La Porte Dogon, galerie d'art africain, le site de vente en ligne d'Essentiel Galerie: Art premier, art tribal, art primitif
...
Options de recherche




Voir nos objets d'exception

Objets d'art africain :


Les réalisations d’art africain fascinèrent nombre d’artistes et collectionneurs européens au XXe siècle. D’André Breton à Picasso, tous furent saisis d’une fièvre acheteuse qui s’est rapidement répandue dans le milieu. Si ces sculptures revêtent davantage une dimension artistique pour les occidentaux, c’est néanmoins au travers de leur sacralisation rituelle qu’elles se révèlent pour les peuples africains. Leur rôle cérémoniel leur confère en effet une puissance unique qui les distingue des autres formes d’art ethnique. Ces œuvres furent acquises (vendues ou offertes par les autochtones) tout au long du XXe siècle par des ethnologues en mission ou des coopérants coloniaux afin d’être exposées dans les musées, ou intégrées dans des collections privées prestigieuses. C’est l’histoire de ces pièces que nous vous proposons de découvrir à travers notre galerie et notre site web.

Cloche rituelle Tikar
promo art africain
Art africain > bronze africain > Bronze Tikar

Ex-collection art africain allemande.
Les chefs des Grasslands camerounais, les Fon , réputés détenir des trésors d'oeuvres d'art,dont des bracelets, colliers, statues,cloches, valorisaient les fondeurs et les sculpteurs au service du royaume. Ces productions, sans lesquelles le chef perdait son prestige, visaient à magnifier le rôle du fon. La technique employée était la fonte à la cire perdue, les décorations variant selon le statut du destinataire auquel le roi désirait octroyer une récompense. Les Bamoun achetait parfois des oeuvres aux Tikar, également doués dans le travail des métaux. A partir de 1920 les fondeurs n'exercèrent plus exclusivement pour la cour. Située dans la région frontalière du Nigeria, la province du Nord-Ouest du Cameroun, le Grassland  est constituée ...


Voir la fiche

450,00 € 360,00 ( -20,0 %)

Statue de fécondité Ashanti
objet vendu
Art africain > Statues africaines > Statue Ashanti

Ex-collection art tribal française.
Dans l'art africain des Ashanti, des figures de maternités appelées esi mansa ornent les autels royaux ou familiaux. Elles représentent fréquemment une femme allaitant son enfant. Cette figure masculine peu commune adopte cependant les traits des des poupées de fécondité akuaba présentant un visage plane et circulaire. Les frises en motifs losangiques bordant en outre la pièce évoquent les éléments décoratifs des masques des Baoulé voisins, de même que les sourcils jointifs marqués d'une scarification centrale. Le cou est ici enroulé de cordelettes. De larges épaules formant un arc se prolongent de poings agrippant des boucles de cauris noircis. Un ombilic en saillie semi-sphérique évoque le lignage . Le fléchissement des jambes, à l'instar de ...


Voir la fiche

Vendu

Statuette Yaka Yiteke
objet vendu
Art africain > Statues africaines > Statuette cultuelle Yiteke Yaka

Statuette d'art africain Yaka dotée d'organes sensoriels exagérés, dont le geste des deux mains est évocateur de tristesse, réflexion et chagrin. Ces charmes de lignage assurant une protection contre les ennemis,étaient réalisés suivant les instructions du Nganga ngoombu et du commanditaire de l'objet . Hiérarchique et autoritaire, composée de redoutables guerriers, la société Yaka était gouvernée par des chefs de lignage disposant du droit de vie et de mort sur leurs sujets. La chasse et le prestige qui en découle sont l'occasion de nos jours, pour les Yaka, d'invoquer les ancêtres et de recourir aux rituels à l'aide de charmes .La société d'initiation des jeunes est la n-khanda , que l'on retrouve chez les Kongo orientaux (Chokwe, Luba, etc...),et qui emploie divers charmes et ...


Voir la fiche

Vendu

Statuette mambila
objet vendu
Art africain > Statues africaines > Fétiche Mambila

Ex-collection art africain française.
Malgré leur petit nombre, les trente mille Mambila (ou Mambilla, Mambere, Nor, Torbi, Lagubi, Tagbo, Tongbo, Bang, Ble, Juli, Bea)(les " hommes" , en fulani), installés au nord ouest du Cameroun, ont créé un grand nombre de masques et de statues facilement identifiables par leur visage en forme de coeur. Bien que les Mambila croient en un dieu créateur nommé Chang ou Nama, ils ne vénèrent que leurs ancêtres. Comme le blé, leurs chefs étaient ensevelis dans des greniers car ils étaient censés symboliser la prospérité. Les masques et les statues ne devaient pas être vus des femmes. Cette sculpture zoomorphe matérialise un génie sous l'apparence d'un être hybride, stylisé, juché sur une tête similaire à la gueule béante. Une cordelette en raphia, ...


Voir la fiche

Vendu

Boîte à souris Baoulé
objet vendu
Art africain > Objets usuels > Boîte à souris Baoulé

Ex-collection d'art africain italienne.
Destiné à une pratique encore en usage aujourd'hui dans la région baoulé du sud-ouest, l'objet consiste en une figure tutélaire médiatrice, visiblement en méditation, adossée à un réceptacle circulaire et reliée au couvercle de la boîte par une cordelette en fibres végétales. Le couvercle est gravé de fins quadrillages , le réceptacle quant à lui comporte dans sa partie inférieure une frise circulaire de cônes en relief . Des têtes représentant des souris y figurent également, ces ornementations possédant principalement un caractère ostentatoire et nullement symbolique. Une souris, considérée comme messagère des divinités de la terre, vivait en effet dans le compartiment inférieur de l'objet et l'agencement successif des éléments qu'elle ...


Voir la fiche

Vendu

Souhaitez-vous masquer les objets vendus ? si oui, cliquez ICI
Statue de fertilité Namji Dowayo
objet vendu
Art africain > Poupées > Poupée Namji

Ex-collection art africain française.
Les poupées des Namji ou Dowayo , peuple de montagnards animistes vivant au nord du Cameroun, sont connues depuis peu. Ces effigies représentent le corps humain en des formes élémentaires stylisées. L'ombilic est ici incrusté d'un cauri et souligné d'une cordelette de cootn rouge, incrustée dans la patine granuleuse. Le visage, plat et circulaire,sur un cou étiré, porte des scarifications, à l'instar du buste. Ces poupées tribales africaines sont sculptées en bois par le forgeron, dans un premier temps pour le jeu des petites filles. Mais ces poupées sont surtout utilisées par des femmes stériles dans des rituels de fécondité complexes, la poupée devenant un enfant de substitution qu'elles traiteront comme tels. Dans certains cas le ...

Figure Baoulé anthropo-zoomorphe
objet vendu
Art africain > Statues africaines > Statue Baoule

Collection art africain belge.
Cette sculpture baoulé, constituée d'une effigie d' asye usu associée à un animal, forme un exceptionnel binôme. Les têtes sont tournées dans des directions opposées, les bras sont joints afin d'accueillir de concert l'esprit de la brousse, asye usu, ou Mbra, un amuin (dieu) donné aux Baoulé par le créateur. Ces figures liées au culte de divination ont été sculptées à la suite de rêves du devin. La surface de cette statue baoulé est dotée d'une pellicule croûteuse écaillée résultant de libations rituelles successives. Acquise par Guy Mercier,consultant pour le groupe Solvay, qui entreprit au début du XX° siècle de rassembler une vaste collection d'art premier. Tout en rayonnant en Afrique de l’ouest et centrale dans le cadre de son travail, et ...

Masque Punu Okuyi
objet vendu
Art africain > Masque africain > Masque Punu

Sérénité des masques africains des danses Okuyi
Les masques blancs du Gabon, itengi, (pl. bitengi) étaient associés aux différentes sociétés secrètes du Gabon, dont le Bwiti, Bwete , et le Mwiri ("diriger"),cette dernière s' échelonnant en plusieurs niveaux d'initiation, à laquelle appartenaient tous les hommes Punu,et dont l'emblème était le caïman. Les punu ne faisaient intervenir aucun masque dans les rituels du Bwiti,contrairement aux Tsogo. Ces puissantes sociétés secrètes, qui avaient également une fonction judiciaire, comportaient plusieurs danses, dont la danse du léopard, l' Esomba ,la Mukuyi ,et la danse de l' Okuyi, sur échasses, demeurant la plus répandue.
Ce masque facial blanchi au kaolin, évocation d'une femme décédée, était exhibé lors de la danse nommée ...


Voir la fiche


Vendu à 150,00 Trouver un objet similaire

Statue Nkishi Kalebwe Songye
objet vendu
Art africain > Fétiches > Fétiche Songye

Rictus denté grimaçant et regard mi-clos incrusté de cauris s'accordent pour doter ce nkishi d'un aspect menaçant. Les clous de laiton, insérés sur le visage de cette sculpture d'art africain, évoqueraient quant à eux la petite vérole. La région du Maniéma était en effet durement frappée par les épidémies et dans la culture africaine, le métal est doté de propriétés magiques, thérapeutiques et apotropaïques. Des ingrédients rituels étaient en outre introduits dans l'abdomen (bishimba) dans la corne lorsqu'elle est présente. Les textiles, plumes et colliers constituaient également des attributs nécessaires pour se prémunir contre la sorcellerie. La charge ventrale a été prélevée sur ce sujet. Les orifices des oreilles témoignent également de boucles, généralement en métal, aujourd'hui ...


Voir la fiche

Vendu

Sifflet de chasse Yaka janus Yimbila
objet vendu
Art africain > Objets usuels > Sifflet Yaka

Collection art tribal belge.
Charmes rituels dans l'art africain Yaka. Ce type d'objet-talisman, porté en pendentif, était utilisé par le chef lors des chasses collectives, afin d'alerter son équipe ou son chien, afin de diriger la proie vers un but. Le sifflement était modulé grâce à l'appendice latéral. Le motif de la double tête est censé protéger les chasseurs contre toute influence occulte mettant en péril le résultat de l'entreprise. Le succès des chasses était en effet assuré par des spécialistes grâce à une large diversité d'objets rituels, sachets remplis de substances magiques protectrices, transportables, mais également assemblages de matériaux divers placés dans des abris. Patine sombre huilée, légèrement abrasée par l'usage.
Hiérarchique et autoritaire, ...

Figure féminine Ashanti
promo art africain
Art africain > Statues africaines > Statue Ashanti

Ex-collection art africain italienne.
Chez les Ashanti, des figures féminines appelées esi mansa ornent les autels royaux ou familiaux. Elles représentent fréquemment une femme allaitant son enfant. Dans une attitude rituelle, les mains tendues, paumes à plat dans l'attente d'offrandes, ce personnage féminin siégeant sur un tabouret royal arbore le cou annelé caractéristique et de fins bracelets de perles noires . Ce type de sculptures étaient soumises à de nombreux lavages rituels, d'où leur patine ambrée claire et mate.
Les Ashanti sont une des ethnies faisant partie du groupe des Akans, établis sur l'ancienne Côte de L'Or,le Ghana depuis 1957. Producteurs de terres cuites commémoratives liées aux rites funéraires, ils ont également maîtrisé la fonte des métaux. Les ...


Voir la fiche

280,00 € 224,00 ( -20,0 %)

Petite monnaie Songye Kabengele
promo art africain
Art africain > Monnaies > Monnaie africaine

Ex-collection art africain belge.
En Afrique, avant la période coloniale, les paiements n'étaient jamais effectués en pièces de monnaies .Les transactions se faisaient au moyen de cauris, perles, bétail, noix de kola, mais aussi les métaux, dont le fer plus particulièrement. Ces monnaies primitives servaient lors d'échanges commerciaux, sociaux, pour les dots en particulier, mais pouvaient aussi provenir d'objets de parade ou d'armes de jet. En Sierra Léone, les marchandises étaient évaluées par rapport à des barres de fer nommées barriferri . En 1556 à Djenné Jean-Léon l'Africain observait que les populations employaient le fer pour payer "des choses de peu de valeur". Le roi contrôlait généralement la production ou l'acheminement de la monnaie du royaume. La variété de ces formes ...


Voir la fiche

150,00 € 120,00 ( -20,0 %)

Statue de guerrier Luluwa
objet vendu
Art africain > Statues africaines > Statue Lulua

Ex-collection art africain française.
L'art primitif du Congo Les différents types de statues Luluwa,Lulua, ou encore Béna Lulua, présentent de multiples scarifications,et glorifient les chefs locaux, la maternité , la fécondité et la figure féminine. Ce personnage arbore un ombilic proéminent et un bas-ventre strié, centre du corps et "objet de toutes les sollicitudes" ( La puissance du sacré , M. Faïk-Nzuji ) Des losanges, scarifications saillantes érogènes et symboliques, des cercles et des rectangles en damiers,embellissent des parties stratégiques de l'anatomie de cette effigie de guerrier. Un appendice sommital sous la forme d'une boucle s'achevant en un chignon forme sa coiffure. C'est dans le sud de la République Démocratique du Congo que se sont installés les Lulua , ou ...


Voir la fiche

Vendu

Velours Kuba Shoowa du Kasaï
objet vendu
Art africain > Textile > Textile Kuba

Ex-collection art tribal belge.
L'art africain et le raffinement du tissage Kuba Produits au Zaïre par les Shoowa, Bashoowa, sous-groupe Kuba , ces étoffes formant de véritables tableaux d'art premier, sont constituées d'une base textile en raphia sur laquelle des fils sont coupés à ras, formant un effet velours accentué par les contrastes de ton. Les motifs géométriques formés représentent les scarifications corporelles de l'ethnie ou les décorations des sculptures. Ces étoffes raffinées étaient destinées à être utilisées à la cour royale, en tant qu'assise ou de couverture, afin de rehausser son prestige. Elles prenaient dans bien des cas valeur de monnaie, ou suivaient aussi leurs propriétaires dans la tombe en couvrant le corps du défunt. Ce fut le roi Shamba Bolongongo ...


Voir la fiche

Vendu

Masque Punu Okuyi
objet vendu
Art africain > Masque africain > Masque Punu

Ex-collection art africain française.
Masque africain Punu doté d'une imposante coiffe surmontée de la représentation d'une tête de bélier, et dont les tresses retombent à la commissure des lèvres. On y retrouve les yeux en grains de café, cependant les scarifications frontales habituelles en sont absentes, ce qui fait de ce masque, un objet rare.


Voir la fiche

Vendu

Masque noir Punu Ikwara
objet vendu
Art africain > Masque africain > masque punu

Variations stylistiques de l'art africain Punu.
Ce masque africain destiné à la danse ikwara servait, selon Alisa LaGamma, lors de palabres difficiles. Masque justicier dansant sur de petites échasses, il est coiffé d'une coque sommitale cylindrique assortie de deux couettes latérales, son signe tribal distinctif demeurant toutefois les bandes frontales, temporales et les commissures des lèvres blanchies contrastant avec la patine noire de l'ensemble. Ces caractéristiques le rattachent aux Tsengi de la région punu-bakaya. Manques à l'arrière de la coiffe. Surface altérée granuleuse. Les masques blancs du Gabon, itengi, (pl. bitengi) étaient associés aux différentes sociétés secrètes du Gabon, dont le Bwiti, Bwete , et le Mwiri ("diriger") ,cette dernière s' échelonnant ...


Voir la fiche

Vendu

Masque Lega
promo art africain
Art africain > Masque africain > Masque Lega

Ex-collection art africain française.
Simplicité et sobriété se conjuguent pour les masques Lega. Cet exemplaire ne fait pas exception à la règle, avec ses paupières saillantes logées dans des arcades en coeur. Cet objet indiquait le stade que son détenteur avait atteint au sein du Bwami, société d'apprentissage composée de différents grades,et que rejoignaient les épouses dont le conjoint avait accédé au troisième niveau, celui du ngandu . Surface à la patine mate, résidus de kaolin, auréoles. Fragment de barbe de raphia. Au sein des Léga, la société du Bwami ouverte aux hommes et aux femmes,organisait la vie sociale et politique. Il existait jusqu'à sept niveaux d'initiation, chacun associé à des emblèmes. Suite à leur exode d'Ouganda au cours du XVIIe siècle, les Lega se ...


Voir la fiche

280,00 € 224,00 ( -20,0 %)

Porte Dogon
promo art africain
Art africain > Portes et volets > Volet Dogon

Ex-collection art tribal française.
Les systèmes de fermeture des régions soudanaises dans l'art africain Cette porte Dogon munie de sa serrure , sculptée avec soin et riche en détails, évoque par ses représentations anthropomorphes et zoomorphes la cosmogonie Dogon. Les personnages peuvent symboliser les générations précédentes, les ancêtres mythiques, mais les propriétaires du grenier y figurent aussi fréquemment. Chacun des personnages situés dans le haut du panneau porte un masque kanaga,  porté par les Dogon aux cérémonies de lever de deuil. Différentes scénettes, en lien avec la vie quotidienne, ornent également cette porte. Sur la serrure est représentée la maison du propriétaire. Il n'est pas un élément décoratif qui ne soit porteur d'un symbolisme particulier, tout étant ...


Voir la fiche

650,00 € 520,00 ( -20,0 %)

Sifflet de chasse Chokwé
objet vendu
Art africain > Objets usuels > Sifflet Chokwé

Collection art africain Jan Putteneers.

Objet usuel mais également d'apparat, il accompagnait les Chokwe qui le portaient en pendentif, ce qui contribuait à polir sa surface. La tête sculptée pourrait représenter un chef coiffé de la couronne chipangula. Deux petits orifices latéraux ont été aménagés pour le son.
Joués à plusieurs, les sifflets, produits en grand nombre, étaient utilisés non seulement au cours de la  danse mais également à la chasse pour appeler les chiens mais aussi à la guerre. Grâce aux quelques sons qu'ils émettaient, des informations étaient échangées d'un endroit à l'autre.
Les Chokwé se sont surtout fait connaître dans le monde occidental par leurs oeuvres d'art très appréciées dans le cadre général de l'art africain.
On reconnait ...


Voir la fiche

Vendu

Masque Boa Kpongadomba, Pongdudu
promo art africain
Art africain > Masque africain > Masque Boa

Ex-collection art africain française.
Doté d'oreilles surdimensionnées, perforées comme l'étaient autrefois les pavillons des oreilles des Boa de l'est, le " bavobongo ", et d'une bouche garnie de dents animales éparses, ce masque tribal africain conférait un aspect impressionnant à son porteur, accentué par le contraste des couleurs. L'ocre rouge s'est ici atténué et l'enduit de kaolin a perdu de sa blancheur. La surface demeure veloutée. Censé rendre invulnérable et dans le but de terrifier l'ennemi, le masque africain kpongadomba ou " Pongdudu " des Boa était commandé par le chef kumu qui l'offrait au plus valeureux guerrier . Il était ensuite conservé dans la case de son épouse. Proches des Mangbetu et des Zande, les Boa habitent la savane au nord de la République ...


Voir la fiche

490,00 € 392,00 ( -20,0 %)

Figure  Bénin en bronze
promo art africain
Art africain > Statues africaines > Statue bronze

Ex-collection art africain française.
Cette statue africaine en bronze représente un membre de la guilde des forgerons ou un commissionnaire chargé du commerce avec les Portugais. Sobrement vêtu, il arbore des sautoirs de perles entre les tatouages traditionnels du buste "iwu" et un long pagne. L'effigie formait probablement le sommet d'une canne. Il porte une hache et une manille, symbole des échange commerciaux avec l'Europe. Patine noire abrasée ,reflets vert-de-gris. Les nombreuses têtes et statues en bronze créées par les artistes du Bénin étaient réservées à l'usage exclusif des habitants du palais royal et, le plus souvent, placées sur des autels consacrés par chaque nouvel oba, roi de l'ethnie. Ces autels de forme rectangulaires étaient surmontés de têtes, de statues, de ...


Voir la fiche

250,00 € 200,00 ( -20,0 %)