La Porte Dogon, galerie d'art africain, le site de vente en ligne d'Essentiel Galerie: Art premier, art tribal, art primitif
...
Options de recherche




Voir nos objets d'exception

Objets d'art africain :


Les réalisations d’art africain fascinèrent nombre d’artistes et collectionneurs européens au XXe siècle. D’André Breton à Picasso, tous furent saisis d’une fièvre acheteuse qui s’est rapidement répandue dans le milieu. Si ces sculptures revêtent davantage une dimension artistique pour les occidentaux, c’est néanmoins au travers de leur sacralisation rituelle qu’elles se révèlent pour les peuples africains. Leur rôle cérémoniel leur confère en effet une puissance unique qui les distingue des autres formes d’art ethnique. Ces œuvres furent acquises (vendues ou offertes par les autochtones) tout au long du XXe siècle par des ethnologues en mission ou des coopérants coloniaux afin d’être exposées dans les musées, ou intégrées dans des collections privées prestigieuses. C’est l’histoire de ces pièces que nous vous proposons de découvrir à travers notre galerie et notre site web.

Statuette perlée Bamileke
promo art africain
Art africain > Statues africaines : fetiche tribal, maternité > Statue Bamileke

Couleurs et chefferies dans l' art africain des régions du Grassland.
Cette statuette d'ancêtre a été sculptée en bois pour ensuite être recouverte d'une toile de rabane incrustée de perles multicolores importées. Ancienne monnaie de troc et symbole de richesse, l'usage des perles est répandu dans l'art royal des chefferies du Grassland.
Chez les Bamiléké comme dans d'autres groupes ethniques, les objets d'art témoignaient de la place de leur propriétaire dans la société. Ainsi, les matériaux et les formes des objets variaient selon le statut social. Le roi Bamiléké , également appelé fon, garant de la fertilité des sols et de la protection de ses sujets, n'était pas considéré comme mortel. De ce fait, ses funérailles étaient une célébration réjouissante, le fon se ...


Voir la fiche

280,00  224,00

Statue fétiche Ejagham / Ekoi /Boki
promo art africain
Art africain > Statues africaines : fetiche tribal, maternité > Statue Ejagham

Ex-collection art africain belge
Cette figure féminine figure une jeune femme Ejagham ou Boki de l'ouest du Cameroun parée de ses atours et tatouée pour la danse traditionnelle. Sa coiffure illustre l'une des constructions capillaires élaborées des jeunes filles marquant la fin de leur période de réclusion initiatique ou en l'honneur de cérémonies festives. Cette rare sculpture se distingue cependant par sa charge magique sur l'abdomen, dans un orifice obturé par du verre. Des talismans sous la forme de coquillages, de graines et de sacoches complètent le tout.
La surface est imprégnée d'une teinture dont les résidus forment une patine tachetée granuleuse.

Les sociétés du léopard, telles que la société masculine Kpe, Ngbe chez les Aro, se chargeaient des ...


Voir la fiche

490,00  392,00

Appuie-tête Luba / Zela Musamo
promo art africain
Art africain > Appuie nuque, repose tête > Appui-nuque Zela

Ex-collection art africain belge
Ce type d'appui-nuque provient des Zula, Zuri, Wazula, encore nommés Luba-Maniema, établis en République Démocratique du Congo au nord du territoire luba.
Le buste du sujet sculpté incarnant un ancêtre est gravé de scarifications traditionnelles. Les membres étirés sont quant à eux caractéristiques de l'art zula. Patine grasse noire aux reflets bordeaux.
Une razzia iconoclaste, sous l'influence d'occupants islamiques, avait fait disparaître la plupart des sculptures rituelles des Zula. Ces derniers ont néanmoins sauvegardé le culte des ancêtres, le culte dévoué à l'esprit alunga, et perpétué l'usage des offrandes aux esprits de la nature.
La société zula, divisée en castes, tire ses origines des lubas. Les Zulas se sont ...


Voir la fiche

150,00  120,00

Masque Lelna, Zuru, Nigéria
promo art africain
Art africain > Masque africain, art tribal, art premier primitif > Masque Lelna

Collection art africain belge.
Masque africain au front proéminent et machoîre tubulaire zoomorphe dont l'extrémité porte une fine bouche dentée. La tête arbore un diadème de cauris, incrustés en étoile sur le front et figurant une marque traditionnelle, et se prolongeant d'une bande de kaolin blanc sur l'arête nasale.
La patine croûteuse est partiellement écaillée.

Masque probablement utilisé par la société secrète M'gilo qui instruit les jeunes en terme de discipline parmi les Lelna , Lela,( ou Dakarkari) de l'état de Kebbi dans le nord-ouest du Nigéria. Les Lelna désignent un groupe d'individus de diverses origines, non-musulmans. Leur animal-totem est le crocodile, sacré, auquel ils présentent ponctuellement des offrandes. Ces crocodiles font également ...


Voir la fiche

480,00  384,00

Statue féminine Luba
Art africain > Statues africaines : fetiche tribal, maternité > Statue Luba

Collection art africain belge
Cette sculpture féminine qui incarne un médium spirituel présente une physionomie méditative concentrée et une morphologie où les courbes alternent. L'attitude, mains sur les seins, indique que les secrets de la royauté ( les bizila ) appartiennent aux femmes grâce à leur rôle d'intermédiaire politique et spirituel. L'ombilic proéminent évoque son rôle de transmission de la vie.
Patine brune nuancée. Fissure de dessication.
Les Luba (Baluba en tchiluba) sont un peuple d’Afrique centrale. Leur berceau est le Katanga, plus précisément la région de la rivière Lubu, ainsi le nom (Baluba, qui veut dire « les Lubas »). Ils sont nés d’une sécession de l’ethnie Songhoy, sous la direction d’Ilunga Kalala qui fit mourir le vieux roi Kongolo ...


Voir la fiche

120,00

Masque Ntomo Bambara
promo art africain
Art africain > Masque africain, art tribal, art premier primitif > Masque Bamana

Ex-collection art africain française
Ce masque africain du ntomo, société initiatique de jeunes non circoncis répandue dans la région du fleuve Niger, apparaît principalement à la saison des récoltes. Le cimier abstrait, atypique, particularise ce masque. Epaisse patine d'usage, mate, localement granuleuse. Abrasions.
Etablis au Mali central et méridional,dans une zone de savane, les Bambara ," Bamana " ou " incroyants ", comme les musulmans les ont nommés, appartiennent au grand groupe Mande, avec les Soninke et les Malinke. Majoritairement agriculteurs , mais aussi éleveurs, ils composent la plus grande ethnie du Mali. Animistes, ils croient à l'existence d'un dieu nécessite la gestation d'un enfant. Ngala maintient l'ordre de l'univers. Son existence coexiste avec un ...


Voir la fiche

390,00  312,00

Statuette Kongo
objet vendu
Art africain > Statues africaines : fetiche tribal, maternité > Statue Kongo

Ex-collection art africain belge
Au XIIIème siècle, le peuple Kongo, conduit par son roi Ne Kongo, s'installa dans une région à la croisée des frontières entre l'actuelle RDC, l'Angola et le Gabon. Deux siècles plus tard, les Portugais entrèrent en contact avec les Kongo et convertirent leur roi au christianisme. Bien que monarchique, le système politique kongo présentait un aspect démocratique car le roi était en réalité placé à la tête du royaume à la suite d'une élection tenue par un conseil des gouverneurs des tribus. Ce roi, aussi appelé ntotela , contrôlait la nomination des fonctionnaires de la cour et des provinces. Les nganga, à la fois guérisseurs, avaient en charge les activités religieuses et la médiation envers le Dieu appelé Nzambi par l'intermédiaire de figures ...


Voir la fiche

Vendu

Panneau tissé Shoowa du Kasaï
objet vendu
Art africain > Les textiles, velours Kuba, Ncak nsueha Bushoong > Textile Kuba

Ex-collection art africain belge
L' art africain et le raffinement du tissage Kuba.
Produits au Zaïre par les Shoowa, Bashoowa, sous-groupe Kuba , ces étoffes formant de véritables tableaux d'art premier, sont constituées d'une base textile en raphia sur laquelle les motifs géométriques formés représentent les scarifications corporelles de l'ethnie ou les décorations des sculptures. Ces étoffes raffinées étaient destinées à être utilisées à la cour royale, en tant qu'assise ou de couverture, afin de rehausser son prestige. Elles prenaient dans bien des cas valeur de monnaie, ou suivaient aussi leurs propriétaires dans la tombe en couvrant le corps du défunt. Ce fut le roi Shamba Bolongongo qui aurait introduit au XVIIe siècle au pays Kuba la technique du tissage du ...

Masque Soko mutu Hemba
objet vendu
Art africain > Masque africain, art tribal, art premier primitif > Masque Hemba

Collection art africain allemande.
L'esprit d'un primate s'incarnerait dans ce masque Hemba fendu d'un large rictus. Le front proéminent abrite de longues paupières, plissées par la grimace. Un long nez se prolonge en pointe verticale. Surface mate, rêche, dépôts ocrés résiduels. Seuls deux types de masques Hemba ont été identifiés : celui d'un type anthropomorphe aux traits réguliers, dont le menton en pointe rappelle la statuaire, et ceux figurant des singes, les soko mutu, et dont les fonctions restent peu connues, mais qui appartenaient probablement, selon J.Kerchache, aux sociétés secrètes bugabo et bambudye. Les exemplaires les plus réduits ( une vingtaine de centimètres) auraient été portés à la main lors de rites destinés à la protection du foyer et à la fertilité. Outre ...


Voir la fiche

Vendu

Masque Kumu, Komo, Ituri
promo art africain
Art africain > Masque africain, art tribal, art premier primitif > Masque Kumu

Ex-collection art africain belge
Masque africain de faible profondeur, dont les surfaces contrastées ont été peintes au doigt par le ritualiste nommé ishumi. Bien que les masques ornés de pointillés soient souvent originaires du nord de la R.D.C , les clans de la région de l'Utuiri ont également fait usage de masques similaires reprenant les motifs traditionnels appliqués sur les corps et les visages à l'occasion des cérémonies rituelles. Hauteur sur socle : 34 cm.
Les Bira et les Komo, Kumu, du Congo appartiendraient à une même entité ethnique et leur dernière migration remonterait au XVIIIe siècle. Leur région d'origine serait l'Ubangi, voire le Tchad, et même selon certains, le bassin du Nil ( Siffer).Ils parlent une langue bantoue archaïque. Installés en Ituri, on ...


Voir la fiche

390,00  312,00

Cavalier Sao Sokoto Putchu Guinadi
Art africain > Bronze, leopard, messager, guerrier, statue, pirogues > Bronze Sao

Collection art africain française
Utilisé comme une amulette créditée de vertus apotropaïques, cette petite sculpture en bronze constitue, pour les Sao, un talisman censé les protéger de la folie. Il est donc porté en permanence. Le génie qui possèderait le fou est représenté par le cavalier, le cheval figurant la victime. Ce cavalier coiffé d'un chèche chevauche un équidé qui constituait un rare attribut de prestige dans ces régions du Sahel, est doté d'une patine dorée lustrée.
Les Sao, ancêtres des Kotoko, étaient établis,entre le XIIe et le XIVe siècle dans une zone géographique s'étendant sur les frontières entre le Tchad, le nord Cameroun et le Nigeria. Ils se sont établis sur des collines , ce qui leur permettait de repousser les envahisseurs. Soumis aux assauts ...


Voir la fiche

80,00

Peigne de métier à tisser
Art africain > Objets usels, poulies,boîtes, métier à tisser,awale > Métier à tisser

Collection art tribal africain française.
Ancien peigne de métier à tisser baoulé, dont les extrémités sont garnies de bandelettes de cuir sur lesquelles subsiste encore de la fourrure. Une courroie de transport a été confectionnée à l'aide d'une cordelette. Belle patine d'usage.
En Côte d'Ivoire, les objets à priori les plus ordinaires devaient répondre à des critères d'ordre esthétique. Mobilier, parures, ustensiles,tissus, sont prétexte à une expression artistique raffinée de la part des artisans et des sculpteurs. Ces derniers, principalement agriculteurs, exercent cette activité en complément. Certains d'entre eux produisent également des pièces pour les ethnies voisines. Le talent créateur demeure toutefois lié au pouvoir occulte de l'artisan, des exigences ...


Voir la fiche

250,00

Statue fétiche Kusu
promo art africain
Art africain > Statues africaines : fetiche tribal, maternité > Statue Kusu

Ex-collection art africain française.
Statuette africaine traditionnelle , incarnant un ancêtre de clan ou un héros mythique, évoquant les sculptures Songye et Hemba. Particularité des Kusu, le visage se prolongeant d'une longue barbe triangulaire.
Surface légèrement granuleuse, veloutée.
Fissure de dessication.
Les Kusu établis sur la rive gauche de la Lualaba ont en effet emprunté les traditions artistiques des Luba et des Hemba et possèdent un système de caste similaire à celui des Luba .  Les Hemba quant à eux se sont établis dans le sud-est du Zaïre, sur la rive droite de la Lualaba. Autrefois sous la domination des Luba , ces agriculteurs et chasseurs pratiquent le culte des ancêtres au moyen d 'effigies longtemps attribuées aux Luba. Dans ...


Voir la fiche

140,00  112,00

Statue fétiche Kusu
objet vendu
Art africain > Statues africaines : fetiche tribal, maternité > Figure Kusu

Ex-collection art africain belge.
Les Kusu établis sur la rive gauche de la Lualaba ont en effet emprunté les traditions artistiques des Luba et des Hemba et possèdent un système de caste similaire à celui des Luba .  Les Hemba quant à eux se sont établis dans le sud-est du Zaïre, sur la rive droite de la Lualaba. Autrefois sous la domination des Luba , ces agriculteurs et chasseurs pratiquent le culte des ancêtres au moyen d 'effigies longtemps attribuées aux Luba. Dans cette région, entre les Bembe, Boyo, Hemba, Songye et Tetela, les objets rituels ont été soumis à des échanges et des influences stylistiques. On note principalement sur les figures d'ancêtres l'étroitesse du buste pour libérer l'espace des bras parmi les caractéristiques majeures. Les statues singiti ...


Voir la fiche

Vendu

Appui-nuque Musamo Luba Shankadi
Art africain > Appuie nuque, repose tête > Appuie-tête Luba

Collection art africain belge. Les Luba sont renommés pour leur statuaire et en particulier leurs appuie-nuques et tabourets constitués d'une figure cariatidique et parfois d'un motif animalier, l'antilope en l'occurence.
Dans ce cas il s'agit d'une figure féminine, incarnation de la royauté et de l'esprit des ancêtres, chevauchant l'animal. Les cornes d'antilope étaient par ailleurs utilisées, chargées d'ingrédients magiques, dans des rites thérapeutiques.
Les appui-nuques étaient également utilisés pour soutenir la tête des défunts, et parfois, selon Albert Maesen, enterrés à leur place. Patine mate.
Les Luba (Baluba en tchiluba) sont un peuple d’Afrique Centrale. Leur berceau est le Katanga, plus précisément la région de la rivière Lubu, d’où le nom (Baluba, qui ...


Voir la fiche

150,00

Appuie-nuque Luba Shankadi Kinkondja
Art africain > Appuie nuque, repose tête > Appuie-nuque Luba

Collection art africain belge.
Certains appui-nuques, à l'instar de celui-ci, on été cirés par leur propriétaire, d'autres pas.
Les Luba sont renommés pour leur statuaire et en particulier leurs appuie-nuques et tabourets constitués d'une figure cariatidique et parfois d'un motif animalier, le céphalophe comme ici. Dans ce cas il s'agit d'une figure féminine, incarnation de la royauté et de l'esprit des ancêtres, chevauchant l'animal. Les cornes d'antilope étaient utilisées, chargées d'ingrédients magiques, dans des rites thérapeutiques. Les appui-nuques étaient également utilisés pour soutenir la tête des défunts, et parfois, selon Albert Maesen, enterrés à leur place. Patine mate brun grisé. Les Luba (Baluba en tchiluba) sont un peuple d’Afrique Centrale. Leur berceau ...


Voir la fiche

150,00

Statuette Lega Kasangala/Katanda
promo art africain
Art africain > Statues africaines : fetiche tribal, maternité > Statue Lega

Ex-collection art africain belge
Les sculptures anthropomorphes aux bras dressés au-dessus de la tête évoqueraient d'après Cameron celui qui a réglé un conflit par son arbitrage.
Ces figures sont nommées kasangala .
Parallèlement, l'objet dispose d'un buste perforé de plusieurs trous, se référant au travail destructeur d'une natte par des fourmis rouges, en lien également avec la paresse et la débauche sexuelle. Ces objets sont appelés Katanda.
Patine de kaolin veloutée, localement abrasée.br> Ce type de statuette d'art tribal était conservé dans le panier des hauts gradés du Bwami , société secrète admettant les hommes et leurs épouses , et régissant la vie sociale . Cette organisation était subdivisée en étapes initiatiques, la plus élevée étant le ...


Voir la fiche

290,00  232,00

Masque Songye Kifwebe
promo art africain
Art africain > Masque africain, art tribal, art premier primitif > Masque Songye

Ex-collection art africain belge
Parmi les sculptures emblématiques de l' art tribal africain , cette rare version du masque africain Songye, le kikashi, incarne une force positive.
Les yeux, étroits et rapprochés, se prolongent vers les tempes de motifs en losange, blanchis. L'absence de crête naso-frontale indiquerait qu'il s'agit d'un masque féminin. Le pastillage est également peu commun, de même que la marque scarifiée sur le front. Une ganse tissée en raphia borde les contours inférieurs.
Patine mate abrasée.


Trois variantes de ce masque Kifwebe ( pl. Bifwebe) ou "chasser la mort"(Roberts),de la société du même nom, se distinguent :  le masculin (kilume) généralement avec une haute crête, le féminin (kikashi) avec une crête très basse voir ...


Voir la fiche

380,00  304,00

Statuette Kuba/Bakongo
promo art africain
Art africain > Statues africaines : fetiche tribal, maternité > Statue Kongo

Ex-collection art tribal africain belge
Incarnation du roi dans la sculpture d' art africain . D'origine divine pour ses sujets, le roi est représenté assis en tailleur sur l'estrade royale, ne pouvant toucher le sol. A la fois chef du royaume et de la chefferie bushoong, "nyim", des capacités surnaturelles issues de sorcellerie ou des ancêtres lui étaient attribuées. Il veillait dès lors à la pérénnité de ses sujets, que ce soit via les récoltes, la pluie ou la naissance des enfants. Ces attributs magiques n'étaient cependant pas héréditaires.
Patine brun clair satinée. Fendillements.


Voir la fiche

180,00  144,00

Masque Songola
objet vendu
Art africain > Masque africain, art tribal, art premier primitif > Masque Songola

Collection art africain belge
Masque africain de forme rectangulaire, attribué au bourreau et destiné aux plus hauts gradés de la société Nsubi, cette dernière initiant également les épouses. Ce masque emprunte certains traits des masques Kumu et Mbole.

Hauteur sur socle : 48 cm.
Mêlés par alliance aux Lega, Ngengele et Zimba, les Songola sont gouvernés par les anciens des lignages. Ils ont emprunté aux Luba et Songye l'institution Luhuna composée de dignitaires et celle du Bwami par leurs épouses lega. Les Songola vivent de chasse et de pêche, ils s'adonnent à la sculpture bien que les objets associés au culte du Bwami proviennent des Lega. Parmi leur statuaire réduite, les figures d'ancêtres de la société Nsubi évoquent celles des Mbole, d'autres ...


Voir la fiche


Vendu à 130.00 Trouver un objet similaire

Masque Songola du Nsindi
Art africain > Masque africain, art tribal, art premier primitif > Masque Songola

Collection art africain portugaise.
Masque africain plane, percé d'orifices circulaires et rectangulaire pour la bouche incisée de dents. Les arcades sourcilières, en relief, mettent en valeur un regard exorbité. Patine bicolore craquelée.
Hauteur sur socle : 55 cm.
Mêlés par alliance aux Lega, Ngengele et Zimba, les Songola sont gouvernés par les anciens des lignages. Ils ont emprunté aux Luba et Songye, l'institution Luhuna composée de dignitaires et celle du Bwami par leurs épouses lega. Les Songola vivent de chasse et de pêche, ils s'adonnent à la sculpture bien que les objets associés au culte du Bwami proviennent des Lega. Parmi leur statuaire réduite, les figures d'ancêtres de la société Nsubi évoquent celles des Mbole, d'autres sculptures étaient ...


Voir la fiche

130,00