La Porte Dogon, galerie d'art africain, le site de vente en ligne d'Essentiel Galerie: Art premier, art tribal, art primitif
...
Options de recherche


Objets d'art africain:


Les réalisations d’art africain fascinèrent nombre d’artistes et collectionneurs européens au XXe siècle. D’André Breton à Picasso, tous furent saisis d’une fièvre acheteuse qui s’est rapidement répandue dans le milieu. Si ces sculptures revêtent davantage une dimension artistique pour les occidentaux, c’est néanmoins au travers de leur sacralisation rituelle qu’elles se révèlent pour les peuples africains. Leur rôle cérémoniel leur confère en effet une puissance unique qui les distingue des autres formes d’art ethnique. Ces œuvres furent acquises (vendues ou offertes par les autochtones) tout au long du XXe siècle par des ethnologues en mission ou des coopérants coloniaux afin d’être exposées dans les musées, ou intégrées dans des collections privées prestigieuses. C’est l’histoire de ces pièces que nous vous proposons de découvrir à travers notre galerie et notre site web.

Statuette équestre Yoruba en ivoire
objet vendu
Art africain > Cavalier > Statuette équestre Yoruba en ivoire

Ex collection privée belge d'art africain Jan Putteneers.

Les représentations de cavaliers sont très fréquentes dans l'art africain yoruba, et pour cause, il s'agit du thème central de l'histoire nommée "La mort et le cavalier du roi".
Cette fiction raconte les funérailles du défunt roi d'Oyo, ancien état africain fondé au XVème siècle, voisin du royaume de Dahomey, et la tradition selon laquelle son cavalier, Elesin, doit se suicider dans les trente jours suivant le décès du roi afin de suivre en bonne et due forme le dogme religieux yoruba. La mort du cavalier est en effet destinée à garantir au roi un sauf conduit vers sa nouvelle demeure.

Elesin, un homme simple profitant de la vie, se voit investi d'une mission dont il ne veut pas et finit par ...

Grande pipe en bronze Tikar
objet vendu
Art africain > Pipes > Grande pipe en bronze Tikar

Ex collection privée française d’art africain.

Le manche de la pipe est constitué de deux personnes qui incarnent la suite royale tandis que le foyer de forme anthropomorphe représente, lui, le couple royal.
Chaque élément est travaillé en détails. Les faciès sont typiques de l'art tikar, en effet, les personnages présentent des visages plutôt axés sur le réalisme que sur la stylisation. Ils disposent d'yeux globuleux, de nez imposants et de traits arrondis.
Les Tikar sont un peuple pygmée que l'on retrouve dans l'Ouest camerounais. Le peuple tikar est une population nouvelle, métissée car traditionnellement conquérante. Ils se soumettent au système de chefferies traditionnelles, insérées au sein de plus larges royaumes historiques. Leur implantation est ...


Voir la fiche

Vendu

Cavalier Yoruba Elesin Sango
objet vendu
Art africain > Cavalier > Cavalier Yoruba Elesin Sango

Les représentations de cavaliers sont très fréquentes dans l'art africain yoruba, et pour cause, il s'agit du thème central de l'histoire nommée "La mort et le cavalier du roi".
Cette fiction raconte les funérailles du défunt roi d'Oyo, ancien état africain fondé au XVème siècle, voisin du royaume de Dahomey, et la tradition selon laquelle son cavalier, Elesin, doit se suicider dans les trente jours suivant le décès du roi afin de suivre en bonne et due forme le dogme religieux yoruba. La mort du cavalier est en effet destinée à garantir au roi un sauf conduit vers sa nouvelle demeure.
Elesin, un homme simple profitant de la vie, se voit investi d'une mission dont il ne veut pas et finit par décevoir le peuple yoruba qui place en lui de hautes attentes.

Les ...


Voir la fiche

Vendu

Grande statue Bangwa Lefem
Art africain > Statues statuettes > Grande statue Bangwa Lefem

La renommée de l'art bangwa dans l' art africain provient surtout de leur statuaire dont les oeuvres majeures sont les sculptures commémoratives des rois, des reines, des princesses et des serviteurs titrés, ainsi que des parents des jumeaux.

Les Bangwa sont réunis en un petit royaume au sein de l'importante peuplade bamileke à l'Ouest du Cameroun. On observe l'influence des Bamileke sur la statuaire bangwa dans laquelle on retrouve le même type de traits faciaux et de morphologie bien que les perles ne soient pas utilisées.
La position du corps est classique, avec les membres inférieurs et supérieurs fléchis.
Typiques du pays bamileke, les statues bangwa représentent souvent la fécondité mais aussi la puissance et la combativité. Elles sont souvent positionnées ...


Voir la fiche

Faire offre

1900,00

Fétiche Jukun
Art africain > Statues statuettes > Fétiche Jukun

Ex collection privée belge d'art africain Emile Robyn.

Stylistiquement très proches des Wurkum et des Mumuyé, on retrouve un corps droit figé avec les bras en Z.
Une patine crouteuse rougeâtre recouvre cet objet qui se termine par une pointe en fer.
Il s’agit de statuettes de protection que l’on plantait devant les champs afin de s’assurer la bienveillance des anciens.

C’est le grand-père d’Emile, Abel Robyn, qui débuta la collection en 1850. Celle-ci fut transmise sur trois générations.
Au décès d’Abel en 1895, son fils, Jérôme Robyn hérita de cette collection qu’il continua à augmenter jusqu’à sa mort en 1968. Emile Robyn hérita de son père et continua à étendre cette magnifique collection au fil de ses achats qui ne se firent qu’auprès ...


Voir la fiche

950,00

Paire de cavaliers Sao
objet vendu
Art africain > Cavalier > Paire de cavaliers Sao

Ex collection privée française d'art africain.

Les œuvres d’inspiration sao kotoko sont majoritairement empreintes du monde équestre.
Au sein de l’ethnie, de petits exemplaires de cavaliers généralement en bronze sont fondus et portés comme des talismans. Ils sont considérés avant tout comme un remède pour lutter contre la possession par les mauvais esprits.
Le cheval représente l’esprit de la personne qui est possédée, tandis que le génie qui la possède est symbolisé par le cavalier.
La particularité de ces petites pièces est le manteau de cuir rembourré qui couvre la structure métallique. Seuls dépassent les pieds et la tête de la monture ainsi que la tête du cavalier. Cette version couverte de cuir est plus rare que les petits cavaliers en bronze ...


Voir la fiche

Vendu

Tambour rituel Baoulé
objet vendu
Art africain > Djembe TamTam Tambour percussion > Tambour Baoule

Ex collection privée belge d’art africain A. Colmant.

Ce tambour rituel est constitué de trois parties distinctes : une base rectangulaire dont les flancs sont agrémentés de motifs géométriques forme la base du tambour.
On retrouve sur l’avant de la pièce un couple de statuettes Blolo Bian et Blolo Bla. Dans la croyance Baoulé, il existe un univers invisible parallèle au nôtre où tout individu est marié dès sa naissance à un conjoint mystique. Ces personnages ont les mains sur l’abdomen afin de souligner l’importance de la transmission de la vie.
La dernière partie de l’objet est le tambour en lui-même. Son usage est réservé au devin qui par l’usage de l’instrument communique avec le conjoint mystique afin de solliciter son aide ou sa clémence.


Voir la fiche

Vendu

Grande porteuse de coupe Luba
objet vendu
Art africain > Statues statuettes > Grande porteuse de coupe Luba

L'art africain chez les Luba.

Le personnage est agenouillé et présente une coupe.
Cette pièce se démarque par ses dimensions imposantes.
Son faciès rappelle, par certains traits, le courant porté par le maître de Buli. Cette terminologie désigne un ensemble de pièces luba (statues, tabourets) présentant un style particulier reconnaissable. Le fait de pouvoir attribuer à un sculpteur ou un groupe très restreint de sculpteurs un ensemble de pièces, reste une exception dans l'art africain où l'écrasante majorité des pièces est d'origine anonyme.
On retrouve le visage porté en avant en moue, mais surtout la coiffe typique en arrière. La pièce est dotée d'une patine brune laissant apparaître le bois naturel.

Les Luba (Baluba en tchiluba) sont un peuple ...

Coq Okpa Benin Bini Edo
objet vendu
Art africain > Bronze art africain > Coq Okpa Benin Bini Edo

Ex collection privée anglaise d'art africain.

Le coq est un animal totémique dans la culture bénin. On en retrouve un bel exemple dans cette pièce constituée d'une grande représentation de cet animal, accompagné de figures plus petites tout autour sur la base circulaire gravée de motifs géométriques.
Les bronzes bénins sont sans doute parmi les plus célèbres de l'art tribal d'Afrique Noire. Ils ont en effet été en grande quantité accaparés par les musées occidentaux, en particulier dès le début du XXème siècle. Cette période n'est pas anodine car en ce temps là, le gouvernement britannique mettait sous pression l'oba, roi de l'ethnie, pour des raisons économiques. Dans ce contexte et à la suite de l'assassinat d'un jeune consul britannique ainsi que de sa délégation, ...


Voir la fiche

Vendu

Souhaitez-vous masquer les objets vendus ? si oui, cliquez ICI
Paire d emblèmes Opa Orisa Oko Yoruba
objet vendu
Art africain > Monnaies > Monnaie Yoruba

Ex collection privée d'art africain Emile Robyn (Bruxelles, Belgique).

Pièces acquises en 1874 dont la valeur estimée en salle de vente est actuellement de 20 000€.
Divinité de l’agriculture, Orisa-Oko reçoit un culte par l’intermédiaire de ses prêtresses. Fabriqués par les forgerons de la ville d’Irawo, ville où l’Orisa est supposée s’être manifestée la première fois, ces emblèmes cultuels sont issus du métal des lames de houes dont se servent les agriculteurs pour labourer leurs champs.
Celles-ci sont apportées par les femmes initiées au culte auquel ces emblèmes sont exclusivement consacrés.
Comme les plantes dont ils sont le gardien et le protecteur, ils n’ont qu’un pied qui s’enfonce dans la terre.

C’est le grand-père d’Emile, Abel Robyn, qui ...

Trône Fang
objet vendu
Art africain > Chaise > Trône Fang

Ex collection privée française d'art africain.

Très célèbres pour leur statuaire, les Fang diposent aussi de nombreux objets du quotidien et objets usuels décorés, comme en témoigne ce trône dont l'assise circulaire est portée par trois têtes cariatidiques aux traits typiquement fang.
Le front bombé, les petits yeux circulaires en projection et la mâchoire prognathe sont des éléments identiques à ceux retrouvés sur leurs statues et gardiens de reliquaires.
Les pieds arqués se terminent par un placage de feuilles métalliques.
Au sommet du dossier, on retrouve également une tête similaire.
L'ethnie Fang, établie dans une région s'étendant de Yaoundé au Cameroun jusqu'à Ogooué au Gabon, n'a jamais eu d'unité politique. La cohésion des clans était ...


Voir la fiche

Vendu

Statue Mfo Bamileke
objet vendu
Art africain > Statues statuettes > Statue Mfo Bamileke

Ex collection privée française d'art africain.

Cette statue représente le Mfo ou chef.
Sur son genou droit, son héritier l'accompagne.
Le chef est assis sur un tabouret de style okou. À ses pieds, un bol est disposé pour recevoir les offrandes. Le faciès du personnage est large et doté de traits épais et arrondis à l'instar des masques bamoun perlés très célèbres dans l'art africain. Le personnage porte une coiffe tout à fait particulière.

Le pays Bamiléké est constitué d'une mosaïque de petites et moyennes chefferies qui se sont formées par segmentation à partir de quelques chefferies de base, dont les plus importantes sont les Baleng et Bandjoun. L'organisation socio-politique est également centralisée. Le Mfo ou chef exerce l'autorité ...


Voir la fiche

Vendu

Cache sexe Kirdi
objet vendu
Art africain > Objets usuels > Cache sexe Kirdi

La séduction au centre de l'art africain.
Ces caches sexe sont réalisés à l'aide de coton tressé et de perles multicolores. Ceux-ci sont utilisés lors des grandes cérémonies non pas dans le but de cacher le sexe des jeunes filles mais dans un jeu de séduction pour attirer les regards masculins.
Au nombre d’environ cent mille, les Kirdi forment une population vivant de l'agriculture dans une succession de petits hameaux autonomes situés dans les zones montagneuses proches de Garoua au nord du Cameroun. Les Kirdi ont produit de nombreux petits objets en cuir ou en métal et usuels tels le cache sexe féminin.


Voir la fiche

Vendu

Lit Bamileke
Art africain > Lit > Lit Bamileke

Ce lit bamileke est taillé dans une pièce de bois unique.
La partie supérieure est décorée d'un animal tandis que les parties porteuses sont constituées de têtes et de personnages aux traits typiquement bamileke et rappellent l'éléphant. Les visages sont relativement imposants et agrémentés d'yeux larges. Les oreilles se détachent sur le même plan que le visage. Les nez sont aplatis.
L'entièreté de la pièce est couverte d'une patine sombre et lisse.

Chez les Bamilekes comme dans d'autres groupes ethniques, les objets d'art témoignaient de la position de leur propriétaire dans la hiérarchie de la société. Ainsi, les matériaux et les formes des objets variaient selon le statut social. Le roi bamileke, également appelé fon, garant de la fertilité des sols et de ...


Voir la fiche

850,00

Jarre Djenne
Art africain > Jarre > Jarre Djenne

Ex collection privée française d'art africain.

Il s'agit d'une jarre d'inspiration djenne, cette culture s'étant éteinte il y a de ça plusieurs siècles. Elle dispose d'une base élargie qui lui permet de se maintenir en équilibre. Le sommet est percé d'une cavité circulaire. Elle est couverte d'une vive patine rouge orangé.

Les anciens sites djenne se trouvant tous en zone inondable, les habitants trouvent depuis toujours des pièces de terre cuite qui affleurent lorsque les eaux se retirent.
Les objets issus de recherches archéologiques ou simplement découverts fortuitement proviendrait d'une culture s'étant développée du VIIIème au XVIIIème siècle.

La forte fragmentation des terres cuites est toujours sujette à débat. En effet, les dégâts du temps ...


Voir la fiche

390,00

Porte de case Mossi
Art africain > Portes volets > Porte de case Mossi

Les portes de l'Ouest africain se déclinent toutes sous la même forme : des charnières sur la partie droite et un loquet plus ou moins grand sur la gauche.
Selon les pièces, elles peuvent être le support de l'expression créatrice des sculpteurs qui les ornent parfois de multitudes de personnages, animaux et scène mythologiques. Ces décorations ont une vocation décorative mais également apotropaïque.

La société mossi a été structurée et hiérarchisée par ses envahisseurs dès le XVème siècle. Les deux populations se mélangèrent et eurent descendance au cours des décénies. L'appellation Nakomse désigne les descendants des artistocrates cavaliers islamisés parmi lesquels on choisissait toujours les chefs politiques. Les chefs religieux étaient quant à eux toujours issus de ...


Voir la fiche

350,00

Porte de grenier Baoulé
objet vendu
Art africain > Portes volets > Porte Baoule

Ex collection privée française d'art africain Colmant.

Comme de nombreux peuples en Afrique, les Baoulés décorent les portes de grenier en s'impirant du mythe fondateur afin de protéger les récoltes. De façon générale, ils sont réputés pour le soin qu'ils apportent à la décoration de leurs objets usuels.
L'origine du nom "Baoulé" vient de "Bauli" signifiant "le fils est mort", référence à la légende selon laquelle Aba Pokou, alors reine, aurait sacrifié son fils pour permettre à son peuple de traverser une rivière au cours XVIIIème siècle dans le but de s'installer dans une région de mines d'or.


Voir la fiche

Vendu

Maternité Bambara
Art africain > Maternites > Maternité Bambara

Ex collection privée française d'art africain.

Cette maternité bambara brille par sa verticalité et la solennité de son expression. Les traits sont allongés comme souvent dans la statuaire bambara et dans celle de leurs proches voisins, les Dogon.
La haute coiffe décorée laisse pendre deux nattes.
Thèmes récurrents dans l'art africain, la fécondité et l'allaitement sont ici abordés par l'allaitement des deux nourrissons à cette poitrine imposante.
La patine est globalement lisse, d'un brun assez saturé.
Généralement conservé dans une case à l’abri des regards, cet objet était sorti lors des cérémonies d’initiation des jeunes filles et occasionnellement quand une femme souhaitait de l’aide pour favoriser sa fertilité.

On retrouve les ...


Voir la fiche

625,00

Masque Guéré
Art africain > Masque Africain > Masque Guéré

Ex collection privée belge d'art africain Edouard Bonhomme.

Très semblable aux masques Bété, ce masque Guéré est très stylisé et dispose d'éléments portés en projection.
Les yeux tubulaires se détachement fortement du visage tout comme la bouche et deux petites cornes. Les oreilles pointues sont couvertes de kaolin. Le front est bombé.

Exhibés au cours de cérémonies funéraires, ces masques "détectives" ont pour vocation de désigner les coupables.

Les Guéré sont une ethnie issue d'une région forestière le long de la frontière Ouest de la Côte d'Ivoire. Ils font partie d'une peuplade plus large du nom de Wé comprenant également l'ethnie Wobé avec laquelle les Guéré ont en commun nombre de coutumes et de croyances.


Voir la fiche

365,00

Jarre Djenne
Art africain > Jarre > Jarre Djenne

Les anciens sites djenne se trouvant tous en zone inondable, les habitants trouvent depuis toujours des têtes qui affleurent lorsque les eaux se retirent.
Les objets issus de recherches archéologiques ou simplement découverts fortuitement proviendrait d'une culture s'étant développée du VIIIème au XVIIIème siècle.

La forte fragmentation des terres cuites est toujours sujette à débat. En effet, les dégâts du temps et de l'enfouissement ont certes joué un rôle mais il semblerait également que ces objets d'art païens aient été victimes d'une destruction brutale systématique. Il apparaît pourtant que l'islamisation de l'Ouest africain ait été très superficielle et n'ait donc pas pu empêcher les cultes animistes.

Les terres cuites djenne sont probablement les pièces en ...


Voir la fiche

350,00

Statue perlée Bangwa
Art africain > Statues statuettes > Statue perlée Bangwa

Dans l'art africain, les oeuvres en pays Bamiléké se démarquent par un usage régulier de perles pour décorer non seulement leurs masques mais aussi leurs statues.
Outre les perles, ces exemples font usage massif de cauris dans leur décoration. On en dénombre plusieurs milliers sur le corps.
En qualité de statue Bangwa, il s'agit d'une statue royale que l'on peut attribuer à un des neuf royaumes Bangwa situés dans l'ouest du pays Bamiléké.
La statue est marquée d'une forte polychromie. Elle permet ainsi d'identifier la chefferie à laquelle elle est attribuée.
La position du corps, en très bon état, est classique avec les membres inférieures et supérieurs fléchis. Dans la main droite, une tabatière. Une coiffe toujours très élaborée. Le cou est décoré d'une série ...


Voir la fiche

Faire offre

3750,00