptueuses coiffes Bamileke dans l'art africain .
Parure africaine de prestige, portée par les notables, cet exemplaire offre une garniture de plumes de différents tons de violet.
C'est à l'occasion de la danse de l'éléphant, tso ,que les membres de la société Kuosi , Kwosi , arboraient ces impressionnantes coiffes. Elles étaient portées au-dessus d'un costume multicolore constitué d'un grand masque perlé doté de larges oreilles circulaires , mbap mteng ,d'une étoffe de tissu, ndop , ornée de fourrure de singe et d'une ceinture en léopard. Ces danses se produisaient au cours de cérémonies festives et de funérailles. Les chapeaux étaient autrefois confectionnés avec des plumes de perroquet,aujourd'hui de pintades ...


Voir la fiche

180,00  144,00

Boite à couvercle Dogon en bronze
Art africain > Jarres, amphores, pot, matakam > Bronze Dogon

Les coupes emblématiques de l' art africain dogon
Les artistes forgerons Dogon forment une caste endogame parmi les Dogon appelée irim . De nos jours ils produisent des armes, des outils,et travaillent également le bois. "Maîtres du feu", ils sont en outre censés soigner les brûlures (Huib Blom). Le Nommo, ancêtre protecteur évoqué sous différentes formes dans l'iconographie dogon, serait un ancêtre doué de la capacité de se manifester sous une forme humaine ou animale, d'où les fréquents motifs décoratifs ornant les sculptures. Les frises en vaguelettes sont également symboliques. Patine vert-de-gris.
Les Dogon constituent un peuple renommé pour sa cosmogonie, ses mythes et ses rituels. Leur population est estimée à environ 300 000 âmes vivant au sud-ouest de la boucle ...


Voir la fiche

280,00

Masque cimier Bena Lulua
objet vendu
Art africain > Masque africain, art tribal, art premier primitif > Masque Luluwa

Lourd masque heaume gravé de nombreux motifs curvilignes en relief associés aux scarifications de l'ethnie. Il représente un héros ancestral mythique auquel le clan vouait un culte. Selon Rik Ceyssens dans "Congo Masks" ( p.156 . ed. M.L.Félix) et comme l'attestent les croquis de H.M.Lemme qui accompagnait Frobenius lors de ses déplacements au Congo, ce modèle de scarifications en boucles étaient alors répandus dans différents sous-groupes Luluwa en 1905. Les Bakwa arboraient également ce type de cicatrices tribales. Ces masques sont utilisés au cours des rites de circoncision et aux funérailles de notables. Patine brun doré satinée, incrustations ocrées. C'est dans le sud de la République Démocratique du Congo que se sont installés les Lulua , ou Béna Lulua ,en provenance d'Afrique ...


Voir la fiche


Vendu à 190.00 Trouver un objet similaire

Statuette Iginga Sakimatwematwe Lega
objet vendu
Art africain > Statues africaines : fetiche tribal, maternité > Statuette Lega

Ex-collection art tribal anglaise.
L'art africain lega et les supports d'initiation Statuette tribale africaine Sakimatwematwe (Multi-têtes) appartenant à un initié du Bwami, parmi les nombreuses autres utilisées au fil des initiations, sa structure se présente sous la forme d'un tronc central doté de deux groupes janiformes superposés. L'enseignant guidait l'aspirant dans un lieu où étaient exposés masques et statuettes, et c'est à travers une observation attentive que le futur initié devait deviner la signification plus ou moins complexe de ces métaphores, ces dernières se référant largement à des proverbes et dictons. Ceux qui n'étaient pas autorisés à voir l'objet, afin d'en être protégés, devaient se soumettre à de coûteuses cérémonies, et parfois même rejoindre le grade ...

Masque Lwena Mukishi wa pwo
promo art africain
Art africain > Masque africain, art tribal, art premier primitif > Masque Luena

Ex-collection art africain française
Ce masque africain représente Pwevo , l'ancêtre féminin, coiffée d'une parure royale. Les masques des Lovale sont comparables à ceux des Tschokwe. L'ample mâchoire arrondie, indice d'abondance, constitue ici une spécificité peu commune. Patine satinée, résidus de kaolin.
Hauteur sur socle : 42 cm.
D'origine Lunda, les Lwena (ou encore Lovale , ou Luvale ) émigrèrent d'Angola vers le Zaïre au XIXe siècle, repoussés par les Chokwe. Certains devinrent marchands d'esclaves, d'autres, les Lovale, trouvèrent refuge en Zambie et près du Zambèze en Angola. Leur société est matrilinéaire, exogame et polygame. Les Lwena se sont fait connaître pour leurs sculptures de couleur miel, incarnant des figures d'ancêtres et de chefs décédés, ...


Voir la fiche

390,00  312,00

Poupée Kikuyu, Agikuyu
Art africain > Statues africaines : fetiche tribal, maternité > Poupée Kikuyu

Collection art africain française
Le plus souvent erronément attribuée aux Namjis, cette figure sculptée, dépourvue de bras et agrémentée de milliers de perles, provient des Kikuyus ou Agikuyu du sud ouest du Kenya, population qui s'est mêlée autour du mont Kenya, aux habitants originels Gumbas ou agumbas . Ils croient en un dieu créateur qu'ils nomment Ngai qui résiderait sur le mont Kenya, et auquel ils consacrent régulièrement des prières et des offrandes. Plus connus pour leurs boucliers, les Kikuyus font un usage abondant, dans leur sculpture et dans leurs costumes traditionnels, de perles de verre et de cauris, à l'instar de nombreuses tribus d'Afrique de l'Est. Les praticiens ritualistes, mundu mugo , sont craints, et pratiquent des rites curatifs à l'aide de ...


Voir la fiche

240,00

Figure de singe Boulou, Bulu
promo art africain
Art africain > Statues africaines : fetiche tribal, maternité > Statue Boulou

Ex-collection art africain belge.
Sculpture aux volumes massifs, figurant un gorille trapu dont les mains reposent sur l'abdomen.
Cette statue animalière offre une patine hétérogène semi-granuleuse localement abrasée.
Manques et fissures de dessication.
Les Boulou, ethnie du groupe Fang, vivent au Cameroun, à la frontière de la Guinée Equatoriale, du Gabon et du Congo, sur un vaste plateau au sein de la forêt équatoriale près des Bakwele dont les us et coutumes sont comparables. A l'instar des Fang du Sud Cameroun aux masques blancs de justice, les Boulou ont également eu recours au rituel du Ngil pour contrer la sorcellerie et les empoisonnements. Les futurs initiés, suite à leur intégration dans la société secrète, s'identifient au Ngi , féroce gorille ...


Voir la fiche

390,00  312,00

Tête Lega - Congo
Art africain > Statues africaines : fetiche tribal, maternité > Statuette Lega

Collection art africain belge.
Identifiable d'après son contexte d'utilisation, ce buste, doté de deux visages surmontés d'un toupet de plumes évoquant l'une des coiffes des aspirants au Bwami, appartenait à un initié du Bwami et faisait partie d'un ensemble utilisé au fil des initiations. Il n'était visible qu'à ce moment. L'enseignant guidait l'aspirant dans un lieu où étaient exposés masques et statuettes, et c'est à travers une observation attentive que le futur initié devait deviner la signification plus ou moins complexe de ces objets, véritables métaphores se référant largement à des proverbes et dictons. Ceux qui n'étaient pas autorisés à voir l'objet, afin d'en être protégés, devaient se soumettre à de coûteuses cérémonies, et parfois même rejoindre le grade inférieur du ...


Voir la fiche

120,00

Statuette Zimba Nkisi en terre cuite
Art africain > Terre cuite, jarre, amphore, urne funéraire > Fétiche Zimba

Ex-collection art africain belge
Tout comme les Legas, les Zimbas disposent de sculptures à visée éducative associées aux rites initiatiques mais ils disposent également de sculptures anthropomorphes, ici en terre cuite, pourvues d'orifices pour charges magiques au sommet de la tête.
Erosions, patine hétérogène avec incrustations résiduelles ocrées.
Les Zimba, appelés aussi Binja, sont des proches voisins des Lega de la région de Pangi et Shabunda en RDC. Soumis à l'influence lega, ils partagent avec les Lega et les Luba quelques similarités institutionnelles. Qu'ils vivent en forêt ou dans la savane, le symbolisme de leur art et les rituels sont associés à la chasse qui est d'une importance majeure. Il s'agit d'autre part de groupes patrilinéaires qui ont fini ...


Voir la fiche

290,00

Masque Punu, Pounou, de l Okuyi
objet vendu
Art africain > Masque africain, art tribal, art premier primitif > Masque Punu

Ex-collection art africain française
Sérénité des masques africains des danses Okuyi
Les masques blancs du Gabon, itengi, (pl. bitengi) étaient associés aux différentes sociétés secrètes du Gabon, dont le Bwiti, Bwete , et le Mwiri ("diriger"),cette dernière s' échelonnant en plusieurs niveaux d'initiation, et à laquelle appartenaient tous les hommes Punu,et dont l'emblème était le caïman. Ces puissantes sociétés secrètes, qui avaient également une fonction judiciaire, comportaient plusieurs danses, dont la danse du léopard, l' Esomba ,la Mukuyi ,et la danse de l' Okuyi, sur échasses, demeurant la plus répandue.
Ce masque facial blanchi au kaolin, évocation d'une femme décédée, était exhibé lors de la danse nommée Okuyi. Classiquement coiffé d'une double coque ...

Tabouret Okou
promo art africain
Art africain > Chaise, siège à palabres, trône, tabouret > Siège Okou

Ex-collection art africain belge
Cette pièce ancienne de mobilier traditionnel africain a été récoltée dans la région d'Okou au nord ouest du Cameroun, région principalement peuplée de deux ethnies : les pasteurs nomades 'Fulani' et les cultivateurs semi-bantous 'Nso, Oku et Kom'.
Les tabourets et chaises africaines reflètent, par leur ornementation, le rang social de celui qui le possède.

Pièce brute par excellente, les tabourets Okou sont sculptés dans la masse d'un morceau de bois, donc monoxyles. Celui-ci porte des motifs en losanges établis sur une base également sculptée d'une frise géométrique.
Les initiés des sociétés coutumières des chefferies des Grasslands camerounaises disposaient chacun d'un siège distinctif de son grade, utilisé ...


Voir la fiche

260,00  208,00