La Porte Dogon, galerie d'art africain, le site de vente en ligne d'Essentiel Galerie: Art premier, art tribal, art primitif
...
Options de recherche


Art africain - Objets usuels:

Les objets usuels africains sont devenus de véritables oeuvres d'art pour les occidentaux. Utilisés à des fins rituelles, cérémonielles, ou purement usuelles sur le continent africain. Ils n'ont jamais connus l'attrait artistique européen, au sein de la population africaine.


Pirogue Kongo Nkisi Nkondi
Art africain > Pirogue africaine > Pirogue Kongo

Ex-collection art africain française.
Un mystérieux équipage occupe cette embarcation: deux figures de prisonniers reliées à un personnage central, étendu dans la cale, une clef à ses côtés, dont l'abdomen évidé obturé par un morceau de verre recèle la fameuse charge magique composée d'éléments organiques, végétaux, et, ou minéraux. Les yeux aux pupilles en tête d'épingle reflètent une capacité extralucide, une vision de l'au-delà. Une matière argileuse est agglomérée entre les différents protagonistes. Ces éléments reliés symbolisent des puissances surnaturelles, ennemis, situations complexes ou encore problèmes physiques telles des maladies ( les ingrédients thérapeutiques sont nommés bilongo )trouvant leur source dans le domaine spirituel, et qui ont été placées sous contrôle par ...


Voir la fiche

580,00

Double coupe rituelle Suku, Kopa
Art africain > Objets usuels > Coupe Suku

Ex-collection art africain belge.
Cette coupe Suku, aux fines parois, munie de deux bec verseurs, était destinée à une consommation rituelle de vin de palme par le responsable de lignage Suku ou le chef suprême matrilinéaire. Cette tradition africaine se déroulait lors de certaines cérémonies, telles qu'un mariage. L'objet se transmettait ensuite à la génération suivante. Les motifs gravés étaient censés renforcer la puissance spirituelle de l'objet. Patine noire et brun moyen, lisse et satinée, témoignant d'un usage prolongé. Des modèles similaires nommés koopha , "Kopa" étaient utilisés par les Yaka ( Fig.6 p.17 dans "Yaka" ed. 5Continents. )
Frobenius a également récolté des modèles semblables chez les Pindi.
Les ethnies Suku et Yaka, établies dans une région entre les ...


Voir la fiche

480,00

Velours du Kasaï
objet vendu
Art africain > Objets usuels > Velours Kasaï

Art africain du Kasaï.
Produits au Zaïre par les Shoowa ,Bashoowa, sous-groupe Kuba , ces tissus formant de véritables tableaux sont constitués d'une base textile en raphia sur laquelle des fils sont coupés à ras, formant un effet velours accentué par les contrastes de ton. Les motifs géométriques formés représentent les scarifications corporelles de l'ethnie ou les décorations des sculptures. Ces étoffes raffinées étaient destinées à être utilisées à la cour royale, en tant qu'assise ou de couverture, afin de rehausser son prestige. Elles prenaient dans bien des cas valeur de monnaie, ou suivaient aussi leurs propriétaires dans la tombe en couvrant le corps du défunt. Ce fut le roi Shamba Bolongongo qui aurait introduit au XVIIe siècle au pays Kuba la technique du tissage du ...


Voir la fiche

Vendu

Pipe à eau Luba
objet vendu
Art africain > Objets usuels > Pipe Luba

Ex-collection art africain belge.
Assise sur le fourneau sphérique d'une pipe à eau, image de l'utérus, cette statue tribale féminine luba, médium spirituel, présente une tête ovoïde dont le front rasé est délimité par un bandeau. Sa coiffure est celle des femmes luba au début du XXe siècle. Son attitude , mains positionnées sur la poitrine , rappelle que les secrets de la royauté ( les bizila )appartiennent aux femmes grâce à leur rôle d'intermédiaire politique et spirituel. Elle arbore les critères de beauté que sont les scarifications complexes en damiers sur le bas-ventre. L'ombilic présente une proéminence qui insiste également sur son rôle de fertilité et de transmission de la vie et de ses valeurs. L'orifice du fourneau et l'embout sont gainés d'un métal patiné. De fines ...


Voir la fiche

Vendu

Trône d apparat  Afo- A- kom Bamoun / Bamileke
Art africain > Objets usuels > Siège Bamileke

Art africain des Bamileke

Située dans la région frontalière du Nigeria, la province du Nord-Ouest du Cameroun , le Grassland  est constituée de plusieurs ethnies : Tikar, Anyang, Widekum, Chamba, Bamoun et Bamileke. Plusieurs chefferies centralisées, ou royaumes, basées sur les associations coutumières, sociétés secrètes,s'organisent autour du Fon qui disposerait de larges pouvoirs surnaturels dont celui de pouvoir se muer en animal tels que le python, l'éléphant, le léopard, ou le buffle. Chef religieux, il est aussi juge et chef de guerre. Sa position comprend cependant de nombreuses obligations qu'il se devait  de remplir pour ne pas être mis à mort. Le Afo Akom , siège - totem d'intronisation sculpté dès l'avènement du roi , est jusqu’à ce jour un emblème important du ...

Panier à Injera Oromo
objet vendu
Art africain > Objets usuels > Panier Ethiopie

Ex-collection art africain belge.
Ce panier que supportent trois pieds servait à recueillirl’Injera, sorte de crêpe spongieuse caractéristique de la cuisine éthiopienne. Généralement elles sont réalisées à partir d’une graine fermentée issue d'une graminée locale le Teff ou le Fonio.
Toutefois chez les Oromos, la crêpe était faite à base de farine de maïs ou de millet.
Le couvercle ainsi que le récipient étaient constitués de roseaux enroulés en spirale et maintenus par de la fibre de paille.


Abel Robyn entreprit une collection d'art primitif africain en 1850, qui fut transmise sur trois générations.
Au décès d’Abel en 1895, son fils, Jérôme Robyn hérita de cette collection qu’il enrichit jusqu’à sa mort en 1968.
Son héritier Emyl ...


Voir la fiche

Vendu

Boîte à pharmacopée Dogon
objet vendu
Art africain > Objets usuels > Boîte à pharmacopée Dogon

Cet objet tribal africain a probablement été conçu pour conserver des préparations médicinales actives préparées d'après les conseils des anciens qui avaient été initiés à la science des arbres ou " jiridon ". Sur le couvercle sont représentées des effigies d'ancêtres mythiques Nommos , génies associés à la création du monde et pourvoyeurs de santé et fertilité. Ces derniers sont censés activer la puissance de guérison des actifs .Les parois sont ornées de motifs décoratifs zoomorphes allégoriques. Doté de quatre pieds et de deux têtes de chevaux à l'une des extrémités, l'ensemble est doté d'une patine brune aux reflets chauds.br>
Les Dogon constituent un peuple renommé par leur cosmogonie, leur ésotérisme, leurs mythes et légendes. Leur population est estimée à environ 300 000 ...


Voir la fiche

Vendu

Billot de bois Congo Kasaï
Art africain > Objets usuels > Billot Congo

Collection art africain belge.
Pièce d'exception, très rare billot en bois monoxyle , pour diverses utilisations, dont le battage et le pilage des écorces , branches et tiges végétales, telles que les fibres de raphia. Cet objet a pu faire fonction de support plane sur lequel les écorces humides étaient martelées, les creux pouvant recueillir des émulsions. Le matériau assoupli y perdait son caractère rugueux. Il pouvait ensuite être préparé et travaillé comme une étoffe. Les peuples du Congo faisaient également usage du jus extrait de feuilles,de tiges fraîches et de graines,issues de certaines espèces végétales à des fins médicinales. Nettoyées et raclées sur la partie plane du billot, on en tirait une sève à usage thérapeutique. Certains pigments colorants ont pu en outre être ...


Voir la fiche

Faire offre

2500,00

Oracle de divination Luba Katatora
objet vendu
Art africain > Objets usuels > Oracle Luba

Collection art africain Jan Putteneers en vente.

Cette sculpture africaine céphalomorphe constitue un moyen de communication avec les ancêtres, utilisé par le devin lors des rituels de divination. Intégrant la catégorie des objets nkisi , nkishi , il est censé être doté d'une puissance secrète, réceptacle d'une énergie spirituelle. Les Luba , comme leurs voisins, utilisent ce type d'objets liée à la divination kashekesheke nommés katatora et lubuko . Selon François Neyt, l'objet était sculpté dans un bois ( kibekwasa )aux propriétés magiques.
 Lors de l'entretien, l'anneau était attrapé par le devin et son client, qui le faisaient glisser sur une natte ou un appuie-tête en réponse aux questions posées ( produisant le son "kashekesheke", "extraction de la vérité"). ...

Plat rituel Okou
Art africain > Objets usuels > Plat Okou

Art africain Okou.
Cette pièce provient du royaume d'Oku au nord-ouest du Cameroun, au sein des Grasslands dans la région frontalière du Nigeria. Cette chefferie est peuplée principalement de deux ethnies : les pasteurs nomades 'Fulani' et les cultivateurs semi-bantous 'Nso, Oku et Kom'. Les flancs de cet objet de prestige sont sculptés de lignes parallèles et de damiers composant des motifs géométriques en relief. La poignée qui émerge représente la tête d'un animal, à l'opposé du récipient un appendice en figurerait la queue. Les parois internes révèlent des abrasions d'usage. Patine claire. Ce type de pièce offrait usage de réceptacle pour les plats de viande servis lors des fêtes traditionnelles. le Grassland camerounais  est constitué de plusieurs ethnies qui se sont ...


Voir la fiche

175,00

Monnaie primitive / Collier Fang
objet vendu
Art africain > Objets usuels > Manille

Collection art africain française

Au XIXe siècle, selon Günther Tessmann,le cuivre, sous la forme de câbles et de tuyaux, était importé par voie maritime au Gabon par les Européens. Il remplaca alors le fer pour la réalisation des bijoux. Les câbles principalement étaient fondus, coulés dans des moules ouverts, afin de fabriquer des parures tels que des anneaux de cou,de bras, de chevilles, et des bagues. Des motifs décoratifs y étaient ensuite gravés. Certaines parures trop pesantes devinrent des monnaies de troc.(Exemplaire du même type au Musée Barbier-Mueller à Genève)Socle sur demande. En Afrique, avant la période coloniale, les paiements n'étaient jamais effectués en pièces de monnaies .Les transactions se faisaient au moyen de cauris, perles, bétail, noix de kola, ...

Velours Kuba du Kasaï
objet vendu
Art africain > Objets usuels > Velours du Kasaï

L'art africain et le raffinement du tissage Kuba
Produits au Zaïre par les Shoowa, Bashoowa, sous-groupe Kuba , ces tissus formant de véritables tableaux sont constitués d'une base textile en raphia sur laquelle des fils sont coupés à ras, formant un effet velours accentué par les contrastes de ton. Les motifs géométriques formés représentent les scarifications corporelles de l'ethnie ou les décorations des sculptures. Ces étoffes raffinées étaient destinées à être utilisées à la cour royale, en tant qu'assise ou de couverture, afin de rehausser son prestige. Elles prenaient dans bien des cas valeur de monnaie, ou suivaient aussi leurs propriétaires dans la tombe en couvrant le corps du défunt. Ce fut le roi Shamba Bolongongo qui aurait introduit au XVIIe siècle au pays Kuba la ...


Voir la fiche

Vendu

Coiffe Chapeau Bamileke /Juju Hat
Art africain > Objets usuels > Coiffe Bamileke

Art tribal Bamileke.
Les Somptueuses coiffes Bamileke dans l'art africain traditionnel. Spécimen jaune vif pour cette éclatante parure africaine de prestige, portée par les notables. C'est à l'occasion de la danse de l'éléphant, tso ,que les membres de la société Kuosi , Kwosi , arboraient ces impressionnantes coiffes. Elles étaient portées au-dessus d'un costume multicolore constitué d'un grand masque perlé doté de larges oreilles circulaires , mbap mteng ,d'une étoffe de tissu, ndop , ornée de fourrure de singe et d'une ceinture en léopard. Ces danses se produisaient au cours de cérémonies festives et de funérailles. Les chapeaux étaient autrefois confectionnés avec des plumes de perroquet,aujourd'hui de pintades sauvages, dont la rareté entraînait un coût élevé. Les plumes sont ...


Voir la fiche

180,00

Coupe Hogobania Dogon
objet vendu
Art africain > Objets usuels > Coupe Dogon

Ex collection art africain française.
Il s'agit d'une coupe richement décorée. Le pot en lui-même se trouve en hauteur et maintenu par un pilier accompagné de plusieurs petits personnages cariatidiques à l'instar des Nommos ornant le pot et son couvercle. Certains personnages se cachent le visage ce qui est une caractéristique récurrente dans la statuaire dogon. Le couvercle quant à lui est surmonté d'une figure équestre, représentation extrêmement présente chez les Dogon.


Les principaux chefs religieux dogon sont les Hogon, prêtres du culte lébé, consacré à l'agriculture.
Une des plus importantes cérémonies du lébé est appelé bulu ; elle célèbre le renouveau et le retour de la vie, et a lieu au printemps.
Les ancêtres sont honorés à travers le ...


Voir la fiche

Vendu

Calebasse-trophée Bamoun Nka a kügha
Art africain > Jarre > Calebasse Bamoun

Collection art africain Steffen Patzwahl.
Cette calebasse Bamoun est munie d'une courroie de transport en cuir ouvragé. Elle consiste en un véritable "trophée" de guerre car trois mâchoires d'ennemis vaincus y sont adjointes, solidement maintenues par des liens de raphia. Les mâchoires des malheureux vaincus étaient exhibées par les combattants lors des réjouissances célébrant les victoires guerrières "ngu" récompensées par le roi. Le sorcier les rassemblait ensuite afin d'en constituer un objet rituel intégrant l'ensemble des régalia royaux. Un modèle similaire est visible au musée d'ethnographie de Genève : Pièce appartenant à Monsieur Patzwahl , ex. collection Jean Adamovich. Les Bamun ...


Voir la fiche

3500,00

Boîte à pharmacopée Dogon
objet vendu
Art africain > Objets usuels > Boîte à pharmacopée Dogon

Ex-collection art africain allemande
Ce coffre ciselé d'ornements en bas-relief, de forme rectangulaire, et reposant sur quatre pieds, met en scène des figures relatives au récit de la genèse dogon dans l'art tribal africain. Sur le couvercle est sculpté un saurien , sur les parois externes des tortues à large carapace et personnages évoquant les Nommos, êtres mythiques. A chaque extrémité de la pièce la tête et la queue stylisées d'un cheval font office de poignées.

Cette boite à pharmacopée dogon , dotée de plusieurs niveaux de symbolisation , illustre le récit de l'arche mythique des dogon dirigée par Nommo et envoyée par le dieu créateur Amma en vue de peupler et de réorganiser la terre. Le cheval rappelle la métamorphose du Nommo en une forme équine, la créature ...


Voir la fiche

Vendu

Sceptre Yoruba
objet vendu
Art africain > Objets usuels > Sceptre Yorouba

Iconographie du cavalier dans l'art africain du Nigéria.
Une sculpture en ronde-bosse surmonte ce bâton de commandement yoruba, symbole tribal de prestige : Le cheval était rare dans les régions du Nigéria et seuls les rois et les nobles pouvaient se permettre d'acquérir ce type d'équidé afin de faciliter ses déplacements. Ancêtre divinisé , orisa ,ou messager divin Esù ou Elégba , la statue du cavalier adopte des proportions nettement plus grandes que celles de l'animal. Elle arbore également le faciès propre à la statuaire yoruba, dont les principales caractéristiques demeurent les larges yeux globuleux en amande et les profondes scarifications jugales dites en "griffes". La société yoruba est très organisée et dispose de plusieurs associations dont les rôles varient. ...


Voir la fiche

Vendu

Lance de prestige Luba
Art africain > Objets usuels > Lance Luba

Armes de dignitaires dans l'art africain
Sculptée au sommet d'une arme tribale, lance royale associée au prestige du chef, une statue féminine, médium spirituel à la coiffure cruciforme, incarne la royauté et la capacité de divination. La coiffure élaborée, derrière un large bandeau qui dévoile un front rasé, évoque les coiffures des femmes luba au début du XXe siècle et symboliserait les directions de l'univers,le tout le lieu de rencontre des esprits. Son attitude , mains positionnées sur la poitrine , rappelle que les secrets de la royauté ( les bizila )appartiennent aux femmes grâce à leur rôle d'intermédiaire politique et spirituel. L'ombilic proéminent , associé à la fertilité et de transmission de la vie , est marqué d'un clou de cuivre. Fils de cuivre et de laiton, ...


Voir la fiche

490,00

Coupe cérémonielle Dogon
Art africain > Statues statuettes > Coupe Dogon

Art africain chez les Dogon.
Les fréquentes représentations de cavalier, dans l'art africain des Dogon du Mali, font référence à leur cosmogonie et leurs mythes religieux complexes. C'est le cas pour cette coupe cérémonielle dotée d'un couvercle sur lequel le cavalier hermaphrodite tient sa monture à l'aide d'une bride voilant les yeux de l'animal. L'objet est intégralement revêtu d'un enduit sacrificiel croûteux. Légers manques et fissures de dessication. L'un des Nommos, ancêtres des hommes, ressuscité par le dieu créateur Amma, est descendu sur la terre porté par une arche métamorphosée en cheval. En outre,la plus haute autorité du peuple Dogon, le chef religieux nommé Hogon, paradait sur sa monture lors de son intronisation car selon la coutume il ne devait pas poser le pied à ...


Voir la fiche

485,00

Monnaie bracelet Kongo
objet vendu
Art africain > Objets usuels > Monnaie Kongo

Collection art africain française.
Certains bijoux faisant partie de la dot avaient valeur de monnaie, tel cet anneau de bras. Ils étaient en outre censés protéger contre divers fléaux. Le métal cuivreux, associé au prestige de la royauté, était plus apprécié que l'or en Afrique centrale et australe. Au XVe siècle les Européens importèrent en outre le métal sous forme de manilles qui devinrent des monnaies d'échange. Belle patine d'usage aux incrustations vert-de-gris. En Afrique, avant la période coloniale, les paiements n'étaient jamais effectués en pièces de monnaies .Les transactions se faisaient au moyen de cauris, perles, bétail, noix de kola, mais aussi les métaux, dont le fer plus particulièrement. Ces monnaies primitives servaient lors d'échanges commerciaux, ...


Voir la fiche

Vendu

Velours Kuba du Kasaï
objet vendu
Art africain > Objets usuels > Velours Kasaï

Parures tribales royales dans l'art africain
Produits au Zaïre par les Shoowa, Bashoowa, sous-groupe Kuba , ces tissus formant de véritables tableaux sont constitués d'une base textile en raphia sur laquelle des fils sont coupés à ras, formant un effet velours accentué par les contrastes de ton. Les motifs géométriques formés représentent les scarifications corporelles de l'ethnie ou les décorations des sculptures. Ces étoffes raffinées étaient destinées à être utilisées à la cour royale, en tant qu'assise ou de couverture, afin de rehausser son prestige. Elles prenaient dans bien des cas valeur de monnaie, ou suivaient aussi leurs propriétaires dans la tombe en couvrant le corps du défunt. Ce fut le roi Shamba Bolongongo qui aurait introduit au XVIIe siècle au pays Kuba la ...


Voir la fiche

Vendu





Derniers objets que vous avez consultés :
Art africain - Paris - Bruxelles - Londres

© 2019 - Digital Consult SPRL

Essentiel Galerie SPRL
73 Rue de Tournai - 7333 Tertre - Belgique
+32 (0)65.529.100
rss    facebook