La Porte Dogon, galerie d'art africain, le site de vente en ligne d'Essentiel Galerie: Art premier, art tribal, art primitif
...
Options de recherche


Objets d'art africain:


Les réalisations d’art tribal africain fascinèrent nombre d’artistes et collectionneurs européens au XXe siècle. D’André Breton à Picasso, tous furent saisis d’une fièvre acheteuse qui s’est rapidement répandue dans le milieu. Si ces sculptures revêtent davantage une dimension artistique pour les occidentaux, c’est néanmoins au travers de leur sacralisation rituelle qu’elles se révèlent pour les peuples africains. Leur rôle cérémoniel leur confère en effet une puissance unique qui les distingue des autres formes d’art ethnique. Ces œuvres furent acquises (vendues ou offertes par les autochtones) tout au long du XXe siècle par des ethnologues en mission ou des coopérants coloniaux afin d’être exposées dans les musées, ou intégrées dans des collections privées prestigieuses. C’est l’histoire de ces pièces que nous vous proposons de découvrir à travers notre galerie et notre site web.

Singe Baoule Gbekre
Art africain > Statues statuettes > Singe Baoulé Gbekre

Ex collection privée italienne d'art africain E. Recupero.

Les Gbekre sont un type particulier de statues que l'on retrouve exclusivement dans la statuaire baoulé. Bien que la plupart soient des représentations de singes, il existe quelques rares exceptions où le personnage est humain.
Le corps est néanmoins généralement anthropomorphe, la tête étant quant à elle simiesque.
On retrouve ici certaines constantes comme la partie inférieure du visage en projection, les dents visibles et les visage expressif, ainsi qu'une crête dorsale crénelée. Le personnage tient au creux de ses mains soit un réceptable, soit un oeuf comme c'est le cas ici.

Selon Delafosse, administrateur au début du XXème siècle, la société baoulé était exceptionnellement ...


Voir la fiche

370,00

Cimier buffle Mumuye
Art africain > Masque Africain > Cimier buffle Mumuye

Ce masque bovidé présente des formes simples et une patine usée dûe à l'usage. Une large bouche composée de deux demis anneaux se projette depuis la partie inférieure du masque.
Les cornes présentes au sommet du crâne permettent de déterminer qu'il s'agit d'une représentation de buffle, animal récurrent dans l'expression artistique et dans les cosmogonies africaines.
Les Mumuye sont une peuplade très réputée pour ses pièces stylisées, qu'il s'agisse de masques ou de statues.


Voir la fiche

390,00

Tabouret Akan
Art africain > Chaise > Tabouret Akan

Ex collection privée belge d'art africain Emile Robyn.

Les Akan étaient une riche tribu du Ghana. Les Portugais découvririent cette ethnie à la fin du XVème siècle et s'installèrent rapidement dans la région côtière afin d'y développer le commerce d'or et d'esclaves.
Les productions Akan se répartissent en trois grands thèmes : les statues, les bijoux et le mobilier.
Cet appui-nuque est de forme similaire aux tabourets et appuies-nuque ashanti. Le fin crénelage présent sur les arêtes des piliers ne leur est d'ailleurs pas étranger.
L'assise est joliment gravée de motifs géométriques dont ceux qui couvrent les abords rappellent le crénelage des piliers.


Voir la fiche

440,00

Masque Kuba Bwoom Lwoop Lambwoom
objet vendu
Art africain > Masque Africain > Masque Kuba Bwoom Lwoop Lambwoom

Ex collection privée belge d'art africain Pascal Roland.

Les masques kuba sont réputés pour leurs riches décorations de cauris et de perles.
Il existe de nombreuses interprétations stylistiques régionales du masque Bwoom mais les caractéristiques les plus marquées du masque sont invariablement son front bombé et le nez large.
Cet exemplaire se singularise par ses formes anthropomorphes.
Plus de vingt types de masques sont utilisés chez les Kuba, avec des significations et des fonctions qui varient d'un groupe à l'autre.
Trois types de masques ont été associés à des danses qui ont lieu dans l'enceinte royale: le premier, appelé Moshambwooy, représente Woot, le fondateur de la Bushoong, le héros de la culture. Le second, connu sous le nom Nady ...

Fétiche Songye Nkisi
objet vendu
Art africain > Fetiches > Fétiche Songye Nkisi

Ex collection privée belge d'art africain J. Putteneers.

Pièce sur laquelle on retrouve les constantes graphiques de l'ethnie : bouche portée en avant, nez en triangle, le visage est recouvert d'inscrustations de laiton martelé de pointillés. Au cou, un collier de perles bleus.
Les yeux sont représentés à l'aide de cauris (absent pour l'oeil gauche).

Ces fétiches de protection destinés aux habitations sont parmi les plus prisés d'Afrique. Le Nkisi joue le rôle de médiateur entre dieux et hommes. Les exemplaires de grande taille sont la propriété collective de tout un village, alors que les figures plus petites appartiennent à un individu ou une famille. Au XVIème siècle, les Songyes migrèrent de la région du Shaba pour s'établir sur la rive gauche de la ...


Voir la fiche

Vendu

Statue reliquaire Ambete
Art africain > Reliquaires > Statue reliquaire Ambete

Ex collection privée belge d'art africain Jan Putteneers.

Les Mbete sont réputés pour leurs statues dotées d'un creux dorsal destiné à recevoir des substances magiques ou des reliques d'ancêtres.
Le front est massif et les arcades sourcilières qui le sous-tendent surplombent la partie inférieure du visage. Les yeux sont petits et circulaires. La bouche est béante et ornée de clous.
Le personnage a les épaules rejetées en arrière et les bras fléchis, mains posées sur l'abdomen.

Un revêtement métallique finement travaillé couvre l'ensemble de la pièce et est maintenu à l'aide de clous. Les yeux sont composés de cauris.
Certains reliquaires disposent parfois d'une petite porte destinée à fermer la cavité dorsale mais ce n'est pas le cas ...


Voir la fiche

1760,00

Masque Poniugo Senoufo
objet vendu
Art africain > Masque Africain > Masque Poniugo Senoufo

Ex collection privée italienne d'art africain Recupero.

Les masques Poniugo sont des masques de guerriers. Ils sont associés à la mort et au pouvoir de la société iniatique Poro.
Celui-ci présente la particularité d'être surmonté d'un petit personnage anthropozoomorphe à la large mâchoire dentée que l'on retrouve sur le masque lui-même comme élément caractéristique des Poniugo.
La patine présente de jolis signes de vieillissement. Le masque est en outre doté d'une barbe de raphia.

Les villages senoufo sont composés de grappes d'habitations nommées katiolo. Chacun possède sa propre association Poro dont les membres gravissent les échelons initiatiques au cours de leur vie. Les membres se rassemblent en un lieu sacré appelé sinzanga situé à proximité ...


Voir la fiche

Vendu

Masque funéraire Inhuba Kabongo Kuba
Art africain > Masque Africain > Masque funéraire Inhuba Kabongo Kuba

Ex collection privée belge d'art africain J. Putteneers.

Cette pièce présente un richesse décorative importante, il se rattache à un masque funéraire de prestige Inhuba.
On y trouve de nombreux motifs géométriques en bas relief. Le pourtour arrière est doté d'un cordage fixé à l'aide de perforations qui permettait de le maintenir en place malgré son volume et son poids.
Les yeux coniques striés sont caractéristiques de Kuba.

Les Kuba sont le groupe le plus prolifique du Kasaï occidental. L'art Kuba s'est principalement développé autour de la personne royale. Cette culture prestigieuse, rendue célèbre pas ses masques, tout comme les gros masques royaux, ceux-ci sont très élaborés et servent d'objets de pouvoir, et de monnaie d'échange entre les ...


Voir la fiche

3500,00

Balafon Djanou Bwa
Art africain > Djembe TamTam Tambour percussion > Balafon Djanou Bwa

Ex collection privée d'art africain Emile Robyn (Bruxelles, Belgique).

Le balafon, ou xylophone, appartient à la famille des idiophones originaires d'Afrique occidentale. Le son est généré par la réverbération dans les calebasses des percussions sur les lames de bois alignées.
Littéralement, le mot balafon est issu du malinké "bala" signifiant "instrument" et "fon" qui veut dire "sonne".
La particularité du Djanou est d'être relevé à ses extrêmités et muni de anses de transport.

C’est le grand-père d’Emile, Abel Robyn, qui débuta la collection en 1850. Celle-ci fut transmise sur trois générations. Au décès d’Abel en 1895, son fils, Jérôme Robyn hérita de cette collection qu’il étendit jusqu’à sa mort en 1968. Emile Robyn hérita de son père et ...


Voir la fiche

Faire offre

1490,00

Urne funéraire Bura
Art africain > Jarre > Urne Bura

Le travail de la terre dans l'art africain.

Cette urne funéraire sphérique surmontée d'une tête est atypique : les urnes Bura se présent en effet le plus souvent sous forme phallique, symbole de vie, d'éternité, de transmission. Le visage surplombant la pièce possède de petits yeux fixés vers l'horizon ainsi qu'un nez et une bouche sommaires.
La moitié supérieure de l'urne est ornée de motifs linéraires crénelés.
Les terres cuites Bura inhérentes à l'art africain furent découvertes il y a moins de trente ans. Pièce vendue sans test TL.


Voir la fiche

490,00

Monnaie primitive serpent Mumuye
objet vendu
Art africain > Monnaies > Monnaie primitive serpent Mumuye

Exemple de monnaie primitive dans l'art africain.
Réalisée en fer noir, la monnaie est constituée de deux parties distinctes : un manche pointu qui permet de la fixer dans le sol, mais la partie supérieure symbolisant des serpents qui ondulent sur le sable.

Les Mumuye sont un peuple du Nigéria réputé pour son art stylisé et dépouillé.

Oracle à friction Itombwa Kuba
Art africain > Objets usuels > Oracle à friction Itombwa Kuba

Ex collection privée belge d'art africain J. Putteneers.

Les oracles Itombwa se présentent la plupart du temps sous la forme d'un animal allongé dont le dos est doté d'un poussoir en bois maintenu par une cordelette. Ce petit élément en bois était frotté sur le dos de l'animal au cours de rituels de divination.
La pièce était tenue par la queue, face à l'interlocuteur. Les mouvements du poussoir ou ses arrêts brusques témoignaient de la véracité des propos de ce dernier et permettaient au devin l'interprétation de ces signes.
Outre leur utilité en tant que détecteurs de mensonges, les oracles Itombwa servaient à aussi à détecter les maladies.


Voir la fiche

550,00

Tête commémorative d Oba Bini Edo
objet vendu
Art africain > Bronze art africain > Tête commémorative d'Oba Bini Edo

La maîtrise du bronze dans l'art africain.

Tête inspirée du courant stylistique présent au royaume de Bénin vers les années 1450. La coiffe est finement travaillée et le cou est doté d'un fin maillage linéaire. Des scarifications sont présentes au niveau des sourcils.
Les têtes commémoratives, réalisées à l'effigie du roi (Oba) ou de la reine (Iyoba), étaient disposées sur des autels royaux en mémoire des souverains précédents.

Les bronzes bénins sont sans doute parmi les plus célèbres de l'art tribal d'Afrique Noire. Ils ont en effet été en grande quantité accaparés par les musées occidentaux, en particulier dès le début du XXème siècle. Cette date n'est pas anodine, à cette période, le gouvernement britannique mettait sous pression l'oba, roi de ...

Coupe double Yaka
Art africain > Objets usuels > Coupe double Yaka

Ex collection privée belge d'art africain J. Putteneers.

Il s’agit d’une coupe double dite anthropomorphe.
Le manche de la coupe se termine par un visage qui respecte tous les canons de l’art Yaka, en particulier le nez retroussé et la coiffe bombée.
Ce type de coupe était utilisé par les devins dans le cadre de leur rituels divinatoires.
Chez les Yaka, à la nouvelle lune, le devin recouvre son visage de kaolin avant d'émettre un oracle. Dans la coutume Yaka, au cours de son passage diurne dans le sous-sol, la lune s'enduit de cette argile blanche. La nuit elle en véhicule les vertus de la vie. En mimant le cycle de la lune, le devin s’en approprie les pouvoirs.

La société yaka est extrêmement hiérarchisée et autoritaire. Le chef de lignage ...


Voir la fiche

480,00

Statue Igbo Alusi
objet vendu
Art africain > Statues statuettes > Statue Igbo Alusi

Le sculpteur de cette statue a apporté du contraste en appliquant sur certaines zones de la pièce une épaisse couche de patine croûteuse blanche. C'est un procédé que l'on retrouve dans l'art de plusieurs ethnies mais la façon extrême dont la patine se craquèle est propre aux Igbo.
Le personnage porte sur la tête une coiffe imposante dite "à bouchons" que l'on retrouve sur les masques dénommés "Agbogho Mmu". Celle-ci est divisée en crètes sagittales et transversales simples ou multiples.

Ces statues ne sont présentées au public que lors des cérémonies annuelles. Durant l'année, elles sont regroupées par familles symboliques et vénérées par le village dans des cases qui leurs sont réservées.
Les scarifications sur le corps donnent l'importance du rang de la divinité. ...


Voir la fiche

Vendu

Chaise Lobi
Art africain > Chaise > Chaise Lobi

Le mobilier est un support artistique à part entière dans l'art africain. Il s'agit ici d'une chaise à trois pieds à la patine claire.
L'usage qui en était fait au cours des décennies renforçait les liens étroits entre le propriétaire et la pièce de telle sorte qu'à son décès, le siège était placé sur l'autel familial et servait d'interface pour communiquer avec l'âme du défunt.

Les communautés lobi sont organisées autour d’esprits de la nature. Lorsqu’ils sont honorés, ces esprits manifestent leur bienveillance sous la forme de pluies abondantes, de bonne santé, de naissances nombreuses. Ignorés, ils la retirent et entraînent des épidémies dévastatrices, la sécheresse et la souffrance.


Voir la fiche

390,00

Paire de cavaliers Sao Sakoto
Art africain > Cavalier > Paire de cavaliers Sao Sakoto

Plus qu'une ethnie, les Sao sont une civilisation aujourd'hui disparue.
Les découvertes archéologiques témoignent d'une civilisation hautement prodigue matériellement. Très connus pour leurs cavaliers en bronze, il existe une variante, le chamelier. Animal incontournable des plaines désertiques.
Rien n'est réaliste dans cette figurine, tout doit être compris de manière symbolique. Chez les Kotoko du Tchad, elle était destinée à un culte de possession. Selon Luc de Heusch, "la possession est un des modes d'approche du sacré par le moyen de techniques corporelles débouchant sur l'extase". Elle peut être interprétée comme l'irruption chez un homme ou une femme d'un esprit en quête de serviteur. Un prê¬tre ou devin devra intervenir pour aider la possédée à subir sans danger la ...


Voir la fiche

245,00

Paire de masques d épaules Sukwava Wurkum
Art africain > Masque Africain > Paire de masques d'épaules Sukwava Wurkum

Ex collection privée belge d'art africain J. Putteneers.

Les Wurkum, tout comme les Mumuye, disposent de masques d'épaules appelés Skuwava dotés d'un cou allongé surmonté d'une tête, parfois miniaturisée. Les pièces wurkum sont néanmoins plus expressives que les pièces mumuye.
Ces masques imposants étaient traditionnellement portés au cours de cérémonies de préparation à la guerre mais sont, à l'heure actuelle, liés des rituels de soin et de pluie.
Ces pièces peu courantes proviennent des régions du Nord de la vallée de la Bénoué. La patine est lisse dans les tons café.

Couple de cercueils anthropomorphes Efomba Ntombe dit "Ngata"
objet vendu
Art africain > Statues statuettes > Couple de cercueils anthropomorphes Efomba Ntombe dit "Ngata"

Ex collection privée belge d'art africain C. Cloot.

Nommés Bonganga ou Efombe selon les auteurs, ces cercueils anthropomorphes étaient destinés à accueillir la dépouille de dignitaires de l'ethnie Ntomba.
Les points de vue divergent quant à l'origine exacte de ces cercueils. En effet, Engels les décrit en premier et les attribue aux Ngata qui ne seraient en fait, selon Hulsaert ultérieurement, que des Ntomba vivant dans le village de Wangata wa Ibonga, RDC. D'après Engels, la création de ces pièces funéraires se faisait selon un rituel précis : une association fermée du nom de bonganga constituée d'un sculpteur et d'un groupe d'hommes accompagnés de leurs épouses y oeuvrait pendant plusieurs mois au sein d'un camp provisoire nommé esata dans la forêt, à l'écart du ...

Panier reliquaire Losso
Art africain > Reliquaires > Panier reliquaire Losso

Dans l'art africain, on retrouve chez plusieurs ethnies cette tendance à la création de paniers reliquaires, ainsi il n'est pas rare d'en retrouver des version tantôt évasées comme chez les Luba et Songye, ou des versions plus verticales comme celle-ci.
Dans le panier s'enchevêtrent des éléments de diverses matières. Ici, une statuette anthropomorphe au visage simpliste et à la patine brute partage l'espace avec un morceau de crâne doté de petites cornes et d'autres morceaux de bois et cordages.

Les Losso pratiquaient le culte des ancêtres, il était de bon augure de les honorer afin d'attirer sur soi leur bienveillance. Les pièces losso sont extrêmement rares.


Voir la fiche

340,00

Urne funéraire Bura
objet vendu
Art africain > Terres cuites > Urne funéraire Bura

Ex collection privée française d'art africain.

Pièce antique fournie avec test TL des laboratoires QED.

Les urnes bura se présentent traditionnellement sous forme phallique, symbole de vie, d'éternité, de transmission.
Le visage est stylisé et minimaliste. Les yeux et la bouche constitent en de petites protubérances tandis que le nez, très fin, est une lame qui se projette hors de la pièce. La tête est surmontée d'une sorte de calotte travaillée. Seul le visage est ici représenté, cependant, sur d'autres pièces sont sculptées d'autres parties du corps à connotation maternelle tels que les mamelons ou à connotation héréditaire comme le nombril.
Les terres cuites bura inhérentes à l' art africain furent découvertent il y a moins de trente ans.


Voir la fiche

Vendu





Derniers objets que vous avez consultés :
Art africain - Paris - Bruxelles - Londres

© 2019 - Digital Consult SPRL

Essentiel Galerie SPRL
73 Rue de Tournai - 7333 Tertre - Belgique
+32 (0)65.529.100
rss    facebook