La Porte Dogon, galerie d'art africain, le site de vente en ligne d'Essentiel Galerie: Art premier, art tribal, art primitif
...
Options de recherche




Voir nos objets d'exception

Objets d'art africain :


Les réalisations d’art africain fascinèrent nombre d’artistes et collectionneurs européens au XXe siècle. D’André Breton à Picasso, tous furent saisis d’une fièvre acheteuse qui s’est rapidement répandue dans le milieu. Si ces sculptures revêtent davantage une dimension artistique pour les occidentaux, c’est néanmoins au travers de leur sacralisation rituelle qu’elles se révèlent pour les peuples africains. Leur rôle cérémoniel leur confère en effet une puissance unique qui les distingue des autres formes d’art ethnique. Ces œuvres furent acquises (vendues ou offertes par les autochtones) tout au long du XXe siècle par des ethnologues en mission ou des coopérants coloniaux afin d’être exposées dans les musées, ou intégrées dans des collections privées prestigieuses. C’est l’histoire de ces pièces que nous vous proposons de découvrir à travers notre galerie et notre site web.

Statuette Ngbaka, Bwaka / Ngala
Art africain > Statues africaines : fetiche tribal, maternité > Statuette Ngbaka

Ex-collection art africain allemande.
Le creuset ubangien a produit de nombreuses statuettes qui partagent certaines similarités, tel un visage en forme de coeur, comme dans la région du fleuve Ogooué au Gabon. Certains auteurs (Celenko 1983) ont attribué ce type d'oeuvre aux Zande vivant au nord des Ngbaka. Les Ngbaka forment un peuple homogène du nord ouest de la R.D.C, au sud de l'Ubangui. Les Ngandi vivent à l'est et les Ngombe au sud. L'art tribal ngbaka a donné naissance à quelques statues représentant leurs héros mythiques Nabo et Seto qu'ils vénèrent et un nombre très restreint de masques. Les figures zoomorphes étaient utilisées pour la chasse. La face en coeur porte les résidus granuleux d'argile blanche, et les yeux ...


Voir la fiche

280,00

Statue Mumuye
objet vendu
Art africain > Statues africaines : fetiche tribal, maternité > Statue Mumuye

Ex-collection art tribal anglaise.
Statues tribales de prestige dans l'art africain Mumuye . Oeuvre du sculpteur nommé rati ou encore molabaiene, cette statue africaine des Mumuye dispose d'un buste en colonne et de vestiges de bras naissant en v sur la poitrine. Le bois rongé offre encore les volumes cylindriques composant le bassin et les épaule desquelles s'élève un cou étiré supportant une tête ovoïde. Les globes oculaires, formant un regard halluciné dirigé vers le ciel, sont tracés dans le bois et des scarifications en "moustache de chat" encadrent une petite bouche évidée. Des rainures indiquent également les tresses de la coiffure. Typique de l'ethnie, les pendants latéraux se réfèrent à une coiffure en casque ou aux lobes d'oreilles des femmes ornées de larges disques. ...


Voir la fiche

Vendu

Masque Dogon Satimbé
objet vendu
Art africain > Masque africain, art tribal, art premier primitif > Masque Dogon

Ex-collection art africain française.
Ce masque africain,facial, doté d'un cimier sous la forme d'une statue féminine , n'est qu'une partie du masque : pour les Dogon en effet, l'ensemble du masque se compose non seulement de l'élément en bois devant dissimuler le visage du danseur mais aussi du costume de fibres l'accompagnant. Polychromie mate localement écaillée.La figure féminine au sommet, Ya Sigine , dont les bras levés se prolongent verticalement vers le bas , incarnerait l'ancêtre mythique qui aurait dérobé les masques à des êtres surnaturels, faisant captif un vieillard Albarga initié aux secrets des masques. La femme initiée à la Ya Sigine est depuis lors la seule femme pouvant participer aux rituels dogon et bénéficiant de funérailles masquées. Plus de quatre-vingt ...


Voir la fiche

Vendu

Masque Guro, gouro
objet vendu
Art africain > Masque africain, art tribal, art premier primitif > Masque Gouro

Ex-collection art africain française.
Parmi le groupe des Mande du sud, au centre de la Côte d'Ivoire, sur les rives du Bandama, les Gouro sont organisés en lignages, et constituent les voisins occidentaux des Baoulé qui ont emprunté plusieurs caractéristiques de leurs créations. Animistes,ils utilisent depuis les années 50 une famille de masques associés à la danse Zaouli . En effet comme les masques africains Goli des Baoulé, l'ensemble des masques Guro, se rattachant aux génies de la nature, se décline en deux masques zoomorphes suivis d'un troisième anthropomorphe, qui est considéré comme l'épouse du masque zamblé , le Gu. Ces masques sont la propriété de familles pratiquant le culte des ancêtres de lignages , qui en font un usage rituel et sacrificiel afin de s'attirer les ...


Voir la fiche

Vendu

Masque Pende Mbangu
objet vendu
Art africain > Masque africain, art tribal, art premier primitif > Masque Pende

Collection art africain belge.
Les masques africains "de maladie" Pende Mbangu (bouche déformée) ou Bwala-Bwala , illustrent, par leurs traits outrés, le malade en crise d'épilepsie ou le résultat d'une paralysie faciale causée par des rituels de sorcellerie. Le danseur qui porte ce masque de comédie est coiffé d'un chapeau en plumes gifuatu de pintade, de coucal ou de touraco, ou du lumbandu , une couronne de feuilles. Il est également souvent équipé d'une bosse sur le dos, exagérant alors l'aspect handicapé du personnage. Ce masque des Pende établis dans le haut-Kwango se distingue par son nez coudé et une bouche déformée. Des zones de couleurs contrastées divisent son visage. Abrasions. Les Pende occidentaux vivent sur les rives du Kwilu, tandis que les orientaux se sont ...


Voir la fiche

Vendu

Souhaitez-vous masquer les objets vendus ? si oui, cliquez ICI
Statue Iphri Urhobo / Isoko
objet vendu
Art africain > Statues africaines : fetiche tribal, maternité > Statue Iphri Urhobo / Isoko

Ex-collection art africain anglaise.
Les Urhobos, vivant près du nord-ouest du fleuve du delta du Niger, forment le groupe ethnique principal de l'État du Delta parmi les 36 états de la République fédérale du Nigéria. Ils parlent le Urhobo, une langue du groupe Niger-Congo. Avec les Isoko dont l'art est proche, ils sont collectivement connus en tant que Sobo. Leurs grandes sculptures représentant les esprits de la nature, edjo ,ou des ancêtres fondateurs du clan, auxquels des sacrifices étaient offerts, étaient regroupées dans des sanctuaires au sein des villages. Ils produisent en outre des figures similaires aux ikenga des Igbo appelées iphri ,de forme mi-animale mi-humaine. Elles personnifient l'agression masculine et sont destinées aux guerriers et aux notables. ...


Voir la fiche

Vendu

Statuette Kaponya wa Pwo nyi cikungulu Chokwe/Lwena
objet vendu
Art africain > Statues africaines : fetiche tribal, maternité > Statuette Chokwe

Ex-collection art tribal suisse.

Associée au culte thérapeutique de type Hamba, cette statuette Chokwe ou Lwena incarne l'ancêtre féminin qui est censée garantir les naissances ou la guérison. Ces figures étaient disposées autour de l'autel muyombo , arbre au pied duquel des sacrifices et des offrandes étaient autrefois accomplis. Des sculptures telles que des figures réalisées dans des bâtons ou poteaux (Mbunji   ou  mbanji ) plantés dans le sol y étaient également associées. Les ethnies apparentées disposaient de ce même type d'autel, témoin devant lequel les rituels, les serments et les transactions importantes étaient conclus. Le personnage qui illustre également la seconde épouse du chef mythique Chibinda Ilunga arbore une coiffure bombée telle un casque.
Patine ...

Monnaie primitive Idoma
objet vendu
Art africain > Objets usels, poulies,boîtes, métier à tisser,awale > Monnaie Idoma

Ex-collection art tribal africain italienne.
Cette monnaie primitive africaine prend la forme d'une lame évasée qui se prolonge d'un manche plat. Sa surface est martelée d'entailles formant un relief régulier. La base inférieure, en pointe, pouvait être fichée dans le sol. En Afrique, avant la période coloniale, les paiements n'étaient jamais effectués en pièces de monnaies .Les transactions se faisaient au moyen de cauris, perles, bétail, noix de kola, mais aussi les métaux, dont le fer plus particulièrement. Ces monnaies primitives servaient lors d'échanges commerciaux, sociaux,pour les dots en particulier, mais pouvaient aussi constituer des objets de parade ou des armes de jet. En Sierra Léone, les marchandises étaient évaluées par rapport à des barres de fer nommées barriferri. ...


Voir la fiche

Vendu

Statuette Fétiche Téké Biteke
objet vendu
Art africain > Le fétiche, cet objet emblématique de l'art primitif > Fétiche Biteke

Ex-collection art africain suisse.
Etablis entre la République démocratique du Congo, la République du Congo et le Gabon, les Téké étaient organisés en chefferies dont le chef était souvent choisi parmi les forgerons. Le chef de famille, mfumu , avait droit de vie ou de mort sur sa famille dont l'importance déterminait son prestige. Le chef du clan, ngantsié , conservait quant à lui le grand fétiche protecteur tar mantsié qui supervisait toutes les cérémonies. C'est le puissant sorcier guérisseur et devin qui "chargeait" d'éléments magiques, contre rétribution, les statuettes individuelles. C'est aussi d'après ses directives que le culte était rendu aux ancêtres. Les statues sans charge magique étaient nommées nkiba, les statues janiformes incarnant des chefs pwaw . Les ...

Statue fétiche Suku
Art africain > Statues africaines : fetiche tribal, maternité > Fétiche Suku

Ex-collection art africain belge.
Les chefs suku faisaient usage de fétiches nommés bwene , bisungu représentant l'ancêtre du clan, telle cette sculpture aux arêtes anguleuses. Le personnage semble attirer l'attention du spectateur sur la longue barbe étroite agrémentant son visage, sous une bouche spectaculaire se projetant en losange. Patine sombre aux reflets rougeâtres laissant entrevoir le veinage subtil du bois. Fissures. Les ethnies Suku et Yaka, très proches géographiquement dans le sud-ouest de la République démocratique du Congo dans la région de Kwango, disposent de la même structure sociale et politique ainsi que de pratiques culturelles similaires. Ils ne peuvent être différenciés que par leurs variations stylistiques. Leurs figures en bois sculpté – par ...


Voir la fiche

245,00

Autel Yoruba
objet vendu
Art africain > Reliquaires, statues > Autel Yoruba

La statuaire Yoruba dans l'art africain

Oyo et Ijebu sont nés suite à la disparition de la civilisation Ifé et sont toujours à la base de la structure politique des Yoruba. Les Oyo créèrent deux cultes centrés sur les sociétés Egungun et Sango, toujours actives, qui vénèrent leurs dieux à travers des cérémonies faisant appel à des masques, statuettes, sceptres et supports de divination.

Lorsque les masques ne sont pas portés, ils sont placés sur des autels où ils recoivent des libations et des prières.
Sur une base creuse ornée des visages d'Orunmila dieu de la divination mais aussi peut-être du messager divin Esu, un groupe de personnages est sculpté en ronde-bosse. Une femme enceinte est assise sur une chaise devant un second personnage féminin en position ...


Voir la fiche

Vendu

Figure de cavalier Yoruba
objet vendu
Art africain > Cavalier bronze, cavalier bois, dogon, yoruba > Cavalier Yoruba

Ex-collection art africain française.
C'est dans une statuette sculptée destinée à figurer sur un autel yoruba que s'incarne ici un ancêtre divinisé, ou l'un des multiples dieux , orisa, comparables aux saints chrétiens, qui animent le panthéon des yoruba, soit le messager divin Esù ou Elégba . L'équidé, rare dans la région, constituait un attribut de prestige qui était réservé à la noblesse et aux souverains. Cette sculpture présente certains éléments et caractéristiques constantes telles une monture aux proportions différentes de celles du cavalier. Le cheval juché sur un socle présente en effet une taille réduite. Le personnage au faciès typiquement yoruba dispose de triples incisions en griffe sur le visage des joues, fume la pipe et est muni d'un fusil. Patine mate ...


Voir la fiche

Vendu

Masque Fang du Ngil
objet vendu
Art africain > Masque africain, art tribal, art premier primitif > Masque Fang

Ex-collection art africain allemande.
Rituels de justice et les masques africains Fang. Sobre monochromie pour ce masque Fang, où le nez puissant, les pupilles circulaires et la bouche en moue forment un caractère inquisiteur. L'apparition de ces masques enduits de kaolin (la couleur blanche évoque le pouvoir des ancêtres), au milieu de la nuit, pouvait provoquer l'effroi. Ce type de masque était utilisé par la société masculine ngil dans le nord-ouest du Gabon, au sud du Cameroun, et en Guinée équatoriale.  Cette société secrète était chargée des initiations et luttait contre la sorcellerie.  Le ngil  était un rite du feu purificateur symbolisé par le gorille. Les porteurs de ces masques , toujours en grand nombre, faisaient leur apparition la nuit , éclairés par des torches . ...


Voir la fiche

Vendu

Masque Baule Ndoma
objet vendu
Art africain > Masque africain, art tribal, art premier primitif > Masque Baoulé

Ex-collection art africain française.
Autre variante du masque africain Baoulé dit masque-portrait, cet exemplaire porte un cimier janiforme et présente, au centre de l'arc sourcilier en coeur marqué du signe ngole ,un nez délicatement dessiné, une étroite bouche en avancée. Des motifs en relief s'inscrivent sur le front, en rapport avec les scarifications. Un fin collier crénelé évoque une barbe, et donc un caractère hermaphrodite. Cette pièce d'art tribal africain est dotée d'une patine rouge carmin sur laquelle subsistent des coulures brunes. Incrustations résiduelles ocres dans les creux. Fissure. Ces masques portraits des Baoulé, ndoma , qui font partie de l'une des plus anciennes traditions artistiques baoulé et représentent fréquemment un personnage idéalisé , possèdent ...


Voir la fiche

Vendu

Masque Yohoure Lomane
objet vendu
Art africain > Masque africain, art tribal, art premier primitif > Masque Yaoure

Ex-collection art africain française.
Sous-groupe de la peuplade Akan présente en Côte d'Ivoire et au Ghana, les Yaouré ont produit un art sculptural influencé par les ethnies voisines Baoulé et des Gouros, et réciproquement. Ce masque africain appartenant à la société je est surmonté d'une scénette mettant en scène trois ibis. La chevelure est organisée en épaisses tresses rassemblées vers le haut tandis qu'une collerette gravée de motifs triangulaires borde le visage. Polychromie discrète ocre jaune et bordeaux. Cet exemplaire, qui pourrait être attribué au groupe des Anoman , Lomane , (oiseau) fait partie du quatrième des sept masques je qui dansait à l'origine autour du défunt et se penchait jusqu'à le toucher dans un but purificateur. Il apparait aussi actuellement au ...


Voir la fiche

Vendu

Figure de reliquaire Fang du Byeri
objet vendu
Art africain > Statues africaines : fetiche tribal, maternité > Statue Byeri

Ex-collection art tribal française.
Plusieurs variantes des statues Fang Byeri composent l'art africain Byeri. Chaque famille possède un "Byeri", ou boîte reliquaire, dans laquelle les ossements des ancêtres sont conservés. Ces boites étaient gardées par le plus vieil homme du village, l'"esa". Les boîtes reliquaires étaient surmontées d'une statue ou d'une tête qui agissait comme gardien des boîtes "byeri". Celles-ci étaient conservées dans un coin sombre de la case, et étaient destinées à détourner vers quelqu'un d'autre les influences maléfiques. Elles étaient également utilisées durant les cérémonies d'initiation des jeunes gens liés à la société "So". Pendant les fêtes, les statues étaient séparées de leurs boîtes et portées en parade. Cette statuette destinée à être fichée ...

Masque Dan Gunye gei
Art africain > Masque africain, art tribal, art premier primitif > Masque Dan

Collection art africain belge.
Ce masque africain de Côte d'Ivoire est un masque de course aux volumes naturalistes soigneusement galbés, doté d'yeux ronds évidés. Il était maintenu contre le visage à l'aide de bandes de coton fixées aux perforations des contours et nouées derrière la tête . Patine brun noir satinée, nombreuses érosions, contours endommagés. La tradition voulait que son porteur soit poursuivi par un coureur non masqué ; s'il était rattrapé, il devait passer le masque au vainqueur, qui à son tour était poursuivi par un autre coureur. Ces courses avaient autrefois pour but d'entrainer les hommes à la course et aux combats. Ce type d'épreuve est maintenant très souvent lié aux fêtes annonçant le début de la saison sèche et celles liées à l' initiation des jeunes ...


Voir la fiche

180,00

Statuette Kuba
Art africain > Statues africaines : fetiche tribal, maternité > Statuette Kuba

Version réduite s'apparentant aux statues de souverains Ndop, elle figure une notable de la cour kuba, épouse ou ancêtre de sang royal, en position agenouillée. Les motifs scarifiés, s'inscrivant en relief sur son visage, rappellent les dessins ornant certains masques kuba associés et à la mythologie du groupe. Ces masques se produisent au cours de danses accompagnant les cérémonies funéraires destinées aux initiés décédés. Pièce acquise en galerie par le propriétaire en 1980 .
Patine lustrée caramel. Un des pieds est manquant. Orifice au dos dans un but rituel ?
Plusieurs tribus composent le groupe Kuba, dont le nom signifie " éclair, établi entre les rivières Sankuru et Kasaï : Bushoong, Ngeendé, Binji, Wongo, Kété, etc...Chacune d'elle a produit une variété de ...


Voir la fiche

245,00

Masque Bedu Nafana
objet vendu
Art africain > Masque africain, art tribal, art premier primitif > Nouveau produit

Ex-collection art africain française.
Ce grand masque africain plane, toujours surmonté d'un disque ou de cornes en arceau, offre des surfaces géométriques rehaussées de motifs en damiers et losanges polychromes. Sous la forme d'une sculpture abstraite, il possédait la particularité de se produire en couple. Trois orifices ont été aménagés pour la vision du danseur. Symboles d'abondance et de fertilité, ces masques d'origine Nafana (nord-est de la Côte d'Ivoire et nord-ouest du Ghana) sortaient lors des cérémonies liées aux rites agraires zaurau. Le culte "Bedu" serait né, selon Bravmann, dans un village nafana et se serait étendu aux communautés koulango et à celles de langue mandé telles les Hwéla. Ce nouveau type de masques apparut aux alentours de 1930 à la suite de ...


Voir la fiche

Vendu

Statue Agnie /Attye Côte d Ivoire
objet vendu
Art africain > Statues africaines : fetiche tribal, maternité > Statue Agni

Ex-collection art africain française.
Sculptée et ornée selon des critères esthétiques permettant de "capter" l'esprit auquel le médium ou le guérisseur s'adresse, cette figure féminine dispose d'une coiffure dont les tresses forment un agencement sophistiqué s'achevant dans la nuque, et de nombreuses scarifications linéaires en "boutons" et damiers. Ce type de statues étaient évaluées d'après l'efficacite des rites les mettant en scène. Dans la plupart des cas, ces statues servaient de médiateur entre les guérisseurs et les esprits qui s'emparaient d'eux dans le cadre du culte logbu et elles sont encore utilisées de nos jours. Patine beige doré. Les populations lagunaires de l'Est de la Côte d'Ivoire comprennent majoritairement les Attié, Akyé, les Ebrié et les Abouré. Leurs ...

Grand masque Okua Idoma
objet vendu
Art africain > Masque africain, art tribal, art premier primitif > Masque Idoma

Collection art africain française.
Ce masque africain de type Okua des Idoma du sud, recouvert de kaolin, arbore une somptueuse parure colorée composée de cauris et de perles sur une structure de vannerie. Un bouquet de plumes s'élève au sommet du visage aux traits naturalistes. Si les scarifications en damier sont discrètes sur les tempes, le visage demeure classiquement balafré de marques tribales en diagonale de part et d'autre de la bouche.
Les Idoma vivent au confluent de la Bénué et du Niger. Au nombre de 500 000, ce sont des agriculteurs et des commerçants. On trouve dans leur art et leurs coutumes des influences Igbo, de la Cross River et Igala et il est souvent difficile de les distinguer de leurs voisins. Les membres de lignage royal de leur société oglinye, ...


Voir la fiche

Vendu