La Porte Dogon, galerie d'art africain, le site de vente en ligne d'Essentiel Galerie: Art premier, art tribal, art primitif
...
Options de recherche




Voir nos objets d'exception

Art africain - Fétiches:

Les fétiches sont des objets emblématiques dans l'art primitif africain. Utilisés par les féticheurs et les marabouts ils sont liés à nombre de pratiques occultes telles celles utilisées par le vaudou.


Statue fétiche Songye Nkisi
promo art africain
Art africain > Fétiches > Statue Songye

Ex-collection art africain française.
Statue africaine Nkisi , nkishi (pl. mankishi ) des Songye, vêtue d'un pagne de raphia, elle dispose d'une tête incrustée de clous tapissiers qui, selon certains auteurs, auraient trait à la vérole. Le clan cherchait à se prémunir de cette dernière par le biais de sculptures protectrices. La corne sommitale qui recélait la charge magique bishimba ou des ingrédients thérapeutiques est ici accessoirisée de longues tresses en cheveux humains. Les bras sont positionnés autour d'un abdomen saillant. Patine mate hétérogène. Ces fétiches de protection destinés aux habitations sont parmi les plus prisés d'Afrique. Le Nkisi joue le rôle de médiateur entre dieu et les hommes, chargé de protéger contre différents maux. Les exemplaires de grande taille ...


Voir la fiche

380,00 € 304,00 ( -20,0 %)

Fétiche Songye Kifwebe
promo art africain
Art africain > Statues africaines > Fétiche Songye

Ex-collection art africain britannique.
Dépourvue de la corne qui s'élevait de son crâne, cette sculpture anthropomorphe offre la particularité d'un buste cylindrique, sans bras, prolongé d'un cou annelé portant une tête massive aux traits du grand masque kifwebe des Songye. Ce dernier est doté de traits en projection. Au sommet subsistent des coulures résineuses mêlées de kaolin rituel. Une récurrence : des pieds sur-dimensionnés dépassant de la base circulaire. Patine semi-mate, veloutée. Abrasions, érosions et fissures. Ces fétiches de protection destinés aux habitations sont parmi les plus prisés d'Afrique. Le Nkisi joue le rôle de médiateur entre dieux et hommes. Les exemplaires de grande taille sont la propriété collective de tout un village, alors que les figures plus ...


Voir la fiche

350,00 € 280,00 ( -20,0 %)

Statuette Fétiche Téké Biteke
promo art africain
Art africain > Fétiches > Fétiche Biteke

Ex-collection art africain suisse.
Etablis entre la République démocratique du Congo, la République du Congo et le Gabon, les Téké étaient organisés en chefferies dont le chef était souvent choisi parmi les forgerons. Le chef de famille, mfumu , avait droit de vie ou de mort sur sa famille dont l'importance déterminait son prestige. Le chef du clan, ngantsié , conservait quant à lui le grand fétiche protecteur tar mantsié qui supervisait toutes les cérémonies. C'est le puissant sorcier guérisseur et devin qui "chargeait" d'éléments magiques, contre rétribution, les statuettes individuelles. C'est aussi d'après ses directives que le culte était rendu aux ancêtres. Les statues sans charge magique étaient nommées nkiba, les statues janiformes incarnant des chefs pwaw . Les ...


Voir la fiche

180,00 € 144,00 ( -20,0 %)

Couple de statuettes ibedji Yoruba
Art africain > Poupées > Couple Ibeji

Collection art africain belge.
Arborant pour seule parure protectrice "abiku" des colliers de perles colorées, ces statuettes-poupées "ere" (statues), évocations de jumeaux, disposent d'une coiffure conique formée de tresses. Une spécificité les distingue, la bouche proéminente en forme de bec symbolisant chez les Yoruba la divination et le monde occulte. Surface lustrée brun foncé. Résidus indigo sur la coiffe.
Dans la langue du peuple Yoruba, ibeji signifie jumeau : ibi pour né et eji pour deux. Ils représentent la figure d'un jumeau décédé. Cet ibedji est alors traité comme l'aurait été l'enfant disparu. C'est la mère qui doit s'occuper de lui ; elle peut le laver et le nourrir régulièrement. Si elle meurt, c'est le jumeau restant qui prend le relais. Il arrivait ...


Voir la fiche

350,00

Effigie Ndop Bushoong
promo art africain
Art africain > Statues africaines > Statuette Ndop

Incarnation du roi dans l'art africain Kuba
Ces sculptures reproduisant en version réduite les grandes effigies de rois Ndop étaient destinées à favoriser les naissances. Patine noire localement écaillée. Faibles fissures de dessication.
D'origine divine pour ses sujets, le roi doté de la coiffure à visière shody est représenté assis en tailleur sur l'estrade royale, ne pouvant toucher le sol. Cette statue considérée comme magique était sculptée dans un bois résistant aux termites. Le symbole ibol associé à son règne, permettant de l'identifier, est ici un sceptre surmonté d'une figure d'oiseau. A la fois chef du royaume et de la chefferie bushoong, "nyim", des capacités surnaturelles issues de sorcellerie ou des ancêtres lui étaient attribuées. Il veillait dès lors à la ...


Voir la fiche

290,00 € 232,00 ( -20,0 %)

Figure Boyo/Buyu Kalunga
promo art africain
Art africain > Fétiches > Figure Buyu

Ex-collection art africain italienne.
Cette sculpture janiforme dotée de pupilles évidées, en projection, dans de larges cavités blanchies, est portée par une base évoquant les tabourets traditionnels africains. Cet objet est associé au culte de l'esprit de l'eau Kalunga, parmi les nombreux esprits de la nature vénérés par les Buyu. Les Bembe disposent de statuettes comparables. Patine d'usage satinée, fissures de dessication. Des flux migratoires ont mêlé au sein de mêmes territoires des Bembe, Lega, Buyu (Buye) ou Boyo, Binji et Bangubangu. Les Bassikassingo, considérés par certains comme un sous-clan Buyu , ne sont cependant pas d'origine bembe bien qu'ils vivent sur leur territoire, les travaux de Biebuyck ayant permis de retracer leur histoire. Organisés en ...


Voir la fiche

280,00 € 224,00 ( -20,0 %)

Statuette fétiche Yanda Zandé, Azande
objet vendu
Art africain > Fétiches > Fétiche Zande

Collection art africain belge.
L'art africain dénombre deux types de statues Azande : Les statues Kudu , d'un hauteur comprise entre 30 et 50 cm représentent des ancêtres, et les statues Yanda de 10 à 20 cm, de forme animale ou humaine, ayant un rôle apotropaïque, exposées durant les rites divinatoires au cours des rituels de la société Mani . Structure stylisée, géométrique, pour cette figure Yanda dépourvue de bras, portée par des jambes écartées, semi-fléchies. Des cauris incrustés, une arête nasale hachurée de scarifications, de larges boucles d'oreilles, composent un visage féminin.
Patine claire mate. br> Autrefois désignés sous l'appellation " Niam-Niam " car considérées comme anthropophages, les tribus regroupées sous le nom de Zande , Azandé , se sont ...

Couple de fétiches Losso du Togo
Art africain > Fétiches > Fétiches Losso

Collection art africain française.
Au nord du Togo, près des Ewé de culture vaudou, vivent les Losso ou Nawdba, qui se servent de fétiches anthropomorphes de structure sommaire dans le but de se protéger de multiples nuisances. Ils les déposent parfois dans leurs greniers à grains ou encore dans les poulaillers. On décèle sur les bustes cylindriques, massifs, des motifs géométriques vraisemblablement associés aux scarifications tribales. Ils forment des hachures parallèles sur un fétiche et en V sur le second. Les traits sont figurés par des encoches incisées sur les visages et les pupilles sont percées.


Voir la fiche

440,00

Statue fétiche Nkishi Songye
promo art africain
Art africain > Fétiches > Fétiche Songye

Ex-collection art africain espagnole.
Toujours intrigants par la diversité de leur attirail magique, les fétiches africains des Songye, spécialistes en la matière : des ingrédients d'origine diverses étaient introduits dans l'abdomen des fétiches, dans la corne, parfois aussi dans des sachets joints au pagne, afin de renforcer la puissance de l'objet. Les textiles, plumes et colliers constituaient également des attributs nécessaires pour se prémunir contre la sorcellerie. La corne sommitale est absente sur cette oeuvres qui se disitngue par sa cape en peau, sa bouche, et son abdomen qui révèlent des bris de cornes et de dents animales. Patine mate.
Les Songye sont venus de la région du Shaba en RDC et se sont installés le long de la rivière Lualaba au milieu de la savane et ...


Voir la fiche

240,00 € 192,00 ( -20,0 %)

Statuette fétiche Suku
promo art africain
Art africain > Statues africaines > Statuette Suku

Ex-collection art africain espagnole.
Cette petite statuette au caractère androgyne dispose d'un visage masculin se prolongeant d'une petite barbe tandis qu'une forte poitrine est associée à la fécondité. Les jambes réduites, massives et crénelées, forment en outre l'une des caractéristiques des sculptures suku. Les chefs faisaient usage de fétiches nommés bwene , bisungu représentant l'ancêtre du clan. Patine sombre, incrustations résiduelles argileuses. Fissures. Les ethnies Suku et Yaka, très proches géographiquement dans le sud-ouest de la République démocratique du Congo, disposent de la même structure sociale et politique ainsi que de pratiques culturelles similaires. Ils ne peuvent être différenciés que par leurs variations stylistiques.Leurs figures en bois sculpté – ...


Voir la fiche

180,00 € 144,00 ( -20,0 %)

Statuette fétiche Songye Nkisi
objet vendu
Art africain > Statues africaines > Statue Songye

Art africain Songye.
Le Nkisi , nkishi (pl. mankishi ) est un fétiche protecteur des Songye, sculpture tribale à vocation protectrice. Une corne, dans laquelle des éléments magiques ( bajimba )étaient introduits, s'élève de son crâne. D'autres cavités présentes sur les statues pouvaient également recéler des ingrédients à visée apotropaïque. Les larges mains digitées soutiennent un abdomen saillant, témoin du lignage. Le pagne ceinturé d'osier, agrémenté d'écorces séchées, est constitué de peau animale. La sculpture est légèrement asymétrique. Patine brun clair mate.
Ces fétiches de protection destinés aux habitations sont parmi les plus prisés d'Afrique. Le Nkisi joue le rôle de médiateur entre dieux et hommes dans la culture africaine. Les exemplaires de grande taille sont ...

Statuette Yela Okifa
objet vendu
Art africain > Statues africaines > Statuette Yela

Ex-collection art africain suisse.

Figure masculine, trapue, se distinguant par des arêtes anguleuses et un buste concave. La tête au crâne plat est taillée en diamant. Le sexe adopte également la forme losangique. Ces sculptures incarnant des profanateurs des rêgles du Lilwa étaient dissimulées et exhibées à de rares occasions. Patine mate localement écaillée alliant deux pigments, érosions à la base. La province du Lualaba comptait plusieurs ethnies proches disposant d'associations similaires. Les Mbole et les Yela sont connus pour leurs statues incarnant, selon D. Biebuck ,des pendus, nommées ofika . Le lilwa , association aux rites initiatiques dogmatiques avait pour coutume de juger et de condamner à la pendaison les coupables d'infractions aux règles imposées. Ces ...


Voir la fiche

Vendu

Importante statue Nkishi - Songye - Congo RDC
promo art africain
Art africain > Fétiches > Fétiche Songye

Art africain et fétiches rituels
Statue-fétiche Nkisi , nkishi (pl. mankishi ) anthropomorphe dépourvue d'accesoires. Les doigts mettent en valeur la cupule de l'ombilic, dans laquelle était introduite une charge magique protectrice. Une corne animale s'élève au sommet, scellant l'orifice dans lequel des éléments rituels étaient également introduits. La particularité de ces objets résident le plus souvent dans le traitement anguleux de la forme, l'imposant visage triangulaire dont le menton se fond dans la barbe, reprenant ici la physionomie du masque kifwebe , et l'attitude déportée vers l'avant du ventre bombé.
Belle patine lustrée brun doré. Très légères abrasions.

Ces fétiches de protection destinés aux habitations sont parmi les plus prisés d'Afrique. Le ...


Voir la fiche

380,00 € 304,00 ( -20,0 %)

Rare fétiche janiforme Teke
objet vendu
Art africain > Fétiches > Statuette Buti Teke

Collection art africain française..
Evidé pour abriter la charge magique nommée " Bonga " ou encore "bilongo", ce fétiche biteke (figure sculptée) incarne un ancêtre du clan. Il symbolisait également la conviction Téké selon laquelle l'abdomen recèle la sagesse. Ces fétiches étaient disposés sur les autels des chefs. Patine semi satinée. Etablis entre la République démocratique du Congo, la République du Congo et le Gabon, les Téké étaient organisés en chefferies dont le chef était souvent choisi parmi les forgerons. Le chef de famille, mfumu , avait droit de vie ou de mort sur sa famille dont l'importance déterminait son prestige. Le chef du clan, ngantsié , conservait quant à lui le grand fétiche protecteur tar mantsié qui supervisait toutes les cérémonies. C'est ...


Voir la fiche

Vendu

Statue Nkondi Nkisi Kongo
objet vendu
Art africain > Fétiches > Fétiche Kongo

Ex-collection art africain espagnole.

Les nganga , sorciers mais aussi guérisseurs, avaient en charge les activités religieuses et la médiation envers le Dieu appelé Nzambi par l'intermédiaire de figures, le plus souvent des sculptures tribales anthropomorphes consacrées, nommées nkisi . Ces statues tribales disposent d'une charge magique logée généralement sur l'abdomen derrière un miroir obturant la cavité. Cet exemplaire incarnant un personnage puissant, portant la coiffe du chef, adopte une posture manifestant la détermination. Un couple miniature, dans une attitude offensive, est étrangement soutenu par une jambe, la seconde étant repliée. La figure étendue au sol symbolise l'assujetissement de puissances maléfiques. Autour du cou et des hanches de l'effigie, différents ...


Voir la fiche

Vendu

Fétiche Nkisi Kakongo / Vili
objet vendu
Art africain > Fétiches > Statuette Kakongo

Ex-collection art africain espagnole.
Les Vili , les Lâri, les Sûndi, les Woyo, les Bembé, les Bwende, les Yombé et Les Kôngo formaient le groupe Kôngo , dirigé par le roi ntotela . Leur royaume connut son apogée au XVIe siècle avec le commerce de l'ivoire, du cuivre et la traite des esclaves. De même croyances et traditions, ils produisirent une statuaire dotée d'une gestuelle codifiée en rapport avec leur vision du monde. Présents le long de la côte gabonaise, les Vili se sont détachés du royaume Kongo au XVIe siècle et le royaume Loango devint un état puissant. A présent urbanisés pour la majeure partie, ils intègrent cependant encore des associations traditionnelles, dépendant du culte des ancêtres comme le Mbouiti ou le Bieri. . Les sorciers nganga , à la fois ...


Voir la fiche

Vendu

Fétiche Lulua
objet vendu
Art africain > Fétiches > Fétiche Lulua

Ex-collection art africain belge.
Art tribal Lulua. Cette figure accroupie, les mains sur les tempes, est dotée d'une base sur laquelle reposent les organes sur-dimensionnés du personnage. Le visage porte les scarifications faciales traditionnelles. L'objet porte des incrustations résiduelles de poudre de tukula dont le groupe enduisait ses sculptures.
Lulua est un terme générique, qui se réfère à un grand nombre de peuples hétérogènes qui peuplent la région près de la rivière Lulua, entre les rivières Kasaï et Sankuru. Le peuple Lulua a migré d'Afrique de l'Ouest au cours du 18ème siècle et s'est installé dans la partie sud de la République démocratique du Congo (ex-Zaïre). Ils sont au nombre 300.000 et vivent dans de petites chefferies régionales et en temps de crise, ils ...


Voir la fiche

Vendu

Souhaitez-vous masquer les objets vendus ? si oui, cliquez ICI
Statuette fétiche Nkisi des Songye
promo art africain
Art africain > Statues africaines > Fétiche Songye

Statue-fétiche Nkisi , nkishi (pl. mankishi ) anthropomorphe sans accessoires, représenté dans une attitude classique. La particularité de ces objets réside généralement dans le traitement anguleux de la forme, l'imposant visage triangulaire dont le menton se fond dans la barbe, les commissures de la bouche relevées en rictus, et l'attitude déportée vers l'avant du ventre bombé. Les pieds sur-dimensionnés forment également un détail récurrent. Absence de la corne sommitale.
Patine claire satinée. Fissures de dessication et abrasions du bois.

Ces fétiches de protection destinés aux habitations sont parmi les plus prisés d'Afrique. Le Nkisi joue le rôle de médiateur entre dieux et hommes. Les exemplaires de grande taille sont la propriété collective de tout un village, ...


Voir la fiche

180,00 € 144,00 ( -20,0 %)

Statue d ancêtre Songye
promo art africain
Art africain > Fétiches > Statue Songye

Art africain Songye.
Dépourvu d'accessoires magiques, cette sculpture africaine Nkisi , nkishi (pl. mankishi ) figure un ancêtre dressé frontalement sur une base circulaire. Les mains mettent en évidence un abdomen dont la proéminence évidée valorise l'ombilic. Le visage quant à lui rappelle la physionomie du masque Kifwebe par la bouche grimaçante, en saillie, et les larges globes oculaires. Patine sombre lustrée. Fissures de dessication. Ces fétiches de protection destinés aux habitations sont parmi les plus prisés d'Afrique. Le Nkisi joue le rôle de médiateur entre dieux et hommes. Les exemplaires de grande taille sont la propriété collective de tout un village, alors que les figures plus petites appartiennent à un individu ou une famille. Au XVIème siècle, les Songyes ...


Voir la fiche

390,00 € 312,00 ( -20,0 %)

Poupée Ashanti Akuaba
objet vendu
Art africain > Poupées > Poupée Ashanti

Les statuettes-poupées Akuaba (pluriel Akua'mma) constituent avant tout des amulettes utilisées par les femmes Ashanti pour favoriser la fécondité. Elles sont facilement identifiables grâce à leur structure. Leur tête circulaire dispose d'un haut front occupant la partie supérieure, les traits se dessinent généralement dans le tiers inférieur de la tête. Cette dernière est portée par un corps aux formes arrondies dont les contours sont agrémentés de colliers de perles de verre. Patine lisse satinée. Ce peuple considère la femme comme arbitre final de toutes les décisions. La fertilité et les enfants sont les thèmes les plus fréquents évoqués dans les sculptures en bois Ashanti. Cette ethnie a bati une société relativement démocratique basée sur la valeur morale de l'individu. Les Ashanti ...


Voir la fiche

Vendu

Statuette Luba / Hemba
promo art africain
Art africain > Statues africaines > Statuette Luba

La statuaire d'ancêtre chez les Luba Hemba au sein de l'art tribal africain
Chez les Luba situés à l'est de la rivière Lualaba, la femme forme un motif sculpté constant grâce à son rôle majeur dans la politique et la vie spirituelle. Les spécialistes rituels Luba ont recours à différents objets sculptés dans un but de divination, guérison, rites initiatiques ou lutte contre la sorcellerie et les litiges. Incarnant les parents défunts bakishi ou les esprits bavidye ,"Mvidie" intermédiaires entre dieu et les hommes, cette effigie féminine sculptée en volumes harmonieux dispose d'une tête coiffée de tresses rassemblées vers l'arrière, et des cicatrices chéloïdiennes en relief sur le corps spécifiques des clans Kongo. Ces dernières la rendent apte à capter les énergies dont celles ...


Voir la fiche

240,00 € 192,00 ( -20,0 %)