La Porte Dogon, galerie d'art africain, le site de vente en ligne d'Essentiel Galerie: Art premier, art tribal, art primitif
...
Options de recherche




Voir nos objets d'exception

Objets d'art africain :


Les réalisations d’art africain fascinèrent nombre d’artistes et collectionneurs européens au XXe siècle. D’André Breton à Picasso, tous furent saisis d’une fièvre acheteuse qui s’est rapidement répandue dans le milieu. Si ces sculptures revêtent davantage une dimension artistique pour les occidentaux, c’est néanmoins au travers de leur sacralisation rituelle qu’elles se révèlent pour les peuples africains. Leur rôle cérémoniel leur confère en effet une puissance unique qui les distingue des autres formes d’art ethnique. Ces œuvres furent acquises (vendues ou offertes par les autochtones) tout au long du XXe siècle par des ethnologues en mission ou des coopérants coloniaux afin d’être exposées dans les musées, ou intégrées dans des collections privées prestigieuses. C’est l’histoire de ces pièces que nous vous proposons de découvrir à travers notre galerie et notre site web.

Masque cimier Igbo Agbogo Mmwo
objet vendu
Art africain > Masque africain, art tribal, art premier primitif > Masque Igbo

Ex-collection art africain monégasque.
L' art africain et les spectaculaires masques cimiers de l'ethnie Igbo.
Masque africain Igbo Agbogo Mmwo, nommé masque de jeune fille, adoptant les traditionnels critères glorifiant la jeunesse et la beauté, yeux bridés, visage émacié enduit de blanc, scarifications et tatouages en damiers ou en pastilles ornementales. La coiffure représente des cheveux tressés mêlés d'accessoires. La couleur blanche du masque se rapporte aux esprits ancestraux, ces masques accompagnant fréquemment les défunts au cours des rites funéraires. En effet, mmwo signifie "esprit des morts". Patine mate croûteuse, très bon état.
Les Igbo vivent dans la forêt au sud-est du Nigeria. Ils ont réussi à associer un profond sens de l'individualité à un ...

Coupe Kuba Ngongo
Art africain > Jarres, amphores, pot, matakam > Coupe Kuba

Art africain Kuba
Le contour de cette coupe céphalomorphe est agrémenté d'une frise imbolo constituée de motifs géométriques renvoyant aux scarifications, également repris sur les textiles en raphia shoowa. Ces différents types de coupes sculptées visent à rehausser le prestige de leurs propriétaires.
Patine abrasée satinée.

Les Kuba sont réputés pour le raffinement des objets de prestige créés pour les membres des rangs élevés de leur société.
Particulièrement organisée et hiérarchisée, elle plaçait en son centre un roi ou nyim inspirant la statuaire de l'ethnie.
Celui-ci était considéré comme d'origine divine. A la fois chef du royaume et de la chefferie bushoong, on lui attribuait des vertus surnaturelles issues de sorcellerie ou des ancêtres. Il ...


Voir la fiche

180,00

Statue Holo Kaponya wa pwo nyi cikungulu
objet vendu
Art africain > Statues africaines : fetiche tribal, maternité > Statue Holo

Ex-collection art africain suisse.
Située au Congo Démocratique entre les Yaka et les Tchokwé d'Angola, la petite ethnie Holo a migré de la côte angolaise pour s'installer près des rives du fleuve Kwango. La chasse et l'agriculture assurent leur subsistance. Les ethnies voisines, telle les Suku et Yaka, ont influencé leurs sculptures traditionnelles. Les Holo ont en effet produit des masques heaumes et des objets de prestige pour l'élite dirigeante. Les Holo faisaient usage de sculptures, figures anthropomorphes asexuées et effigies d'oiseaux, afin de se prémunir contre l'influence de mauvais esprits, dont celui de la lune et de l'arc en ciel. Ces statues étaient disposées près des habitations comme protection contre les éclairs. Dans "Chokwe and their Bantu Neighbours"(p.110), ...

Masque Koulango du Dô Bouna
objet vendu
Art africain > Masque africain, art tribal, art premier primitif > Masque Koulango

Ex-collection art africain traditionnel française.
Ce masque africain , présentant trois personnages assis sur le haut de la coiffe, appartient à la société Dô au sein de laquelle les chefs de clan organisent des sacrifices rituels.
L'autre nom qui le désigne, notamment chez les Ligbi, est Singinkuru-Ayna, qui ont préservé certaines traditions animistes au sein de la société Dô qui pourraient s'avérer être une rémanence du Poro pratiqué chez les Senoufo.

Masque Koulango du Dô
Art africain > Masque africain, art tribal, art premier primitif > Masque Koulango

Collection art africain française.
Ce masque africain , visage sculpté surmonté d'une coiffure en tiare, appartient à la société Dô au sein de laquelle les chefs de clan organisent des sacrifices rituels.
Il est nommé Singinkuru-Ayna chez les Ligbi qui ont préservé certaines traditions animistes au sein de la société Dô, cette dernière pouvant s'avérer constituer une rémanence du Poro pratiqué chez les Senoufo.
Patine lustrée, rehauts polychromes.
Très légers fendillements.
Nommés Pakhalla par les Dioula, les Koulango formaient les Loron dans le territoire voltaïque. Les chefs Dagomba du royaume de Bouna les auraient ensuite qualifiés de " Koulam " (singulier : koulango , sujet, vassal). Leur histoire complexe a engendré une culture non moins ...


Voir la fiche

180,00

Maternité Kongo Phemba
Art africain > Statues africaines : fetiche tribal, maternité > Statue Kongo

Collection art africain française.
Sous-groupe de l'ethnie Kongo , les Yombe, établis sur la côte occidentale africaine, dans le sud-ouest de la République du Congo et en Angola, se caractérisent par une statuaire dans laquelle diverses figures de maternité abondent : coiffes rondes ou pointues, bouche entrouverte sur des dents effilées, regard parfois vitré dans lesquels les pupilles sont bien visibles, personnages agenouillés, debout, assis. Des scarifications en relief ornent le buste des effigies, tel le buste de cette statue Phemba. Ces entailles effectuées à l'aide d'aiguilles, de couteaux et de rasoirs, étaient ensuite enduites de charbon ou de cendres afin d'accélérer la cicatrisation.
La mère est assise en tailleur sur une base circulaire, un nourrisson sur les ...


Voir la fiche

85,00

Masque Suku Hemba
objet vendu
Art africain > Masque africain, art tribal, art premier primitif > Masque Suku

Ex-collection art africain britannique.
Ce masque africain heaume est associé aux cérémonies de circoncision. Au sommet, une figure zoomorphe est renvoie aux qualités de l'animal. Ces masques blanchis surmontés d'un animal sont nommés hemba chez les Suku. La patine mate abrasée laisse entrevoir des vestiges de kaolin. Fissures de dessication. Les ethnies Suku du sud ouest du Zaïre, et les Yaka , très proches géographiquement, se reconnaissent des origines communes et disposent de la même structure sociale ainsi que de pratiques culturelles similaires. Ils ne peuvent être différenciés que par leurs variations stylistiques. La mukanda est le nom donné à l'ensemble des rites autour de la cérémonie d'initiation des jeunes pubères, consacrant la fin de l'enfance et partagée par de ...


Voir la fiche


Vendu à 150.00 Trouver un objet similaire

Masque Pende Mbangu
Art africain > Masque africain, art tribal, art premier primitif > Masque Pende

Ex-collection art africain allemande.

Les masques africains "de maladie" Pende Mbangu (bouche déformée) ou Bwala-Bwala , illustrent, par leurs traits outrés, le malade en crise d'épilepsie ou le résultat d'une paralysie faciale causée par des rituels de sorcellerie. Le danseur qui porte ce masque de comédie est coiffé d'un chapeau en plumes gifuatu de pintade, de coucal ou de touraco, ou du lumbandu, une couronne de feuilles. Il est également souvent équipé d'une bosse sur le dos, exagérant alors l'aspect handicapé du personnage. Ce masque des Pende établis dans le haut-Kwango se distingue par son nez coudé et une bouche déformée. Il se divise en zones de couleurs contrastées. Patine semi-mate.
Les Pende occidentaux vivent sur les rives du Kwilu, tandis que ...


Voir la fiche

180,00

Masque Pende Mbangu
objet vendu
Art africain > Masque africain, art tribal, art premier primitif > Masque Pende

La difformité dans l' art tribal africain .
Les masques "de maladie" Pende Mbangu illustrent, par leurs traits déformés, le malade en crise d'épilepsie ou le résultat d'une paralysie faciale causée par des rituels de sorcellerie. Au sein de nombreuses cultures tribales, l'épilepsie serait pourtant perçue comme un sceau divin sur un individu apte à communiquer de cette façon avec le monde spirituel. Le danseur qui porte ce masque de comédie est coiffé d'un chapeau en plumes gifuatu de pintade, de coucal ou de touraco, ou du lumbandu , une couronne de feuilles. Il est également souvent équipé d'une bosse sur le dos, exagérant alors l'aspect handicapé du personnage. Un chapeau composé d' une armature en vannerie garnie de raphia coiffe le visage, lui-même bordé de ...


Voir la fiche


Vendu à 180.00 Trouver un objet similaire

Statue Baule, Baoulé, Blolo bia
Art africain > Statues africaines : fetiche tribal, maternité > Statue Baule

Ex-collection art africain française.
Les "doubles inversés" dans les sculptures d' art tribal des Baule
De nombreux détails façonnés avec un soin minutieux magnifient cette sculpture de femme figée dans une posture traditionnelle, l'éclat des perles tranchant avec l'épiderme sombre, les mains symboliquement placées autour de la région ombilicale. Patine satinée noire. Fissures et abrasions très minimes.
Une soixantaine de groupes ethniques peuplent la Côte d'Ivoire, dont les Baoulé,au centre, Akans venus du Ghana, peuple de la savane, pratiquant la chasse et l'agriculture tout comme les Gouro dont ils ont emprunté les cultes rituels et les masques sculptés. Deux types de statues sont produites par les Baoulé , Baulé , dans le cadre rituel : Les statues ...


Voir la fiche

380,00

Tabouret Makondé Wamakondé
Art africain > Chaise, siège à palabres, trône, tabouret > Siège Makondé

Ex-collection art africain française.
Siège à caryatide sculptée provenant des Makondé ou Wamakondé, population matrilinéaire originaire du Mozambique, à distinguer des Makondé de Tanzanie.
Au sein des régions équatoriales d'Afrique centrale, les artisans et artistes sont les "Mapuundi". Ces derniers sculptent majoritairement l'ébène, dans lequel ils façonnent des sièges de prestige tel l'exemplaire ci-dessus abondamment décoré, qui pouvait se muer en support d'intronisation cheffal, ou plus modestes, selon le rang social de chacun. Les incisions décoratives ornant les bords du plateau forment des motifs à connotation symbolique utilisés par les groupes autour des grands lacs. Le plateau que porte la femme sur la tête renvoie par ailleurs au panier à vanner. Patine ...


Voir la fiche

290,00

Masque Zimba
Art africain > Masque africain, art tribal, art premier primitif > Masque Zimba

Ex-collection art africain française.
Masque africain dont le centre plutôt plane porte des motifs circulaires renvoyant aux motifs corporels des Zimba. La longue arête nasale rejoint au sommet un contour strié également associé aux marques tribales. Se caractérisant par une grande douceur, ce masque sobre est bordé d'une parure de raphia. Ce type de masque était utilisé dans des rites d'une association équivalent au Bwami des Lega.
Les Zimba, appelés aussi Binja, sont des proches voisins des Lega de la région de Pangi et Shabunda en RDC. Soumis à l'influence lega, ils partagent avec les Lega et les Luba quelques similarités institutionnelles. Qu'ils vivent en forêt ou dans la savane, le symbolisme de leur art et les rituels sont associés à la chasse qui est d'une ...


Voir la fiche

340,00

Statue Songye Nkishi
Art africain > Le fétiche, cet objet emblématique de l'art primitif > Fétiche Nkishi

Ex-collection art africain belge.
Les figures Nkishi des Songye sont réputées pour leur plastique singulière, telle cette sculpture humaine au visage affichant un rictus jubilatoire édenté. La démesure s'inscrit également dans la partie inférieure du visage, les longs doigts maintenant avec provocation le bulbe de l'abdomen, d'immenses pieds surplombant la base cylindrique. Patine noire satinée. Fissure de dessication.
Le fétiche Songye, sculpture magique Nkisi , nkishi (pl. mankishi ), joue chez les Songye le rôle de médiateur entre dieux et hommes. Les exemplaires de grande taille sont la propriété collective de tout un village, les figures plus petites appartenant à un individu ou une famille. Au XVIème siècle, les Songyes migrèrent de la région du Shaba pour ...


Voir la fiche

680,00

Masque Lengola du Maniema à poingée
Art africain > Masque africain, art tribal, art premier primitif > Masque Lengola

Ex-collection art africain française.
Ce masque africain à poignée est probablement une oeuvre des Lengola originaires d'Ouganda et vivant près des Metoko au centre du bassin congolais entre les rivières Lomami et Lualaba, peuple de la forêt primaire dédié au culte d'un Dieu unique, monothéisme rare en Afrique. Ce type de masque caractéristique de la région du Maniéma était brandi par le danseur lors des cérémonies.
Outre la société Lilwa, leur société, le Bukota, accueillant à la fois des hommes et des femmes, est une version de l'association Bwami des Lega. Leurs sculptures, soumises à l'influence des Mbole, Lega et Binja voisins, jouaient un rôle au cours des cérémonies d'initiation, de funérailles ou de circoncision, et étaient ensuite placées sur la tombe des ...

Statuette Luluwa Bwa cibola
Art africain > Statues africaines : fetiche tribal, maternité > Maternité Lulua

Ex-collection art africain française.
Les différents types de statues africaines Luluwa, Lulua, ou encore Béna Lulua, présentant de multiples scarifications, glorifient les chefs locaux, la maternité , la fécondité et la figure féminine. Cette maternité africaine est associée au culte Buanga bua cibola , et serait censée, selon les Lulua, protéger les enfants et la femme enceinte. Le personnage met en évidence un abdomen proéminent, centre du corps et "objet de toutes les sollicitudes" ( La puissance du sacré , M. Faïk-Nzuji ) Patine brun grisé.
C'est dans le sud de la République Démocratique du Congo que se sont installés les Lulua , ou Béna Lulua ,en provenance d'Afrique occidentale. Leur structure sociale, fondée sur les castes, est similaire à celle des ...


Voir la fiche

180,00

Planche mnémonique Luba Hemba Lukasa
objet vendu
Art africain > Objets usels, poulies,boîtes, métier à tisser,awale > Planche Luba

Ex-collection art africain suisse.
Cette tablette africaine est surmontée de trois têtes incarnant des ancêtres communiquant avec les esprits tutélaires, "mvidye", intermédiaires entre le monde spirituel et les individus, pouvant également incarner des esprits de la nature chez les Luba du Kasaï. Les motifs en bas-relief sont liés à un proverbe ou un code mnémonique associés aux mythes, origines et préceptes de la royauté luba. Cet objet permettait aux adeptes du Mbudye de transmettre lors de rituels codifiés, grâce à des récits et des chansons, la généalogie des héros fondateurs, l'histoire des migrations du clan, etc...
Patine brune veloutée, fissures et érosions.
Chez les Luba, le roi, mulopwe, occupait la plus haute place d'un système de commandement ...

Tablette Mnémonique Luba Lukasa
objet vendu
Art africain > Objets usels, poulies,boîtes, métier à tisser,awale > Planche Luba

Ex-collection art tribal africain allemande.
Cette tablette pourvue de rebords incurvés est surmontée d'une tête censée incarner un ancêtre communiquant avec les esprits tutélaires, "mvidye", intermédiaire entre le monde spirituel et les individus, pouvant également incarner des esprits de la nature chez les Luba du Kasaï. Les dessins, les couleurs et la disposition des incrustations du plateau sont liés à un proverbe ou un code mnémonique associés aux mythes, origines et préceptes de la royauté luba. Cet objet aux multiples interprétations permettait aux adeptes du Mbudye de transmettre lors de rituels codifiés, grâce à des récits et des chansons, la généalogie des héros fondateurs, l'histoire des migrations du clan, certains code du royaume, etc... H. sur socle : 37 ...

Masque Chokwe Cihongo
objet vendu
Art africain > Masque africain, art tribal, art premier primitif > Masque Tschokwe

Ex-collection art africain française
Compagnon du masque africain Pwo , toujours porté par des danseurs de filiation royale, ce masque est également utilisé lors des rites initiatiques de la société mukanda . Une parure capillaire très réaliste, en cheveux humains et fibres de raphia, bordée d'un collier de perles, met en valeur des traits délicatement sculptés. Le masque sacré Chihongo ( chihongo étant également une plante aux vertus thérapeutiques) , doté d'une large bouche grimaçante , est utilisé lors des rites de circoncision et des cérémonies royales. Les motifs caractéristiques présents sur le front, et parfois sur les pommettes, font partie des canons esthétiques chokwe mais servaient également de marqueurs publics d'identité ethnique, tels la croix ...


Voir la fiche


Vendu à 120.00 Trouver un objet similaire

Souhaitez-vous masquer les objets vendus ? si oui, cliquez ICI
Masque Chokwe Cihongo
Art africain > Masque africain, art tribal, art premier primitif > Masque Tschokwe

Collection art africain suisse.
Parmi les nombreux masques africains akishi (sing : mukishi, indiquant la puissance) d'art tribal africain Chokwe, le puissant pendant masculin du masque Mwana Pwo est le cihongo. Ces masques miniatures sont portés sur les costumes ou la coiffe d'initiation.
Les motifs caractéristiques présents sur le front, et parfois sur les pommettes, font partie des canons esthétiques chokwe mais servaient également de marqueurs publics d'identité ethnique. Ce motif frontal cruciforme récurrent comporterait par ailleurs une signification cosmogonique. Toujours porté par des danseurs de sang royal, ce masque incarnant un esprit symbolise la puissance et la richesse. Il intervenait en outre, parfois, à l'occasion jugements. Patine brune semi-satinée, petits ...


Voir la fiche

120,00

Masque Chokwe Cihongo
objet vendu
Art africain > Masque africain, art tribal, art premier primitif > Masque Chokwé

Collection art africain luxembourgeoise.
Parmi les nombreux masques africains akishi (sing : mukishi, indiquant la puissance) d'art tribal africain Chokwe, le puissant pendant masculin du masque Mwana Pwo est le cihongo . Ces masques sont dansés par des professionnels itinérants. Les motifs caractéristiques présents sur le front, et parfois sur les pommettes, font partie des canons esthétiques chokwe mais servaient également de marqueurs publics d'identité ethnique. Ce motif frontal cruciforme récurrent comporterait par ailleurs une signification cosmogonique. Toujours porté par des danseurs de sang royal, ce masque incarnant un esprit symbolise la puissance et la richesse. Il intervenait en outre, parfois, à l'occasion jugements. Patine sombre mate, abrasions et fissures de ...


Voir la fiche


Vendu à 120.00 Trouver un objet similaire

Tête Lega
Art africain > Statues africaines : fetiche tribal, maternité > Statuette Lega

Collection art africain belge.
Statuette africaine Sakimatwematwe (Multi-têtes) appartenant à un initié du Bwami, parmi les nombreuses autres utilisées au fil des initiations, liée à un proverbe Lega. Dotée de deux têtes ou plusieurs, cette statuette illustrerait toujours la nécessité d'une vision globale des évènements, et donc la prudence, la sagesse et l'impartialité qui devraient en découler. (Biebuyck 1973).
Patine veloutée abrasée, résidus granuleux de kaolin. Manques et fissures de dessication.
Au cours des rites initiatiques du Bwami, chez les Lega, l'enseignant guidait l'aspirant dans un lieu où étaient exposés masques et statuettes, et c'est à travers une observation attentive que le futur initié devait deviner la signification plus ou moins complexe ...


Voir la fiche

120,00