La Porte Dogon, galerie d'art africain, le site de vente en ligne d'Essentiel Galerie: Art premier, art tribal, art primitif
...
Options de recherche




Voir nos objets d'exception

Dépot vente

Art africain - Masque africain:

Le masque africain est sans conteste et avec force, ce qu'il représente, ce qu'il incarne. Ce peut être un ancêtre, un esprit, etc.... Raison pour laquelle les masques africains sont traités comme des humains, on les nourrit par des offrandes, ils disposent de sanctuaires personnels. La plupart des masques africains sont fait pour danser. Fang, Punu, Baoulé, Lega, monochromes ou polychromes, zoomorphes, anthropomorphes ou même hybrides, enduits de kaolin, bruts ou dotés d'une patine sacrificielle, ils sont liés à des cultes rituels, dotés de fonctions diverses (agriculture, initiation, funérailles, intronisation etc...) Certains ont un rôle social, juridique, policier, ou pacificateur.


Masque Lwalwa
Art africain > Masque africain > Masque Lwalwa

Les masques africains Lwalwa, Lwalu.
Le masque africain masculin nkaki, nkaaki, de couleur rouge ou brune selon M.L. Félix, sculpté dans le bois mulela, fait partie des quatre types de masques produits par la caste privilégiée formée par leurs sculpteurs. Ces artisans, selon leurs mérites, peuvent devenir chefs et organiser des danses, dont le balango, au cours desquelles des acrobaties sont effectuées par de jeunes danseurs.
Ces masques sont alors exhibés, ou portés au cours de cérémonies d'initiation, ou encore pour apaiser les esprits après une chasse infructueuse.
Une calotte incisée de motifs géométriques coiffe un visage où l'imposant nez rectiligne, caractéristique du masque Lwalwa, surmonte une bouche tubulaire.
Patine brun rouge ...


Voir la fiche

190,00

Masque Punu / Lumbu
Art africain > Masque africain > Masque Lumbu

Art africain Punu.
Ce masque africain de type Lumbu apparaissait lors de la danse de l'Okuyi et des cultes dédiés aux ancêtres, pratiques rituelles partagées avec les Punu. Selon certains auteurs, les masques dépourvus de scarifications seraient masculins. Au sein du groupe prénommé Shira ,les Lumbu Loumbu, Balumbu, d'origine Bantu et originaires du royaume Congo, se sont établis sur la partie côtière du Gabon, et en République Congo, dans l'Ogooue moyen. Ils conservent les ossements de leurs ancêtres dans des paniers reliquaires ornés de statuettes et autres objets de prestige.
Lumbu et Punu produisirent ces masques blancs d'un aspect similaire, les sculpteurs se copiant et les masques pouvaient être fabriqués pour un autre groupe. Ref. : "Punu ". L.Perrois ...


Voir la fiche

390,00

Masque Punu Gabon
Art africain > Masque africain > Masque Punu

Ex-collection suisse d' art tribal africain . Ce type de masque justicier de couleur sombre dansait au cours de la danse ikwara, à l'occasion de palabres difficiles. Patine sombre granuleuse, érosions.
Les masques blancs du Gabon, itengi, (pl. bitengi) étaient associés aux différentes sociétés secrètes du Gabon, dont le Bwiti, Bwete, et le Mwiri ("diriger") ,cette dernière s' échelonnant en plusieurs niveaux d'initiation, à laquelle appartenaient tous les hommes Punu, et dont l'emblème était le caïman. Les Punu ne faisaient intervenir aucun masque dans les rituels du Bwiti, contrairement aux Tsogo. Ces puissantes sociétés secrètes, qui avaient également une fonction judiciaire, disposaient de plusieurs danses, dont la danse du léopard, l' Esomba ,la Mukuyi ,et la danse ...


Voir la fiche

380,00

Masque Kumu, Komo
Art africain > Masque africain > Masque Komo

Ex-collection belge d' art africain .
En usage au sein des clans vivant au nord de la région de l'Ituri par la société de devins Nkunda , ce masque africain nommé Nsembu se produisait par paire masculin-féminin. Le pastillage fait référence au monde animal et aux motifs qui ornent les corps à l'occasion des rites initiatiques.

Patine mate. Abrasions. Hauteur sur socle : 52 cm.
Les Kumu, Bakumu, Komo, vivent principalement au Nord-Est et au centre en République démocratique du Congo. Leur langue bantoue est le komo ou kikomo . Plusieurs ethnies sont étroitement imbriquées, dotées d'associations similaires : les Mbole, les Yela, les Lengola, et les Metoko. Leur production artistique présente en outre de grandes similitudes avec celle des Metoko et ...


Voir la fiche

290,00

Masque Lele
Art africain > Masque africain > Masque Lele

Collection art africain belge.
Masque africain Lele dont les traits fins soigneusement détaillés, que couronnent une coiffure ciselée, jaillissent d'une surface quasi plane. Le masque se prolonge d'une structure matelassée en vannerie et raphia dont les rubans reviennent contourner le visage. Léger manque. Patine noire lustrée.
Les Lélé , proches des Tschokwe et des Pende, vivent à l 'ouest du royaume kuba et partagent des spécificités culturelles communes avec les Bushoong du pays Kuba. Les deux groupes ornent leurs objets de prestige de motifs analogues. Leur société dirigée par un roi " nymi ", comprend trois classes, celle des Tundu ou chefs de guerre, les Batshwa ("ceux qui rejettent l'autorite Tundu") et les Wongo appelés du nom de l'ethnie voisine. Les ...


Voir la fiche

150,00

Masque Boa
Art africain > Masque africain > Masque Boa

Ex-collection d' art africain belge.
Offrant des pavillons d'oreilles percés, comme l'étaient jadis ceux des Boa de l'est, et une bouche garnie de dents éparses, ce masque africain conférait un aspect impressionnant à son porteur, que le contraste des couleurs accentuait. Censé rendre invulnérable et dans le but de terrifier l'ennemi, le masque africain kpongadomba ou " Pongdudu " des Boa était commandé par le chef kumu qui l'offrait au plus valeureux guerrier . Il était ensuite conservé dans la case de son épouse. Patine tricolore mate, manques, abrasions.
Hauteur sur socle : 51 cm.
Proches des Mangbetu et des Zande, les Boa habitent la savane au nord de la République Démocratique du Congo. Certains Boa auraient utilisé ces masques dans un but éducatif auprès ...


Voir la fiche

240,00

Masque Igbo Okoroshi oma
Art africain > Masque africain > Masque Igbo

Collection française d' art africain .
Dans le sud-ouest de la région Igbo, ce masque est associé au culte des esprits de l'eau Owu. Les masques blancs relèvent d'un esprit bienveillant et féminin, tandis que les masques Okoroshi ojo en forment la contrepartie masculine, puissante et menaçante. Ancienne restauration, manque et abrasions. Patine mate veloutée.
Les Igbo sont établis dans la région méridionale du delta du Niger au Nigéria. La religion des Igbo comporte d'une part le dieu Chuku, créateur suprême, et d'autre part l'esprit de la terre Ala. Leurs masques sortent pour des funérailles, les cérémonies d'initation des jeunes garçons, et à présent lors de fêtes profanes.


Voir la fiche

390,00

Masque Songye Kifwebe
Art africain > Masque africain > Masque Songye

Ex-collection belge d' art africain .
Les masques tribaux des Songye .
Masque africain des Songye, établis au sud de la République Démocratique du Congo. Doté d' une impressionnante crête sagittale, ce majestueux masque kilume, dont les joues étroites propulsent les traits, incarne une autorité élevée dans la confrérie. Des aplats striés en soulignent les volumes. Patine mate, érosions et fissures de dessication.
Hauteur sur socle : 81 cm.
Trois variantes de ce masque Kifwebe( pl. Bifwebe) ou "chasser la mort"(Roberts)se distinguent: le masculin (kilume) généralement avec une haute crête, le féminin (kikashi) avec une crête très basse voir absente, et enfin le plus grand incarnant la puissance (kia ndoshi). Ce type de masque, encore utilisé de nos ...


Voir la fiche

240,00

Masque Songye Kifwebe
Art africain > Masque africain > Masque Songye

Collection privée belge.

L' art africain chez les Songye se distingue notamment par les masques Kifwebe , également connus sous le pluriel Bifwebe, qui ont été produits à la fois par les Luba et les Songye. Le terme Kifwebe désigne à la fois le masque lui-même, la société des masques et le porteur de masque appartenant à la société secrète masculine bwadi bwa kifwebe, chargée du contrôle social. Ces masques se déclinent en trois variantes : le masculin (kilume), généralement orné d'une haute crête, le féminin (kikashi) avec une crête très basse voire absente, et enfin le plus grand symbolisant la puissance (kia ndoshi).
Dotés d'orifices sur leur contour, ces masques africains permettent de fixer un costume lors des cérémonies les plus importantes, comprenant ...


Voir la fiche

240,00

Masque Hemba Soko mutu
Art africain > Masque africain > Masque Hemba

Collection belge d' art africain Chez les Hemba, les masque africains Soko mutu , dont un large rictus fend la partie inférieure du visage, incarne l'esprit d'un primate. Le volume singulier du visage est valorisé par ailleurs grâce à un nez en pointe.. Patine sombre granuleuse, partiellement écaillée. Manque (lèvre). Hauteur sur socle : 30 cm.
C'est au cours du XVIIIe siècle que les Hemba se sont installés sur les vastes plaines de la rive droite de la Lualaba. Leur société se compose de larges clans issus d'un ancêtre commun. Seuls deux types de masques Hemba ont été identifiés: celui d'un type anthropomorphe aux traits réguliers, dont le menton en pointe rappelle la statuaire, et ceux figurant des singes, les soko mutu, et dont les fonctions restent peu connues, mais ...


Voir la fiche

290,00

Masque Aduma Gabon
Art africain > Masque africain > Masque Adouma

Collection française d'art africain.
Intervenant au cours du culte des ancêtres, ce large masque africain Adouma se définit en plans géométriques. Ce masque sobre offrant des résidus polychromes se démarque par l'ample cavité qui figure la bouche. Patine mate sèche. Erosions.

Les Adouma, ou encore Baduma , forment un groupe ethnique de l'Est du Gabon, en Afrique centrale. Les Adouma, « hommes du fleuve » ou « maîtres piroguiers », habitent depuis longtemps les rives de l'Ogooué, en amont et en aval de Lastourville entre les biefs de Doumé et Bounji. Leurs masques sont associés aux rites d'initiation masculine, le Mbudi (nommé Mvudi chez les Nzébi et Mvuli chez les Mbaama). Ils ont un rôle de police et de justice lors de conflits et aparaissent également lors de ...


Voir la fiche

180,00

Masque Buyu, Boyo
Art africain > Masque africain > Masque Buyu

Ex-collection belge d' art africain .
Bordé d'une barbe crénelée, ce masque au visage en losange porte une coiffe bombée, striée verticalement. Patine noire granuleuse. Manques et érosions. Hauteur sur socle : 40 cm.
Des flux migratoires ont mêlé au sein de mêmes territoires des Bembe, Lega, Buyu (Buye) ou Boyo , Binji et Bangubangu. Les Basikasingo , considérés par certains comme un sous-clan Buyu, ne sont cependant pas d'origine bembe, les travaux de Biebuyck ayant permis de retracer leur histoire. Organisés en lignages, ils ont emprunté l'association du Bwami aux Lega. Les traditions bembé et boyo sont relativement similaires Ils vénèrent les esprits de la nature, de l'eau spécifiquement chez les Boyo, mais également les ancêtres héroïques, dont on cherche à ...


Voir la fiche

290,00

Masque cimier Ti wara Bamana
Art africain > Masque africain > Cimier Bambara

L' art africain et les masques Bambara
Au Mali central et méridional, cette sculpture animalière stylisée symbolise l'antilope-cheval Ciwara ("fauve de la terre"). Pour les Bambara, Bamana " ou " incroyants ", comme les musulmans les ont nommés, elle aurait enseigné l'agriculture à l'homme. Elle lui aurait également offert la première céréale. Le cimier était fixé par des liens de raphia sur un chapeau en vannerie. Patine mate brune. Erosions mineures.
Portés au sommet du crâne, ces cimiers accompagnaient les danseurs au cours des rituels du tòn , association dédiée aux travaux agricoles. Les masques parcouraient le champ en bondissant afin de chasser de celui-ci les nyama, effluves maléfiques, et de détecter tout danger, ou de débusquer les génies malfaisants pouvant ...


Voir la fiche

380,00

Masque Gela Dan Bassa
Art africain > Masque africain > Masque Dan

Ex-collection française d' art africain .
Masque africain nommé Gela , Geh-Naw , des Bassa du Libéria dont le visage modelé s'achève en pointe. Les scarifications en croisillons s'étendent de la base du nez au front entre des paupières étirées, mi-closes. Des rehauts de teinte bordeaux contrastent avec la patine noire lustrée.
Le groupe Bassa du Libéria est établi sur la région côtière, plus particulièrement autour de Grand-Bassa. Sa culture et sa production artistique ont subi l'influence des Dan et des Kpellé voisins. Les Bassa disposent de sociétés d'initiation féminine et masculine, dont le chu-den-zo qui a donné naissance à ce type de réalisations sculpturales. Le masque geh-naw , ou gela , se portait sur le front du danseur, fixé à une ossature d'osier, ...


Voir la fiche

180,00

Masquette Chokwe
Art africain > Masque africain > Masquette Chokwe

Collection belge d' art africain .
Orné de l'incision cruciforme chingeleyele inspirée de la croix de Malte des Portugais, ce petit masque africain renvoie à l'ancêtre pwo . Patine mate abrasée. Fissures de dessication.
Hauteur sur socle : 23 cm.

Paisiblement installés en Angola oriental jusqu'au XVIème siècle, les Chokwé ont ensuite été soumis à l'empire lunda dont ils ont hérité un nouveau système hiérarchique et la sacralité du pouvoir. Les masques africains Chokwe pwo, parmi les nombreux masques akishi (sing : mukishi, indiquant la puissance) d'art africain Chokwe, incarnent un idéal de beauté, Mwana Pwo, ou la femme Pwo et apparaissent de nos jours au cours de cérémonies festives. Joints à leurs pendants masculins, chihongo reconnaissables à ...


Voir la fiche

190,00

Masque Salampasu
Art africain > Masque africain > Masque Salampasu

Ex-collection française d' art africain
Intervenant lors de funérailles en rapport avec les initiations précédentes du décédé, cet ancien masque salampasu participait également aux rites initiatiques. Certains de ces masques étaient tellement craints que leur nom seul faisait fuir les femmes et les enfants. Patine mate. Erosions, manques et fissures.
Hauteur sur socle : 36 cm.
Vivant de chasse et d'agriculture, peuple guerrier,les Salampasu forment une tribu du groupe Lulua et sont installés entre la République Démocratique du Congo et l'Angola, à l'Est du fleuve Kasaï. Ils sont entourés à l'ouest et au sud des Tschokwe et des Lunda, et au nord et à l'est des Kete et des Lwalwa. Une hiérarchie de masques, simples masques en bois kasangu et masques couverts de ...


Voir la fiche

240,00

Cimier Ibo/Igbo janiforme
Art africain > Masque africain > Cimier Igbo

Collection française d'art africain
Deux visages présentant un même nez busqué et un rictus denté, mais dont les motifs faciaux diffèrent, ornent ce masque cimier Igbo, Ibo. Ce cimier en bois dense participait aux cérémonies funéraires de la saison sèche ainsi qu'aux festivités dans la région de la Cross River.
Patine lustrée par la préhension, érosions.
br>Les Igbo vénèrent un nombre considérable de divinités connues sous le nom d' alusi , ou agbara, considérées comme la descendance de Chuku, ou Chukwu, et en tant que tels constituent des intermédiaires à qui des sacrifices tels que des noix de kola, de l'argent, du kaolin, sont octroyés dans le but de jouir de leurs faveurs. Parmi l'abondante variété de masques igbo, les masques okoroshi, liés aux esprits féminins ...


Voir la fiche

390,00

Masque Ogoni Ekpo
Art africain > Masque africain > Masque Ogoni

Collection française d' art africain
Petit masque africain Ogoni sans articulation de mâchoire. Le masque incarne un ancêtre ou un personnage de haut rang. Patine polychrome mate, partiellement écaillée. Erosions.


Les Ogoni vivent le long des côtes du Nigeria, près de l'embouchure de la Cross-River, au sud des Igbo et à l'Ouest des Ibibio. Leurs sculptures varient de village en village, mais sont principalement renommées pour leurs masques à mâchoire articulée comme certains masques Ekpo Ibibio . Leurs masques étaient généralement portés lors des funérailles, des festivités accompagnant les plantations et les récoltes, mais aussi plus récemment pour accueillir des invités de marque. Les manifestations acrobatiques liées à la célébration karikpo , et ...


Voir la fiche

390,00

Masque Ijo Kalabari
Art africain > Masque africain > Masque Ijo

Collection française d' art africain .
Les Ijo vivant principalement de la pêche et de l'agriculture sur la côte sud du Nigeria, leurs villages se situent dans des zones marécageuses à l'ouest de la rivière Nun. Les références à leur passé guerrier et commercial abondent dans les reliquaires, les rituels et les célébrations masquées. Leurs masques et autres productions artistiques sont destinées à honorer les esprits aquatiques, otojo, qu'ils vénèrent et auxquels étaient destinés des sacrifices. Les pêcheurs devaient en effet veiller à ne pas offenser ces esprits faute de quoi ces derniers pouvaient abattre leur courroux au moyen des différentes espèces animales dangereuses de la région, tels que les hippopotames, les crocodiles ou les pythons. Ils considèrent également que tous ...


Voir la fiche

290,00

Masque Gelede à bec articulé
Art africain > Masque africain > Masque Gelede

Collection d' art tribal africain Amadeo Plaza Garcés.
Rare masque gelede figurant un visage prolongé d'un bec articulé. Au Nigéria, également au Bénin, ce masque africain porté au sommet de la tête est utilisé pour les danses de réjouissance de la société Gelede, et à l'occasion des funérailles de ses adeptes.
Ces masques se produisent par paires, chacun doté d'un nom spécifique. Certains peuvent être utilisés pendant des décennies avant d'être remplacés. Patine noire mate abrasée. Manques. La figure au sommet oscillait au cours de la danse. Restauration indigène.
Le pays Gelede au Nigéria rend hommage aux mères, plus particulièrement les plus âgées d'entre elles, dont les pouvoirs seraient comparables à ceux des dieux yoruba, ou orisa , et des ancêtres, osi et ...


Voir la fiche

480,00

Masque Dan Guéré
Art africain > Masque africain > Masque Guéré

Ex-collection française d' art africain .
Le masque africain Guéré est réputé pour être une pièce complexe tant en termes de formes que, souvent, également, de matériaux. Il est ici dépourvu d'accessoires. Avant les années 60, les masques, dont l'élaboration était inspirée par les visites des esprits au cours de songes, accompagnaient la plupart des activités telles que la guerre, la danse, le chant, la chasse. Chacun de ces masques portait un nom associé à sa fonction. Il demeurait la propriété du lignage du danseur. La front s'avance ici en visière, s'opposant aux volumes globulaires et crochus au centre du visage. Des projections semblables à des cornes se rejoignent sur le front et sous le nez, tandis qu'une étroite incision forme la bouche. Des rehauts indigo et ocre rouge, ...


Voir la fiche

240,00