La Porte Dogon, galerie d'art africain, le site de vente en ligne d'Essentiel Galerie: Art premier, art tribal, art primitif
...
Options de recherche


Objets d'art africain :


Les réalisations d’art africain fascinèrent nombre d’artistes et collectionneurs européens au XXe siècle. D’André Breton à Picasso, tous furent saisis d’une fièvre acheteuse qui s’est rapidement répandue dans le milieu. Si ces sculptures revêtent davantage une dimension artistique pour les occidentaux, c’est néanmoins au travers de leur sacralisation rituelle qu’elles se révèlent pour les peuples africains. Leur rôle cérémoniel leur confère en effet une puissance unique qui les distingue des autres formes d’art ethnique. Ces œuvres furent acquises (vendues ou offertes par les autochtones) tout au long du XXe siècle par des ethnologues en mission ou des coopérants coloniaux afin d’être exposées dans les musées, ou intégrées dans des collections privées prestigieuses. C’est l’histoire de ces pièces que nous vous proposons de découvrir à travers notre galerie et notre site web.

Statuettes Ibedji Yoruba
objet vendu
Art africain > Statues africaines > Statuettes Ibedji

Art africain Yoruba.
Sculptées selon les indications de l'Ifa transmises au devin , le babalawo , les statuettes d'art africain Ibedji jouaient le rôle de substitut au décès de l'enfant. Dotées de coiffures tressées agencées en haut chignon, ces statuettes qui se différencient par le sexe, la taille et la coiffure,sont nues,établies sur des socles circulaires, et disposent des profondes scarifications jugales de l'ethnie, de colliers de perles tubulaires autour des hanches et du cou, et de grappes de cauris nouées aux mains.Pigments bleu sur les coiffes. Fissures de dessication. Ces figures d'art tribal africain sont alors traitées comme l'aurait été l'enfant disparu. C'est la mère qui doit en prendre soin ; elle les oignent d'huile et les nourrissent régulièrement. Si elle ...


Voir la fiche

Vendu

Trompe Lulua, Luluwa, Bwanga bwa cibola
objet vendu
Art africain > Objets usuels > Trompe Lulua

Ex-collection art africain belge.
Le sommet de cette trompe africaine munie d'une lanière de transport est constituée d'une statuette associée au culte de fécondité bwanga bwa cibola ayant également cours chez les Luba et Songye voisins. Ces sculptures féminines tribales étaient enduites de libations terreuses avant chaque rite, puis nettoyées. Parée de bracelets, de colliers, la maternité est aussi pourvue d'abondantes scarifications, pratique courante à la fin du XIXe siècle en Afrique centrale. Ces motifs symboliques sont repris sur les parois de l'instrument. Ces marques constituaient des signes de beauté à valeur symbolique, révélateurs de qualité physiques et morales hors du commun. En effet la beauté physique, traduite par les nécessaires chéloïdes, allait de pair avec ...

Petit chapeau Juju Bamileke / Juju Hat
objet vendu
Art africain > Objets usuels > Chapeau Juju

Les Somptueuses coiffes Bamileke dans l'art africain traditionnel. Cette parure africaine de prestige, portée par les notables, arbore des plumes d'un ton bleu.
C'est à l'occasion de la danse de l'éléphant, tso ,que les membres de la société Kuosi , Kwosi , arboraient ces impressionnantes coiffes. Elles étaient portées au-dessus d'un costume multicolore constitué d'un grand masque perlé doté de larges oreilles circulaires , mbap mteng ,d'une étoffe de tissu, ndop , ornée de fourrure de singe et d'une ceinture en léopard. Ces danses se produisaient au cours de cérémonies festives et de funérailles. Les chapeaux étaient autrefois confectionnés avec des plumes de perroquet,aujourd'hui de pintades sauvages, dont la rareté entraînait un coût élevé. Les plumes sont fixées à des ...

Masque Baoulé Nda Biface
Art africain > Masque africain > Masque Baoule

Ex-collection art africain française.
Ce masque africain Baoulé à deux visages que les coiffures différencient est sculpté à partir d'un volume arrondi. Cette sculpture tribale évoquerait la complémentarité homme-femme, mais ausi celle, bénéfique, des jumeaux. Masque lié aux cérémonies de divertissement du culte ndoma, sa surface est couverte d'une épaisse patine croûteuse. Les marques en relief, ngole,représentent les scarifications de l'ethnie. Ces masques portraits des Baoulé, ndoma , qui font partie de l'une des plus anciennes traditions artistiques baoulé et représentent fréquemment un personnage idéalisé , possèdent la particularité de se manifester à la fin des cérémonies de danses de divertissement.Ces dernières sont nommées, selon les régions, bedwo , ngblo , mblo , ...


Voir la fiche

350,00

Fétiche Songye Nkisi
Art africain > Fétiches > Fétiche Songye Nkisi

Ex collection privée belge d'art africain Jan Putteneers.
Pièce sur laquelle on retrouve les constantes graphiques de l'art tribal africain des Songye : bouche portée en avant, nez en triangle.
La charge magique est symbolisée par une corne placée sur le sommet de la tête.
Pièce désacralisée, la corne a été cassée. Des plumes sont encore visibles autour la corne, vestiges des libations pratiquées sur ce fétiche.
Deux colliers encerclent le corps ainsi qu'un morceau de cuir.
Originaires du Shaba en République démocratique du Congo, les Songye sont apparentés aux Luba avec lesquels ils partagent des ancêtres communs.


Voir la fiche

450,00

Masque cimier Gelede
objet vendu
Art africain > Masque africain > Masque cimier Gelede

Masque africain lié aux cérémonies du Gelede du sud-ouest du Nigéria, il est composé d'un large casque représentant une tête coiffée d'une scène allégorique complexe. Des personnages dont l'un adopte une position acrobatique sont juchés sur un serpent discoïde. La gueule du reptile enserre l'un des sauriens placés à l'arrière de l'objet. Les physionomies des personnages, yeux globuleux et profondes incisions sur le visage, sont caractéristiques du style Yoruba. Sous la patine sacrificelle croûteuse,des teintes polychromes sont encore visibles. Une particularité dans l'art africain,le culte Gelede est devenu un patrimoine contemporain, sur base des traditions ancestrales: l'Unesco l' a inscrit au PCI ( Patrimoine Culturel Immatériel de l'humanité) en 2008 .

Concernant les ...


Voir la fiche

Vendu

Chapeau Juju Bamileke / Juju Hat
objet vendu
Art africain > Objets usuels > Chapeau Juju

Les Somptueuses coiffes Bamileke dans l'art africain traditionnel. Cette parure africaine de prestige, portée par les notables, arbore des plumes d'un ton beige.
C'est à l'occasion de la danse de l'éléphant, tso ,que les membres de la société Kuosi , Kwosi , arboraient ces impressionnantes coiffes. Elles étaient portées au-dessus d'un costume multicolore constitué d'un grand masque perlé doté de larges oreilles circulaires , mbap mteng ,d'une étoffe de tissu, ndop , ornée de fourrure de singe et d'une ceinture en léopard. Ces danses se produisaient au cours de cérémonies festives et de funérailles. Les chapeaux étaient autrefois confectionnés avec des plumes de perroquet,aujourd'hui de pintades sauvages, dont la rareté entraînait un coût élevé. Les plumes sont fixées à des ...

Masque Ligbi/Djimini du Dô Siginkuru-Ayna
Art africain > Marionnettes > Masque Ligbi/Djimini du Dô Siginkuru-Ayna

Les masques africains et l'influence musulmane
Etablis en Côte d'ivoire, mais aussi au Ghana, les Ligbi , islamisés, ont cependant subi l'influence de la sculpture tribale Senoufo, puisqu'ils chargeaient des Senoufo ou des Mandé de sculpter leurs masques. Les Djimini, quant à eux, sont des Sénoufo habitant la région de Dabakala. C'est la raison pour laquelle leurs masques liés à la société du do dont les danses étaient généralement supervisés par les Ligbi sont empreints de ces influences réciproques. Cette tradition masquée, partagée par les Djimini, a été conservée pour se manifester lors des fêtes religieuses de l' aïd-el-fitr et de l' Aïd el Kébir (fête du mouton) accompagnées de sacrifices et de chants, et symbolisant de cette façon la rupture du jeûne. Juste avant ...

Masque heaume Bobo janiforme
objet vendu
Art africain > Masque africain > Masque Bobo

Masque africain janiforme agrémenté d'une polychromie dont une patine brune a terni la vivacité, il arbore une crête arrondie agrémentée de motifs triangulaires. Ces derniers symbolisent les amulettes magiques des Bobo.Les masques sont repeints à chaque nouvelle saison de danse. Des caractéristiques communes sont à noter avec certains masques-heaumes des Markha, autre ethnie mandingue. Ces lourds masques, dont la conception s'articule généralement autour d'un casque hémisphérique doté d'une crête ou d'excroissances cornues se produisaient lors de rituels agricoles afin de rétablir l'équilibre de la terre. Leur signification était révélée au cours de l'initiation des jeunes garçons. Peuple mandingue dont la plus grande partie vit à l'est du Burkina Faso, mais aussi au sud du Mali, la ...

Statue maternité Hemba
objet vendu
Art africain > Statues africaines > Statue Luba Hemba

Cette statue d'art africain Hemba dont les caractéristiques sont proches des créations Luba, personnifie un ancêtre féminin. Etablie sur des membres inférieurs courts et trapus,en position écartée, elle est représenté juchée sur le dos d'un personnage, esclave ou ennemi assujetti. Il émane une assurance paisible de cette effigie à la fois associée aux statues "singiti" par le collier de barbe, attribut de l'ancêtre masculin. Témoin du lignage, l'ombilic saillant nommé difu, soit "segment de lignage" est mis en valeur par les scarifications en pétales. Une tête majestueuse aux traits académiques soigneusement sculptés n'est pas sans évoquer les oeuvres du Maître de Buli. La coiffe portée à l'arrière de la tête dispose d'un motif cruciforme.
Les Hemba sont un ...


Voir la fiche

Vendu

Porteuse de coupe Yoruba
Art africain > Statues africaines > Statue Yorouba

Les porteuses de coupe dans l'art africain traditionnel du Nigéria. La statue de prêtresse d'Orunmila, évocation de maternité et de fécondité, est assise et soutient une coupe ornée de visages et surmontée d'un volatile . Les visages tels des masques représentent généralement le dieu de la divination, tandis que l'oiseau symboliserait également l'univers occulte.
Patine sombre satinée. Légers résidus polychromes sur le couvercle. La société yoruba est très organisée et dispose de plusieurs associations dont les rôles varient. Alors que la société masculine egbe renforce les normes sociales, l' aro fédère les agriculteurs. Le gelede a des visées davantage ésotériques et religieuses. Les notables se réunissent, eux, en une société appelée esusu . Des coupes à offrandes , dont ...


Voir la fiche

440,00

Statue Songye
objet vendu
Art africain > Statues africaines > Statue Songye

Ex-collection art africain belge.
Le Nkisi , nkishi (pl. mankishi ) est un fétiche protecteur des Songye qui, sur cet exemplaire, est doté d'un visage qui emprunte les traits du masque africain Kifwebe des Songye. Son corps se résume à un bloc quadrangulaire dont les bras sont plaqués sur le buste, mais également de bâtonnets articulés fixés au bloc central par des cordelettes. Attachée au cou, une épaisse collerette constituée de brins de raphia, de nattes en fibres végétales et en textile recouvre le volume de l'objet. Un double rang de perles tubulaires pare le cou du fétiche. Ces fétiches de protection destinés aux habitations sont parmi les plus prisés d'Afrique. Le Nkisi joue le rôle de médiateur entre dieux et hommes. Les exemplaires de grande taille sont la propriété ...


Voir la fiche

Vendu

Masque cimier Ekoi/Ejagham
Art africain > Masque africain > Masque Ekoi

Ex-collection art tribal française.
Ce type de masque africain céphalomorphe, qui représenterait la tête trophée d'un ennemi, se rencontre chez les Efik, les Kéaka, les Banyang, les Boki, Ibibio, etc...Provenant de Calabar, ces masques africains furent originellement produits par les Ekoi (Ejagham) et furent acheminés dans l'ensemble de la région de la Cross River au sud-est du Nigéria. Dès le XVIIe siècle les populations locales subirent l'influence européenne à travers les transactions commerciales et le naturalisme de leurs sculptures semble en découler. D'une base cylindrique en vannerie s'élève une tête de bois recouverte de peau animale, à l'origine un crâne humain, et disposant d'une coiffure dans laquelle des cheveux humains ont été fixés à l' aide d'une colle végétale. La ...


Voir la fiche

350,00

Masque Songye Kifwebe
objet vendu
Art africain > Masque africain > Masque Songye

Ex-collection art africain française.
Cet exemplaire de masque africain Songye, le kikashi , dispose d'yeux saillants, évidés, étirés vers les tempes et d'une crête naso-frontale absente. La bouche tubulaire dispose d'un orifice. Des stries parallèles sont creusées sur la surface du bois, symbolisant le plumage et le lien avec la mort. L'effet spectaculaire est renforcé par la bichromie blanc/rouge néanmoins usée par le temps.Des zones d'abrasion et de légers manques sont à noter. Trois variantes de ce masque Kifwebe( pl. Bifwebe) ou "chasser la mort"(Roberts) se distinguent :  le masculin (kilume) généralement avec une haute crête, le féminin (kikashi) avec une crête très basse voir absente, et enfin le plus grand incarnant la puissance (kia ndoshi). Ce type de masque, encore utilisé ...


Voir la fiche

Vendu

Masque Dogon Kanaga
Art africain > Masque africain > Masque Dogon

Art africain chez les Dogon
Dans les rites funéraires, les membres de la société Awa , dansent avec les masques sur le toit de la maison du mort, pour conduire son âme (nyama) à son repos éternel et pour défendre les vivants. Le masque Kanaga est également employé pour protéger les chasseurs de la vengeance de la proie qu'il a tuée. Cet exemplaire est conçu d'après une structure récurrente : une planche centrale verticale dotée de "doubles bras" solidement fixés par des lanières de cuir, et dont les extrémités sont dirigées vers le haut et vers le bas. Des motifs géométriques relevés de pigments sombres sont peints sur sa surface, tranchant avec l'enduit blanchâtre sous-jacent . La bouche conique rappelle le bec d'un oiseau. Surface sèche, granuleuse et mate. En préliminaire aux ...


Voir la fiche

380,00

Monnaie Dadiya/Tula Nigéria
objet vendu
Art africain > Monnaies > Monnaie Dadiya/ Tula

Ex-collection art africain française.
Cette épée dont la lame se dédouble dispose d'un pommeau se divisant en cinq branches dans sa partie supérieure, et deux inférieures enserrant la lame. L'extrémité des branches externes s'achève en volutes, tandis que les trois centrales présentent un sommet arrondi. Cette arme provient des Dadiya du nord-est du Nigéria, et son usage se métamorphosa au fil du temps en monnaie d'échange. En Afrique, avant la période coloniale, les paiements n'étaient jamais effectués en pièces de monnaies .Les transactions se faisaient au moyen de cauris, perles, bétail, noix de kola, mais aussi les métaux, dont le fer plus particulièrement. Ces monnaies primitives servaient lors d'échanges commerciaux, sociaux, pour les dots en particulier, mais pouvaient aussi ...


Voir la fiche

Vendu

Sommet de canne ivoire Kongo Yombé Mvwala
Art africain > Statues africaines > Ivoire Kongo

Statues et objets de pouvoir dans l'art africain Kongo
Cette sculpture africaine en ivoire produite par les Yombé, issus du royaume Kongo, représente un diginitaire dévoilant sa dentition traditionnellement limée en mâchant une plante sacrée aux vertus hallucinogènes, le munkwisa , ce qui symboliserait la puissance du chef et sa capacité à communiquer avec les ancêtres fondateurs. Il dispose par ailleurs d'une corne à remèdes. Ivoire patiné. Cette statuette, sommet d'un chasse-mouches ou de la canne mvwala des Kongo intégrait les régalia, objets de prestige des chefs, et assurait la légitimité de son détenteur par son ornementation codifiée. Acquis par Guy Mercier,consultant pour le groupe Solvay, qui entreprit au début du XX° siècle de rassembler une vaste collection d'art ...

Masque-cimier Bambara Ci Wara
objet vendu
Art africain > Masque africain > Masque Ci Wara

Les Ti-wara dans l'art africain.
Ce serait un animal - génie appelé Ciwara qui aurait appris aux Bambara à cultiver la terre. Ces derniers se remémorent le mythe à travers la représentation stylisée d'une antilope hippotrague, dont l'appellation ci wara signifie "fauve de la terre". Ornée sur la tête et les flancs de lamelles de cuivre gravées au repoussé , les oreilles et le museau sont en outre agrémentés de pompons de fil de coton. Le sommet des cornes inclinées vers l'arrière est également gainé de cuir et de crin. Ces caractéristiques permettent de l'attribuer aux canons stylistiques de la région de Ségou. Patine brune mate et veloutée. Portés au sommet du crâne et maintenus en place par une sorte de petit panier, ces cimiers accompagnaient les danseurs au cours des rituels du ...


Voir la fiche

Vendu

Chaise à palabre Senoufo
objet vendu
Art africain > Tabourets, chaises, trônes > Chaise à palabre Senoufo

Que serait le mobilier d'art africain sans leurs chaises à palabre.
Très belle chaise Senoufo dôtée d'une patine miel foncé.
Finement sculptée, le dossier est décoré d'un reptile. Les réparations indigènes attestent de l'ancienneté de la pièce.


Voir la fiche

Vendu

Souhaitez-vous masquer les objets vendus ? si oui, cliquez ICI
Pipe Kuba
objet vendu
Art africain > Objets usuels > Pipe Kuba

Objets d'ostentation dans l'art africain kuba
Objet de prestige, cette pipe est composée d'un fourneau céphalomorphe dont l'intérieur est tapissé de feuilles de métal. Deux jambes, de part et d'autre, équilibrent l'objet. Un petit embout en bois achève le large tuyau. De fins clous en laiton soulignent le contour de la tête et le sommet de l'arête nasale, évoquant le raffinement des masques Kuba. Au début du XVIIe siècle, la culture et l'usage du tabac auraient été introduits en Afrique centrale par les Portugais. Selon Frobenius, les hommes du sous-groupe pyaang chez les Kuba attachaient une grand importance à ces objets décorés qui accompagnaient leurs déplacements et dont les femmes Kuba faisaient également grand usage. La société kuba extrêmement organisée et hiérarchisée ...


Voir la fiche

Vendu

Porte de grenier Baoulé
objet vendu
Art africain > Portes et volets > Porte de grenier Baoule

L'art africain au coeur de la vie quotidienne.

Comme de nombreux peuples en Afrique, les Baoulés décorent les portes de grenier en s'impirant du mythe fondateur afin de protéger les récoltes.
On retrouve sur cette porte une représentation de statue royale avec une riche décoration inspirée du monde animal.
Une soixantaine de groupes ethniques peuplent la Côte d'Ivoire, dont les Baoulé,au centre, Akans venus du Ghana, peuple de la savane, pratiquant la chasse et l'agriculture tout comme les Gouro dont ils ont emprunté les cultes et les masques. On peut remarquer que leur artisanat n'est pas effrayant. Les conditions de vie des Baoulé sont certainement parmi les meilleures de tout le pays et cela se lit sur leurs masques sereins et leur statuaire sophistiquée.


Voir la fiche

Vendu