La Porte Dogon, galerie d'art africain, le site de vente en ligne d'Essentiel Galerie: Art premier, art tribal, art primitif
...
Options de recherche




Voir nos objets d'exception

Objets d'art africain :


Les réalisations d’art africain fascinèrent nombre d’artistes et collectionneurs européens au XXe siècle. D’André Breton à Picasso, tous furent saisis d’une fièvre acheteuse qui s’est rapidement répandue dans le milieu. Si ces sculptures revêtent davantage une dimension artistique pour les occidentaux, c’est néanmoins au travers de leur sacralisation rituelle qu’elles se révèlent pour les peuples africains. Leur rôle cérémoniel leur confère en effet une puissance unique qui les distingue des autres formes d’art ethnique. Ces œuvres furent acquises (vendues ou offertes par les autochtones) tout au long du XXe siècle par des ethnologues en mission ou des coopérants coloniaux afin d’être exposées dans les musées, ou intégrées dans des collections privées prestigieuses. C’est l’histoire de ces pièces que nous vous proposons de découvrir à travers notre galerie et notre site web.

Jarre rituelle figurative Mangbetu
objet vendu
Art africain > Pots, jarres, callebasses, urnes > Jarre Mangbetu

Nommées les "généreuses" dans l'art africain, ces poteries rituelles sont destinées à recueillir le vin de palme. Le pied composé de trois amphores dotées de têtes similaires supportent le récipient principal figurant un quatrième sujet plus volumineux. Les motifs décoratifs se réfèrent aux scaritications et tatouages traditonnels de l'ethnie. Restauration sur l'anse.
Etabli dans la forêt au nord-est du Zaïre, le royaume Mangbetu s'est exprimé à travers des oeuvres architecturales qui ont impressionné les visiteurs européens au 19e siècle. Leur mobilier, armes, parures et statuaire étaient empreints d'une qualité esthétique rare. L'histoire Mangbetu reposait en effet sur le raffinement de sa cour mais aussi sur des coutumes cannibales. Le roi Mangbetu "Munza" était ainsi ...

Masque Babanki éléphant
objet vendu
Art africain > Masque africain > Masque Babanki

Ex-collection art tribal française.
L'art africain des chefferies du Grassland et les sculptures perlées Les Babanki vivent dans le Nord de la région nommée Grasslands camerounais . Ils ont pour voisins les Kom, les Wum et les Bali. Sous l'influence des envahisseurs Fulani, nombre d'entre eux se convertirent à l'Islam. Ils révèrent les ancêtres qui s'incarneraient dans les crânes détenus par les anciens de chaque lignage. Les confréries des Grasslands utilisent des masques zoomorphes, certains décorés de perles à l'instar des Bamoun , symbolisant la richesse et le prestige royal, appelé masque buffle. Ils seraient en effet dotés du pouvoir de se métamorphoser en animal. Dans certains lignages cependant, ce masque est remplacé par le masque éléphant en bois. Symbole de ...


Voir la fiche

Vendu

Tête reine mère Bénin  Uhumnwun elao
objet vendu
Art africain > bronze africain > Tête Benin

Ex-collection art tribal suisse.
L'art africain du Bénin est décrit comme un art de cour car il est étroitement associé au roi, connu sous le nom d'Oba. La tradition des objets de cour en bronze du royaume Benin remonte au 14ème siècle. Les nombreuses têtes et statues en alliage de bronze créées par les artistes du Bénin étaient réservées à l'usage exclusif des habitants du palais royal et, le plus souvent, placées sur des autels consacrés par chaque nouvel Oba. Ces autels de forme rectangulaires étaient surmontés de têtes, de statues, de défenses d'ivoire sculptées, de cloches et de bâtons. Ils servaient à commémorer un oba et à entrer en contact avec son esprit. Cette sculpture tardive, qui était réalisée au décès de la reine, représente une reine mère de Bénin nommée l' Iyoba , ...

Statuette fétiche janiforme Songye
objet vendu
Art africain > Statues africaines > Statuette Songye

Ex-collection art africain belge.
Deux masques kifwebe, liés à la société Bwadi ka bifwebe , composent la tête de ce fétiche. Un accessoire rituel sous la forme d'un collier composé d'un boudin de cuir laisse apparaître de la fourrure. Une perforation au sommet permettait peut-être de fixer des plumes. Cette sculpture était déplacée au moyen de tiges métalliques afin de se prémunir contre sa puissance. Fissures de dessication. Patine lustrée. Incrustations résiduelles d'argile blanche.
Le fétiche Songye , sculpture magique Nkisi , nkishi (pl. mankishi ) , joue le rôle de médiateur entre dieux et hommes. Les exemplaires de grande taille sont la propriété collective de tout un village, alors que les figures plus petites appartiennent à un individu ou une famille. Au ...

Souhaitez-vous masquer les objets vendus ? si oui, cliquez ICI
Masque zoomorphe Bwa Nawantante
promo art africain
Art africain > Masque africain > Nouveau produit

Ex-collection art africain française.
Population établie de part et d'autre de la Volta noire au Burkina Faso et au Mali, les Bwa se partagent en trois castes endogames : forgerons, griots et agriculteurs. Les Bwa croient en un dieu Difini créateur du monde, qui l'abandonna par la suite à son fils Do. Do, dont l'emblème est un rhombe de fer nommé alive , est censé intervenir au cours des funérailles et des rites agraires. Les masques en feuilles sont fabriqués par les villageois, seuls les Bwa du Sud, les nieguegue , produisent des masques en bois souvent zoomorphes, et les fameux masques-planches, abstraits, représentant les esprits de la nature, les naw .(C.Roy) Incarnant un esprit, ce masque évoquant abstraitement l'oiseau calao ou nwo est surmonté d'une planche ...


Voir la fiche

390,00 € 312,00 ( -20,0 %)

Statuette Lega Kasangala/ Katanda
promo art africain
Art africain > Statues africaines > Statue Lega

Ex-collection art africain suisse.
Les sculptures anthropomorphes aux bras dressés au-dessus de la tête évoqueraient d'après Cameron celui qui a réglé un conflit par son arbitrage. Ces figures sont nommées kasangala . Parallèlement, l'objet dispose d'un buste perforé de plusieurs trous, se référant au travail destructeur d'une natte par des fourmis rouges, en lien également avec la paresse et la débauche sexuelle. Ces objets sont appelés Katanda. Le visage est enduit de kaolin écaillé. Patine huilée, satinée, localement abrasée, révélant le veinage d'un bois clair.
Ce type de statuette d'art tribal était conservé dans le panier des hauts gradés du Bwami , société secrète admettant les hommes et leurs épouses , et régissant la vie sociale . Cette organisation était ...


Voir la fiche

290,00 € 232,00 ( -20,0 %)

Masque Tikar en bronze
objet vendu
Art africain > Masque africain > Masque Tikar en bronze

Ce masque africain est doté d'un visage finement ciselé présentant de très nombreux détails. Sur le pourtour, on retrouve de petites cloches stylisées. L'élément le plus marquant reste la présence d'un animal mythique en son sommet.

Les Tikar sont un peuple pygmée que l'on retrouve dans l'Ouest camerounais. Le peuple tikar est une population nouvelle, métissée car traditionnellement conquérante. Ils se soumettent au système de chefferies traditionnelles, insérées au sein de plus larges royaumes historiques. Leur implantation est attestée sur le sol camerounais depuis le XIXe siècle.


Voir la fiche

Vendu

Statuette Lega Sakimatwematwe
objet vendu
Art africain > Statues africaines > Statuette Lega

Ex-collection art tribal belge.
L'art africain lega et les supports d'initiation. Sculpture tribale africaine Sakimatwematwe (Multi-têtes) appartenant à un initié du Bwami, parmi les nombreuses autres utilisées au fil des initiations, sa structure se présente sous la forme d'un tronc central autour duquel quatre visages losangiques sont dirigés dans toutes les directions. L'enseignant guidait l'aspirant dans un lieu où étaient exposés masques et statuettes, et c'est à travers une observation attentive que le futur initié devait deviner la signification plus ou moins complexe de ces métaphores, ces dernières se référant largement à des proverbes et dictons. Ceux qui n'étaient pas autorisés à voir l'objet, afin d'en être protégés, devaient se soumettre à de coûteuses ...


Voir la fiche

Vendu

Masque Dogon Kanaga
promo art africain
Art africain > Masque africain > Masque Dogon

Art africain chez les Dogon
Dans les rites funéraires, les membres de la société Awa , dansent avec les masques sur le toit de la maison du mort, pour conduire son âme (nyama) à son repos éternel et pour défendre les vivants. Le masque Kanaga est également employé pour protéger les chasseurs de la vengeance de la proie qu'il a tuée. Cet exemplaire est conçu d'après une structure récurrente : une planche centrale verticale dotée de "doubles bras" solidement fixés par des lanières de cuir, et dont les extrémités sont dirigées vers le haut et vers le bas. Des motifs géométriques relevés de pigments sombres sont peints sur sa surface, tranchant avec l'enduit blanchâtre sous-jacent . La bouche conique rappelle le bec d'un oiseau. Surface sèche, granuleuse et mate. En préliminaire aux ...


Voir la fiche

380,00 € 304,00 ( -20,0 %)

Figure de reliquaire Kota Mahongwe
objet vendu
Art africain > Reliquaires > Statue Kota

Ex-collection art africain française.
Le culte des ancêtres, le bwete (Kota du Nord) était au coeur de la vie sociale et religieuse des Kota et présente beaucoup d'analogies avec celui des Fang . En la présence exclusive d’initiés, les grandes décisions du clan étaient prises au cours de cérémonies durant lesquelles les reliquaires étaient sortis et utilisés. Afin d'en réactiver la charge magique, les initiés frottaient la relique avec du sable. Chez les Kota , ces figures ont atteint un degré de stylisation et d’abstraction stupéfiant : réduit aux épaules et aux "bras" surmontés d'un grand visage, ce dernier peut être concave (féminin) ou convexe (masculin). Le visage en ogive surmonté d'une petite excroissance tubulaire offre ici deux yeux cabochons munis d'une pupille de ...

Oracle à friction Itombwa Kuba
Art africain > Objets usuels > Oracle à friction Itombwa Kuba

Collection privée belge d'art africain J. Putteneers.

Les oracles Itombwa se présentent la plupart du temps sous la forme d'un crocodile dont le dos est doté d'un poussoir en bois maintenu par une cordelette. Ce petit élément en bois était frotté sur le dos de l'animal au cours de rituels de divination.
La pièce était tenue par la queue, face à l'interlocuteur. Les mouvements du poussoir ou ses arrêts brusques témoignaient de la véracité des propos de ce dernier et permettaient au devin l'interprétation de ces signes.
Outre leur utilité en tant que détecteurs de mensonges, les oracles Itombwa servaient à aussi à détecter les maladies.


Voir la fiche

200,00

Colon Baoulé
objet vendu
Art africain > Statues africaines > Colon Baoulé

Ex-collection art tribal française.
A l'origine dans l'art africain, les colons étaient des statuettes teintes avec des teintures végétales. Elles représentent les blancs tels que perçus par les autochtones Baoulé. Avec le contact des images pieuses, des religions occidentales et de l'école, une tendance au réalisme va se manifester.

On observe ici une représentation du visage caractéristique de l'approche stylistique baoulé dans le sens où la barbe est solidement crénelée et où des scarifications ont été ajoutées à l'instar des masques de l'ethnie quand bien même les occidentaux n'en portaient pas.
La polychromie a par ailleurs été bien conservée.


Voir la fiche


Vendu à 200,00 Trouver un objet similaire

Masque Dan Kran
objet vendu
Art africain > Masque africain > Masque Kran

Provenant de la collection d’art africain Emmanuel Letellier, ingénieur agronome, ayant été en poste à Katiola dans les années 70-80 et dont l’arrière grand-père François était un proche du Père Jules Moury qui a ouvert une mission catholique dans ce département de la Côte d’Ivoire.

On retrouve dans ce masque africain un visage globalement plat mais présentant des éléments en forte projection. Ainsi, les joues et le front sont constitués de plaques arrondies englobant la partie centrale du visage. Le nez pointu et la bouche béante se détachent également fortement du faciès.
Ce masque Kran est doté d'une barbe en fibres végétales. Ce type de masques était porté à l'occasion de danses rituelles.

La proximité géographique entre les Dan établis ...


Voir la fiche


Vendu à 120,00 Trouver un objet similaire

Masque cimier Ci Wara
objet vendu
Art africain > Masque africain > Masque Ci wara

Ex-collection art africain française.
Ce sobre exemplaire du masque africain Ci Wara des Bambara, Bamana, est agrémenté de motifs géométriques et de boucles auxquelles sont attachés des cauris. Patine noire huileuse. Sculpté par le forgeron numu , jouant également le rôle de devin et de guérisseur, ce cimier vertical, élancé, est représenté ici sans les arcs successifs figurant la crinière, il s'agit donc d'une antilope femelle. Ce serait un animal - génie appelé Ciwara qui aurait appris aux Bambara à cultiver la terre. Ces derniers se remémorent le mythe à travers la représentation stylisée d'une antilope hippotrague, dont l'appellation ci wara signifie "fauve de la terre". Portés au sommet du crâne et maintenus en place par une toque en vannerie, ces cimiers accompagnaient les ...


Voir la fiche


Vendu à 350,00 Trouver un objet similaire

Masque cimier Ci Wara
promo art africain
Art africain > Masque africain > Masque Ti Wara

Ex-collection art tribal française.
Les Bambara dans l'art africain. Variante composite abstraite du Ci Wara, cette sculpture d'art tribal évoquant l'antilope s'élabore en un corps zoomorphe muni de deux têtes prolongées horizontalement de cornes,renvoyant probablement à une référence à la gémellité dans la création du monde bambara. Souligné de motifs losangiques et d'incisions parallèles, l'objet a été restauré in situ à l'aide d'agrafes métalliques et de fibres végétales. La patine huileuse mate est érodée à de nombreux endroits, révélant un bois clair dessiqué. Base rectangulaire métallique. Portés au sommet du crâne et maintenus en place par une sorte de petit panier, ces masques tyiwara, plus généralement des cimiers, accompagnaient les danseurs au cours des rituels du tòn, ...


Voir la fiche

350,00 € 280,00 ( -20,0 %)

Couteau de parade Mangbetu
objet vendu
Art africain > Objets usuels > Arme Mangbetu

Ex-collection art africain belge.
Ce couteau dont la lame à double tranchant, courbée, est partagée d'une nervure en relief, se dote d'un manche en bois entouré de fil d'acier. Arme de combat et de prestige, elle pouvait également former un accessoire apprécié lors des cérémonies rituelles dansées. Etabli dans la forêt au nord-est du Zaïre, entre Bomokandi et la rivière Uele , le royaume Mangbetu s'est exprimé à travers des oeuvres architecturales qui ont fasciné les visiteurs européens au 19e siècle. Leur mobilier, armes, parures, poterie et statuaire étaient empreints d'une qualité esthétique rare. Plusieurs groupes établis au sud de l'Uele furent placés dès 1820 sous l'autorité du royaume Mangbetu : Bangaba, Makere, Mamvu, etc... Un foisonnement d'objets de prestige, ainsi ...

Planche sculptée Luba
promo art africain
Art africain > Statues africaines > Statue Luba

Ex-collection art africain néerlandaise.

Cette sculpture réaliste émanant des Luba méridionaux, à vocation didactique, figurerait une scène de circoncision ou d'accouchement destinée à l'éducation des futurs initiés. La figure féminine représentée étendue au sol s'accroche aux contours de la planche garnis d'une décoration de dents, coquillages et pièces de monnaie. Son corps porte les scarifications distinctives traditionnelles tandis que des perles tubulaires de couleur bleue composent ses parures. Ce type de sculptures pouvaient également être utilisés en tant que support magique afin de favoriser les naissances dans le cadre du culte de fécondité. Patine sombre huilée, satinée, localement abrasée, manque au niveau du pied droit.
Les Luba ( Baluba en tchiluba) ...


Voir la fiche

350,00 € 280,00 ( -20,0 %)

Masque cimier Chamba Nam Gbalang
promo art africain
Art africain > Masque africain > Masque Chamba

Ex-collection art africain néerlandaise.
Le masque Nam Gbalang ou Lang Badna forme un puissant symbole d'un culte voué à un génie protecteur.
Il apparaît lors des rites de passage de la fête Kaa et lors de funérailles de hauts gradés.
On l’assimile au buffle ; il représente l’esprit sauvage de la brousse avec la totalité de ses pouvoirs et sa dangerosité.
Selon certains auteurs il représenterait une reine dont la lignée chamba prétend descendre du buffle des forêts.
Le dôme arrondi du masque renvoie à la mort car il figure un crâne, une relique prise de la tombe d'un ancien.

Les autres caractéristiques sont liées au monde sauvage de la nature, ainsi la machoîre qui semble dentée symbolise le crocodile, tandis que les cornes, parallèles sur cet ...


Voir la fiche

390,00 € 312,00 ( -20,0 %)

Masque Songye KIfwebe
promo art africain
Art africain > Masque africain > Masque Songye

Ex-collection art africain italienne.
Ce masque africain Songye, le kikashi , dispose de paupières étirées vers les tempes, une bouche quadrangulaire et d'une crête naso-frontale réduite. Des stries parallèles enduites d'argile blanche, agrémentent la sculpture, symbolisant le plumage et le lien avec la mort. Abrasions.
Trois variantes de ce masque Kifwebe( pl. Bifwebe) ou "chasser la mort"(Roberts)se distinguent: le masculin (kilume) généralement avec une haute crête, le féminin (kikashi) avec une crête très basse voir absente, et enfin le plus grand incarnant la puissance (kia ndoshi). Ce type de masque, encore utilisé de nos jours, semble provenir de la zone limitrophe entre les Luba septentrionaux et les Songye du Sud-Est. Ils sont portés avec un long costume et ...


Voir la fiche

280,00 € 224,00 ( -20,0 %)

Masque Luba Kifwebe
objet vendu
Art africain > Masque africain > Masque Luba

Ex-collection art africain belge.
Ce masque présentant des similitudes avec les masques des Songye ne revêtait cependant pas la même fonction. Cette catégorie de masques africains plutôt rares sont nommés "bifwebe". Ils apparaissaient lors de funérailles et d'investitures. Il se produisait au cours des cérémonies rituelles de la société kazanzi , chargée de lutter contre la sorcellerie. "Bifwebe" (Sing. : kifwebe) signifierait d'ailleurs, selon C. Faïk-Nzuji, "chasser la mort". Porté doté d' une volumineuse collerette de raphia qui dissimulait le danseur, ce masque était généralement dansé en compagnie d'un masque zoomorphe. Chez les Luba le blanc est synonyme de relation avec le monde spirituel, par l'évocation de la lune qu'évoque la forme circulaire de l'objet. Les paupières ...


Voir la fiche


Vendu à 140,00 Trouver un objet similaire

Hochet Luba
objet vendu
Art africain > Objets usuels > Hochet Luba

Ex collection art africain belge. Pièce collectée "in situ" en 1949.

Il s'agit d'un hochet luba constitué de trois calebasses évidées placées sur une tige surmontée par un petit personnage monoxyle posé sur une base circulaire.

Les Luba (Baluba en tchiluba) sont un peuple d’Afrique Centrale. Leur berceau est le Katanga, plus précisément la région de la rivière Lubu, d’où le nom (Baluba, qui veut dire « les Lubas »). Ils sont nés d’une sécession de l’ethnie Songhoy, sous la direction d’Ilunga Kalala qui fit mourir le vieux roi Kongolo vénéré depuis sous la forme d’un python.
Au XVIe siècle, les Luba créèrent un état organisé en chefferie et décentralisé s’étendant de la rivière Kasaï au lac Tanganyika.
Les chefferies recouvrent un petit ...


Voir la fiche


Vendu à 140,00 Trouver un objet similaire