La Porte Dogon, galerie d'art africain, le site de vente en ligne d'Essentiel Galerie: Art premier, art tribal, art primitif
...
Options de recherche




Voir nos objets d'exception

Objets d'art africain :


Les réalisations d’art africain fascinèrent nombre d’artistes et collectionneurs européens au XXe siècle. D’André Breton à Picasso, tous furent saisis d’une fièvre acheteuse qui s’est rapidement répandue dans le milieu. Si ces sculptures revêtent davantage une dimension artistique pour les occidentaux, c’est néanmoins au travers de leur sacralisation rituelle qu’elles se révèlent pour les peuples africains. Leur rôle cérémoniel leur confère en effet une puissance unique qui les distingue des autres formes d’art ethnique. Ces œuvres furent acquises (vendues ou offertes par les autochtones) tout au long du XXe siècle par des ethnologues en mission ou des coopérants coloniaux afin d’être exposées dans les musées, ou intégrées dans des collections privées prestigieuses. C’est l’histoire de ces pièces que nous vous proposons de découvrir à travers notre galerie et notre site web.

Statue féminine Bambara Jonyeleni
Art africain > Statues africaines > Statue Bambara

Ex-collection art africain française.
Cette figure africaine semble intégrer la catégorie des sculptures figurant une "petite préférée", Dyonyeni, Nyeleni en Bambara, jeune fille au summum de sa beauté. La tête coiffée d'un cimier est traditionnellement encadrée de tresses. La présentation d'une coupe à offrandes symbolise un rituel. La base de la pièce est endommagée. Belle surface sillonnée. Patine sombre, grasse, localement éclaircie. Possibilité de commander un socle adapté en bois noir 18/18 cm.
Les Bambara du Mali central et méridional appartiennent au grand groupe Mande, comme les Soninke et les Malinke. Ils croient à l'existence d'un dieu créateur génériquement appelé Ngala qui possède 266 attributs sacrés : un pour chaque jour des 9 mois lunaires qui dure la ...


Voir la fiche

200,00

Porteuse de coupe Luba
Art africain > Statues africaines > Statuette Luba

Collection art africain suisse.
Agenouillée afin de présenter la calebasse évidée mboko que l'on remplissait de kaolin symbolisant la pureté et le monde spirituel, dont les visiteurs du roi s'enduisaient par respect, cette figure féminine offre une physionomie au délicat modelé.  Selon P.Nooter,  ces figures représentaient l'épouse du devin, ce qui souligne son importance dans le processus de divination bilumbu.
Les guérisseurs de la société Buhabo et les devins Mbudye y avaient également recours.
Selon certains Luba cependant bien que femme, elle représenterait le premier devin Luba, et serait aussi une allégorie de la royauté liée à la puissante société du Mbudye associée au pouvoir royal. Patine mate.

Les Luba (Baluba en ...


Voir la fiche

140,00

Buste d ancêtreTabwa
Art africain > Poupées > Poupée Tabwa

Ex-collection art africain suisse.

Les poupées Mpundu sont reconnaissables par leur corps cylindrique surmonté d'une tête dont le visage est, suivant les exemplaires, doté, de peu ou de nombreuses scarifications. Ces poupées sont utilisées par les membres des associations initiatiques féminines. Les Tabwa vénèrent des jumeaux nommés bampundu censés posséder des dons magiques. Patine lustrée brun moyen orangé. Les Luba ont dominé les Tabwa dans la région du long du lac Tanganyika, entre le Zaïre et la Zambie. "Tabwa" ou "être attaché" se réfère vraisemblablement au système d'esclavage pratiqué autrefois par les marchands islamiques.Les Tabwa ont ensuite regagné leur indépendance grâce aux richesses procurées par le commerce de l'ivoire. De même que l'influence des Luba ...


Voir la fiche

240,00

Statue Baoulé Asie Usu
Art africain > Maternité > Statue Baule

Ex-collection art tribal africain française.
Pour les Baoule, apercevoir les organes génitaux d'une femme peut être fatal pour un homme. La représentation d'une figure féminine, nue, non voilée d'un pagne d'étoffe, forme une menace. Elle est probablement l'incarnation d'une déesse féminine. Représentée assise, présentant un enfant, la femme arbore les cicatrices chéloïdes traditionnelles, des colliers en perles de verre et une coiffure dont les tresses ciselées sur le bois forment d'amples coques. Patine brun foncé brillante. Manque à la base.
Deux types de statues sont produites par les baoulé dans le cadre rituel : Les statues Waka-Sona, " être de bois " en baoulé, évoquent un assié oussou, être de la terre. Elle font partie d'un type de statues destinées à être ...


Voir la fiche

190,00

Poulie de métier à tisser Senoufo
objet vendu
Art africain > Objets usuels > Poulie Senufo

Ex-collection art africain française.
En Côte d'Ivoire,les sculptures destinées à un usage quotidien , et à priori les plus ordinaires, devaient répondre à des critères d'ordre esthétique. Mobilier, parures, ustensiles,tissus, sont prétexte à une expression artistique raffinée de la part des sculpteurs. Ces objets n'étant pas destinés à un usage rituel, le choix des sujets demeurait varié. Cette poulie est ornée d'une figure féminine coiffée de nattes tirées en arrière autour d'un cimier central. La poitrine affaissée est associée à la maternité, la fertilité. Le long cou est orné de stries parallèles. Patine brun foncé satinée, résidus ocrés. Du fil demeure sur la bobine.
Principalement agriculteurs, le groupe Senoufo habite une région de savanes qui couvre le sud du ...

Masque Lengola
Art africain > Masque africain > Masque Lengola

Ex-collection art tribal africain belge.
Ce masque africain de structure plane, plychrome, faisait partie d'un ensemble détenu par les membres de rang élevé de la société hiérarchique du Bukota. Patine mate abrasée. Ce masque rituel provient des Lengola originaires d'Ouganda et vivant près des Metoko au centre du bassin congolais entre les rivières Lomami et Lualaba, peuple de la forêt primaire dédié au culte d'un Dieu unique, monothéisme rare en Afrique. Outre la société Lilwa, leur société, le Bukota, accueillant à la fois des hommes et des femmes, est l'équivalent de l'association Bwami des Lega. Leurs sculptures, soumises à l'influence des Mbole, Lega et Binja voisins, jouaient un rôle au cours des cérémonies d'initiation, de funérailles ou de circoncision, et étaient ...


Voir la fiche

230,00

Masque cimier Tyi Wara Bambara
objet vendu
Art africain > Ciwara > Masque Ci wara

Ex-collection art africain française.
Cette variante de la sculpture africaine Ci Wara des Bambara, Bamana, forme un élément de décoration prisé des collectionneurs. Sa dimension est ici plus grande qu'à l'accoutumée. Il s'agirait plutôt dans ce cas d'une pièce destinée à un autel. Des stries gravées sur la surface figurent le pelage, et une boucle de cuivre orne une oreille. Patine mate. Sculpté par le forgeron numu, jouant également le rôle de devin et de guérisseur, ce cimier vertical, stylisé, est représenté ici avec les arcs successifs figurant la crinière d'une antilope mâle. Ce serait un animal - génie appelé Ciwara qui aurait appris aux Bambara à cultiver la terre. Ces derniers se remémorent le mythe à travers la représentation stylisée d'une antilope hippotrague, dont ...

Masque royal Kuba / Ngeendé
Art africain > Masque africain > Masque Ngeendé

Ex-collection art africain belge.
Les Ngeendé, formant l'une des tribus Kuba vivant dans l'est du territoire, ont produit une variante du spectaculaire masque africain Kuba moshambwooy créé par l'ethnie gouvernante bushoong. Il existe de nombreuses interprétations stylistiques régionales de ce masque tribal Kuba nommé Mukenga ou encore Mukenge, symbolisant le souverain Woot à l'origine du clan, mais la caractéristique du masque demeure invariablement la coiffe en forme de trompe. Confectionné sur une armature en vannerie, le masque de type heaume est entièrement couvert de centaines de perles et de cauris agencés en motifs géométriques. Une épaisse collerette de raphia en garnit les contours. Ce masque incarne la puissance du roi par son symbolisme animalier, l'éléphant étant ...


Voir la fiche

280,00

Manche de chasse-mouche Beembé
Art africain > Statues africaines > Statuette Beembé

Ex-collection art africain belge.

Petite figure minutieusement sculptée, dotée de larges mains digitées placées devant le buste, et sous lequelles une pastille indique l'ombilic. Les jambes charnues, serrées, sont à demi-fléchies. Le visage aux traits stylisés semble méditatif. Patine satinée aux incrusatations résiduelles granuleuses.
Etablis sur les plateaux de la République populaire du Congo ex.Brazzaville,et à ne pas confondre avec le groupe Bembé du nord du lac Tanganinyika, le petit groupe Babembé,Béembé, a été influencé par les rites et culture Téké, mais surtout par celle des Kongo.Installés dans l'actuelle République du Congo, les Béembé formaient à l'origine le royaume du Kongo, avec les Vili, Yombé, Bwendé et Woyo. Ils étaient sous la tutelle du roi ntotela ...


Voir la fiche

150,00

Coupe Dogon
Art africain > Pots, jarres, callebasses, urnes > Vase Dogon

Collection art tribal africain belge.
Taillé dans le bois, ce récipient sphérique à usage rituel dispose d'un pied facilitant la prise. Des motifs décoratifs, hachures, frises et lignes en zigzags, sont gravés sur les pourtours tandis que d'autres éléments en forme de losanges, en relief, soulignent le contour du vase. Certains symboles, en vaguelettes, sont associées aux mythes de la création chez les Dogon. Récolté dans les années 1950 par Monsieur Arnaud, accompagnant Alain Bilot, collectionneur réputé de l'art Dogon lors de séjours d'étude au Mali. ...


Voir la fiche

250,00

Figure féminine Mangbetu Nebeli
Art africain > Statues africaines > Statuette Mangbetu

Ex-collection art africain allemande.

Figure féminine dotée d'une large tête. Les tracés corporels , à l'instar de ceux du visage, figurent les peintures traditionnelles de l'ethnie, inspirées des tatouages des pygmées voisins Asua, et qui variaient selon les circonstances. Chez les Mangbetu, dès le plus jeune âge, les enfants des classes supérieures subissaient une compression de la boîte crânienne, maintenue serrée par des liens de raphia. Plus tard, les cheveux étaient «tricotés» sur des brins d'osier et un bandeau enserrait le front afin de faire ressortir les cheveux et constituer cette coiffe majestueuse accentuant l'élongation du crâne. Les anciens nomment beli les figures anthropomorphes incarnant des ancêtres, stockées à l'abri du regard, et comparables à celles ...


Voir la fiche

280,00

Masque Yoruba Ekiti Epa
Art africain > Masque africain > Masque Yorouba

Ex-collection art africain britannique.
Les Ekiti de la partie nord-est de la région yoruba utilisent des masques heaumes polychromes illustrant la prospérité de la communauté. La base du masque, nommée ikoko, est surmontée d'une figure de maternité associée à l'un des multiples dieux orisa du panthéon yorouba. La sortie de ces masques qui auront été peints par leurs propriétaires, a lieu tous les deux ans. Malgré le poids des masques, les danseurs effectuent de spectaculaires démonstrations acrobatiques. Ces cérémonies sont également censées accroître la fécondité. Patine polychrome croûteuse.
Les Yoruba, plus de 20 millions, occupent le sud-ouest du Nigéria et la région centre et sud-est du Bénin sous le nom de Nago. Ils sont patrilinéaires, pratiquent ...


Voir la fiche

450,00

Masque Lega
objet vendu
Art africain > Masque africain > Masque Lega

Ex-collection art africain française.
Ce masque africain offre un visage blanchi aux orbites sculptées en coeur. Il est doté d'une longue barbe de raphia. Il se caractérise par des encoches superposées le long de l'arête nasale et se poursuivant sur les sourcils, représentant les scarifications tribales. Des motifs en étoile sont pyrogravés sur le front. Ce masque africain Lega indiquait le stade que son détenteur avait atteint au sein du Bwami, société d'apprentissage composée de différents grades,et que rejoignaient les épouses dont le conjoint avait accédé au troisième niveau, celui du ngandu . Au sein des Léga, la société du Bwami ouverte aux hommes et aux femmes,organisait la vie sociale et politique. Il existait jusqu'à sept niveaux d'initiation, chacun associé à des ...


Voir la fiche

Vendu

Grande cuillère Dan Wakémia
Art africain > Cuillères, louches > Cuillère Dan

Les objets usuels dans l'art africain.
Cuilère Wakémia dont le manche, agrémenté de frises de cauris, s'achève en un élégant motif en cornes. Patine granuleuse, satinée.
Hauteur sur socle : 54 cm.
L'art tribal des dan produit également des objets d'usage quotidien, dont les fameuses cuillères en bois sculpté, Wakémia , utilisées au cours de cérémonies festives, et accordées par les villageois à une femme particulièrement généreuse et hospitalière. La femme s'en servira pour servir le repas et la brandira joyeusement lors des "danses de la femme hospitalière". Pour les Dan de Côte d'Ivoire, appelés également Yacouba, deux univers bien distincts s'opposent : celui du village, composé de ses habitants, de ses animaux, et celui de la forêt , sa végétation et les ...


Voir la fiche

240,00

Masque Marka/Bambara du N tomo
Art africain > Masque africain > Masque Bamana

Ex-collection art africain française.

Ce masque africain Bambara est surmonté d'une figure féminine. Des cornes parallèles incrustées de cauris, dont le nombre pair indiquerait qu'il s'agit d'un masque féminin, s'élèvent également au sommet. Le visage oblong, souligné de fins motifs scarifiés, s'affirme grâce à un imposant nez busqué dominant des lèvres proéminentes. La patine brune dote cette pièce d'un aspect mat et velouté. On retrouve les Bambara , Bamana , au Mali central et méridional. Ce nom signifie "incroyant" et leur a été donné par les musulmans. Ils appartiennent au grand groupe Mande , comme les Soninke et les Malinke. Animistes, ils croient également à l'existence d'un dieu créateur génériquement appelé Ngala, qui a 266 attributs sacrés. Un, par chaque ...


Voir la fiche

180,00

Statue d ancêtre Dengese
Art africain > Statues africaines > Statue Dengese

Ex-collection art africain belge.
Peuple d'Afrique centrale établi au Kasaï, voisin des Kuba, les Ndengese, Dengese, forment l'un des clans issus d'un ancêtre commun Mongo , certains d'entre eux étant originaires du Haut Nil. Ils ont produit des statues d'art premier aux membres inférieurs absents ou tronqués, couvertes de symboles graphiques, symbolisant le prestige du chef, nommées "Isikimanji". La coiffure évasée, souvent surmontée d'une corne sommitale, est caractéristique des coiffures acquises par les chefs Totshi appartenant à l'association ikoho et évoque des proverbes particuliers . Elle symbolise le respect, l'intelligence et la maturité. Le visage semble en méditation. Le cou annelé surmonte un buste abondemment scarifié, traduisant le souhait d'une ...


Voir la fiche

390,00

Fétiche Songye Nkisi
Art africain > Fétiches > Fétiche Songye Nkisi

Ex collection art africain belge.

Pièce sur laquelle on retrouve les constantes graphiques de l'ethnie se caractérisant par des volumes anguleux. La charge magique est généralement introduite dans une corne fichée au sommet de la tête. La corne sommitale laisse ici place à un petit orifice. Cette pièce est en effet désacralisée.
La puissance magique des bankishi ,(sing. Nkishi) est renforcée par l'adjonction d'accessoires, talismans, éléments métalliques, graines, coquillages, comme le pagne présent ici et parfois par de petites sacoches en cuir. Patine claire dorée, incrustée d'argile blanche.

Ces fétiches de protection destinés aux habitations sont parmi les plus prisés d'Afrique. Le Nkisi joue le rôle de médiateur entre dieux et hommes. Au XVIème ...


Voir la fiche

Faire offre

490,00

Masque Punu
objet vendu
Art africain > Masque africain > Masque Punu

Ex-collection art africain française.
Ces masques africains du Gabon étaient associés aux différentes sociétés secrètes du Gabon, dont le Bwiti, Bwete , et le Mwiri ("diriger"), cette dernière s' échelonnant en plusieurs niveaux d'initiation, à laquelle appartenaient tous les hommes Punu,et dont l'emblème était le caïman. Les punu ne faisaient intervenir aucun masque dans les rituels du Bwiti,contrairement aux Tsogo. Ces puissantes sociétés secrètes, qui avaient également une fonction judiciaire, comportaient plusieurs danses, dont la danse du léopard, l' Esomba ,la Mukuyi ,et la danse de l' Okuyi, sur échasses, demeurant la plus répandue. Ce masque facial blanchi au kaolin, évocation d'une femme décédée, était exhibé lors de la danse nommée Okuyi. Classiquement coiffé de ...


Voir la fiche

Vendu

Figure d intronisation Tabwa
objet vendu
Art africain > Statues africaines > Statue Tabwa

Ex-collection art africain belge.
La statuette juchée sur un tabouret au centre de la composition sculptée, portant sur les épaules une figure féminine, incarne un chef de clan. Ce type d'objet était utilisé à l'occasion des rites d'intronisation. Patine brun chaud, résidus poudreux ocrés. Fissures de dessication. Les Tabwa ( "scarifier" et "écrire") constituent une ethnie présente au Sud-Est de la RDC, autour du lac Tanganyika. Les tribus de cette région, tels les Tumbwe , vouent un culte aux ancêtres mipasi grâce à des sculptures détenues par les chefs ou les sorciers. Une charge magique ( dawa )était fréquemment introduite au sommet de la tête des statues. Les devins- guérisseurs utilisaient ce type d'objets afin de dévoiler la sorcellerie et protéger contre les esprits ...

Masque Chokwe
Art africain > Masque africain > Masque Tschokwe

Ex-collection art africain espagnole.
Les motifs caractéristiques présents sur le front, et parfois sur les pommettes, font partie des canons esthétiques chokwe mais servaient également de marqueurs publics d'identité ethnique. Le motif frontal cruciforme récurrent comporterait par ailleurs une signification cosmogonique. Toujours porté par des initiés de grade supérieur, ces masques féminins étaient souvent affublés de boutons et accessoires d'origine européenne. Patine sombre, reflets brillants, résidus d'argile blanche. Fissures de dessication. (source: Chokwe, B. Wastiau)

Paisiblement installés en Angola oriental jusqu'au XVIème siècle, les Chokwé ont ensuite été soumis à l'empire lunda dont ils ont hérité un nouveau système hiérarchique et la ...


Voir la fiche

290,00

Statue Lobi Bateba
Art africain > Statues africaines > Statue Lobi

Ex-collection art africain française.
Cette sculpture Bateba était placée sur l'autel après un rituel afin de devenir le réceptacle d'un esprit de la brousse, le Thil, et devenir de cette façon un être actif, intermédiaire dans la lutte contre les sorciers et toutes autres forces néfastes. Elle dispose de la coiffure des grands initiés, liée au pouvoir religieux. Dans une attitude frontale, le buste rectiligne, mais le cou légèrement déporté, l'ancêtre lève le bras en geste de défense et de protection. Patine mate granuleuse. Infime fissure de dessication. Lorsqu’ils sont honorés, ces esprits manifesteraient leur bienveillance sous la forme de pluies abondantes, de bonne santé, de naissances nombreuses ; ignorés, ils la retirent et entraînent des épidémies dévastatrices, la ...


Voir la fiche

350,00