La Porte Dogon, galerie d'art africain, le site de vente en ligne d'Essentiel Galerie: Art premier, art tribal, art primitif
...
Options de recherche




Voir nos objets d'exception

Objets d'art africain :


Les réalisations d’art africain fascinèrent nombre d’artistes et collectionneurs européens au XXe siècle. D’André Breton à Picasso, tous furent saisis d’une fièvre acheteuse qui s’est rapidement répandue dans le milieu. Si ces sculptures revêtent davantage une dimension artistique pour les occidentaux, c’est néanmoins au travers de leur sacralisation rituelle qu’elles se révèlent pour les peuples africains. Leur rôle cérémoniel leur confère en effet une puissance unique qui les distingue des autres formes d’art ethnique. Ces œuvres furent acquises (vendues ou offertes par les autochtones) tout au long du XXe siècle par des ethnologues en mission ou des coopérants coloniaux afin d’être exposées dans les musées, ou intégrées dans des collections privées prestigieuses. C’est l’histoire de ces pièces que nous vous proposons de découvrir à travers notre galerie et notre site web.

Statue fétiche Kongo Nkisi
objet vendu
Art africain > Statues africaines > Fétiche Kongo

Ex-collection art tribal allemande.
Caractéristique de l'art africain des Kongo, cette effigie masculine est campée dans une attitude décidée, dans le but de maîtriser les forces auxquelles elle veut faire face. Les éléménts bilongo qui exacerbent son pouvoir, consistent en des clous dont le buste est parsemé, des charges magiques, l'une ventrale dans une cavité que scelle un miroir, et la seconde dans la tête sous l'os qui y est fiché. De multiples graines d'abrus se mêlent à un agrégat argileux, leur couleur rouge vivifiant la teinte sombre de la pièce. La patine du visage, lisse, huilée, aux veinages apparents, contraste fortement avec le reste de la pièce, matifié par les onctions rituelles. Les pupilles composées de corne et la barbe en plateau circulaire, ainsi que la ...

Figure Kongo  Nkisi Nkondi
objet vendu
Art africain > Statues africaines > Fétiche Kongo

Ex-collection art africain belge.
Les nganga , sorciers mais aussi guérisseurs, avaient en charge les activités religieuses et la médiation envers le Dieu appelé Nzambi par l'intermédiaire de figures, le plus souvent des sculptures tribales anthropomorphes consacrées, nommées nkisi . Ces statues primitives disposent d'une charge magique logée généralement sur l'abdomen derrière un miroir obturant la cavité. Sur cet exemplaire la figure dispose de larges pieds ancrés sur une plateforme circulaire.Des résidus de résine végétale, noirâtres, ponctuent la surface satinée brun clair. Manques sur les contours de la barbe. Chez les Kongo, le nganga se chargeait des rituels en activant une force spirituelle avec un nkondi (pl. nkissi). Le terme de nkisi fut ensuite employé pour désigner ...


Voir la fiche


Vendu à 200,00 Trouver un objet similaire

Statue de reliquaire Fang Byeri
promo art africain
Art africain > Statues africaines > Statue Fang

Art tribal Fang.
Représentée assise, cette figure masculine était destineé à être fichée par le pédoncule postérieur sur le panier abritant les reliques des ancêtres . Coiffée d'un cimier oblong retombant entre les omoplates, cette effigie d'ancêtre dotée d'un long buste affiche un visage concave dans lequel sont serties des pupilles de laiton. L'un des pieds a été restauré. Bois érodé,mat, résidus de poudre d'écorce ocre. Chez les Fang du Cameroun et au Gabon, chaque famille possède un "Byeri", ou boîte reliquaire, dans laquelle les ossements des ancêtres sont conservés. Ces boites étaient gardées par le plus vieil homme du village, l'"esa". Les boîtes reliquaires étaient surmontées d'une statue ou d'une tête qui agissait comme gardien des boîtes "byeri". Celles-ci étaient ...


Voir la fiche

375,00 € 300,00 ( -20,0 %)

Masque Ntomo Bamana
objet vendu
Art africain > Masque africain > Masque Bambara

Ex-collection art africain française.
Remarquable par sa décoration de cauris incrustés dans une matière argileuse, ce masque d'imposantes dimensions était destiné à la société initiatique des jeunes garçons de 5 à 10 ans. Malgré l'influence de l'Islam, ces rites perdurent dans la vallée du Niger. Le long nez rectangulaire marque la prédilection des Bambara pour cet organe dans leur statuaire tribale, car il évoque la sociabilité et la cohésion du clan, par opposition à l'étroitesse de la bouche associée à la prudence et le contrôle de la parole. Le cimier consiste en une sculpture stylisée en ronde-bosse évoquant un oiseau, entourée de deux cornes rectilignes.
Patine brun clair, bon état malgré quelques cauris endommagés.
On retrouve les Bambara , Bamana , au Mali ...


Voir la fiche

Vendu

Masque cimier Markha
objet vendu
Art africain > Masque africain > Masque Markha

Ex-collection d'art africain italienne.
Les Markha sont organisés en sociétés de masques structurées et hiérarchisées comme on en trouve dans de nombreuses autres ethnies. Ils disposent d'un langage initiatique, moyen de communication aux mains des initiés. Les Markha , aussi appelés Warka , habitent le nord du territoire bambara et ont, par conséquent, été influencés par ces derniers en particulier dans la conception de leurs masques. Les Markha, comme les Bambara et les Bozo , ont pour particularité d'orner leur statuaire de plaques de laiton incisées de motifs. Leurs marionnettes sont également renommées. Outre les points de similitude entre l'art markha et bambara , ils ont également en commun des institutions, dont celle du N'tomo, réunissant les jeunes non ...


Voir la fiche

Vendu

Statuette de fertilité Ngbaka
promo art africain
Art africain > Statues africaines > Statue Ngbaka

Ex-collection art africain belge.
Le creuset ubangien a produit de nombreuses statuettes qui partagent certaines similarités. Cette sculpture primitive, sur laquelle apparaissent les coups d'herminette, nous a été indiquée comme appartenant aux Ngbaka . Elle se singularise par une tête volumineuse dans lequel le front bombé donne naissance à une coiffure tressée tirée vers l'arrière. Le regard est tout juste suggéré par un renfoncement linéaire entre deux prélèvements circulaires marquant les oreilles. Des narines sont creusées sous le large volume nasal dominant une mince bouche horizontale, conférant une physionomie déterminée. Des bras réduits, plaqués contre le buste, soulignent le volume de l'abdomen. Cette ancienne statuette pourrait être associée à la fertilité et à la ...


Voir la fiche

480,00 € 384,00 ( -20,0 %)

Velours Kuba Shoowa du Kasaï
Art africain > Textile > Tissu Kuba

L'art africain et le raffinement du tissage Kuba Produits au Zaïre par les Shoowa, Bashoowa, sous-groupe Kuba , ces étoffes formant de véritables tableaux d'art premier, sont constituées d'une base textile en raphia sur laquelle des fils sont coupés à ras, formant un effet velours accentué par les contrastes de ton. Les motifs géométriques formés représentent les scarifications corporelles de l'ethnie ou les décorations des sculptures. Ces étoffes raffinées étaient destinées à être utilisées à la cour royale, en tant qu'assise ou de couverture, afin de rehausser son prestige. Elles prenaient dans bien des cas valeur de monnaie, ou suivaient aussi leurs propriétaires dans la tombe en couvrant le corps du défunt. Ce fut le roi Shamba Bolongongo qui aurait introduit au XVIIe siècle au ...


Voir la fiche

120,00

Statue Nkishi songye
objet vendu
Art africain > Statues africaines > Fétiche Kalebwe

Ex-collection art tribal française.
Les fétiches dans l'art africain des Songye. Cette sculpture Songye de style Kalebwe est parée de divers attributs, tels que cornes, fruits secs, calebasse, anneau métallique, écorces végétales et peaux animales, chacun doté d'un rôle spécifique. Statue magique nommée Nkisi , nkishi (pl. mankishi ), elle consiste en un fétiche tribal des Songye, sculpture rituelle à vocation protectrice. Une corne, dans laquelle des éléments magiques ( bajimba )étaient introduits, s'élève de son crâne. Du crin est enroulé autour de sa base. Les mains digitées mettent en valeur la proéminence abdominale , témoin du lignage, dans lequel l'ombilic simplement évidé devait contenir un composé de substances diverses. La physionomie rappelle les caractéristiques du ...


Voir la fiche

Vendu

Masque cimier Ejagham
objet vendu
Art africain > Masque africain > Cimier Ekoi

Ex-collection art africain française.
D'une base circulaire en vannerie tressée s'élève une tête évoquant l'idéal de beauté féminine chez les Ejagham. Elle a été sculptée dans un bois qui fut ensuite gainé de peau animale, le plus souvent de l'antilope. Cette coiffure extravagante composée d' une excroissance en volute entre deux cornes garnies de cuir , représenteraient les extensions capillaires des jeunes filles à la fin de leur période de réclusion initiatique. La bouche évidée dispose de dents métalliques. Les paupières étirées s'entrouvrent sur des globes blanchis. Le costume du danseur était quant à lui constitué d'un grand treillis de cordelettes en raphia, et, plus récemment, en tissu de coton. Les masques étaient enduits d'huile de palme avant utilisation, et placés à ...


Voir la fiche

Vendu

Statuettes Kongo Nkisi
promo art africain
Art africain > Statues africaines > Statuettes Kongo

Ex-collection art tribal française.
Art africain Kongo.Les éléments bilongo conférant des pouvoirs supplémentaires à ce couple de statuettes tribales nkisi sont dissimulés dans un reliquaire qu'obture un cauri sur l'abdomen et dans le dos de leur assise, scellé par un miroir. Des ajouts de métal, sous la forme de fines pointes, participent à cette action défensive ou offensive. Les coiffes sont constituées de peau animale sur laquelle subsiste du pelage et d'un bandeau de coton rouge. Les dents sont traditionnellement limées et le regard en transe, capable de discerner les choses cachées,s'exprime par des pupilles visibles au travers d'éclats de verre. Patine satinée incrustée de particules mates. Les ingrédients magiques "bilongo" étaient fréquemment dissimulés dans le réceptacle ...


Voir la fiche

200,00 € 160,00 ( -20,0 %)

Masque Lwalwa Nkaaki
promo art africain
Art africain > Masque africain > Masque Lwalu

Ex-collection art africain française.

Les masques africains Lwalwa, Lwalu.C'est près de la rivère Kasaï que vivent les Lwalwa, entre l'Angola et le Zaïre. Disposant historiquement d'une société matrilinéaire, les Lwalwa après avoir subi l'influence luba et songye, adoptèrent un système patrilinéaire au sein de leur organisation politique et sociale rudimentaire. Le masque masculin nkaki, nkaaki, sculpté dans le bois mulela, fait partie des quatre types de masques produits par la caste privilégiée formée par leurs sculpteurs. Ces artisans, selon leurs mérites, peuvent devenir chefs et organiser des danses, dont le balango, au cours desquelles des acrobaties sont effectuées par de jeunes danseurs. Ces masques sont alors exhibés, ou portés au cours de cérémonies d'initiation, ...


Voir la fiche

380,00 € 304,00 ( -20,0 %)

Masque cimier Ijo Otojo
promo art africain
Art africain > Masque africain > Masque Ijo

Ex-collection art africain anglaise.
Ce masque africain cimier zoomorphe , évoquant un poisson-scie, a été sculpté afin d' honorer Bini Oru, esprit de l'eau, lors des mascarades owu. Il était fixé horizontalement sur le sommet du crâne. Une figure amovible similaire, en miniature, a été placée sur son dos. Patine mate,sèche, usage de polychromie.
Les masques Ijo figurent des créatures nées de l’imagination ayant généralement un lien avec la vie aquatique. En effet, Les Ijo-Kalabari vivant principalement de la pêche et leurs petits villages se situant dans des zones marécageuses, leur cosmogonie s'est naturellement axée autour de cet environnement.
Leurs masques et autres productions artistiques sont destinées à honorer les esprits aquatiques, oro, qu'ils vénèrent et ...


Voir la fiche

480,00 € 384,00 ( -20,0 %)

Monnaie Epée africaine Chamba
objet vendu
Art africain > Monnaies > Arme Chamba

Ex-collection art africain française.
Deux spirales de part et d'autre d'une pointe forment la poignée de cette arme. La lame qui se poursuit en pointe porte de fins motifs en lignes parallèles et brisées. Patine granuleuse oxydée. Cette pièce est vraisemblablement d'origine Chamba, au Nigéria. Installés depuis le XVIIe siècle sur la rive sud de la Benue au Nigéria, les Chamba ont résisté aux tentatives de conquêtes des Fulani, nomades qui se sont installés en grand nombre au nord du Nigéria. Ils sont connus pour leur célèbre masque-buffle avec ses deux mâchoires plates prolongeant la tête. La statuaire, moins fréquente, se divise en figures de protection (tauwa, sing. tau) qui sont gardées dans une case située à gauche de l'entrée de la concession, et en statues d'ancêtres, ...

Coupe à offrandes Olumèye Yoruba
objet vendu
Art africain > Statues africaines > Coupe à offrandes Olumèye Yoruba

Ex-collection art africain belge.
Les porteuses de coupe dans l'art africain traditionnel du Nigéria. La prêtresse d'Orunmila, coiffée d'un haut cimier, les joues marquées des scarifications en trois griffes verticales "kpélé", est à genoux et présente une coupe que soutiennent cing figures caryatidiques . Le couvercle est orné de deux calaos colorés se faisant face. Les deux oiseaux symboliseraient l'univers occulte, la divination.
Patine polychrome croûteuse. Attaques xylophages stoppées.
La société yoruba est très organisée et dispose de plusieurs associations dont les rôles varient. Alors que la société masculine egbe renforce les normes sociales, l' aro fédère les agriculteurs. Le gelede a des visées davantage ésotériques et religieuses. Les notables se ...

Figure de cavalier Baoulé
objet vendu
Art africain > Cavalier > Statue Baule

Naturalisme de l'art africain Baoulé
Cette effigie masculine de cavalier nu représenterait un chef baoulé de façon idéalisée, ces derniers étant les seuls à posséder des chevaux. Le visage ovoïde aux traits réguliers est paré d'une barbe tressée dont les anciens prenaient grand soin grâce à des onctions de beurre de karité. Le corps présente de nombreuses scarifications. Cette sculpture incarnant un asye usu, esprit de la nature, ou résidence temporelle d'un "Blolo bian" époux de l'au-delà, faisait probablement partie des objets appartenant au devin komien . Lors des séances de divination "Mbra", ces objets étaient enveloppés d'un linge blanc afin de revêtir une fonction d'intermédiaires entre le monde temporel et les esprits. Les représentations d'époux célestes étaient par ...


Voir la fiche

Vendu

Souhaitez-vous masquer les objets vendus ? si oui, cliquez ICI
Velours Shoowa Kuba du Kasaï
objet vendu
Art africain > Textile > Textile Kuba

L'art africain et le raffinement du tissage Kuba
Produits au Zaïre par les Shoowa, Bashoowa, sous-groupe Kuba , ces étoffes formant de véritables tableaux d'art premier, sont constituées d'une base textile en raphia sur laquelle des fils sont coupés à ras, formant un effet velours accentué par les contrastes de ton. Les motifs géométriques formés représentent les scarifications corporelles de l'ethnie ou les décorations des sculptures. Ces étoffes raffinées étaient destinées à être utilisées à la cour royale, en tant qu'assise ou de couverture, afin de rehausser son prestige. Elles prenaient dans bien des cas valeur de monnaie, ou suivaient aussi leurs propriétaires dans la tombe en couvrant le corps du défunt. Ce fut le roi Shamba Bolongongo qui aurait introduit au XVIIe ...


Voir la fiche

Vendu

Velours Shoowa Kuba du Kasaï
objet vendu
Art africain > Textile > Textile Kuba

Collection art tribal belge.
L'art africain et le raffinement du tissage Kuba Produits au Zaïre par les Shoowa, Bashoowa, sous-groupe Kuba , ces étoffes formant de véritables tableaux d'art premier, sont constituées d'une base textile en raphia sur laquelle des fils sont coupés à ras, formant un effet velours accentué par les contrastes de ton. Les motifs géométriques formés représentent les scarifications corporelles de l'ethnie ou les décorations des sculptures. Ces étoffes raffinées étaient destinées à être utilisées à la cour royale, en tant qu'assise ou de couverture, afin de rehausser son prestige. Elles prenaient dans bien des cas valeur de monnaie, ou suivaient aussi leurs propriétaires dans la tombe en couvrant le corps du défunt. Ce fut le roi Shamba Bolongongo qui ...


Voir la fiche

Vendu

Velours Shoowa du Kasaï
objet vendu
Art africain > Textile > Textile Kuba

Collection art tribal belge.
L'art africain et le tissage Produits au Zaïre par les Shoowa, Bashoowa, sous-groupe Kuba , ces étoffes formant de véritables tableaux d'art tribal,  sont constitués d'une base textile en raphia sur laquelle des fils sont coupés à ras, formant un effet velours accentué par les contrastes de ton. Les motifs géométriques formés représentent les scarifications corporelles de l'ethnie ou les décorations des sculptures. Ces étoffes raffinées étaient destinées à être utilisées à la cour royale, en tant qu'assise ou de couverture, afin de rehausser son prestige. Elles prenaient dans bien des cas valeur de monnaie, ou suivaient aussi leurs propriétaires dans la tombe en couvrant le corps du défunt. Ce fut le roi Shamba Bolongongo qui aurait introduit au ...


Voir la fiche

Vendu

Effigie masculine Nyamézi, Nyamwezi
objet vendu
Art africain > Statues africaines > Statue Nyamézi

Ex-collection art africain luxembourgeoise.
Cette figure humaine de morphologie longiligne offre une tête proportionnellement réduite, dans laquelle les yeux évidés étaient généralement incrustés de perles blanches. L'ampleur des oreilles contraste avec une discrète physionomie où la mâchoire forme un léger renflement. Ce type de statues, parmi la grande variété de la production tribale de cette région, participait au culte des ancêtres, et certaines jouaient un rôle dans des activités traditionnelles de sourcier. Patine lisse et satinée révélant le veinage du bois , gamme de bruns chauds. Manques, fissures.
Les Nyamwézi sont formés de tribus d'origines diverses composant le plus grand groupe du centre de la Tanzanie , et partageant cependant de même traits culturels. ...

Masque Bambara du Kono
promo art africain
Art africain > Masque africain > Masque Bamana

Ex-collection art africain française.
Utilisé dans le contexte du culte du Kono , ancienne société initiatique s'étant propagée au Mali et à l'ouest du Burkina Faso, ce masque africain du Mali incarne la dualité de l'individu, à travers une représentation dotée d'attributs zoomorphes. La fonction de cet objet consiste à tenter de diriger de façon bénéfique la force des fauves "waraw", d'attirer leur protection pour favoriser la fécondité féminine et la fertilité des terres, se prémunir contre les sorciers et exercer la justice. Se caractérisant par deux hautes oreilles parallèles, au bord crénelé, des yeux ronds évidés et une longue machoîre entrouverte, ce masque est enduit de pigments colorés et de coulures consécutives à des libations rituelles. Il est équipé d'un sachet muni ...


Voir la fiche

380,00 € 304,00 ( -20,0 %)

Statue  Baoulé Asie Usu
objet vendu
Art africain > Statues africaines > Statue Baoule Asie Usu

Les cultes Akan dans l'art africain
Ce "Waka -Sona", "être de bois en baoulé", saisit sa barbe que les onctions d'huile ont rigidifiée. La haute crête sommitale qui compose sa coiffure se réunit en chignon dans la nuque. De nombreuses scarifications en damiers parcourent l'anatomie de l'effigie. Une de ses mains, disproportionnée, est posée dans la région ombilicale. Ce geste de vie évoque le lien avec la descendance, la protection de l'ancêtre. Bois léger, surface irrégulière satinée.
Deux types de statues Waka- Sona sont produites par les baoulé dans le cadre rituel : celles qui évoquent un assiè oussou, être de la terre, et qui font partie d'un ensemble de statues destinées à être utilisées en tant qu'outil médium par les devins komien, ces derniers étant ...


Voir la fiche

Vendu