La Porte Dogon, galerie d'art africain, le site de vente en ligne d'Essentiel Galerie: Art premier, art tribal, art primitif

Art africain > Chaise, siège à palabres, trône, tabouret > Tabouret Yoruba

Tabouret guéridon Yoruba (N° 26971)

Ex-collection d' art africain française.
Support de communication avec l'au-delà, la sculpture yoruba est destinée à garnir les autels familiaux ou collectifs, et nait souvent de la gratitude pour les bénédictions que les dieux auraient consentis aux fidèles. Patine granuleuse mate de teinte brun rougeâtre.
Abrasions et fendillements.
L'utilisation du terme yorouba , dérivé d'un mot haoussa qui désignait les yorouba du royaume septentrional d'Oyo, date du milieu du XIXe siècle. C'est surtout en faveur du royaume d'Oyo, qui étendit son hégémonie sur une grande partie de la région au XVIIe et XVIIIe siècle que s'est écrite l'histoire des yorouba. Les royaumes d' Oyo et Ijebu sont nés suite à la disparition de la civilisation Ifé et sont toujours à la base de la structure politique des Yoruba. Les Oyo créèrent deux cultes centrés sur les sociétés Egungun et Sango , toujours actives, qui vénèrent leurs dieux, les Orisa , à travers des cérémonies faisant appel à des masques, statuettes, sceptres et supports de divination dotés de messages codés (aroko).  

240.00 
Possibilité de paiement en 2x (2x 120,0 €)

Pièce accompagnée de son certificat d'authenticité

Estimation des frais de port ...





En acquérant cette œuvre vous obtiendrez 5% = (12,0 points fidélité = 12,0 euros) que vous pourrez utiliser pour effectuer votre prochain achat

ProvenanceEx-collection française.
EthnieYoruba
Paysnigéria
MatériauxBois
Hauteur cm52
Largeur28 cm
Poids5,95 Kg

Vous pourriez aussi être intéressé par ces objets
Fétiche YorubaMasque GeledeStatue YorubaSiège KanyokStatue Yoruba

Vous devez être connecté pour accéder aux options suivantes
   Me prévenir si un objet similaire est ajouté au catalogue.
   Me prévenir si le prix de cet objet diminue.
Gérer mes alertes


Des questions sur cet objet ? contactez-nous