La Porte Dogon, galerie d'art africain, le site de vente en ligne d'Essentiel Galerie: Art premier, art tribal, art primitif
...
Options de recherche




Voir nos objets d'exception

Art africain - Le fétiche, cet objet emblématique de l'art primitif :

Les fétiches sont des objets emblématiques dans l'art primitif africain. Utilisés par les féticheurs et les marabouts ils sont liés à nombre de pratiques occultes telles celles utilisées par le vaudou.


Statuette fétiche Lega
Art africain > Le fétiche, cet objet emblématique de l'art primitif > Fétiche Lega

Ex-collection art africain belge.
Chez les Lega, les membres du grade le plus élevé du Bwami, le Kindi, conservaient les fétiches à l'abri du regard. Cet exemplaire sous l'aspect d'une tête, d'un phallus et de hautes jambes, est évidé en son centre et rempli de matières composites.
Hauteur sur socle : 19 cm.
Patine brun sombre satinée.
L' art tribal des Lega, Balega, ou encore Warega, se distingue principalement par ses statuettes d'initiation, également réalisées dans de l'ivoire, dont certaines était conservées dans un panier destinés aux plus hauts gradés du Bwami de différentes communautés. Ce type de statuette Iginga ( Maginga au pluriel), était la propriété des hauts gradés du Bwami , société secrète admettant les hommes et leurs épouses , et ...


Voir la fiche

150,00

Statue d ancêtre Buyu, Boyo / Hemba
Art africain > Statues africaines : fetiche tribal, maternité > Fétiche Boyo

Ex-collection art africain française.
Ce type de figure d'ancêtre royal (mizi, pl. mizimu) était conservée à l'abri dans une petite hutte funéraire.
Patine brune satinée, abrasions.
Selon les récits, les Boyos seraient d'ascendance luba, par une ancêtre qui aurait émigré avec ses frères. Des flux migratoires ont mêlé au sein de mêmes territoires des Bembe, Lega, Buyu (Buye) ou Boyo, Binji et Bangubangu. Les Basikasingo , considérés par certains comme un sous-clan Buyu, ne sont cependant pas d'origine bembe, les travaux de Biebuyck ayant permis de retracer leur histoire. Organisés en lignages, ils ont emprunté l'association du Bwami aux Lega. Les traditions tribales bembé et boyo sont relativement similaires : ils vénèrent les esprits de la nature, de l'eau ...


Voir la fiche

180,00

Statuette Kongo Nkisi Vili
Art africain > Le fétiche, cet objet emblématique de l'art primitif > Fétiche Vili

Ex-collection art africain belge.
Consacrée par le nganga, dotée d'une charge magique (bilongo)composée d'éléments disparates dans un réceptable obturé par un miroir, cette statuette réunit les éléments distinctifs des sculptures nkisi. Les Vili ont produit une variété de sculptures d'usage individuel nkisi, auxquelles des vertus multiples étaient attribuées. Dabs un visage aux traits naturalistes, les yeux vitrés, cerclés d'une résine, symbolisent la clairvoyance. Base érodée. Patrine noire satinée.
Les Vili, les Lâri, les Sûndi, les Woyo, les Bembé, les Bwende, les Yombé et Les Kôngo formaient le groupe Kôngo , dirigé par le roi ntotela . Présents le long de la côte gabonaise, les Vili se sont détachés du royaume Kongo au XVIe siècle et le royaume Loango ...


Voir la fiche

290,00

Statuette momie Chamba Tanzanie
objet vendu
Art africain > Statues africaines : fetiche tribal, maternité > Momie Shamba

Ex-collection art africain française.
Sculpture africaine enveloppée de cuir ou de textile imprégné de substances lui donnant l'aspect d'un linceul. Certaines d'entre elles étaient évidées pour contenir des ingrédients à visée magique. Elles étaient utilisées lors de rites de guérison ou d'initiation des associations secrètes.
Patine huilée.
Cet objet rituel provient de la région nord-est de la Tanzanie, limitrophe du Kenya, face à l'Océan Indien, où vivent les tribus Paré , Shamba ou Chamba, Zigua, et Mbugu. Une relative homogénéité caractérise les productions de ces groupes, en rappelant certaines des Malgaches et des Bataks avec lesquels, via le commerce maritime, le contact aurait jadis pu être établi.

Statue Bembe/Bwende
Art africain > Le fétiche, cet objet emblématique de l'art primitif > Fétiche Bembe

Ex-collection art africain belge
Représenté nu et accroupi, cette figure d'ancêtre porte les signes chéloïdiens témoignant des stades successifs de l'initiation à laquelle l'individu a été soumis. Parfois sertis d'ivoire ou de faïence, les yeux en amande sont incrustés d'os. Patine brillante brun orangé. Érosions et fissures.
Établis sur les plateaux de la République populaire du Congo ex.Brazzaville,et à ne pas confondre avec le groupe Bembé du nord du lac Tanganinyika, le petit groupe Babembé,Béembé, a été influencé par les rites et culture Téké, mais surtout par celle des Kongo.Installés dans l'actuelle République du Congo, les Béembé formaient à l'origine le royaume du Kongo, avec les Vili, Yombé, Bwendé et Woyo. La chasse étant une activité majeure,les ancêtres étaient ...


Voir la fiche

150,00

Statue Bembe
objet vendu
Art africain > Statues africaines : fetiche tribal, maternité > Figurine Bembé

Ex-collection art africain belge.
Statuette d'ancêtre masculin Bembé, Béembé, qui dispose, gravées sur le buste, des marques corporelles associées aux scarifications, témoins de l'évolution sociale et initiatique de l'individu, propres aux cultures Kongo. Le regard est serti d'os. Le personnage adopte la pose des dignitaires lors d'entretiens. Patine lustrée. Etablis sur les plateaux de la République populaire du Congo ex.Brazzaville, le petit groupe des Babembé (pl.) a été influencé par les rites et culture Téké, mais surtout par celle des Kongo. En effet les Beembé, ou encore Babembé , avec les Vili, les Yombé, les Bwendé et les Woyo, faisaient jadis partie des tribus du royaume Kongo. Avant une chasse , pour qu'elle soit fructueuse, le nga-bula , chef du village, ...


Voir la fiche


Vendu à 150.00 Trouver un objet similaire

Statue Songye Nkishi
promo art africain
Art africain > Le fétiche, cet objet emblématique de l'art primitif > Fétiche Songye

Collection art africain italienne
Statuette africaine Nkisi, nkishi (pl. mankishi )au sommet duquel une corne a été insérée par la pointe. La puissance du fétiche, selon les croyances des Songye, serait renforcée par la présence de ses accessoires, métal et, ou, différents ajouts de matières, fibres végétales, peaux animales, fruits séchés, etc... Belle patine brun clair abrasée.
Le Nkisi joue le rôle de médiateur entre dieux et hommes. Les exemplaires de grande taille sont la propriété collective de tout un village, alors que les figures plus petites appartiennent à un individu ou une famille. Au XVIème siècle, les Songyes migrèrent de la région du Shaba pour s'établir sur la rive gauche de la Lualaba. Leur société est organisée de façon patriarcale. Leur ...


Voir la fiche

150,00  130,00

Statuette fétiche Ngbaka
Art africain > Le fétiche, cet objet emblématique de l'art primitif > Statuette Ngbaka

Ex-collection art africain belge.
Solidement établie sur de larges pieds, cette figure africaine féminine place l'extrémité de ses doigts sur un abdomen bulbeux. Le visage triangulaire, où se logent d'amples globes taillés en coeur, dispose de scarifications représentées par des entailles et des trous concentriques. Une singularité peu commune réside dans le détail d'une cordelette traversant la mâchoire. Cette statuette était probablement utilisée dans des rites de fécondité ou thérapeutiques.
Patine constituée de dépôts granuleux ocrés. Erosions et fissures.

Agriculteurs, ils font partie d'un ensemble de divers groupes ethniques installés sur la rive gauche de l'Ubangui, à l'extrème Nord-Ouest du Congo. Leurs réalisations artistiques, très diversifiées ...


Voir la fiche

Faire offre

390,00

Statuette Mangbetu
objet vendu
Art africain > Statues africaines : fetiche tribal, maternité > Statuette Mangbetu

Collection art africain française.
Figure féminine des Mangbetu disposant de l'illustre coiffe s'achevant en volume évasé et de marques linéaires sur l'ensemble du corps. Patine brun rouge. Fissures de dessication. Le personnage porte les peintures corporelles et les scarifications similaires à celles des pygmées Asua avec lesquels la tribu entretenait des relations, et qui variaient selon les circonstances. Chez les Mangbetu, dès le plus jeune âge,  les enfants subissaient en outre une compression de la boîte crânienne maintenue serrée par des liens de raphia.  Plus tard, les jeunes femmes «tricotaient» leurs cheveux sur des brins d'osier et appliquaient un bandeau sur le front afin de faire ressortir les cheveux et de constituer cette coiffe particulière qui accentue l'allongement ...


Voir la fiche

Vendu

Fétiche Kongo Nkisi
objet vendu
Art africain > Statues africaines : fetiche tribal, maternité > Fétiche Kongo

La statuaire d'art tribal africain Kongo s'illustre par différentes sculptures anthropomorphes chargées d'accessoires. La présence de multiples clous possède un bus défensif mais également offensif. Les éléments bilongo censés conférer, dans la pensée kongo, des pouvoirs supplémentaires sont placés dans la cavité abdominale qu'obstrue un miroir. Le visage du Nkondi traduit une agressivité renforcée par la bouche ouverte et les larges pupilles dilatées.
Chez les Kongo, le nganga se chargeait des rituels en activant une force spirituelle avec un nkondi (pl. nkissi). Le terme de nkisi fut ensuite employé pour désigner les notions de "sacré" ou "divin". La catégorie la plus influente des "minkisi kongo" se composait d'instruments destinés à aider les chefs régionaux à faire respecter ...


Voir la fiche

Vendu

Grande statue de pouvoir Songye Nkishi
Art africain > Le fétiche, cet objet emblématique de l'art primitif > Fétiche Songye

Collection art africain luxembourgeoise.
Proportions équilibrées et symétrie pour cette statuette Nkisi, nkishi (pl. mankishi )dont la corne sommitale est intacte. L'extrémité des pieds, dépassant du pagne de raphia, vient se fondre sur la base circulaire. Dans l'ombilic évidé venait se loger la charge magique bishimba , également présente dans le coussinet attaché sous les aisselles. La puissance du fétiche serait accentuée par la présence de ses accessoires. Patine brun foncé satinée. Le Nkisi, fétiche de protection, joue le rôle de médiateur entre dieux et hommes. Les exemplaires de grande taille sont la propriété collective de tout un village, les figures plus modestes destinées à un usage individuel ou familial.
Au XVIème siècle, les Songyes migrèrent de la région ...

Grande statue de pouvoir Songye Nkishi
objet vendu
Art africain > Statues africaines : fetiche tribal, maternité > Statue Songye Nkishi

Collection art africain belge.
Statue africaine Nkisi, nkishi (pl. mankishi ) des Songye, qui dispose d'une tête aux traits du masque kifwebe. L'abdomen proéminent est souligné d'une ceinture suivie d'un pagne en fibre végétal. La charge magique bishimba a vraisemblablement été introduite au sommet de la tête d'où s'élève une corne animale. Une seconde corne, attachée au collier du fétiche, est également parfois chargée d'ingrédients thérapeutiques. Patine lustrée,nuancée de gris. Ces fétiches de protection destinés aux habitations sont parmi les plus prisés d'Afrique. Le Nkisi joue le rôle de médiateur entre dieu et les hommes, chargé de protéger contre différents maux. Les exemplaires de grande taille sont la propriété collective de tout un village, et les figures plus ...

Fétiche Tschokwe
Art africain > Le fétiche, cet objet emblématique de l'art primitif > Statuette Chokwe

Art africain Chokwe.
Souvent rattachées au culte thérapeutique de type Hamba, ce type de figures féminines à usage personnel incarnent un ancêtre féminin censé garantir la fécondité ou la guérison. Elles pouvaient être disposées autour de l'autel muyombo, arbre au pied duquel des sacrifices et des offrandes étaient autrefois accomplis.
Patine lustrée avec abrasions d'usage.

Traces de pigments ocres. Cassure à la base. Paisiblement installés en Angola oriental jusqu'au XVIème siècle, les Chokwé ont ensuite été soumis à l'empire lunda dont ils ont hérité un nouveau système hiérarchique et la sacralité du pouvoir. Néanmoins, les Chokwé n'adoptèrent jamais entièrement ces nouveaux apports sociaux et politiques. Trois siècles plus tard, ceux-ci finirent ...


Voir la fiche

120,00

Statuette Zande
Art africain > Le fétiche, cet objet emblématique de l'art primitif > Fétiche Zande

Collection art africain belge.
Cette sculpture Zande, d'aspect vaguement animalier, se caractérise par sa tête ovoïde, coiffée d'un toupet de plumes, et offrant des traits minimalistes encadrés de larges oreilles rhombiques. Le buste porte de petits bras stylisés surmontant un abdomen protubérant. Des incisions parallèles renverraient aux scarifications traditionnelles. Patine granuleuse brun rougeâtre, poudreuse, érosions.
L'art africain dénombre deux types de statues Azande : Les statues Kudu , d'un hauteur comprise entre 30 et 50 cm représentent des ancêtres, et les statues Yanda de 10 à 20 cm, de forme animale ou humaine, ayant un rôle apotropaïque, exposées durant les rites divinatoires au cours des rituels de la société Mani . Autrefois désignés sous ...


Voir la fiche

190,00

Statue fétiche Ewe Fon
objet vendu
Art africain > Le fétiche, cet objet emblématique de l'art primitif > Fétiche Ewe

Ex-collection art africain anglaise.
Art africain et culte tribal vodun des populations ewe et fon. Affublée de diverses amulettes sous la forme de bijoux, cornes emplies de substances mêlées d'argile rouge, accessoires métalliques, graines séchées, et ceinture en peau de reptile, cette statuette réaliste a été rituellement enduite d'un épais enduit poudreux s'écaillant localement. Les pupilles sont constituées de perles rouges, et l'un des pieds est altéré. Fissures de dessication, sillons. Au Togo, les fétiches africains s'inscrivent dans le cadre de rituels bénéfiques ou maléfiques selon les intentions de leur propriétaire. Les féticheurs, suite au rituel de divination du fa employant des noix de palmier, les réalisent sur commande pour offrir des vertus protectrices et ...

Statue fétiche Ewe Fon
objet vendu
Art africain > Le fétiche, cet objet emblématique de l'art primitif > Fétiche Fon

Collection art africain britannique.
Ce couple de fétiches en bois entrelacés à l'aide de cordelettes et lanières de cuir, dont les traits du visage semblent avoir été érodés par le temps est typique du culte Vaudou. Les nombreuses libations rituelles sont à l'origine de cette patine croûteuse caractéristique de l'ethnie Fon.
La multitude des dieux fon (les vodun), similaires à ceux des Yoruba sous des noms différents, est représentée par des fétiches de toutes formes et de toute nature. On retrouve leurs sanctuaires au Togo, au Dahomey, et dans l'Ouest du Nigéria. Des statuettes incarnant les legba , protecteurs du foyer, leur sont souvent adjointes. Les fidèles leur administrent des offrandes et libations quotidiennes, censées activer leur puissance. Les Fon se trouvent ...


Voir la fiche

Vendu

Charme Ngbandi
objet vendu
Art africain > Le fétiche, cet objet emblématique de l'art primitif > Charme Ngbandi

Ex-collection art africain italienne.
Parmi les nombreux objets sculptés relatifs à la chasse et à la magie, ce type de petite statuette féminine stylisée faisait office de charme pour les hauts gradés appartenant à la société Lombe. Belle patine brun foncé lustrée. Les Ngbaka forment un peuple homogène du nord ouest de la R.D.C, au sud de l'Ubangui. Les Ngandi vivent à l'est et les Ngombe au sud. L'initiation des jeunes, "gaza" ou "ganza" (qui donne la force) chez les Ngbaka et les Ngbandi, présente de nombreuses similarités, à travers des épreuves d'endurance, des chants et des danses. Les rites nécessitaient la présence de sculptures d'ancêtres. C'est après une période d'éloignement du village que la circoncision et l'excision étaient pratiqués. La cérémonie de clôture était ...


Voir la fiche


Vendu à 180.00 Trouver un objet similaire

Souhaitez-vous masquer les objets vendus ? si oui, cliquez ICI
Statue Songye Nkishi
objet vendu
Art africain > Le fétiche, cet objet emblématique de l'art primitif > Statue Songye

Ex-collection art tribal africain espagnole.
Statue africaine Nkisi, nkishi (pl. mankishi )des Songye, qui dispose d'une tête aux traits du masque kifwebe. L' abdomen proéminent est souligné d'une ceinture garnie de quolifichets variés. La charge magique bishimba a vraisemblablement été introduite au sommet de la tête d'où s'élève un fragment de corne animale. Une seconde corne, attachée au collier du fétiche, est également chargée d'ingrédients parfois thérapeutiques. Patine nuancée grisée.
Ces fétiches de protection destinés aux habitations sont parmi les plus prisés d'Afrique. Le Nkisi joue le rôle de médiateur entre dieu et les hommes, chargé de protéger contre différents maux. Les exemplaires de grande taille sont la propriété collective de tout un village, et ...


Voir la fiche


Vendu à 240.00 Trouver un objet similaire

Statuette fétiche Kakongo, Kongo
Art africain > Le fétiche, cet objet emblématique de l'art primitif > Fétiche Kongo

Ex-collection art africain belge.
Statuette africaine protectrice dont les yeux et l'abdomen sont symboliquement cincrustés d'éclats de verre. Patine noire satinée, érosions. Base circulaire en métal.
Les Vili , les Lâri, les Sûndi, les Woyo, les Bembé, les Bwende, les Yombé et Les Kôngo formaient le groupe Kôngo , dirigé par le roi ntotela . Leur royaume connut son apogée au XVIe siècle avec le commerce de l'ivoire, du cuivre et la traite des esclaves. De même croyances et traditions, ils produisirent une statuaire dotée d'une gestuelle codifiée en rapport avec leur vision du monde. Les sorciers nganga , à la fois guérisseurs, avaient en charge les activités religieuses et la médiation envers le Dieu appelé Nzambi par l'intermédiaire de figures consacrées. A ...


Voir la fiche

280,00

Statue Songye Nkishi
Art africain > Le fétiche, cet objet emblématique de l'art primitif > Fétiche Songye

Collection art africain monégasque.
Des pieds extravagants dépassent du promontoire circulaire sur lequel ce fétiche Nkisi , nkishi (pl. mankishi ), sculpté en volumes anguleux, est établi. Les mains mettent en évidence un abdomen saillant, témoin du lignage. Une charge magique rituelle "bishimba", composée d'ingrédients d'origine organique ou végétale, était généralement introduite dans la corne au sommet. Les scarifications en damiers témoignent de l'influence des luba voisins. Patine brun nuancée de gris. Résidus de kaolin.
Les Songyes ont créé des statues impressionnantes aux traits puissants souvent utilisées pendant les cérémonies secrètes, recouvertes d'accessoires comme des plumes, de la peau et une corne pleine de charge magique.
Très présente dans leur ...


Voir la fiche

180,00

Statuette Bembe Biteki
objet vendu
Art africain > Statues africaines : fetiche tribal, maternité > Fétiche Bembe

Collection art africain française.
Les Beembé sont appréciés dans l' art tribal africain pour le soin et les finitions apportées aux sculptures d'ancêtres destinées aux rituels de fertilité et de guérison. Figure masculine, jambes écartées et légèrement fléchies, dotées de larges pieds. Des tatouages chéloïdiens intriqués se dessinent en relief de la poitrine au pubis. Ces scarifications témoignent des stades successifs de l'initiation à laquelle un individu a été soumis. Parfois sertis d'ivoire ou de faïence, les yeux en amande sont incrustés de celle-ci. Surface polie dotée d'une patine acajou et brun.
Socle en bois noir en sus sur demande.
Etablis sur les plateaux de la République populaire du Congo ex.Brazzaville,et à ne pas confondre avec le groupe Bembé du ...


Voir la fiche


Vendu à 100.00 Trouver un objet similaire