La Porte Dogon, galerie d'art africain, le site de vente en ligne d'Essentiel Galerie: Art premier, art tribal, art primitif
...
Options de recherche


Art africain - Fétiches:

Les fétiches sont des objets emblématiques dans l'art primitif africain. Utilisés par les féticheurs et les marabouts ils sont liés à nombre de pratiques occultes telles celles utilisées par le vaudou.


Fétiche Songye Nkondi
Art africain > Statues statuettes > Fétiche Songye

Ex-collection art tribal française.
Les clous de laiton, insérés sur le visage de cette sculpture d'art africain, nkondi (pl.nkisi) seraient liés à la petite vérole. La région du Maniéma était en effet durement frappée par les épidémies et dans la culture africaine, le métal est doté de propriétés magiques, thérapeutiques et apotropaïques. Des ingrédients rituels étaient en outre introduits dans l'abdomen,absents dans cet exemplaire, dans la corne, parfois aussi dans des sachets joints au pagne, afin de renforcer la puissance de l'objet. Les textiles, plumes et colliers constituaient également des attributs nécessaires pour se prémunir contre la sorcellerie.De la peau animale constitue la chevelure de ce personnage au visage rappelant les masques de l'ethnie,il porte également un ...


Voir la fiche

350,00

Fétiche Vodou Fon Boccio, Botchio
Art africain > Statues statuettes > Fétiche Vodou

Ex-collection art africain suisse.
S'élevant d'un bloc érodé, un personnage sommairement représenté dispose d'attributs-offrandes variées, certaines d'entre elles sous la forme d'éléments métalliques censés incarner les ancêtres. Cette sentinelle édifiée contre le mauvais sort affiche la physionomie d'un défunt, bouche absente, yeux clos et pâleur moribonde. Un nourrisson est solidement ficelé au dos de la statue, et une clef, accrochée aux liens, pourrait symboliser la communication avec le monde invisible. Résidus sacrificiels croûteux. Ce botchio (de bo : "maléfice" en fon, et tchio , "cadavre")dressé au sommet d'un poteau était érigé à l'entrée du village ou d'une maison afin d'en éloigner toute menace, physique ou spirituelle. Certains d'entre eux revêtaient des formes ...


Voir la fiche

420,00

Statuette fétiche Songye Nkisi
Art africain > Statues statuettes > Statue Songye

Art africain Songye.
Le Nkisi , nkishi (pl. mankishi ) est un fétiche protecteur des Songye, sculpture tribale à vocation protectrice. Une corne, dans laquelle des éléments magiques ( bajimba )étaient introduits, s'élève de son crâne. D'autres cavités présentes sur les statues pouvaient également recéler des ingrédients à visée apotropaïque. Les larges mains digitées soutiennent un abdomen saillant, témoin du lignage. Le pagne ceinturé d'osier et agrémenté d'écorces séchées est constitué de peau animale. La sculpture est légèrement asymétrique. Patine brun clair mate.
Ces fétiches de protection destinés aux habitations sont parmi les plus prisés d'Afrique. Le Nkisi joue le rôle de médiateur entre dieux et hommes dans la culture africaine. Les exemplaires de grande taille ...


Voir la fiche

220,00

Figure Kongo  Nkisi Nkondi
Art africain > Statues statuettes > Fétiche Kongo

Ex-collection art africain belge.
Les nganga , sorciers mais aussi guérisseurs, avaient en charge les activités religieuses et la médiation envers le Dieu appelé Nzambi par l'intermédiaire de figures, le plus souvent des sculptures tribales anthropomorphes consacrées, nommées nkisi . Ces statues primitives disposent d'une charge magique logée généralement sur l'abdomen derrière un miroir obturant la cavité. Sur cet exemplaire la figure dispose de larges pieds ancrés sur une plateforme circulaire.Des résidus de résine végétale, noirâtres, ponctuent la surface satinée brun clair. Manques sur les contours de la barbe. Chez les Kongo, le nganga se chargeait des rituels en activant une force spirituelle avec un nkondi (pl. nkissi). Le terme de nkisi fut ensuite employé pour désigner ...


Voir la fiche

200,00

Fétiche Songye Nkisi
Art africain > Fetiches > Fétiche Songye Nkisi

Ex collection privée d'art africain Jan Putteneers (Antwerpen, Belgique).
Pièce sur laquelle on retrouve les constantes graphiques d'art tribal de l'ethnie : bouche portée en avant, nez en triangle, mais surtout les stries sur le visage.
La charge magique est symbolisée généralement par une corne placée sur le sommet de la tête. Pièce désacralisée, la corne a été retirée.
Originaires du Shaba en République démocratique du Congo, les Songye sont apparentés aux Luba, avec lesquels ils partagent des ancêtres communs.


Voir la fiche

585,00

Fétiche Songye Nkisi
Art africain > Fetiches > Fétiche Songye Nkisi

Ex collection privée belge d'art africain Jan Putteneers.
Pièce sur laquelle on retrouve les constantes graphiques de l'art tribal africain des Songye : bouche portée en avant, nez en triangle.
La charge magique est symbolisée par une corne placée sur le sommet de la tête.
Pièce désacralisée, la corne a été cassée. Des plumes sont encore visibles autour la corne, vestiges des libations pratiquées sur ce fétiche.
Deux colliers encerclent le corps ainsi qu'un morceau de cuir.
Originaires du Shaba en République démocratique du Congo, les Songye sont apparentés aux Luba avec lesquels ils partagent des ancêtres communs.


Voir la fiche

875,00

Fétiche Kongo Nkisi
Art africain > Statues statuettes > Fétiche Kongo

Ex-collection art africain belge.
Les éléments bilongo conférant des pouvoirs supplémentaires à cette statue africaine du type nkisi sont dissimulés dans un reliquaire obturé par un miroir placé sur l'abdomen et dans les multiples éléments placés autour de l'effigie. Des ajouts de métal, fibres végétales, fruits et graines séchés, bandelettes de tissu, sachets bourrés d'ingrédients magiques,le tout lié par des cordelettes, participent à cette action défensive ou offensive. Le regard vitré symbolise également l'accès au monde surnaturel et la compréhension des choses cachées. Patine poudreuse brun foncé, résidus de kaolin. Les ingrédients magiques "bilongo" étaient fréquemment dissimulés dans le réceptacle situé sur l'abdomen de la figure qui était par ailleurs scellé par un ...


Voir la fiche

300,00

Fétiche rituel Béembé, Babembé
Art africain > Statues statuettes > Fétiche Babembé

Ex-collection art africain belge.
Les clous insérés sur l'abdomen de cette statue africaine, parmi un amas d'osselets, cordelettes, fibres végétales, poils d'animaux, agglomérés entre eux par des enduits argileux croûteux, étaient censés susciter, selon les croyances animistes Babembé, la faveur et la protection des esprits. Les yeux de ce personnage sont incrustés de corne, caractéristique de la statuaire des Babembé. Patine brun foncé satinée. Installés dans l'actuelle République du Congo, les Béembé, Babembé, formaient à l'origine le royaume Kongo, avec les Vili, Yombé, Bwendé et Woyo. Ils étaient sous la tutelle du roi ntotela élu par les gouverneurs. Le commerce de l'ivoire, le cuivre et les esclaves constituaient leurs principales ressources.Le responsable du village, ...


Voir la fiche

375,00

Fétiche Vodou / Fon Bochio
objet vendu
Art africain > Statues statuettes > Fétiche Vodou

Une âme de bois céphalomorphe forme la partie supérieure d'une association d'éléments disparates,corne, os humain,fibres végétales, qu'assemble une peau ajourée de cauris. Un personnage doté de larges yeux globuleux, placés en oblique, devient l'incarnation d'un esprit prêt à négocier avec le monde spirituel. Des pigments bleus et ocres ont été appliqués sur l'objet. Manque sur l'une des oreilles,légères fissures sur la tête. Pièce d'art africain acquise par Guy Mercier, consultant pour le groupe Solvay, qui entreprit au début du XX° siècle de rassembler une vaste collection d'art tribal africain. Tout en rayonnant en Afrique de l’ouest et centrale dans le cadre de son travail, et récoltant des œuvres in-situ, la majorité de sa collection est cependant issue de « cabinets de curiosité ...


Voir la fiche

Vendu

Fétiche Ewe
objet vendu
Art africain > Fetiches > Fétiche Ewe

Au Togo, les fétiches s'inscrivent dans le cadre de rituels bénéfiques ou maléfiques selon les intentions de leur propriétaire. Les féticheurs les réalisent sur commande pour offrir des vertus protectrices et médicinales mais en proposent également des versions prêtes à utiliser plus classiques.
Ces pratiques encore d'usage à l'heure actuelle sont parfois décriées et considérées comme animistes et révolues à l'heure de la christianisation et de l'islamisation. Les populations ont néanmoins tendance à conserver des pratiques animistes malgré leur conversion aux grandes religions monothéistes, les deux croyances s'influençant mutuellement.

Les Ewe, souvent confondus avec les Minas, sont le groupe ethnique le plus important du Togo. On les retrouve également comme ...


Voir la fiche

Vendu

Fétiche Téké,
objet vendu
Art africain > Statues statuettes > Statue Téké

Ex-collection art africain belge.
Etablis entre la République du Congo, la République démocratique du Congo et le Gabon, les Téké étaient organisés en chefferies dont le chef était souvent choisi parmi les forgerons. Le chef de famille, mfumu , avait droit de vie ou de mort sur sa famille dont l'importance déterminait son prestige. Le chef du clan, ngantsié ,conservait quant à lui le grand fétiche protecteur tar mantsié qui supervisait toutes les cérémonies. C'est le puissant sorcier guérisseur et devin qui "chargeait" d'éléments magiques, contre rétribution, les statuettes individuelles, "mussassi". C'est aussi d'après ses directives que le culte était rendu aux ancêtres et aux génies de la nature. Leur société secrète, kidumu , utilisait des masques plats circulaires ornés de ...


Voir la fiche

Vendu

Fétiche Kongo Nkisi
objet vendu
Art africain > Fetiches > Fétiche Kongo Nkisi

Ex collection art africain belge.

les Nkisis sont l'incarnation même de la sorcellerie.
La figure est typique avec le tronc doté de clous et d'inserts en fer reliés par un enchevêtrement de morceaux d'étoffe. Les yeux et la bouche béante sont incrustés de kaolin rendant la pièce expressive.

La sorcellerie agressive kindoki est le mal absolu qu'il faut combattre. A cette fin, des figures protectrices nkisis sont fabriquées et chargées par les nganga de tous les ingrédients nécessaires pour atteindre ce but. Ce n'est pas la morphologie de la sculpture qui détermine son usage, mais tout ce qui est ajouté au réceptacle construit pour cette destination. Ceci sous-entend que le Nkissi n'existe pas exclusivement pour guérir, protéger ou favoriser la chasse ...


Voir la fiche

Vendu

Souhaitez-vous masquer les objets vendus ? si oui, cliquez ICI
Fétiche Bwa Koro
objet vendu
Art africain > Fetiches > Fétiche Bwa Koro

Ex collection art africain française. On ne retrouve ce type de réalisation que chez les Bwa situés au Mali sur le plateau de Tominian .
Ils sont la représentation d’un danseur qui porte un masque de feuilles qui par essence est éphémère puisque composé d’un filet de fibres végétales, le tout surmonté d’un ornement de plumes.
Les costumes ne survivent pas au-delà du jour de danse.
Ils ne peuvent être portés que la sève encore présente dans les végétaux.
Ils sont l’incarnation du Do, de la capacité de la nature à se régénérer à chaque saison.
Dans la culture Bwa, il existe une véritable dualité entre ces réalisations végétales qui par l’éphémère renvoit non pas à un temporalité circonscrite mais une notion métaphysique d’une force justement intemporelle ...


Voir la fiche

Vendu

Fetiche Bocio Fon
Art africain > Fetiches > Fetiche Bocio Fon

Ex collection art africain belge.

Ce fétiche est constitué d'un personnage présentant une petite coupe rituelle. Il retient par la bouche un lien de tissu à l'extrémité duquel une masse est attachée, charge magique incrustée de poils d'animaux, sans doute de primates et phacochères. Une épaisse patine croûteuse revêt le tout, de nombreuses libations ayant été effectuées.


Les Fon se trouvent actuellement dans une partie de la république du Bénin qui s'appelle le royaume du Dahomay. La légende dit qu'une princesse d'origine yoruba a créé ce royaume avant le XVIIème siècle.
Leur culture et leurs caractéristiques stylistiques sont apparentés à celles des ethnies voisines toutes localisées dans une région lagunaire dans l'Est de la Côte d'Ivoire. ...


Voir la fiche

350,00

Fétiche Boli Bambara
objet vendu
Art africain > Fetiches > Fétiche Boli Bambara

Ex-collection d'art africain belge.
Appelé boli ( pl. boliw ), buffle , dans l'art africain, ce fétiche de taille variable joue un rôle central dans la vie rituelle de la région mandingue. Il existe des "Boliw" de poche, et d'autres qui appartiennent à des chefferies , des sociétés initiatiques telles que les associations d'initiation masculine Kono et Komo dont les membres progressent à travers un processus s’étalant sur plusieurs décennies, et même à des Etats. La fonction principale d'un boli est d'accumuler et de contrôler la force de vie naturelle appelée nyama pour le bénéfice spirituel de la communauté . Utilisés comme autels ou effectués au cours des spectacles de danse , ils sont des créations concues à partir de révèlations miraculeusement accordées aux génies de la ...


Voir la fiche

Vendu

Fétiche Songye Nkisi
objet vendu
Art africain > Fetiches > Fétiche Songye Nkisi

Ex collection privée belge d'art africain J. Putteneers.

Pièce sur laquelle on retrouve les constantes graphiques de l'ethnie : bouche portée en avant, nez en triangle, le visage est recouvert d'inscrustations de laiton martelé de pointillés. Au cou, un collier de perles bleus.
Les yeux sont représentés à l'aide de cauris (absent pour l'oeil gauche).

Ces fétiches de protection destinés aux habitations sont parmi les plus prisés d'Afrique. Le Nkisi joue le rôle de médiateur entre dieux et hommes. Les exemplaires de grande taille sont la propriété collective de tout un village, alors que les figures plus petites appartiennent à un individu ou une famille. Au XVIème siècle, les Songyes migrèrent dans la région du Shaba. Leur société est organisée de façon ...


Voir la fiche

Vendu

Statue Fétiche Zande
objet vendu
Art africain > Fetiches > Statue Fétiche Zande

Il s’agit d’un fétiche Zandé, population d'Afrique centrale vivant principalement en République démocratique du Congo, autour des rives de l'Uelé.
Le nom Niam-Niam (ou Nyam-Nyam), désormais considéré comme péjoratif, fut fréquemment utilisé pour désigner les Azande durant le XIXe et au début du XXe siècle. Ce nom, probablement d'origine dinka, signifie dans cette langue « grands mangeurs » (c’est peut-être une onomatopée), se rapportant censément à des penchants plus ou moins avérés pour le cannibalisme.
La signification de cette pièce est toujours sujette à débat mais pourrait se rapporter à la punition infligée par la « justice clanique » à deux personnes qui seraient encordées et jetées dans l’Uelé. Ce fétiche à l'allure très singulière est composé de deux personnages, ...


Voir la fiche

Vendu

Fétiche Songye Nkisi
Art africain > Fetiches > Fétiche Songye Nkisi

Ex collection privée belge d'art africain J. Putteneers.

Pièce sur laquelle on retrouve les constantes graphiques de l'ethnie : bouche portée en avant, nez en triangle, mais surtout les stries sur le visage. La charge magique est symbolisée généralement par une corne placée sur le sommet de la tête. La corne sommitale laisse ici la place à un petit orifice via lequel la corne était attachée. Cette pièce est donc désacralisée.
La puissance magique des Nkisi est améliorée par l'adjonction d'accessoires comme le pagne présent ici et parfois par de petites sacoches en cuir et des plaques ou clous métalliques.

Ces fétiches de protection destinés aux habitations sont parmi les plus prisés d'Afrique. Le Nkisi joue le rôle de médiateur entre dieux et hommes. Au ...


Voir la fiche

585,00

Fétiche Fon
objet vendu
Art africain > Fetiches > Fétiche Fon

Très célèbres dans l'art africain pour leurs fétiches complexes à l'allure souvent torturée, les Fon nous étonnent une nouvelle fois avec cette belle pièce riche en détails.

Ce fétiche au corps antropomorphe est surmonté d'un authentique crâne animal incrusté de morceaux de verre réfléchissant en guise d'yeux. Son crâne est orné de perles bleues et coiffé d'un tressage enchevêtré de cordes. De nombreuses cloches sont visibles et sont accompagnées d'autres colliers de perles.

Issue du culte vaudou, cette pièce volontairement surchargée de matériaux variés est l'incarnation de Mawu, le dieu suprême du panthéon Vaudou, et doit veiller à la protection des biens et des membres de la famille ainsi qu'en éloigner les événements funestes et autres fléaux.


Voir la fiche

Vendu

Tableau fétiche Ijo
objet vendu
Art africain > Fetiches > Tableau fétiche Ijo

Il s'agit ici d'un objet atypique d'art africain.
Les tableaux fétiches Ijo sont des pièces rarement rencontrées.

Celui-ci est constitué d'un ensemble de personnages agrémentés d'habits en rafia et d'instruments comme des gourdins et des couteaux en bois. Cette scène est richement décorée de pigments colorés accompagnés d'éléments tels que des plumes.
Un fétiche est un objet auquel on attribue des vertus magiques, bienfaisantes ou malfaisantes. Bien des tribus sont convaincues que ces objets acquièrent leurs pouvoirs de par les rites et consécrations auxquels ces objets sont soumis et au cours desquels des libations et danses peuvent être effectuées.


Voir la fiche

Vendu

Couple d autels des ancêtres Asen Fon
objet vendu
Art africain > Fetiches > Couple d'autels des ancêtres Asen Fon

Ex collection privée d'art africain Emile Robyn (Bruxelles, Belgique).
Couple d'autels d'ancêtres attribué à l'éthnie Fon et dont le nom vernaculaire est "Asen".
On retrouve également ce type d'autel chez les Ewès du Togo où il porte le nom de "Assanyi".
Placé dans la cour familiale, il permet de rendre hommage au défunt et par de là à la lignée familiale.
Réalisé en fer, toujours à deux étages : en haut une scène rendant gloire au défunt dans une scène où il s'est illustré durant sa vie.
Dans le bas : un plateau auquel est accroché de petites cloches.
On remarque aussi la présence de morceaux d'étoffe nouées en signe d'offrande.

C’est le grand-père d’Emile, Abel Robyn, qui débuta la collection en 1850.
Celle-ci fut transmise sur ...





Derniers objets que vous avez consultés :
Art africain - Paris - Bruxelles - Londres

© 2019 - Digital Consult SPRL

Essentiel Galerie SPRL
73 Rue de Tournai - 7333 Tertre - Belgique
+32 (0)65.529.100
rss    facebook