La Porte Dogon, galerie d'art africain, le site de vente en ligne d'Essentiel Galerie: Art premier, art tribal, art primitif
...
Options de recherche




Voir nos objets d'exception

Objets d'art africain :


Les réalisations d’art africain fascinèrent nombre d’artistes et collectionneurs européens au XXe siècle. D’André Breton à Picasso, tous furent saisis d’une fièvre acheteuse qui s’est rapidement répandue dans le milieu. Si ces sculptures revêtent davantage une dimension artistique pour les occidentaux, c’est néanmoins au travers de leur sacralisation rituelle qu’elles se révèlent pour les peuples africains. Leur rôle cérémoniel leur confère en effet une puissance unique qui les distingue des autres formes d’art ethnique. Ces œuvres furent acquises (vendues ou offertes par les autochtones) tout au long du XXe siècle par des ethnologues en mission ou des coopérants coloniaux afin d’être exposées dans les musées, ou intégrées dans des collections privées prestigieuses. C’est l’histoire de ces pièces que nous vous proposons de découvrir à travers notre galerie et notre site web.

Couple d ancêtres bombou-toro Dogon
objet vendu
Art africain > Statues africaines > Couple Dogon

Collection art africain italienne
Ces figures mythiques protectrices évoquent sans doute le couple primordial, associé aux Nommos , à l'origine de la création dogon. Leur style tribal est caractéristique de la partie centrale de la falaise de Bandiagara, bombou-toro. De petites têtes ovoïdes, aux scarifications jugales, surmontent des mentonnières discoïdes dont la forme se répète au niveau des épaules. Les membres étirés accompagnent un long buste dont l'ombilic saillant affirme le lignage. La disproportion des mains striées, placées sur leurs genoux, évoque des pattes d'insecte. Patine huileuse. Fissures de dessications. Cassure du poignet droit de la figure féminine. Sculptées pour la plupart sur commande passée par une famille, les statues Dogon peuvent aussi être l'objet de ...

Poisson marionnette Bozo
objet vendu
Art africain > Masque africain > Poisson Bozo

Polychromie Bozo dans l'art africain du Mali pour ce masque africain. Ses formes arrondies sont rehaussées d'un contraste de couleurs blanc, jaune et rouge. Les nageoires sont maintenues par des languettes de caoutchouc. Abrasions d'usage. Les Bozo, pêcheurs et cultivateurs pour la plupart, vivent dans la partie nord du pays bambara dans le delta intérieur du Niger et demeurent de nos jours encore semi-nomades, déplaçant leurs habitations au gré des crues saisonnières. Peuple de langue mande , ils parlent le sorogama. Au sein de leur groupe, on distingue les Sorko ou Sorogo, les Hain, et les Tie. Outre leurs masques remarquables, les Bozo et les Bambara sont réputés pour leur marionnettes de dimension variées et fréquemment articulées, exhibées lors du théâtre de marionnettes Sogow bo qui ...


Voir la fiche

Vendu

Masque Baoulé
objet vendu
Art africain > Masque africain > Nouveau produit

Ce type de masque africain baoulé participait à des danses au cours des cérémonies Goli qui fêtent les nouvelles récoltes. Le terme Goli désigne le fils de Nyamien, le Dieu du ciel: il est aussi le père de Kplé-Kplé. Ce masque a donc une vocation protectrice. Habituellement plat et circulaire, il forme un visage cerné d'une collerette de tissu . La patine foncée est particulièrement lisse. Atteinte xylophage maîtrisée. C'est lors d'évènements tels des épidémies ou des funérailles que sa manifestation se produisait chez les Wan et les Baoulé, afin de se concilier les faveurs des esprits "amwin" dispensateurs de prospérité, santé ou encore sécurité. Il apparait de nos jours lors d'évènements festifs , le Goli remplaçant peu à peu toutes les autres danses masquées, qu'elles soient ...


Voir la fiche

Vendu

Maternité Dan Lü Mä
objet vendu
Art africain > Statues africaines > Maternité Dan

Ex-collection art africain française.
Portrait de l'épouse favorite, cette effigie de mère tenant son enfant sur les genoux, dispose d'une physionomie comparable à celles du masque  africain zei-ge et deangle , pommettes hautes et front bombé. Chacune des trois coques parallèles formant sa coiffure est garnie d'une fine tresse revenant sur le visage de l'effigie. Les Dan y adjoignaient des fibres végétales. Des dons de femmes, de nourriture , des cérémonies festives et un statut honorable récompensaient autrefois les sculpteurs dan à qui ce talent était accordé au cours d'un rêve. Ce dernier constituait le moyen de communication de Du, pouvoir spirituel invisible, avec les hommes. La statuaire, rare, tenait un rôle de prestige auprès de son détenteur. Il s'agit principalement ...


Voir la fiche

Vendu

Souhaitez-vous masquer les objets vendus ? si oui, cliquez ICI
Masque N tomo Marka
objet vendu
Art africain > Masque africain > Masque Markha

Masque tribal des Marka,Warka,établis au nord de la région bambara,il présente un aspect longiligne sous le volume frontal tel un casque doté d'un cimier et petites cornes latérales. Ce type de masque présente des cornes dont le nombre symbolise le degré de la connaissance (L'Ame de l'Afrique, Diakonoff) Des pointes sont manquantes. La patine huileuse brun foncé est altérée par l'usage et des fissures de dessication et des manques sont perceptibles. Les Marka , Maraka en Bamana,ou encore Warka , sont des citadins musulmans d'origine Soninke , établis au sud du Niger. Ils parlent à présent le bamana et ont adopté une grande partie des traditions bambara, tels que le Ntomo et le Koré , sociétés d'initiation qui utilisaient les masques au cours de leurs cérémonies . Les ...


Voir la fiche

Vendu

Cavalier Elesin Yoruba
objet vendu
Art africain > Statues africaines > Cavalier Elesin Yoruba

Ex-collection art africain anglaise.
Le cavalier ci-contre arbore le faciès de la statuaire Yoruba, dont de larges yeux en amande, et des scarifications jugales en "griffes". Sa haute coiffe nobiliaire, son costume et les bracelets aux poignets le distinguent du commun des mortels. Une fiction raconte les funérailles du défunt roi d'Oyo, ancien état africain fondé au XVème siècle, voisin du royaume de Dahomey, et la tradition selon laquelle son cavalier, Elesin, doit se suicider dans les trente jours suivant le décès du roi afin de suivre en bonne et due forme le dogme religieux yoruba. La mort du cavalier est en effet destinée à garantir au roi un sauf conduit vers sa nouvelle demeure. Elesin, un homme simple profitant de la vie, se voit investi d'une mission dont il ne veut pas ...


Voir la fiche

Vendu

Poupée Mossi
objet vendu
Art africain > Statues africaines > Poupée Mossi

Les rituels de fécondité dans l'art africain
L'utilisation de poupées, par les jeunes femmes africaines, ne se fait pas exclusivement au sein du contexte initiatique. Lorsque la menstruation fait son apparition, la jeune fille est considérée comme une mère potentielle. Chez de nombreuses ethnies, la recherche de la fécondité se fait alors au moyen de rites intitiatiques. Des figures en bois seront ensuite sculptées, certaines reflétant les deux genres, revêtues dans bien des cas de perles et d'habits. Au cours de la période de réclusion, la poupée, qui devient un enfant qui demande à être nourri, lavé et oint au quotidien, devient le seul compagnon de la jeune fille. Après l'initiation, elles seront transportées dans le dos des femmes, ou attachées à leur cou. Les poupées de bois ...


Voir la fiche


Vendu à 130,00 Trouver un objet similaire

Appuie-nuque Dan
objet vendu
Art africain > Objets usuels > Appuie-nuque Dan

Collection art africain Mercier.
Objet de prestige, support de rêves, soutien des somptueuses coiffes tressées, le rôle de l'appuie-nuque en Afrique n'est pas qu'utilitaire. Pour les artistes de Côte d'Ivoire, tout objet du quotidien est prétexte à prouesse artistique. Cet appuie-nuque Dan , abondamment décoré de détails ciselés, frises ornementales, et rehaussé de clous de laiton, est également orné sur les flancs de visages en miniature rappelant les masques du go et les masques "passeports" de type amulettes. La poignée de transport janiforme est en outre représentative de la sophistication des créations de l'ethnie : les fronts que divise une ligne médiane en relief, cicatrice tribale, s'élèvent pour se rejoindre en arceau. Le modelé quant à lui est régulièrement souligné de ...


Voir la fiche

Vendu

Masque Bété-Guéré polychrome
promo art africain
Art africain > Masque africain > Masque Bété-Guéré

Ex-collection art tribal africain française.
Cet imposant masque africain, censé provoquer l'effroi, est sculpté dans un bois dense et dispose principalement de mains dont les doigts se rejoignent frontalement, dissimulant le nez. Il est garni de clous de laiton au sommet et de paupières et de lèvres également protubérantes. Une épaisse barbe de raphia est fixée sur le contour du menton. Certains éléments sont relevés de pigments blancs, rouge pour les paupières. C'est principalement dans l'Ouest de la Côte-d'Ivoire que les Bété emploient des masques liés au culte du bagnon. Le style de leurs masques de danse a été influencé par les populations Wobé et Guéré , ensemble dénommé Wé ou "les hommes qui pardonnent facilement", lui-même appartenant au groupe culturel Krou , ces ...


Voir la fiche

280,00 € 224,00 ( -20,0 %)

Monolithe Ekoi
objet vendu
Art africain > Objets usuels > Monolithe Ekoi

Ex-collection art africain belge.
Monolithe tête votive Ekoi Cross River dite "Akwanshi". Le visage du personnage ainsi que le buste sont sculptés profondément dans le basalte. Ces pièces étaient sculptées en hommage aux morts légendaires. De nos jours, la tradition se perpétue. Ainsi lorsque le chef spirituel des villages Ekoi décède (le Ntoon), une pierre le représentant est sculptée


Voir la fiche

Vendu

Masque cimier Ci wara kun Bamana
objet vendu
Art africain > Masque africain > masque Ci Wara

Les Ti-wara, Ci wara, dans l'art africain.
Ce serait un animal - génie appelé Ciwara qui aurait appris aux Bambara à cultiver la terre. Ces derniers se remémorent le mythe à travers la représentation stylisée d'une antilope hippotrague, dont l'appellation ci wara signifie "fauve de la terre". Ornée sur la tête et les flancs de placages métalliques gravés au repoussé , les oreilles et le museau sont en outre agrémentés de pompons de fil de coton et de cauris attachés à des perles. Des arcs successifs figurent la large encolure porteuse d'une crinière. Fixées par les bandes métalliques,des franges de cuir garnissent les flancs et le front. L'extrémité des cornes est manquante, n'entravant pas la lisibilité de l'oeuvre. Les caractéristiques permettent de l'attribuer aux canons ...

Coiffe Chapeau Juju Bamileke
objet vendu
Art africain > Objets usuels > Chapeau Bamileke

Sans doute la plus célèbre coiffe à plumes dans l'art africain.
Bamileke et art africain traditionnel.
C'est à l'occasion de la danse de l'éléphant, tso ,que les membres de la société Kuosi , Kwosi , arboraient ces impressionnantes coiffes. Elles étaient portées au-dessus d'un costume multicolore constitué d'un grand masque perlé doté de larges oreilles circulaires , mbap mteng ,d'une étoffe de tissu, ndop , ornée de fourrure de singe et d'une ceinture en léopard. Ces danses se produisaient au cours de cérémonies festives et de funérailles. Les chapeaux étaient autrefois confectionnés avec des plumes de perroquet, dont la rareté entraînait un coût élevé. Les plumes sont fixées à des languettes de bois recouvertes de tissu, placées autour d'une armature circulaire consolidée ...

Masque africain Yoruba Nago
objet vendu
Art africain > Masque africain > Masque africain Yoruba Nago

Ex-collection art africain anglaise.
Les masques Gélédé sont dédiés aux femmes âgées ou « mères qui ne peuvent plus concevoir», et sont réputées détenir à la fois des vertus bienfaisantes, favorisant la fertilité, et d'autres malfaisantes, comme la sorcellerie.
Au cours de cérémonies rigoureusement organisées, chaque danseur incarne la divinité ou le personnage dési­gné par le masque qu'il porte. Cette « appropriation » n'est pas sans danger, aussi des prières sont-elles pronon­cées et des médicaments sont-ils préparés à l'intention des danseurs masqués.

Bien que Gèlèdè et Égun soient tous deux des masques yoruba ou nago, ils ne doivent jamais se rencontrer sur la même scène, la même aire de danse. Il n'existe pas d'hos­tilité ni d'antagonisme entre eux, mais il ...


Voir la fiche

Vendu

Masque picoreur dyodyomini Dogon
objet vendu
Art africain > Masque africain > Masque picoreur dyodyomini Dogon

Les Dogon dans l'art africain,  produisent plus de 80 types de masques , dont les plus connus sont les Kanaga , Sirigé , Satimbé , Walu . La plupart d'entre eux sont utilisés par les initiés circoncis de la société Awa , au cours de cérémonies funéraires. Certains représentent des animaux, en référence à la riche cosmogonie et mythologie de l'art africain dogon. Le " nyama ", force vitale du masque, est activé par différents rituels afin de développer tout le potentiel magique de l'objet. Imposant exemplaire , ce type de masque facial ayant dansé représenterait, d'après les recherches de Marcel Griaule, un oiseau picoreur au long bec recourbé, et plus particulièrement un dobu , une espèce de calao. Percé de hautes orbites rectangulaires, l'objet dispose de deux cavités ...

Tête de léopard Bénin
objet vendu
Art africain > Masque africain > Tête Bénin

Art africain Benin.
Cette tête zoomorphe fait référence au riche symbolisme attaché au léopard, roi de la brousse. Il incarne en outre les qualités que doit posséder l'Oba. Au royaume de Bénin,la mise à mort du roi des animaux associés aux légendes, le léopard, était le privilège du chef, l'Oba. Le félin pouvait alors servir d'offrande pour le culte de la tête du chef. Parfois dompté par diverses guildes royales, il accompagnait le chef lors de ses déplacements. L'Oba, nommé "enfant du léopard de la maison", pouvait également offrir les dents ou la peau aux commandants dont la loyauté était manifeste. La riche iconographie bénin regorge donc de références à cet animal. Avant la destruction du palais du royaume de Bénin en 1897 , le caractère divin des rois, les Oba , s'illustrait ...


Voir la fiche

Vendu

Masque Kongo Yombe
objet vendu
Art africain > Masque africain > Masque Kongo

Ex-collection art tribal africain belge.
Ce masque africain, réalisé dans un bois très léger, était l'apanage du nganga, prêtre-devin. Ses capacités médiumniques, que les Kongo pensaient favoriser grâce à la prise de substances hallucinogènes,se révèlent par le regard rougi aux pupilles évidées. Le modelé du visage lui confère un caractère exangue valorisant les détails de la dentition rituellement limée.Ce type de masques portaient le nom de ngobudi en référence à une chose effroyable, terrorisante. La coiffure en bandeau et visière sommitale rappelle celles de certaines figures féminines de la statuaire Kongo. La surface non polie revêt une patine brun-gris et beige clair. Ces masques, également présents dans les processus initiatiques, étaient utilisés par les féticheurs au cours ...


Voir la fiche

Vendu

Statue fétiche Songye Nkisi
Art africain > Statues africaines > Statue Songye

Art africain et fétiches nkisi
Cette statue-fétiche Nkisi , nkishi (pl. mankishi ) ne semble pas être passée entre les mains du féticheur , l'ombilic, évidé en cupule, ne disposant pas d'une charge magique. Les autres éléments renforçant son "pouvoir ", et associés aux rituels, tels que la corne, les colliers, l'insertion ou le placage de métal, étant également absents . La particularité de ces objets résident le plus souvent dans le traitement anguleux de la forme, l'imposant visage triangulaire dont le menton se fond dans la barbe, les commissures de la bouche relevées en rictus,et l'attitude déportée vers l'avant du ventre bombé. Patine brun foncé aux incrustations résiduelles noirâtres, toucher satiné. Fissures de dessication.

Ces fétiches de protection destinés ...


Voir la fiche

Faire offre

380,00

Monnaie Ngombe
objet vendu
Art africain > Monnaies > Monnaie Ngombe

Ex-collection art africain belge.
Les armes et outils africains empruntent une large diversité de formes, celles-ci adoptant dans bien des cas l'allure de sculptures non figuratives particulièrement esthétiques, tel ce couteau de jet aux formes épurées mis en valeur par un socle adapté. Ce couteau-faucille doté d'un manche présente une lame revêtue d'une patine oxydée écaillée. Sa surface porte de fines frises en motifs losangiques, incisions et lignes brisées parallèles. Poids du couteau sans son socle : 0,584 k. Au nord-ouest du Zaïre, au sud de l'Oubangui,vivent les 6000 Moswea-Ngombe de langue bantoue. Leurs voisins sont les Ngbandi et les Ngbaka et différents groupes banda . Ils ne connaissaient pas de dieu mais attendaient des faveurs de la part de leurs ancêtres, ...


Voir la fiche


Vendu à 100,00 Trouver un objet similaire

Double coupe Ogo banya dogon
objet vendu
Art africain > Objets usuels > Double coupe Ogo banya dogon

Les coupes emblématiques de l'art africain dogon
Sur cette sculpture en ronde-bosse, deux équidés stylisés supportent une plateforme circulaire sur laquelle six "Nommo", ancêtres mythiques, soutiennent un récipient hémisphérique chapeauté de deux couvercles. Au sommet, le Hogon, chef religieux, est personnifié par le cavalier sur sa monture. Les coupes sont décorées de motifs géométriques : lignes brisées, parallèles et diagonales à visée symbolique,rappelant que le Nommo est un dieu d'eau qui a enseigné le tissage aux humains(M. Buratti). Les Dogon constituent un peuple renommé pour sa cosmogonie, ses mythes et ses rituels. Leur population est estimée à environ 300 000 âmes vivant au sud-ouest de la boucle du Niger dans la région de Mopti au Mali (Bandiagara, Koro, Banka), près de ...


Voir la fiche

Vendu

Tête Oni Ifé
objet vendu
Art africain > bronze africain > Tête Ifé

Ex-collection art africain italienne.
Dans l'art tribal africain, le courant artistique dont ces têtes font partie porte en fait le nom de l'ancienne capitale religieuse du Nigéria, Ifè. Il s'agissait de l'une des nombreuses cités-états établies par les Yoruba. Cette civilisation succéda à la civilisation Nok. Cette cité-état d'Ilé-Ifé possédait une tradition artistique, celle du portrait empreint de réalisme, dont s'inspire cette pièce au modelé remarquable. Les plis parallèles sur le cou évoqueraient les plis de chair des notables prospères, et les parties évidées qui l'accompagnent devaient servir à fixer le voile perlé du roi.

Les têtes en bronze étaient fabriquées selon la technique de la cire perdue, technique qui pourrait avoir été importée du Soudan ou ...


Voir la fiche

Vendu

Statuette fétiche Yoruba
objet vendu
Art africain > Statues africaines > Statue Yoruba

Ex-collection art africain belge.
Sur une base circulaire est agenouillée une adepte du culte Yoruba. Elle porte sur la tête une coiffe constituée de deux têtes janiformes. Cette double coiffe évoque également la double hache représentant les haches de pierre que le dieu précipiterait sur terre au cours des tempêtes.La divinité du tonnerre, Sango ,ou encore Esu ou Elegba , est aussi représentée comme une figure équestre coiffée d'une double hache. La société yoruba est très organisée et dispose de plusieurs associations dont les rôles varient. Alors que la société masculine egbe renforce les normes sociales, l'aro fédère les agriculteurs. Le gelede a des visées davantage ésotériques et religieuses. Les notables se réunissent, eux, en une société appelée esusu .Les Yoruba ...


Voir la fiche

Vendu