La Porte Dogon, galerie d'art africain, le site de vente en ligne d'Essentiel Galerie: Art premier, art tribal, art primitif
...
Options de recherche




Voir nos objets d'exception

Art africain - Le fétiche, cet objet emblématique de l'art primitif :

Les fétiches sont des objets emblématiques dans l'art primitif africain. Utilisés par les féticheurs et les marabouts ils sont liés à nombre de pratiques occultes telles celles utilisées par le vaudou.


Figure de pouvoir Buti Teke
objet vendu
Art africain > Statues africaines : fetiche tribal, maternité > Statue Teke

Ex-collection art africain française.
Evidée afin de recevoir la charge mystique appelée "Bonga", cette statue d'ancêtre Téké est enduite d'une gangue croûteuse. Un accessoire sous la forme d'une figure similaire miniature est attaché au réceptacle. Patine mate, localement écaillée.
Etablis entre la République démocratique du Congo et le Gabon, les Téké étaient organisés en chefferies dont le chef était souvent choisi parmi les forgerons. Le chef de famille, mfumu , avait droit de vie ou de mort sur sa famille dont l'importance déterminait son prestige. Le chef du clan, ngantsié , conservait quant à lui le grand fétiche protecteur tar mantsié qui supervisait toutes les cérémonies. C'est le puissant sorcier guérisseur et devin qui "chargeait" d'éléments magiques, contre ...


Voir la fiche

Vendu

Statue Mambila Tadep
Art africain > Statues africaines : fetiche tribal, maternité > Statue Mambila

Ex-collection art africain française.
Surmontée d'une tête animale, cette figure au visage constellé de perforations, très expressionniste, dotée de pupilles exorbitées, adopte l'attitude classique de la statuaire mambila : la main posée sur le menton. Les jambes massives crénelées reprennent le volume anguleux de l'abdomen.
Patine granuleuse, résidus de kaolin et rehauts ocrés. Restauration sur un pied. Malgré leur petit nombre, les trente mille Mambila (ou Mambilla, Mambere, Nor, Torbi, Lagubi, Tagbo, Tongbo, Bang, Ble, Juli, Bea)(les " hommes" , en fulani), installés au nord ouest du Cameroun, ont créé un grand nombre de masques et de statues facilement identifiables par leur visage en forme de coeur. Bien que les Mambila croient en un dieu créateur nommé Chang ou ...


Voir la fiche

290,00

Fétiche Fon Vaudou
objet vendu
Art africain > Le fétiche, cet objet emblématique de l'art primitif > Fétiche Fon

Collection art africain britannique.
Ce couple de fétiches en bois entrelacés à l'aide de cordelettes et lanières de cuir, dont les traits du visage semblent avoir été érodés par le temps est typique du culte Vaudou. Les nombreuses libations rituelles sont à l'origine de cette patine croûteuse caractéristique de l'ethnie Fon.
La multitude des dieux fon (les vodun), similaires à ceux des Yoruba sous des noms différents, est représentée par des fétiches de toutes formes et de toute nature. On retrouve leurs sanctuaires au Togo, au Dahomey, et dans l'Ouest du Nigéria. Des statuettes incarnant les legba , protecteurs du foyer, leur sont souvent adjointes. Les fidèles leur administrent des offrandes et libations quotidiennes, censées activer leur puissance. Les Fon se trouvent ...


Voir la fiche


Vendu à 110.00 Trouver un objet similaire

Statuette Zande
Art africain > Statues africaines : fetiche tribal, maternité > Fétiche Zande

Ex-collection art africain belge.
Un profil acéré, un long buste à peine renflé, et des jambes anguleuses s'achevant en pointes : cette statuette intègre la grande variété de style des sculptures vouées au culte Yanda. Patine brillante, brune aux reflets acajou.
Autrefois désignés sous l'appellation " Niam-Niam " car considérés comme anthropophages, les tribus regroupées sous le nom de Zande , Azandé , se sont installées, en provenance du Tchad, à la frontière de la R.D.C.(Zaïre), du Soudan et de la République centrafricaine. D'après leurs croyances l'homme serait doté de deux âmes dont l'une se transforme à son décès en animal-totem du clan auquel il appartient. Leurs sculptures sont liées à leur société secrète depuis le début du XXe siècle, le Mani, exaltant ...


Voir la fiche

150,00

Statuette Zande Nazeze
Art africain > Le fétiche, cet objet emblématique de l'art primitif > Fétiche Zande

Ex collection art africain belge
Un buste en capsule, ponctué d'un cauri, établi sur deux pattes, le tout surmonté d'une tête volumineuse, aveugle, où l'ampleur des pavillons d'oreilles interpelle...le tout s'articule avec créativité pour cette statuette du culte Mani-Yanda. Patine satinée.
Autrefois désignés sous l'appellation " Niam-Niam " car considérés comme anthropophages, les tribus regroupées sous le nom de Zande , Azandé , se sont installées, en provenance du Tchad, à la frontière de la R.D.C.(Zaïre), du Soudan et de la République centrafricaine. D'après leurs croyances l'homme serait doté de deux âmes dont l'une se transforme à son décès en animal-totem du clan auquel il appartient. Leurs sculptures sont liées à leur société secrète depuis le début du XXe ...


Voir la fiche

280,00

Fétiche Fon Ada Ewe protecteur
objet vendu
Art africain > Le fétiche, cet objet emblématique de l'art primitif > Fétiche Ewe

Ex-collection art africain anglaise.
Art africain et culte tribal vodun des populations ewe et fon. Affublée de diverses amulettes sous la forme de bijoux, cornes emplies de substances mêlées d'argile rouge, accessoires métalliques, graines séchées, et ceinture en peau de reptile, cette statuette réaliste a été rituellement enduite d'un épais enduit poudreux s'écaillant localement. Les pupilles sont constituées de perles rouges, et l'un des pieds est altéré. Fissures de dessication, sillons. Au Togo, les fétiches africains s'inscrivent dans le cadre de rituels bénéfiques ou maléfiques selon les intentions de leur propriétaire. Les féticheurs, suite au rituel de divination du fa employant des noix de palmier, les réalisent sur commande pour offrir des vertus protectrices et ...

Statuette du culte Mani-Yanda Zande
objet vendu
Art africain > Le fétiche, cet objet emblématique de l'art primitif > Fétiche Zande

Parmi les sculptures d' art africain Azande, eux types se distinguent : Les statues Kudu , d'un hauteur comprise entre 30 et 50 cm représentent des ancêtres, et les statues Yanda de 10 à 20 cm, de forme animale ou humaine, ayant un rôle apotropaïque, exposées durant les rites divinatoires au cours des rituels de la société Mani . Juchée sur un promontoire arrondi, notre figure est représentée dans une gestuelle empreinte de dynamisme. La nuque épaissie du personnage forme une spécificité peu commune. Seule une saillie indique par ailleurs la présence des oreilles de part et d'autre d'un visage dans lequel perce un puissant regard. Patine noire lustrée. br> Autrefois désignés sous l'appellation " Niam-Niam " car considérées comme anthropophages, les tribus regroupées sous le nom de ...

Figurines Yoruba Ibedji
objet vendu
Art africain > Poupées africaines > Couple Ibeji

Collection art africain belge.
Arborant pour seule parure protectrice "abiku" des colliers de perles colorées, ces statuettes-poupées "ere" (statues), évocations de jumeaux, disposent d'une coiffure conique formée de tresses. Une spécificité les distingue, la bouche proéminente en forme de bec symbolisant chez les Yoruba la divination et le monde occulte. Surface lustrée brun foncé. Résidus indigo sur la coiffe.
Dans la langue du peuple Yoruba, ibeji signifie jumeau : ibi pour né et eji pour deux. Ils représentent la figure d'un jumeau décédé. Cet ibedji est alors traité comme l'aurait été l'enfant disparu. C'est la mère qui doit s'occuper de lui ; elle peut le laver et le nourrir régulièrement. Si elle meurt, c'est le jumeau restant qui prend le relais. Il arrivait ...


Voir la fiche


Vendu à 150.00 Trouver un objet similaire

Statuette fétiche Kongo Nkisi
Art africain > Le fétiche, cet objet emblématique de l'art primitif > Fétiche Kongo

Ex-collection art africain belge.
Chez les Kongo, le nganga se chargeait des rituels en activant une force spirituelle avec un nkondi (pl. nkissi). Le terme de nkisi fut ensuite employé pour désigner les notions de "sacré" ou "divin". La catégorie la plus influente des "minkisi kongo" se composait d'instruments destinés à aider les chefs régionaux à faire respecter la loi. On clouait un objet en métal sur une figure en bois dès qu'une décision était prise, chaque clou évoquant un cas particulier : parties en litige, divorce, conflits entre communautés...Le nkondi voulait ainsi s'assurer que l'accord devant règler le conflit était bien appliqué, et que les individus redoutent les conséquences de leur comportement. Son apparence personnifiait donc la force y résidant. A partir de ...


Voir la fiche

180,00

Poupée Tabwa Mpundu
objet vendu
Art africain > Poupées africaines > Poupée Tabwa

Collection art africain suisse.

Les poupées Mpundu sont reconnaissables par leur corps cylindrique surmonté d'une tête dont le visage est, suivant les exemplaires, doté, de peu ou de nombreuses scarifications. Ces poupées sont utilisées par les membres des associations initiatiques féminines. Les Tabwa vénèrent des jumeaux nommés bampundu censés posséder des dons magiques. Patine lustrée brun moyen orangé. Les Luba ont dominé les Tabwa dans la région du long du lac Tanganyika, entre le Zaïre et la Zambie. "Tabwa" ou "être attaché" se réfère vraisemblablement au système d'esclavage pratiqué autrefois par les marchands islamiques.Les Tabwa ont ensuite regagné leur indépendance grâce aux richesses procurées par le commerce de l'ivoire. De même que l'influence des Luba ...


Voir la fiche


Vendu à 120.00 Trouver un objet similaire

Statuette fétiche Songye Nkishi
Art africain > Le fétiche, cet objet emblématique de l'art primitif > Fétiche Songye

Ex-collection art africain traditionnel corse.
Cette figure sculptée Nkisi, nkishi (pl. mankishi ) présente des volumes anguleux. La charge magique bishimba était introduite dans la cavité du crâne si l'abdomen n'en disposait pas. La puissance du fétiche serait en outre renforcée grâce à la présence d' accessoires, métal, quolifichets, etc... Belle patine noire lustrée. Légers manques et fissures de dessication.

Ces fétiches de protection destinés aux habitations sont parmi les plus prisés d'Afrique. Le Nkisi joue le rôle de médiateur entre dieux et hommes. Les exemplaires de grande taille sont la propriété collective de tout un village, alors que les figures plus petites appartiennent à un individu ou une famille. Au XVIème siècle, les Songyes migrèrent de la ...


Voir la fiche

280,00

Statuette fétiche Nkisi Songye
Art africain > Statues africaines : fetiche tribal, maternité > Fétiche Songye

Ex-collection art africain traditionnel belge.
Le visage de cette statuette africaine est en rapport avec le masque kifwebe lié à la société Bwadi ka bifwebe . Les accessoires rituels se présentent ici sous la forme d'un collier de perles, d'une corne animale et d'un bourrelet de peau disposant fréquemment d'une charge magique ou d'ingrédients thérapeutiques. Patine chocolat satinée.
Le fétiche Songye, sculpture magique Nkisi, nkishi (pl. mankishi ), joue le rôle de médiateur entre dieux et hommes. Les exemplaires de grande taille sont la propriété collective de tout un village, alors que les figures plus petites appartiennent à un individu ou une famille. Au XVIème siècle, les Songyes migrèrent de la région du Shaba pour s'établir au Kasaï, au Katanga et dans le ...


Voir la fiche

180,00

Statuette Banda
objet vendu
Art africain > Le fétiche, cet objet emblématique de l'art primitif > Statuette Zande

Ex-collection art africain belge.

Petite figure humaine, trapue, dépourvue de bras, elle possède une tête sphérique dont les pupilles sont incrustées de clous tapissiers. De profondes entailles en arc-de-cercle forment les oreilles. Elle est agrémentée de motifs linéaires associés aux scarifications du clan et de larges anneaux métalliques. Surface grenue, satinée. Les Zande ont produit deux types d'oeuvres, les Kudu, d'une hauteur comprise entre 30 et 50 cm représentent des ancêtres, et les statues Yanda de 10 à 20 cm, de forme animale ou humaine, ayant un rôle apotropaïque, exposées durant les rites divinatoires au cours des rituels de la société Mani. Autrefois désignés sous l'appellation " Niam-Niam " car considérées comme anthropophages, les tribus regroupées ...


Voir la fiche


Vendu à 180.00 Trouver un objet similaire

Figurine Ngbaka Zande
Art africain > Statues africaines : fetiche tribal, maternité > Fétiche Ngbaka

Ex-collection art africain espagnole.
Le creuset ubangien a produit de nombreuses statuettes qui partagent certaines similarités, tel un visage en forme de coeur, comme dans la région du fleuve Ogooué au Gabon. Certains auteurs (Celenko 1983) ont attribué ce type d'oeuvre aux Zande vivant au nord des Ngbaka. Les Ngbaka forment un peuple homogène du nord ouest de la R.D.C, au sud de l'Ubangui. Les Ngandi vivent à l'est et les Ngombe au sud. Une arête nasale courant jusqu'à la bouche divise ici les larges orbites concaves caractérisant le visage ovoïde de ce personnage hermaphrodite. Les volumes arrondis du corps se succèdent avec rythme à partir de la tête, avec un dos arrondi portant vers l'avant deux petits bras courts ramassés autour de la poitrine, un buste étroit ...


Voir la fiche

150,00

Statuette fétiche Songye Kalebwe
objet vendu
Art africain > Le fétiche, cet objet emblématique de l'art primitif > Fétiche Songye

Ex-collection art africain traditionnel belge.
Traitée en plans anguleux côtoyant des volumes bombés, cette sculpture Nkisi, nkishi (pl. mankishi ) transmet une puissante expression de vigueur. Surdimensionnés, de longs pieds épousent la base semi-sphérique sur laquelle s'érige le personnage, lequel est coiffé d'un diadème surmonté d'une corne, son menton se prolongeant en barbe. Patine lisse noire, satinée. Ces fétiches de protection destinés aux habitations sont parmi les plus prisés d'Afrique. Le Nkisi joue le rôle de médiateur entre dieux et hommes. Les exemplaires de grande taille sont la propriété collective de tout un village, alors que les figures plus petites appartiennent à un individu ou une famille. Au XVIème siècle, les Songyes migrèrent de la région du Shaba ...

Statuette fétiche Kusu
objet vendu
Art africain > Le fétiche, cet objet emblématique de l'art primitif > Statue Kusu

Ex-collection art africain monégasque.
Ce fétiche Kusu aux traits renfrognés répondant aux canons classiques de l'ethnie, est doté de bras en arc de cercle dont les mains rejoignent l'abdomen. Au sommet du crâne est juchée la charge magique indispensable à l'usage du fétiche. Patine intéressante.
Les Kusu établis sur la rive gauche de la Lualaba ont emprunté les traditions artistiques des Luba et des Hemba et possèdent un système de caste similaire à celui des Luba . Les Hemba quant à eux se sont établis dans le sud-est du Zaïre, sur la rive droite de la Lualaba. Autrefois sous la domination des Luba , ces agriculteurs et chasseurs pratiquent le culte des ancêtres au moyen d 'effigies longtemps attribuées aux Luba. Les statues singiti étaient conservées par le fumu mwalo et ...


Voir la fiche


Vendu à 250.00 Trouver un objet similaire

Statuette fétiche Kusu
objet vendu
Art africain > Le fétiche, cet objet emblématique de l'art primitif > Statue Kusu

Les Kusu établis sur la rive gauche de la Lualaba ont emprunté les traditions artistiques des Luba et des Hemba et possèdent un système de caste similaire à celui des Luba .  Les Hemba quant à eux se sont établis dans le sud-est du Zaïre, sur la rive droite de la Lualaba. Autrefois sous la domination des Luba , ces agriculteurs et chasseurs pratiquent le culte des ancêtres au moyen d 'effigies longtemps attribuées aux Luba. Les statues singiti étaient conservées par le fumu mwalo et honorées au cours de cérémonies durant lesquelles des sacrifices leur étaient offerts. Parallèlement à l'autorité des chefs héréditaires, des sociétés secrètes, masculine telle la bukazanzi , et féminine, la bukibilo ,jouaient un grand rôle au sein du clan. Les figures de protection ...


Voir la fiche


Vendu à 290.00 Trouver un objet similaire

Souhaitez-vous masquer les objets vendus ? si oui, cliquez ICI
Chien fétiche Kongo
objet vendu
Art africain > Le fétiche, cet objet emblématique de l'art primitif > Chien fétiche Kongo Nkisi

Les fétiches kongo sont célèbres dans l'art africain.

Il s'agit ici d'un chien bicéphale dont les yeux sont incrustés de morceaux de verre. Le corps qui sépare les deux têtes est quant à lui couvert de clous au milieu desquels on aperçoit la cavité habitée par la charge magique. Les Kongo recourent à ce type d'objets pour tenter de résoudre une difficulté et d'intimider ou repousser la personne qui en est l'origine.

"Ces sculptures, anthropomorphes ou zoomorphes, ont longtemps été classées dans la catégorie d'esprits vengeurs, mais leur fonction est beaucoup plus ambivalente. C'est lorsque le nganga complète la réalisation du sculpteur en enfonçant les clous dans le nkonde que celui-ci acquiert sa charge magique. Son action ne revêt pas un caractère secret, sa mission est ...


Voir la fiche


Vendu à 220.00 Trouver un objet similaire

Statuette fétiche Nkishi des Songye
Art africain > Le fétiche, cet objet emblématique de l'art primitif > Fétiche Songye

Ex-collection art africain espagnole.
Statue africaine Nkisi, nkishi (pl. mankishi )des Songye, dont la tête est taillée à l'image du masque kifwebe. L'abdomen, sur lequel reposent les mains, est ceinturé d'un coussinet et de perles, et forme le point central de la morphologie. Une charge magique bishimba était introduite dans la corne au sommet. Fissures de dessication.
Patine brun rouge huilée. Base érodée.Ces fétiches de protection destinés aux habitations sont parmi les plus prisés d'Afrique. Le Nkisi joue le rôle de médiateur entre dieu et les hommes, chargé de protéger contre différents maux. Les exemplaires de grande taille sont la propriété collective de tout un village, et les figures plus réduites appartiennent à un individu ou une famille.
Au XVIème ...


Voir la fiche

340,00

Statuette fétiche Songye Kalebwe
Art africain > Le fétiche, cet objet emblématique de l'art primitif > Fétiche Songye

Ex-collection art africain allemande.

Statuette Nkisi, nkishi (pl. mankishi )dont la corne sommitale est absente. La puissance du fétiche, selon les croyances des Songye, renforcée par la présence de ses accessoires, tels le métal et les différents ajouts de matières, fibres végétales, peaux animales, fruits séchés, etc... Patine brun clair. Fissures minimes. Ces fétiches de protection destinés aux habitations sont parmi les plus prisés d'Afrique. Le Nkisi joue le rôle de médiateur entre dieux et hommes. Les exemplaires de grande taille sont la propriété collective de tout un village, alors que les figures plus petites appartiennent à un individu ou une famille. Au XVIème siècle, les Songyes migrèrent de la région du Shaba pour s'établir sur la rive gauche de la ...


Voir la fiche

240,00

Statue fétiche Nkisi Songye
objet vendu
Art africain > Le fétiche, cet objet emblématique de l'art primitif > Fétiche Songye

Collection art africain luxembourgeoise.

La sculpture dotée d'un visage évoquant les masques kifwebe liés à la société Bwadi ka bifwebe est pourvue d'accessoires rituels sous la forme d'éléments métalliques, d'une corne et d'un bourrelet de peau contenant généralement une charge magique. Un pagne en fourrure marque la taille. Bois érodé, manques. Le fétiche Songye, sculpture magique Nkisi, nkishi (pl. mankishi ), joue le rôle de médiateur entre dieux et hommes. Les exemplaires de grande taille sont la propriété collective de tout un village, alors que les figures plus petites appartiennent à un individu ou une famille. Au XVIème siècle, les Songyes migrèrent de la région du Shaba pour s'établir au Kasaï, au Katanga et dans le sud Kivu. Leur société est organisée de ...