La Porte Dogon, galerie d'art africain, le site de vente en ligne d'Essentiel Galerie: Art premier, art tribal, art primitif
...
Options de recherche


Objets d'art africain :


Les réalisations d’art africain fascinèrent nombre d’artistes et collectionneurs européens au XXe siècle. D’André Breton à Picasso, tous furent saisis d’une fièvre acheteuse qui s’est rapidement répandue dans le milieu. Si ces sculptures revêtent davantage une dimension artistique pour les occidentaux, c’est néanmoins au travers de leur sacralisation rituelle qu’elles se révèlent pour les peuples africains. Leur rôle cérémoniel leur confère en effet une puissance unique qui les distingue des autres formes d’art ethnique. Ces œuvres furent acquises (vendues ou offertes par les autochtones) tout au long du XXe siècle par des ethnologues en mission ou des coopérants coloniaux afin d’être exposées dans les musées, ou intégrées dans des collections privées prestigieuses. C’est l’histoire de ces pièces que nous vous proposons de découvrir à travers notre galerie et notre site web.

Couple primordial Luba
Art africain > Statues africaines > Statues Luba

Ex-collection art africain espagnole.
Sceptres, statuettes d'ancêtres, objets de divination dans l'art primitif des Luba. Les Luba se sont principalement établis dans la vallée de l'Upemba et le long des rives de la Lualaba. Ce couple de figures androgynes, aux longs bras et jambes entremêlés, se font face à face. Un diadème aux motifs losangiques délimite un front traditionnellement rasé. Ces statuettes étaient rituellement huilées en hommage aux ancêtres. Erosions. Patine sombre.
Selon P. Nooter,  ces figures représentaient également l'épouse du devin, ce qui souligne son importance dans le processus de divination bilumbu .  Selon certains Luba cependant,  bien que femme, elle représenterait le premier devin Luba, et serait aussi une allégorie de la royauté liée à la ...


Voir la fiche

350,00

Couple de statuettes Ibedji Yoruba
Art africain > Statues africaines > Jumeaux Yoruba

Ex-collection art africain espagnole.
Les "abiku", parures à visée protectrice, se déclinent ici en colliers colorés ainsi qu'une chaîne constituée de cauris qui unit les statuettes-poupées "ere" (statues), évocation de jumeaux. Leur coiffure est formée de tresses rassemblées en un chignon conique. Les mains sont placées sur les hanches. Surface lisse et satinée, incrustations sombres résiduelles. Dans la langue du peuple Yoruba, ibeji signifie jumeau : ibi pour né et eji pour deux. Ils représentent la figure d'un jumeau décédé. Cet ibedji est alors traîté comme l'aurait été l'enfant disparu. C'est la mère qui doit s'occuper de lui ; elle peut le laver et le nourrir régulièrement. Si elle meurt, c'est le jumeau restant qui prend le relais. Il arrivait également qu'un homme ...


Voir la fiche

350,00

Masque heaume Kuba / Kété
objet vendu
Art africain > Masque africain > Masque Kuba

"Le peuple de l'éclair" et l'art tribal africain
Malgré la présence de critères rappelant les grands masque royaux Kuba, ce masque africain est doté de cornes qui permettrait de l'identifier comme une variante des masques Ngulungu (antilope). Il apparaissait à l'occasion de la fin des rites d'initiation masculine, afin de célébrer le retour des jeunes au sein de la communauté. Des motifs linéaires polychromes percent sous une patine noirâtre, le masque ayant été visiblement repeint pour un nouveau rituel. Un galon brodé de cauris borde la base de l'objet. Patine mate, surface irrégulière. Manque sur l'extrémité d'une corne. Le royaume Kuba fut fondé au XVIe siècle par les Bushoong qui sont aujourd'hui encore dirigés par un roi. Groupe le plus prolifique d'art africain du Kasaï ...


Voir la fiche

Vendu

Velours Kuba Shoowa du Kasaï
Art africain > Textile > Textile Kuba

Collection art tribal africain française.
L'art africain et le raffinement du tissage Kuba Produits au Zaïre par les Shoowa, Bashoowa, sous-groupe Kuba , ces étoffes formant de véritables tableaux d'art premier, sont constituées d'une base textile en raphia sur laquelle des fils sont coupés à ras, formant un effet velours accentué par les contrastes de ton. Les motifs géométriques formés représentent les scarifications corporelles de l'ethnie ou les décorations des sculptures. Ces étoffes raffinées étaient destinées à être utilisées à la cour royale, en tant qu'assise ou de couverture, afin de rehausser son prestige. Elles prenaient dans bien des cas valeur de monnaie, ou suivaient aussi leurs propriétaires dans la tombe en couvrant le corps du défunt. Ce fut le roi Shamba ...


Voir la fiche

120,00

Figure de gardien de reliquaire du Byeri
Art africain > Statues africaines > Statue Fang

Ex-collection art tribal anglaise.
Gardiens de reliquaire dans l'art africain du Gabon Cette figure masculine dotée de ses prestigieuses parures cheffales incarne l'esprit des ancêtres . Le personnage est coiffé d'une volumineuse coiffe composée de plumes, boutons et perles. Cette sculpture tribale, conservée par l' esa , le plus vieil homme de la famille, était vraisemblablement destinée à un reliquaire dans lequel étaient conservés les ossements des ancêtres. Très présent, l'élément tubulaire au niveau de l'ombilic symbolise le lien filial. L'éclat de la patine lisse est magnifié par les différentes incrustations métalliques, bijoux et parements, et les colliers de perles colorées.
Patine lisse et brillante, acajou.
Ce type d'objet était placé dans un coin sombre de ...

Collier d intronisation Bamoun Mgba-mgba
Art africain > Bijoux > Bronze Bamoun

Ex-collection art tribal espagnole.
L'art africain des Bamoun, et les regalia associés à la souveraineté. Ce collier ancien de dignitaire Bamoun, ou encore Bamoum, est garni de 12 têtes de buffle disposées sur un cerclage métallique doté d'un fermoir. Cette iconographie symbolise les valeurs de combativité et de ténacité . Lorsqu'ils siègent, les membres du conseil de la cour du Sultan Bamoun portent cette parure distinctive de leur fonction,le mbangba ,"mgba-mgba", ce qui contribue selon eux à renforcer leur prestige et à éloigner toute puissance maléfique. Chez les Bamoun, c'est le fon , le chef du Royaume ou de la chefferie, qui offrira ce collier aux hommes méritants. Hauteur totale sur socle : 54 cm.

Les Bamoun habitent une région à la fois pleine de ...

Poupée de fécondité Akuaba Ashanti
objet vendu
Art africain > Poupées > Statue Ghana

Ex-collection art africain française.
Ce peuple considère la femme comme arbitre final de toutes les décisions. La fertilité et les enfants sont les thèmes les plus fréquents évoqués dans les sculptures en bois Ashanti. Cette ethnie a bati une société relativement démocratique basée sur la valeur morale de l'individu. Les Ashanti fondèrent une monarchie dès le XVIIème siècle. Les identités des diverses ethnies Akan ont été influencées à la fois par l'Islam et par le Christianisme.
Leurs poupées Akuaba (pluriel Akua'mma)sont facilement identifiables grâce à leur forme caractéristique. Elles sont constituées d'une tête circulaire plane dont la majeure partie est réservée au front, le faciès à proprement parler n'occupant que le tiers inférieur de la ...

Couple primordial Dogon en bronze
Art africain > bronze africain > Statues Dogon

Ex-collection art africain française.
Posture de contrition pour ce couple primordial évoquant les Nommos à l'origine de la création chez les Dogon du Mali. Les corps graciles, à la surface lisse, sont figés bras tendus le long du buste et jambes parallèles. Seuls les petits genoux cagneux font saillie. Patine vert de gris, incrustations rouille. Les Dogon constituent un peuple renommé pour leur cosmogonie, leur ésotérisme, leurs mythes et légendes. Leur population est estimée à environ 300 000 âmes vivant au sud-ouest de la boucle du Niger dans la région de Mopti au Mali (Bandiagara, Koro, Banka), près de Douentza et une partie du Nord du Burkina (nord-ouest de Ouahigouya). Les villages sont souvent perchés au sommet des éboulis au flan des collines, selon une architecture unique. ...


Voir la fiche

480,00

Masque Songola du Nsindi
objet vendu
Art africain > Masque africain > Masque Songola

Collection art africain suisse.
Extrême simplification pour un puissant impact : ce masque des Songola composé de faces planes présente un front en triangle inversé dont l'arête se prolonge d'un angle légèrement incurvé. Ce dernier indique un nez rejoignant la base losangique en oblique, dont le centre évidé évoque une bouche ou même un museau. Réduits à l'essentiel, les orifices circulaires des yeux sont simplement creusés dans ce masque enduit d'une épaisse couche de kaolin. Mêlés par alliance aux Lega, Ngengele et Zimba, les Songola sont gouvernés par les anciens des lignages. Ils ont emprunté aux Luba et Songye, l'institution Luhuna composée de dignitaires et celle du Bwami par leurs épouses lega. Les Songola vivent de chasse et de pêche, ils s'adonnent à la sculpture bien que les ...


Voir la fiche


Vendu à 480,00 Trouver un objet similaire

Masque Kumu, Komo
Art africain > Masque africain > Masque Kumu

Collection art africain suisse.
Ce masque africain où le spectaculaire jeu de pleins et de vides forme un volume équilibré provient de la forêt de l'Ituri dans le nord Maniema. L'amplitude du nez et la forme ovoïde de la partie supérieure sont valorisées par ces béances géométriques exprimant des peurs ancestrales. Surface satinée irrégulière. Hauteur totale sur socle adapté : 52 cm.
Les Kumu , Bakumu, Komo, vivent principalement au Nord-Est et au centre en République démocratique du Congo. Leur langue bantoue est le komo ou kikomo . Plusieurs ethnies sont étroitement imbriquées, dotées d'associations similaires : les Mbole, les Yela, les Lengola, et les Metoko. Leur production artistique présente en outre de grandes similitudes avec celle des Metoko et des Lengola. ...


Voir la fiche

480,00

Joueur de cor Bénin en bronze
objet vendu
Art africain > Statues africaines > statue Benin

Ex-collection art africain allemande.
Dans l'iconographie bénin, on dénote plusieurs types de joueurs de cor. Celui-ci est doté d'une coiffe, d'un oliphant et d'une tunique brodée, de nombreux colliers. Il est représenté debout sur un socle circulaire aux contours ajourés. Patine brun foncé, incrustations vert-de-gris.
Nombreux sont ceux qui ont cru reconnaitre dans ces figurines l'ancêtre du dignitaire de la cour de Bénin qui, lors de cortèges royaux, annonçait l'arrivée de l'Oba et de son entourage à grand renfort d'akohen ou cor à embouchure latérale, en ivoire savamment sculpté.
Cette thèse est cependant contredite par le masque de léopard que ces figurines portaient parfois sur la hanche gauche provoquant un retrait de la tunique vers le haut, attribut associé à ...

Fétiche Babalawo Yoruba
objet vendu
Art africain > Cavalier > Fétiche Babalawo Yoruba

L'usage des perles colorées dans l'art africain.

Cette statue perlée représente un Babalawo (ou Babalao, ou Babaaláwo, prononcé Baba-a-láwo), prêtre d'Ifa, en langue yoruba.
Ifa est un système de divination qui représente les enseignements de l'orisha Orunmila, orisha de la Sagesse. Les babalawo affirment s'assurer du futur au travers de leur communication avec Orunmila. Les orishas sont les esprits divins qui contrôlent les forces naturelles. On les retrouve principalement dans la cosmogonie yoruba mais plus largement en Afrique de l'Ouest est dans les diasporas d'Amérique Centrale et du Sud.

Le personnage est ici représenté sur sa monture et classiquement couvert de fines perles polychromes.


Voir la fiche

Vendu

Statue Mamy Wata de Guinée
Art africain > Statues africaines > Statue Baga

Ex-collection art tribal française.
Figures de sirène dans l'art africain
Le culte de Mami Wata, génie féminin associé à la mer, s'est répandu du Ghana puis dans l'ensemble de l'Afrique de l'Ouest. Ce type de sculptures, né dans les années 30, se nomme Yombofisa, Signal ou Tiyambo chez les Sitem. Yombofisa, selon David Berliner, se distingue par une coiffure tressée adhérant au crâne, et un corps de sirène. Appelée également Yobo-fissa chez les Baga Forè, elle incarne la déesse de la beauté et des eaux, protégeant les pêcheurs et leurs villages. Connue dans les différents groupes Baga ( "Tambaningo" chez les Landuma), elle apparaît aussi en masque lors de cérémonies traditionnelles et festives. Patine lustrée, brun doré aux reflets kaki. Fissures de dessication et ...


Voir la fiche

380,00

Figure de maternité Senoufo
Art africain > Statues africaines > Statue Senoufo

Ex-collection art tribal africain française
L'art africain Senoufo et les maternités Les Senoufo ont produit une grande diversité d'objets d'art tribal africain liés à la société initiatique du Poro : masques-heaumes, masques faciaux, cimiers, statues pilons, ou statues représentant la Mère mythique Ka Tyéko. Cette statue tribale féminine dispose d'une gestuelle symbolique, assise, un enfant têtant son sein. Des scarifications en "moustaches de chat" sont présentes aux commissures de la bouche, linéaires et parallèles sur le corps. Sa coiffure évoque quant à elle l'oiseau mythique lié à la cosmogonie, évoqué lors de l'initiation des jeunes. Sculpture dotée d'une patine noire satinée.
Les villages senoufo sont composés de grappes d'habitations nommées katiolo . Chacun ...


Voir la fiche

390,00

Masque bélier Gouro, Guro
objet vendu
Art africain > Masque africain > Masque Baule

Ex-collection art africain espagnole.
Masque africain naturaliste représentant un animal domestique cher aux populations de Côte d'Ivoire, allégorie de la ténacité, de la force, et de la fécondité, et parfois également offrande cérémonielle aux dieux. La tête offre un gracieux bombé jusqu'au museau doté de narines pigmentées de rouge. Patine noire croûteuse,reflets bordeaux. Parmi le groupe des Mande du sud, au centre de la Côte d'Ivoire, sur les rives du Bandama, les Gouro sont organisés en lignages, et constituent les voisins occidentaux des Baoulé qui ont emprunté plusieurs caractéristiques de leurs créations. Animistes,ils utilisent depuis les années 50 une famille de masques associés à la danse Zaouli . En effet comme les masques africains Goli des Baoulé, l'ensemble ...


Voir la fiche

Vendu

Masque cimier Baga janiforme
Art africain > Masque africain > Masque Baga

Colllection art tribal française.
Pratiques religieuses Baga et art africain.Mêlés aux Nalu et aux Landuman , les Baga vivent le long des côtes de la Guinée-Bissau dans des régions de marécages inondées six mois par an. Ils croient en un dieu créateur appelé Nagu , Naku , qu'ils ne représentent pas, et qui est accompagné d'un esprit masculin dont l'un des noms est Somtup . Hormis le célèbre masque Nimba, ils ont créé un masque puissant , hybride de serpent, gazelle, caméléon et crocodile, dans le but de communiquer avec les esprits de la forêt. Les Baga utilisent divers masques cimiers à l'image de jeunes filles, les tiyambo évoquant une jeune pubère et les yombifissa ou "belle chevelure". La couleur rouge choisie pour la peau est associée à une peau claire idéalisée. ...


Voir la fiche

480,00

Masque africain Bété / Dida
Art africain > Masque africain > Masque Bete

Ex-collection art africain française.
C'est principalement dans l'Ouest de la Côte-d'Ivoire que les Bété emploient des masques dont le style a été influencé par la société des masques gla des populations Wobé et Guéré, ensemble dénommé Wé ou "les hommes qui pardonnent facilement". Ce masque naturaliste, issu de la région du centre-ouest de Côte d'Ivoire à la frontière du pays dida, est sculpté dans un bois lourd. Il dispose d'un haut front ovoïde, siège de la sagesse et de la réflexion, qu'une arête médiane surlignée de clous de laiton divise. La coiffure séparée en trois est relevée de kaolin. Les fentes palpébrales saillantes, mi-closes, sont cerclées de scarifications parallèles. La bouche est entrouverte. Une excroissance formant collerette, garnie d'entrelacs de perles ...


Voir la fiche

380,00

Masque africain Lumbu du Gabon
Art africain > Masque africain > Masque Okuyi

Ex-collection art africain française.
Ce masque africain constitue l'une des variantes stylistiques des masques blancs du Gabon, itengi , (pl. bitengi) au visage au modelé subtil. Dans l'art premier, ce masque tribal du Gabon était associé aux différentes sociétés secrètes du Gabon, dont le Bwiti , Bwete , et le Mwiri ("diriger"),cette dernière s' échelonnant en plusieurs niveaux d'initiation, à laquelle appartenaient tous les hommes Punu, et dont l'emblème était le caïman. Les punu ne faisaient intervenir aucun masque dans les rituels du Bwiti, contrairement aux Tsogo. Ces puissantes sociétés secrètes, qui avaient également une fonction judiciaire, comportaient plusieurs danses, dont la danse du léopard, l' Esomba ,la Mukuyi, et la danse de l' Okuyi , sur échasses, ...


Voir la fiche

380,00

Figure de reliquaire Kota Mbulu-Ngulu
objet vendu
Art africain > Statues africaines > Statue Kota

Ex-collection art africain française.
Coiffé d'amples coques latérales en aplat prolongées de deux pendeloques, ce singulier visage concave surplombé d'un front ovoïde est plaqué de feuilles de cuivre doré. Un fin cloutage fait adhérer le tout sur l'âme de bois. L'ensemble est souligné de motifs géométriques soigneusement gravés, composant des frises enjolivant la sculpture. Les Kota de la vallée de la Sébé, situés au Gabon mais aussi au Congo, ont produit ce type de sculpture qui jouaient le rôle de "médium" entre les vivants et les morts et continuaient à veiller sur leurs descendants. Elles sont parfois bifaces,les mbulu-viti , symbolisant l'aspect masculin et féminin à la fois. Ce type de pièces servaient en effet lors de la conservation de restes mortuaires des ancêtres de ...

Urne funéraire Bura
Art africain > Pots, jarres, callebasses, urnes > Urne funéraire Bura

Remarquable, l'art africain Bura comprend trois types de sites archéologiques dans la vallée du Niger : Les sites à nécropoles où l'on retrouve les jarres cercueil, les urnes funéraires etc... Les sites à vocations rituelles où se passaient les cérémonies et les rites religieux. Les sites d'habitations où l'on retrouve les objets usuels.
Hérissé dans sa hauteur de lignes verticales composées de petits reliefs circulaires, ce réceptacle conique était placé dans la tombe du défunt parmi des effets personnels comme ses armes et des vêtements dont il pourrait avoir besoin dans l'au-delà, et parmi ses ossements et autres dents. La pièce présente les mêmes motifs placés horizontalement sur le pourtour de sa base inférieure.


Voir la fiche

230,00

Effigie de colon portugais en bronze - Bini Edo - Bénin
objet vendu
Art africain > bronze africain > Bronze Bénin

Ex-collection art africain française.
Cette statue africaine figurant un soldat portugais, réalisée selon le procédé de fonte à la cire perdue, dispose d'un boutefeu . Richement vêtu, il porte une tunique traditionnelle, un poignard à la hanche, un casque, et des bracelets de chevilles. Les Portugais arrivèrent au XVe siècle à Bénin, dotés d'un arsenal militaire qui suscita un grand intérêt chez les rois. La puissance des armes à feu fut alors naturellement associée à la capacité de défense occulte contre les ennemis invisibles. Au XVIème siècle, les Européens jouèrent un rôle majeur à la cour de l'Oba : ils y importaient des coraux et des perles de verre,des manilles également, très convoitées par le roi et ses courtisans.
Parallèlement, leurs soldats participaient ...