Profitez momentanément de la livraison offerte en Europe - liste des pays
La Porte Dogon, galerie d'art africain, le site de vente en ligne d'Essentiel Galerie: Art premier, art tribal, art primitif
...
Options de recherche




Voir nos objets d'exception

Objets d'art africain :


Les réalisations d’art africain fascinèrent nombre d’artistes et collectionneurs européens au XXe siècle. D’André Breton à Picasso, tous furent saisis d’une fièvre acheteuse qui s’est rapidement répandue dans le milieu. Si ces sculptures revêtent davantage une dimension artistique pour les occidentaux, c’est néanmoins au travers de leur sacralisation rituelle qu’elles se révèlent pour les peuples africains. Leur rôle cérémoniel leur confère en effet une puissance unique qui les distingue des autres formes d’art ethnique. Ces œuvres furent acquises (vendues ou offertes par les autochtones) tout au long du XXe siècle par des ethnologues en mission ou des coopérants coloniaux afin d’être exposées dans les musées, ou intégrées dans des collections privées prestigieuses. C’est l’histoire de ces pièces que nous vous proposons de découvrir à travers notre galerie et notre site web.

Masque Toussian Loniake/Mpie
Art africain > Masque africain > Masque Tussian

Ex-collection art tribal africain française.
Célèbre masque africain Toussian Loniaken , appelé mpie, réputé dans l'art africain pour avoir inspiré l’Oiseau-Tête de Max Ernst. Ce type de masque se raréfie à cause de l'islamisation de la région. Lié au culte du Lo ou du Do (rites funéraires), ces masques des Toussian ou Tussian, petit groupe du sud-ouest du Burkina Faso, sont portés par les jeunes initiés pour symboliser l'esprit protecteur du clan de l'initié. Ils sortent également au cours des funérailles afin de chasser du village les mauvais esprits. Lorsqu'ils ne sont pas portés ils sont suspendus dans les maisons. Leurs voisins, les Siamou, possèdent des masques similaires qu'ils nomment sira kono. Au sommet de ce masque figure une tête d'oiseau, probablement un calao. La ...


Voir la fiche

480,00

Masque Aduma Mbudi
Art africain > Masque africain > Masque Aduma

Ex-collection art africain française.
Un masque africain peu courant, sculpté dans un bois tendre, lié au culte des ancêtres. Une structure géométrique, des arcades et une arête nasale rectilignes, et des fentes étroites indiquant les yeux et la bouche. Les contours inférieurs sont crevassés.
Les Adouma, ou encore Baduma , forment un groupe ethnique de l'Est du Gabon, en Afrique centrale. Les Adouma, « hommes du fleuve » ou « maîtres piroguiers », habitent depuis longtemps les rives de l'Ogooué, en amont et en aval de Lastourville entre les biefs de Doumé et Bounji. Leurs masques sont associés aux rites d'initiation masculine, le Mbudi (nommé Mvudi chez les Nzébi et Mvuli chez les Mbaama). Ils ont un rôle de police et de justice lors de conflits et aparaissent également lors ...


Voir la fiche

280,00

Statuette de cavalier Yoruba
Art africain > Cavalier > Cavalier Yoruba

Ex-collection art africain italienne.
Cette figure de cavalier glorifie un ancêtre divinisé. L'équidé, rare dans la région, constituait en outre un attribut de prestige qui était réservé à la noblesse et aux souverains. Centrée sur la vénération de ses dieux, ou orisà , la religion yoruba s'appuie sur des sculptures artistiques dotées de messages codés (aroko). Elles sont conçues par les sculpteurs à la demande des adeptes, devins et leurs clients.Ces esprits sont censés intercéder auprès du dieu suprême Olodumare. Patine brun noir satinée, reflets orangés. Les Yoruba, plus de 20 millions, occupent le sud-ouest du Nigéria et la région centre et sud-est du Bénin sous le nom de Nago. Ils sont patrilinéaires, pratiquent l'excision et la circoncision. Les royaumes d' Oyo et ...


Voir la fiche

240,00

Masque facial Bwa Mossi
Art africain > Masque africain > Masque Mossi

Les sculptures d'art africain des Bobo , Bwa , Kurumba et Mossi , vivant au Burkina Faso , reprennent et combinent fréquemment des éléments stylisés empruntés aux hommes, aux animaux ou encore aux insectes. Le visage convexe de ce masque indique une provenance du nord-est de la région Mossi. Il se caractérise par des cornes plates recourbées vers l'intérieur,symbolisant un animal de la brousse, et une étroite bouche aux lèvres proéminentes. Les yeux circulaires sont évidés. Les motifs gravés, d'une polychromie éteinte, s'inspirent des scarifications traditionnelles corporelles. Belle patine mate localement écaillée.
Les masques mossi, personnels ou lignagers, constituent une incarnation d'esprits tutélaires offrant leur soutien. Ils se produisent aux enterrements, aux ...


Voir la fiche

350,00

Statue Sapi Nomoli en pierre
Art africain > Statues africaines > Statue Sapi

Collection art africain française.
Parmi les tribus vivant en Sierra Leone, Mende et Kissi, riziculteurs pour la plupart, vénèrent des statues de pierre datant du royaume Sapi. Ce dernier s'étendit, jusqu'au XVIe siècle, de la Guinée jusqu'au Libéria. Les Temné se sont organisés en chefferies dirigées par un chef suprême. La société ragbenle ou mneke, responsable de la fertilité, intervenait au décès du chef. L'association bundu , quant à elle, préparait les jeunes filles à leur vie adulte. Les Temne et les Bullom ont réalisé quantité d' ivoires "afro-portugais" suite aux commandes européennes. Les "nomoli" des Mendé, placées sur des autels , bénéficiaient de libations afin d'accroître les récoltes. Ces sculptures en pierre, majoritairement en stéatite ou saponite, appelées ...


Voir la fiche

380,00

Poupée Zaramo Mwana hiti
Art africain > Poupées > statue Zamaro

Ex-collection art africain britannique.
Taillée dans la pierre, cette poupée traditionnelle africaine adopte une large tête où se développe une double crête sommitale. Le buste cylindrique est dépourvu de bras. Les seins et l'ombilic sont indiqués par un léger relief et marqués d'une perle, dont l'usage est fréquent dans la statuaire Zaramo. Patine d'usage. Les Zaramo et les tribus qui les entourent ont conçu des poupées généralement associées à la fécondité, mais auxquelles d'autres vertus seraient attribuées. Son rôle premier se joue au cours de la période de réclusion de la jeune initiée zaramo. La novice se comportera à l'égard de l'objet comme avec un enfant, et dansera avec lui lors des cérémonies de clôture de l'initiation. Dans le cas où la jeune femme ne concevrait pas, ...


Voir la fiche

240,00

Petit masque Holo zoomorphe
objet vendu
Art africain > Masque africain > Masque Holo

Ex-collection art tribal belge.
Ce masque africain est coiffé d'un diadème constitué alternativement de fibres végétales tressées, lacets, colliers de perles roses disposés horizontalement, garniture de rotin et peau animale. Le visage aux yeux en amande, incisés, se prolonge d'un bec bifide. La surface du bois, abrasée, révéle un bois clair sous-jacent. Hauteur totale avec socle : 35 cm. Située au Congo Démocratique entre les Yaka et les Tchokwé d'Angola, la petite ethnie Holo a migré de la côte angolaise pour s'installer près des rives du fleuve Kwango. La chasse et l'agriculture assurent leur subsistance. Les ethnies voisines, telle les Suku et Yaka, ont influencé leurs sculptures traditionnelles. Les Holo ont en effet produit des masques heaumes et des objets de prestige pour ...


Voir la fiche

Vendu

Masque de danse guerrière Glé Bété
objet vendu
Art africain > Masque africain > Masque de danse guerrière Glé Bété

Art africain et danse Bété.
Des éléments saillants, évoquant des cornes sous lesquelles percent deux petits yeux circulaires, s'agencent en une composition spectaculaire. Le nez conique se développe au-dessus du philtrum. Puis de volumineuses lèvres, entr'ouvertes, composent une bouche protubérante. La pièce est garnie de clous tapissiers, dont l'éclat tranche avec la patine brun foncé. Résidus de kaolin et de poudre végétale ocre rouge.
C'est principalement dans l'Ouest de la Côte-d'Ivoire que les Bété emploient des masques dont le style a été influencé par la société des masques gla des populations Wobé et Guéré , ensemble dénommé Wé ou "les hommes qui pardonnent facilement", lui-même appartenant au groupe culturel Krou. Ces traditions leur ont été transmises et ...

Statuette Chibinda Ilunga Chokwe
Art africain > Statues africaines > Statue Chokwe

Collection art africain belge.

Cette statuette, symbole de pouvoir, glorifie l'ancêtre et héros mythique fondateur de l'ethnie, Chibinda Ilunga. Le chef, aux paumes et pieds surdimensionnés, dispose d' une coiffe nobiliaire impressionnante. Aisément reconnaissable grâce à cette ample coiffe à ailettes latérales recourbées ( cipenya-mutwe ), il avait appris à son peuple l'art de la chasse. Les dignitaires se présentaient jambes croisées en tailleur, ce que confirme un proverbe africain : "L'ancien assis les jambes croisées souhaite être salué avec respect" " Par l'allusion au cercle de ses jambes croisées, le chef véhicule les bénédictions d'une vie à l'orbite complète." ("Le geste Kongo", ed. Musée Dapper) Le chef frappe des mains en signe de bienvenue et pour signifier ...


Voir la fiche

780,00

Couteau figuratif Mangbetu/Nzakara
Art africain > Objets usuels > Couteau Mangbetu

Ex-collection art africain allemande.
Parmi les armes traditionnelles africaines, ce couteau dont la lame courbée effilée est accompagnée d'une excroissance circulaire, se dote d'une élégante poignée en bois à motif humain stylisé, associé aux ancêtres dont les esprits étaient vénérés. Dès le plus jeune âge, les enfants des classes supérieures subissaient une compression de la boîte crânienne, maintenue serrée par des liens de raphia. Plus tard, les cheveux étaient «tricotés» sur des brins d'osier et un bandeau enserrait le front afin de faire ressortir les cheveux et constituer cette coiffe majestueuse accentuant l'élongation du crâne. Armes de parade avant tout, les couteaux faucilles des Mangbetu formaient des accessoires appréciés lors des cérémonies rituelles dansées et lors des ...


Voir la fiche

290,00

Masque cimier Ci wara Bambara
objet vendu
Art africain > Masque africain > Masque Ci wara

Les Ti-wara dans l'art africain.
Ce serait un animal - génie appelé Ciwara qui aurait appris aux Bambaras à cultiver la terre. Ces derniers se remémorent le mythe à travers la représentation stylisée d'une antilope hippotrague, dont l'appellation ci wara signifie "fauve de la terre". Ornée sur la tête et les flancs de placages métalliques gravés au repoussé , les oreilles et le museau sont en outre agrémentés de pompons de fil de coton. Le sommet des cornes inclinées vers l'arrière est également gainé de cuir et de crin. Cette sculpture verticale de Ci Wara est représentée ici dotée d'arcs successifs figurant la crinière, il s'agit donc d'une antilope mâle. Les masques dansaient généralement en couple. Patine mate, abrasions éparses.
Portés au sommet du crâne et maintenus ...


Voir la fiche

Vendu

Tête commémorative Ifé en bronze
Art africain > bronze africain > Tête Yoruba

Collection art africain française.
Elle représente l'Oni, roi d'Ifé ville berceau des Yorubas, avec sa couronne sur la tête, un cône la surplombant. De nos jours le roi d'Ifé porte un semblable insigne de fonction, formé d'un segment vertical tressé et terminé au sommet par un renflement pointu. Une telle tête était fixée au sommet d'une effigie en bois, habillée, pour représenter le roi défunt lors des funérailles, puis enterrée après la cérémonie dans un sanctuaire proche du palais. La cité d'Ifé au Nigéria était au XVe siècle le centre d'un puissant Etat des forêts à l'Ouest du delta du Niger. Le travail du bronze était une prérogative du roi "oni", selon la technique de la cire perdue. Ces objets de prestige incarnant les souverains étaient placés sur les autels royaux pour un ...


Voir la fiche

650,00

Etoffe Nshak, Ncak Bushoong
objet vendu
Art africain > Textile > Etoffe Nshak

Tissus de prestige parmi les objets d'art africain Kuba Produits au Zaïre par les Shoowa, Bashoowa,principalement, sous-groupe Kuba , ces étoffes formant de véritables tableaux d'art premier, sont constituées d'une base textile en raphia. Les motifs géométriques formés représentent les scarifications corporelles de l'ethnie ou reprenennent les décorations des sculptures. Ces étoffes raffinées étaient destinées à être utilisées à la cour royale, en tant qu'assise ou de couverture, afin de rehausser son prestige. Elles prenaient dans bien des cas valeur de monnaie, ou suivaient aussi leurs propriétaires dans la tombe en couvrant le corps du défunt. Ce fut le roi Shamba Bolongongo qui aurait introduit au XVIIe siècle au pays Kuba la technique du tissage. Il avait précédemment initié ...


Voir la fiche

Vendu

Masque Songye Kifwebe
objet vendu
Art africain > Masque africain > Masque Kifwebe

Ex-collection art africain belge.
Nommé kikashi , ce masque africain des Songye dispose de caractéristiques classiques. La crête est cependant creusée sur toute sa longueur d'une large nervure percée d'orifices. Des sillons parallèles, incrustés de kaolin blanc, ornent la surface du bois, symbolisant le plumage et le lien avec la mort. Des zones d'abrasion, et des fissures sont à noter. Altérations internes. Patine abrasée par le temps et l'usage, sèche et veloutée. Trois variantes de ce masque Kifwebe( pl. Bifwebe) ou "chasser la mort"(Roberts)se distinguent: le masculin (kilume) généralement avec une haute crête, le féminin (kikashi) avec une crête très basse voir absente, et enfin le plus grand incarnant la puissance (kia ndoshi). Ce type de masque, encore utilisé de nos ...


Voir la fiche

Vendu

Statue Luba
Art africain > Statues africaines > Statue Luba

Ex-collection art africain belge.
Chez les Luba, les représentations féminines se caractérisent par la permanence d'une morphologie aux membres étirés, telle cette sculpture de femme assise jambes et bras tendus, vaquant à une des multiples occupations quotidiennes, comme le pétrissage d'une pâte végétale. Dépourvue des scarifications classiques, elle est cependant figurée coiffée, parmi l'infinie variété des styles de coiffures luba, de cheveux enduits d'huile de palme, coiffés en un édifice de bourrelets superposés, à l'instar des parures capillaires du sous-groupe luba Waholoholo,( Holoholo ), de la région du lac Tanganyika. Les Luba (Baluba en tchiluba) forment un peuple d’Afrique Centrale. Leur berceau est le Katanga, plus précisément la région de la rivière Lubu, d’où le nom ...


Voir la fiche

160,00

Statuette Mumuye / Chamba
objet vendu
Art africain > Statues africaines > Statue Mumuye

Collection art africain belge.
C'est dans la région du nord-est du Nigéria, limitée par la boucle de la Benoué et la frontière camerounaise, que vivent, principalement d'agriculture, le groupe d'environ 100 000 Mumuye. La région étant d'accès difficile, ils sont demeurés relativement isolés jusqu'en 1950. Leur statuaire fut découverte aux environs de 1968. Les Mumuye du Nigéria, comme les Tiv, sont organisés en sociétés initiatiques échelonnées en classes d'âge qui se déroulent pour les jeunes garçons dans une case, tsafi, dans laquelle sont entreposées les statues. Elles renforcent le prestige de leur détenteur, mais participent aussi aux rituels de guérison, de divination et aux ordalies. Cette figure dispose de membres supérieurs écartés du buste, les mains s'appuyant sur le ...


Voir la fiche

Vendu

Masque Bété Guéré
objet vendu
Art africain > Masque africain > Masque Bété

Cet imposant masque africain, censé provoquer l'effroi, est sculpté dans un bois dense et dispose principalement de cornes se rejoignant frontalement autour d'un imposant nez busqué et d'une bouche saillante soulignée de pigments rouges. Surmontant deux orifices composant les yeux, le front forme une avancée en volume plat et circulaire évoquant un casque. C'est principalement dans l'Ouest de la Côte-d'Ivoire que les Bété emploient des masques liés au culte du bagnon. Le style de leurs masques de danse a été influencé par les populations Wobé et Guéré , ensemble dénommé Wé ou "les hommes qui pardonnent facilement", lui-même appartenant au groupe culturel Krou , ces traditions leur ayant été transmises et enseignées par les Nyabwa. D'origine guerrière mais participant également à ...


Voir la fiche

Vendu

Couple de statuettes Ere ibedji Yoruba
Art africain > Statues africaines > Statues Ibedji

Ex-collection art africain britannique.
Dotés de nombreuses parures et accessoires protecteurs "abiku", ces statuettes-poupées "ere" (statues), incarnation de jumeaux, disposent d'une coiffure conique formée de tresses, teintée d'indigo. Les enfilades de cauris symbolisent des valeurs de richesse et fécondité. SPatine lustrée acajou.
Dans la langue du peuple Yoruba, ibeji signifie jumeau : ibi pour né et eji pour deux. Ils représentent la figure d'un jumeau décédé. Cet ibedji est alors traité comme l'aurait été l'enfant disparu. C'est la mère qui doit s'occuper de lui ; elle peut le laver et le nourrir régulièrement. Si elle meurt, c'est le jumeau restant qui prend le relais. Il arrivait également qu'un homme fasse sculpter des ibeji pour son épouse dans l'espoir d'une ...

Canne de dignitaire figurative Songye
Art africain > Bâton de commandement > Sceptre Songye

Ex-collection art africain suisse.

De conception similaire aux Kibangos des Luba voisins, ce sceptre Songye est divisé en plusieurs sections entre lesquelles apparaît une représentation sculptée des fétiches en usage au sein du groupe. Patine noir huilée. Les Songye sont venus de la région du Shaba en RDC et se sont installés entre la rivière Lualaba et la rivière Sankuru au milieu de la savane et des forêts. Ils sont gouvernés par le yakitengé et par des chefs locaux. La société secrète Bwadi contrebalance cependant leur pouvoir. Leurs masques masculins, aux pouvoirs occultes, étaient exhibés lors d'expéditions punitives et disciplinaires. Leurs apparitions demeuraient en effet liées à des objectifs divinatoires et sociopolitiques. (Luba, F. Neyt)

Masque bélier Baoule
Art africain > Masque africain > Masque Baule

Ex-collection art africain française.
Masque africain zoomorphe des Baoulé, dont les cornes sculptées, torsadées, symbolisent l'agressivité et la puissance destructrice. Victime sacrificielle en vue d'offrandes et métaphore de la pugnacité , le masque-bélier baoulé est une allégorie de la force. Ce masque apparaissait en compagnie de masques humains au cours de diverses cérémonies, dont des funérailles ou de nos jours lors de visites d'hôtes de marque. Cassure sur le contour externe, extrémités des cornes manquantes. Patine bicolore satinée. . Selon la mythologie baoulé , un ancêtre royal dût sacrifier son fils pour franchir une rivière. Cet évènement est à l'origine du nom des Baoulé, Bauli,"le fils est mort". Ils représentent la majeure partie de la population de Côte ...


Voir la fiche

380,00

Figure d ancêtre Hemba Singiti
Art africain > Statues africaines > Statuette hemba

Ex-collection art africain suisse.
Cette petite figure protectrice Hemba, dont les caractéristiques étaient autrefois attribuées aux Luba, incarne un ancêtre. Réalisée afin de communiquer avec les esprits tutélaires, cette sculpture faisait partie des "mvidye", intermédiaires entre le monde spirituel et les individus, pouvant également incarner des esprits de la nature chez les Luba du Kasaï. Les chefs de clan Hemba disposaient de plusieurs statues d'ancêtres qu'ils vénéraient et auxquelles ils consacraient des offrandes afin d'assoir leur légitimité. Ce personnage adopte la position classique, mains valorisant un abdomen en saillie, symbole du lignage. Il dispose également de la coiffe sophistiquée, évidée en forme de croix. Pièce couleur brun foncé dont les saillies sont abrasées ...


Voir la fiche

125,00