La Porte Dogon, galerie d'art africain, le site de vente en ligne d'Essentiel Galerie: Art premier, art tribal, art primitif
...
Options de recherche


Art africain - Masque africain:

Le masque africain est sans conteste et avec force, ce qu'il représente, ce qu'il incarne. Ce peut être un ancêtre, un esprit, etc.... Raison pour laquelle les masques africains sont traités comme des humains, on les nourrit par des offrandes, ils disposent de sanctuaires personnels. La plupart des masques africains sont fait pour danser. Fang, Punu, Baoulé, Lega, monochromes ou polychromes, zoomorphes, anthropomorphes ou même hybrides, enduits de kaolin, bruts ou dotés d'une patine sacrificielle, ils sont liés à des cultes rituels, dotés de fonctions diverses (agriculture, initiation, funérailles, intronisation etc...) Certains ont un rôle social, juridique, policier, ou pacificateur.


Cimier Tshibinda Ilunga Chokwé
Art africain > Masque Africain > Cimier Tshibinda Ilunga Chokwé

Ex collection privée belge d'art africain Jan Putteneers.

Ce masque cimier a pour particularité d'être surmonté d'une statuette fétiche à l'effigie de Tshibinda Ilunga, fondateur de l'ethnie Chokwé.
On le retrouve ici assis en tailleur, les bras fléchis, mains proches du corps. Le dos cabré et le menton relevé dénotent une attitude fière et dominante. Sa coiffe très particulière dotée de deux parties latérales et d'une penne courbée vers l'arrière permet de le reconnaître facilement.
Le cimier à proprement parler est, lui, couvert d'une couche de peau animale rougeâtre et parsemée de graines incrustées. On retrouve des perforations sur le contour afin de l'attacher à la tête du danseur.

Paisiblement installés en Angola oriental jusqu'au ...


Voir la fiche

1850,00

Masque Ci Wara Bambara
objet vendu
Art africain > Masque Africain > Masque Ci Wara Bambara

Il s'agit d'une grande antilope stylisée (hippotrague) à la patine claire et brute dont l'appellation ci wara signifie "fauve de la terre". Ses caractéristiques permettent de l'attribuer au courant stylistique de Ségou. On retrouve en effet le cou arqué doté d'une crinière stylisée en petit crénelage. Les cornes sont très longues et fines. Cette pièce exceptionnelle est encore dotée de la coiffe servant de base pour la fixer sur la tête du danseur. On y retrouve des cauris et du crin de cheval.
Il s'agit d'une version mâle comme en attestent le membre viril ainsi que l'absence de petit sur le dos de l'antilope, caractéristique exclusive des femelles.
Portés au sommet du crâne et maintenus en place par une sorte de petit panier, ces cimiers accompagnaient les danseurs au ...


Voir la fiche

Vendu

Masque Wawa Ogbodo Enyi
Art africain > Masque Africain > Masque Wawa Ogbodo Enyi

Ex collection privée anglaise d'art africain.

Ce type de masque appelé ogbodo enyi qui signifie "esprit de l'éléphant", se réfère à la force et l'endurance du majestueux pachyderme.
De par ses caractéristiques exceptionnelles, l'éléphant est associé à une symbolique de pouvoir politique et spirituel.
Ces masques sont reconnaissables à leurs formes atypiques en projection. Le sommet du masque dispose d'une tête anthropomorphe regardant vers le haut.
La pièce a conservé une belle polychromie .
Ces masques étaient portés uniquement par les hommes au cours de festivités annuelles où ceux-ci les portaient sur la tête et les agitaient sur des danses rapides.


Voir la fiche

2850,00

Grand masque Batcham Bamileke
objet vendu
Art africain > Masque Africain > Grand masque Batcham Bamileke

L'originalité des masques dans l'art africain.

Le masque hippopotame est le plus important des chefferies bamileke, et son apparition est rare. Ce masque est nommé "Batcham" car le premier masque de ce type a été trouvé dans la chefferie de Batcham, qui veut dire "hospitalier", car on s'y réfugiait pendant les guerres.
Appartenant à la société msop qui intervenait lors du sacre du fo (roi), ce masque tsesah ou tsemabu représente une tête mi-animale (hippopotame), mi-humaine.
Les chefs exhibaient les masques hippopotame lors des cérémonies funéraires, judiciaires, et lors de la désignation du successeur.
Celui-ci dispose d'une belle patine rougeâtre ainsi que de réparations indigènes faites d'agrafes en laiton.


Voir la fiche

Vendu

Masque Bambara du Kono
objet vendu
Art africain > Masque Africain > Masque Bambara du Kono

Ex collection privée belge d'art africain Emile Robyn.
Cette pièce datant de la fin du XIXème ou début du XXème siècle a été acquise dans les années 1990 auprès de L'Impasse St-Jacques - Pierre Dartevelle (Bruxelles, Belgique).

Le masque du Kono se différencie des masques du Koré par son style très dépouillé. Une patine bois naturel, des surfaces lisses, les traits du visage poussés au minimalisme. Ici aussi c'est la hyène qui inspire le masque même si au contraire du Koré, il n'en est pas l'animal totémique.
Bien que cette société n'existe plus, on sait que sa fonction principale était sociale et visait à favoriser la fécondité, la fertilité des terres, et la résolution des conflits entre membres de la tribu.

C’est le grand-père d’Emile, Abel ...


Voir la fiche

Vendu

Paire de masques ci wara Bambara
objet vendu
Art africain > Masque Africain > Paire de masques ci wara Bambara

Ex collection privée belge d'art africain Jan Putteneers.

Les masques sont constitués d'une figure zoomorphe principale : une grande antilope stylisée (hippotrague) à la patine claire et brute dont l'appellation ci wara signifie "fauve de la terre". Ses caractéristiques en font une version intermédiaire entre le style de Bougouni et le style de Ségou. En effet, la pièce s'étend ici dans l'axe vertical mais est subdivisé en deux étages, les cornes reposant sur la base de l'étage supérieur. Au sommet des cornes sont attachées de petites mèches de poils.
La diversité et la richesse des éléments présents font de cette paire de ci wara des pièces exceptionnelles.
Portés au sommet du crâne et maintenus en place par une sorte de petit panier, ces cimiers ...

Masque Musangwe Tabwa
Art africain > Masque Africain > Masque Musangwe Tabwa

Ex collection privée belge d'art africain Jan Putteneers.

Les Tabwa constituent une ethnie présente au Sud-Est de la RDC. Simples cultivateurs sans pouvoir centralisé, ils se fédérèrent autour de chefs tribaux après avoir subi l'influence des Luba. C'est princiapelement pendant cette période que leur courant artistique s'exprima principalement au travers de statues mais également de masques.
Les Tabwa pratiquaient le culte des ancêtres et y dédiaient certaines de leurs statues. Animistes, leurs croyances sont ancrées autour de ngulu, esprits de la nature présents dans les plantes et les rochers.

Le masque casque ici présent de forme sphérique légèrement aplatie est doté de scarifications géométriques partant du coin des yeux et des commissures de la ...


Voir la fiche

1320,00

Masque Markha
objet vendu
Art africain > Masque Africain > Masque Markha

Ex collection privée française d'art africain.

Ce masque à l'allure caractéristique très allongée est doté d'une superbe patine bleutée. Sur le front et la partie centrale du visage sont ciselées des formes géométriques. Du sommet se détache une tête d'oiseau, vraisemblablement un calao, au bec rouge rejoignant le masque. Une petite bouche couverte elle aussi d'une patine rouge se projette depuis le bas du visage.
Le contour du masque est doté d'un cordage relié aux perforations présentes dans le bois.

Les Markha sont organisés en sociétés de masques structurées et hiérarchisées comme on en trouve dans de nombreuses autres ethnies. Ils disposent d'un langage initiatique, moyen de communication aux mains des initiés. Les Markha, aussi appelés Warka, ...


Voir la fiche

Vendu

Masque Ligbi Djimini
Art africain > Masque Africain > Masque Ligbi Djimini

Ex collection privée d'art africain Jan Putteneers (Antwerpen, Belgique).

Une puissante symbolique s'inscrit dans les masques de l'ethnie Ligbi/Djimini.
De la partie frontale se projette devant le visage la représentation d'un bec du grand calao fécondateur, renvoyant à la fonction du groupe des forgerons.
Comme les Tagouana, cette ethnie fait partie des Mandé du nord de la Côte d’Ivoire.

Les Djimini connaissant l'art du fer et du bois, vont faire face à ceux qui leur déclarent la guerre, en particulier les Baoulé, Malinké et Abron dont ils garderont néanmoins un influence importante dans leur culture.
La société animiste djimini est structurée selon des rites initiatiques se déroulant principalement dans les forêts.


Voir la fiche

815,00

Masque Guéré
Art africain > Masque Africain > Masque Guéré

Ex collection privée belge d'art africain Edouard Bonhomme.

Très semblable aux masques Bété, ce masque Guéré est très stylisé et dispose d'éléments portés en projection.
Les yeux tubulaires se détachement fortement du visage tout comme la bouche et deux petites cornes. Les oreilles pointues sont couvertes de kaolin. Le front est bombé.

Exhibés au cours de cérémonies funéraires, ces masques "détectives" ont pour vocation de désigner les coupables.

Les Guéré sont une ethnie issue d'une région forestière le long de la frontière Ouest de la Côte d'Ivoire. Ils font partie d'une peuplade plus large du nom de Wé comprenant également l'ethnie Wobé avec laquelle les Guéré ont en commun nombre de coutumes et de croyances.


Voir la fiche

365,00

Parure féticheur Chockwe
objet vendu
Art africain > Masque Africain > Parure féticheur Chockwe

Ex collection privée belge d'art africain Pascal Roland.
Le masque passeport servait à identifier un membre de l’ethnie et son rang parmi les siens lorsqu’il voyageait. Il représente un masque Chokwe Pwo. Toujours portés par des hommes, ces masques sont utilisés dans des danses rituelles dédiées à la fécondité. Cependant, maîtrisés par les sorciers, ils peuvent revêtir un caractère maléfique et devenir des Wanga. Cette parure fétiche en cuir et fourrure est dotée d'un masque vraisemblablement façonné dans le fémur d'un pachyderme, Les traits du visage sont détaillés et très expressifs. Des ornements en cauris, os et anneaux de bois décorent cette pièce d'exception.


Voir la fiche

Vendu

Grand masque Mossi Bwa Soleil
objet vendu
Art africain > Masque Africain > Grand masque Mossi Bwa Soleil

Typique dans l'art africain, il représente le soleil.
Une décoration faite de motifs géométriques.
Ce masque impressionne par ses dimensions, plus d'un mètre de diamètre.
Porté pour célébrer les récoltes mais aussi pour les funérailles de notables.
Ce masque protège le village contre les mauvais esprits, donne la santé au nouveau né et favorise le mariage entre les jeunes.


Voir la fiche

Vendu

Masque Dan Yacouba
Art africain > Masque Africain > Masque Dan Yacouba

Ex collection privée d’art africain Pascal Roland (Belgique).
Réputés dans l'art africain, les Yacouba sont connus pour leurs masques et leurs danses traditionnelles, qu’elles soient sacrées ou profanes.
Le visage est composé de différents reliefs.
Ainsi le front est bombé, tandis que les orbites sont incurvées dans la face.
Les yeux globuleux de teinte blanche sont cerclés de rouge.
La chevelure est constituée d’un imposant cordage tressé.
Le nez est pointu, alors que les lèvres charnues portées en avant laissent apparaître la dentition supérieure.
Le fond du masque est noir.


Voir la fiche

365,00

Grand masque Baga serpent A-Mantsho Na Tshol
objet vendu
Art africain > Masque Africain > Grand masque Baga serpent A-Mantsho Na Tshol

Pièce issue d'une collection privée d'art africain FR.
Ce masque en forme de serpent de 2m17 incarne l'esprit de celui qui possède la maîtrise des médicaments actifs.
Il est une représentation du Boa constrictor. Très belle polychromie avec des motifs géométriques.
Les Baga font partie des premiers noirs à s'être installés dans la région de Conakry en Guinée. Ce sont les immigrants qui les ont repoussé d'une part vers la plaine côtière de la Basse Guinée ou dans les régions forestières. Les Baga sont d'excellents cultivateurs autant que chasseurs. On les retrouve principalement sur la presqu'île du Kaloum au sud région de Conakry ou du côte de Boké au nord. Les Baga sont aussi installés en Sierra Leone.
Pièce vendue soclée.

Masque Baga Demba D mba Nimba
objet vendu
Art africain > Masque Africain > Masque Baga Demba D'mba Nimba

Pièce d’art africain muséale.
Ce masque date de la fin du XIXème siècle et a dansé jusque 1927 date à laquelle il a été récolté. Il fut rapatrié en Belgique en 1947.
EX collection privée Jan Putteneers (Antwerpen, Belgique) et présentée au grand public lors de l'exposition African Anders Campo & Campo (2006-2007), ex collection privée La Porte Dogon.
De son vrai nom Demba / D’mba (ou Nimba en langue Susu), il représente la femme nourricière.
Le buste présente une forte poitrine aux seins tombant décorées de motifs de scarifications. Le bas du corps est simplement composé par quatre jambes informes : il sera porté par un homme au niveau des épaules grâce à des barres placées entre les montants (lequel pourra voir par des trous au niveau de la poitrine).


Voir la fiche

Vendu





Derniers objets que vous avez consultés :
Art africain - Paris - Bruxelles - Londres

© 2019 - Digital Consult SPRL

Essentiel Galerie SPRL
73 Rue de Tournai - 7333 Tertre - Belgique
+32 (0)65.529.100
rss    facebook