Profitez momentanément de la livraison offerte en Europe - liste des pays
La Porte Dogon, galerie d'art africain, le site de vente en ligne d'Essentiel Galerie: Art premier, art tribal, art primitif
...
Options de recherche




Voir nos objets d'exception

Art africain - Fétiches:

Les fétiches sont des objets emblématiques dans l'art primitif africain. Utilisés par les féticheurs et les marabouts ils sont liés à nombre de pratiques occultes telles celles utilisées par le vaudou.


Statuette fétiche Kongo/Vili  Nkisi
Art africain > Statues africaines > Fétiche Vili

Ex-collection art africain suisse.
La statuette dotée d'un abdomen bulbeux contenant une charge magique, pourrait intégrer la catégorie des fétiches à visée thérapeutique. L'amalgame ou bilongo introduit se composait de divers ingrédients issus de l'environnement naturel dont de l'argile rouge, de la poudre de bois rouge tukula, de l'argile blanche pembe... , mais éventuellement de fragments humains tels que dents, ongles, cheveux. Ce fétiche de conjuration était donc censé influer sur la santé, la prospérité, les ennemis de son détenteur. Chez les Kongo, le spécialiste nommé nganga ,se chargeait des rituels en activant une force spirituelle avec un nkondi (pl. nkissi). Le terme de nkisi fut ensuite employé pour désigner les notions de "sacré" ou "divin". Les Vili, les ...


Voir la fiche

240,00

Fétiche Yaka Njila
objet vendu
Art africain > Fétiches > Statuette Yaka

Ex-collection art africain suisse.
Petit fétiche dont le visage stylisé évoque un oiseau, il était placé à l'intérieur de la maison afin de protéger contre la sorcellerie et autre malveillance. Ces statues tribales assurant une protection contre les ennemis étaient réalisées suivant les instructions du Nganga ngoombu et du commanditaire de l'objet. Ces charmes de lignage étaient ensuite activés à l'aide de rituels et de formules incantatoires. De puissantes propriétés de fertilité étaient censées accompagner cette statuette au visage d'oiseau nommée njila. Hiérarchique et autoritaire, composée de redoutables guerriers, la société Yaka était gouvernée par des chefs de lignage disposant du droit de vie et de mort sur leurs sujets. La chasse et le prestige qui en découle sont ...


Voir la fiche

Vendu

Statuette fétiche Teke Buti
Art africain > Statues africaines > Fétiche Teke

Figure à la morphologie singulière, bel objet de décoration dépourvu de bras et doté d'un buste en tonneau annelé. Elle est portée par d'épaisse jambes dont les pieds sont endommagés. Ces fétiches étaient en général toujours chargés rituellement d'éléments magiques, ce qui n'est pas le cas ici. Patine brun noir satinée.
Etablis entre la République du Congo, la République démocratique du Congo et le Gabon, les Téké étaient organisés en chefferies dont le chef était souvent choisi parmi les forgerons. Le chefs de famille, mfumu , avait droit de vie ou de mort sur sa famille dont l'importance déterminait son prestige. Le chef du clan, ngantsié ,conservait quant à lui le grand fétiche protecteur tar mantsié qui supervisait toutes les cérémonies. C'est le puissant sorcier guérisseur ...


Voir la fiche

180,00

Fétiche Fon Botchio
objet vendu
Art africain > Fétiches > Fétiche Botchio Fon

Ex-collection art tribal africain belge.
Cette sculpture figurant un homme agenouillé devant une calebasse est ficelée de cordelettes et de rubans en textile, les yeux sont incrustés de cauris à l'instar de la coiffure, le tout étant enduit de matières sacrificielles. Les bras se composent de cornes d'ovins et des chaînettes lient symboliquement la bouche du personnage. Patine mate croûteuse.

Les fétiches botchio, sous différentes tailles, sont cachés aux yeux du public. C'est le devin qui les confectionne tout en ayant recours à la divination du "fa" qui divulgera les formules animistes et précisera les matériaux à utiliser lors de la conception du fétiche afin que sa sacralité soit entérinée.

La multitude des dieux fon (les vodun), similaires à ceux des Yoruba sous ...


Voir la fiche

Vendu

Statuette Kongo Yombé
Art africain > Fétiches > Statuette Pfemba

Ex-collection art tribal africain suisse.
Miniature sculptée des Kongo , cette effigie féminine incarne l'ancêtre du clan, figure médiatrice, en témoignent les scarifications du buste. L'enfant au sein incarne la transmission matrilinéaire du pouvoir. Les Yombe ornaient en effet leurs textiles, nattes et pagnes, de losanges en relation avec des proverbes glorifiant le travail et l'unité sociale. La bouche dévoile des dents traditionnellement limées, les yeux semblent exorbités, soulignant la capacité de l'aïeule à discerner les choses occultes. L'usage de ce type de sculptures demeure méconnu. Elles formaient cependant fréquemment le motif sculpté au sommet des cannes de chefs. Patine brun foncé, résidus ocrés. Fissures.br /> Clan du groupe Kongo , les Yombe sont établis sur ...


Voir la fiche

95,00

Statue Nkishi Songye Kalebwe
Art africain > Fétiches > Fétiche Songye

Ex-collection art tribal africain française.

Cette sculpture dotée de formes anguleuses est le fruit de la coopération entre le nganga, l'artisan et le client. Traitée d'après les indications du prêtre rituel, la figure destinée au client est ensuite chargée des éléments bishimba destinés à contrer toute force malfaisante. Dans le cas du fétiche ci-contre, l'abdomen évidé en est dépourvu. Le visage est constellé de clous tapissiers. Dans la culture africaine, le métal est doté de propriétés magiques, thérapeutiques et apotropaïques. La physionomie qui adopte les traits d'un homme d'âge mur rappelle à la fois le masque kifwebe. Patine brun noir satinée. Le fétiche Songye , sculpture magique Nkisi , nkishi (pl. mankishi ) , joue le rôle de médiateur entre dieux et ...


Voir la fiche

390,00

Fétiche Songye Nkisi
Art africain > Fétiches > Fétiche Songye Nkisi

Ex collection art africain belge.

Pièce sur laquelle on retrouve les constantes graphiques de l'ethnie se caractérisant par des volumes anguleux. La charge magique est généralement introduite dans une corne fichée au sommet de la tête. La corne sommitale laisse ici place à un petit orifice. Cette pièce est en effet désacralisée.
La puissance magique des bankishi ,(sing. Nkishi) est renforcée par l'adjonction d'accessoires, talismans, éléments métalliques, graines, coquillages, comme le pagne présent ici et parfois par de petites sacoches en cuir. Patine claire dorée, incrustée d'argile blanche.

Ces fétiches de protection destinés aux habitations sont parmi les plus prisés d'Afrique. Le Nkisi joue le rôle de médiateur entre dieux et hommes. Au XVIème ...


Voir la fiche

490,00

Statuette Luba / Hemba
objet vendu
Art africain > Statues africaines > Statuette Luba

La statuaire d'ancêtre chez les Luba Hemba au sein de l'art tribal africain
Chez les Luba situés à l'est de la rivière Lualaba, la femme forme un motif sculpté constant grâce à son rôle majeur dans la politique et la vie spirituelle. Les spécialistes rituels Luba ont recours à différents objets sculptés dans un but de divination, guérison, rites initiatiques ou lutte contre la sorcellerie et les litiges. Incarnant les parents défunts bakishi ou les esprits bavidye ,"Mvidie" intermédiaires entre dieu et les hommes, cette effigie féminine sculptée en volumes harmonieux dispose d'une tête coiffée de tresses rassemblées vers l'arrière, et des cicatrices chéloïdiennes en relief sur le corps spécifiques des clans Kongo. Ces dernières la rendent apte à capter les énergies dont celles ...


Voir la fiche

Vendu

Figure protectrice Tiv Nigéria
Art africain > Statues africaines > Fétiche Tiv

Collection art africain belge.
Des peuples aux traditions variées se sont établis dans la savane au nord des rivières Niger et Benué. Les Tiv originaires du Cameroun sont composés d'agriculteurs vivant sur les berges de la rive gauche de la Benué. Leurs statues sont de deux types : d'un type naturaliste, ces figures prennent la forme de représentations féminines dont certaines formaient le sommet de poteaux de cases de réception. Les secondes, nommées ihambé , associées à la fertilité, figurent des personnages assis. La sorcellerie, aux mains des anciens par le biais de fétiches, imprègne la société Tiv. Les fétiches protecteurs à usage familial akumbo sont conservés dans les huttes individuelles. C'est au cours des naissances, de la chasse et des rituels agraires que leur rôle ...


Voir la fiche

2900,00

Statuette fétiche Nkisi des Songye
Art africain > Fétiches > Fétiche Songye

Ex-collection art africain luxembourgeoise.
Proportions équilibrées et symétrie pour cette statuette Nkisi, nkishi (pl. mankishi )dont la corne sommitale est intacte. L'extrémité des pieds, dépassant du pagne de raphia, vient se fondre sur la base circulaire. Dans l'ombilic évidé venait se loger la charge magique bishimba , également présente dans le coussinet attaché sous les aisselles. La puissance du fétiche serait accentuée par la présence de ses accessoires. Patine brun foncé satinée. Ces fétiches de protection destinés aux habitations sont parmi les plus prisés d'Afrique. Le Nkisi joue le rôle de médiateur entre dieux et hommes. Les exemplaires de grande taille sont la propriété collective de tout un village, alors que les figures plus petites appartiennent à un individu ...


Voir la fiche

290,00

Fétiche Fon Ada Ewe protecteur
objet vendu
Art africain > Fétiches > Fétiche Ewe

Ex-collection art africain anglaise.
Art africain et culte tribal vodun des populations ewe et fon. Affublée de diverses amulettes sous la forme de bijoux, cornes emplies de substances mêlées d'argile rouge, accessoires métalliques, graines séchées, et ceinture en peau de reptile, cette statuette réaliste a été rituellement enduite d'un épais enduit poudreux s'écaillant localement. Les pupilles sont constituées de perles rouges, et l'un des pieds est altéré. Fissures de dessication, sillons. Au Togo, les fétiches africains s'inscrivent dans le cadre de rituels bénéfiques ou maléfiques selon les intentions de leur propriétaire. Les féticheurs, suite au rituel de divination du fa employant des noix de palmier, les réalisent sur commande pour offrir des vertus protectrices et ...

Statue fétiche Songye Ilande
Art africain > Fétiches > Fétiche Songye

Ex-collection art africain belge.
Cette figure masculine, dont la tête portée par un cou annelé est orientée vers le côté, était déplacée par le ritualiste grâce à des tiges placées sous les bras. Souvent accessoirisée de colifichets divers censés accentuer son pouvoir magique, elle en est ici dépourvue. La base est endommagée, une des jambes est "rongée". Patine noire satinée. Les Songye sont venus de la région du Shaba en RDC et se sont installés le long de la rivière Lualaba au milieu de la savane et des forêts. Leur société est organisée de façon patriarcale. Leur histoire est indissociable de celle des Luba auxquels ils sont apparentés par l'intermédiaire d'ancêtres communs. Les Ilande forment un sous-groupe songye vivant près des territoires luba. Très présente dans ...


Voir la fiche

240,00

Statuette Chokwe Kaponya ca Cihongo wa cipaka
Art africain > Fétiches > Fétiche Tschokwe

Ex-collection art africain suisse.
Cette statuette de pouvoir décrit un chef porteur de la jupe de raphia et du masque cihongo. Il tient des sonnailles. Parmi les nombreux masques africains akishi (sing : mukishi, indiquant la puissance) d'art tribal africain Chokwe, le puissant pendant masculin du masque Mwana Pwo est le cihongo . Toujours porté par des danseurs de sang royal, ce masque incarnant un esprit symbolise la puissance et la richesse. Il intervenait en outre, parfois, à l'occasion jugements. Patine mate rouge ocrée. Fissures de dessication. Pour un exemplaire similaire, voir l'illustration 82 de "Chokwe and their Bantu neighbours" ed. Merzeder.
Les masques des clans Chokwe, Luda, Luvale/Lwena, Luchazi et Mbunda sont nommés en Zambie des "makishi" ( sing. ...

Fétiche Kusu Hemba
objet vendu
Art africain > Fétiches > Statue Kusu

Les Kusu établis sur la rive gauche de la Lualaba ont emprunté les traditions artistiques des Luba et des Hemba et possèdent un système de caste similaire à celui des Luba .  Les Hemba quant à eux se sont établis dans le sud-est du Zaïre, sur la rive droite de la Lualaba. Autrefois sous la domination des Luba , ces agriculteurs et chasseurs pratiquent le culte des ancêtres au moyen d 'effigies longtemps attribuées aux Luba. Les statues singiti étaient conservées par le fumu mwalo et honorées au cours de cérémonies durant lesquelles des sacrifices leur étaient offerts. Parallèlement à l'autorité des chefs héréditaires, des sociétés secrètes, masculine telle la bukazanzi , et féminine, la bukibilo ,jouaient un grand rôle au sein du clan. Les figures de protection ...


Voir la fiche


Vendu à 290,00 Trouver un objet similaire

Tabouret de prestige Lupona Luba - Congo  RDC
Art africain > Tabourets, chaises, trônes > Tabouret Luba Kipona

Ex-collection art africain française.
Une effigie féminine, "réceptacle d'un chef souverain défunt"( Luba, Roberts) soutient le plateau circulaire reposant sur sa coiffe. Son attitude met en valeur les organes génitaux féminins associés à la fécondité. Ce tabouret nommé lupona ,ou kioni ou kipona , kiona , selon les sources, constitue le point de rencontre du souverain, son peuple, et des esprits et ancêtres protecteurs, où se mêlent symboliquement et spirituellement passé et présent. Il formait jadis l'assise sur laquelle était intronisé le roi mulopwe . Les sièges étaient disposés sur des peaux de léopard lors de l'investiture du nouveau chef. Ce n'est qu'après s'y être assis que son allocution revêtait un caractère royal et divin. En dehors de ces circonstances ...

Statue Nkishi - Songye - Congo RDC
objet vendu
Art africain > Fétiches > Fétiche Songye

Art africain et fétiches rituels
Statue-fétiche Nkisi , nkishi (pl. mankishi ) anthropomorphe dépourvue d'accesoires. Les doigts mettent en valeur la cupule de l'ombilic, dans laquelle était introduite une charge magique protectrice. Une corne animale s'élève au sommet, scellant l'orifice dans lequel des éléments rituels étaient également introduits. La particularité de ces objets résident le plus souvent dans le traitement anguleux de la forme, l'imposant visage triangulaire dont le menton se fond dans la barbe, reprenant ici la physionomie du masque kifwebe , et l'attitude déportée vers l'avant du ventre bombé.
Belle patine lustrée brun doré. Très légères abrasions.

Ces fétiches de protection destinés aux habitations sont parmi les plus prisés d'Afrique. Le ...

Statuette Zande Yanda
Art africain > Statues africaines > Statuette Ubangi

L'art africain dénombre deux types de statues Azande : Les statues Kudu , d'un hauteur comprise entre 30 et 50 cm représentent des ancêtres, et les statues Yanda de 10 à 20 cm, de forme animale ou humaine, ayant un rôle apotropaïque, exposées durant les rites divinatoires au cours des rituels de la société Mani . Volumes stylisés pour cette figure Yanda portée par des jambes écartées, semi-fléchies. D'amples arcades courant jusqu'aux mâchoires composent un visage féminin dans lequel les pupilles sont exorbitées.
Patine sombre satinée. br> Autrefois désignés sous l'appellation " Niam-Niam " car considérées comme anthropophages, les tribus regroupées sous le nom de Zande , Azandé , se sont installées, en provenance du Tchad, à la frontière de la R.D.C.(Zaïre), du Soudan et de la ...


Voir la fiche

280,00

Statue Kongo Vili  Nkondi Nkisi
Art africain > Statues africaines > Statue Kongo

La statuaire d'art tribal africain Kongo s'illustre par différentes postures expressives. Le geste çi-contre reflèterait une attitude guerrière et agressive, confirmée par la présence de multiples clous à visée apotropaïque mais également offensive. Les éléments bilongo conférant des pouvoirs supplémentaires à cette statue sont placés dans la cavité abdominale qu'obstrue un miroir. Le poignard est également manquant. Le visage du Nkondi traduit une agressivité renforcée par la bouche ouverte et les larges pupilles sombres.
Chez les Kongo, le nganga se chargeait des rituels en activant une force spirituelle avec un nkondi (pl. nkissi). Le terme de nkisi fut ensuite employé pour désigner les notions de "sacré" ou "divin". La catégorie la plus influente des "minkisi kongo" se ...


Voir la fiche

650,00

Statue fétiche Songye Nkisi
objet vendu
Art africain > Fétiches > Statue Songye

Ex-collection art africain française.
Statue africaine Nkisi , nkishi (pl. mankishi ) des Songye, vêtue d'un pagne de raphia, elle dispose d'une tête incrustée de clous tapissiers qui, selon certains auteurs, auraient trait à la vérole. Le clan cherchait à se prémunir de cette dernière par le biais de sculptures protectrices. La corne sommitale qui recélait la charge magique bishimba ou des ingrédients thérapeutiques est ici accessoirisée de longues tresses en cheveux humains. Les bras sont positionnés autour d'un abdomen saillant. Patine mate hétérogène. Ces fétiches de protection destinés aux habitations sont parmi les plus prisés d'Afrique. Le Nkisi joue le rôle de médiateur entre dieu et les hommes, chargé de protéger contre différents maux. Les exemplaires de grande taille ...


Voir la fiche

Vendu

Statue fétiche Nkisi des Songye
Art africain > Fétiches > Statuette Songye

Ex-collection art africain allemande.
Statue africaine Nkisi, nkishi (pl. mankishi )des Songye, elle dispose d'un visage sur lequel s'inscrit un large rictus. Les bras sont positionnés autour d'un abdomen saillant ceintré d'un boudin pouvant recéler une charge magique bishimba, et offrent un espace afin de saisir précautionneusement la sculpture à l'aide de crochets métalliques, comme le dictait l'usage. Patine semi-mate. Erosions sur le socle. Ces fétiches de protection destinés aux habitations sont parmi les plus prisés d'Afrique. Le Nkisi joue le rôle de médiateur entre dieu et les hommes, chargé de protéger contre différents maux. Les exemplaires de grande taille sont la propriété collective de tout un village, et les figures plus réduites appartiennent à un individu ou ...


Voir la fiche

290,00

Fétiche médicinal Kongo Vili
objet vendu
Art africain > Fétiches > Statuette Kongo

Ex-collection art africain luxembourgeoise.
Cette sculpture se présente sous la forme d'une figure humaine, dépourvue de bras, et dont les pieds s'enfoncent dans une base circulaire, portant au dos une figure réduite similaire. Les deux effigies portent une charge ventrale magique, obturée par une vitre. Patine brun noir satinée. Hauteur sur socle: 36 cm. Les Vili, les Lâri, les Sûndi, les Woyo, les Bembé, les Bwende, les Yombé et Les Kôngo formaient le groupe Kôngo, dirigé par le roi ntotela. Leur royaume connut son apogée au XVIe siècle avec le commerce de l'ivoire, du cuivre et la traite des esclaves. De même croyances et traditions, ils produisirent une statuaire dotée d'une gestuelle codifiée en rapport avec leur vision du monde. Présents le long de la côte gabonaise, ...