La Porte Dogon, galerie d'art africain, le site de vente en ligne d'Essentiel Galerie: Art premier, art tribal, art primitif
...
Options de recherche




Voir nos objets d'exception

Objets d'art africain :


Les réalisations d’art africain fascinèrent nombre d’artistes et collectionneurs européens au XXe siècle. D’André Breton à Picasso, tous furent saisis d’une fièvre acheteuse qui s’est rapidement répandue dans le milieu. Si ces sculptures revêtent davantage une dimension artistique pour les occidentaux, c’est néanmoins au travers de leur sacralisation rituelle qu’elles se révèlent pour les peuples africains. Leur rôle cérémoniel leur confère en effet une puissance unique qui les distingue des autres formes d’art ethnique. Ces œuvres furent acquises (vendues ou offertes par les autochtones) tout au long du XXe siècle par des ethnologues en mission ou des coopérants coloniaux afin d’être exposées dans les musées, ou intégrées dans des collections privées prestigieuses. C’est l’histoire de ces pièces que nous vous proposons de découvrir à travers notre galerie et notre site web.

Statue de dignitaire Bambara Guantigui
objet vendu
Art africain > Statues africaines : fetiche tribal, maternité > Grande statue de dignitaire Bambara

Ex collection art africain française.

Cette figure de dignitaire bambara se distingue par sa haute stature et par la solennité de son expression. Ses paupières sont baissées, ajoutant un caractère énigmatique, et la stylisation de ses traits rappelle celle de ses voisins Dogon.
Le personnage nu siège fièrement sur un tabouret, une arme dans chaque main. Il porte une coiffe ovoïde prolongée de nattes. Souvent accompagnée d'une " guandoudou ", figure de reine, ce type de sculpture était entourée de figures de serviteurs nommés guannyeyi lors des rites de la société Guan .
La patine sombre présente de belles traces de dessication et un beau vieillissement.

On retrouve les Bambara au Mali central et méridional. Ce nom signifie "incroyant" et leur ...

Masque Baule / Yaure
objet vendu
Art africain > Masque africain, art tribal, art premier primitif > Masque Baoule

Ex-collection art tribal africain belge.
Les traits et les scarifications de ce masque africain peint d'un rouge éclatant, sont relevés de noir. La coiffe est formée de quatre coques tressées. Ce masque relevait des fêtes de divertissement et pouvait donc être vu des femmes. Légères abrasions de la laque. Ces masques portraits des Baoulé, ndoma, qui font partie de l'une des plus anciennes traditions artistiques baoulé et représentent fréquemment un personnage idéalisé , possèdent la particularité de se manifester à la fin des cérémonies de danses de divertissement.Ces dernières sont nommées, selon les régions, bedwo, ngblo, mblo, adjussu, etc.... Chacun de ces masques se distinguent par les coiffures, l'emplacement et le choix des scarifications, etc... Appelés aussi ...


Voir la fiche

Vendu

Cimier Ci wara Bamana figuratif
objet vendu
Art africain > Masque africain, art tribal, art premier primitif > Cimier Ti wara

Version figurative du Ti-wara, Ci wara, dans l' art africain . Ce serait un animal - génie appelé Ciwara qui aurait appris aux Bambara à cultiver la terre. Ces derniers se remémorent le mythe à travers la représentation stylisée d'une antilope hippotrague, dont l'appellation ci wara signifie "fauve de la terre". La pièce est rehaussée de fins motifs décoratifs relevés de cuivre.
Patine brune mate, résidus ocrés.
Les Bambara, Bamana, du Mali central et méridional appartiennent au grand groupe Mande, comme les Soninke et les Malinke. Animistes, ils croient à l'existence d'un dieu créateur génériquement appelé Ngala et qui maintient l'ordre de l'univers. Son existence coexiste avec un autre dieu androgyne appelé Faro, qui a donné toutes les qualités aux hommes et qui fait ...

Masque Wé Guéré
Art africain > Masque africain, art tribal, art premier primitif > Masque Wé

Ex-collection art tribal africain française.
Différentes excroissances prêtent à ce masque de guerrier, censé provoquer l'effroi, un aspect fantastique. Au centre, de petits orifices en composent les yeux. La patine satinée sur laquelle s'agglomèrent des résidus partiellement écaillés est magnifiée par l'éclat de rehauts dorés.
Les Wé ont produit des masques africains qui sont le résultat de formes stylistiques imbriquées. Les Dan , au nord, et les Wé du sud (groupe Krou comprenant les Guéré , les Wobé du nord-est et les Wé du Libéria appelés Kran ou Khran), ont fait usage d'emprunts fréquents dus à leur proximité. Les éléments de la brousse , volumes protubérants du front,cornes et crocs, mâchoire zoomorphe dans certains cas évoquant la gueule béante d'une ...


Voir la fiche

280,00

Figure féminine Luba/Zela
Art africain > Statues africaines : fetiche tribal, maternité > Statue Zela

Ex-collection art africain traditionnel allemande.
Représentée assise, empruntant une posture déterminée, cette figure féminine probablement associée aux rites initiatiques est coiffée de deux "couettes" latérales derrière un bandeau strié. Une profonde nervure divise le front, se prolongeant sur l'arête du nez. Bois dense, belle patine d'usage, lustrée, fissures de dessication
Jadis soumis aux Luba, puis aux Lundas, les Zela ont adopté une grande partie de leurs usages et traditions. Etablis entre la rivière Luvua et le lac Kisalé, ils sont aujourd'hui organisés en quatre chefferies sous la tutelle de dirigeants d'origine luba. Ils vénèrent un couple primordial fréquemment représenté dans la statuaire, des ancêtres mythiques, et vouent des offrandes aux esprits de la ...


Voir la fiche

380,00

Masque Hemba Soko Muntu
Art africain > Masque africain, art tribal, art premier primitif > Masque Hemba

Ex-collection art africain espagnole.
L'esprit d'un primate s'incarnerait dans ce masque africain Hemba fendu d'un large rictus. Patine sombre, incrustations résiduelles croûteuses.
Seuls deux types de masques Hemba ont été identifiés: celui d'un type anthropomorphe aux traits réguliers, dont le menton en pointe rappelle la statuaire, et ceux figurant des singes, les soko mutu, et dont les fonctions restent peu connues, mais qui appartenaient probablement, selon J.Kerchache, aux sociétés secrètes bugabo et bambudye. Les exemplaires les plus réduits ( une vingtaine de centimètres) auraient été portés à la main lors de rites destinés à la protection du foyer et à la fertilité. Outre les statuettes janiformes kabeja, les statues d'ancêtres masculins, gardées par le chef ...


Voir la fiche

350,00

Masque Kwele Ekuk, Pipibudze
Art africain > Masque africain, art tribal, art premier primitif > Masque Kwele

Ex-collection art africain traditionnel française.
Ces masques africains des Kwele du Gabon, au visage concave, en coeur, présentent des yeux en amande et un nez triangulaire. Généralement dissimulée, la bouche souriante se dessine ici en une mince incision. Selon la présence de cornes et leur disposition, les masque se nomment pipibudzé , Ekuku zokou , etc...et sont associés aux ancêtres ou aux esprits de la forêt, " ekuk ". Patine satinée, érosions.
Tribu du groupe Kota, les Kwélé, Bakwélé, vivent en forêt sur la frontière nord de la République du Congo. Ils vivent de chasse, d'agriculture et de la métallurgie. Pratiquant le culte nommé Bwété emprunté aux Ngwyes, qui était accompagné de rites initiatiques obligatoires, ils utilisaient à la fin des cérémonies les ...


Voir la fiche

390,00

Masque Luba Kifwebe
objet vendu
Art africain > Masque africain, art tribal, art premier primitif > Masque Luba

Ex-collection art africain traditionnel belge.
Emblématique de la sculpture des Lubas de l'est du long de la rivière Luvua (R.D.C.), ce type de masque africain de structure semi-globulaire présente des similitudes avec les masques des Songye. Ils ne revêtaient toutefois pas la même fonction. Ces masques africains sont nommés "bifwebe". Ils apparaissaient lors de funérailles et d'investitures. Des stries enduites d'argile blanche sont gravées sur la surface. Patine mate. Hauteur sur socle : 46 cm.
Ils se produisaient au cours des cérémonies rituelles de la société kazanzi , chargée de lutter contre la sorcellerie. "Bifwebe" (Sing. : kifwebe) signifierait d'ailleurs, selon C. Faïk-Nzuji, "chasser la mort". Porté doté d'une volumineuse collerette de raphia et de peaux ...


Voir la fiche

Vendu

Coupe céphalomoprhe Kuba/Lélé
Art africain > Objets usels, poulies,boîtes, métier à tisser,awale > Coupe Kuba

Ex-collection art africain française.
Parmi les objets de prestige, cette coupe à vin de palme dont les anses sont stylisées. Le visage sculpté rappelle les traits des grands masques royaux Kuba. Surface lustrée incrustée de résidus de kaolin. Fissures de dessication.
Les Kuba sont réputés pour le raffinement des objets de prestige créés pour les membres des rangs élevés de leur société. Plusieurs groupes Kuba produisaient en effet des objets anthropomorphes aux motifs raffinés dont des coupes, cornes à boires et gobelets. Les Lele sont établis à l'Ouest du royaume Kuba, à la confluences des rivières Kasai et Bashilele. Les échanges interculturels entre les Bushoong du territoire Kuba et les Lele ont rendu délicate l'attribution de certains objets, car les deux ...


Voir la fiche

150,00

Masquette Pende Nsembu "malade"
Art africain > Masque africain, art tribal, art premier primitif > Masque Pende

La difformité dans l' art tribal africain .
Les masques "de maladie" Pende Mbangu illustrent, par leurs traits déformés, le malade en crise d'épilepsie ou le résultat d'une paralysie faciale causée par des rituels de sorcellerie. Au sein de nombreuses cultures tribales, l'épilepsie serait pourtant perçue comme un sceau divin sur un individu apte à communiquer de cette façon avec le monde spirituel. Le danseur qui porte ce masque de comédie est coiffé d'un chapeau en plumes gifuatu de pintade, de coucal ou de touraco, ou du lumbandu , une couronne de feuilles. Il est également souvent équipé d'une bosse sur le dos, exagérant alors l'aspect handicapé du personnage. Un chapeau composé d' une armature en vannerie garnie de raphia coiffe le visage, lui-même bordé de toile. Patine ...


Voir la fiche

240,00

Panneau tissé Shoowa Kuba du Kasaï
Art africain > Les textiles, velours Kuba, Ncak nsueha Bushoong > Velours Kuba

L'art africain et le raffinement du tissage Kuba Produits au Zaïre par les Shoowa, Bashoowa, sous-groupe Kuba, ces étoffes formant de véritables tableaux d'art premier, sont constituées d'une base textile en raphia sur laquelle des fils sont coupés à ras, formant un effet velours accentué par les contrastes de ton. Les motifs géométriques formés représentent les scarifications corporelles de l'ethnie ou les décorations des sculptures. Ces étoffes raffinées étaient destinées à être utilisées à la cour royale, en tant qu'assise ou de couverture, afin de rehausser son prestige. Elles prenaient dans bien des cas valeur de monnaie, ou suivaient aussi leurs propriétaires dans la tombe en couvrant le corps du défunt. Ce fut le roi Shamba Bolongongo qui aurait introduit au XVIIe siècle au pays ...


Voir la fiche

120,00

Statue Boulou
objet vendu
Art africain > Statues africaines : fetiche tribal, maternité > Statue Boulou

Les représentations anthropozoomorphes dans l'art africain.

Incarnant l'esprit d'un grand singe, cette figure simiesque représente un animal qui aurait été capturé. Autour de son cou sont nouées des cordes de raphia. L'une des mains est posée sur son volumineux abdomen, la seconde tient un fruit. Des pigments rouge brique relèvent certains détails. Patine mate croûteuse. Fissures de dessication.
Situés entre le Cameroun et le Gabon, dans la forêt équatoriale ,les Boulou font partie de l'ensemble Fang. Comme les Fang du Sud Cameroun célèbres pour leurs grands masques blancs, les Boulou ont aussi pratiqué le rituel Ngil pour lutter contre la sorcellerie et les empoisonnements. Ngi est le gorille, animal redoutable auquel s'identifie le postulant après son acceptation dans la ...


Voir la fiche

Vendu

Figure féminine Mangbetu Nebeli
objet vendu
Art africain > Statues africaines : fetiche tribal, maternité > Statuette Mangbetu

Ex-collection art africain allemande.

Figure féminine dotée d'une large tête. Les tracés corporels , à l'instar de ceux du visage, figurent les peintures traditionnelles de l'ethnie, inspirées des tatouages des pygmées voisins Asua, et qui variaient selon les circonstances. Chez les Mangbetu, dès le plus jeune âge, les enfants des classes supérieures subissaient une compression de la boîte crânienne, maintenue serrée par des liens de raphia. Plus tard, les cheveux étaient «tricotés» sur des brins d'osier et un bandeau enserrait le front afin de faire ressortir les cheveux et constituer cette coiffe majestueuse accentuant l'élongation du crâne. Les anciens nomment beli les figures anthropomorphes incarnant des ancêtres, stockées à l'abri du regard, et comparables à celles ...

Figure de singe Amuin Baule, Baoulé
objet vendu
Art africain > Statues africaines : fetiche tribal, maternité > Statue Baule

Ex-collection art africain française.
Cette figure de singe cynocéphale, fréquemment représenté avec une coupe à offrandes, se distingue ici grâce à sa large gueule béante. Il existe plusieurs représentations du même type, dotées de noms différents selon l'usage qui en est fait. Ils ont été erronément nommés Gbékré (souris) à cause "de la mauvaise compréhension de Delafosse de deux cultes" (Boyer, "Baulé" 5Continents). Souvent liés aux culte Mbra de divination et de possession, ils appartiennent au groupe des "êtres-force" ou amwin , intermédiaires entre Dieu et les hommes et donnés aux Baoulé par leur Créateur, tout comme les masques sacrés dont ils partagent la large mâchoire béante. Il s'agirait également d'une divinité mineure du nom d' aboya associée au culte Mbra., et parfois ...

Souhaitez-vous masquer les objets vendus ? si oui, cliquez ICI
Coiffe Lega du Bwami Mukuba
objet vendu
Art africain > Coiffes et chapeaux, parures de têtes > Coiffe Lega

Ex-collection art tribal suisse.
Ce type de parure de tête est porté par les membres des rangs les plus élevés de la société secrète bwami régissant la structure sociale lega , ouverte aux adultes circoncis et à leurs épouses et qui instruisent leurs adhérents en terme de perfection morale. Ces objets font partie des masengo , signifiant qu'ils sont sacrés et ne peuvent donc être portés que par les initiés.  Le propriétaire ne peut s'en séparer au cours de sa vie.  Le Bwami comporte différents degrés, les yananio et kindi  étant les plus élevés. Les matériaux utilisés varient, il peut s'agir de boutons de vêtements, de cauris, de perles ou de fèves de cacao.  Sur une calotte soigneusement tressée en fibres naturelles, ce couvre chef est entièrement couvert de cauris, ...


Voir la fiche

Vendu

Masque Ligbi Yangaleya du Do
objet vendu
Art africain > Masque africain, art tribal, art premier primitif > Masque Ligbi

Ex-collection art africain française.
Singulier, ce masque ovoïde des Ligbi, Djimini, semble emprisonné derrière les becs de calaos, ou yangaleya , appelé magangono par les Dioula, sculptés à son sommet. De très discrets rehauts de pigments bleus et rouges, et de kaolin, soulignent les scarifications du visage. D'étroites fentes forment le regard, et la bouche se résume également à une sobre ouverture. Patine brune satinée, légèrement granuleuse. Etablis en Côte d'ivoire, mais aussi au Ghana, les Ligbi , islamisés, ont cependant subi l'influence de la sculpture tribale Senoufo . Ils en ont emprunté des éléments qu'ils ont intégré dans les masques africains liés à la société du do . Cette tradition masquée a été conservée pour se manifester lors des fêtes religieuses ...


Voir la fiche

Vendu

Masque Kumu, Komo
Art africain > Masque africain, art tribal, art premier primitif > Masque Kumu

Ex-collection art africain allemande.
Masque africain dont le pastillage porte l'empreinte de l'influence pygmée. Une arête divise le front et se prolonge sur le nez, tandis que les yeux largement évidés sont atypiques. La bouche en moue laisse apparaître une rangée de dents espacées. Patine mate, ancienne polychromie. Abrasions et manques sur les contours.
Selon M.L. Félix, les masques africains produits par les clans vivant au nord de la région de l'Ituri adoptent majoritairement des traits stylisés sculptés sur une base de faible profondeur, et leur décor évoque le monde animal, accompagnés de pigments de couleur semblables à ceux qui ornent les corps à l'occasion des rites initiatiques. Des masques similaires, décorés de pointillés, ont cependant été portés en Ubangi ...


Voir la fiche

280,00

Poupée fétiche Tabwa
objet vendu
Art africain > Poupées africaines > Poupée Tabwa

Ex-collection art africain allemande.
Utilisée par la société d'initiation féminine, cette figure sculptée tubulaire est dotée d'attributs féminins et d'un ombilic saillant, des scarifications comparables à celles, traditionnelles, des membres de la tribu, et dispose d'une patine couleur miel.

Les Tabwa ( "scarifier" et "écrire") constituent une ethnie présente au Sud-Est de la RDC. Simples cultivateurs sans pouvoir centralisé, ils se fédérèrent autour de chefs tribaux après avoir subi l'influence des Luba. C'est principalement pendant cette période que leur courant artistique s'exprima principalement au travers de statues mais également de masques. Les Tabwa pratiquaient le culte des ancêtres et leur dédiaient certaines de leurs statues nommées mkisi . Animistes, leurs ...


Voir la fiche

Vendu

Figure d initiation Lega Tricéphale
objet vendu
Art africain > Statues africaines : fetiche tribal, maternité > Statue Lega

Ex-collection art africain belge.
Une superposition de trois visages losangiques forme cette figure tribale Sakimatwematwe (Multi-têtes) appartenant à un initié du Bwami, parmi les nombreuses autres utilisées au fil des initiations. Relative à un proverbe Lega, dotée de deux têtes ou plusieurs, ce type de sculpture illustrerait toujours la nécessité d'une vision globale des évènements, et donc la prudence, la sagesse et l'impartialité qui devraient en découler. (Biebuyck 1973). Patine granuleuse, kaolin, abrasions et éclats. L'enseignant guidait l'aspirant dans un lieu où étaient exposés masques et statuettes, et c'est à travers une observation attentive que le futur initié devait deviner la signification plus ou moins complexe de ces métaphores, ces dernières se ...

Masque heaume Mangbetu
Art africain > Masque africain, art tribal, art premier primitif > Masque Mangbetu

Ex-collection art africain traditionnel portugaise.
Masque africain céphalomorphe des Mangbetu, surmonté de la coiffure traditionnelle. Le nez et les oreilles portent un anneau. La base figurant un cou épais est agrémentée d'une frange de raphia. Bois huilé. Erosions. Fissures de dessication.
Les motifs géométriques  évoquent les peintures corporelles et les scarifications tribales des Mangbetu, semblables à celles des pygmées Asua avec lesquels la tribu entretenait des relations. Ces dernières variaient selon les circonstances. La coiffure en éventail était arborée par les Mangbetu : dès le plus jeune âge, les enfants subissaient une compression de la boîte crânienne au moyen de  liens de raphia. Plus tard, les Mangbetu «tricotaient» leurs cheveux sur des brins d'osier ...


Voir la fiche

480,00

Statue Chamba
objet vendu
Art africain > Statues africaines : fetiche tribal, maternité > Statue Chamba

Collection art africain française. La statuaire chamba présente certains points communs avec celle des Mumuye. L'allure est assez élancée, les longs bras légèrement fléchis forment un losange et sont plaqués sur le buste.  Les jambes trapues sont représentées semi-fléchies.  Sur un cou annelé, le visage dispose de scarifications en moustaches de chat.
Une patine granuleuse, incrustée de pigments rouges, revêt le tout.  Fissure de dessication.
Installés depuis le XVIIe siècle sur la rive sud de la Benue au Nigéria, les Chamba ont résisté aux tentatives de conquêtes des Fulani, nomades qui se sont installés en grand nombre au nord du Nigéria. Ils sont connus pour leur célèbre masque-buffle avec ses deux mâchoires plates prolongeant la tête. La statuaire, moins fréquente, se ...


Voir la fiche


Vendu à 200.00 Trouver un objet similaire