La Porte Dogon, galerie d'art africain, le site de vente en ligne d'Essentiel Galerie: Art premier, art tribal, art primitif
...
Options de recherche


Objets d'art africain :


Les réalisations d’art africain fascinèrent nombre d’artistes et collectionneurs européens au XXe siècle. D’André Breton à Picasso, tous furent saisis d’une fièvre acheteuse qui s’est rapidement répandue dans le milieu. Si ces sculptures revêtent davantage une dimension artistique pour les occidentaux, c’est néanmoins au travers de leur sacralisation rituelle qu’elles se révèlent pour les peuples africains. Leur rôle cérémoniel leur confère en effet une puissance unique qui les distingue des autres formes d’art ethnique. Ces œuvres furent acquises (vendues ou offertes par les autochtones) tout au long du XXe siècle par des ethnologues en mission ou des coopérants coloniaux afin d’être exposées dans les musées, ou intégrées dans des collections privées prestigieuses. C’est l’histoire de ces pièces que nous vous proposons de découvrir à travers notre galerie et notre site web.

Statue Baule Asie usu
Art africain > Statues africaines > Statue Baoulé

Ex-collection art tribal française.
Les cultes Akan dans l'art africain Ce "Waka -Sona", "être de bois en baoulé", établi sur des jambes trapues et musculeuses adaptées au travail agricole, saisit sa barbe que les onctions d'huile rigidifiaient. La haute crête sommitale qui compose sa coiffure se réunit en trois coques s'achevant en tresses. De nombreuses scarifications traditionnelles en damiers parcourent son corps. Une main aux doigts demesurés repose dans la région ombilicale. Ce geste de vie évoque la filiation sur laquelle il exerce sa protection. Bois léger, surface irrégulière satinée.
Deux types de statues Waka- Sona sont produites par les baoulé dans le cadre rituel : celles qui évoquent un assiè oussou, être de la terre, et qui font partie d'un ensemble de ...


Voir la fiche

380,00

Masque Punu Okuyi
objet vendu
Art africain > Masque africain > Masque Punu

Ex-collection art africain française.
Ce masque africain du Gabon, itengi , (pl. bitengi) est orné de l'une des coiffures à la mode au Gabon au début du XXe siècle. De doubles coques, constituées des cheveux tressés derrière un bandeau frontal, se partagent de part et d'autre d'une raie médiane. Ces masques africains du Gabon étaient associés aux différentes sociétés secrètes du Gabon, dont le Bwiti , Bwete , et le Mwiri ("diriger"),cette dernière s' échelonnant en plusieurs niveaux d'initiation, à laquelle appartenaient tous les hommes Punu,et dont l'emblème était le caïman. Les Punu ne faisaient intervenir aucun masque dans les rituels du Bwiti,contrairement aux Tsogo. Ces puissantes sociétés secrètes, qui avaient également une fonction judiciaire, comportaient plusieurs ...


Voir la fiche

Vendu

Figure de reliquaire Fang
Art africain > Statues africaines > Statue Fang

Ex-collection art africain française.
Cette sculpture anthropomorphe de proportions atypiques, émanant des Ntumu des régions situées entre le Gabon, le Cameroun et la Guinée-Equatoriale, affiche une moue s'inscrivant dans une mâchoire prognathe, un ample front et une coiffure tirée vers la nuque. Un ombilic percé, à l'instar du sexe, jaillit de l'abdomen. La patine huilée, noire, fait localement apparaître un bois clair. Pieds altérés. Abrasions et éclats du bois. Chez les Fang du Cameroun et au Gabon, chaque famille possède un "Byeri", ou boîte reliquaire, dans laquelle les ossements d'illustres ancêtres sont conservés. Ces boites étaient gardées par le plus vieil homme du village, l'"esa". Les boîtes reliquaires étaient surmontées d'une statue ou d'une tête qui agissait comme ...


Voir la fiche

480,00

Statuette fétiche Ewe
Art africain > Fétiches > Fétiche Ewe

Ex-collection art africain anglaise.
Art africain et culte tribal vodun des populations ewe et fon Affublée de diverses amulettes sous la forme de bijoux, cornes emplies de substances mêlées d'argile rouge, accessoires métalliques, graines séchées, et ceinture en peau de reptile, cette statuette réaliste a été rituellement enduite d'un épais enduit poudreux s'écaillant localement. Les pupilles sont constituées de perles rouges, et l'un des pieds est altéré. Fissures de dessication, sillons.
Au Togo, les fétiches africains s'inscrivent dans le cadre de rituels bénéfiques ou maléfiques selon les intentions de leur propriétaire. Les féticheurs, suite au rituel de divination du fa employant des noix de palmier, les réalisent sur commande pour offrir des vertus protectrices ...


Voir la fiche

280,00

Figure de maternité Chokwe / Lwena
Art africain > Statues africaines > Statue Chokwe

Ex-collection art africain espagnole.
Statue associée au culte thérapeutique de type Hamba , cette sculpture Chokwe ou Lwena incarne un ancêtre féminin censé garantir la fécondité ou la guérison. Ces figures étaient disposées autour de l'autel muyombo , arbre au pied duquel des sacrifices et des offrandes étaient autrefois accomplis. Des sculptures telles que des figures réalisées dans des bâtons ou poteaux ( Mbunji ou mbanji ), plantés dans le sol, y étaient également associées. Les ethnies apparentées disposaient de ce même type d'autel, témoin devant lequel les rituels, les serments et les transactions importantes étaient conclus. (Source : Chokwe, B. Wastiau) Le personnage qui illustre également la seconde épouse du chef mythique Chibinda Ilunga arbore une coiffure bombée ...


Voir la fiche

450,00

Masque Punu Okuyi
Art africain > Masque africain > Masque Punu

Ex-collection art africain française.
Ce masque africain Punu Okuyi dispose d'une double coque formée par les cheveux tressés et montés en forme. Ces coiffures se déclinant sous différentes formes illustrent la mode féminine au cours du XIXème siècle au Gabon. Cette sculpture correspond aux canons de l'art Punu avec ses scarifications frontales et temporales en losange et damiers, mabinda. Une collerette entoure également l'ensemble du visage. La patine blanche abrasée correspond à la couleur du deuil, qui établit un lien avec le monde des esprits et des ancêtres . Ces masques étaient associés aux différentes sociétés secrètes du Gabon, dont le Bwiti, Bwete , et le Mwiri ("diriger"), cette dernière s' échelonnant en plusieurs niveaux d'initiation, à laquelle appartenaient tous les ...


Voir la fiche

380,00

Figure de reliquaire Kota
Art africain > Reliquaires > statue Kota

Ex-collection art africain française.
Coiffé d'amples coques latérales en aplat, ce singulier visage concave surplombé d'un front ovoïde est plaqué de feuilles de cuivre doré. Un fin cloutage fait adhérer le tout sur l'âme de bois. L'ensemble est souligné de motifs géométriques soigneusement gravés, composant des frises enjolivant la sculpture. Les Kota de la vallée de la Sébé, situés au Gabon mais aussi au Congo, ont produit ce type de sculpture qui jouaient le rôle de "médium" entre les vivants et les morts et continuaient à veiller sur leurs descendants. Elles sont parfois bifaces,les mbulu-viti , symbolisant l'aspect masculin et féminin à la fois. Ce type de pièces servaient en effet lors de la conservation de restes mortuaires des ancêtres de haute lignée dans des paniers ...


Voir la fiche

230,00

Statue Idoma Anjenu
objet vendu
Art africain > Statues africaines > Statue Idoma

Les Idoma habitent au confluent de la Bénué et du Niger. Au nombre de 500 000, ce sont des agriculteurs et des commerçants. On trouve dans leur art et leurs coutumes des influences Igbo, de la Cross River et Igala et il est souvent difficile de les distinguer de leurs voisins. Les membres de lignage royal de leur société oglinye , glorifiant le courage, utilisent des masques et des cimiers au cours des funérailles et des festivités. Ils produisent également des statues de fécondité au visage blanchi et exhibant des dents incisées . Les cimiers janiformes sont exhibés généralement aux funérailles de notables. Les membres de la société masculine Kwompten , quant à eux, utilisaient des statues nommées goemai dans le cadre de rituels de guérison.
Ce personnage masculin en ...


Voir la fiche

Vendu

Masque à lame verticale  Nawantante Bwa
objet vendu
Art africain > Masque africain > Masque Mossi

Ce masque africain des Bwa est formé d'une surface plane et circulaire surmontée d'une planche ajourée et de sculptures féminines en ronde-bosse représentées dans une attitude de dévotion. Des motifs décoratifs circulaires voisinent avec des reliefs crochus superposés symbolisant des becs d'oiseaux. Ces derniers se dirigent vers une bouche losangique. Les couleurs se partagent en un bitume noirâtre, du kaolin et des pigments rouge bordeaux. Selon Gabriel Massa et Chantal Dewé, les cercles concentriques symbolisent les puits sacrés originels, les triangles les empreintes des antilopes, et les crochets incurvés le calao, animal associé à la divination.
Les sculptures d'art africain des Bobo , Bwa , Kurumba et Mossi , vivant au Burkina Faso , reprennent et combinent fréquemment ...

Masque Yohoure Lomane du groupe je
objet vendu
Art africain > Masque africain > Masque Yohoure Lomane du groupe je

Ex-collection art africain française.
Des cornes d'antilope, ou de cob, encadrent l'oiseau figurant au sommet de ce masque africain appartenant à la société je. Un large bandeau composé de motifs triangulaires creusés dans le bois cagoule ce visage aux traits réguliers, qu'une bordure en chevrons borde également autour de la mâchoire. La surface lisse et satinée a adopté une belle gamme de bruns. Cet exemplaire, qui pourrait être attribué au groupe des Anoman , Lomane , (oiseau) fait partie du quatrième des sept masques je qui dansait à l'origine autour du défunt et se penchait jusqu'à le toucher dans un but purificateur. Il apparait aussi actuellement au cours de réjouissances. Les Yaouré sont un sous-groupe de la peuplade Akan présente en Côte d'Ivoire et au Ghana. ...

Statuette Lega
Art africain > Statues africaines > Statuette Lega

Ex-collection art tribal belge.
L'art africain lega et les supports d'initiation Appartenant à un initié du Bwami, parmi les nombreuses autres utilisées au fil des initiations, elle se distingue par des membres tronqués et le rappel vertical, sur le buste, de l'arête médiane formant le nez. Deux anneaux métalliques enserrent également le cou et le buste. Patine miel, bois érodé. L'enseignant guidait l'aspirant dans un lieu où étaient exposés masques et statuettes, et c'est à travers une observation attentive que le futur initié devait deviner la signification plus ou moins complexe de ces métaphores, ces dernières se référant largement à des proverbes et dictons. Ceux qui n'étaient pas autorisés à voir l'objet, afin d'en être protégés, devaient se soumettre à de coûteuses ...


Voir la fiche

280,00

Figure de sanctuaire Urhobo
Art africain > Statues africaines > Statue Urhobo

Ex-collection art africain anglaise.
Les Urhobos, vivant près du nord-ouest du fleuve du delta du Niger, forment le groupe ethnique principal de l'État du Delta parmi les 36 états de la République fédérale du Nigéria. Ils parlent le Urhobo, une langue du groupe Niger-Congo. Avec les Isoko dont l'art est proche, ils sont collectivement connus en tant que Sobo. Leurs grandes sculptures représentant les esprits de la nature, edjo ,ou des ancêtres fondateurs du clan, auxquels des sacrifices étaient offerts, étaient regroupées dans des sanctuaires au sein des villages. Ils produisent en outre des figures similaires aux ikenga des Igbo appelées iphri , ivwri ,de forme mi-animale mi-humaine. Elles personnifient l'agression masculine et sont destinées aux guerriers et aux notables. Toutefois ...


Voir la fiche

480,00

Masque cimier Idoma
Art africain > Masque africain > Masque Idoma

Ex-collection art africain anglaise.
Les Idoma se sont établis au confluent de la Bénué et du Niger. Au nombre de 500 000, ils se composent d'agriculteurs et de commerçants. Le voisinage et donc les influences des Igbo, celles des ethnies de la Cross River et Igala ont engendré des emprunts stylistiques, et de grandes similarités tribales. Les membres de lignage royal de leur société oglinye , glorifiant le courage, utilisent des masques et des cimiers au cours des funérailles et des festivités. Ils produisent également des statues de fécondité au visage blanchi et exhibant des dents incisées . Les cimiers janiformes sont exhibés généralement aux funérailles de notables. Les membres de la société masculine Kwompten , quant à eux, utilisaient des statues nommées goemai dans ...


Voir la fiche

280,00

Figure de buste Kusu
Art africain > Statues africaines > Statue Kusu

Ex-collection art africain belge.
Les Kusu établis sur la rive gauche de la Lualaba ont en effet emprunté les traditions artistiques des Luba et des Hemba et possèdent un système de caste similaire à celui des Luba .  Les Hemba quant à eux se sont établis dans le sud-est du Zaïre, sur la rive droite de la Lualaba. Autrefois sous la domination des Luba , ces agriculteurs et chasseurs pratiquent le culte des ancêtres au moyen d 'effigies longtemps attribuées aux Luba. Dans cette région, entre les Bembe, Boyo, Hemba, Songye et Tetela, les objets rituels ont été soumis à des échanges et des influences stylistiques. On note principalement sur les figures d'ancêtres l'étroitesse du buste pour libérer l'espace des bras parmi les caractéristiques majeures. Les statues singiti ...


Voir la fiche

280,00

Poupée de fécondité Akua ba Fante
objet vendu
Art africain > Poupées > Statuette Fanti

Ex-collection art africain française.
L'art Fante s'est surtout fait connaître pour ses poupées de fécondité qui sont portées par les femmes enceintes, qui ne doivent poser les yeux sur un être ou un objet malformé, de peur que leurs enfants ne leur ressemblent. Par contre, en regardant ces poupées, expressions de la beauté idéalisée, elles sont censées favoriser la beauté de leur futurs enfants. Ces poupées sculptées chez les Fante , population akan des régions côtières du Ghana, ancienne côte de l'Or, ont une apparence légèrement différentes de celles des Ashanti. Leur fonction est cependant plus ou moins similaire. La tête adopte ici une forme rectangulaire. On retrouve le cou annelé et le buste tubulaire, ici dépourvu de bras, établi sur une base ciculaire et des seins ...

Serrure Bambara
objet vendu
Art africain > Serrures > Serrure Bambara

Art africain chez les Bambara.
Targette Bambara formée de deux pièces disposées en croix, le coffre, vertical, et la traverse, horizontale et pourvue d'un creux dans lequel viendra s'insérer la clef. Un visage stylisé, au sommet,reposant sur un cou triangulaire, est encadré de deux hautes cornes. La traverse est également renforcée d'une partie métallique dans la partie inférieure coulissante . De fins quadrillages sont incisés sur l'objet et font allusion aux valeurs et à la croyance bambara. Le quadrillage représenterait les eaux créatrices et les quatre points cardinaux.  Les serrures, appartenant en général aux femmes et symbolisant l'union de deux personnes, peuvent leur être offertes par leurs maris à l'occasion d'une naissance ou pour fêter l'installation de la femme chez son ...


Voir la fiche

Vendu

Masque Yohoure Lomane
Art africain > Masque africain > Masque Yaoure

Ex-collection art africain française.
Sous-groupe de la peuplade Akan présente en Côte d'Ivoire et au Ghana, les Yaouré ont produit un art sculptural influencé par les ethnies voisines Baoulé et des Gouros, et réciproquement. Ce masque africain appartenant à la société je est surmonté d'une figure d'oiseau stylisé . Une chevelure tripartite ornée de losanges creusés dans le bois met en valeur le front bombé, et une collerette de motifs triangulaires cerne le visage. De fines scarifications "ngole" marquent les tempes. Patine brun acajou. Cet exemplaire, qui pourrait être attribué au groupe des Anoman , Lomane , (oiseau) fait partie du quatrième des sept masques je qui dansait à l'origine autour du défunt et se penchait jusqu'à le toucher dans un but purificateur. Il apparait ...


Voir la fiche

240,00

Statue Boyo / Basikasingo Misi
objet vendu
Art africain > Statues africaines > Statue Boyo

Stylisation de la statuaire d'art africain Buyu/Basinkasingo
Des flux migratoires ont mêlé au sein de mêmes territoires des Bembe, Lega, Buyu (Buye) ou Boyo , Binji et Bangubangu. Les Basikasingo , considérés par certains comme un sous-clan Buyu , ne sont cependant pas d'origine bembe , les travaux de Biebuyck ayant permis de retracer leur histoire. Organisés en lignages, ils ont emprunté l'association du Bwami aux Lega. Les traditions tribales bembé et boyo sont relativement similaires: ils vénèrent les esprits de la nature, de l'eau spécifiquement chez les Boyo, mais également les ancêtres héroïques, dont on cherche à connaître la volonté au moyen de rites divinatoires. La chasse est en outre l'occasion d'accomplir des sacrifices de reconnaissance envers les entités dont ...

Statues de jumeaux Ibedji Yoruba
Art africain > Statues africaines > Ibedji Yoruba

Ex-collection art africain belge.
Les "abiku", parures à visée protectrice, se déclinent ici chez chacun des personnages sculptés en colliers de perles colorées, chainettes de cauris, et grelot métallique. Ces statuettes-poupées "ere" (statues), évocation de jumeaux, disposent d' une coiffure formée de tresses rassemblées en un cimier sagittal. Surface lustrée satinée.
Dans la langue du peuple Yoruba, ibeji signifie jumeau : ibi pour né et eji pour deux. Ils représentent la figure d'un jumeau décédé. Cet ibedji est alors traîté comme l'aurait été l'enfant disparu. C'est la mère qui doit s'occuper de lui ; elle peut le laver et le nourrir régulièrement. Si elle meurt, c'est le jumeau restant qui prend le relais. Il arrivait également qu'un homme fasse sculpter des ...


Voir la fiche

300,00

Figure totémique Kuyu
Art africain > Statues africaines > Statue Kuyu

Ex-collection art africain luxembourgeoise.
Coiffée d'un animal totémique évoquant le camélon, cette sculpture figure un être mythique doté de trois visages, juché sur un pachyderme. Une patine polychrome croûteuse, localement fissurée, revêt l'ensemble de la pièce. Deux clans totémiques formaient autrefois l'ethnie des Kuyu, vivant le long de la rivière du même nom, au nord-ouest de la république populaire du Congo : à l'Ouest celui de la panthère, et à l'Est celui du serpent. Une association masculine secrète, Ottoté , jouait un rôle politique important dans la nomination des chefs. L'initiation des jeunes gens se terminait par la révélation du serpent dieu Ebongo représenté sous la forme d'une tête. Les danses Kibe-kibe qui accompagnaient la cérémonie réactivaient les ...


Voir la fiche

450,00

Masque Bwa Nawantante
Art africain > Masque africain > Masque Bwa

Ex-collection art africain française.
Population établie de part et d'autre de la Volta noire au Burkina Faso et au Mali, les Bwa se partagent en trois castes endogames : forgerons, griots et agriculteurs. Les Bwa croient en un dieu Difini créateur du monde, qui l'abandonna par la suite à son fils Do. Do, dont l'emblème est un rhombe de fer nommé alive , est censé intervenir au cours des funérailles et des rites agraires. Les masques en feuilles sont fabriqués par les villageois, seuls les Bwa du Sud, les nieguegue , produisent des masques en bois souvent zoomorphes, et les fameux masques-planches, abstraits, représentant les esprits de la nature, les naw .(C.Roy) Incarnant un esprit, ce masque évoquant abstraitement l'oiseau calao est surmonté d'une planche verticale et ...


Voir la fiche

350,00