La Porte Dogon, galerie d'art africain, le site de vente en ligne d'Essentiel Galerie: Art premier, art tribal, art primitif
...
Options de recherche


Objets d'art africain :


Les réalisations d’art africain fascinèrent nombre d’artistes et collectionneurs européens au XXe siècle. D’André Breton à Picasso, tous furent saisis d’une fièvre acheteuse qui s’est rapidement répandue dans le milieu. Si ces sculptures revêtent davantage une dimension artistique pour les occidentaux, c’est néanmoins au travers de leur sacralisation rituelle qu’elles se révèlent pour les peuples africains. Leur rôle cérémoniel leur confère en effet une puissance unique qui les distingue des autres formes d’art ethnique. Ces œuvres furent acquises (vendues ou offertes par les autochtones) tout au long du XXe siècle par des ethnologues en mission ou des coopérants coloniaux afin d’être exposées dans les musées, ou intégrées dans des collections privées prestigieuses. C’est l’histoire de ces pièces que nous vous proposons de découvrir à travers notre galerie et notre site web.

Etoffe Ncak nsueha Bushoong
objet vendu
Art africain > Textile > Ncak

L'art africain et le raffinement du tissage Kuba
Produits au Zaïre par les Shoowa, Bashoowa, sous-groupe Kuba , ces tissus formant de véritables tableaux sont constitués d'une base textile en raphia sur laquelle des fils sont coupés à ras, formant un effet velours accentué par les contrastes de ton. Les motifs géométriques formés représentent les scarifications corporelles de l'ethnie ou les décorations des sculptures. Ces étoffes raffinées étaient destinées à être utilisées à la cour royale, en tant qu'assise ou de couverture, afin de rehausser son prestige. Elles prenaient dans bien des cas valeur de monnaie, ou suivaient aussi leurs propriétaires dans la tombe en couvrant le corps du défunt. Ce fut le roi Shamba Bolongongo qui aurait introduit au XVIIe siècle au pays Kuba la ...


Voir la fiche

Vendu

Grand masque Baoulé Goli
objet vendu
Art africain > Masque africain > Grand masque Baoulé Goli

Ex-collection art tribal française.
Les masques imposants dans l'art africain.
Belle patine noire bien conservée. Le masque est sobre mais expressif de par sa bouche dentée et ses yeux couverts de pigments noir, rouge et blanc les faisant contraster avec le reste de la pièce. Ce type de masque participait à des danses au cours des cérémonies Goli qui fêtent les nouvelles récoltes. Le terme Goli désigne le fils de Nyamien, le Dieu du ciel: il est aussi le père de Kplé-Kplé. Ce masque a donc une vocation protectrice.

Selon Delafosse, administrateur au début du XXème siècle, la société baoulé était exceptionnellement égalitaire. En effet, celle-ci se caractérisait par une grande tolérance, un mépris des structures politiques et sociales rigides et un individualisme ...


Voir la fiche


Vendu à 150,00 Trouver un objet similaire

Statue Lobi Bateba
objet vendu
Art africain > Statues africaines > Statue Lobi

Ex-collection art africain suisse.
Cette effigie masculine d'ancêtre, en bois, nommée Bateba , était placée sur l'autel après un rituel afin de devenir le réceptacle d'un esprit de la brousse, le Thil, et devenir de cette façon un être actif, intermédiaire dans la lutte contre les sorciers et toutes autres forces néfastes. Elle dispose de la coiffure des grands initiés, liée au pouvoir religieux. Patine granuleuse, résidus croûteux consécutifs aux libations.Fissures de dessication. Lorsqu’ils sont honorés, ces esprits manifestent leur bienveillance sous la forme de pluies abondantes, de bonne santé, de naissances nombreuses ; Ignorés, ils la retirent et entraînent des épidémies dévastatrices, la sécheresse et la souffrance.
Ces esprits transmettent aux devins les lois que ...


Voir la fiche

Vendu

Masque Bété
objet vendu
Art africain > Masque africain > Masque Bété

Ex-collection art africain luxembourgeoise.
La présence de cornes animales enchevêtrées se rejoignant frontalement confère à ce masque africain de l'ethnie bété une apparence fantastique. La surface plane sur laquelle les cornes ont été fixées à l'aide de clous, de bandes de toile durcies, a été aménagée d'un orifice, caché entre les cornes, afin de permettre la vision. Le front est quant à lui ceint d'une toile constituée de fines bandes de raphia tressé. Des libations végétales recouvrent l'ensemble, dotant la pièce d'une patine croûteuse mêlée d'ocre rouge. Des coquillages retenus par une cordelette, laissaient entendre leur cliquetis lors des évolutions du danseur.
C'est principalement dans l'Ouest de la Côte-d'Ivoire que les Bété emploient des masques dont le style a été ...


Voir la fiche


Vendu à 490,00 Trouver un objet similaire

Souhaitez-vous masquer les objets vendus ? si oui, cliquez ICI
Masque Senoufo Kpéllié, Kpeliye e
objet vendu
Art africain > Masque africain > Masque Senoufo

Les masques africains zoomorphes des Sénufo sont portés par les membres masculins de la société du Poro, institution qui contrôle la vie politique et économique. Leur fonction consiste à honorer les anciens ou encore apparaître lors de funérailles. Les masques anthropomorphes chasseraient principalement l'esprit du défunt de son lieu de résidence. Au sommet de ce masque figurent un groupe de trois figures féminines rendant hommage à la fondatrice supposée du sinzanga ,enclos sacré à proximité du village, où se rassemblaient, parmi les arbres, les jeunes garçons de la société initiatique Poro. Ils étaient initiés dès l'âge de sept ans en une succession de trois cycles d'une durée de sept ans . Bien qu'exclusivement masculine, la société Poro rend en en fait hommage par ces statues à la ...

Masque Luba Kifwebe
objet vendu
Art africain > Masque africain > Masque Luba

Ex-collection art africain belge.
La présence d'une crête rejoignant le nez indique ici que ce masque africain incarnerait un esprit ou un ancêtre masculin. Une similarité avec les masques des Songye est a noter, leurs fonctions et symbolismes variant toutefois d'une ethnie à l'autre. Ces masques africains plutôt rares sont nommés "bifwebe". Ils apparaissaient lors de funérailles et d'investitures. Ils auraient également pu se produire au cours des cérémonies rituelles de la société kazanzi , chargée de lutter contre la sorcellerie. "Bifwebe" (Sing. : kifwebe) signifierait d'ailleurs, selon C. Faïk-Nzuji, "chasser la mort". Porté doté d' une volumineuse collerette de raphia qui dissimulait le danseur, ce masque était généralement dansé en compagnie d'un masque zoomorphe. Chez les ...


Voir la fiche

Vendu

Statue vaudou Mami Wata
objet vendu
Art africain > Statues africaines > Statue vaudou Mami Wata

Mami Wata est une puissante divinité des eaux vénérée dans une zone géographique très étendue. En effet, on la retrouve sous différents noms au sein des cosmogonies de plusieurs ethnies bien distinctes tels les Ewe, les Igbo et les Kongo.
Victimes de la traite des esclaves, ces populations emportèrent avec elles leurs pratiques vodun au delà des océans, il est donc compréhensible que le culte de Mami Wata se retrouve dans les Caraïbes ainsi qu'en Amérique du Sud et du Nord.
Tout comme les appellations, les représentations de Mami Wata varient d'une région à l'autre mais sont généralement des figures animales de type poisson ou sirène, ou du moins, de créatures en rapport avec l'eau.

Les Ewe, souvent confondus avec les Minas, sont le groupe ethnique le plus ...


Voir la fiche

Vendu

Masque Dogon Satimbé
Art africain > Masque africain > Masque Dogon

Ex-collection art premier française.
Nuls résidus sacrificiels sur ce masque d'art africain dogon, mais une surface huilée sur la statue et une polychromie sur ce masque africain mettant en valeur sa structure. Les masques satimbe ont pour particularité d'être surmontés d'un personnage assis, dans ce cas une figure représentant Ya Sigine, femme dont le rôle est d’être le contrepoids de la toute-puissance masculine dans l’ordre social et politique au sein de la société dogon. Cette figure, Ya Sigine , incarnerait l'ancêtre mythique qui aurait dérobé les masques à des êtres surnaturels, faisant captif un vieillard Albarga initié aux secrets des masques. La femme initiée à la Ya Sigine est depuis lors la seule femme pouvant participer aux rituels dogon et bénéficiant de funérailles ...


Voir la fiche

390,00

Monnaie primitive Chamba
objet vendu
Art africain > Objets usuels > Monnaie Chamba

L'art africain est très riche de ces monnaies que l'on retrouvait à travers le continent.
Cette pièce particulièrement décorative est dotée d'un disque central se prolongeant d'une pointe dans sa partie inférieure et d'une section se dédoublant en croix. Les contours et le centre de la lame sont incisés de fines hachures composant des lignes parallèles et brisées. Ces lames de fer noir étaient utilisées comme monnaie d'échange mais aussi pour les offrandes, les dots de mariage et pour les grandes occasions festives et cérémonielles.
"Avant l'époque coloniale, les paiements en Afrique n'ont jamais été effectués au moyen de pièces de monnaie. Les transactions se faisaient au moyen de produits considérés comme précieux, parce que rares, utiles, ou désirables : bétail, pièces de ...


Voir la fiche

Vendu

Velours Kuba / Shoowa du Kasaï
objet vendu
Art africain > Objets usuels > Velours Kuba

L'art africain et le raffinement du tissage Kuba
Produits au Zaïre par les Shoowa, Bashoowa, sous-groupe Kuba , ces tissus formant de véritables tableaux sont constitués d'une base textile en raphia sur laquelle des fils sont coupés à ras, formant un effet velours accentué par les contrastes de ton. Les motifs géométriques formés représentent les scarifications corporelles de l'ethnie ou les décorations des sculptures. Ces étoffes raffinées étaient destinées à être utilisées à la cour royale, en tant qu'assise ou de couverture, afin de rehausser son prestige. Elles prenaient dans bien des cas valeur de monnaie, ou suivaient aussi leurs propriétaires dans la tombe en couvrant le corps du défunt. Ce fut le roi Shamba Bolongongo qui aurait introduit au XVIIe siècle au pays Kuba la ...

Siège caryatidique Yoruba
objet vendu
Art africain > Tabourets, chaises, trônes > Siège caryatidique Yoruba

L'art africain foisonne de ces figures de type caryatides soutenant des coupes à offrandes, ou encore des assises comme c'est le cas ici. Une très belle polychromie distingue cette pièce d'art tribal, le rouge symbolisant le sang et le feu, souvent combiné au bleu et au blanc. Leur synergie, terre et ciel, masculin et féminin, créant l'équilibre du monde. Image de fécondité, son corps robuste s'épanouit en volumes arrondis. Des pieds démesurés sont solidement ancrés sur un socle circulaire, en référence à la stabilité maternelle et spirituelle. Figure d'ancêtre protecteur ou encore déesse de la fertilité, qui supporte le fardeau de sa descendance, elle rappelle au peuple yoruba ses devoirs envers les esprits ancestraux. Fissures de dessication. Réparation indigène (agrafe ...


Voir la fiche

Vendu

Figure féminine Dogon Dege
Art africain > Statues africaines > Statue Dogon

L'art africain et la mythologie dogon
Sculpture tribale dont le buste s'agence en différents volumes losangiques reliés par des bras interminables se rejoignant au-dessus du sexe protubérant, cette statue africaine Dogon arbore des motifs décoratifs en damiers et un ombilic quadrangulaire stylisé. Une forme de goitre supporte une tête aux traits aïgus, dotée de larges oreilles circulaires. Des colliers et bracelets sont tracés sur les bras. Des agrafes métalliques maîtrisent les fissures apparues au fil du temps. La surface est mate, granuleuse et sèche. Selon Geneviève Calame-Griaule, ces statues, associées à la fécondité, la maternité, nommées dege constituaient des intermédiaires entre les hommes et les esprits ou génies. Ces statues, incarnant parfois le nyama du défunt, ...


Voir la fiche

350,00

Masque Bedu Nafana
objet vendu
Art africain > Masque africain > Masque Bedu

Ex-collection art africain française.
Ce grand masque africain plane, toujours surmonté d'un disque ou de cornes en arceau, offre des surfaces géométriques rehaussées de motifs en damiers et losanges polychromes. Sous la forme d'une sculpture abstraite, il possédait la particularité de se produire en couple. Trois orifices ont été aménagés pour la vision du danseur. Symboles d'abondance et de fertilité, ces masques d'origine Nafana (nord-est de la Côte d'Ivoire et nord-ouest du Ghana) sortaient lors des cérémonies liées aux rites agraires zaurau. Le culte "Bedu" serait né, selon Bravmann, dans un village nafana et se serait étendu aux communautés koulango et à celles de langue mandé telles les Hwéla. Ce nouveau type de masques apparut aux alentours de 1930 à la suite de ...


Voir la fiche

Vendu

Pirogue Bozo
objet vendu
Art africain > Marionnettes > Pirogue Bozo

Art africain chez les Bozo.
Ceux-ci, pêcheurs et cultivateurs pour la plupart, vivent dans la partie nord du pays bambara dans le delta intérieur du Niger et demeurent de nos jours encore semi-nomades, déplaçant leurs habitations au gré des crues saisonnières. Peuple de langue mande , ils parlent le sorogama. Au sein de leur groupe, on distingue les Sorko ou Sorogo, les Hain, et les Tie. Outre leurs masques remarquables, les Bozo et les Bambara sont réputés pour leur marionnettes de dimension variées et fréquemment articulées, exhibées lors du théâtre de marionnettes Sogow bo qui s’organise à l’initiative des jeunes des villages, principalement dans la région de Ségou, et qui joue un rôle éducatif. L'invention de ces marionnettes est attribuée aux génies de la brousse qui enlevèrent ...


Voir la fiche

Vendu

Masque Salampasu Mukinka
Art africain > Masque africain > Masque Salampasu

Ce masque africain du type Salampasu, couvert d'un réseau de bandelettes de cuivre, présente un large front bulbeux à la ligne sourcilière inexistante. Les yeux en amande s'achèvent en pointe vers les oreilles circulaires, le volume nasal s'élargissant progressivement vers les joues au centre desquelles la pointe nasale légèrement retroussée laisse apparaître les orifices des narines. Un rectangle simplement évidé fait office de bouche béante dans laquelle les dents sont sculptées. La coiffe sommitale se compose de boules d'osier teinté en noir. Le pourtour du masque est garni de perforations afin d'y fixer la parure de raphia devant dissimuler le danseur lors des cérémonies liées à la société des guerriers et les rites initiatiques. Lors de funérailles, des masques pouvaient être ...


Voir la fiche

480,00

Masque Mende Bundu Sowei
objet vendu
Art africain > Masque africain > Masque Mende

Ex-collection art africain luxembourgeoise.
Les sowei sont une représentation idéalisée de la beauté féminine vue au travers de la culture Mende.Ils incarnent les esprits aquatiques. Doté de scarifications sous des fentes palpébrales évidées, ce masque africain Mende est un exemplaire du type de masques nommés bundu les plus importants chez les Mendé. Il présente un haut front bombé occupant la moitié supérieure du visage, les traits se concentrant dans la moitié inférieure. Des incisions se succèdent entre les anneaux du cou qui évoquent une abondance de chair symbole de prospérité. La coiffe en chignon est constituée de fines tresses ramassées en coquilles latérales . Peint en noir ou teinté à l'aide d'un badigeon de feuilles, le masque était ensuite frotté avec de l'huile de ...


Voir la fiche

Vendu

Boîte à pharmacopée Dogon
objet vendu
Art africain > Objets usuels > Boite Dogon

Muni de deux volets , cet objet d'art africain a été conçu pour conserver des préparations médicinales actives préparées d'après les conseils des anciens qui avaient été initiés à la science des arbres ou " jiridon ". Sur ses parois ont été sculptés des motifs zoomorphes et anthropomorphes relatifs à la riche cosmogonie des Dogon et renforçant la puissance de guérison des médications concernées. Doté de trois pieds et de deux statuettes au sommet, l'ensemble évoque également le Nommos, génie associé à la création du monde et capable d'apporter santé et longévité. Les figures se cachant le visage, propres à la région kambari du sud de la falaise de Bandiagara, seraient, selon J.B. Bacquart,associées aux rituels pratiqués par les prêtres binu . Des agrafes métalliques permettent ...


Voir la fiche

Vendu

Tête reliquaire Fang
objet vendu
Art africain > Reliquaires > Tête Fang

Ex-collection art premier française.

Art africain et rites funéraires
Cette sculpture offre la face concave distinctive du style Betsi, avec un regard hypnotique formé de deux têtes de clous tapissier. La coiffure soigneusement nattée se divise pour se réunir ensuite dans la nuque. Une moue caractérise généralement ces figures d'ancêtre, comme c'est le cas pour cet exemplaire. La poignée qui était introduite dans le panier reliquaire est partiellement érodée. Patine brun noir satinée et granuleuse. Chez les Fang du Cameroun et au Gabon, chaque famille possède un "Byeri", ou boîte reliquaire, dans laquelle les ossements des ancêtres sont conservés. Ces boites étaient gardées par le plus vieil homme du village, l'"esa". Les boîtes reliquaires étaient surmontées d'une ...


Voir la fiche

Vendu

Figure Baoulé  Asye usu
objet vendu
Art africain > Statues africaines > Statue Baoule

Ex-collection art tribal belge.
Effigie anthropomorphe affichant une tête stylisée en forme de masque africain plat , elle associe des traits communs aux Senoufo, dont les scarifications jugales en oblique, le cou annelé ,et aux Baoulé voisins, par une attitude distinctive , mains jointes autour de l'ombilic, conjuguée à des membres inférieurs musculeux, écartés, à demi-fléchis. Selon A.M. Boyer dans "Baulé" (5Continents) la position serait un signe de bienvenue de la part des génies envers les devins quand ils les croisent. Acquise par Guy Mercier,consultant pour le groupe Solvay, qui entreprit au début du XX° siècle de rassembler une vaste collection. Tout en rayonnant en Afrique de l’ouest et centrale dans le cadre de son travail, et récoltant des œuvres in-situ, la majorité de ...


Voir la fiche

Vendu

Figure Ofika Mbole
objet vendu
Art africain > Statues africaines > Statuette Mbole

Ex-collection art africain belge.
La province du Lualaba comptait plusieurs ethnies proches disposant d'associations similaires. Les Mbole sont connus pour leurs statues incarnant, selon D. Biebuck ,des pendus, nommées ofika . Le lilwa , association aux rites initiatiques dogmatiques, avait pour coutume de juger et de condamner à la pendaison les coupables d'infractions aux règles imposées. Ces infractions allaient du meurtre à l'adultère en passant par la rupture du secret encerclant le lilwa . Déshonorés, les corps de condamnés ne jouissaient d'aucune funérailles et étaient enterrés dans la forêt. C'est au cours des cérémonies de fin d'initation, présidées par un notable isoya , qu'étaient exhibées ces statues , présentées couchées sur une litière. Le sculpteur a doté son ...


Voir la fiche

Vendu

Pirogue marionnettes Bozo
objet vendu
Art africain > Marionnettes > Pirogue marionnettes Bozo

Dans l'art africain les Bozos sont connus pour leurs pièces aux couleurs vives.
Il s'agit d'une représentation tribale typique d'une embarcation avec son équipage de quatre personnes.
Les Bozos sont un peuple qui reste de nos jours encore semi-nomade, déplaçant leurs habitations, selon les saisons et le niveau de l'eau, en amont ou en aval du fleuve pour certaines familles. Ils vivent souvent sur des îles temporaires créées par les joncs, voire les créent partiellement en asséchant les berges d'un îlot.
Contraints de se sédentariser sous le règne de Cheikhou Amadou (1810-1844), ils demeurent des nomades et retrouvent leurs paillotes pour quelques mois de pêche après la saison des pluies.


Voir la fiche

Vendu