La Porte Dogon, galerie d'art africain, le site de vente en ligne d'Essentiel Galerie: Art premier, art tribal, art primitif
...
Options de recherche




Voir nos objets d'exception

Art africain - Le fétiche, cet objet emblématique de l'art primitif :

Les fétiches sont des objets emblématiques dans l'art primitif africain. Utilisés par les féticheurs et les marabouts ils sont liés à nombre de pratiques occultes telles celles utilisées par le vaudou.


Statue de pouvoir Songye Nkishi
objet vendu
Art africain > Le fétiche, cet objet emblématique de l'art primitif > Fétiche Songye

Collection art africain luxembourgeoise.
Proportions équilibrées et symétrie pour cette statuette Nkisi, nkishi (pl. mankishi )dont la corne sommitale est intacte. L'extrémité des pieds, dépassant du pagne de raphia, vient se fondre sur la base circulaire. Dans l'ombilic évidé venait se loger la charge magique bishimba , également présente dans le coussinet attaché sous les aisselles. La puissance du fétiche serait accentuée par la présence de ses accessoires. Patine brun foncé satinée. Le Nkisi, fétiche de protection, joue le rôle de médiateur entre dieux et hommes. Les exemplaires de grande taille sont la propriété collective de tout un village, les figures plus modestes destinées à un usage individuel ou familial.
Au XVIème siècle, les Songyes migrèrent de la région ...

Statue de pouvoir Songye
promo art africain
Art africain > Le fétiche, cet objet emblématique de l'art primitif > Fétiche Songye

Collection art africain italienne
Statuette africaine Nkisi, nkishi (pl. mankishi )au sommet duquel une corne a été insérée par la pointe. La puissance du fétiche, selon les croyances des Songye, serait renforcée par la présence de ses accessoires, métal et, ou, différents ajouts de matières, fibres végétales, peaux animales, fruits séchés, etc... Belle patine brun clair abrasée.
Le Nkisi joue le rôle de médiateur entre dieux et hommes. Les exemplaires de grande taille sont la propriété collective de tout un village, alors que les figures plus petites appartiennent à un individu ou une famille. Au XVIème siècle, les Songyes migrèrent de la région du Shaba pour s'établir sur la rive gauche de la Lualaba. Leur société est organisée de façon patriarcale. Leur ...


Voir la fiche

150,00  130,00

Statuette fétiche Bwende, Babwende, Nkisi
Art africain > Le fétiche, cet objet emblématique de l'art primitif > Fétiche Bwende

Collection art africain belge.
Statuette africaine d'ancêtre marquée des signes chéloïdiens témoignant des stades successifs de l'initiation à laquelle l'individu a été soumis. Une charge bilongo est fixée au dos. Parfois sertis d'ivoire ou de faïence, les yeux en amande sont incrustés d'os. Patine brillante brun orangé.
Établis sur les plateaux de la République populaire du Congo ex.Brazzaville, et à ne pas confondre avec le groupe Bembé du nord du lac Tanganinyika, le petit groupe Bwende a été influencé par les rites et culture Téké, mais surtout par celle des Kongo. Les Vili, les Lâri, les Sûndi, les Woyo, les Bembé, les Bwende, les Yombé et Les Kôngo constituaient le groupe Kôngo , dirigé par le roi ntotela . Leur royaume connut son apogée au XVIe siècle avec le ...

Statuette Mangbetu
objet vendu
Art africain > Statues africaines : fetiche tribal, maternité > Statuette Mangbetu

Collection art africain française.
Figure féminine des Mangbetu disposant de l'illustre coiffe s'achevant en volume évasé et de marques linéaires sur l'ensemble du corps. Patine brun rouge. Fissures de dessication. Le personnage porte les peintures corporelles et les scarifications similaires à celles des pygmées Asua avec lesquels la tribu entretenait des relations, et qui variaient selon les circonstances. Chez les Mangbetu, dès le plus jeune âge,  les enfants subissaient en outre une compression de la boîte crânienne maintenue serrée par des liens de raphia.  Plus tard, les jeunes femmes «tricotaient» leurs cheveux sur des brins d'osier et appliquaient un bandeau sur le front afin de faire ressortir les cheveux et de constituer cette coiffe particulière qui accentue l'allongement ...


Voir la fiche

Vendu

Statue de pouvoir Songye Nkishi
Art africain > Le fétiche, cet objet emblématique de l'art primitif > Fétiche Songye

Collection art africain monégasque.
Des pieds extravagants dépassent du promontoire circulaire sur lequel ce fétiche Nkisi , nkishi (pl. mankishi ), sculpté en volumes anguleux, est établi. Les mains mettent en évidence un abdomen saillant, témoin du lignage. Une charge magique rituelle "bishimba", composée d'ingrédients d'origine organique ou végétale, était généralement introduite dans la corne au sommet. Les scarifications en damiers témoignent de l'influence des luba voisins. Patine brun nuancée de gris. Résidus de kaolin.
Les Songyes ont créé des statues impressionnantes aux traits puissants souvent utilisées pendant les cérémonies secrètes, recouvertes d'accessoires comme des plumes, de la peau et une corne pleine de charge magique.
Très présente dans leur ...


Voir la fiche

170,00

Fétiche Kongo Yombe Nkisi
objet vendu
Art africain > Le fétiche, cet objet emblématique de l'art primitif > Statue Yombe

Ex-collection art africain belge.
Figure africaine kongo ou vili mâchant une racine hallucinogène, juché sur une tortue. Le regard exorbité et blanchi renvoie aux capacités médiumniques. Ce type de sculpture illustre parfois un proverbe. Patine noire, fissures de dessication.
Les Vili, les Lâri, les Sûndi, les Woyo, les Bembé, les Bwende, les Yombé et Les Kôngo constituaient le groupe Kôngo , dirigé par le roi ntotela . Leur royaume connut son apogée au XVIe siècle avec le commerce de l'ivoire, du cuivre et la traite des esclaves. De même croyances et traditions, ils produisirent une statuaire dotée d'une gestuelle codifiée en rapport avec leur vision du monde. Les sorciers nganga , à la fois guérisseurs, avaient en charge les activités religieuses et la ...


Voir la fiche

Vendu

Statuette Punu / Lumbu
objet vendu
Art africain > Le fétiche, cet objet emblématique de l'art primitif > Fétiche Lumbu

Ex-collection art africain française.
Figure africaine féminine agenouillée, disposant de charges à remèdes dans les cavités obturées par du verre. Le regard médiumnique s'illustrant par des pupilles noires derrière des éclats de verre rattache ce type de statuaire aux nkisi des productions Kongo. Patine satinée écaillée.
Les Punu sont un peuple bantou d'Afrique centrale établi principalement au sud du Gabon, également en République du Congo dans la région du Niari. Ils vivent dans des villages indépendants divisés en clans et en familles. La cohésion sociale est assurée par la société Moukouji, dont le rôle essentiel est de subjuguer les esprits malfaisants de la forêt. Au sein de ce même groupe prénommé Shira ,les Lumbu, Loumbu, Balumbu, installés sur la partie ...


Voir la fiche

Vendu

Statuette Banja, Mbanza, Banga
Art africain > Statues africaines : fetiche tribal, maternité > Statuette Manja

Ex-collection art africain belge
Petite figure africaine au visage en coeur traversé d'une longue arête nasale encadrée d'yeux en boutons. Le torse bossu englobe des excroissances figurant des bras, spécificité de la sculpture de la région ubanguienne. Les fonctions de ces statuettes sont comparables à celles des Ngbaka de la société Mani-Yanda, dans le cadre de rites thérapeutiques ou en préparatif avant les chasses. Patine brune aux incrustations rougeâtres. Manque, abrasions.
Le groupe banda , Mbanza, Mabanja, ou Banza, composé d'environ une cinquantaine de sous-groupes, s'est dispersé au Soudan, au Sud du Tchad, en République Centrafricaine, et au Nord-Ouest de la République Démocratique du Congo. Il dispose de diverses associations initiatiques vouées à des ...


Voir la fiche

240,00

Statue de pouvoir Songye Nkisi
objet vendu
Art africain > Le fétiche, cet objet emblématique de l'art primitif > Fétiche Songye

Collection art africain belge.
Un imposant visage masqué du kifwebe de la société Bwadi ka bifwebe porte une coiffe dépourvue de sa corne. Des éléments en métal et une ceinture de peau contenant généralement une charge rituelle composent des accessoires à connotation symbolique.

Patine huilée légèrement granuleuse, érosions et fissures.

Le fétiche Songye, sculpture magique Nkisi, nkishi (pl. mankishi ), joue le rôle de médiateur entre dieux et hommes. Les exemplaires de grande taille sont la propriété collective de tout un village, les figures réduites appartiennent à un individu ou une famille. Au XVIème siècle, les Songyes migrèrent de la région du Shaba pour s'établir au Kasaï, au Katanga et dans le sud Kivu. Leur société est organisée de ...

Grand fétiche Songye Nkishi
Art africain > Statues africaines : fetiche tribal, maternité > Statue Songye Nkishi

Collection art africain belge.
Statue africaine Nkisi, nkishi (pl. mankishi ) des Songye, qui dispose d'une tête aux traits du masque kifwebe. L'abdomen proéminent est souligné d'une ceinture suivie d'un pagne en fibre végétal. La charge magique bishimba a vraisemblablement été introduite au sommet de la tête d'où s'élève une corne animale. Une seconde corne, attachée au collier du fétiche, est également parfois chargée d'ingrédients thérapeutiques. Patine lustrée,nuancée de gris. Ces fétiches de protection destinés aux habitations sont parmi les plus prisés d'Afrique. Le Nkisi joue le rôle de médiateur entre dieu et les hommes, chargé de protéger contre différents maux. Les exemplaires de grande taille sont la propriété collective de tout un village, et les figures plus ...


Voir la fiche

350,00

Statue fétiche Teke Buti
objet vendu
Art africain > Le fétiche, cet objet emblématique de l'art primitif > Statuette Teke

Ex-collection art africain belge.
Evidée afin de recevoir la charge mystique appelée "Bonga", cette statue d'ancêtre Téké, anguleuse, a été enveloppée d'un textile qui devait maintenir la charge dans son réceptacle. Patine lisse brillante, zones matifiées.
Etablis entre la République démocratique du Congo et le Gabon, les Téké étaient organisés en chefferies dont le chef était souvent choisi parmi les forgerons. Le chef de famille, mfumu , avait droit de vie ou de mort sur sa famille dont l'importance déterminait son prestige. Le chef du clan, ngantsié , conservait quant à lui le grand fétiche protecteur tar mantsié qui supervisait toutes les cérémonies. C'est le puissant sorcier guérisseur et devin qui "chargeait" d'éléments magiques, contre rétribution, les statuettes ...


Voir la fiche


Vendu à 490.00 Trouver un objet similaire

Grand fétiche Songye Nkishi
objet vendu
Art africain > Le fétiche, cet objet emblématique de l'art primitif > Fétiche Songye

Ex-collection art africain belge.
Bardée d'un attirail hétéroclite composé de miniatures sculptées, gros coquillages, grelots et chaînes métalliques, cordelettes et textile de raphia, ce fétiche songye était déplacé grâce à des tiges placées sous les bras. La tête, portée par un haut cou annelé, est taillée à l'image du masque Songye Kifwebe.
Patine satinée.
Les Songye sont venus de la région du Shaba en RDC et se sont installés le long de la rivière Lualaba au milieu de la savane et des forêts. Leur société est organisée de façon patriarcale. Leur histoire est indissociable de celle des Luba auxquels ils sont apparentés par l'intermédiaire d'ancêtres communs. Très présente dans leur société, la divination permettait de découvrir les sorciers et d'apporter ...

Figure de Couple fétiche Kusu
Art africain > Statues africaines : fetiche tribal, maternité > Couple Kusu

Ex-collection art africain belge.
Statuette africaine figurant un couple placé dos à dos. La figure féminine présente des caractères luba, le personnage masculin évoque également les figures sculptées hemba. Patine sombre semi-mate, fissure de dessication.
Les Kusu établis sur la rive gauche de la Lualaba ont emprunté les traditions artistiques des Luba et des Hemba et possèdent un système de caste similaire à celui des Luba . Les Hemba quant à eux se sont établis dans le sud-est du Zaïre, sur la rive droite de la Lualaba. Autrefois sous la domination des Luba , ces agriculteurs et chasseurs pratiquent le culte des ancêtres au moyen d'effigies longtemps attribuées aux Luba. Les statues singiti étaient conservées par le fumu mwalo et honorées au cours de cérémonies ...


Voir la fiche

240,00

Statuette Kongo en bronze
Art africain > Bronze, leopard, messager, guerrier, statue, pirogues > Bronze Kongo

Ex-collection art africain belge.
Cette petite sculpture africaine anthropomorphe d'inspiration kongo reprend les canons des fétiches personnels à visée protectrice. Le personnage agenouillé pourrait figurer une esclave destinée à un sacrifice.
Les Vili , les Lâri, les Sûndi, les Woyo, les Bembé, les Bwende, les Yombé et Les Kôngo formaient le groupe Kôngo , dirigé par le roi ntotela . Leur royaume connut son apogée au XVIe siècle avec le commerce de l'ivoire, du cuivre et la traite des esclaves. De même croyances et traditions, ils produisirent une statuaire dotée d'une gestuelle codifiée en rapport avec leur vision du monde.
Les sorciers nganga , à la fois guérisseurs, avaient en charge les activités religieuses et la médiation envers le Dieu appelé ...


Voir la fiche

245,00

Statue Nkisi Kongo
Art africain > Le fétiche, cet objet emblématique de l'art primitif > Statuette Kongo

Collection art africain belge.
Cette petite sculpture anthropomorphe reprend en miniature les canons de la statuaire kongo. Ces figures forment l'incarnation vitale d'un esprit ou d'un ancêtre, intermédiaire selon la religion kongo entre les hommes et le dieu Nzambi. Très légère fissure de desication sur la base. Patine brun clair. Les Vili , les Lâri, les Sûndi, les Woyo, les Bembé, les Bwende, les Yombé et Les Kôngo formaient le groupe Kôngo , dirigé par le roi ntotela . Leur royaume connut son apogée au XVIe siècle avec le commerce de l'ivoire, du cuivre et la traite des esclaves. De même croyances et traditions, ils produisirent une statuaire dotée d'une gestuelle codifiée en rapport avec leur vision du monde. Les sorciers nganga , à la fois guérisseurs, avaient en ...


Voir la fiche

150,00

Statuette Kwese/Mbala Giteke
objet vendu
Art africain > Statues africaines : fetiche tribal, maternité > Statuette Mbala

Ex. collection art tribal africain belge.
Parmi les nombreuses statues des Mbalas, ce type de statuette faisait partie des "pindi", sculptures intégrant le trésor du chef. Petit personnage trapu, les mains réunies sous le menton, il possède des caractéristiques également kwésé, dont les traits scarifiés du visage. Patine granuleuse, fissures de dessication.
Venus d'Angola au XVIIe siècle, les Mbala se sont établis dans le nord-ouest du Zaïre et à l'est parmi les Pende, les Suku, les Pende, et les Yaka. Autrefois matrilinéaires, ils sont formés de clans dirigés par l'oncle maternel. Le chef était en charge du culte des ancêtres, toutefois assez restreint. Suite à une retraite de quelques jours, les insignes royaux et des charmes lui étaient attribués, destinés à ...


Voir la fiche

Vendu

Statuette Teke ou Yanzi Nkumi
Art africain > Le fétiche, cet objet emblématique de l'art primitif > Fétiche Teke

Ex-collection art africain belge.
Petite statuette africaine figurant un ancêtre Téké au visage strié des traditionnelles scarifications. Ce type de sculpture formait un charme protecteur de type individuel. Un orifice pratiqué sur la tête permettait de le suspendre.
Ersoions, manque au niveau d'un pied.

Etablis entre la République démocratique du Congo et le Gabon, les Téké étaient organisés en chefferies dont le chef était souvent choisi parmi les forgerons. Le chef de famille, mfumu , avait droit de vie ou de mort sur sa famille dont l'importance déterminait son prestige. Le chef du clan, ngantsié , conservait quant à lui le grand fétiche protecteur tar mantsié qui supervisait toutes les cérémonies. Selon les Téké, la sagesse s'absorbait et se ...


Voir la fiche

95,00

Fétiche Songye Nkishi
objet vendu
Art africain > Le fétiche, cet objet emblématique de l'art primitif > Statue Songye

Ex-collection art tribal africain espagnole.
Statue africaine Nkisi, nkishi (pl. mankishi )des Songye, qui dispose d'une tête aux traits du masque kifwebe. L' abdomen proéminent est souligné d'une ceinture garnie de quolifichets variés. La charge magique bishimba a vraisemblablement été introduite au sommet de la tête d'où s'élève un fragment de corne animale. Une seconde corne, attachée au collier du fétiche, est également chargée d'ingrédients parfois thérapeutiques. Patine nuancée grisée.
Ces fétiches de protection destinés aux habitations sont parmi les plus prisés d'Afrique. Le Nkisi joue le rôle de médiateur entre dieu et les hommes, chargé de protéger contre différents maux. Les exemplaires de grande taille sont la propriété collective de tout un village, et ...


Voir la fiche


Vendu à 350.00 Trouver un objet similaire

Fétiche Songye Nkishi
Art africain > Le fétiche, cet objet emblématique de l'art primitif > Fétiche Songye

Ex-collection art africain espagnole.
Statue africaine Nkisi, nkishi (pl. mankishi )des Songye, dont la tête est taillée à l'image du masque kifwebe. L'abdomen, sur lequel reposent les mains, est ceinturé d'un coussinet et de perles, et forme le point central de la morphologie. Une charge magique bishimba était introduite dans la corne au sommet. Fissures de dessication.
Patine brun rouge huilée.
Ces fétiches de protection destinés aux habitations sont parmi les plus prisés d'Afrique. Le Nkisi joue le rôle de médiateur entre dieu et les hommes, chargé de protéger contre différents maux. Les exemplaires de grande taille sont la propriété collective de tout un village, et les figures plus réduites appartiennent à un individu ou une famille.
Au XVIème ...


Voir la fiche

240,00

Statuette fétiche Ewe
Art africain > Le fétiche, cet objet emblématique de l'art primitif > Fétiche Ewe

Art africain et culte tribal vodun des populations ewe et fon
Cette sculpture représente une femme agenouillée sur une base circulaire, mains placées sous les seins. La physionomie est frustre. L'ensemble est enduit de pigments sombres croûteux. Fissure de dessication.
Au Togo, les fétiches africains s'inscrivent dans le cadre de rituels suivant les intentions de leur propriétaire. Les féticheurs, suite au rituel de divination du fa employant des noix de palmier, les réalisent sur commande pour offrir des vertus protectrices et médicinales mais en proposent également des versions prêtes à utiliser plus classiques.


Les Ewe, souvent confondus avec les Minas, sont le groupe ethnique le plus important du Togo. On les retrouve également comme minorités au ...


Voir la fiche

280,00

Statue Songye Nkishi
Art africain > Le fétiche, cet objet emblématique de l'art primitif > Fétiche Songye

Ex-collection art africain belge.
Fétiche africain Nkisi, nkishi (pl. mankishi )des Songye dont les pieds surdimensionnés reposent sur un piédestal. Cette sculpture plus réaliste qu' à l'accoutumée a été privée de certains de ses accessoires et talismans rituels, leur emplacement étant encore visible.
Patine tachetée abrasée, rehauts de kaolin.
Fissures de dessication, érosions.
Ces fétiches de protection contre divers maux joueraient le rôle de médiateur entre dieu et les hommes. Les exemplaires de grande taille sont généralement la propriété collective du village, les figures plus modestes étant réservés à un culte individuel.
Au XVIème siècle, les Songyes migrèrent de la région du Shaba pour s'établir sur la rive gauche de la Lualaba. ...


Voir la fiche

380,00