La Porte Dogon, galerie d'art africain, le site de vente en ligne d'Essentiel Galerie: Art premier, art tribal, art primitif
...
Options de recherche




Voir nos objets d'exception

Dépot vente

Art africain - Le fétiche, cet objet emblématique de l'art primitif :

Les fétiches sont des objets emblématiques dans l'art primitif africain. Utilisés par les féticheurs et les marabouts ils sont liés à nombre de pratiques occultes telles celles utilisées par le vaudou.


Sculpture Lega Sakimatwematwe
Art africain > Statues africaines : fetiche tribal, maternité > Statue Lega

L' art africain et les supports d'initiation au Bwami chez les Lega.
Sculpture tribale africaine de type Lega Sakimatwematwe (Multi-têtes) destinée à un initié du Bwami, parmi les nombreuses autres utilisées au fil des initiations, sa structure se présente sous la forme d'un tronc central autour duquel se superposent des visages. L'enseignant guidait l'aspirant dans un lieu où étaient exposés masques et statuettes, et c'est à travers une observation attentive que le futur initié devait deviner la signification plus ou moins complexe de ces métaphores, ces dernières se référant largement à des proverbes et dictons. Ceux qui n'étaient pas autorisés à voir l'objet, afin d'en être protégés, devaient se soumettre à de coûteuses cérémonies, et parfois même rejoindre le grade ...


Voir la fiche

240,00

Figurine Yaka Yiteke
Art africain > Le fétiche, cet objet emblématique de l'art primitif > Fétiche Yaka

Art africain Yaka
Ces statuettes africaines, charmes rituels appartenant aux lignages et assurant une protection contre les ennemis, étaient réalisées suivant les instructions du Nganga ngoombu et du commanditaire de l'objet. Les sculptures traditionnelles étaient ensuite activées à l'aide de rituels et de formules incantatoires, et d'ajouts sous la forme de talismans ou de substances médicinales. La coiffe caractéristique est celle des chefs de terre. Ces sculptures étaient souvent suspendues dans les cases. Patine satinée, abrasions.
Hiérarchique et autoritaire, composée de redoutables guerriers, la société Yaka était gouvernée par des chefs de lignage disposant du droit de vie et de mort sur leurs sujets. La chasse et le prestige qui en découle sont ...


Voir la fiche

140,00

Fétiche rituel Suku Malwambi
Art africain > Statues africaines : fetiche tribal, maternité > Statue Suku

Collection art africain allemande.
Ces statues tribales assurant une protection contre les ennemis étaient réalisées suivant les instructions du Nganga ngoombu et du commanditaire de l'objet. Cette sculpture d'art tribal était ensuite activée à l'aide de rituels et de formules incantatoires. Accroupi, soutenant de ses mains une imposante tête cornue et affichant un rictus dévoilant sa dentition, le personnage incarne un esprit maléfique, nommé kiteke. Les cornes, associées à l'antilope rouanne, se réfèrent également au comportement  de l'animal  dans la brousse et à sa sexualité. En outre, chez les clans Kongo voisins, la posture nue, accroupie, sondama , évoque une action d'urgence, en attaquant les ennemis d'une façon surnaturelle. Patine sombre satinée. Fissure de ...


Voir la fiche

160,00

Statue Songye Nkishi
Art africain > Le fétiche, cet objet emblématique de l'art primitif > Fétiche Songye

Collection art africain traditionnel britannique.
Parmi le large éventail des sculptures songye, des détails particularisent cette statuette songye tels la corne insérée dans la tête par la pointe, et la minuscule couronne de métal au sommet. La puissance magique des bankishi ,(sing. Nkishi) est censée être renforcée grâce à l'adjonction d'accessoires, talismans, éléments métalliques, graines, coquillages. La cavité abdominale est remplie d'une charge magique qui peut être composée d'ingrédients thérapeutiques. Patine lustrée, fissures de dessication.
Au XVIème siècle, les Songyes migrèrent de la région du Shaba pour s'établir sur la rive gauche de la Lualaba. Leur société est organisée de façon patriarcale. Leur histoire est indissociable de celle des Luba auxquels ils sont ...


Voir la fiche

175,00

Statue Zande
Art africain > Le fétiche, cet objet emblématique de l'art primitif > Fétiche Zande

Collection art africain belge.
Cette sculpture Zande, d'aspect vaguement animalier, se caractérise par sa tête ovoïde, coiffée d'un toupet de plumes, et offrant des traits minimalistes encadrés de larges oreilles rhombiques. Le buste porte de petits bras stylisés surmontant un abdomen protubérant. Des incisions parallèles renverraient aux scarifications traditionnelles. Patine granuleuse brun rougeâtre, poudreuse, érosions.
L'art africain dénombre deux types de statues Azande : Les statues Kudu , d'un hauteur comprise entre 30 et 50 cm représentent des ancêtres, et les statues Yanda de 10 à 20 cm, de forme animale ou humaine, ayant un rôle apotropaïque, exposées durant les rites divinatoires au cours des rituels de la société Mani . Autrefois désignés sous ...


Voir la fiche

180,00

Statue Zande
objet vendu
Art africain > Le fétiche, cet objet emblématique de l'art primitif > Fétiche Zande

Collection art africain belge.
Statuette africaine de conception très structurée, affichant entre des oreilles en cylindre une tête étroite traversée d'une profonde rainure. Des matières fétiches sont incrustées dans le creux ombilical.
Patine brune satinée.
Légères érosions.
Autrefois désignés sous l'appellation " Niam-Niam " car considérées comme anthropophages, les tribus regroupées sous le nom de Zande , Azandé , se sont installées, en provenance du Tchad, à la frontière de la R.D.C.(Zaïre), du Soudan et de la République centrafricaine. Les Zande, ou "ceux qui possèdent beaucoup de terres", utilisent deux types de statues : Les statues Kudu d'un hauteur comprise entre 30 et 50 cm représentent des ancêtres. Il existe aussi des statues dites Yanda de ...


Voir la fiche

Vendu

Statue Songye Nkishi
objet vendu
Art africain > Le fétiche, cet objet emblématique de l'art primitif > Fétiche Songye

Ex-collection art africain belge.
Sculpture africaine magique nkishi (pl. mankishi ) des Songye dont le visage s'est approprié les traits des masques africains kifwebe. Selon le cas, elle serait en outre chargée du bishimba logé dans la corne ou dans le bourrelet entourant le buste. Pour les Songye, l'ajout de divers accessoires, métal, quolifichets, etc... renforçerait la "puissance" du fétiche. Patine brun doré.

Ces fétiches de protection destinés aux habitations sont parmi les plus prisés d'Afrique. Le Nkisi joue le rôle de médiateur entre dieux et hommes. Les exemplaires de grande taille sont la propriété collective de tout un village, les figures réduites appartiennent à un individu ou une famille. Au XVIème siècle, les Songyes migrèrent de la région ...


Voir la fiche


Vendu à 160.00 Trouver un objet similaire

Statue Songye Nkishi
Art africain > Le fétiche, cet objet emblématique de l'art primitif > Fétiche Songye

Ex-collection art africain allemande.

Statuette Nkisi, nkishi (pl. mankishi )dont la corne sommitale est absente. La puissance du fétiche, selon les croyances des Songye, renforcée par la présence de ses accessoires, tels le métal et les différents ajouts de matières, fibres végétales, peaux animales, fruits séchés, etc... Patine brun clair. Fissures minimes. Ces fétiches de protection destinés aux habitations sont parmi les plus prisés d'Afrique. Le Nkisi joue le rôle de médiateur entre dieux et hommes. Les exemplaires de grande taille sont la propriété collective de tout un village, les plus modestes réservées à un individu ou une famille. Au XVIème siècle, les Songyes migrèrent de la région du Shaba pour s'établir sur la rive gauche de la Lualaba. Leur société est ...


Voir la fiche

175,00

Fétiche magique Kusu
Art africain > Le fétiche, cet objet emblématique de l'art primitif > Fétiche Kusu

Ex-collection art africain belge.
Inspiré des fétiches africains songye, ce personnage sculpté est équipé de la charge magique introduite dans la corne fichée au sommet par la pointe. Le visage triangulaire aux traits étirés rappelle également le style Bangubangu.
Patine satinée, brune, incrustée de pigments clairs.
Les Kusu établis sur la rive gauche de la Lualaba ont emprunté les traditions artistiques des Luba et des Hemba et possèdent un système de caste similaire à celui des Luba . Les Hemba quant à eux se sont établis dans le sud-est du Zaïre, sur la rive droite de la Lualaba. Autrefois sous la domination des Luba , ces agriculteurs et chasseurs pratiquent le culte des ancêtres au moyen d 'effigies longtemps attribuées aux Luba. Les statues singiti étaient ...


Voir la fiche

250,00

Statue de pouvoir Songye Nkisi
Art africain > Le fétiche, cet objet emblématique de l'art primitif > Fétiche Songye

Ex-collection art africain allemande.

Originaires du Shaba en République démocratique du Congo, les Songye sont apparentés aux Luba avec lesquels ils partagent des ancêtres communs. Cette sculpture anthropomorphe arborant pour parures rituelles un fil métallique enroulé autour du poignet et un fragment de peau sous la poitrine, conserve les spécificités de la statuaire Songye, avec le faciès d'un masque Kifwebe, le ventre bombé sans charge ventrale bishimba, les jambes trapues, écartées, semi-fléchies, supportées par de larges pieds établis sur un promontoire. La charge a vraisemblablement été introduite dans la corne sommitale. Les Kuba ne produisaient pas de fétiches, ils se les procuraient auprès de leurs voisins Songye, considérés comme experts en la matière. L'objet ne ...


Voir la fiche

290,00

Statue Zande Nazeze
objet vendu
Art africain > Le fétiche, cet objet emblématique de l'art primitif > Fétiche Zande

Collection art africain belge
Un buste en capsule, ponctué d'un cauri, établi sur deux pattes, le tout surmonté d'une tête volumineuse, aveugle, où l'ampleur des pavillons d'oreilles interpelle...le tout s'articule avec créativité pour cette statuette du culte Mani-Yanda. Patine satinée.
Autrefois désignés sous l'appellation " Niam-Niam " car considérés comme anthropophages, les tribus regroupées sous le nom de Zande , Azandé , se sont installées, en provenance du Tchad, à la frontière de la R.D.C.(Zaïre), du Soudan et de la République centrafricaine. D'après leurs croyances l'homme serait doté de deux âmes dont l'une se transforme à son décès en animal-totem du clan auquel il appartient. Leurs sculptures sont liées à leur société secrète depuis le début du XXe ...


Voir la fiche


Vendu à 150.00 Trouver un objet similaire

Fétiche Nkishi individuel - Songye - Congo RDC
Art africain > Le fétiche, cet objet emblématique de l'art primitif > Fétiche Songye

Collection art africain italienne
Statuette africaine Nkisi, nkishi (pl. mankishi )au sommet duquel une corne a été insérée par la pointe. La puissance du fétiche, selon les croyances des Songye, serait renforcée par la présence de ses accessoires, métal et, ou, différents ajouts de matières, fibres végétales, peaux animales, fruits séchés, etc... Belle patine brun clair abrasée.
Le Nkisi joue le rôle de médiateur entre dieux et hommes. Les exemplaires de grande taille sont la propriété collective de tout un village, alors que les figures plus petites appartiennent à un individu ou une famille. Au XVIème siècle, les Songyes migrèrent de la région du Shaba pour s'établir sur la rive gauche de la Lualaba. Leur société est organisée de façon patriarcale. Leur ...

Statuette Babembé/Bwende
objet vendu
Art africain > Statues africaines : fetiche tribal, maternité > Fétiche Bembe

Ex-collection art africain belge.
Incarnant l'esprit d'un ancêtre, cette miniature africaine sculptée porte des tatouages chéloïdiens témoignant des stades successifs de l'initiation à laquelle l'individu a été soumis. Parfois sertis d'ivoire ou de faïence, les yeux en amande sont incrustés d'os. Patine lustrée acajou doré.

Etablis sur les plateaux de l'ex. République populaire du Congo ( R.D.C) ex.Brazzaville, et à ne pas confondre avec le groupe Bembé du nord du lac Tanganinyika, le petit groupe Babembé, Béembé, a été influencé par les rites et culture Téké, mais surtout par celle des Kongo. Installés dans l'actuelle République du Congo, les Béembé formaient à l'origine le royaume du Kongo, avec les Vili, Yombé, Bembé et Woyo. Le responsable du village, nga-bula, était ...


Voir la fiche

Vendu

Fétiche Luba Shankadi
objet vendu
Art africain > Statues africaines : fetiche tribal, maternité > Fétiche Luba

Ex-collection art africain belge.
Cette statuette africaine dotée d'une coiffure étagée est fichée au centre d'une coupe symbolisant celles utilisées par différentes sociétés Luba, médiums de la société Kilumbu , Bilumbu,  ou par les guérisseurs de la société Buhabo . Les devins Mbudye y avaient également recours.  Les physionomies de ces personnages incarnant les esprits tutélaires manifestent une paisible intériorité.  D'après certains Luba cependant,  bien que femme, elle représenterait le premier devin Luba, et serait aussi une allégorie de la royauté liée à la puissante société du Mbudye associée au pouvoir royal. Des masques kifwebe apparaissent sur les flancs du vase.
("Luba" Roberts ; "Luba", F.Neyt.) Patine brune satinée. Fissures de dessication, léger ...


Voir la fiche

Vendu

Statue de pouvoir Songye Nkishi
objet vendu
Art africain > Statues africaines : fetiche tribal, maternité > Statue Songye Nkishi

Collection art africain belge.
Statue africaine Nkisi, nkishi (pl. mankishi ) des Songye, qui dispose d'une tête aux traits du masque kifwebe. L'abdomen proéminent est souligné d'une ceinture suivie d'un pagne en fibre végétal. La charge magique bishimba a vraisemblablement été introduite au sommet de la tête d'où s'élève une corne animale. Une seconde corne, attachée au collier du fétiche, est également parfois chargée d'ingrédients thérapeutiques. Patine lustrée,nuancée de gris. Ces fétiches de protection destinés aux habitations sont parmi les plus prisés d'Afrique. Le Nkisi joue le rôle de médiateur entre dieu et les hommes, chargé de protéger contre différents maux. Les exemplaires de grande taille sont la propriété collective de tout un village, et les figures plus ...

Corne fétiche Teke / Mfinu
Art africain > Le fétiche, cet objet emblématique de l'art primitif > Fétiche Teke

Ex-collection art africain belge.
Les Teke et leurs voisins Mfinu possèdent des sculptures africaines très diversifiées, chargées de matières fétiches, afin de tenter de favoriser la chasse, guérir les maladies, faciliter l'accouchement, etc... Le sujet sculpté, associé aux ancêtres butti , est figuré lié de cordelettes et de fibres tissées. Le visage est strié de scarifications linéaires selon l'usage du groupe, le regard incrusté de boutons. Patine sombre satinée. Hauteur sur socle : 40 cm.
Établis entre la République démocratique du Congo et le Gabon, les Téké étaient organisés en chefferies dont le chef était souvent choisi parmi les forgerons. Le chef de famille, mfumu , avait droit de vie ou de mort sur sa famille dont l'importance déterminait son prestige. ...


Voir la fiche

290,00

Fétiche magique Kusu
objet vendu
Art africain > Le fétiche, cet objet emblématique de l'art primitif > Statue Kusu

Ex-collection art africain monégasque.
Ce fétiche Kusu aux traits renfrognés répondant aux canons classiques de l'ethnie, est doté de bras en arc de cercle dont les mains rejoignent l'abdomen. Au sommet du crâne est juchée la charge magique indispensable à l'usage du fétiche. Patine intéressante.
Les Kusu établis sur la rive gauche de la Lualaba ont emprunté les traditions artistiques des Luba et des Hemba et possèdent un système de caste similaire à celui des Luba . Les Hemba quant à eux se sont établis dans le sud-est du Zaïre, sur la rive droite de la Lualaba. Autrefois sous la domination des Luba , ces agriculteurs et chasseurs pratiquent le culte des ancêtres au moyen d 'effigies longtemps attribuées aux Luba. Les statues singiti étaient conservées par le fumu mwalo et ...


Voir la fiche


Vendu à 250.00 Trouver un objet similaire

Statuette bicéphale Nkisi Kongo Vili
objet vendu
Art africain > Le fétiche, cet objet emblématique de l'art primitif > Fétiche Vili

Ex-collection art africain belge.
Parmi les objets sculptés les plus singuliers d'Afrique centrale, ce fétiche africain Nkisi , nkishi (pl. mankishi )présente un sujet bicéphale sexué juché sur une tortue, emblème du clan. Une charge magique rituelle "bishimba", composée d'ingrédients d'origine organique ou végétale, était introduite dans les cavités obturées par du verre.
Les Vili , les Lâri, les Sûndi, les Woyo, les Bembé, les Bwende, les Yombé et Les Kôngo formaient le groupe Kôngo , dirigé par le roi ntotela. Leur royaume connut son apogée au XVIe siècle avec le commerce de l'ivoire, du cuivre et la traite des esclaves. De même croyances et traditions, ils produisirent une statuaire dotée d'une gestuelle codifiée en rapport avec leur vision du monde. Ces ...

Statuette Ere Ibeji Yoruba
Art africain > Statues africaines : fetiche tribal, maternité > Statuette Yoruba

Les Ibeji, images de substitution dans l' art africain
Cette effigie masculine présente de larges yeux globuleux suivant les conventions esthétiques de la sculpture africaine Yoruba. Des résidus d'onctions demeurent localement cristallisés.
Patine brillante acajou, rehauts indigo, fendillements.
Dans la langue du peuple Yoruba, ibeji signifie jumeau : ibi pour né et eji pour deux. Ils représentent la figure d'un jumeau décédé. Cet ibedji est alors traîté comme l'aurait été l'enfant disparu. C'est la mère qui doit s'occuper de lui ; elle peut le laver et le nourrir régulièrement. Si elle meurt, c'est le jumeau restant qui prend le relais.
Il arrivait également qu'un homme fasse sculpter des ibeji pour son épouse afin de susciter la grossesse, l'objet deveant ...


Voir la fiche

250,00

Statuette Salampasu
Art africain > Statues africaines : fetiche tribal, maternité > Statuette Salampasu

Collection art africain belge.
Figure africaine humaine associée au culte des ancêtres et aux rites de fécondité. La figure représente une personne masquée. Son buste est ficelé, une perle et un cauri assemblés et noués dans le creux des reins. Un fragment de cuir demeure sur la partie postérieure de la tête. Patine sombre, abrasions.
Vivant jadis de chasse et d'agriculture, peuple guerrier, les Salampasu forment une tribu du groupe Lulua et sont installés entre la République Démocratique du Congo et l'Angola, à l'Est du fleuve Kasaï. Ils sont entourés à l'ouest et au sud des Tschokwe et des Lunda, et au nord et à l'est des Kete et des Lwalwa. Une hiérarchie de masques, simples masques en bois kasangu et masques couverts de cuivre mukinka , était associée à la ...


Voir la fiche

280,00

Statuette Yiteke Yaka
objet vendu
Art africain > Le fétiche, cet objet emblématique de l'art primitif > Fétiche Yaka

Collection art africain belge.
Ces statues tribales, charmes rituels appartenant aux lignages et assurant une protection contre les ennemis, étaient réalisées suivant les instructions du Nganga ngoombu et du commanditaire de l'objet. Ces sculptures étaient ensuite activées à l'aide de rituels et de formules incantatoires, et d'ajouts sous la forme de talismans. L'objet est formé d'un couple placé dos à dos, partageant un même pagne et coiffé d'un cimier commun. La coiffe est celle des chefs de terre, le nez affecte une forme en pointe retroussée caractéristique. Ces sculptures étaient suspendues dans les cases. Patine chocolat enduite de résidus argileux. Fissures de dessication.
Hiérarchique et autoritaire, composée de redoutables guerriers, la société Yaka était ...


Voir la fiche

Vendu