La Porte Dogon, galerie d'art africain, le site de vente en ligne d'Essentiel Galerie: Art premier, art tribal, art primitif
...
Options de recherche


Objets d'art africain :


Les réalisations d’art africain fascinèrent nombre d’artistes et collectionneurs européens au XXe siècle. D’André Breton à Picasso, tous furent saisis d’une fièvre acheteuse qui s’est rapidement répandue dans le milieu. Si ces sculptures revêtent davantage une dimension artistique pour les occidentaux, c’est néanmoins au travers de leur sacralisation rituelle qu’elles se révèlent pour les peuples africains. Leur rôle cérémoniel leur confère en effet une puissance unique qui les distingue des autres formes d’art ethnique. Ces œuvres furent acquises (vendues ou offertes par les autochtones) tout au long du XXe siècle par des ethnologues en mission ou des coopérants coloniaux afin d’être exposées dans les musées, ou intégrées dans des collections privées prestigieuses. C’est l’histoire de ces pièces que nous vous proposons de découvrir à travers notre galerie et notre site web.

Masque Senoufo Setien
objet vendu
Art africain > Masque africain > Masque Senoufo

Ex-collection art africain française.
D'un masque sphérique, creusé d'orifices pour les yeux, s'élève une effigie stylisée d'un oiseau mythique fréquemment identifié comme étant le calao, ou Setien , faisant partie des cinq animaux de la cosmogonie Senoufo. Son long bec effilé, "interprété comme la figuration de l'organe sexuel mâle" pérennisant la vie de la collectivité, revient élégamment effleurer le poitrail bombé symbolisant la maternité. Les pattes épousent le dôme du masque. Fissures de dessication restaurées in situ au moyen d'agrafes métalliques, ancienne patine sombre mate, veloutée, localement abrasée sur un bois clair.
Les Senoufo , nom qui leur a été attribué par les colons français, sont majoritairement composés d' agriculteurs qui se sont dispersés entre le ...


Voir la fiche

Vendu

Appuie-nuque Songye
Art africain > appuie nuque > Appui-tête Songye

Ex-collection art africain française.
Une figure féminine caryatidique soutient de ses bras largement déployés le plateau de cet appuie-nuque. Les jambes écartées, dotées de pieds massifs, valorisent les organes sexuels détaillés tout en équilibrant visuellement la sculpture. L'effigie est représentée portant un masque songye féminin nommé kikashi, encore utilisé de nos jours. Ce type de masque est portés au cours des initiations avec un long costume et une barbe constituée de fibres naturelles. Le dos de la pièce présente une longue fissure de dessication, le plateau est érodé. Patine mouchetée brun moyen, incrustations ocrées.
Les Songye sont venus de la région du Shaba en RDC et se sont installés entre la rivière Lualaba et la rivière Sankuru au milieu de la savane et ...


Voir la fiche

390,00

Statue de tambourinaire Nkanu
Art africain > Statues africaines > Statue Nkanu

Ex-collection art tribal belge.
Cette sculpture de tambourinaire provient des Nkanu de R.D.C. Ces derniers vivent d'agriculture le long de la rivière Lufimi. Leurs villages sont groupés par groupe de quatre ou cinq sous l'autorité d'un chef local dirigeant les chefs de famille. Les joueurs de tambour figurent également sur les panneaux en bois sculpté exhibés lors des rites initiatiques. Le son du tambour, chez les Kongo et les Yaka, couvrait les gémissements de la circoncision, chassait les esprits malveillants, et encourageait les futurs initiés. Une pièce similaire a été offerte par François Edouard Cabra en 1903 au Musée royal de l'Afrique centrale à Tervuren .
De grandes orbites cernent les pupilles du personnage dont la physionomie rappelle la statuaire Yaka. Le ...


Voir la fiche

350,00

Masque Bwa des Mossi
objet vendu
Art africain > Masque africain > Masque Bwa

Ex-collection art africain française.
Plane et circulaire, ce masque africain est gravé de motifs losangiques disposés en frises circulaires successives. Il est peint d'une polychromie mate, rouge bordeaux, kaolin blanc et gris foncé. La bouche dans laquelle sont représentées des dents est évidée afin d'autoriser la vision du danseur. Il symboliserait un oiseau totem de différents clans Mossi. Les sculptures d'art africain des Bobo , Bwa , Kurumba et Mossi , vivant au Burkina Faso , reprennent et combinent fréquemment des éléments stylisés empruntés aux hommes, aux animaux ou encore aux insectes. Ce sont les esprits de la nature qui sont censés déterminer le bien-être et la prospérité d'un individu, et l'adversité sera considérée comme le résultat de négligences des rites ...


Voir la fiche

Vendu

Masque Chihongo Chokwe
objet vendu
Art africain > Masque africain > Masque Chokwe

Ex-collection art africain espagnole.
Ce pendant du masque africain Pwo , toujours porté par des danseurs de filiation royale, est également utilisé lors des rites initiatiques de la société mukanda . Du bandeau sculpté en relief , gravé de lignes parallèles,  s'élève une coiffe en plumes qu'un collier de perles de verre délimite.  Une cagoule tissée en fibres végétales vient s'y fixer,  devant dissimuler la nuque du porteur.  De larges globes oculaires rappellent les volumes inversés de la bouche et du menton discoïde. Le masque sacré Chihongo ( chihongo étant également une plante aux vertus thérapeutiques) , doté d'une large bouche grimaçante , est utilisé lors des rites de circoncision et des cérémonies royales. Les motifs caractéristiques présents sur le front, et parfois ...


Voir la fiche

Vendu

Masque Luéna, Lwena Chokwe
objet vendu
Art africain > Masque africain > Masque Chokwe

Ex-collection art africain suisse.
D'origine Lunda, les Lwena émigrèrent d'Angola vers le Zaïre au XIXe siècle, repoussés par les Chokwe. Certains devinrent marchands d'esclaves, d'autres, les Lovale, trouvèrent refuge en Zambie et près du Zambèze en Angola. Leur société est matrilinéaire, exogame et polygame. Les Lwena se sont fait connaître pour leurs sculptures de couleur miel, incarnant des figures d'ancêtres et de chefs décédés, et leurs masques liés aux rites initiatiques de la mukanda . Ce masque est gravé de motifs circulaires associés aux scarifications ethniques. Ces détails le différencient des productions Tschokwe malgré la relative similarité de leurs masques. Patine mouchetée rouge bordeaux et noir. Erosions du bois concentrées sur la coiffe et au ...


Voir la fiche

Vendu

Statue Dogon Tintam
objet vendu
Art africain > Statues africaines > Maternité Dogon

Ex-collection art africain belge.
Figure d'ancêtre hermaphrodite , représentée nue, illustrant l'une des tâches quotidiennes de ce peuple des falaises. Au cou, un collier korte composé d'amulettes intégrant des versets du coran témoigne de l'influence musulmane dans la région. Cette pièce présente un bois mat, dessiquée et sillonnée. Manque sous la coupe.
Les Dogon constituent un peuple renommé pour leur cosmogonie, leur ésotérisme, leurs mythes et légendes. Leur population est estimée à environ 300 000 âmes vivant au sud-ouest de la boucle du Niger dans la région de Mopti au Mali (Bandiagara, Koro, Banka), près de Douentza et une partie du Nord du Burkina (nord-ouest de Ouahigouya). Les villages sont souvent perchés au sommet des éboulis au flan des collines, selon une ...


Voir la fiche

Vendu

Souhaitez-vous masquer les objets vendus ? si oui, cliquez ICI
Masquette Lukwakongo Lega
Art africain > Masque africain > Masque Lega

Ex-collection art africain française.
Nommés Lukwagengo, ces masques africains en forme de visages blanchis, tel cet exemplaire réduit, ne sont pas des masques faciaux mais sont portés à l'arrière de la tête, sur le front, accrochés sur les épaules, fixés sur un support de bambou ou portés à la main au cours de danses. Ce sont les insignes de l’avant dernier grade des initiés du Bwami qui entourent un masque mère nommé idumu . Hauteur totale sur socle : 27 cm.
Les versions en bois mesurent autour de 20 cm tandis que celles en os ou même en ivoire sont encore plus petites. Au sein des Léga, la société du Bwami ouverte aux hommes et aux femmes,organisait la vie sociale et politique. Il existait jusqu'à sept niveaux d'initiation, chacun associé à des emblèmes. Suite à leur ...


Voir la fiche

290,00

Masque Mumuye Va, Vabou
objet vendu
Art africain > Masque africain > Masque Mumuye

Masques Mumuye zoomorphes dans l'art africain
La statuaire émanant de la région nord-ouest de la moyenne Benoué, des Kona Jukun, aux Mumuye et jusqu'aux populations Wurkun se démarque par une relative absence d'ornementations et une stylisation épurée. Les 100 000 locuteurs de langue Adamawa forment un groupe appelé Mumuye et sont regroupés en villages , dola ,divisés en deux groupes : ceux du feu ( tjokwa ) relatif au sang et à la couleur rouge , gardiens du culte vabong ,parmi lesquels sont élus les chefs,et ceux de l'eau, ( tjozoza ), liés à l'humidité et à la couleur blanche. C'est parmi ces derniers que les prêtres de la pluie sont choisis, initiés du culte vadosong . Devant être utilisé par les deux groupes Mumuye, les différentes couleurs d'un même objet de culte, ...


Voir la fiche

Vendu

Statuette Chokwe
Art africain > Statues africaines > Calebasse Tchokwe

Ex-collection art africain française.
Objets d'apparat dans l'art africain .
Destinée à exalter les qualités du chef , marque d'ostentation, cette calebasse munie de sa courroie de transport est dotée d'un manche sculpté en ronde-bosse à l'effigie du chef et héros mythique Chibinda Ilunga, fondateur de l'ethnie Chokwé. Aisément reconnaissable grâce à son ample coiffe à ailettes latérales recourbées ( cipenya-mutwe ), il avait appris à son peuple l'art de la chasse . Les chefs avaient une fonction majeure dans les rites de propitiation destinés à la chasse et à la fécondité des femmes, les objets étant ornés de cette figure ayant donc, vraisemblalement, une fonction protectrice. La maîtrise du sculpteur chokwe s'avère une fois encore remarquable dans le modelé de la musculature et ...


Voir la fiche

250,00

Siège de dignitaire Yoruba
objet vendu
Art africain > Tabourets, chaises, trônes > Trône Yoruba

Ex-collection art tribal espagnole.
Prestige des meubles, sièges et tabourets dans l'art africain Cette assise mettant en scène figures cariatidiques et sculptures d'oiseaux associés à la divination ifa dispose d'une iconographie récurrente dans la statuaire du peuple Yoruba. En effet, centrée sur la vénération de ses dieux, ou orisà , la religion yoruba s'appuie sur des sculptures artistiques dotées de messages codés (aroko), souvent lus des seuls initiés des sociétés secrètes. Six caryatides soutiennent l'assise de leurs bras levés, quatre en soutiennent les accoudoirs , tandis que des figures humaines sont représentées adossées sur les montants postérieurs du siège. Une polychromie distingue cette pièce d'art tribal, les pigments rouges symbolisant le sang et le feu, ici ...


Voir la fiche

Vendu

Fétiche Luba / Hemba Kakuji Kabedja
Art africain > Fétiches > Statuette Luba

Ex-collection art africain belge.
La figure anthropomorphe formée de bustes accolés surmontés de quatre visages dépourvus de traits relève des puissants fétiches kabeja, également utilisés chez les Luba, et, chez les Kasongo vivant aux contact des populations Luba, Hemba et Songye, qui les nomment kakuji. Le sommet de la pièce est percé de cavités dans lesquelles un bijimba , charge composée d'éléments magiques issus de l'environnement naturel, humain et végétal, étaient implantés. La figure possède des bras repliés devant le buste comme les statues d'ancêtre et offre, appliqués en alternance, d'épaisses incrustations résiduelles d'argiles colorées mêlées d'huile de palme. Chacun des clan possédait une sculpture kabeji destinée à la protection et la guérison. Mais ce type de ...


Voir la fiche

290,00

Masque Dan Zapkei ou Gunye gei
objet vendu
Art africain > Masque africain > Masque Dan

Ex-collection art africain belge.
Le masque africain Dan, encore muni de sa barbe de fibres végétales est un masque "de course"( visage pointu, yeux ronds évidés, bouche losangée). Il était maintenu contre le visage à l'aide de bandes de coton fixées aux perforations des contours et nouées derrière la tête . La tradition veut que son porteur soit poursuivi par un coureur non masqué; s'il est rattrapé, il doit passer le masque au vainqueur, qui à son tour sera poursuivi par un autre coureur. Ces courses avaient autrefois pour but d'entraîner les hommes à la course et aux combats. Ce type d'épreuve est maintenant très souvent lié aux fêtes annonçant le début de la saison sèche et celles liées à l' initiation des jeunes enfants. Cet exemplaire au remarquable modelé arbore une coiffure de ...

Statuette Iginga Sakimatwematwe
Art africain > Statues africaines > Statue Lega

L'art africain lega et les supports d'initiation.
Sculpture tribale africaine Sakimatwematwe (Multi-têtes) appartenant à un initié du Bwami, parmi les nombreuses autres utilisées au fil des initiations, sa structure se présente sous la forme d'un tronc central autour duquel deux groupes de trois visages se superposent. L'enseignant guidait l'aspirant dans un lieu où étaient exposés masques et statuettes, et c'est à travers une observation attentive que le futur initié devait deviner la signification plus ou moins complexe de ces métaphores, ces dernières se référant largement à des proverbes et dictons. Ceux qui n'étaient pas autorisés à voir l'objet, afin d'en être protégés, devaient se soumettre à de coûteuses cérémonies, et parfois même rejoindre le grade inférieur du ...


Voir la fiche

250,00

Statuette Ibeji Yoruba
objet vendu
Art africain > Statues africaines > Poupée Yoruba

Ex-collection art tribal française.
Statuettes Ibeji, incarnation de l'enfant disparu dans l'art africain Yoruba. De larges yeux globuleux en amande, de profondes scarifications sur le visage, des tresses jaillissant en chignons coniques illustrent généralement les traditions esthétiques de l'art africain Yoruba. Solidement campée sur un support plane, cette effigie féminine, représentée nue, arbore des colliers de perles et des boucles de laiton incrustées dans le bois. Patine brillante chocolat, traces d'indigo sur la coiffe.
Dans la langue du peuple Yoruba , ibeji signifie jumeau : ibi pour né et eji pour deux. Ils représentent la figure d'un jumeau décédé. Ces statuettes africaines nommées ibeji sont alors traitées comme l'aurait été l'enfant disparu. C'est la ...


Voir la fiche

Vendu

Couple de statues Baoulé Asiè Usu
objet vendu
Art africain > Statues africaines > Couple Baoule

Les "génies de la nature" dans l'art africain
Deux types de statues sont produites par les Baoulé dans le cadre rituel : Les statues Waka-Sona , " être de bois " en baoulé, évoquent un assié oussou , être de la terre. Elle font partie d'un type de statues destinées à être utilisées en tant qu'outil médium par les devins komien , ces derniers étant sélectionnés par les esprits asye usu afin de communiquer les révélations de l'au-delà. Lorsqu'il s'agit de la représentation d'un couple, malgré leurs caractéristiques comparables aux statues baoulé de conjoints mystiques, les effigies de couple baoulé appartiennent toujours à la catégorie des asiè usu ou génies de la nature . Le second type de statues sont les époux de l'au-delà, masculine, le Blolo bian ou féminine, le ...

Figure féminine assise Akye, Attié
objet vendu
Art africain > Statues africaines > Statue Attié

Ex-collection art africain française.
Sculptée et ornée selon des critères esthétiques permettant de "capter" l'esprit auquel le médium ou le guérisseur s'adresse, cette effigie au visage ovoïde, à la morphologie galbée des statues Nkpasopi , est parée de nombreux colliers de perles de couleur vive. Ce type de statues étaient évaluées d'après l'efficacite des rites les mettant en scène. Sa patine gris beige résulte des multiples lavages et onctions auxquels ces objets étaient soumis, incrustant plus profondément dans les sillons du bois les pigments blancs du kaolin. Les populations lagunaires de l'Est de la Côte d'Ivoire comprennent majoritairement les Attié, Akyé, les Ebrié et les Abouré. Leurs sculptures offrent de nombreuses similarités. Ces royaumes disposèrent des ...

Statuette fétiche Ewe Venovi
objet vendu
Art africain > Fétiches > Fétiche Ewe

Version togolaise des statuettes fétiches Ibedji des Yoruba du Nigéria, le fétiche sculpté selon les conventions traditionnelles est simplement emmailloté d'une peau animale emprisonnant des amulettes sous la forme d'éléments métalliques crochus. Des cauris symbolisant la fécondité accessoirisent la pièce. L'objet a été rituellement enduit d'indigo et d'argile blanche formant une épaisse pellicule granuleuse. Les Ewe considèrent la naissance de jumeaux appelés Venavi (ou Venovi) comme un heureux présage. Ces derniers doivent être traités identiquement et équitablement. Par exemple, tous deux seront nourris et lavés en même temps et porteront les mêmes vêtements, cela jusqu'à la puberté. Si l'un des deux jumeaux décède, les parents se procurent une statuette destiné à remplacer ...


Voir la fiche

Vendu

Boite à oracles Gbékré sé Baule
Art africain > Pots, jarres, callebasses, urnes > Boite Baoulé

Ex-collection art africain française.
Destiné à une pratique encore en usage aujourd'hui dans la région baoulé du sud-ouest, la sculpture consiste en une figure tutélaire médiatrice, visiblement en méditation, représentée en position assise contre un réceptacle circulaire. Une cordelette en fibres végétales, formant poignée de transport, ceint le couvercle. L'objet est gravé de lignes parallèles et de damiers, le réceptacle quant à lui comporte dans sa partie inférieure une frise circulaire ajourée . Des têtes représentant des têtes de souris apparaissent sur les parois. Une souris, considérée comme messagère des divinités de la terre, vivait en effet dans le compartiment inférieur de l'objet (souris aujourd'hui absente...) et l'agencement successif des éléments qu'elle déplaçait ...


Voir la fiche

250,00

Velours Shoowa du Kasaï
Art africain > Textile > Textile Kuba

Ex-collection art tribal belge.
L'art africain et le raffinement du tissage Kuba Produits au Zaïre par les Shoowa, Bashoowa, sous-groupe Kuba, ces étoffes formant de véritables tableaux d'art premier, sont constituées d'une base textile en raphia sur laquelle des fils sont coupés à ras, formant un effet velours accentué par les contrastes de ton. Les motifs géométriques formés représentent les scarifications corporelles de l'ethnie ou les décorations des sculptures. Ces étoffes raffinées étaient destinées à être utilisées à la cour royale, en tant qu'assise ou de couverture, afin de rehausser son prestige. Elles prenaient dans bien des cas valeur de monnaie, ou suivaient aussi leurs propriétaires dans la tombe en couvrant le corps du défunt. Ce fut le roi Shamba Bolongongo qui ...


Voir la fiche

120,00

Figure de fertilité Mossi
objet vendu
Art africain > Statues africaines > Statue Mossi

Ex-collection art africain belge.
La Haute-Volta, le Burkina Faso depuis l'indépendance, est composée des descendants des envahisseurs, cavaliers venus du Ghana au XVe siècle, nommés Nakomse , et des Tengabibisi , descendants des autochtones. Le pouvoir politique est aux mains des Nakomsé,qui affirment leur pouvoir par l'intermédiaire des statues, tandis que les prêtres et chefs religieux sont issus des Tengabisi, qui utilisent des masques au cours de leurs cérémonies. Animistes, les Mossi vénèrent un dieu créateur du nom de Wendé . Chaque individu serait doté d'une âme, sigha , liée à un animal totémique. Figure féminine dont la base aurait été rongée par les insectes, elle dispose, figurées par des lignes constituées de petits trous,des scarifications ethniques Mossi. La ...


Voir la fiche

Vendu