La Porte Dogon, galerie d'art africain, le site de vente en ligne d'Essentiel Galerie: Art premier, art tribal, art primitif
...
Options de recherche




Voir nos objets d'exception

Objets d'art africain :


Les réalisations d’art africain fascinèrent nombre d’artistes et collectionneurs européens au XXe siècle. D’André Breton à Picasso, tous furent saisis d’une fièvre acheteuse qui s’est rapidement répandue dans le milieu. Si ces sculptures revêtent davantage une dimension artistique pour les occidentaux, c’est néanmoins au travers de leur sacralisation rituelle qu’elles se révèlent pour les peuples africains. Leur rôle cérémoniel leur confère en effet une puissance unique qui les distingue des autres formes d’art ethnique. Ces œuvres furent acquises (vendues ou offertes par les autochtones) tout au long du XXe siècle par des ethnologues en mission ou des coopérants coloniaux afin d’être exposées dans les musées, ou intégrées dans des collections privées prestigieuses. C’est l’histoire de ces pièces que nous vous proposons de découvrir à travers notre galerie et notre site web.

Statue d ancêtre Mangbetu
objet vendu
Art africain > Statues africaines : fetiche tribal, maternité > Statuette Mangbetu

Ex-collection art africain suisse.
Associée aux rites de fécondité, cette sculpture parée de colliers de perles multicolores qui en soulignent les formes longilignes exhalte la beauté d'une jeune femme gravide. L'objet en effet exprime la plénitude par le geste protecteur de la main placée sur l'abdomen bombé. Les tracés corporels , à l'instar de ceux du visage, figurent les peintures traditionnelles de l'ethnie, inspirées des tatouages des pygmées voisins Asua, et qui variaient selon les circonstances. En effet chez les Mangbetu dès le plus jeune âge, les enfants des classes supérieures subissaient une compression de la boîte crânienne, maintenue serrée par des liens de raphia. Plus tard, les cheveux étaient «tricotés» sur des brins d'osier et un bandeau enserrait le front afin de ...


Voir la fiche

Vendu

Statue bicéphale Songye Nkishi
objet vendu
Art africain > Le fétiche, cet objet emblématique de l'art primitif > Fétiche Songye

Ex-collection art africain belge.
Statue-fétiche africain Nkisi , nkishi (pl. mankishi ) anthropomorphe doté de deux têtes, et dont l'ombilic évidé ne recèle pas de charge magique Au sommet deux cornes sont insérées par la pointe. Patine brun aux reflets grenat, satinée.

Ces fétiches africains de protection destinés aux habitations sont parmi les plus prisés d'Afrique. Le Nkisi joue le rôle de médiateur entre dieux et hommes. Les exemplaires de grande taille sont la propriété collective de tout un village, alors que les figures plus petites appartiennent à un individu ou une famille. Au XVIème siècle, les Songyes migrèrent de la région du Shaba pour s'établir sur la rive gauche de la Lualaba. Leur société est organisée de façon patriarcale. Leur histoire est ...

Singe Baoule Gbekre
objet vendu
Art africain > Statues africaines : fetiche tribal, maternité > Singe Baoulé Gbekre

Collection art africain italienne.

Les Gbekre sont un type particulier de statues africaines que l'on retrouve exclusivement dans la statuaire baoulé. Bien que la plupart soient des représentations de singes, il existe quelques rares exceptions où le personnage est humain.
Le corps est néanmoins généralement anthropomorphe, la tête étant quant à elle simiesque.
On retrouve ici certaines constantes comme la partie inférieure du visage en projection, les dents visibles et les visage expressif, ainsi qu'une crête dorsale crénelée. Le personnage tient au creux de ses mains soit un réceptable, soit un oeuf comme c'est le cas ici.

Selon Delafosse, administrateur au début du XXème siècle, la société baoulé était exceptionnellement égalitaire. En ...


Voir la fiche

Vendu

Masque Pende Mbangu
Art africain > Masque africain, art tribal, art premier primitif > Masque Pende

Ex-collection art africain allemande.

Les masques africains "de maladie" Pende Mbangu (bouche déformée) ou Bwala-Bwala , illustrent, par leurs traits outrés, le malade en crise d'épilepsie ou le résultat d'une paralysie faciale causée par des rituels de sorcellerie. Le danseur qui porte ce masque de comédie est coiffé d'un chapeau en plumes gifuatu de pintade, de coucal ou de touraco, ou du lumbandu, une couronne de feuilles. Il est également souvent équipé d'une bosse sur le dos, exagérant alors l'aspect handicapé du personnage. Ce masque des Pende établis dans le haut-Kwango se distingue par son nez coudé et une bouche déformée. Il se divise en zones de couleurs contrastées. Patine semi-mate.
Les Pende occidentaux vivent sur les rives du Kwilu, tandis que ...


Voir la fiche

390,00

Masque Dan Zakpei, Zakpai
objet vendu
Art africain > Masque africain, art tribal, art premier primitif > Masque Dan

Ex-collection art tribal africain française.
Les masques africains dan nommés zapkei ge , dont les yeux sont bandés de tissu rouge, sont chargés de prévenir les incendies en veillant sur les feux domestiques. Ils se portent accessoirisés de bonnets, de tresses, de cape de textile et de raphia, le plus prestigieux d'entre eux étant le go ge , masque royal réservé aux évènements exceptionnels. Cet exemplaire est agrémenté d' un bonnet tressé prolongé de longues tresses en fibres végétales. Le visage fin, patiné de noir, est mis en valeur par le bandeau rouge gansé de jaune. Les yeux ont cerclés de métal. Patine lisse.
br>Pour les Dan, ou Yacouba, vivant à l'ouest de la Côte d'Ivoire et au Libéria, la force "dü" qui animerait le monde se manifesterait dans les ...


Voir la fiche

Vendu

Masque buffle Mumuye Vashenti
Art africain > Masque africain, art tribal, art premier primitif > Masque Mumuye

Masques Mumuye zoomorphes dans l' art africain
Les masques africains Mumuye se produisaient lors des cérémonies clôturant les périodes initiatiques des " fils de va "'.. et lors de grands évènements. Chaque groupe faisait sculpter un masque symbolisant son identité, buffle, singe, léopard,etc...qui portait le nom de va ou vabou . Comparable au masque des fêtes kaa produits par le groupe Chamba, il dispose de cornes et d'une large gueule béante. Les yeux sont simplement creusés circulairement. Patine rouge, résidsu de kaolin. Erosion du contour supérieur interne.
La statuaire émanant de la région nord-ouest de la moyenne Benoué, des Kona Jukun, aux Mumuye et jusqu'aux populations Wurkun se démarque par une relative absence d'ornementations et une stylisation épurée. ...


Voir la fiche

Faire offre

490,00

Porteuse de coupe Rungu
Art africain > Statues africaines : fetiche tribal, maternité > Statuette Rungu

Ex-collection art africain belge.
Statuette figurant une femme assise en tailleur, dotée d'une tête volumineuse coiffée d'une triple crête. D'amples yeux doublement cernés et des traits fins forment la particularité de cette sculpture. De ses mains digitées prolongeant des bras graciles, elle maintient une coupe devant le buste. Patine grisée, fissures de dessication.
Tribu du groupe Tabwa, les Rungu sont établis dans une région comprise entre la R.D.C. ( Rép. Démocratique du Congo), la Zambie et la Tanzanie. Sous l'influence des Lubas et Bemba voisins, les Rungu ont produit des objets de prestige destinés aux dignitaires, tabourets, peignes, cuillères et sceptres, fréquemment ornés de figures de couples ou de jumeaux. Leur roi, appelé mwéné tafuna , vit en Zambie. Une ...


Voir la fiche

390,00

Masque Dogon
Art africain > Masque africain, art tribal, art premier primitif > Masque Dogon

Masque Dogon ancien, sculpté dans un bois dense, aux puissants traits protubérants, et aux oreilles disposées en hauteur de part et d'autre du front. Patine ocrée, mate et poudreuse, aux incrustations résiduelles granuleuses. Fissures de dessication.
Plus de quatre-vingt types de masques Dogon sont répertoriés, dont les plus connus sont les Kanaga, Sirigé, Satimbé, Walu. La plupart d'entre eux sont utilisés par les initiés circoncis de la société Awa , au cours de cérémonies funéraires. L' Awa désigne les masques, leurs costumes, et l'ensemble des Dogons au service des masques. Certains évoquent des animaux, en référence à la riche cosmogonie et mythologie de l'art africain dogon. Le "nyama", force vitale du masque, est activé par différents rituels afin de développer tout ...


Voir la fiche

390,00

Lance-pierres Baoule, Baoulé
Art africain > Objets usels, poulies,boîtes, métier à tisser,awale > Lance-pierres Baoule

Ex-collection art africain française.
Une soixantaine de groupes ethniques peuplent la Côte d'Ivoire, dont les Baoulé, au centre, Akans venus du Ghana, peuple de la savane, pratiquant la chasse et l'agriculture tout comme les Gouro dont ils ont emprunté les cultes rituels et les masques sculptés. Deux types de statues sont produites par les Baoulé, Baulé, dans le cadre rituel: Les statues Waka-Sona, " être de bois " en baoulé, évoquent un assié oussou, être de la terre. Elle font partie d'un type de statues destinées à être utilisées en tant qu'outil médium par les devins komien, ces derniers étant sélectionnés par les esprits asye usu afin de communiquer les révélations de l'au-delà. Le second type de statues sont les "époux "de l'au-delà, masculine, le Blolo bian ou féminine, ...


Voir la fiche

95,00

Masque Lega du Bwami
objet vendu
Art africain > Masque africain, art tribal, art premier primitif > Masque Lega

Ex-collection art africain belge.
Endommagé sur une partie mais ne perdant rien de son caractère, ce masque africain Lega indiquait le stade que son détenteur avait atteint au sein du Bwami, société d'apprentissage composée de différents grades,et que rejoignaient les épouses dont le conjoint avait accédé au troisième niveau, celui du ngandu. Manques et abrasions de l'enduit de kaolin. Sur socle : 37 cm. Au sein des Léga, la société du Bwami ouverte aux hommes et aux femmes,organisait la vie sociale et politique. Il existait jusqu'à sept niveaux d'initiation, chacun associé à des emblèmes. Suite à leur exode d'Ouganda au cours du XVIIe siècle, les Lega se sont installés sur la rive ouest de la rivière Lualaba, en RDC. Appelés aussi Warega, ces individus vivent dans des ...


Voir la fiche

Vendu

Fétiche Fon Ada Ewe protecteur
objet vendu
Art africain > Le fétiche, cet objet emblématique de l'art primitif > Fétiche Ewe

Ex-collection art africain anglaise.
Art africain et culte tribal vodun des populations ewe et fon. Affublée de diverses amulettes sous la forme de bijoux, cornes emplies de substances mêlées d'argile rouge, accessoires métalliques, graines séchées, et ceinture en peau de reptile, cette statuette réaliste a été rituellement enduite d'un épais enduit poudreux s'écaillant localement. Les pupilles sont constituées de perles rouges, et l'un des pieds est altéré. Fissures de dessication, sillons. Au Togo, les fétiches africains s'inscrivent dans le cadre de rituels bénéfiques ou maléfiques selon les intentions de leur propriétaire. Les féticheurs, suite au rituel de divination du fa employant des noix de palmier, les réalisent sur commande pour offrir des vertus protectrices et ...

Etrier de métier à tisser Beembé
objet vendu
Art africain > Objets usels, poulies,boîtes, métier à tisser,awale > Poulie Beembé

La figure décorative sculptée en ronde-bosse, ornant cet étrier de métier à tisser, est celle d'un ancêtre de clan. Les yeux sont parfois sertis d'ivoire, de faïence ou de corne. Bois blond.
Patine satinée, fissures de dessication.
Etablis sur les plateaux de la République populaire du Congo ex.Brazzaville, et à ne pas confondre avec le groupe Bembé du nord du lac Tanganinyika, le petit groupe Babembé , Béembé , a été influencé par les rites et culture Téké, mais surtout par celle des Kongo.Installés dans l'actuelle République du Congo, les Béembé formaient à l'origine le royaume du Kongo, avec les Vili, Yombé, Bwendé et Woyo. Ils étaient sous la tutelle du roi ntotela élu par les gouverneurs. Le commerce de l'ivoire, le cuivre et les esclaves constituaient les ...

Souhaitez-vous masquer les objets vendus ? si oui, cliquez ICI
Couple d ancêtres Dogon Bombou-toro
objet vendu
Art africain > Statues africaines : fetiche tribal, maternité > Statue couple Dogon

Ex-collection art tribal africain française.
Ces figures mythiques protectrices évoquent sans doute le couple primordial, associé aux Nommos , à l'origine de la création dogon. Leur style tribal est caractéristique de la partie centrale de la falaise de Bandiagara, bombou-toro. Pièce ancienne, estimée 1ère moitié XX°, acquise par le propriétaire dans une galerie d'Aix en Provence, elle fait partie d'une importante collection d'objets dogon. De petites têtes ovoïdes dotées de cimier se prolongeant sur les visages surmontent des mentonnières discoïdes. Les bras étirés accompagnent un long buste dont la saillie abdominale, et la position des mains sur le bas-ventre, affirme le lignage et la fécondité. Patine sèche, bois érodé. Fissures.

Sculptées pour la plupart sur commande ...

Statuette d initiation Lega Mugugundu
objet vendu
Art africain > Statues africaines : fetiche tribal, maternité > Statuette Lega

Ex-collection art africain traditionnel belge.
Figure animalière à visage humain, utilisée lors des rites itinitiatiques du Bwami Lega. Patine brun clair satinée, incrustations résiduelles de kaolin. Exemplaire similaire à la page 115 de "Art of the Lega" de E.L.Cameron.
L'art africain des Lega , Balega, ou encore Warega , se distingue par ses statuettes d'initiation, également réalisées dans de l'ivoire, dont certaines était conservées dans un panier destiné aux plus hauts gradés du Bwami de différentes communautés. Ce type de statuette d'art tribal Iginga ( Maginga au pluriel), était la propriété des hauts gradés du Bwami , société secrète admettant les hommes et leurs épouses , et régissant la vie sociale . Cette organisation était subdivisée en étapes ...

Statuette Metoko  / Lega Kakungu
Art africain > Statues africaines : fetiche tribal, maternité > Statue Metoko

Les Metoko dans l'art tribal africain.
Cette petite statuette aux volumes ramassés est campée sur de larges pieds digités, les hanches cernées d'un lien de raphia évoquant un pagne. Une arête nasale rejoignant le sommet du front , des pastilles pour les yeux ,une petite bouche dessinée dans le bois.  De nombreuses scarifications, s'inscrivant en lignes parallèles alternées, révèlent le statut du personnage, qui incarnerait un digne vieillard ayant été victime de sorcellerie, kakungu. Au creux de ces sillons des pigments de kaolin se sont incrustés, conférant une patine beige claire à l'objet.
Statue cultuelle Katungu appartenant aux Metoko et Lengola, peuples de la forêt primaire dédiées au culte d'un Dieu unique, monothéisme rare en Afrique. Leur société , le Bukota , ...


Voir la fiche

150,00

Grande statue Luba
objet vendu
Art africain > Statues africaines : fetiche tribal, maternité > Statue Luba

Cette figure féminine d'art africain, à l'allure élancée et sereine est dotée d'un visage fin et symétrique, il s'agit d'une statue Luba. Les yeux en grains de café sont mi-clos. La coiffe finement ciselée est tirée en arrière et classiquement divisée en quatre parties.
Les bras fléchis amènent les mains à se poser sur l'abdomen proéminent.

Les Luba ( Baluba en tchiluba) sont un peuple d’Afrique centrale. Leur berceau est le Katanga, plus précisément la région de la rivière Lubu, ainsi le nom (Baluba, qui veut dire « les Lubas »). Ils sont nés d’une sécession de l’ethnie Songhoy, sous la direction d’Ilunga Kalala qui fit mourir le vieux roi Kongolo vénéré depuis sous la forme d’un python. Au XVIème siècle ils créèrent un état, organisé ...


Voir la fiche


Vendu à 180.00 Trouver un objet similaire

Crucifix Kongo Nkangi kiditu
objet vendu
Art africain > Objets usels, poulies,boîtes, métier à tisser,awale > Crucifix Kongo

Ex-collection art tribal africain belge.
Chez les Kongo à la fin du XIX et au début du XXe siècle, le crucifix tenait lieu, parmi les regalia cheffaux, de symbole de pouvoir légitimant l'autorité. Une cérémonie lors de l'investiture du chef exigeait que le futur dirigeant recoive des mains d'un dignitaire, lors d'un rituel codifié, un nkangi kiditu . Cet insigne de pouvoir, inspiré d'anciens crucifix chrétiens importés par les Portugais au XVIe siècle, pouvait également revêtir une fonction thérapeutique, et, outre des usages variés, être brandi lors de cérémonies funéraires au cours desquelles l'objet était soumis à des libations d'huile ou de vin de palme. La croix ne serait pas un motif spécifique au monde chrétien, les Kongo considérant que les quatre branches renvoient au cycle de ...

Masque cimier Ekoi Ejagham
Art africain > Masque africain, art tribal, art premier primitif > Masque Ekoi

Collection art africain belge.
Cimiers à volutes dans l'art africain des Ejagham/Ekoi
D'une base conique en vannerie s'élève une tête en bois tendue de peau animale. Sa coiffe, généralement composée de cornes en volutes, est ici surmontée de personnages ventrus. Le costume du danseur était quant à lui constitué d'un grand treillis de cordelettes en raphia, et, plus récemment, en tissu de coton. Les masques étaient enduits d'huile de palme avant utilisation, et placés à la lumière du jour afin que leur cuir s'assouplisse et adopte un lustre satisfaisant. Les sociétés du léopard, telles que la société masculine Kpe, Ngbe chez les Aro, utilisaient ce modèle de cimiers pour les cérémonies d'initiation ou les funérailles des membres de l'association, mais aussi au cours de ...


Voir la fiche

490,00

Masque cimier Ejagham Ekoi
objet vendu
Art africain > Masque africain, art tribal, art premier primitif > Masque cimier Ejagham

Ex collection art africain anglaise.
Ce masque africain a été estimé en vente aux enchères à 750 euros.
D'une base conique en vannerie tressée s'élève une tête en bois gainée de peau animale, d'antilope généralement, idéal de beauté féminine chez les Ejagham. Cette coiffure extravagante composée de quatre excroissances en volutes,garnies de cuir elles-aussi, représenteraient les extensions capillaires des jeunes filles à la fin de leur période de réclusion initiatique. La bouche évidée dispose de dents. Le tout a été enduit d'huile, veloutant la patine brune. Les paupières étirées s'entrouvrent sur des globes blanchis. Le costume du danseur était quant à lui constitué d'un grand treillis de cordelettes en raphia, et, plus récemment, en tissu de coton. Les masques étaient enduits ...

Statuette Luluwa Bwa cibola
objet vendu
Art africain > Statues africaines : fetiche tribal, maternité > Statue Lulua Buanga

Ex-collection art africain monégasque.
Les différents types de statues Luluwa, Lulua, ou encore Béna Lulua, présentant de multiples scarifications, glorifient les chefs locaux, la maternité , la fécondité et la figure féminine. Les figures telles que celle présentée relèvent du culte Buanga bua cibola, et seraient censées,  selon la croyance du groupe,  protéger les enfants et la femme enceinte. Par la position des mains en effet, ce personnage met en évidence un abdomen proéminent, centre du corps et "objet de toutes les sollicitudes" ( La puissance du sacré , M. Faïk-Nzuji ) Des scarifications saillantes ornent son front. Patine brun foncé plutôt mate. C'est dans le sud de la République Démocratique du Congo que se sont installés les Lulua , ou Béna Lulua ,en provenance ...

Statue Ngbandi Ngbirondo
Art africain > Statues africaines : fetiche tribal, maternité > Statuette Ngbandi

Ex-collection art africain belge.

Parmi les nombreux objets sculptés relatifs à la chasse et à la magie, cette statuette féminine protectrice, stylisée, pourrait représenter l'esprit Ngbirondo agissant en tant que gardien du village. Des statues funéraires étaient également utilisées, et des sculptures de couple yangba et sa soeur, équivalents aux ancêtres Seto et Nabo des Ngbaka.
Le menton en pointe et la scarification sur l'arête du nez sont caractéristiques de l'ethnie. Epaisse patine sombre,incrustée, grumeleuse et craqueléeLes Ngbaka forment un peuple homogène du nord ouest de la R.D.C, au sud de l'Ubangui. Les Ngbandi vivent à l'est ( sur la rive gauche de l'Oubangui) et les Ngombe au sud. L'initiation des jeunes, "gaza" ou "ganza" (qui donne la force) chez les ...


Voir la fiche

395,00