La Porte Dogon, galerie d'art africain, le site de vente en ligne d'Essentiel Galerie: Art premier, art tribal, art primitif
...
Options de recherche




Voir nos objets d'exception

Art africain - Le fétiche, cet objet emblématique de l'art primitif :

Les fétiches sont des objets emblématiques dans l'art primitif africain. Utilisés par les féticheurs et les marabouts ils sont liés à nombre de pratiques occultes telles celles utilisées par le vaudou.


Statuette fétiche Songye Kalebwe
objet vendu
Art africain > Le fétiche, cet objet emblématique de l'art primitif > Fétiche Songye

Ex-collection art africain française.
Cette statuette ornée de peaux, de colliers de perles et de cordelettes de fibres végétales, était déplacée grâce à des tiges placées sous les bras. La tête, d'où s'élève une corne remplie de substances magiques obturée par du tissu, emprunte l'apparence du masque Songye Kifwebe. Trois variantes de ce masque Kifwebe ( pl. Bifwebe) ou "chasser la mort"(Roberts) se distinguent: le masculin (kilume) généralement avec une haute crête, le féminin (kikashi) avec une crête très basse voir absente, et enfin le plus grand incarnant la puissance (kia ndoshi). Ce type de masque, encore utilisé de nos jours, semble provenir de la zone limitrophe entre les Luba septentrionaux et les Songye du Sud-Est.
Des ingrédients d'origine diverses étaient ...

Fétiche Fon
objet vendu
Art africain > Le fétiche, cet objet emblématique de l'art primitif > Fétiche Fon Vodun

Ex collection art africain anglaise.

Comme les autres fétiches Fon, cette statue est une structure en bois couverte d'agrégats mélangés à des poils, probablement de phacochères et de primates. Les avant-bras fléchis font se rejoindre les mains. On peut encore vaguement distinguer les traits du visage sous les libations.

Au cours de son histoire, l'art fon a été imprégné par les créations yoruba et ewe selon les migrations et les échanges commerciaux. On ne peut cependant réduire cet art à ces deux influences. En effet, les Fon eux-mêmes ont apporté leur originalité à leur statuaire.
On retrouve en particulier chez eux le vaudou ou vodun, culte religieux dont le nom est issu d'une variante du mot yoruba signifiant "dieu".
Ces statues étaient donc utilisées au ...


Voir la fiche


Vendu à 105.00 Trouver un objet similaire

Statuette couple Tschokwe
objet vendu
Art africain > Le fétiche, cet objet emblématique de l'art primitif > Fétiche Chokwe

Ex-collection art africain française.
S'élevant d'une étroite plateforme, ces figures de couple représenté dos à dos composent un fétiche protecteur. Les têtes ont été évidées pour recevoir une charge magique. L'application répétée d'huile de ricin et de décoctions végétales colorantes a doté la sculpture d'une patine noire très satinée.
Paisiblement installés en Angola oriental jusqu'au XVIème siècle, les Chokwé ont ensuite été soumis à l'empire lunda dont ils ont hérité un nouveau système hiérarchique et la sacralité du pouvoir. Néanmoins, les Chokwé n'adoptèrent jamais entièrement ces nouveaux apports sociaux et politiques. Trois siècles plus tard, ceux-ci finirent d'ailleurs par s'emparer de la capitale des Lunda affaiblis par des conflits internes, contribuant ainsi ...


Voir la fiche

Vendu

Statue fétiche Teke Bundzi
Art africain > Le fétiche, cet objet emblématique de l'art primitif > Fétiche Teke

Ex-collection art africain belge.
Dans la statuaire teke très diversifiée, les fétiches bundzi sont associés à la chasse qu'ils sont censés favoriser. Si certains appartenaient au clan, d'autres étaient voués à un usage privé. Attachés au buste de cette effigie d'ancêtre, des bâtons sont enveloppés de textile et ficelés d'osier.
Un pagne de textile habille la statue. Les incisions parallèles du visage accentuent le caractère géométrique des traits. Patine sombre huilée légèrement abrasée.
Très légères fissures.
Etablis entre la République démocratique du Congo et le Gabon, les Téké étaient organisés en chefferies dont le chef était souvent choisi parmi les forgerons. Le chef de famille, mfumu , avait droit de vie ou de mort sur sa famille dont ...


Voir la fiche

Faire offre

350,00

Statues Songye Nkisi
objet vendu
Art africain > Le fétiche, cet objet emblématique de l'art primitif > Fétiches Songye

Ex-collection art africain belge.
Couple de fétiches africains Nkisi, nkishi (pl. mankishi )des Songye garnis d'accessoires variés, hétéroclites, dont certains recèlent les éléments magiques bishimba.
Ces fétiches de protection destinés aux habitations sont parmi les plus prisés d'Afrique. Le Nkisi joue le rôle de médiateur entre dieu et les hommes, chargé de protéger contre différents maux. Les exemplaires de grande taille sont la propriété collective de tout un village, et les figures plus réduites appartiennent à un individu ou une famille.
Au XVIème siècle, les Songyes migrèrent de la région du Shaba pour s'établir sur la rive gauche de la Lualaba. Leur société est organisée de façon patriarcale. Leur histoire est indissociable de celle des Luba ...


Voir la fiche

Vendu

Fétiches Fali
objet vendu
Art africain > Le fétiche, cet objet emblématique de l'art primitif > Paire de fétiches protecteurs Fali

Parfois, on retrouve dans l' art africain des pièces totalement à usage personnel.
Il s'agit de petit fétiches protecteurs liés à un individu ou à une maison.
Ils sont portés tels des amulettes.
Les Falis sont une ethnie africaine vivant principalement dans le nord du Cameroun, région de Garoua.


Voir la fiche


Vendu à 120.00 Trouver un objet similaire

Fétiche Fali
objet vendu
Art africain > Le fétiche, cet objet emblématique de l'art primitif > Fétiche Fali

Parfois, on retrouve dans l' art africain des pièces totalement à usage personnel.
Il s'agit d'un petit fétiche protecteur liée à un individu ou à une maison.
Ils sont portés tels des amulettes.
Les Falis sont une ethnie africaine vivant principalement dans le nord du Cameroun, région de Garoua.


Voir la fiche


Vendu à 50.00 Trouver un objet similaire

Calebasse Luba Kabwelulu
objet vendu
Art africain > Objets usels, poulies,boîtes, métier à tisser,awale > Calebasse Luba

Collection art tribal africain belge.
Régalia et sculptures rituelles des Luba de l'est. Cette statuette en buste, qui était rituellement huilée par le médium mvidye en hommage aux ancêtres, surmonte une calebasse évidée. Des ingrédients secrets, à portée magique, avaient préalablement été introduits dans l'objet. Au cours des cérémonies, le son des éléments tintant dans le kabwelulu agité par le ritualiste, étaient censés attirer l'attention des esprits invoqués. Patine brun doré veloutée.
Selon P. Nooter,  ces figures représentaient l'épouse du devin, soulignant son importance dans le processus de divination bilumbu .  Selon certains Luba cependant,  bien que femme, elle représenterait le premier devin Luba, et serait aussi une allégorie de la royauté liée à la puissante ...


Voir la fiche

Vendu

Souhaitez-vous masquer les objets vendus ? si oui, cliquez ICI
Statue Nkishi Songye
Art africain > Le fétiche, cet objet emblématique de l'art primitif > Fétiche Songye

Ex-collection art africain traditionnel britannique.
Parmi le large éventail des sculptures songye, des détails particularisent cette statuette songye tels la corne insérée dans la tête par la pointe, et la minuscule couronne de métal au sommet. La puissance magique des bankishi ,(sing. Nkishi) est censée être renforcée grâce à l'adjonction d'accessoires, talismans, éléments métalliques, graines, coquillages. La cavité abdominale est remplie d'une charge magique qui peut être composée d'ingrédients thérapeutiques. Patine lustrée, fissures de dessication.
Au XVIème siècle, les Songyes migrèrent de la région du Shaba pour s'établir sur la rive gauche de la Lualaba. Leur société est organisée de façon patriarcale. Leur histoire est indissociable de celle des Luba auxquels ils ...


Voir la fiche

490,00

Statue fétiche Songye Nkisi
objet vendu
Art africain > Le fétiche, cet objet emblématique de l'art primitif > Statue Songye

Collection art africain suisse.
Parmi les objets sculptés les plus singuliers d'Afrique centrale, ce grand fétiche Nkisi , nkishi (pl. mankishi )se décline en une tête plaquée de métal, sur-dimensionnée, naissant d'un long cou annelé. Ce dernier se prolonge d'un buste renflé dressé sur de courtes jambes fléchies. Une charge magique rituelle "bishimba", composée d'ingrédients d'origine organique ou végétale, était généralement introduite dans la corne au sommet. Pagne en fourrure. Patine brun nuancée de gris.
Fissures de dessication et érosions.
Ces fétiches de protection destinés aux habitations sont parmi les plus prisés d'Afrique. Le Nkisi joue le rôle de médiateur entre dieux et hommes. Les exemplaires de grande taille sont la propriété collective de tout ...


Voir la fiche

Vendu

Statue de pouvoir Songye Nkishi
objet vendu
Art africain > Le fétiche, cet objet emblématique de l'art primitif > Fétiche Songye

Collection art africain belge.
Statuette africaine Nkisi, nkishi (pl. mankishi ) campée en hauteur sur une base arrondie. La puissance du fétiche, selon les croyances des Songye, serait renforcée par la présence de ses accessoires, tels la corne sommitale et les différents ajouts de matières et accessoires, fibres végétales, peaux animales, fruits séchés, etc... Patine brun gris semi-mate. Fissures.
Ces fétiches de protection destinés aux habitations sont parmi les plus prisés d'Afrique. Le Nkisi joue le rôle de médiateur entre dieux et hommes. Les exemplaires de grande taille sont la propriété collective de tout un village, alors que les figures plus petites appartiennent à un individu ou une famille. Au XVIème siècle, les Songyes migrèrent de la région du ...

Statue reliquaireTeke Buti
Art africain > Statues africaines : fetiche tribal, maternité > Statuette Teke

Ex-collection art africain néerlandaise.
Statue africaine biteke (figure sculptée) incarnant un ancêtre du clan. Son buste évidé devait abriter la charge magique nommée " Bonga " ou encore "bilongo", laquelle était généralement fixée ou dissimulée par un textile. Ce symbolisme renvoie à la conviction Téké selon laquelle l'abdomen recèle la sagesse. Ces fétiches étaient disposés sur les autels des chefs.
Patine mate.
Etablis entre la République démocratique du Congo, la République du Congo et le Gabon, les Téké étaient organisés en chefferies dont le chef était souvent choisi parmi les forgerons. Le chef de famille, mfumu , avait droit de vie ou de mort sur sa famille dont l'importance déterminait son prestige. Le chef du clan, ngantsié , conservait quant ...


Voir la fiche

180,00

Statuette Nkishi des Songye
Art africain > Le fétiche, cet objet emblématique de l'art primitif > Fétiche Songye

Ex-collection art africain suisse.
Statuette africaine Nkisi, nkishi (pl. mankishi )des Songye dont le visage reproduit le masque kifwebe. Les bras, dont les mains entourent l'abdomen saillant, offrent un espace afin de saisir précautionneusement la sculpture à l'aide de crochets métalliques, comme le dictait l'usage.
Patine satinée. Abrasions.
Ces fétiches de protection destinés aux habitations sont parmi les plus prisés d'Afrique. Le Nkisi joue le rôle de médiateur entre dieu et les hommes, chargé de protéger contre différents maux. Les exemplaires de grande taille sont la propriété collective de tout un village, et les figures plus réduites appartiennent à un individu ou une famille. Au XVIème siècle, les Songyes migrèrent de la région du Shaba pour ...


Voir la fiche

180,00

Statuette fétiche Songola
Art africain > Le fétiche, cet objet emblématique de l'art primitif > Fétiche Songola

Ex-collection art africain française.
Sculpture dont le buste dépourvu de bras a été évidé pour accueillir des ingrédients magiques. D'autres accessoires pouvaient compléter ses parures rituelles, telles ces spirales métalliques. Ces statuettes incarnent un ancêtre défunt de la société Nsubi. Certaines sculptures étaient réservées aux hauts gradés Songola du Bwami.
Patine granuleuse. Une jambe endommagée a fait l"objet d'une restauration.
Mêlés par alliance aux Lega, Ngengele et Zimba, les Songola sont gouvernés par les anciens des lignages. Ils ont emprunté aux Luba et Songye l'institution Luhuna composée de dignitaires et celle du Bwami par leurs épouses lega. Les Songola vivent de chasse et de pêche, ils ...


Voir la fiche

390,00

Statue Songye Nkisi Kalebwe
objet vendu
Art africain > Le fétiche, cet objet emblématique de l'art primitif > Fétiche Songye

Ex-collection art africain belge
Sculpture magique, Nkisi, nkishi (pl. mankishi ), taillée en volumes anguleux et chargée du bishimba probalement logé dans la corne, l'abdomen n'en recélant apparemment pas. La puissance du fétiche serait en outre renforcée grâce à la présence de divers accessoires, métal, quolifichets, etc... Dans ce cas seul un pagne de peau habille le fétiche. Patine mate. Fortes érosions. br />
Ces fétiches de protection destinés aux habitations sont parmi les plus prisés d'Afrique. Le Nkisi joue le rôle de médiateur entre dieux et hommes. Les exemplaires de grande taille sont la propriété collective de tout un village, alors que les figures plus petites appartiennent à un individu ou une famille. Au XVIème siècle, les Songyes migrèrent de la ...


Voir la fiche

Vendu

Fétiche Luba/Hemba du Kasaï
Art africain > Le fétiche, cet objet emblématique de l'art primitif > Fétiche Hemba

Cette statuette d' art africain , Hemba ou Luba Nkisi, personnifie un ancêtre masculin, dressé sur une unique jambe. Patine lisse veloutée, localement écaillée. Infimes fissures.

Les Hemba se sont établis dans le sud-est du Zaïre. Autrefois sous la domination des Luba, ces agriculteurs et chasseurs pratiquent le culte des ancêtres au moyen d 'effigies longtemps attribuées aux Luba. Les statues singiti étaient conservées par le fumu mwalo et honorées au cours de cérémonies durant lesquelles des sacrifices leur étaient offerts. Parallèlement à l'autorité des chefs héréditaires, des sociétés secrètes, masculine telle la bukazanzi , et féminine, la bukibilo ,jouaient un grand rôle au sein du clan.

(Source : "Trésors d'Afrique, Musée de Tervuren)


Voir la fiche

290,00

Statuette fétiche Azande/Boa
objet vendu
Art africain > Statues africaines : fetiche tribal, maternité > Statuette Zande

Art africain chez les Zande.
Statuette janiforme très expressionniste, aux membres difformes et dotée d'un faciès reproduisant les masques du groupe. La tête est dotée d'un orifice pour matières fétiches ou thérapeutiques.
Patine brune satinée.
Fissures de dessication, érosions.
Autrefois désignés sous l'appellation " Niam-Niam " car considérées comme anthropophages, les tribus regroupées sous le nom de Zande , Azandé , se sont installées, en provenance du Tchad, à la frontière de la R.D.C.(Zaïre), du Soudan et de la République centrafricaine. Les Zande, ou "ceux qui possèdent beaucoup de terres", utilisent deux types de statues : Les statues Kudu d'un hauteur comprise entre 30 et 50 cm représentent des ancêtres. Il existe aussi des statues dites Yanda de 10 ...


Voir la fiche

Vendu

Statue Songye fétiche
Art africain > Le fétiche, cet objet emblématique de l'art primitif > Fétiche Songye

Ex-collection art africain belge
Dépourvu d'accessoires, ce fétiche Nkisi, nkishi (pl. mankishi )est vigoureusement taillé, laissant apparaître les coups d'herminette. Les fétiches individuels étaient parfois sculptés par des non-professionnels, les propriétaires eux-même. Patine brune satinée. Abrasions.
Ces fétiches de protection destinés aux habitations sont parmi les plus prisés d'Afrique. Le Nkisi joue le rôle de médiateur entre dieux et hommes. Les exemplaires de grande taille sont la propriété collective de tout un village, les figures plus modestes réservées à un individu ou une famille. Au XVIème siècle, les Songyes migrèrent de la région du Shaba pour s'établir sur la rive gauche de la Lualaba. Leur société est organisée de façon patriarcale. Leur ...


Voir la fiche

160,00

Statue Kongo Nkisi
Art africain > Le fétiche, cet objet emblématique de l'art primitif > Statuette kongo Nkisi

Collection art africain belge
Les Vili , les Lâri, les Sûndi, les Woyo, les Bembé, les Bwende, les Yombé et Les Kôngo formaient le groupe Kôngo , dirigé par le roi ntotela . Leur royaume connut son apogée au XVIe siècle avec le commerce de l'ivoire, du cuivre et la traite des esclaves. De même croyances et traditions, ils produisirent une statuaire dotée d'une gestuelle codifiée en rapport avec leur vision du monde. Les Kakongo sont composés de tribus bakongo issus de la rive gauche du fleuve Zaïre. Les sorciers nganga , à la fois guérisseurs, avaient en charge les activités religieuses et la médiation envers le Dieu appelé Nzambi par l'intermédiaire de figures consacrées. A cette fin, des figures individuelles protectrices nkisis, pour se protéger contre le ...


Voir la fiche

120,00

Statue Nkisi Kongo
Art africain > Le fétiche, cet objet emblématique de l'art primitif > Statuette Kongo

Collection art africain belge.
Cette petite sculpture anthropomorphe reprend en miniature les canons de la statuaire kongo. Ces figures forment l'incarnation vitale d'un esprit ou d'un ancêtre, intermédiaire selon la religion kongo entre les hommes et le dieu Nzambi. Très légère fissure de desication sur la base. Patine brun clair. Les Vili , les Lâri, les Sûndi, les Woyo, les Bembé, les Bwende, les Yombé et Les Kôngo formaient le groupe Kôngo , dirigé par le roi ntotela . Leur royaume connut son apogée au XVIe siècle avec le commerce de l'ivoire, du cuivre et la traite des esclaves. De même croyances et traditions, ils produisirent une statuaire dotée d'une gestuelle codifiée en rapport avec leur vision du monde. Les sorciers nganga , à la fois guérisseurs, avaient en ...


Voir la fiche

240,00

Statue Songye Nkishi
Art africain > Le fétiche, cet objet emblématique de l'art primitif > Fétiche Songye

Ex-collection art africain allemande.

Statuette Nkisi, nkishi (pl. mankishi )dont la corne sommitale est absente. La puissance du fétiche, selon les croyances des Songye, renforcée par la présence de ses accessoires, tels le métal et les différents ajouts de matières, fibres végétales, peaux animales, fruits séchés, etc... Patine brun clair. Fissures minimes. Ces fétiches de protection destinés aux habitations sont parmi les plus prisés d'Afrique. Le Nkisi joue le rôle de médiateur entre dieux et hommes. Les exemplaires de grande taille sont la propriété collective de tout un village, les plus modestes réservées à un individu ou une famille. Au XVIème siècle, les Songyes migrèrent de la région du Shaba pour s'établir sur la rive gauche de la Lualaba. Leur société est ...


Voir la fiche

240,00