Profitez des frais de livraison offerts - liste des pays éligibles
La Porte Dogon, galerie d'art africain, le site de vente en ligne d'Essentiel Galerie: Art premier, art tribal, art primitif
...
Options de recherche




Voir nos objets d'exception

Objets d'art africain :


Les réalisations d’art africain fascinèrent nombre d’artistes et collectionneurs européens au XXe siècle. D’André Breton à Picasso, tous furent saisis d’une fièvre acheteuse qui s’est rapidement répandue dans le milieu. Si ces sculptures revêtent davantage une dimension artistique pour les occidentaux, c’est néanmoins au travers de leur sacralisation rituelle qu’elles se révèlent pour les peuples africains. Leur rôle cérémoniel leur confère en effet une puissance unique qui les distingue des autres formes d’art ethnique. Ces œuvres furent acquises (vendues ou offertes par les autochtones) tout au long du XXe siècle par des ethnologues en mission ou des coopérants coloniaux afin d’être exposées dans les musées, ou intégrées dans des collections privées prestigieuses. C’est l’histoire de ces pièces que nous vous proposons de découvrir à travers notre galerie et notre site web.

Collier de perles
Art africain > Bijoux, ornement > Collier africain

Ex-collection art africain belge.
Collier constitué de différentes perles solidement enfilées sur une épaisse cordelette de raphia, certaines d'entre elles ayant fait jadis fonction de monnaie d'échange. Les perles Millefiori, en pâte de verre, proviendraient de Venise (Murano) en particulier, mais aussi d’autres pays européens telle la Tchécoslovaquie. Des perles étaient en outre fabriquées sur le continent africain, dont au Ghana. Dès le XIVe siècle, elles furent échangées dans le continent africain contre divers biens : or, ivoire, etc... Les bijoux pouvaient en outre fait partie de la dot.
Symbolisant la richesse, les perles renvoient également à des vies dépendant d'un ensemble. En Afrique noire, des chefs de clan détenaient des colliers symbolisant le clan, chaque ...


Voir la fiche

280,00

Statuette Bembe Biteki
Art africain > Statues africaines : fetiche tribal, maternité > Statuette Bembe

Ex-collection art africain belge.
Etablis sur les plateaux de la République populaire du Congo ex.Brazzaville, et à ne pas confondre avec le groupe Bembé du nord du lac Tanganinyika, le petit groupe Babembé, Béembé, a été influencé par les rites et culture Téké, mais surtout par celle des Kongo. Installés dans l'actuelle République du Congo, les Béembé formaient à l'origine le royaume du Kongo, avec les Vili, Yombé, Bwendé et Woyo. Ils étaient sous la tutelle du roi ntotela élu par les gouverneurs. Le commerce de l'ivoire, le cuivre et les esclaves constituaient les principales ressources de ce groupe très peu connu jusqu'à la colonisation. Le responsable du village, nga-bula, était chargé d'intercéder auprès des ancêtres. La chasse étant une activité majeure,les ancêtres ...


Voir la fiche

280,00

Figure animalière Lobi en bronze
Art africain > Bronze, leopard, messager, guerrier, statue, pirogues > Bronze Lobi

Ex-collection art africain belge.
Figure protectrice d'un crocodile. Patine kaki aux reflets dorés.
Les populations d'une même région culturelle, regroupées sous la dénomination " lobi ", forment un cinquième des habitants du Burkina Faso. Peu nombreux au Ghana, ils se sont également établis au nord de la Côte d'Ivoire. C'est à la fin du XVIIIe siècle que les Lobi , venant du Nord-Ghana, se sont établis parmi les Thuna et Puguli autochtones, les Dagara , les Dian , les Gan et les Birifor . Les Lobi croient en un Dieu créateur nommé Thangba Thu, auquel ils s'adressent à travers le culte de nombreux esprits intermédiaires, les Thil, ces derniers étant censés les protéger, avec l'aide du devin, contre une kyrielle de fléaux. Des génies de la brousse, êtres roux appelés ...


Voir la fiche

180,00

Collier tribal Amazighe
objet vendu
Art africain > Bijoux, ornement > Collier Berbère

Les bijoux d'art africain et l'orfèvrerie amazighe, élément de parure féminine dans l'Anti-Atlas marocain.
Ce collier ancien se compose d'une variété de perles enfilées sur un fil de nylon : ambre ( luban )(issu de la sève d'acacia), anciennes perles de verre de venise (murano), perles de corail rouge, perles en amazonite, de boules en métal, en plastique et de coquillages.


Voir la fiche

Vendu

Masque Alunga Bembe
objet vendu
Art africain > Masque africain, art tribal, art premier primitif > Maque Bembe

Ex-collection art tribal africain espagnole.
De hautes orbites concaves où se dessine une croix symbolisant les points cardinaux composent ce masque africain surmonté de cornes. La parure de raphia ou de papyrus aujourd'hui absente était fixée aux perforations des contours.
Ce masque africain Ibulu lya 'alunga (tête de l'alunga) était utilisé au cours du rituel tribal de la société masculine Alunga , exerçant un contrôle social sur le clan, et responsable des danses publiques et des cérémonies précédant la chasse.
Evocation d'un esprit de la forêt, ce masque tribal était conservé dans les grottes sacrées et c'est lors des fêtes associées à la chasse et aux cultes des ancêtres qu'il était exhibé. Ils apparaissaient également lors des cérémonies de circoncision ...


Voir la fiche

Vendu

Masque Baoulé Goli Kple kple
objet vendu
Art africain > Masque africain, art tribal, art premier primitif > Masque Kplé kplé

Collection art tribal africain française.

Ce masque africain circulaire, dit " junior", est doté d'une bordure crénelée, muni d'yeux évidés surmontés de pupilles coniques en saillie, il présente une bouche rectangulaire dans laquelle était ciselée une dentition, en référence au limage traditionnel des dents chez les jeunes. Des oreilles animales en réduction sont représentées sur les cornes arrondies. Le masque féminin kplekple, selon certains auteurs (Masques africains Barbier-Mueller, p.116) serait rouge. Vogel ("Baule") indique par contre que dans la version Baoulé du Goli le masque mâle est peint en rouge, et le féminin en noir. Il est probable que cette attribution varie de village en village. Incrustations de métal. Précédant généralement la manifestation d'une série de ...


Voir la fiche

Vendu

Coiffe en plumes Bamileke "Juju hat"
objet vendu
Art africain > Coiffes et chapeaux, parures de têtes > Chapeau Bamileke

Les somptueuses coiffes Bamileke dans l' art africain .
Parure africaine de prestige, portée par les notables, elle offre une garniture en plumes de couleur vive.
C'est à l'occasion de la danse de l'éléphant, tso ,que les membres de la société Kuosi , Kwosi , arboraient ces impressionnantes coiffes. Elles étaient portées au-dessus d'un costume multicolore constitué d'un grand masque perlé doté de larges oreilles circulaires , mbap mteng ,d'une étoffe de tissu, ndop , ornée de fourrure de singe et d'une ceinture en léopard. Ces danses se produisaient au cours de cérémonies festives et de funérailles. Les chapeaux étaient autrefois confectionnés avec des plumes de perroquet, aujourd'hui de pintades sauvages, dont la rareté entraînait un coût élevé. Les plumes sont ...

Souhaitez-vous masquer les objets vendus ? si oui, cliquez ICI
Statue de colon Baoulé
Art africain > Statues africaines : fetiche tribal, maternité > Colon Baoule

Collection art africain française.
Cette statuette est représentée frontalement, dans une posture assurée, mains dans les poches. Les pieds sur-dimensionnés sont joints. Patine polychrome abrasée.
Une soixantaine de groupes ethniques peuplent la Côte d'Ivoire, dont les Baoulé, au centre, Akans venus du Ghana, peuple de la savane, pratiquant la chasse et l'agriculture tout comme les Gouro dont ils ont emprunté les cultes rituels et les masques sculptés. Deux types de statues sont produites par les Baoulé, Baulé, dans le cadre rituel: Les statues Waka-Sona, " être de bois " en baoulé, évoquent un assié oussou, être de la terre. Elle font partie d'un type de statues destinées à être utilisées en tant qu'outil médium par les devins komien, ces derniers étant ...


Voir la fiche

160,00

Statue de colon Baoulé
Art africain > Statues africaines : fetiche tribal, maternité > Colon Baoule

Collection art africain allemande
Influences occidentales dans l'art africain baoulé .
Communément appelé "colon" mais incarnant parfois cependant un type de "conjoint idéal" selon les critères individuels, cette figure masculine, enduite d'une patine polychrome adoucie, est représentée en tenue occidentale(African Art Western Eyes, Baule", Vogel, p.253 à 257). Deux types de statues sont produites par les baoulé dans le cadre rituel: Les statues Waka-Sona, " être de bois " en baoulé, évoquent un assié oussou, être de la terre. Elle font partie d'un type de statues destinées à être utilisées en tant qu'outil médium par les devins komien, ces derniers étant sélectionnés par les esprits asye usu afin de communiquer les révélations de l'au-delà. Le second type de statues, ...


Voir la fiche

160,00

Masque Dan Déanglé
Art africain > Masque africain, art tribal, art premier primitif > Masque Dan

Ex-collection art africain française.
Masque africain "Déanglé" , coiffé d'une épaisse parure nattée, et dont le visage fin aux yeux mi-clos témoigne de la qualité de la sculpture Dan.
Patine mate noire.
C'est à la suite de rêves dans lesquels se manifesteraient les esprits que les masques étaient sculptés selon des indications précises, afin de pouvoir être honorés à travers leurs apparitions.
Les masques Dan, de facture variée, se produisent en général au cours de fêtes de divertissement très théâtrales où les femmes jouent un rôle prépondérant. Le masque dit "moqueur" appelé Déanglé définit un idéal de beauté et de bienveillance car il est sculpté en l'honneur des jeunes filles du village ou d'hommes renommés. Chacun des masque portait un nom lié à ...


Voir la fiche

280,00

Masque heaume Fang du Ngil
Art africain > Masque africain, art tribal, art premier primitif > Masque Fang

Ex-collection art africain française.
Rituels de justice et les masques africains Fang.
Une nervure borde les orbites en coeur de ce masque, se prolongeant jusqu'à la bouche rectangulaire, dentée. Les paupières sont hachurées, accentuant la sévérité des traits.
Restauration indigène au sommet à l'aide d'une feuille d'aluminium.

Bois dense, patine sèche abrasée. Fissures de dessication, érosions.
L'apparition de ces masques enduits de kaolin (la couleur blanche évoque le pouvoir des ancêtres), au milieu de la nuit, pouvait provoquer l'effroi. Ce type de masque était utilisé par la société masculine ngil dans le nord-ouest du Gabon, au sud du Cameroun, et en Guinée équatoriale.  Cette société secrète était chargée des initiations et luttait contre la ...


Voir la fiche

390,00

Masque Djimini
Art africain > Masque africain, art tribal, art premier primitif > Masque Djimini

Ex-collection art africain française.
Les masques africains et l'influence musulmane
Etablis en Côte d'ivoire, mais aussi au Ghana, les Ligbi , islamisés, ont cependant subi l'influence de la sculpture tribale Senoufo, puisqu'ils chargeaient des Senoufo ou des Mandé de sculpter leurs masques. Les Djimini , quant à eux, sont des Sénoufo habitant la région de Dabakala. C'est la raison pour laquelle leurs masques liés à la société du do dont les danses étaient généralement supervisées par les Ligbi sont empreints de ces influences réciproques. Cette tradition masquée a été conservée pour se manifester lors des fêtes religieuses de l' aïd-el-fitr et de l' Aïd el Kébir (fête du mouton) accompagnées de sacrifices et de chants, et symbolisant de cette façon la rupture ...


Voir la fiche

180,00

Masque Mbunda Samahongo Zambie
objet vendu
Art africain > Masque africain, art tribal, art premier primitif > Masque Mbunda

Ex-collection art africain allemande.
En Zambie, les traditions masquées comprennent une série de masques spécifiques se distinguant par leur caractère, leur comportement et leur physionomie. Chez les Chokwe, Luvale, Lunda, Luchasi et les Mbunda de Zambie ils sont nommés makishi , (sing. likishi ), tandis qu'en Angola et en R.D.C. ils sont connus sous le nom de makishi (sing. mukishi ). Le sculpteur ne nommera pas le masque et son costume en tant que tels, mais plutôt "la tête", et le "corps" pour définir l'entité masquée. Le danseur, incarnant alors l'esprit ancestral , ne sera pas tenu pour responsable de ses actions au cours des manifestations masquées. Le Samahongo incarnerait un devin, et apparaitrait au cours des initiations masculines de la mukanda. Les ...

Masque Lega Idimu
Art africain > Masque africain, art tribal, art premier primitif > Masque Lega

Masque sphérique entaillé d'orbites horizontales et d'un nez court à la pointe retroussée. Les pupilles circulaires et la bouche incisée composent des traits des plus élémentaires.
Patine mate granuleuse.
Au sein des Léga, la société du Bwami ouverte aux hommes et aux femmes,organisait la vie sociale et politique. Il existait jusqu'à sept niveaux d'initiation, chacun associé à des emblèmes. Suite à leur exode d'Ouganda au cours du XVIIe siècle, les Lega se sont installés sur la rive ouest de la rivière Lualaba, en RDC. Appelés aussi Warega, ces individus vivent dans des villages autonomes entourés de palissades, généralement au sommet de collines. Le rôle du chef, kindi, est tenu par le plus vieil homme du clan, qui doit être le plus haut gradé. Comme dans d'autres tribus ...


Voir la fiche

190,00

Masque buffle Chamba Lang Gbadna
Art africain > Masque africain, art tribal, art premier primitif > Masque Chamba

Ex-collection art africain néerlandaise.
Le masque Nam Gbalang ou Lang Badna forme un puissant symbole d'un culte voué à un génie protecteur.
Il apparaît lors des rites de passage de la fête Kaa et lors de funérailles de hauts gradés.
On l’assimile au buffle ; il représente l’esprit sauvage de la brousse avec la totalité de ses pouvoirs et sa dangerosité.
Selon certains auteurs il représenterait une reine dont la lignée chamba prétend descendre du buffle des forêts.
Le dôme arrondi du masque renvoie à la mort car il figure un crâne, une relique prise de la tombe d'un ancien.

Les autres caractéristiques sont liées au monde sauvage de la nature, ainsi la machoîre qui semble dentée symbolise le crocodile, tandis que les cornes, parallèles sur cet ...


Voir la fiche

390,00

Masque buffle Chamba Lang Gbadna
objet vendu
Art africain > Masque africain, art tribal, art premier primitif > Masque Chamba Nam Gbalang

Dans l'art africain, les masques ou statues sont souvent associées à un culte protecteur. Ainsi le masque Nam Gbalang ou Lang Badna est un symbole puissant associé au culte Vara à destination d’un génie protecteur.

Il apparaît lors des rites de passage de la fête Kaa et lors de funérailles de haut grade.
On l’assimile au buffle ; il représente l’esprit sauvage de la brousse avec la totalité de ses pouvoirs et sa dangerosité.
Ce masque est donc lié à des forces dangereuses. Une autre description de ce masque est qu'il représente une reine dont la lignée chamba prétendant descendre du buffle des forêts.
Le dôme arrondi du masque représente symboliquement l'idée de la mort car il représente un crâne, une relique prise de la tombe d'un ancien.

Masque Guro Gyela lu du Zaouli
Art africain > Masque africain, art tribal, art premier primitif > Masque Gouro

Ex-collection art africain française.
Un visage féminin, laqué d'un rouge vif et coiffé de coques striées est surmonté d'un motif sculpté animalier.
Patine polychrome.
Parmi le groupe des Mande du sud, au centre de la Côte d'Ivoire, les Gouro utilisent depuis les années 50 une famille de masques africains associés à la danse Zaouli . En effet comme les masques Goli des Baoulé, l'ensemble des masques Guro se déclinent en deux masques zoomorphes suivis d'un troisième anthropomorphe, qui est considéré comme l'épouse du masque zamblé , le Gu . Le Gu , dont la fonction est apotropaïque, représente une jeune femme dotée des critères de beauté propres aux Guro, en particulier les scarifications faciales et les dents limées. C'est en chantant en l'honneur du ...


Voir la fiche

240,00

Statuette Banja, Mbanza, Banga
Art africain > Statues africaines : fetiche tribal, maternité > Statuette Bandja

Ex-collection art africain belge.
Visage graphique formé de pans verticaux que divise l'arête nasale. Le dos arrondi englobe les bras qui longent le buste, spécificité de la région ubanguienne. Les fonctions de ces statuettes sont comparables à celles des Ngbaka de la société Mani-Yanda, dans le cadre de rites thérapeutiques ou en préparatif avant les chasses. Patine satinée brun doré. Fissure de dessication sur le visage.
Le groupe banda , Mbanza, Mabanja, ou Banza, composé d'environ une cinquantaine de sous-groupes, s'est dispersé au Soudan, au Sud du Tchad, en République Centrafricaine, et au Nord-Ouest de la République Démocratique du Congo. Il dispose de diverses associations initiatiques vouées à des esprits et utilisent des sculptures. Les traditions sculpturales ...


Voir la fiche

180,00

Statuette d ancêtre Rungu/Bemba
Art africain > Statues africaines : fetiche tribal, maternité > Statuette Rungu

Ex-collection art africain luxembourgeoise.
Morphologie trapue autour d'un buste incurvé pour cette figure masculine dont le visage est exempt de motifs scarifiés. Patine lustrée, longues fissures de dessication.
Tribu du groupe Tabwa, les Rungu sont établis dans une région comprise entre la R.D.C. ( Rép. Démocratique du Congo), la Zambie et la Tanzanie. Sous l'influence des Lubas et Bemba voisins, les Rungu ont produit des objets de prestige destinés aux dignitaires, tabourets, peignes, cuillères et sceptres, fréquemment ornés de figures de couples ou de jumeaux évoquant les ancêtres primordiaux. Leur roi, appelé mwéné tafuna , vit en Zambie. Une association féminine, Kamanya , dispose de poupées telles celles des Tabwas.


Voir la fiche

280,00

Masque Galoa Okuyi, Okukwé
objet vendu
Art africain > Masque africain, art tribal, art premier primitif > Masque Okuyi

Ex-collection art africain française.
Version tardive de l'Okukwé, ce masque africain ovoïde dispose de traits relevés de pigments sombres et d'une large marque horizontale. Il s'agit d'un masque judiciaire de la société Okukwé, porté à l'occasion de funérailles, la naissance de jumeaux, ou d'autres grands évènements. Patine abrasée. Fissures et érosions.
Hauteur sur socle : 40 cm.
Les Galoa (ou Galwa), sous-groupe Pounou , vivent en aval de Lambaréné sur le fleuve Ogooué, en bordure de l'océan Atlantique. Ils sont nommés "les gens du lac". Ils ont produit des masques nommés Okouyi , Okukwé , utilisés par des sociétés initiatiques afin de dévoiler la sorcellerie et leurs auteurs par le biais de la divination. Plusieurs ethnies voisines, dont les Adouma et les ...


Voir la fiche

Vendu

Coupe Dogon Ogo Banya
objet vendu
Art africain > Jarres, amphores, pot, matakam > Coupe Dogon

Ex-collection art tribal africain française
Les coupes emblématiques de l' art africain dogon
Pot Dogon à usage cérémoniel dont le couvercle est orné du Hogon, chef religieux personnifié par le cavalier sur sa monture. De très fins motifs linéaires rappellent que le Nommo, ancêtre mythique auquel le cavalier fait également référence, est un dieu d'eau qui a enseigné le tissage aux humains(M. Buratti). Epaisse patine noire mate, fissures de dessication.
Les Dogon constituent un peuple renommé pour sa cosmogonie, ses mythes et ses rituels. Leur population est estimée à environ 300 000 âmes vivant au sud-ouest de la boucle du Niger dans la région de Mopti au Mali (Bandiagara, Koro, Banka), près de Douentza et une partie du Nord du Burkina (nord-ouest de Ouahigouya). ...


Voir la fiche

Vendu