Profitez momentanément de la livraison offerte en Europe - liste des pays
La Porte Dogon, galerie d'art africain, le site de vente en ligne d'Essentiel Galerie: Art premier, art tribal, art primitif
...
Options de recherche




Voir nos objets d'exception

Objets d'art africain :


Les réalisations d’art africain fascinèrent nombre d’artistes et collectionneurs européens au XXe siècle. D’André Breton à Picasso, tous furent saisis d’une fièvre acheteuse qui s’est rapidement répandue dans le milieu. Si ces sculptures revêtent davantage une dimension artistique pour les occidentaux, c’est néanmoins au travers de leur sacralisation rituelle qu’elles se révèlent pour les peuples africains. Leur rôle cérémoniel leur confère en effet une puissance unique qui les distingue des autres formes d’art ethnique. Ces œuvres furent acquises (vendues ou offertes par les autochtones) tout au long du XXe siècle par des ethnologues en mission ou des coopérants coloniaux afin d’être exposées dans les musées, ou intégrées dans des collections privées prestigieuses. C’est l’histoire de ces pièces que nous vous proposons de découvrir à travers notre galerie et notre site web.

Porte de grenier Dogon
Art africain > Portes et volets > Porte de grenier Dogon

Les portes des constructions dogon sont des objets prisés des collectionneurs. Une fois n'est pas coutume, cette pièce est sobre, dépourvue de motif ou de représentation anthropomorphe.
Elle est consitutée de deux larges planches solidement attachées à l'aide d'agrafes en fer.
La serrure et les gonds sont toujours bien présents.

Les Dogon constituent un peuple renommé par leur cosmogonie, leur ésotérisme, leurs mythes et légendes. Leur population est estimée à environ 300 000 âmes vivant au sud-ouest de la boucle du Niger dans la région de Mopti au Mali (Bandiagara, Koro, Banka), près de Douentza et une partie du Nord du Burkina (nord-ouest de Ouahigouya). Les villages sont souvent perchés au sommet des éboulis au flan des collines, selon une architecture ...


Voir la fiche

600,00

Bâton Oshe Eshu
objet vendu
Art africain > Bâton de commandement > Bâton Oshe Eshu

Le terme Eshu désigne l'un des esprits ou orisha issus des traditions religieuses yoruba. On retrouve son équivalent nommé Papa Legba au Brésil ainsi qu'à Haïti, et Elegua à Cuba à la suite des déportations d'esclaves capturés sur les côtes du Bénin et du Nigéria.
Eshu est une divinité liée à la communication mais son rôle est plus large. De cet orisha dépend en effet la protection de la demeure, de la ville et, de façon générale, de tout ce qui est conçu par l'Homme.
Par ses attributs et vertus, Eshu fût au départ associé au Diable par les colons occidentaux. Cependant, contrairement à la conception religieuse judéo-chrétienne et grecque, les peuplades africaines et en particulier les Yoruba, ne disposent pas de divinités réparties de façon manichéenne. Chaque orisha comporte ...


Voir la fiche

Vendu

Maternité Pfemba Kongo
objet vendu
Art africain > Maternité > Maternité Pfemba Kongo

L'art africain dénote la symbolique de la fertilité et de la fécondité.
Cette maternité correspond aux canons esthétiques classiques de l'ethnie kongo : le visage est impressionnant de réalisme grâce à ses traits harmonieux, ses proportions classiques et ses yeux typiques composés de morceaux de verre incrustés dans les orbites. Elle dispose d'une patine brillante orangée et noirâtre.
Comme aimait le rappeler Thérèse Houphouët-Boigny : "Mères consolatrices, mères douloureuses, mères rayonnantes, qui ne les porte dans son coeur et qui ne les invoque dans la joie ou dans la peine, Avec des modes d'expression et de sensibilité qui lui sont particuliers, l'Afrique a consacré à la mère féconde et protectrice des oeuvres hautement chargées de signification".


Voir la fiche

Vendu

Masque Dogon Dyodyomini
objet vendu
Art africain > Masque africain > Masque Dogon Dyodyomini

Ex collection privée française d'art africain.

Ce masque Dogon Dyodyomini présente un porteur de coupe sur le dessus, figure qu'on retrouve très souvent dans la culture Dogon et dans l'art africain en général. En observant la patine de l'objet et sa couleur vive et claire, on peut en déduire qu'elle a été traitée plusieurs fois et pendant une longue période.

Les Dogon constituent un peuple renommé par leur cosmogonie, leur ésotérisme, leurs mythes et légendes. Leur population est estimée à environ 300 000 âmes vivant au sud-ouest de la boucle du Niger dans la région de Mopti au Mali (Bandiagara, Koro, Banka), près de Douentza et une partie du Nord du Burkina (nord-ouest de Ouahigouya). Les villages sont souvent perchés au sommet des éboulis au flan des collines, selon ...


Voir la fiche

Vendu

Statue Igbo Ikenga
objet vendu
Art africain > Statues africaines > Statue Igbo Ikenga

La statue représente la puissance guerrière : un visage agressif avec une dentition marquée, une coiffe surmontée d'une représentation anthropomorphe. L'homme est assis sur un tabouret et regarde droit devant lui. La coiffe est cependant atypique car il s'agit de la coiffe dit "à bouchons" présente sur les masque Agbogo Mwo et sur les statue Alusi.
De chaque main, personnage tient un personnage tête en bas. Cette mise en scène témoigne du pouvoir du personnage.

Cette ethnie se situe dans la région méridionale du delta du Niger au Nigéria, l’Ikenga est un autel personnel appartenant à un homme. Il est le symbole de l’accomplissement et de la réussite personnelle (okpossi), la représentation de son esprit tutélaire (chi, l’énergie vitale), ainsi que le destinataire de ...


Voir la fiche

Vendu

Souhaitez-vous masquer les objets vendus ? si oui, cliquez ICI
Tête Oni Ife
objet vendu
Art africain > bronze africain > Tête Oni Ife

Dans l'art africain, l'art Ifé se caractérise par un bel équilibre des lignes, un réalisme flagrant, et cette sérénité qui semble émaner des représentations de rois ou de reines.
Tête d'Oni, le visage est recouvert de scarifications verticales. On retrouve sur le cou un ensemble de stries horizontales.
La coiffe est décorée d'un plumet.
Les têtes de ce type étaient fixées au sommet d'une effigie en bois, habillée pour représenter la reine défunte lors des funérailles, puis enterrées après la cérémonie dans un sanctuaire proche du palais. Les rainures autour du cou sont considérées comme d'éminents signes de beautés, aujourd'hui encore parmi les Yoruba.


Voir la fiche

Vendu

Figure Yoruba Eshu
objet vendu
Art africain > Statues africaines > Figure Yoruba Eshu

Ex collection personelle d'art africain.

le terme Eshu désigne l'un des esprits ou orisha issus des traditions religieuses yoruba. On retrouve son équivalent nommé Papa Legba au Brésil ainsi qu'à Haïti, et Elegua à Cuba à la suite des déportations d'escalves capturés sur les côtes du Bénin et du Nigéria.
Eshu est une divinité liée à la communication mais son rôle est plus large. De cet orisha dépend en effet la protection de la demeure, de la ville et, de façon générale, de tout ce qui est conçu par l'Homme.
Par ses attributs et vertus, Eshu fût au départ associé au Diable par les colons occidentaux. Cependant, contrairement à la conception religieuse judéo-chrétienne et grecque, les peuplades africaines et en particulier les Yoruba, ne disposent pas de ...


Voir la fiche

Vendu

Statue Mossi
objet vendu
Art africain > Statues africaines > Statue Mossi

Pièce sculptée des Mossi, installés sur les rives de la Volta rouge et de la Volta blanche en Haute Volta, devenu le Burkina Faso depuis 1984.
La société mossi a été structurée et hiérarchisée par ses envahisseurs dès le XVème siècle. Les deux populations se mélangèrent et eurent descendance au cours des décennies. L'appellation Nakomse désigne les descendants des aristocrates cavaliers islamisés parmi lesquels on choisissait toujours les chefs politiques. Les chefs religieux étaient quant à eux toujours issus de descendants des autochtones, aussi appelés Tengabibisi. Ces derniers étaient les seuls à utiliser des masques, conservés toutefois par des associations de jeunes gens appartenant au clan nakomse et qui détenaient également les statues.

Il n'est pas surprenant ...


Voir la fiche

Vendu

Statue poteau Yoruba Opo
Art africain > Poteaux > Statue poteau Yoruba Opo

Dans l'art africain, tout élément de la vie quotidienne peut devenir un support artistique, comme l'illustre cette statue poteau de veranda yoruba.
Un personnage porte sur la tête un plateau surmonté d'un cavalier et de sa monture. Au dessu de ce dernier, on trouve un autre personnage, vraisemblablement un sage vu la mise en évidence de sa barbe. Comme souvent dans la statuaire yoruba, la patine est constituée de couleurs relativement vives. Bien que la pièce soit dotée de pigments plus discret que d'ordinaire, la polychromie a été bien conservée.

La société yoruba est très organisée et dispose de plusieurs associations dont les rôles varient. Alors que la société masculine egbe renforce les normes sociales, l'aro fédère les agriculteurs. Le gelede a des visées ...


Voir la fiche

1490,00

Statue Tellem
objet vendu
Art africain > Statues africaines > Statue Tellem

Identifiables facilement dans l'art africain, les statues tellem sont reconnaissables à leur position bras tendus vers le ciel et à leur allure allongée.

Influencés stylistiquement par les Tellem qu'ils ont remplacés dans la région de Bandiagara dès le XVème siècle, les Dogon ont adopté cette même position verticale dans leur statuaire.
Héritiers des oeuvres tellem abandonnées dans la région, ils en adoptèrent d'ailleurs certaines qu'ils resacralisèrent pour s'en servir dans leurs propres rites.
Les personnages aux bras levés symbolisaient toujours une prière à Amma pour qu'il accorde la pluie indispensable à toute vie, et il pouvait s'agir aussi d'un geste de contrition après que la violation d'une loi rituelle ait causé la sécheresse.

Il s'agit ...


Voir la fiche

Vendu

Cimier buffle Mumuye
Art africain > Masque africain > Cimier buffle Mumuye

Ce masque bovidé présente des formes simples et une patine usée dûe à l'usage. Une large bouche composée de deux demis anneaux se projette depuis la partie inférieure du masque.
Les cornes présentes au sommet du crâne permettent de déterminer qu'il s'agit d'une représentation de buffle, animal récurrent dans l'expression artistique et dans les cosmogonies africaines.
Les Mumuye sont une peuplade très réputée pour ses pièces stylisées, qu'il s'agisse de masques ou de statues.


Voir la fiche

390,00

Masque Kuba Bwoom Lwoop Lambwoom
objet vendu
Art africain > Masque africain > Masque Kuba Bwoom Lwoop Lambwoom

Ex collection privée belge d'art africain Pascal Roland.

Les masques kuba sont réputés pour leurs riches décorations de cauris et de perles.
Il existe de nombreuses interprétations stylistiques régionales du masque Bwoom mais les caractéristiques les plus marquées du masque sont invariablement son front bombé et le nez large.
Cet exemplaire se singularise par ses formes anthropomorphes.
Plus de vingt types de masques sont utilisés chez les Kuba, avec des significations et des fonctions qui varient d'un groupe à l'autre.
Trois types de masques ont été associés à des danses qui ont lieu dans l'enceinte royale: le premier, appelé Moshambwooy, représente Woot, le fondateur de la Bushoong, le héros de la culture. Le second, connu sous le nom Nady ...

Fétiche Songye Nkisi
objet vendu
Art africain > Fétiches > Fétiche Songye Nkisi

Ex collection privée belge d'art africain J. Putteneers.

Pièce sur laquelle on retrouve les constantes graphiques de l'ethnie : bouche portée en avant, nez en triangle, le visage est recouvert d'inscrustations de laiton martelé de pointillés. Au cou, un collier de perles bleus.
Les yeux sont représentés à l'aide de cauris (absent pour l'oeil gauche).

Ces fétiches de protection destinés aux habitations sont parmi les plus prisés d'Afrique. Le Nkisi joue le rôle de médiateur entre dieux et hommes. Les exemplaires de grande taille sont la propriété collective de tout un village, alors que les figures plus petites appartiennent à un individu ou une famille. Au XVIème siècle, les Songyes migrèrent de la région du Shaba pour s'établir sur la rive gauche de la ...


Voir la fiche

Vendu

Grand statue perlée Bamileke
Art africain > Statues africaines > Grand statue perlée Bamileke

Ex collection privée française d'art africain.

Cette imposante et exceptionnelle statue perlée atteint 1m35. Les Bamiléké, sous-groupe d'une peuplade plus large constituée également des Bamoun et des Tikar, excellaient dans la réalisation de statues perlées multicolores, signe de prospérité et de richesse, conférant à l'objet royal la brillance qui le distingue des objets communs.

Une structure de base est sculptée dans le bois pour ensuite être recouverte d'un treillis de perles dont les couleurs correspondent aux différentes chefferies.

Chez les Bamilékés comme dans d'autres groupes ethniques, les objets d'art témoignaient de la position de leur propriétaire dans la hiérarchie de la société. Ainsi, les matériaux et les formes des objets ...


Voir la fiche

Faire offre

9150,00

Statue reliquaire Ambete
Art africain > Reliquaires > Statue reliquaire Ambete

Ex collection privée belge d'art africain Jan Putteneers.

Les Mbete sont réputés pour leurs statues dotées d'un creux dorsal destiné à recevoir des substances magiques ou des reliques d'ancêtres.
Le front est massif et les arcades sourcilières qui le sous-tendent surplombent la partie inférieure du visage. Les yeux sont petits et circulaires. La bouche est béante et ornée de clous.
Le personnage a les épaules rejetées en arrière et les bras fléchis, mains posées sur l'abdomen.

Un revêtement métallique finement travaillé couvre l'ensemble de la pièce et est maintenu à l'aide de clous. Les yeux sont composés de cauris.
Certains reliquaires disposent parfois d'une petite porte destinée à fermer la cavité dorsale mais ce n'est pas le cas ...


Voir la fiche

950,00

Masque Poniugo Senoufo
objet vendu
Art africain > Masque africain > Masque Poniugo Senoufo

Ex collection privée italienne d'art africain Recupero.

Les masques Poniugo sont des masques de guerriers. Ils sont associés à la mort et au pouvoir de la société iniatique Poro.
Celui-ci présente la particularité d'être surmonté d'un petit personnage anthropozoomorphe à la large mâchoire dentée que l'on retrouve sur le masque lui-même comme élément caractéristique des Poniugo.
La patine présente de jolis signes de vieillissement. Le masque est en outre doté d'une barbe de raphia.

Les villages senoufo sont composés de grappes d'habitations nommées katiolo. Chacun possède sa propre association Poro dont les membres gravissent les échelons initiatiques au cours de leur vie. Les membres se rassemblent en un lieu sacré appelé sinzanga situé à proximité ...


Voir la fiche

Vendu

Balafon Djanou Bwa
Art africain > Instruments de musique, harpes, djembe Tam Tam > Balafon Djanou Bwa

Ex collection privée d'art africain Emile Robyn (Bruxelles, Belgique).

Le balafon, ou xylophone, appartient à la famille des idiophones originaires d'Afrique occidentale. Le son est généré par la réverbération dans les calebasses des percussions sur les lames de bois alignées.
Littéralement, le mot balafon est issu du malinké "bala" signifiant "instrument" et "fon" qui veut dire "sonne".
La particularité du Djanou est d'être relevé à ses extrêmités et muni de anses de transport.

C’est le grand-père d’Emile, Abel Robyn, qui débuta la collection en 1850. Celle-ci fut transmise sur trois générations. Au décès d’Abel en 1895, son fils, Jérôme Robyn hérita de cette collection qu’il étendit jusqu’à sa mort en 1968. Emile Robyn hérita de son père et ...


Voir la fiche

Faire offre

1490,00

Urne funéraire Bura
Art africain > Pots, jarres, callebasses, urnes > Urne Bura

Le travail de la terre dans l'art africain.

Cette urne funéraire sphérique surmontée d'une tête est atypique : les urnes Bura se présent en effet le plus souvent sous forme phallique, symbole de vie, d'éternité, de transmission. Le visage surplombant la pièce possède de petits yeux fixés vers l'horizon ainsi qu'un nez et une bouche sommaires.
La moitié supérieure de l'urne est ornée de motifs linéraires crénelés.
Les terres cuites Bura inhérentes à l'art africain furent découvertes il y a moins de trente ans. Pièce vendue sans test TL.


Voir la fiche

490,00

Monnaie primitive serpent Mumuye
objet vendu
Art africain > Monnaies > Monnaie primitive serpent Mumuye

Exemple de monnaie primitive dans l'art africain.
Réalisée en fer noir, la monnaie est constituée de deux parties distinctes : un manche pointu qui permet de la fixer dans le sol, mais la partie supérieure symbolisant des serpents qui ondulent sur le sable.

Les Mumuye sont un peuple du Nigéria réputé pour son art stylisé et dépouillé.

Tête commémorative d Oba Bini Edo
objet vendu
Art africain > bronze africain > Tête commémorative d'Oba Bini Edo

La maîtrise du bronze dans l'art africain.

Tête inspirée du courant stylistique présent au royaume de Bénin vers les années 1450. La coiffe est finement travaillée et le cou est doté d'un fin maillage linéaire. Des scarifications sont présentes au niveau des sourcils.
Les têtes commémoratives, réalisées à l'effigie du roi (Oba) ou de la reine (Iyoba), étaient disposées sur des autels royaux en mémoire des souverains précédents.

Les bronzes bénins sont sans doute parmi les plus célèbres de l'art tribal d'Afrique Noire. Ils ont en effet été en grande quantité accaparés par les musées occidentaux, en particulier dès le début du XXème siècle. Cette date n'est pas anodine, à cette période, le gouvernement britannique mettait sous pression l'oba, roi de ...

Coupe double Yaka
Art africain > Objets usuels > Coupe double Yaka

Ex collection privée belge d'art africain J. Putteneers.

Il s’agit d’une coupe double dite anthropomorphe.
Le manche de la coupe se termine par un visage qui respecte tous les canons de l’art Yaka, en particulier le nez retroussé et la coiffe bombée.
Ce type de coupe était utilisé par les devins dans le cadre de leur rituels divinatoires.
Chez les Yaka, à la nouvelle lune, le devin recouvre son visage de kaolin avant d'émettre un oracle. Dans la coutume Yaka, au cours de son passage diurne dans le sous-sol, la lune s'enduit de cette argile blanche. La nuit elle en véhicule les vertus de la vie. En mimant le cycle de la lune, le devin s’en approprie les pouvoirs.

La société yaka est extrêmement hiérarchisée et autoritaire. Le chef de lignage ...


Voir la fiche

390,00