Prolongation de la promotion (-20%) jusqu'au 12 mai 2019 inclus
La Porte Dogon, galerie d'art africain, le site de vente en ligne d'Essentiel Galerie: Art premier, art tribal, art primitif

Pagne Kuba - Art africain



Voir cette image en taille maximale
Art africain > Objets usuels > Pagne Kuba

Pagne Ntshak Kuba (N° 13370)

Ex-collection art africain belge.
Ces textiles à base de raphia sont réalisés et portés tout autant par les hommes que les femmes : le tissage est réservé aux hommes tandis que la broderie est l’apanage des femmes. Ces étoffes sont composées de plusieurs éléments, qui cousus les uns aux autres, donnent une longueur de plusieurs mètres au pagne.
Chaque partie est désignée par un vocable: le Mbom est la partie centrale du pagne, Mitshwey ou bordures jouent aussi un rôle important dans la hiérarchie des pagnes, le Nkol ou la bande terminale principale, et enfin Kwey ou bords du pagne.
Suivant son grade se reflétant dans ses formes et sa décoration adaptée, le pagne dispose d’un nom spécifique.
Les pagnes royaux masculins portent la désignation Ikuuk indyeeng et Ikuukmayeeng ; les pagnes masculins des nobles : Ikuukmishyeeng , Ikuukndwoong akwey , Kotilaam matweemy , et Ntshweymukiik ; les pagnes masculins des dignités Kotilaam mambokishet , Kotilaam mombokipey , Ntshweymiiyul , et Ntshweymashesh’l .
Leurs pendants féminins disposent aussi de noms spécifiques : pagne royal féminin Ntshakandyeeng ; pagnes des nobles Ntshakabwiin et Ntshakashoomalong ; enfin les pagnes ordinaires : Ntshakampap’l , et Ntshakishwepy .
Le Ntshak est lié au rang ou à une histoire, et symbolise une reconnaissance sociale de celui qui le porte voir est offert en signe de reconnaissance à un défunt respectant ainsi le lien avec les ancêtres.
Par ailleurs, en raison de son importance dans la culture Kuba , il peut servir de dot lors des mariages.
Au-delà de l’usage vestimentaire, le pagne est porteur d’un message à l’attention des anciens.
Il est la représentation matérielle dans une relation métaphysique entre passé, présent et avenir.
Selon la légende, c’est le roi Shyaam un Mbul , qui, début du 17ème, introduit l’art du tissage et de la broderie au sein du royaume Kuba, y joignant une origine magique.
Il est donc le fruit de plusieurs siècles d’activités symboliques à travers un langage d’abstraction relié au logos premier et de sa structuration en une écriture semblable à une logique formelle.
C’est pourquoi les broderies sur les Ntshak eurent un profond impact graphique sur des artistes comme Picasso , Klee , ou encore Matisse .

 

Regarder la vidéo


Pièce accompagnée de son certificat d'authenticité

Estimation des frais de port ...




Provenancecollection Beudin
EthnieKuba
Paysrdc ex zaire
MatériauxFibres de raphia
Hauteur150
Largeur50
Datation estiméeMi-XX°

Vous pourriez aussi être intéressé par ces objets
Calebasse Bamoun

Vous devez être connecté pour accéder aux options suivantes
   Me prévenir si un objet similaire est ajouté au catalogue.
   Me prévenir si le prix de cet objet diminue.
Gérer mes alertes


Des questions sur cet objet ? contactez-nous


Derniers objets que vous avez consultés :
Art africain - Pagne Ntshak Kuba
Art africain - Paris - Bruxelles - Londres

© 2019 - Digital Consult SPRL

Essentiel Galerie SPRL
73 Rue de Tournai - 7333 Tertre - Belgique
+32 (0)65.529.100
rss    facebook