Profitez des frais de livraison offerts - liste des pays éligibles
La Porte Dogon, galerie d'art africain, le site de vente en ligne d'Essentiel Galerie: Art premier, art tribal, art primitif
...
Options de recherche




Voir nos objets d'exception

Art africain - Masque africain, art tribal, art premier primitif:

Le masque africain est sans conteste et avec force, ce qu'il représente, ce qu'il incarne. Ce peut être un ancêtre, un esprit, etc.... Raison pour laquelle les masques africains sont traités comme des humains, on les nourrit par des offrandes, ils disposent de sanctuaires personnels. La plupart des masques africains sont fait pour danser. Fang, Punu, Baoulé, Lega, monochromes ou polychromes, zoomorphes, anthropomorphes ou même hybrides, enduits de kaolin, bruts ou dotés d'une patine sacrificielle, ils sont liés à des cultes rituels, dotés de fonctions diverses (agriculture, initiation, funérailles, intronisation etc...) Certains ont un rôle social, juridique, policier, ou pacificateur.


Masque Fang du Ngil
objet vendu
Art africain > Masque africain, art tribal, art premier primitif > Masque Fang

Ex-collection art africain française
Destiné à démasquer les sorciers, ce masque blanchi au kaolin, sculpté à la veille des cérémonies, traduit la volonté d'intimider les puissances occultes. Accompagné de paroles, de gestes, de danses et de sacrifices, il intervenait également au cours des initiations hors de la vue des profanes. Patine mate veloutée. Erosions et fendillements.
L'apparition de ces masques généralement enduits de kaolin (la couleur blanche évoque le pouvoir des ancêtres), au milieu de la nuit, pouvait provoquer l'effroi. Ce type de masque était utilisé par la société masculine ngil qui n'existe plus de nos jours. Cette société secrète était chargée des initiations et luttait contre la sorcellerie. Le ngil était un rite du feu purificateur symbolisé par ...


Voir la fiche

Vendu

Masque Chokwe Mwana Pwo
objet vendu
Art africain > Masque africain, art tribal, art premier primitif > Masque Chokwe

Ex-collection art africain belge
Toujours porté par des initiés de grade supérieur, ces masques africains incarnant un ancêtre féminin mwana pwo étaient souvent affublés de boutons et accessoires d'origine européenne. Un casque en vannerie, tendu de raphia tissé et de cordelettes en fibres végétales, prolonge le bandeau sculpté de la coiffure. Une asymétrie des traits est à noter. Patine satinée, abrasions.
Hauteur sur socle : 39 cm.
Paisiblement installés en Angola oriental jusqu'au XVIème siècle, les Chokwé ont ensuite été soumis à l'empire lunda dont ils ont hérité un nouveau système hiérarchique et la sacralité du pouvoir. Les masques africains Chokwe pwo, parmi les nombreux masques akishi (sing : mukishi, indiquant la puissance) d'art africain ...


Voir la fiche

Vendu

Masque Guro, Gouro, Zamblé
Art africain > Masque africain, art tribal, art premier primitif > Masque Zamblé

Ex-collection art africain française
Frappés d'interdit,les masques de la société Gyé, ou Dyé, ne pouvaient être vus des femmes. Ce masque africain, sacré, combinant les caractéristiques de différents animaux, est le Zamblé, héros mythique masculin. Etroit et incurvé, sa surface est laquée de zones de couleurs contrastées.
Surface satinée localement abrasée.
Parmi le groupe des Mande du sud, au centre de la Côte d'Ivoire, sur les rives du Bandama, les Gouro sont organisés en lignages, et constituent les voisins occidentaux des Baoulé qui ont emprunté plusieurs caractéristiques de leurs créations d'art tribal africain. Animistes, ils utilisent depuis les années 50 une famille de masques associés à la danse Zaouli. En effet comme les masques africain Goli des ...


Voir la fiche

350,00

Masque Tetela
Art africain > Masque africain, art tribal, art premier primitif > Masque Tetela

Ex-collection art africain belge
Masque sur lequel se reflète l'impact de la sculpture des groupes vivant autour des Tetela. Le front bombé, aux tempes rasées, rappelle la statuaire kuba ; les tracés géométriques les striures des masques songye.
Profonde patine brune, satinée, abrasée localement.
Restauration indigène.
Eparpillés dans le bassin du Kasaï, les Tetela d'origine Mongo ont été à l'origine de conflits incessants avec leurs voisins. Ils ont également abondamment participé à la traite des esclaves. Leur sculpture très diversifiée est marquée par l'influence des groupes vivant à leur contact : au Nord, leur art a été soumis à l'influence des populations de la forêt tels les Mongo, au nord-ouest celle des Nkutschu, et à l'ouest celle des Binji et ...


Voir la fiche

240,00

Masque heaume Bangwa Bamileke
objet vendu
Art africain > Masque africain, art tribal, art premier primitif > Masque Bangwa

Majestueux heaume figurant une tête engoncée dans un large cou qui forme la base du masque. Le visage est surmonté d'une coiffe à reliefs bordée d'un bandeau sculpté en champlevé symbolisant le bonnet cheffal à boucles. Patine granuleuse, localement écaillée, rehauts colorés.
Au sein de l'importante peuplade bamileke à l'Ouest du Cameroun, les Bangwa constituent un petit royaume composé de neuf chefferies. L'influence des Bamileke sur la statuaire bangwa est notable par des traits faciaux et une morphologie relativement comparables. Typiques du pays bamileke , les statues bangwa représentent souvent la fécondité mais aussi la puissance et la combativité. Située dans la région frontalière du Nigeria, la province du Nord-Ouest du Cameroun, le Grassland  est constituée de ...


Voir la fiche

Vendu

Masque Buffle Tabwa
Art africain > Masque africain, art tribal, art premier primitif > Masque Tabwa

Collection art africain allemande.
Masque africain de case reproduisant en miniature le célèbre masque zoomorphe symbolisant la puissance. Patine beige doré incrustée de kaolin résiduel. Fissures de dessication. Les Tabwa ( "scarifier" et "écrire") constituent une ethnie présente au Sud-Est de la RDC, autour du lac Tanganyika. Les tribus de cette région, tels les Tumbwe, vouent un culte aux ancêtres mipasi grâce à des sculptures détenues par les chefs ou les sorciers. Une charge magique ( dawa )était introduite au sommet de la tête des statues. Les devins- guérisseurs utilisaient ce type d'objets afin de dévoiler la sorcellerie et protéger contre les esprits malveillants. Simples cultivateurs sans pouvoir centralisé, Les Tabwa se fédérèrent autour de chefs tribaux ...


Voir la fiche

380,00

Masque buffle Tabwa
objet vendu
Art africain > Masque africain, art tribal, art premier primitif > Masque Tabwa

Ex-collection art africain belge.
Masque africain des Tabwas symbolisant la puissance. Patine mate polychrome. Les Tabwa ( "scarifier" et "écrire") constituent une ethnie présente au Sud-Est de la RDC, autour du lac Tanganyika. Les tribus de cette région, tels les Tumbwe, vouent un culte aux ancêtres mipasi grâce à des sculptures détenues par les chefs ou les sorciers. Une charge magique ( dawa ) était introduite au sommet de la tête des statues. Les devins- guérisseurs utilisaient ce type d'objets afin de dévoiler la sorcellerie et protéger contre les esprits malveillants. Simples cultivateurs sans pouvoir centralisé, Les Tabwa se fédérèrent autour de chefs tribaux après avoir subi l'influence des Luba dont ils ont intégré certaines croyances. C'est ...


Voir la fiche


Vendu à 380.00 Trouver un objet similaire

Masque Salampasu Mukinka
Art africain > Masque africain, art tribal, art premier primitif > Masque Salampasu

Ex-collection art africain belge.
Un front bulbeux couronné de sphères en osier, des yeux creusés en losanges, un large nez et une dentition aiguisée composent ce masque Mukinka des Salampasu. Des rectangles de cuivre en tapissent la surface.
Ce masque de cérémonie lié à la société de guerriers était exhibé lors de funérailles en rapport avec les initiations précédentes du décédé. Il participait également aux rites initiatiques. Certains de ces masques étaient tellement craints que leur nom seul faisait fuir les femmes et les enfants.
Hauteur barbe comprise : 68 cm.
Vivant de chasse et d'agriculture, peuple guerrier, les Salampasu forment une tribu du groupe Lulua et sont installés entre la République Démocratique du Congo et l'Angola, à l'Est du ...


Voir la fiche

350,00

Masque Salampasu Mukinka
Art africain > Masque africain, art tribal, art premier primitif > Masque Salampasu

Ex-collection art africain belge
Un regard évidé profondément enfoncé sous un front sphérique, un épais nez et une dentition aiguisée distinguent ce masque Mukinka des Salampasu. Des plaques de cuivre, assemblées par des agrafes métalliques, couvrent le visage.
Ce masque de cérémonie lié à la société de guerriers était exhibé lors de funérailles en rapport avec les initiations précédentes du décédé. Il participait également aux rites initiatiques. Certains de ces masques étaient tellement craints que leur nom seul faisait fuir les femmes et les enfants.
Hauteur barbe comprise : 68 cm.
Vivant de chasse et d'agriculture, peuple guerrier, les Salampasu forment une tribu du groupe Lulua et sont installés entre la République Démocratique du Congo et l'Angola, à ...


Voir la fiche

350,00

Masque cimier Ci wara Bamana
Art africain > Masque africain, art tribal, art premier primitif > Masque Bambara

Ex-collection art africain française

Les Ti-wara dans l'art africain. Ce serait un animal - génie appelé Ciwara qui aurait appris aux Bambara à cultiver la terre. Ces derniers se remémorent le mythe à travers la représentation souvent stylisée d'une antilope hippotrague, dont l'appellation ci wara signifie " fauve de la terre ". Patine mate veloutée, abrasions, petits accidents, érosion de la base.

Portés au sommet du crâne et maintenus en place par une sorte de petit panier, ces cimiers accompagnaient les danseurs au cours des rituels du tòn , association dédiée aux travaux agricoles. Les masques parcouraient le champ en bondissant afin de chasser de celui-ci les nyama, effluves maléfiques, et de détecter tout danger, ou de débusquer les génies ...


Voir la fiche

290,00

Masque cimier Tyi Wara Bambara
objet vendu
Art africain > Masque africain, art tribal, art premier primitif > Cimier Bambara

Ex-collection art africain française.
Sculpture traditonnelle liée au culte ci wara.
Ce dernier symbolise un animal - génie appelé Ciwara qui aurait appris aux Bambara à cultiver la terre. Les Bamana se remémorent le mythe à travers la représentation stylisée d'une antilope hippotrague, dont l'appellation ci wara signifie "fauve de la terre". Les formes de ces cimiers varient toutefois, à travers le Mali, de région en région. Patine mate. Abrasions et légers manques.
Portés au sommet du crâne et maintenus en place par une sorte de petit panier, ces cimiers accompagnaient les danseurs au cours des rituels du tòn, association dédiée aux travaux agricoles. Les masques parcouraient le champ en bondissant afin de chasser de celui-ci les nyama, effluves maléfiques, ...

Cimier horizontal Bamana Ci Wara
Art africain > Masque africain, art tribal, art premier primitif > Cimier Bamana Ci Wara

Art africain, masques africains associés à l'agriculture
La cinquième société initiatique Bambara , Bamana , se nomme tyiwara ( ci , cultiver, wara , fauve) et se pratique encore de nos jours dans quelques villages. Ces masques cimiers évoquant l'antilope , oryx ou hippotrague dagé selon les cas, se déclinent verticalement et horizontalement. Se présentant au public par paires, mâle et femelle, les porteurs des masques adoptent une chorégraphie symbolique en relation avec l'agriculture. Dans la région de Bamako et au sud du pays de savane sèche Bamana, les cimiers adoptent une composition stylisée souvent horizontale, et se conjugent également avec d'autres formes animales, pangolin,fourmilier et parfois python. De larges agrafes métalliques assemblent les différentes sections ...


Voir la fiche

280,00

Masque animalier Baoule, Baule
objet vendu
Art africain > Masque africain, art tribal, art premier primitif > Masque Bélier

Ex-collection art africain belge
Un réseau de motifs ornementaux agrémente ce lourd masque tribal animalier. Il se distingue par ses pupilles coniques et protubérantes. Ses longues cornes sculptées torsadées, dans l'art africain, évoquent l'agressivité et la puissance destructrice. Victime sacrificielle en vue d'offrandes et métaphore de la pugnacité , le masque-bélier baoulé est une allégorie de la force. Ce masque apparaissait en compagnie de masques humains au cours de diverses cérémonies, dont des funérailles ou de nos jours lors de visites d'hôtes de marque.
Bois dense, patine bicolore veloutée.
Selon la mythologie baoulé , un ancêtre royal dût sacrifier son fils pour franchir une rivière. Cet évènement est à l'origine du nom des Baoulé , Bauli ,"le fils ...

Masque Yohouré
objet vendu
Art africain > Masque africain, art tribal, art premier primitif > Masque Yohoure

Collection art tribal africain belge.
Sous-groupe de la peuplade Akan présente en Côte d'Ivoire et au Ghana, les Yaouré ont créé des masques sur lesquels se lit l'influence du style Baoulé et Gouro, et réciproquement. Ce masque africain est surmonté d'une figure d'oiseau s'abreuvant.
Belle patine d'usage, partiellement abrasée, légers résidus de pigments polychromes.
Cet exemplaire, qui pourrait être attribué au groupe des Anoman , Lomane , (oiseau) fait partie du quatrième des sept masques je qui dansait à l'origine autour du défunt et se penchait jusqu'à le toucher dans un but purificateur. Il apparait aussi actuellement au cours de réjouissances. . Les masques d'art africain Yaouré , ou Yauré , dont les Baoulé possèdent des modèles quasi ...


Voir la fiche


Vendu à 180.00 Trouver un objet similaire

Masque ventral Makonde
objet vendu
Art africain > Masque africain, art tribal, art premier primitif > Masque Makonde

Ex-collection art africain belge
Outre les masques africains faciaux portés au cours des danses mapiko et des cérémonies ngoma qui instruisent les jeunes au sujet des exigences du mariage et de la vie de famille, les Makonde produisent également des masques de corps mettant en scène le buste féminin, tel cet exemplaire de format réduit.
Hauteur sur socle : 47 cm.
Les jeunes garçons et filles Makonde doivent se soumettre à une péiode de réclusion d'environ six mois, au cours de laquelle des chants, des danses et des activités pratiques leur sont enseignés. Les rêgles du comportement de la vie adulte, de la vie sexuelle et les obligations du mariage sont abordés. Cette initiation se clôturait par des cérémonies festives mettant en scène les danseurs masculins ...


Voir la fiche


Vendu à 290.00 Trouver un objet similaire

Souhaitez-vous masquer les objets vendus ? si oui, cliquez ICI
Masque "lune" Baoulé
objet vendu
Art africain > Masque africain, art tribal, art premier primitif > Masque Baule

Apparaissant de nos jours lors de célébrations associées à la danse Gbagba, ce masque africain intègre l'ensemble des masques associés à des phénomènes naturels, tels que le soleil couchant, l'arc-en-ciel et la lune, et "réchauffe" la scène avant l'apparition de masques plus importants.
Ce masque circulaire auréolé d'une bordure dentelée offre un visage serein portant une coiffe en trois lobes incisée de motifs décoratifs. Le front, siège de l'intelligence et de la sagesse, est mis en valeur. Les yeux mi-clos renforcent l'intériorité de l'expression.
Patine lisse, satinée, rouge foncé.
L'art africain des Baoulé, groupe Akan établi dans le Sud-Est de la Côte d'Ivoire, comporte une vaste gamme de masques réputés pour leur qualité, leur finesse et leur symétrie. ...


Voir la fiche

Vendu

Grand masque heaume Fang du Ngil
objet vendu
Art africain > Masque africain, art tribal, art premier primitif > Masque Fang

Ex-collection art africain française.
Rituels de justice et les masques africains Fang. Les traits du visage de ce masque fang sont soulignés jusqu'à la bouche béante, dentée, du prolongement latéral d'une épaisse frange de sourcils. Les paupières enduites d'ocre rouge sont bordées de perforations pour la vision, tandis qu'un important relief forme le nez.
Bois dense, patine sèche abrasée. Fissures de dessication, érosions.
L'apparition de ces masques enduits de kaolin (la couleur blanche évoque le pouvoir des ancêtres), au milieu de la nuit, pouvait provoquer l'effroi. Ce type de masque était utilisé par la société masculine ngil dans le nord-ouest du Gabon, au sud du Cameroun, et en Guinée équatoriale.  Cette société secrète était chargée des initiations et luttait ...

Masque Baule/ Yaure Kpwan du Goli
objet vendu
Art africain > Masque africain, art tribal, art premier primitif > Masque Baoule

Ex-collection art africain française
Masque africain polychrome, destiné aux cérémonies de divertissement et pouvant donc, selon la tradition baule, être vu des femmes. La haute coiffe, en mitre, figure des coques tressées. Les scarifications traditionnelles nommées "ngole" forment un léger relief sur le visage.
Patine lisse polychrome.
Ces masques portraits des Baoulé, ndoma, qui font partie de l'une des plus anciennes traditions artistiques baoulé et représentent fréquemment un personnage idéalisé, possèdent la particularité de se manifester à la fin des cérémonies de danses de divertissement. Ces dernières sont nommées, selon les régions, bedwo, ngblo, mblo, adjussu, etc.... Chacun de ces masques se distinguent par les coiffures, l'emplacement et le ...

Masque cimier Ci wara horinzontal
objet vendu
Art africain > Masque africain, art tribal, art premier primitif > Cimier Ti Wara

Ex-collection art africain française
Appartenant au type régional Goso kun ,émanant de la région de Bamako, ce masque africain horizontal est couvert d'incisions parallèles évoquant le pelage de l'animal. Les oreilles effilées, dans la ligne des cornes, sont perforées à intervalles réguliers. L'ampleur de la tête stylisée contraste avec le reste du corps qui semble comme prêt à bondir. Dans le rituel tribal africain, portés au sommet du crâne et maintenus en place par une calotte de coton, ces masques africains accompagnaient les danseurs vêtus de tuniques de fibres noires, au cours des rituels du tòn , association dédiée aux travaux agricoles. La cinquième société initiatique Bambara , Bamana , se nomme tyiwara ( ci , cultiver, wara , fauve) et se pratique encore de nos ...

Masque Bamoun Bamileke perlé
Art africain > Masque africain, art tribal, art premier primitif > Masque Bamoun

Ex-collection art africain française
Les productions d' art africain parmi les chefferies du Grassland
Ce masque tribal africain , sculpté dans un bois dense, affiche des traits avenants soulignés de perles de verre de couleurs vives. Ce type de masques Bamoun sont portés sur le sommet de la tête, contrairement à la plupart des masques faciaux Bamileke. Les traits sont généralement soulignés de "Pe" , mélange d'huile de palme et de bois de padouk, bois rouge sang ,dont certains s'enduisent lors des cérémonies de réjouissances, et qui, après avoir été râpé , est conservé dans des récipients en bois sculptés. Une toile de lin est tendue sur la barbe et la coiffe.
Au sein du territoire nommé Grasslands camerounais vivent les ethnies Tikar, Anyang, Widekum, ...


Voir la fiche

380,00

Masque Luba Kifwebe
objet vendu
Art africain > Masque africain, art tribal, art premier primitif > Masque Luba

Collection art africain hollandaise.
Semi-sphérique, gravé de larges motifs circulaires, ce masque africain présente des similitudes avec les masques des Songye. Il ne revêtait cependant pas la même fonction. Cette catégorie de masques africains plutôt rares sont nommés "bifwebe". Ils apparaissaient lors de funérailles et d'investitures. Ils se produisaient au cours des cérémonies rituelles de la société kazanzi , chargée de lutter contre la sorcellerie. "Bifwebe" (Sing. : kifwebe) signifierait d'ailleurs, selon C. Faïk-Nzuji, "chasser la mort". Porté doté d'une volumineuse collerette de raphia qui dissimulait le danseur, ce masque était généralement dansé en compagnie d'un masque zoomorphe. Chez les Luba le blanc est synonyme de relation avec le monde spirituel, par l'évocation de ...


Voir la fiche

Vendu