La Porte Dogon, galerie d'art africain, le site de vente en ligne d'Essentiel Galerie: Art premier, art tribal, art primitif
...
Options de recherche




Voir nos objets d'exception

Art africain - Bâton de commandement, chefferie:

Les bâtons de commandement sont une des bases de la hérarchie tribale. Propriété du chef de tribu il lui assigne son autorité. Souvent finement sculptés et toujours dotés d'une patine d'usage, ce sont des objets qui, soclés, sont du plus bel effet dans un intérieur.


Sceptre d autorité Chokwe
objet vendu
Art africain > Objets usels, poulies,boîtes, métier à tisser,awale > Bâton sculpté Chokwe

Les Chokwe dans l'art africain.
Une figure féminine sculptée en ronde-bosse, support des esprits, orne ce bâton de prestige Chokwe. Cet objet faisait partie d'autres sculptures, telles que des cannes, des bracelets, la lance du chef, déposés par les officiants autour des autels lors des rituels d'invocation des ancêtres ou des esprits tutélaires. Il pouvait également être lié au culte de fertilité hamba, aussi destiné à maintenir le taux de fécondité. Paisiblement installés en Angola oriental jusqu'au XVIème siècle, les Chokwé ont ensuite été soumis à l'empire lunda dont ils ont hérité un nouveau système hiérarchique et la sacralité du pouvoir. Néanmoins, les Chokwé n'adoptèrent jamais entièrement ces nouveaux apports sociaux et politiques. Trois siècles plus tard, ceux-ci ...

Sceptre d autorité Hemba / Luba
Art africain > Bâton de commandement, chefferie > Sceptre Hemba

Art africain Hemba.
Tels les kibangos des Lubas, ce bâton de commandement, objet de prestige, renvoie à l'histoire de l'ancêtre ou celle de son clan. Le motif sculpté en formant le pommeau, prolongé d'un cou annelé, représente un aïeul singiti . Patine satinée brun foncé. Erosions et fissures de dessication.
Les Hemba, établis dans le sud-est du Zaïre, sur la rive droite de la Lualaba, ont longtemps été soumis à l'empire luba voisin qui a eu sur leur culture, leur religion et leur art une influence certaine. Le culte des ancêtres, dont les effigies ont longtemps été attribuées aux Luba, est central dans la société hemba. La généalogie est en effet garante des privilèges et de la répartition des terres. Tous les aspects de la communauté sont imprégnés par l'autorité des ...


Voir la fiche

280,00

Sommet de canne Kongo / Bembe
Art africain > Bâton de commandement, chefferie > Bâton Kongo

Ex-collection art africain belge
Pommeau sculpté d'une figure féminine, prolongé d'une section en bois puis de métal.
Patine lustrée noire, légers manques et abrasions.
Etablis sur les plateaux de la République populaire du Congo ex.Brazzaville, et à ne pas confondre avec le groupe Bembé du nord du lac Tanganinyika, le petit groupe Babembé, Béembé, a été influencé par les rites et culture Téké, mais surtout par celle des Kongo. Installés dans l'actuelle République du Congo, les Béembé formaient à l'origine le royaume du Kongo, avec les Vili, Yombé, Bwendé et Woyo. Ils étaient sous la tutelle du roi ntotela élu par les gouverneurs. Le commerce de l'ivoire, le cuivre et les esclaves constituaient les principales ressources de ce groupe très peu connu jusqu'à la ...


Voir la fiche

280,00

Chasse-mouche Teke - Mfinu
objet vendu
Art africain > Bâton de commandement, chefferie > Sceptre Teke

Ex-collection art africain belge.
Objet de prestige et de parade des chefs teke, ce chasse-mouche présente une miniature sculptée "nkumi". La figure se prolonge d'un manche enserrant textile et crins.
Établis entre la République démocratique du Congo et le Gabon, les Téké étaient organisés en chefferies dont le chef était souvent choisi parmi les forgerons. Le chef de famille, mfumu , avait droit de vie ou de mort sur sa famille dont l'importance déterminait son prestige. Le chef du clan, ngantsié , conservait quant à lui le grand fétiche protecteur tar mantsié qui supervisait toutes les cérémonies. C'est le puissant sorcier guérisseur et devin qui "chargeait" d'éléments magiques, contre rétribution, les statuettes individuelles ou nkumi . Selon les Téké, la ...


Voir la fiche

Vendu

Bâton sculpté Yoruba
Art africain > Bâton de commandement, chefferie > Sceptre Yoruba

Les porteuses de coupe dans l' art africain du Nigéria.
La prêtresse agenouillée, les joues marquées des scarifications "kpélé", présente une coupe destinée aux offrandes ou à la divination. La religion yoruba s'appuie sur des sculptures artistiques dotées de messages codés ( aroko ). Ces esprits sont censés intercéder auprès du dieu suprême Olodumare .
Patine noire satinée. Fissures de dessication et abrasions.
Au sein du panthéon Yoruba, Orunmila est la divinité "orisa" que l'on consulte en cas de problème par le biais de la divination ifà grâce au devin babalawo ( iyanifà pour une femme). Les royaumes d' Oyo et Ijebu sont nés suite à la disparition de la civilisation Ifé et sont toujours à la base de la structure politique des Yoruba. Les Oyo créèrent ...


Voir la fiche

280,00

Bâton de commandement Kusu
Art africain > Bâton de commandement, chefferie > Sceptre Kusu

Ex-collection art africain belge.
Ce bâton de prestige, parmi les regalia de chefs, comporte différentes sections sculptées formant un langage iconographique relatif à l'histoire de l'ancêtre ou celle de son clan, tels les kibangos des Lubas. Des colliers de perles sont enroulés autour de la partie centrale, emprisonnés dans un mélange argileux. Patine satinée brune orangée. Manques et fissures de dessication.
Les Kusu établis sur la rive gauche de la Lualaba ont emprunté les traditions artistiques des Luba et des Hemba et possèdent un système de caste similaire à celui des Luba . Les Kasongos forment un sous-groupe Kusu, à présent dispersés parmi les Luba, Songye et Hemba. Les statues singiti étaient conservées par le fumu mwalo et honorées au cours de ...


Voir la fiche

350,00

Bâton d apparat Luba / Zela
Art africain > Bâton de commandement, chefferie > Sceptre Zela

Ex-collection art africain belge.
Bâton de dignitaire africain orné d'une poignée sous la forme d'un motif céphalomorphe. Patine lustrée, petits accidents, fendillements.
Jadis soumis aux Luba, puis aux Lundas, les Zela ont adopté une grande partie de leurs usages et traditions. Établis entre la rivière Luvua et le lac Kisalé, ils sont aujourd'hui organisés en quatre chefferies sous la tutelle de dirigeants d'origine luba. Ils vénèrent un couple primordial fréquemment représenté dans la statuaire, des ancêtres mythiques, et vouent des offrandes aux esprits de la nature.
Ref. : "Luba" 5 Continents. Rooberts ; "Kifwebe" F. Neyt, ed. 5Continents.


Voir la fiche

280,00

Statue Guro Bete
Art africain > Statues africaines : fetiche tribal, maternité > Statue Guro

Ex-collection art africain française.
La spectaculaire élongation du buste forme ici comme un bâton que supportent des membres inférieurs galbés. La tête renvoie quant à elle aux masques du style qualifié de guro-bete faute d'informations fiables. La partie centrale, éclaircie, indiquerait une préhension fréquente. Patine noir grenat satinée.
des Baoulé. Leurs sculptures respectives, par leur morphologie, témoignent de leurs rapports étroits. Prêtre et devin se partagent les fonctions rituelles prédominantes chez les Guro. Les associations secrètes vouent un culte aux génies de la nature, à travers les masques dans lesquels les esprits sont censés résider. Leurs esprits protecteurs appelés zuzu étaient vénérés grâce à des statues placées sur des autels. Les Bété forment ...


Voir la fiche

390,00

Sceptre Kongo
Art africain > Bâton de commandement, chefferie > Bâton Kongo

Ex-collection art africain belge .
Les Kongos (également connus sous le nom de Bakongos, qui est le pluriel de N’Kongo en kikongo, vivent sur la côte de l'océan Atlantique de l'Afrique Pointe-Noire, (République du Congo) jusqu'à Luanda (Angola) au Sud et jusque dans la province du Bandundu (République démocratique du Congo). Superbement ouvragés, les sceptres de commandement Kongo constituaient , parmi les bijoux, armes, récades et statuaire, les régalia indispensables à leur statut et à la puissance de leur règne. Les ornementations, pictogrammes et effigies sculptées sur les bâtons évoquaient des proverbes, illustraient les qualités d'un chef, racontaient , de section en section, l'histoire de la tribu et insistaient sur les qualités requises pour régner. Les objets appartenant ...


Voir la fiche

240,00

Bâton de commandement Kongo
Art africain > Bâton de commandement, chefferie > Sceptre Kongo

Ex-collection art africain française.
Emblème de pouvoir royal de type kongo se présentant sous la forme d'une effigie de chef en position assise, prolongé d'une poignée incisée de fins motifs quadrillés. Patine noire satinée.
Les Kongos (également connus sous le nom de Bakongos, qui est le pluriel de N’Kongo en kikongo, vivent sur la côte de l'océan Atlantique de l'Afrique Pointe-Noire, (République du Congo) jusqu'à Luanda (Angola) au Sud et jusque dans la province du Bandundu (République démocratique du Congo). Superbement ouvragés, les sceptres de commandement Kongo constituaient, parmi les bijoux, armes, récades et statuaire, les régalia indispensables à leur statut et à la puissance de leur règne. Les ornementations, pictogrammes et effigies sculptées sur les bâtons ...


Voir la fiche

240,00

Sceptre Oshe Shango Yoruba
objet vendu
Art africain > Bâton de commandement, chefferie > Bâton Yoruba

Ex-collection art africain italienne.
Les Oshe des Yoruba interviennent lors des danses rituelles. Ils sont portés dans la main gauche par les danseurs. Ces figures africaines représentent au travers de leur coiffe en double hache, le dieu du tonnerre et de la jeunesse Shango, ou Sango, ancêtre mythique des rois d'Oyo.
Sango était par ailleurs le protecteur des jumeaux, dont l'occurence était très fréquente dans la région.
Il s'agit d'une divinité crainte par son imprévisibilité. Il est vénéré car censé apporter aux cultures des pluies bienfaisantes. C'est également à lui qu'est attribuée la fertilité des femmes.

Belle patine lustrée, discrètement incrustée de pigments bleus. Erosions.

La société yoruba est très organisée et dispose de ...


Voir la fiche

Vendu

Bâton de dignitaire Bwende
Art africain > Bâton de commandement, chefferie > Sceptre Bwende

Art africain Bwende.
Outre les fameux niombo, "paquets" anthropomorphes funéraires de format parfois géant, représentant le défunt, les Bwende, inspirés par les Kongos, produisent des sculptures traditionnelles de prestige, tel ce bâton de commandement de type Bwende surmonté d'une statuette d'ancêtre.
Patine brillante brun nuancé.

Les Vili, les Lâri, les Sûndi, les Woyo, les Bembé, les Bwende, les Yombé et Les Kôngo constituaient le groupe Kôngo, dirigé par le roi Ntotela. Leur royaume connut son apogée au XVIe siècle avec le commerce de l'ivoire, du cuivre et la traite des esclaves. De même croyances et traditions, ils produisirent une statuaire dotée d'une gestuelle codifiée en rapport avec leur vision du monde. Les sculptures des Bwendé ont été ...


Voir la fiche

380,00

 Couteau Ikul - Kuba - Congo RDC
objet vendu
Art africain > Objets usels, poulies,boîtes, métier à tisser,awale > Couteau Kuba

Art africain et travail du fer chez les Kuba
Plusieurs tribus composent le groupe Kuba,établi entre les rivières Sankuru et Kasaï : Bushoong,Ngeendé, Binji,Wongo,Kété, etc...Chacune d'elle a produit une variété de sculptures, statues, objets de prestige, masques,fréquemment ornés de motifs géométriques. Les Kuba, dont le nom signifie " éclair " produisaient également des outils et des armes africaines, dont les couteaux de jet, qui sont par la suite devenus des valeurs de transaction, et de lourdes épées de guerre, Ilwoon . Attribut masculin, le couteau Ikula ("de la paix") n'est pas une arme mais un symbole de son statut social. Ce symbole d'autorité n'était d'ailleurs que très peu aiguisé. Les forgerons Kuba ont pu s'inspirer des couteaux du Bénin, dont la forme est similaire, ...

Pilon Kongo à motif janiforme
Art africain > Objets usels, poulies,boîtes, métier à tisser,awale > Pilon Kongo

Ex-collection art africain belge.
Ancien pilon à grains dont le centre est sculpté de deux visages.  L'un d'eux est représenté tirant la langue , geste à connotation symbolique dans les rituels contre la sorcellerie.Patine d'usage couleur miel lisse et lustrée. Fissures de dessication.
Les Vili, les Lâri, les Sûndi, les Woyo, les Bembé, les Bwende, les Dondo/Kamba, les Yombé et Les Kôngo constituaient le groupe Kôngo , dirigé par le roi ntotela . Leur royaume connut son apogée au XVIe siècle avec le commerce de l'ivoire, du cuivre et la traite des esclaves. De croyances et traditions comparables, ils ont produit une statuaire dotée d'une gestuelle codifiée en rapport avec leur vision du monde. Leurs masques réalistes participaient aux cérémonies d'initiation et aux ...


Voir la fiche

290,00

Bâton de commandement Lulua
objet vendu
Art africain > Bâton de commandement, chefferie > Bâton Luluwa

Ex-collection art africain belge.
Différents objets de prestige furent sculptés par les Lulua, tel cet insigne de dignitaire, orné d'une figure de maternité "bwanga bwa cibola". Les motifs tégumentaires constituaient des marques de beauté à valeur symbolique, révélatrices de qualité physiques et morales hors du commun.
Patine brune nuancée, fissures de dessication.
Lulua est un terme générique, qui se réfère à un grand nombre de peuples hétérogènes qui peuplent la région près de la rivière Lulua, entre les rivières Kasaï et Sankuru. Le peuple Lulua a migré d'Afrique de l'Ouest au cours du 18ème siècle et s'est installé dans la partie sud de la République démocratique du Congo (ex-Zaïre). Ils ont produit peu de masques, mais surtout des statues d'ancêtres ...


Voir la fiche

Vendu

Sceptre figuratif Yoruba Osé Sango
Art africain > Bâton de commandement, chefferie > Bâton Yoruba

Ex-collection art africain française
Les objets liturgiques dans l'art africain des Yoruba
Figure d'adepte du dieu Sango, porté de la main gauche au cours des danses tribales rituelles, ce bâton est sculpté d'une figure féminine agenouillée. La physionomie est caractéristique de l'art Yoruba, s'illustrant par les larges yeux en amande et les scarifications jugales. Ces figures sont vouées au dieu du tonnerre et de la jeunesse Shango, ou Sango, selon la religion Yoruba. Ce dernier serait l'ancêtre mythique des rois d'Oyo. Il était par ailleurs le protecteur des jumeaux, dont l'occurence était très fréquente dans la région. Il s'agit d'une divinité crainte pour son imprévisibilité, et vénèrée car elle apporterait aux cultures des pluies bienfaisantes. C'est également à elle ...


Voir la fiche

330,00

Sceptre figuratif Luba
Art africain > Bâton de commandement, chefferie > Sceptre Baluba

Cet objet d'art africain, provenant d'une collection privée anversoise, est formé d'un aplat rectangulaire, prolongé d'un bâton gravé en sa partie haute de lignes parallèles agencées en triangles , puis d'une figure féminine en ronde-bosse. Le personnage est doté, limitée par un bandeau en damiers, d'une coiffure tressée étagée dite "en cascade", à la façon des coiffes féminines Luba à la fin du XIXe et au début du XXe siècle, en témoignent les photographies prises à l'époque. De larges orbites évidées abritent des paupières étirées et closes, et une petite bouche se dessine dans un menton prognathe. La saillie de l'abdomen est mise en évidence par la position de mains digitées, la figuration réaliste des organes sexuels accentuant en outre la référence à la maternité et la fertilité. Le ...


Voir la fiche

195,00

Bâton de commandement Dogon Yo dyommodo / Yo domolo
Art africain > Bâton de commandement, chefferie > Sceptre Dogon

Collection art africain belge.
La crosse de prestige domolo que les hommes dogon portent sur l'épaule et que l'on retrouve parfois sur les autels et dans les sanctuaires du binu, rappelle l'insigne de l'association yona, le Yo domolo , ou encore Yo dyommodo , qui forme l'emblème des "voleurs rituels". Ces emblèmes en forme de houe évoquent une tête de cheval, animal primordial de la création. Patine rituelle, incrustations résiduelles. Fissures de dessication.
Les Dogon constituent un peuple renommé pour leur cosmogonie, leur ésotérisme, leurs mythes et légendes. Leur population est estimée à environ 300 000 âmes vivant au sud-ouest de la boucle du Niger dans la région de Mopti au Mali. Les forgerons dogon forment une caste endogame appelée irim Ils produisent ...

Bâton Fang
objet vendu
Art africain > Bâton de commandement, chefferie > Canne Fang

Art africain Fang
Sceptre de prestige de type Fang, offrant une figure anthropomorphe associée au culte des ancêtres du Byeri. Sculptée avec maîtrise, la pièce figure une jeune femme au long buste encadré de bras fléchis dont les mains s'appuient sous les seins. Les jambes galbées s'élèvent, semi-fléchies, d'une base arrondie que prolonge le manche. Le visage est traité en coeur au centre d'une tête sphérique.
Patine brillante, fissures.
Chez les Fang, les reliques des ancêtres les plus remarquables étaient conservées dans des boites cylindriques en écorce près de la couche du chef de lignage, initié du culte familial du Byéri. Surmontées d'une effigie humaine qui affirmait leur identité, elles contribuaient à la protection de leur descendance. Les rites ...


Voir la fiche

Vendu

Sceptre Kongo Yombé à motif de cavalier
objet vendu
Art africain > Bâton de commandement, chefferie > Bâton Kongo

Ex-collection art africain allemande.

Statuette tribale aménagée d'une cavité abdominale afin de recevoir une charge magique. La charge ou bilongo se composait de divers ingrédients issus de l'environnement naturel dont de l'argile rouge, de la poudre de bois rouge tukula , de l'argile blanche pembe..., mais éventuellement de fragments humains tels que dents, ongles, cheveux. Ce fétiche de conjuration était donc censé influer sur la santé, la prospérité, les ennemis de son détenteur. La coiffe est caractéristique de la statuaire Béembé et Yombé, autres tribus du groupe Kongo. Patine acajou doré. Chez les Kongo, le spécialiste nommé nganga, se chargeait des rituels en activant une force spirituelle avec un nkondi (pl. nkissi). Le terme de nkisi fut ensuite employé ...

Sceptre cérémoniel Luba Nsakak-abemba
objet vendu
Art africain > Bâton de commandement, chefferie > Sceptre Luba

Ex-collection art africain française.
Ce type d'emblême de pouvoir intégrait les regalia des dignitaires au gré de leurs déplacements. Véritables sources d'information sur leurs propriétaires et l'histoire locale, les sceptres arborent une iconographie variée. La partie large au sommet, le dibulu, porte des motifs gravés de lignes parallèles formant des losanges. Ces dessins se retrouvent sur les planches mnémoniques lukasa faisant référence à l'histoire politique et spirituelle luba.
Afin de renforcer le symbolisme royal, un motif figuratif féminin, sculpté en ronde-bosse, symbolise les capacités médiumniques féminines. L'attitude, mains sur les seins, indique que les secrets de la royauté luba ( les bizila ) appartiennent aux femmes grâce à leur rôle ...