Profitez momentanément de la livraison offerte en Europe - liste des pays
La Porte Dogon, galerie d'art africain, le site de vente en ligne d'Essentiel Galerie: Art premier, art tribal, art primitif

Art africain > Fétiches > Fétiche Songye

Grand fétiche Songye Nkisi (N° 17849)

Ex-collection art africain luxembourgeoise.
Ces fétiches de protection destinés aux habitations sont parmi les plus prisés d'Afrique. Le Nkisi joue le rôle de médiateur entre dieux et hommes. Les exemplaires de grande taille sont la propriété collective de tout un village, alors que les figures plus petites appartiennent à un individu ou une famille. Au XVIème siècle, les Songyes migrèrent de la région du Shaba pour s'établir sur la rive gauche de la Lualaba. Leur société est organisée de façon patriarcale. Leur histoire est indissociable de celle des Luba auxquels ils sont apparentés par l'intermédiaire d'ancêtres communs. Les Songyes ont créé des statues impressionnantes aux traits puissants souvent utilisées pendant les cérémonies secrètes, recouvertes d'accessoires comme des plumes, de la peau et une corne pleine de charge magique, bijimba . Très présente dans leur société, la divination permettait de découvrir les sorciers et d'apporter des éclaircissements sur les causes des malheurs qui frappaient les individus. Le visage de cet exemplaire prend les traits du masque kifwebe des Songye. Patine mate.  

Regarder la vidéo

 


Pièce accompagnée de son certificat d'authenticité

Estimation des frais de port ...





Provenanceex-collection luxembourgeoise.
EthnieSongye
Paysrdc ex zaire
MatériauxBois, métal, textile, corne, perles
Hauteur88
Largeur16
Poids6,70 Kg
Datation estiméeMi-XX°

Vous pourriez aussi être intéressé par ces objets
Statue KifwebeMasque KifwebeFétiche SongyeSoufflet de forge SongyeSceptre Songye

Vous devez être connecté pour accéder aux options suivantes
   Me prévenir si un objet similaire est ajouté au catalogue.
   Me prévenir si le prix de cet objet diminue.
Gérer mes alertes


Des questions sur cet objet ? contactez-nous