La Porte Dogon, galerie d'art africain, le site de vente en ligne d'Essentiel Galerie: Art premier, art tribal, art primitif
...
Options de recherche


Art africain - Fétiches:

Les fétiches sont des objets emblématiques dans l'art primitif africain. Utilisés par les féticheurs et les marabouts ils sont liés à nombre de pratiques occultes telles celles utilisées par le vaudou.


Objet rituel Igbo /Ofo N dichie
Art africain > Statues statuettes > Bronze Igbo

Ex-collection art tribal française.
Les sculptures, objets médiateurs Ofo dans l'art africain Cette sculpture associant bois et métal, nommée Ofo (du nom de l'arbre dans lequel elle était réalisée), est dotée d'un visage stylisé surmonté d'un large cimier en forme de pelle. Son corps est formé d'un orné de motifs spiralés en relief, sous un cou annelé. Pièce rare et symbolique détenue par un ancien nommé N'dichie , et associée à la lignée agnatique, sur laquelle on prêtait parfois serment, cet objet en fer noir était disposé dans les maisons et les autels Igbo. Cette tradition s'élargit ensuite aux ethnies voisines. A partir d'une sculpture botanique issue d'un arbre "masculin", et composée de brindilles cassantes, images des garçons dépendants de leur père puis s'en détachant, ...


Voir la fiche

380,00

Statue Songye Kalebwe
objet vendu
Art africain > Statues statuettes > Fétiche Songye

Ex-collection art tribal allemande.
Les clous de laiton, insérés sur le visage de cette sculpture d'art africain, recouverts de lamelles de cuivre oxydé, évoqueraient la petite vérole. La région du Maniéma était en effet durement frappée par les épidémies et dans la culture africaine, le métal est doté de propriétés magiques, thérapeutiques et apotropaïques. Des ingrédients rituels étaient en outre introduits dans l'abdomen (bishimba) dans la corne lorsqu'elle est présente, parfois aussi dans des sachets joints au pagne, afin de renforcer la puissance de l'objet. Les textiles, plumes et colliers constituaient également des attributs nécessaires pour se prémunir contre la sorcellerie. Cet exemplaire est toutefois dépourvu d'accessoires, n'ayant pas encore été activé par le nganga, ou ...


Voir la fiche

Vendu

Figure rituelle Ofo Igbo /  N dichie
objet vendu
Art africain > Fer noir > Nouveau produit

Ex-collection art tribal française.
Les sculptures, objets médiateurs Ofo dans l'art africain Cette sculpture métallique nommée Ofo (du nom de l'arbre dans lequel elle était réalisée) est dotée d'un visage auréolé d'un large cimier perforé. Sa partie inférieure s'achève en un pied en forme de spirale. Le buste est garni de tiges se resserrant dans la partie médiane et de motifs en double spirale. Pièce rare et symbolique détenue par un ancien nommé N'dichie , et associée à la lignée agnatique, sur laquelle on prêtait parfois serment, cet objet en fer noir était disposé dans les maisons et les autels Igbo. Cette tradition s'élargit ensuite aux ethnies voisines. A partir d'une sculpture botanique issue d'un arbre "masculin", et composée de brindilles cassantes, images des garçons ...

Fétiche Téké Matomba
Art africain > Fetiches > Statue Teke

Ex-collection art africain belge.
Quatre statuettes disposent d'un tronc commun, sphérique, dans laquelle la charge magique nommée " Bonga " ou encore "bilongo" est enveloppée de différents textiles. Les visages sont coiffés d'un chapeau conique, à rebords, souligné d'une étoffe rouge. Patine brune satinée, abrasions et fissure de dessication. Etablis entre la République démocratique du Congo, la République du Congo et le Gabon, les Téké étaient organisés en chefferies dont le chef était souvent choisi parmi les forgerons. Le chef de famille, mfumu , avait droit de vie ou de mort sur sa famille dont l'importance déterminait son prestige. Le chef du clan, ngantsié , conservait quant à lui le grand fétiche protecteur tar mantsié qui supervisait toutes les cérémonies. C'est le ...


Voir la fiche

240,00

Statuette Kusu ou Songye
Art africain > Fetiches > Fétiche Songye

Ex-collection art africain belge.
Les Kusu établis sur la rive gauche de la Lualaba ont en effet emprunté les traditions artistiques des Luba et des Hemba et possèdent un système de caste similaire à celui des Luba .  Les Hemba quant à eux se sont établis dans le sud-est du Zaïre, sur la rive droite de la Lualaba. Autrefois sous la domination des Luba , ces agriculteurs et chasseurs pratiquent le culte des ancêtres au moyen d 'effigies longtemps attribuées aux Luba. Les statues singiti étaient conservées par le fumu mwalo et honorées au cours de cérémonies durant lesquelles des sacrifices leur étaient offerts. Parallèlement à l'autorité des chefs héréditaires, des sociétés secrètes, masculine telle la bukazanzi , et féminine, la bukibilo ,jouaient un grand rôle au ...


Voir la fiche

350,00

Statuette d ancêtre Teke- Yansi Butti
objet vendu
Art africain > Statues statuettes > Statue Téké

Ex-collection art africain belge.
Cette statue d'ancêtre Téké-Yansi, en position de danse sacrée nibiki , jambes à demi-fléchies, dispose d'un abdomen globulaire dans lequel des reliques ou une charge magique ( butti ) ont été introduits.  Des accessoires tels que plumes d'oisillon,  brindilles végétales,  osselets et dents,  sont accrochés au cerclage d'osier soulignant le volume du buste.  Des scarifications traditionnelles, en rainures parallèles (mabina) sont présente sur les joues. Incarnant un personnage puissant, guerrier, nganga, chasseur émérite, ou ancêtre familial, cette statue tribale était honorée dans le cadre du culte familial.
Emplâtres argileux, résidus de kaolin. Patine huilée.
Etablis entre la République du Congo, la République démocratique du Congo et ...

Fétiche Boli Bambara
Art africain > Fetiches > Statue Boli

Ex-collection art africain anglaise.
Fétiche zoomorphe d'inspiration Boli disposant de quatre pattes et d'une tête dotée d'un épais muffle et d'une excroissance comparable à une corne. La surface argileuse lisse et claire est localement craquelée. Appelé boli ( pl. boliw ), buffle , dans l'art africain, ce fétiche de taille variable joue un rôle central dans la vie rituelle de la région mandingue. Il existe des "Boliw" de poche, et d'autres qui appartiennent à des chefferies , des sociétés initiatiques telles que les associations d'initiation masculine Kono et Komo dont les membres progressent à travers un processus s’étalant sur plusieurs décennies, et même à des Etats. La fonction principale d'un boli est d'accumuler et de contrôler la force de vie naturelle appelée ...


Voir la fiche

490,00

Statuette double coupe Gbene Koro
Art africain > Statues statuettes > Statue Koro

Ex-collection art africain espagnole.
Sculpture anthropomorphe composée de deux figures d'ancêtres représentées dos à dos. Leur abdomen, dans lequel l'ombilic est indiqué par deux cauris couverts d'une couche résineuse, forme une coupe destinée à contenir de la bière ou du vin de palme à l'occasion des cérémonies rituelles. Des détails tels que les scarifications sur le visage, des clous de laiton pour les prunelles, les pieds et les mains digités, les incisions géométriques sur le buste, et les cordelettes enroulées, agrémentent la statuette. Patine marron satinée, usage de pigments rouges, agrégats résineux. Selon certains auteurs, deux personnes y buvaient en même temps.( Arts du Nigéria, A. Lebas) C'est dans la partie nord de l'intérieur du Nigéria que se sont installés les ...


Voir la fiche

180,00

Fétiche Boli Bambara
objet vendu
Art africain > Fetiches > Statue Boli

Ex-collection art tribal française.
Appelé boli ( pl. boliw ), buffle , dans l'art africain, ce fétiche de taille variable joue un rôle central dans la vie rituelle de la région mandingue. Il existe des "Boliw" de poche, et d'autres qui appartiennent à des chefferies , des sociétés initiatiques telles que les associations d'initiation masculine Kono et Komo dont les membres progressent à travers un processus s’étalant sur plusieurs décennies, et même à des Etats. La fonction principale d'un boli est d'accumuler et de contrôler la force de vie naturelle appelée nyama pour le bénéfice spirituel de la communauté . Utilisés comme autels ou effectués au cours des spectacles de danse , ils sont des créations concues à partir de révèlations miraculeusement accordées aux génies de la ...


Voir la fiche

Vendu

Fétiche de protection Songye Nkishi Nkondi
objet vendu
Art africain > Fetiches > Statue Songye

Collection art tribal belge.
Fascinants fétiches d'art africain Songye Cette figure tribale Songye, de style oriental, s'est dotée de la physionomie du masque Kifwebe (sing.) sur un long cou annelé. Les masques Bifwebe destinés aux membres du Bwadi Bwa présentent des rainures parallèles, blanchies, évoquant l'antilope mais également le chemin initiatique. Le fétiche Nkisi , nkishi (pl. mankishi ) est représenté classiquement, les mains digitées placées de part et d'autre de la charge magique bishimba insérée dans la protubérance abdominale. Paré d'un collier de perles blanches et bleues, en lien avec le collier symbole du cycle septennal de l'association du bukishi , le personnage est en outre drapé d'un pagne de raphia duquel dépassent de larges pieds. Des ingrédients ...

Statue Nkondi Nkisi Kongo
Art africain > Fetiches > Fétiche Kongo

Les nganga , sorciers mais aussi guérisseurs, avaient en charge les activités religieuses et la médiation envers le Dieu appelé Nzambi par l'intermédiaire de figures, le plus souvent des sculptures tribales anthropomorphes consacrées, nommées nkisi . Ces statues tribales disposent d'une charge magique logée généralement sur l'abdomen derrière un miroir obturant la cavité. Cet exemplaire incarnant un personnage puissant, portant la coiffe du chef, adopte une posture manifestant la détermination. Un couple miniature, dans une attitude offensive, est étrangement soutenu par une jambe, la seconde étant repliée. La figure étendue au sol symbolise l'assujetissement de puissances maléfiques. Autour du cou et des hanches de l'effigie, différents "gris-gris", métal, fibres végétales, graines ...


Voir la fiche

490,00

Figures de couple Nkisi Kongo
objet vendu
Art africain > Statues statuettes > Statue Kongo

Ex-collection art africain anglaise.
Incongruité participant à l'étrange pour ces statues africaines illustrant la vie spirituelle des Kongo : divers accessoires, lanières de coton, languettes d'écorces, métal, fragments d'os, plumes, matières et fibres végétales, sont noués sur ces statues Kongo formant couple. Les éléments bilongo conférant des pouvoirs supplémentaires à cet objet d'art tribal nommé nkisi sont logés dans des reliquaire sur l'abdomen des statues. Le visage coloré de rouge exprime une agressivité renforcée par le regard vitreux évoquant la transe. Ces éléments disparates participent à l'action offensive ou protectrice du fétiche. Base érodée, fissures. Les sorciers nganga , à la fois guérisseurs, avaient en charge les activités religieuses et la médiation ...


Voir la fiche

Vendu

Statuette fétiche Tabwa
Art africain > Statues statuettes > Statue Tabwa

Ex-collection art africain française.
Les Luba ont dominé les Tabwa dans la région du long du lac Tanganyika, entre le Zaïre et la Zambie. "Tabwa" ou "être attaché" se réfère vraisemblablement au système d'esclavage pratiqué autrefois par les marchands islamiques.Les Tabwa ont ensuite regagné leur indépendance grâce aux richesses procurées par le commerce de l'ivoire. De même que l'influence des Luba est perceptible dans les sociétés et les rites des Tabwa, les tribus tanzaniennes ont elles aussi marqué la statuaire tabwa en ce qui concerne les motifs décoratifs géométriques .
Ce fétiche dénué de scarifications arbore une crête se prolongeant en  longue tresse jusqu'au bas du dos. Le personnage se tient debout, supporté par des pieds massifs. Les mains posées à plat attirent ...


Voir la fiche

180,00

Statue Nkondi Kongo
Art africain > Statues statuettes > Fétiche Nkondi

Ex-collection art africain belge.
Les nganga , sorciers mais aussi guérisseurs, avaient en charge les activités religieuses et la médiation envers le Dieu appelé Nzambi par l'intermédiaire de figures, le plus souvent des sculptures tribales anthropomorphes consacrées, nommées nkisi . Ces statues primitives disposent d'une charge magique logée généralement sur l'abdomen. Ici, la cavité est obturée par un cauri indiquant l'ombilic . La figure dispose de pieds ancrés sur de hauts promontoires. Patine ocre rouge. Chez les Kongo, le nganga se chargeait des rituels en activant une force spirituelle avec un nkondi (pl. nkissi). Le terme de nkisi fut ensuite employé pour désigner les notions de "sacré" ou "divin". La catégorie la plus influente des "minkisi kongo" se composait ...


Voir la fiche

450,00

Figure Kongo  Nkisi Nkondi
objet vendu
Art africain > Statues statuettes > Fétiche Kongo

Ex-collection art africain belge.
Les nganga , sorciers mais aussi guérisseurs, avaient en charge les activités religieuses et la médiation envers le Dieu appelé Nzambi par l'intermédiaire de figures, le plus souvent des sculptures tribales anthropomorphes consacrées, nommées nkisi . Ces statues primitives disposent d'une charge magique logée généralement sur l'abdomen derrière un miroir obturant la cavité. Sur cet exemplaire la figure dispose de larges pieds ancrés sur une plateforme circulaire.Des résidus de résine végétale, noirâtres, ponctuent la surface satinée brun clair. Manques sur les contours de la barbe. Chez les Kongo, le nganga se chargeait des rituels en activant une force spirituelle avec un nkondi (pl. nkissi). Le terme de nkisi fut ensuite employé pour désigner ...


Voir la fiche


Vendu à 200,00 Trouver un objet similaire

Statue Nkishi songye
objet vendu
Art africain > Statues statuettes > Fétiche Kalebwe

Ex-collection art tribal française.
Les fétiches dans l'art africain des Songye. Cette sculpture Songye de style Kalebwe est parée de divers attributs, tels que cornes, fruits secs, calebasse, anneau métallique, écorces végétales et peaux animales, chacun doté d'un rôle spécifique. Statue magique nommée Nkisi , nkishi (pl. mankishi ), elle consiste en un fétiche tribal des Songye, sculpture rituelle à vocation protectrice. Une corne, dans laquelle des éléments magiques ( bajimba )étaient introduits, s'élève de son crâne. Du crin est enroulé autour de sa base. Les mains digitées mettent en valeur la proéminence abdominale , témoin du lignage, dans lequel l'ombilic simplement évidé devait contenir un composé de substances diverses. La physionomie rappelle les caractéristiques du ...


Voir la fiche

Vendu

Statue fétiche Songye
Art africain > Statues statuettes > Statue Songye

Ex-collection art tribal française.
Les fétiches dans l'art africain des Songye. Sculpture magique nommée Nkisi , nkishi (pl. mankishi ), il s'agit d'un fétiche protecteur des Songye, composé d'un personnage juché sur un être hybride, cornu, à la physionomie menaçante.  Une large corne, dans laquelle des éléments magiques ( bajimba ) étaient introduits, a été placée au centre du diadème qu'il arbore, parmi des éléments de même nature plus réduits, une dernière surgissant de son abdomen.  D'autres cavités présentes sur les statues pouvaient également recéler des ingrédients à visée apotropaïque . Les larges mains digitées mettent en valeur la proéminence abdominale, témoin du lignage. Des lanières d'osier, fermement enroulées, maintiennent sous les bras de l'effigie des bâtons ...


Voir la fiche

490,00

Fétiche Songye Nkondi
Art africain > Statues statuettes > Fétiche Songye

Ex-collection art tribal française.
Les clous de laiton, insérés sur le visage de cette sculpture d'art africain, nkondi (pl.nkisi) seraient liés à la petite vérole. La région du Maniéma était en effet durement frappée par les épidémies et dans la culture africaine, le métal est doté de propriétés magiques, thérapeutiques et apotropaïques. Des ingrédients rituels étaient en outre introduits dans l'abdomen,absents dans cet exemplaire, dans la corne, parfois aussi dans des sachets joints au pagne, afin de renforcer la puissance de l'objet. Les textiles, plumes et colliers constituaient également des attributs nécessaires pour se prémunir contre la sorcellerie.De la peau animale constitue la chevelure de ce personnage au visage rappelant les masques de l'ethnie,il porte également un ...


Voir la fiche

350,00

Fétiches Ijo
Art africain > Masque Africain > Fétiches Ijo

L'art africain Ijo et la singularité de ses créations tribales
Ces sculptures - fétiches zoomorphes en bois, dont l'intérieur est évidé, disposent, à l'image des masques zoomorphes de l'ethnie, de rebords bordés d'une parure de raphia teinte en noir. La surface polychrome, offrant des résidus de duvets d'oisillons, a bénéficié de libations rituelles. Les becs des oiseaux suggèrent des volatiles d'espèces différentes. Les yeux d'une des figures sont évidés.
Pièces issues de la très vaste collection de Monsieur Jean Charles Mercier qui fut entamée au début du XXe siècle par son grand père Guy, consultant pour le groupe Solvay. Tout en rayonnant en Afrique de l’ouest et centrale dans le cadre de son travail, et récoltant des œuvres in-situ, la majorité de sa collection est ...


Voir la fiche

790,00

Statue Songye Nkishi Kalebwe
objet vendu
Art africain > Statues statuettes > Fétiche Songye

Une peau de mammifère drape cette sculpture africaine. Un fruit séché, souvent rempli de substances magiques, y indique la place de l'ombilic. Cette puissante effigie était déplacée grâce à des tiges placées sous les bras. Le visage duquel s'élève une corne est en forme du masque Songye Kifwebe . Trois variantes de ce masque Kifwebe ( pl. Bifwebe) ou "chasser la mort"(Roberts)se distinguent: le masculin (kilume) généralement avec une haute crête, le féminin (kikashi) avec une crête très basse voir absente, et enfin le plus grand incarnant la puissance (kia ndoshi). Ce type de masque, encore utilisé de nos jours, semble provenir de la zone limitrophe entre les Luba septentrionaux et les Songye du Sud-Est. Ils sont portés avec un long costume et une longue barbe faite de fibres ...


Voir la fiche

Vendu

Tête d autel Baga Elek
objet vendu
Art africain > Statues statuettes > Cimier Baga

Ex-collection art africain française.
L'a-tshol aussi appelé elek consiste en une figure mi-humaine mi-zoomorphe. Une tête d'oiseau très stylisée , dotée d'un crâne allongé, parfois accompagnée d'une mâchoire de crocodile surmonte un long cou très fin lui-même porté par un socle circulaire ajouré. La tête est amovible.
Patine mate granuleuse, fissures.
Il s'agit d'un objet utilisé par les guérisseurs et dont la vocation est de protéger le lignage de la famille qui le possède.
Afin d'en réactiver la charge magique, le guérisseur procédait à des sacrifices sur l'autel même où l'a-tshol trônait. Ce type de pièce n'était présenté qu'aux grandes occasions telles que les rites initiatiques, les funérailles et autres festivités importantes. Il était conservé dans un coin ...


Voir la fiche

Vendu