La Porte Dogon, galerie d'art africain, le site de vente en ligne d'Essentiel Galerie: Art premier, art tribal, art primitif
...
Options de recherche




Voir nos objets d'exception

Art africain - Fétiches:

Les fétiches sont des objets emblématiques dans l'art primitif africain. Utilisés par les féticheurs et les marabouts ils sont liés à nombre de pratiques occultes telles celles utilisées par le vaudou.


Figure protectrice Tiv Nigéria
Art africain > Statues africaines > Fétiche Tiv

Collection art africain belge.
Des peuples aux traditions variées se sont établis dans la savane au nord des rivières Niger et Benué. Les Tiv originaires du Cameroun sont composés d'agriculteurs vivant sur les berges de la rive gauche de la Benué. Leurs statues sont de deux types : d'un type naturaliste, ces figures prennent la forme de représentations féminines dont certaines formaient le sommet de poteaux de cases de réception. Les secondes, nommées ihambé , associées à la fertilité, figurent des personnages assis. La sorcellerie, aux mains des anciens par le biais de fétiches, imprègne la société Tiv. Les fétiches protecteurs à usage familial akumbo sont conservés dans les huttes individuelles. C'est au cours des naissances, de la chasse et des rituels agraires que leur rôle ...


Voir la fiche

Faire offre

2900,00

Statue de pouvoir Songye Nkishi Kalebwe
Art africain > Fétiches > Fétiche Songye

Ex-collection art tribal africain française.

Cette sculpture dotée de formes anguleuses est le fruit de la coopération entre le nganga, l'artisan et le client. Traitée d'après les indications du prêtre rituel, la figure destinée au client est ensuite chargée des éléments bishimba destinés à contrer toute force malfaisante. Dans le cas du fétiche ci-contre, l'abdomen évidé en est dépourvu. Le visage est constellé de clous tapissiers. Dans la culture africaine, le métal est doté de propriétés magiques, thérapeutiques et apotropaïques. La physionomie qui adopte les traits d'un homme d'âge mur rappelle à la fois le masque kifwebe. Patine brun noir satinée. Le fétiche Songye , sculpture magique Nkisi , nkishi (pl. mankishi ) , joue le rôle de médiateur entre dieux et ...

Buste d ancêtreTabwa
Art africain > Poupées > Poupée Tabwa

Ex-collection art africain suisse.

Les poupées Mpundu sont reconnaissables par leur corps cylindrique surmonté d'une tête dont le visage est, suivant les exemplaires, doté, de peu ou de nombreuses scarifications. Ces poupées sont utilisées par les membres des associations initiatiques féminines. Les Tabwa vénèrent des jumeaux nommés bampundu censés posséder des dons magiques. Patine lustrée brun moyen orangé. Les Luba ont dominé les Tabwa dans la région du long du lac Tanganyika, entre le Zaïre et la Zambie. "Tabwa" ou "être attaché" se réfère vraisemblablement au système d'esclavage pratiqué autrefois par les marchands islamiques.Les Tabwa ont ensuite regagné leur indépendance grâce aux richesses procurées par le commerce de l'ivoire. De même que l'influence des Luba ...


Voir la fiche

240,00

Fétiche Songye Nkisi
Art africain > Fétiches > Fétiche Songye Nkisi

Ex collection art africain belge.

Pièce sur laquelle on retrouve les constantes graphiques de l'ethnie se caractérisant par des volumes anguleux. La charge magique est généralement introduite dans une corne fichée au sommet de la tête. La corne sommitale laisse ici place à un petit orifice. Cette pièce est en effet désacralisée.
La puissance magique des bankishi ,(sing. Nkishi) est renforcée par l'adjonction d'accessoires, talismans, éléments métalliques, graines, coquillages, comme le pagne présent ici et parfois par de petites sacoches en cuir. Patine claire dorée, incrustée d'argile blanche.

Ces fétiches de protection destinés aux habitations sont parmi les plus prisés d'Afrique. Le Nkisi joue le rôle de médiateur entre dieux et hommes. Au XVIème ...


Voir la fiche

Faire offre

490,00

Statue fétiche Nkisi Songye
Art africain > Fétiches > Fétiche Songye

Collection art africain luxembourgeoise.

La sculpture dotée d'un visage évoquant les masques kifwebe liés à la société Bwadi ka bifwebe est pourvue d'accessoires rituels sous la forme d'éléments métalliques, d'une corne et d'un bourrelet de peau contenant généralement une charge magique. Un pagne en fourrure marque la taille. Bois érodé, manques. Le fétiche Songye, sculpture magique Nkisi, nkishi (pl. mankishi ), joue le rôle de médiateur entre dieux et hommes. Les exemplaires de grande taille sont la propriété collective de tout un village, alors que les figures plus petites appartiennent à un individu ou une famille. Au XVIème siècle, les Songyes migrèrent de la région du Shaba pour s'établir au Kasaï, au Katanga et dans le sud Kivu. Leur société est organisée de ...


Voir la fiche

240,00

Statuette Yaka Yiteke
Art africain > Fétiches > Fétiche Yaka

Ex-collection art africain belge.
Ces statues tribales, charmes rituels appartenant aux lignages et assurant une protection contre les ennemis, étaient réalisées suivant les instructions du Nganga ngoombu et du commanditaire de l'objet. Ces sculptures étaient ensuite activées à l'aide de rituels et de formules incantatoires, et d'ajouts sous la forme de talismans. L'objet est formé d'un couple placé dos à dos, partageant un même pagne et coiffé d'un cimier commun. La coiffe est celle des chefs de terre, le nez affecte une forme en pointe retroussée caractéristique. Ces sculptures étaient suspendues dans les cases. Patine chocolat enduite de résidus argileux. Fissures de dessication.
Hiérarchique et autoritaire, composée de redoutables guerriers, la société Yaka était ...


Voir la fiche

150,00

Corne Songye bicéphale
objet vendu
Art africain > Fétiches > Corne Songye

Ex-collection art africain britannique.
Parmi les objets de curiosité les plus improbables, cette corne rituelle Nkisi, nkishi (pl. mankishi ) est pourvue de deux têtes soulignées de fourrure animale. Les visages sont dirigés vers des directions opposées, symbolisant la double vue du médium. Une charge magique bishimba a probablement été introduite à l'extrémité de la corne, obturée. Une chaînette interne résonne contre les parois de la corne, produisant un tintement à chaque déplacement de l'objet. Patine sombre huilée. Hauteur sur socle : 30 cm Longueur : 27 cm.
Ces fétiches de protection destinés aux habitations sont parmi les plus prisés d'Afrique. Le Nkisi joue le rôle de médiateur entre dieu et les hommes, chargé de protéger contre différents maux. Les ...


Voir la fiche

Vendu

Statuette fétiche Zande
Art africain > Fétiches > Statuette Zande

Ex-collection art africain belge.

Petite figure humaine, trapue, dépourvue de bras, elle possède une tête sphérique dont les pupilles sont incrustées de clous tapissiers. De profondes entailles en arc-de-cercle forment les oreilles. Elle est agrémentée de motifs linéaires associés aux scarifications du clan et de larges anneaux métalliques. Surface grenue, satinée. Les Zande ont produit deux types d'oeuvres, les Kudu, d'une hauteur comprise entre 30 et 50 cm représentent des ancêtres, et les statues Yanda de 10 à 20 cm, de forme animale ou humaine, ayant un rôle apotropaïque, exposées durant les rites divinatoires au cours des rituels de la société Mani. Autrefois désignés sous l'appellation " Niam-Niam " car considérées comme anthropophages, les tribus regroupées ...


Voir la fiche

190,00

Statuette Teke Nkumi
Art africain > Fétiches > Fétiche Teke

Ex-collection art africain belge.
Petite statuette figurant un ancêtre Téké. L'abdomen évidé ne dispose pas de reliquaire afin d' abriter la charge mystique appelée "Bonga". Les visages striés des  traditionnelles scarifications, sont surmontés d'un ample croissant.
Etablis entre la République démocratique du Congo et le Gabon, les Téké étaient organisés en chefferies dont le chef était souvent choisi parmi les forgerons. Le chef de famille, mfumu , avait droit de vie ou de mort sur sa famille dont l'importance déterminait son prestige. Le chef du clan, ngantsié , conservait quant à lui le grand fétiche protecteur tar mantsié qui supervisait toutes les cérémonies. C'est le puissant sorcier guérisseur et devin qui "chargeait" d'éléments magiques, contre rétribution, les ...


Voir la fiche

180,00

Statuette Zande Nazeze du culte Mani-yanda
objet vendu
Art africain > Fétiches > Fétiche Zande

Ex-collection art africain allemande.
Un buste renflé dépourvu de bras, de courtes jambes sous l'anneau des hanches, et une petite tête triangulaire parée de boucles d'oreilles. Ces dernières forment avec les colliers de perles les seuls accessoires habillant notre fétiche. Malgré la simplicité des traits, la physionomie est étonnamment expressive.Patine grisée. Eclat sur un pied.
Autrefois désignés sous l'appellation " Niam-Niam " car considérés comme anthropophages, les tribus regroupées sous le nom de Zande , Azandé , se sont installées, en provenance du Tchad, à la frontière de la R.D.C.(Zaïre), du Soudan et de la République centrafricaine. D'après leurs croyances l'homme serait doté de deux âmes dont l'une se transforme à son décès en animal-totem du clan auquel il ...

Fétiche maternité Dan
Art africain > Fétiches > Fétiche Dan

Ex-collection art africain française.
Evoquant la force, cette petite figure féminine de conception naturaliste, présente un corps sur lequel se dessine la musculature. Etablie solidement sur d'amples pieds digités, elle adopte les caractéristiques de la sculpture dan. L'enfant qu'elle porte au dos est enduit de résidus croûteux indiquant des libations associées à un culte de fécondité. Le collier accessoirisé d'un cauri a également une portée magique. Patine sombre mate. Des dons de femmes, de nourriture , des cérémonies festives et un statut honorable récompensaient autrefois les sculpteurs dan à qui ce talent était accordé au cours d'un rêve. Ce dernier constituait le moyen de communication de Du , pouvoir spirituel invisible, avec les hommes. La statuaire, rare, tenait un ...


Voir la fiche

150,00

Fétiche Kongo Nkondi Nkisi
objet vendu
Art africain > Fétiches > Statue Kongo

Les sculptures d'art tribal africain Kongo s'illustrent par différentes postures expressives. Le geste çi-contre reflète une attitude guerrière et agressive, confirmée par la présence de multiples clous et lames à visée apotropaïque mais également offensive. La physionomie du personnage renforce l'expression menaçante. Les éléments bilongo conférant des pouvoirs supplémentaires à cette statue sont placés dans la cavité abdominale qu'obstrue un miroir. Patine satinée, abrasions et érosions de la base principalement.

Chez les Kongo, le nganga se chargeait des rituels en activant une force spirituelle avec un nkondi (pl. nkissi). Le terme de nkisi fut ensuite employé pour désigner les notions de "sacré" ou "divin". La catégorie la plus influente des "minkisi kongo" se ...


Voir la fiche

Vendu

Statue Kongo Vili Nkisi Nkondi
objet vendu
Art africain > Fétiches > Fétiche Nkondi

Ex-collection art africain suisse.

Posture de défi pour ce fétiche consacré par le nganga,  doté d'une charge ventrale magique (bilongo) à visée thérapeutique. Les Vili ont produit une variété de sculptures d'usage individuel nkisi, auxquels des vertus multiples étaient attribuées. Les yeux vitrés symbolisent la clairvoyance dans un visage aux traits naturalistes.
Les Vili , les Lâri, les Sûndi, les Woyo, les Bembé, les Bwende, les Yombé et Les Kôngo formaient le groupe Kôngo , dirigé par le roi ntotela . Leur royaume connut son apogée au XVIe siècle avec le commerce de l'ivoire, du cuivre et la traite des esclaves. De même croyances et traditions, ils produisirent une statuaire dotée d'une gestuelle codifiée en rapport avec leur vision du monde. Présents le long de ...

Statuette fétiche Songye Nkisi
Art africain > Fétiches > Fétiche Songye

Ex-collection art africain luxembourgeoise.

Petite sculpture Songye, finement détaillée et dépourvue d'accessoires telle la corne sommitale dans laquelle venaient se loger les ingrédients magiques. La cupule abdominale est également vide. Patine chocolat satinée. Les Songye sont venus de la région du Shaba en RDC et se sont installés le long de la rivière Lualaba au milieu de la savane et des forêts. Leur société est organisée de façon patriarcale. Leur histoire est indissociable de celle des Luba auxquels ils sont apparentés par l'intermédiaire d'ancêtres communs. Très présente dans leur société, la divination permettait de découvrir les sorciers et d'apporter des éclaircissements sur les causes des malheurs qui frappaient les individus. Ils sont gouvernés par le ...


Voir la fiche

280,00

Fétiche Téké Matomba
objet vendu
Art africain > Fétiches > Statue Teke

Ex-collection art africain belge.
Quatre statuettes disposent d'un tronc commun, sphérique, dans laquelle la charge magique nommée " Bonga " ou encore "bilongo" est enveloppée de différents textiles. Les visages sont coiffés d'un chapeau conique, à rebords, souligné d'une étoffe rouge. Patine brune satinée, abrasions et fissure de dessication. Etablis entre la République démocratique du Congo, la République du Congo et le Gabon, les Téké étaient organisés en chefferies dont le chef était souvent choisi parmi les forgerons. Le chef de famille, mfumu , avait droit de vie ou de mort sur sa famille dont l'importance déterminait son prestige. Le chef du clan, ngantsié , conservait quant à lui le grand fétiche protecteur tar mantsié qui supervisait toutes les cérémonies. C'est le ...


Voir la fiche

Vendu

Statuette Kongo
Art africain > Fétiches > Statuette Kongo

Collection art africain belge.
Cette petite sculpture anthropomorphe reprend en miniature les canons de la statuaire kongo. Ces figures forment l'incarnation vitale d'un esprit ou d'un ancêtre, intermédiaire selon la religion kongo entre les hommes et le dieu Nzambi. Très légère fissure de desication sur la base. Patine brun clair. Les Vili , les Lâri, les Sûndi, les Woyo, les Bembé, les Bwende, les Yombé et Les Kôngo formaient le groupe Kôngo , dirigé par le roi ntotela . Leur royaume connut son apogée au XVIe siècle avec le commerce de l'ivoire, du cuivre et la traite des esclaves. De même croyances et traditions, ils produisirent une statuaire dotée d'une gestuelle codifiée en rapport avec leur vision du monde. Les sorciers nganga , à la fois guérisseurs, avaient ...


Voir la fiche

240,00

Statuette fétiche Songye Nkisi
objet vendu
Art africain > Fétiches > Fétiche Songye

Statuette Nkisi, nkishi (pl. mankishi )dont la corne sommitale est intacte. Dans la cupule ombilicale venait se loger la charge magique bishimba, également présente dans la corne. La puissance du fétiche, selon les croyances des Songye, serait en effet accentuée par la présence de ses accessoires, tels les clous et les cordelettes. Patine brun clair.
Ces fétiches de protection destinés aux habitations sont parmi les plus prisés d'Afrique. Le Nkisi joue le rôle de médiateur entre dieux et hommes. Les exemplaires de grande taille sont la propriété collective de tout un village, alors que les figures plus petites appartiennent à un individu ou une famille. Au XVIème siècle, les Songyes migrèrent de la région du Shaba pour s'établir sur la rive gauche de la Lualaba. Leur ...

Statuette fétiche Songye Kalebwe
Art africain > Fétiches > Fétiche Songye

Ex-collection art africain allemande.

Statuette Nkisi, nkishi (pl. mankishi )dont la corne sommitale est absente. La puissance du fétiche, selon les croyances des Songye, renforcée par la présence de ses accessoires, tels le métal et les différents ajouts de matières, fibres végétales, peaux animales, fruits séchés, etc... Patine brun clair. Fissures minimes. Ces fétiches de protection destinés aux habitations sont parmi les plus prisés d'Afrique. Le Nkisi joue le rôle de médiateur entre dieux et hommes. Les exemplaires de grande taille sont la propriété collective de tout un village, alors que les figures plus petites appartiennent à un individu ou une famille. Au XVIème siècle, les Songyes migrèrent de la région du Shaba pour s'établir sur la rive gauche de la ...


Voir la fiche

180,00

Statuette Lega Iginga
Art africain > Statues africaines > Statuette Lega

L'art africain lega et les supports d'initiation.
Statuette anthropomorphe dotée d'une tête sphérique portée par d'épaisses jambes fléchies. Parmi les nombreuses autres utilisées au fil des initiations, elle appartenait à un initié du Bwami. L'enseignant guidait l'aspirant dans un lieu où étaient exposés masques et statuettes, et c'est à travers une observation attentive que le futur initié devait deviner la signification plus ou moins complexe des métaphores évoquées par les sculptures, ces dernières se référant largement à des proverbes et dictons. Ceux qui n'étaient pas autorisés à voir l'objet, afin d'en être protégés, devaient se soumettre à de coûteuses cérémonies, et parfois même rejoindre le grade inférieur du Bwami, le kongabulumbu ,à grands frais pour les familles. ...


Voir la fiche

250,00

Statuette Zande
objet vendu
Art africain > Fétiches > Figure Zande

Ex-collection art africain belge.
Figure sculptée hermaphrodite dont la surprenante particularité réside dans les oreilles sur-dimensionnées, éléphantesques. L'arête du nez en flèche rejoint le crâne, où elle se marque de scarifications en épi. Les yeux en cupule confèrent également un regard hypnotique. Le volume du buste se marque de reliefs. L'amplitude du bassin et les membres inférieurs crénelés placent le sexe en évidence, symbole du lignage et de fertilité. Patine d'usage satinée. Légères fissures. Manque sur l'un des pieds. Autrefois désignés sous l'appellation " Niam-Niam " car considérés comme anthropophages, les tribus regroupées sous le nom de Zande , Azandé , se sont installées, en provenance du Tchad, à la frontière de la R.D.C.(Zaïre), du Soudan et de la République ...


Voir la fiche

Vendu

Statue Kongo Nkishi
Art africain > Fétiches > Fétiche Kongo

Ex-collection art africain allemande.

Consacrée par le nganga, dotée de charges magiques (bilongo)ventrales et dorsales, à visée thérapeutique, cette statuette réunit les critères des objets nksi. Les Vili ont produit une variété de sculptures d'usage individuel nkisi , auxquels des vertus multiples étaient attribuées. Les yeux vitrés, cerclés d'une résine, symbolisent la clairvoyance dans un visage aux traits naturalistes. Les Vili , les Lâri, les Sûndi, les Woyo, les Bembé, les Bwende, les Yombé et Les Kôngo formaient le groupe Kôngo , dirigé par le roi ntotela . Leur royaume connut son apogée au XVIe siècle avec le commerce de l'ivoire, du cuivre et la traite des esclaves. De même croyances et traditions, ils produisirent une statuaire dotée d'une gestuelle codifiée ...


Voir la fiche

240,00