La Porte Dogon, galerie d'art africain, le site de vente en ligne d'Essentiel Galerie: Art premier, art tribal, art primitif
...
Options de recherche




Voir nos objets d'exception

Dépot vente

Art africain - Le fétiche, cet objet emblématique de l'art primitif :

Les fétiches sont des objets emblématiques dans l'art primitif africain. Utilisés par les féticheurs et les marabouts ils sont liés à nombre de pratiques occultes telles celles utilisées par le vaudou.


Fétiche Nkisi Vili Kongo
Art africain > Le fétiche, cet objet emblématique de l'art primitif > Fétiche Kongo

Equipé d'une charge magique (bilongo) logée dans le réceptacle vitré, ce fétiche africain semblant chevaucher un chien, un second sur le dos, forme, chez les Vili, une sculpture rituelle à usage polyvalent. Chez les Kongo, le chien, réputé pour sa connaissance du monde surnaturel, son flair et sa vision, possédait un rôle de médiateur entre les vivants et les morts. Patine nuancée du brun au noir, érosions et fissures mineures.
Les Vili, les Lâri, les Sûndi, les Woyo, les Bembé, les Bwende, les Yombé et Les Kôngo formaient le groupe Kôngo , dirigé par le roi ntotela . De même croyances et traditions, ils produisirent une statuaire dotée d'une gestuelle codifiée en rapport avec leur vision du monde. Présents le long de la côte gabonaise, les Vili se sont détachés du ...


Voir la fiche

490,00

Statue fétiche Kusu
Art africain > Le fétiche, cet objet emblématique de l'art primitif > Statue Kusu

Ex-collection belge d'art africain.
Les Kusu sont établis sur la rive gauche de la Lualaba entre les Bembe, Boyo, Hemba, Songye et Tetela. Ils ont emprunté les traditions artistiques des Luba et des Hemba, dont le culte des ancêtres et celui des héros mythiques, et possèdent un système de caste similaire à celui des Luba .  L'ancêtre primordial, nommé Soba , s'incarnerait dans les figures sculptées des Kusu . Leur société initiatique, le bagabo , utilise également, contre la sorcellerie, des fétiches de protection. Patine brune lustrée. Incrustations résiduelles de kaolin.


Voir la fiche

390,00

Statuette fétiche Baule
Art africain > Le fétiche, cet objet emblématique de l'art primitif > Fétiche Baoule

Collection d' art africain d'un galeriste belge. Propriété du devin komienfoué, intervenant souvent dans les pratiques divinatoires du Mbra , cette ancienne sculpture sommairement ébauchée incarne un assié oussou , un "génie de la nature" dans la statuaire baoulé.
Fissures de dessication. Patine rituelle écaillée.
Une soixantaine de groupes ethniques peuplent la Côte d'Ivoire, dont les Baoulé,au centre, Akans venus du Ghana, peuple de la savane, pratiquant la chasse et l'agriculture tout comme les Gouro dont ils ont emprunté les cultes et les masques. Deux types de statues sont produites par les baoulé dans le cadre rituel : Les statues Waka-Sona , " être de bois " en baoulé, évoquent un assié oussou , être de la terre. Elle font partie d'un type de statues ...


Voir la fiche

250,00

Buste fétiche Baga Nalu
Art africain > Le fétiche, cet objet emblématique de l'art primitif > Fétiche Baga

Collection française d' art africain .
Rare figure féminine en buste des Baga. Délicatement sculptés, les traits composent une physionomie subtilement concentrée. Sous un cou annelé, le buste renflé, drapé de toile, recèle une charge magique. La décoration de cauris renvoie à la fécondité et à l'aisance matérielle. Patine nuancée légèrement satinée. Fissures de dessication.
Mêlés aux Nalu et aux Landuman , les Baga vivent le long des côtes de la Guinée-Bissau dans des régions de marécages inondées six mois par an. Ces groupes Baga installés sur le littoral et vivant de la riziculture sont formés de sept sous-groupes, dont les Baga Kalum, Bulongic, Baga sitem, Baga Mandori, etc.... Parallèlement à l'extinction des initiations masculines depuis les années 50, les sociétés de ...


Voir la fiche

240,00

Fétiche Teke Bundzi
Art africain > Le fétiche, cet objet emblématique de l'art primitif > Fétiche Teke

Ex-collection belge d'art africain Dans la statuaire teke très diversifiée, les fétiches bundzi sont associés à la chasse qu'ils sont censés favoriser. Si certains appartenaient au clan, d'autres étaient voués à un usage privé. Autour du cou de cette lourde effigie d'ancêtre pendent des amulettes protectrices sous la forme de miniatures sculptées. Patine sombre brillante.
Etablis entre la République démocratique du Congo et le Gabon, les Téké étaient organisés en chefferies dont le chef était souvent choisi parmi les forgerons. Le chef de famille, mfumu , avait droit de vie ou de mort sur sa famille dont l'importance déterminait son prestige. Le chef du clan, ngantsié , conservait quant à lui le grand fétiche protecteur tar mantsié qui supervisait toutes les cérémonies. ...


Voir la fiche

280,00

Fétiche Luluwa bangwa bwa Cibola
Art africain > Le fétiche, cet objet emblématique de l'art primitif > Fétiche Luba

Ex-collection française d' art africain Chez les Luluwa, Lulua, ou encore Béna Lulua, divers types de statues africaines présentant de multiples scarifications, glorifient les chefs locaux, la maternité, la fécondité et la figure féminine. Cette intéressante version à charge magique était également sculptée chez les Luba du Kasaï. Ce type de statuette dépend du culte Buanga bua cibola dans le but de protéger les enfants et la femme enceinte. Le sujet dispose d' une hernie ombilicale, l'abdomen étant le centre du corps et "objet de toutes les sollicitudes" ( La puissance du sacré , M. Faïk-Nzuji ) Patine brun foncé très légèrement abrasée.
C'est dans le sud de la République Démocratique du Congo que se sont installés les Lulua , ou Béna Lulua ,en provenance d'Afrique ...


Voir la fiche

290,00

Statuette fétiche Songye
Art africain > Statues africaines > Fétiche Songye

Collection belge d' art africain .
Statuette africaine Nkisi , nkishi (pl. mankishi )des Songye, offrant des traits géométriques à l'image du masque kifwebe. Les bras sont positionnés autour d'un abdomen saillant pointant au-dessus d'un pagne de raphia, et libèrent un espace pour y glisser des crochets métalliques comme le dictait l'usage. Patine brune huilée, abrasions.
Le Nkisi joue le rôle de médiateur entre dieu et les hommes, chargé de protéger contre différents maux. Les exemplaires de grande taille sont la propriété collective de tout un village, et les figures plus réduites appartiennent à un individu ou une famille. Au XVIème siècle, les Songyes migrèrent de la région du Shaba pour s'établir sur la rive gauche de la Lualaba. Leur société est organisée de façon ...


Voir la fiche

290,00

Statuette serpent Baga
Art africain > Statues africaines > Serpent Baga

Collection française d'art africain française.
Rare statuette fétiche associée au grand masque serpent des groupes baga. Patine d'usage abrasée. Légères fissures de dessication.
Le masque africain initiatique, serpentiforme, utilisé principalement par les Bulongic (village de Kifinda), sous-groupe Baga du littoral guinéen, peut mesurer jusqu'à 2,50 m. Ces masques étaient divisés en deux groupes portant les noms Mosolo kombo et Sangaran , chacun dotés de fonctions précises. Leur conception prenait forme dans un contexte ésotérique, la nuit au sein de la forêt. Privilèges des hommes initiés, incarnant une entité spirituelle, les masques Baga Sangaran assistaient uniquement à la circoncision, tous les 24 ans selon l'ethnologue Denise Paulme. Au cours de certaines ...


Voir la fiche

120,00

Statuette de lignage Yaka Yiteke
Art africain > Le fétiche, cet objet emblématique de l'art primitif > Statuette Yaka

Ex-collection belge d' art africain .
Ce type de statue africaine assurant une protection contre les ennemis était réalisée suivant les instructions du Nganga ngoombu et du commanditaire de l'objet. Ce puissant objet d'art tribal était ensuite activé à l'aide de rituels et de formules incantatoires. Patine satinée. Léger manque (pied).
Hiérarchique et autoritaire, composée de redoutables guerriers, la société Yaka était gouvernée par des chefs de lignage disposant du droit de vie et de mort sur leurs sujets. La chasse et le prestige qui en découle sont l'occasion de nos jours, pour les Yaka, d'invoquer les ancêtres et de recourir aux rituels à l'aide de charmes liés à l'institution "khosi". La société d'initiation des jeunes est la n-khanda , que l'on retrouve chez ...


Voir la fiche

240,00

Charme de lignage Yaka Yiteke
Art africain > Le fétiche, cet objet emblématique de l'art primitif > Statue Yaka

Ex-collection française d' art africain , le nom du collectionneur sera communiqué à l'acquéreur
. Ce type de sculpture africaine est un charme rituel appartenant aux lignages. Réalisées suivant les instructions du Nganga ngoombu et du commanditaire de l'objet, activées à l'aide de rituels et de formules incantatoires et d'ajouts sous la forme de talismans, elles ont une fonction de protection. La coiffe est celle des chefs de terre, le nez affecte une forme retroussée caractéristique. Fissures et abrasions. Composée de redoutables guerriers, la société Yaka était gouvernée par des chefs de lignage disposant du droit de vie et de mort sur leurs sujets. La chasse et le prestige qui en découle sont l'occasion de nos jours, pour les Yaka, d'invoquer les ancêtres et de recourir ...


Voir la fiche

380,00

Paire de statuettes fétiches Dan
Art africain > Statues africaines > Statuettes Dan

Paire de fétiches africains Dan Collection française d'art africain .
Etablies sur d'amples pieds digités, ces figures anthopomorphes offrent une anatomie trapue. Leurs visages rappellent les masques dan par la saillie des larges lèvres. Des résidus granuleux demeurent, consécutifs aux rites dont on bénéficié les sujets. Patine noire mate.
Des dons de femmes, de nourriture , des cérémonies festives et un statut honorable récompensaient autrefois les sculpteurs dan à qui ce talent était accordé au cours d'un rêve. Ce dernier constituait le moyen de communication de Du , pouvoir spirituel invisible, avec les hommes. La statuaire, rare, tenait un rôle de prestige auprès de son détenteur. Il s'agit principalement d'effigies d'épouses, des lü mä , êtres humains en bois. Il ne ...


Voir la fiche

350,00

Figure protectrice Teke Biteke
Art africain > Statues africaines > Statue Teke

Ex-collection belge d' art africain .
Ce fétiche Biteke (ou "figure sculptée"), dépourvu de bras, est enduit d'un agglomérat argileux emprisonnant trois figures similaires de taille réduite. Si les sorciers teke utilisaient une panoplie de sculptures vouées à la guérison ou la protection, les femmes en possédaient également dans le but de favoriser leur fécondité ou de protéger leur progéniture. Une restauration indigène a été effectuée sur l'un des pieds, encore gainé de caoutchouc. Patine mate, noire et ocrée.
Etablis entre la République du Congo, la République démocratique du Congo et le Gabon, les Téké étaient organisés en chefferies dont le chef était souvent choisi parmi les forgerons. Le chefs de famille, mfumu , avait droit de vie ou de mort sur sa famille dont ...


Voir la fiche

280,00

Fétiche Songye Nkisi
Art africain > Le fétiche, cet objet emblématique de l'art primitif > Fétiche Songye

Collection belge d' art africain
Cette pièce présente les caractéristiques graphiques distinctives des Songye, se caractérisant par des formes anguleuses. Traditionnellement, la puissance magique des bankishi (ou Nkishi ) est renforcée par l'ajout d'accessoires tels que des talismans, des éléments métalliques, des graines, des coquillages, comme le pagne présent ici, et parfois par de petites sacoches en cuir. L'absence de la corne habituelle au sommet, qui symbolise souvent la charge magique, indique que cette pièce a été désacralisée. Sa patine claire dorée, incrustée d'argile blanche, lui donne une esthétique particulière.
Ces fétiches de protection, destinés aux habitations, sont parmi les plus prisés en Afrique, jouant le rôle de médiateurs entre les dieux et les ...


Voir la fiche

Faire offre

490,00

Figure Boyo/Buyu Kalunga
Art africain > Le fétiche, cet objet emblématique de l'art primitif > Figure Buyu

Collection italienne d' art africain .
Cette sculpture janiforme dotée de pupilles évidées, en projection, dans de larges cavités blanchies, est portée par une base évoquant les tabourets traditionnels africains. Cet objet est associé au culte de l'esprit de l'eau Kalunga, parmi les nombreux esprits de la nature vénérés par les Buyu. Les Bembe disposent de statuettes comparables. Patine d'usage satinée, fissures de dessication. Des flux migratoires ont mêlé au sein de mêmes territoires des Bembe, Lega, Buyu (Buye) ou Boyo, Binji et Bangubangu. Les Bassikassingo, considérés par certains comme un sous-clan Buyu , ne sont cependant pas d'origine bembe bien qu'ils vivent sur leur territoire, les travaux de Biebuyck ayant permis de retracer leur histoire. Organisés en lignages, ...


Voir la fiche

280,00

Fétiche Chokwe
Art africain > Le fétiche, cet objet emblématique de l'art primitif > Fétiche Tschokwe

Ex-collection espagnole d' art africain .
Singulière statuette africaine dont l'anatomie est féminine mais dont la tête représente un chef de la région de Moxico, coiffé de la chipangula cheffale. Les chefs avaient en effet une fonction majeure dans les rites de propitiation destinés à la chasse et à la fécondité des femmes. Des applications huile de ricin et de décoctions végétales colorantes étaient généralement appliquées sur les sculptures chokwe.
Patine brillante, fissures mineures.

Paisiblement installés en Angola oriental jusqu'au XVIème siècle, les Chokwé ont ensuite été soumis à l'empire lunda dont ils ont hérité un nouveau système hiérarchique et la sacralité du pouvoir. Trois siècles plus tard, ils finirent par s'emparer de la capitale des ...


Voir la fiche

180,00

Statuette fétiche Songye Nkishi
Art africain > Le fétiche, cet objet emblématique de l'art primitif > Fétiche Songye

Ex-collection française d' art africain .
Empruntant la posture traditionnelle des fétiches des Songye, cette statuette Nkishi diffère cependant par sa morphologie. La charge "bishimba" serait logée au sommet. Patine lustrée. Fissures de dessication, manques.
Le fétiche Songye, sculpture magique Nkisi , nkishi (pl. mankishi ), joue chez les Songye le rôle de médiateur entre dieux et hommes. Les exemplaires de grande taille sont la propriété collective de tout un village, les figures plus petites appartenant à un individu ou une famille. Au XVIème siècle, les Songyes migrèrent de la région du Shaba pour s'établir au Kasaï , au Katanga et dans le sud Kivu. Leur société est organisée de façon patriarcale. Leur histoire est indissociable de celle des Luba auxquels ils ...


Voir la fiche

240,00

Fétiche Songye Nkisi
Art africain > Le fétiche, cet objet emblématique de l'art primitif > Fétiche Songye

Collection belge d' art africain
Cette pièce présente les caractéristiques graphiques typiques de l'art tribal des Songye : une bouche proéminente, un nez en triangle et des stries sur le visage. La charge magique, habituellement symbolisée par une corne placée au sommet de la tête, a été retirée de cette pièce, la désacralisant.
Les Songye , originaires du Shaba en République démocratique du Congo, sont étroitement liés aux Luba, avec lesquels ils partagent des ancêtres communs. Les fétiches de protection, tels que le Nkisi , sont parmi les objets les plus vénérés en Afrique, servant de médiateurs entre les dieux et les hommes. Les exemplaires de grande taille sont souvent la propriété collective d'un village entier, tandis que les plus petits appartiennent à des ...


Voir la fiche

490,00

Fétiche maternité Dan
Art africain > Le fétiche, cet objet emblématique de l'art primitif > Fétiche Dan

Collection française d' art africain
Cette petite figure féminine, dégageant une impression de force, se distingue par son réalisme naturaliste, mettant en relief la musculature de son corps. Solidement ancrée sur d'amples pieds aux doigts étendus, elle présente les caractéristiques typiques de la sculpture dan. L'enfant qu'elle porte sur son dos est revêtu de résidus croûteux, révélant des libations associées à un culte de la fécondité. Son collier orné d'un cauri témoigne également d'une signification magique. La patine sombre confère à la pièce une finition mate.
Dans la tradition des Dan , les sculpteurs étaient jadis récompensés par des dons de femmes, de nourriture et des cérémonies festives pour leur talent, révélé à travers un rêve. Ce rêve était considéré comme ...


Voir la fiche

150,00

Statue Mambila Tadep
Art africain > Statues africaines > Statuette Mambila

Ex-collection suisse d' art africain .
Malgré leur petit nombre, les trente mille Mambila (ou Mambilla, Mambere, Nor, Torbi, Lagubi, Tagbo, Tongbo, Bang, Ble, Juli, Bea)(les " hommes", en fulani), installés au nord ouest du Cameroun, ont créé un grand nombre de masques et de statues facilement identifiables par leur visage en forme de coeur. Bien que les Mambila croient en un dieu créateur nommé Chang ou Nama, ils ne vénèrent que leurs ancêtres. Leurs chefs étaient ensevelis dans des greniers comme le blé car ils étaient censés symboliser la prospérité. Les masques et les statues ne devaient pas être vus des femmes.
Réalisées selon les mêmes canons, ces statues censées incarner les ancêtres disposent fréquemment de petits tenons sur la tête en guise de coiffure, telle cette ...


Voir la fiche

320,00

Oiseau Nkisi Kakongo
Art africain > Statues africaines > Sculpture Kongo

Ex-collection belge d' art africain
Rare fétiche animalier de type kongo, dont l'abdomen est pourvu d'une cavité pour charge magique, et dont le regard vitré renvoie à la clairvoyance. Abrasions et fendillements mineurs.
Les Vili , les Lâri, les Sûndi, les Woyo, les Bembé, les Bwende, les Yombé et Les Kôngo formaient le groupe Kôngo , dirigé par le roi ntotela . Leur royaume connut son apogée au XVIe siècle avec le commerce de l'ivoire, du cuivre et la traite des esclaves. De même croyances et traditions, ils produisirent une statuaire dotée d'une gestuelle codifiée en rapport avec leur vision du monde. Les sorciers nganga , à la fois guérisseurs, avaient en charge les activités religieuses et la médiation envers le Dieu appelé Nzambi par l'intermédiaire de ...


Voir la fiche

380,00

Statue de pouvoir Songye Nkishi
Art africain > Le fétiche, cet objet emblématique de l'art primitif > Fétiche Songye

Collection française d'art africain, le nom du collectionneur sera communiqué à l'acquéreur.
Sculpture africaine magique nkishi (pl. mankishi )dont le visage est comparable aux masques africains kifwebe. L'abdomen protubérant est dépourvu de sa charge bishimba. Pour les Songye, l'ajout de divers accessoires, métal, quolifichets, etc... renforçait la "puissance" du fétiche. Patine sombre huilée. Erosions très mineures.

Ces fétiches de protection destinés aux habitations sont parmi les plus prisés d'Afrique. Le Nkisi joue le rôle de médiateur entre dieux et hommes. Les exemplaires de grande taille sont la propriété collective de tout un village, alors que les figures plus petites appartiennent à un individu ou une famille. Au XVIème siècle, les Songyes ...


Voir la fiche

480,00