La Porte Dogon, galerie d'art africain, le site de vente en ligne d'Essentiel Galerie: Art premier, art tribal, art primitif
...
Options de recherche


Art africain - Objets usuels:

Les objets usuels africains sont devenus de véritables oeuvres d'art pour les occidentaux. Utilisés à des fins rituelles, cérémonielles, ou purement usuelles sur le continent africain. Ils n'ont jamais connus l'attrait artistique européen, au sein de la population africaine.


Monolithe Ekoi
objet vendu
Art africain > Objets usuels > Monolithe Ekoi

Ex-collection art africain belge.
Monolithe tête votive Ekoi Cross River dite "Akwanshi". Le visage du personnage ainsi que le buste sont sculptés profondément dans le basalte. Ces pièces étaient sculptées en hommage aux morts légendaires. De nos jours, la tradition se perpétue. Ainsi lorsque le chef spirituel des villages Ekoi décède (le Ntoon), une pierre le représentant est sculptée


Voir la fiche

Vendu

Coiffe Chapeau Juju Bamileke
objet vendu
Art africain > Objets usuels > Chapeau Bamileke

Sans doute la plus célèbre coiffe à plumes dans l'art africain.
Bamileke et art africain traditionnel.
C'est à l'occasion de la danse de l'éléphant, tso ,que les membres de la société Kuosi , Kwosi , arboraient ces impressionnantes coiffes. Elles étaient portées au-dessus d'un costume multicolore constitué d'un grand masque perlé doté de larges oreilles circulaires , mbap mteng ,d'une étoffe de tissu, ndop , ornée de fourrure de singe et d'une ceinture en léopard. Ces danses se produisaient au cours de cérémonies festives et de funérailles. Les chapeaux étaient autrefois confectionnés avec des plumes de perroquet, dont la rareté entraînait un coût élevé. Les plumes sont fixées à des languettes de bois recouvertes de tissu, placées autour d'une armature circulaire consolidée ...

Monnaie Ngombe
objet vendu
Art africain > Monnaies > Monnaie Ngombe

Ex-collection art africain belge.
Les armes et outils africains empruntent une large diversité de formes, celles-ci adoptant dans bien des cas l'allure de sculptures non figuratives particulièrement esthétiques, tel ce couteau de jet aux formes épurées mis en valeur par un socle adapté. Ce couteau-faucille doté d'un manche présente une lame revêtue d'une patine oxydée écaillée. Sa surface porte de fines frises en motifs losangiques, incisions et lignes brisées parallèles. Poids du couteau sans son socle : 0,584 k. Au nord-ouest du Zaïre, au sud de l'Oubangui,vivent les 6000 Moswea-Ngombe de langue bantoue. Leurs voisins sont les Ngbandi et les Ngbaka et différents groupes banda . Ils ne connaissaient pas de dieu mais attendaient des faveurs de la part de leurs ancêtres, ...


Voir la fiche


Vendu à 100,00 Trouver un objet similaire

Double coupe Ogo banya dogon
objet vendu
Art africain > Objets usuels > Double coupe Ogo banya dogon

Les coupes emblématiques de l'art africain dogon
Sur cette sculpture en ronde-bosse, deux équidés stylisés supportent une plateforme circulaire sur laquelle six "Nommo", ancêtres mythiques, soutiennent un récipient hémisphérique chapeauté de deux couvercles. Au sommet, le Hogon, chef religieux, est personnifié par le cavalier sur sa monture. Les coupes sont décorées de motifs géométriques : lignes brisées, parallèles et diagonales à visée symbolique,rappelant que le Nommo est un dieu d'eau qui a enseigné le tissage aux humains(M. Buratti). Les Dogon constituent un peuple renommé pour sa cosmogonie, ses mythes et ses rituels. Leur population est estimée à environ 300 000 âmes vivant au sud-ouest de la boucle du Niger dans la région de Mopti au Mali (Bandiagara, Koro, Banka), près de ...


Voir la fiche

Vendu

Souhaitez-vous masquer les objets vendus ? si oui, cliquez ICI
Monnaie Kota Osele
objet vendu
Art africain > Monnaies > Monnaie Kota

Collection art africain française.
Les Kota habitent la partie orientale du Gabon, qui est riche en minerai de fer. Le forgeron, aussi sculpteur sur bois, fabriquait les outils destinés aux travaux agricoles ainsi que des armes rituelles, tel ce couteau disposant d'une lame en forme de bec d'oiseau, appelé osele ou musele .Il produisait également les figures de reliquaire plaquées de métal. La poignée de ce couteau cérémoniel est abondemment décorée de clous à tête ronde et gainée de fil de cuivre. La lame dispose d'une fine bordure ornementative sur son contour.Patine oxydée. Socle compris. Couteau seul : 217 gr. 27/22 cm. En Afrique, avant la période coloniale, les paiements n'étaient jamais effectués en pièces de monnaies .Les transactions se faisaient au moyen de cauris, ...


Voir la fiche


Vendu à 200,00 Trouver un objet similaire

Chasse-mouche Kongo
Art africain > Objets usuels > Chasse-Mouche Kongo

Ex-collection art africain suisse.
Un manche anthropomorphe constitue la poignée de ce chasse-mouche. La statuette est dotée d'un regard incrusté de verre,aux pupilles noires, évoquant une perception spirituelle aiguë. La haute coiffe de diginitaire est ici remplacée par une touffe de crins fixés dans le bois. Les nganga , à la fois guérisseurs, avaient en charge les activités religieuses et la médiation envers le Dieu appelé Nzambi par l'intermédiaire de ces figures consacrées. La sorcellerie agressive kindoki est le mal absolu qu'il faut combattre. A cette fin, des figures protectrices nkisis sont fabriquées et chargées par les nganga de tous les ingrédients nécessaires pour atteindre ce but. Ce n'est pas la morphologie de la sculpture qui détermine son usage, mais tout ...


Voir la fiche

280,00

Monnaie primitive en fer noir Chamba
objet vendu
Art africain > Monnaies > Monnaie Chamba

L'art africain est très riche de ces monnaies que l'on retrouvait un peu partout sur le continent.
Ces lames de fer noir étaient utilisées comme monnaie d'échange mais aussi pour les offrandes, les dots de mariage et pour les grandes occasions festives et cérémonielles.
"Avant l'époque coloniale, les paiements en Afrique n'ont jamais été effectués au moyen de pièces de monnaie. Les transactions se faisaient au moyen de produits considérés comme précieux, parce que rares, utiles, ou désirables : bétail, pièces de tissu, perles, cauris, sel, noix de kola, et surtout les métaux....Mais c'est surtout le fer qui attirait l'attention. Il est rapidement devenu l'unité de mesure par rapport à laquelle toutes les autres denrées étaient évaluées." L. Adler

Tabouret cariatidique Luba
Art africain > Tabourets, chaises, trônes > Tabouret cariatidique Luba

Ex collection privée belge d'art africain J. Putteneers.

On identifie ces pièces comme s'inspirant des oeuvres du Maître de Buli qui développa ce style au milieu du XIXème siècle. Un ensemble de pièces à l'esthétique présentant les mêmes caractéristiques est en effet célèbre dans la statuaire luba et est à attribuer à un sculpteur ou groupe de sculpteurs, les avis divergeant selon les auteurs, sous l'appellation "Maître de Buli".

Les Luba sont renommés pour leur statuaire et en particulier leurs tabourets constitués d'une ou deux cariatides tenant, à l'aide des bras et de leurs crânes, une assise circulaire.
Des scarifications complexes sont gravées sur la poitrine et sur les bras du personnage féminin. Les traits du visage sont typiques ainsi que la ...


Voir la fiche

2200,00

Instrument de divination Kuba Itoom
objet vendu
Art africain > Objets usuels > Fétiche Kuba

Ex-collection art africain suisse.
Les oracles à frottement Itoom, évoquant les esprits de la nature ,les ngesh , se présentent la plupart du temps sous une forme zoomorphe dont le dos est doté d'un poussoir en bois maintenu par une cordelette. Ce petit élément en bois était frotté sur le dos de l'animal au cours de rituels de divination. La pièce était tenue par la queue, face à l'interlocuteur. Les mouvements du poussoir ou ses arrêts brusques témoignaient de la véracité des propos de ce dernier et permettaient au devin ngwoom l'interprétation de ces signes.
Outre leur utilité en tant que détecteurs de mensonges, les oracles Itoom servaient à aussi à diagnostiquer les maladies. Cet objet est gravé des motifs géométriques kuba,à l'instar de tous leurs objets d'usage ...

Pipe de dignitaire Luluwa
objet vendu
Art africain > Objets usuels > Pipe Lulua

Ex-collection art africain belge.
La production sculpturale Luluwa glorifie les chefs locaux, la maternité , la fécondité et la figure féminine dans l'art tribal africain. Par la position des mains ce personnage met en évidence un double ombilic incrusté de métal, centre du corps et "objet de toutes les sollicitudes" ( La puissance du sacré , M. Faïk-Nzuji ) Les motifs gravés sur l'objet reprennent les scarifications traditionnelles. La coiffure sommitale, conique, prolongée du tuyau, évoque probablement la pointe de cheveux nommée disungu. Elle est minitieusement gainée d'un fil de cuivre torsadé qui revient rehausser les larges orbites et imprime également les scarifications faciales. Cette décoration se retrouve sous l'abdomen, en annelures, et plus bas en motifs ...


Voir la fiche

Vendu

Velours du Kasaï
objet vendu
Art africain > Objets usuels > Velours du Kasaï

Parures tribales royales dans l'art africain
Produits au Zaïre par les Shoowa ,Bashoowa, sous-groupe Kuba , ces tissus formant de véritables tableaux sont constitués d'une base textile en raphia sur laquelle des fils sont coupés à ras, formant un effet velours accentué par les contrastes de ton. Les motifs géométriques formés représentent les scarifications corporelles de l'ethnie ou les décorations des sculptures. Ces étoffes raffinées étaient destinées à être utilisées à la cour royale, en tant qu'assise ou de couverture, afin de rehausser son prestige. Elles prenaient dans bien des cas valeur de monnaie, ou suivaient aussi leurs propriétaires dans la tombe en couvrant le corps du défunt. Ce fut le roi Shamba Bolongongo qui aurait introduit au XVIIe siècle au pays Kuba la ...


Voir la fiche

Vendu

Tabouret Kota Mahongwe M bara
objet vendu
Art africain > Tabourets, chaises, trônes > Tabouret Kota

Habileté des forgerons Kota dans l'art africain
Trois différentes figures de reliquaire Mahongwe soutiennent l'assise circulaire de ce tabouret africain Kota. Ces effigies abstraites incarnant les ancêtres , nommées ngulu, surmontaient les paniers bwété dans lesquels étaient conservées les reliques des anciens de haute lignée. Gainées de fil de cuivre, ces statues métamorphosées en piètement d'assise, disposent d'une face concave dans laquelle surgissent deux yeux ronds . Des narines ont été percées dans le fin nez triangulaire. Sous le cou annelé de métal, le corps est formé d'une ogive arrimée sur la base de l'objet. La surface plane est plaquée de feuilles de cuivre gravées au repoussé, tandis que des lamelles de laiton voisinent avec du fil de cuivre sur les effigies ...


Voir la fiche

Vendu

Pipe Kuyu, Kouyou
objet vendu
Art africain > Objets usuels > Pipe Kuyu

L'art africain et le raffinement des objets personnels
Figure masculine aux bras multiples accolés au buste scarifié, constituant le tuyau d'une pipe rituelle destinée à un notable, elle arbore un cou gainé de peau animale. Une teinture pigmentée rouge bordeaux contrastant avec des rehauts de kaolin blanc souligne les nombreux détails ornementaux de cet objet d'art tribal. Le fourneau sphérique est enveloppé de cuir que de fines pointes de laiton, disposées régulièrement, consolident. L'usage du tabac était une pratique courante en Afrique, les pipes adoptant de multiples formes. Deux clans totémiques formaient autrefois l'ethnie des Kuyu, vivant le long de la rivière du même nom, au nord-ouest de la république populaire du Congo : à l'Ouest celui de la panthère, et à l'Est celui ...


Voir la fiche

Vendu

Tambour à fente Mumuye
Art africain > Objets usuels > Tambour Mumuye

Musique et prestige dans l'art africain.
Au sud de la rivière Benoué, dans une région d'accès difficile qui les a isolés jusqu'en 1950, sont établis les Mumuye,qui sont organisés en groupes familiaux nommés dola . Leurs statues iagalagana étaient entreposées dans une case réservée à cet effet, alors qu' une autre case, java , abritait un individu disposant de pouvoirs magiques et s'entourant d'objets rituels liés a sa fonction et à son prestige. Le sculpteur, nommé rati ou molabaiene, qui exercait un autre métier, fabriquait des objets usuels tel ce tambour à fente dont le rythme accompagnait également les cérémonies rituelles et annonçait les événéments d'importance. La caisse de résonnance est équipée de quatre pieds stabilisant l'objet. L'une des poignées est formée de deux ...


Voir la fiche

385,00

Coupe rituelle Yoruba
objet vendu
Art africain > Pots, jarres, callebasses, urnes > Coupe Yoruba

Ex-collection art africain française.
Prédominant dans l'art Yoruba, le thème du cavalier fait référence à la cavalerie de l'empire Oyo (1680-1830) situé entre le Nigéria et la République du Bénin, sa fonction première étant d'exalter et célébrer la puissance du roi. Les Oyo créèrent deux cultes centrés sur les sociétés Egungun et Sango, toujours actives, qui vénèrent leurs dieux à travers des cérémonies faisant appel à des masques, statuettes, sceptres et supports de divination. Centrée sur la vénération de ses dieux, ou orisà, la religion yoruba s'appuie sur des sculptures artistiques,dont des objets de prestige, dotées de messages codés (aroko). Les statues sont des supports des esprits , facilitant l'intercession auprès du dieu suprême Olodumare. Entouré de ses sujets, évocations ...


Voir la fiche

Vendu

Sceptre Osé Sango Yoruba
Art africain > Objets usuels > Sango Yoruba

Ex-collection art africain italienne.
Figure d'adepte du dieu Sango, portée de la main gauche au cours des danses rituelles, elle est coiffée de la double hache représentant les haches de pierre que le dieu précipiterait sur terre au cours des tempêtes. La physionomie est caractéristique de l'art Yoruba, s'illustrant par les larges yeux en amande et les scarifications jugales. Ces figures représentent au travers de leur coiffe, le dieu du tonnerre et de la jeunesse Shango, ou Sango. Ce dernier serait l'ancêtre mythique des rois d'Oyo. Il était par ailleurs le protecteur des jumeaux, dont l'occurence était très fréquente dans la région.
Il s'agit d'une divinité crainte pour son imprévisibilité, et vénèrée car elle apporterait aux cultures des pluies bienfaisantes. C'est ...


Voir la fiche

200,00

Grande plaque royale bronze Benin Bini Edo
objet vendu
Art africain > bronze africain > Plaque benin bronze

Les amateurs d'art africain apprécient le travail du bronze au royaume benin pour son extrême finesse.
Le roi Oba est assis en tenue de guerre.
De chaque côté un guerrier pour l'escorter. Chacun porte un bouclier. Le roi porte ses armes : lance et glaive.
Il est également protégé par un archer situé en haut à sa gauche.
Figure royale par excellente afin de montrer son pouvoir, ces plaques étaient conçues pour être vues comme des tableaux offrant des images de l'entourage royal. A l'occasion, elles servaient aussi lorsque se posait un problème d'étiquette.
L'art de la fonte à cire perdue atteint sa perfection par la représentation de ces scènes décrivant la vie au palais.
A noter : la plaque est constituée de 2 éléments associés.

Panier vaudou Ewe
Art africain > Objets usuels > Panier vaudou Ewe

Ex collection art africain belge.

Le panier comporte en son centre un petit autel destinée à Mami Wata qui est une divinité ewe, déesse-mère des eaux. On peut en retrouver des représentations plus grandes et colorées rappelant dans notre culture, les sirènes. Dans le panier en terre cuite, autour de la scène centrale, une multitude d'offrandes sont visibles et des libations accompagnent cet enchevêtrement de matières et de cordes.

Les Ewe, souvent confondus avec les Minas, sont le groupe ethnique le plus important du Togo. On les retrouve également comme minorités au Ghana, Bénin, en Côte d'Ivoire et au Nigéria.
Bien que l'on dispose de peu d'informations historiques à leur sujet, il semble que leur implantation dans leur localisation actuelle ...


Voir la fiche

290,00

Grande plaque bronze royale Benin Bini Edo
objet vendu
Art africain > bronze africain > Grande plaque bronze royale Benin Bini Edo

Les amateurs d'art africain apprécient le travail du bronze au royaume benin pour son extrême finesse.
Scène équestre représentant l'Oba avec la reine, tous deux accompagnés d'une escorte.
Tous les personnages portent de riches parures ainsi qu'un puissant armement.
Figure royale par excellence afin de rehausser son prestige, ces plaques étaient conçues pour être vues comme des tableaux offrant des images de l'entourage royal. A l'occasion, elles servaient aussi lorsque se posait un problème d'étiquette.
br /> A noter que la plaque est constituée de plusieurs éléments associés. Avant la destruction du palais du royaume de Bénin en 1897, le caractère divin des rois, les Oba , s'illustrait par de multiples oeuvres célébrant leur puissance. Des scènes guerrières les ...

Boîte à onguents Mangbetu
objet vendu
Art africain > Pots, jarres, callebasses, urnes > Boîte à onguents Mangbetu

Boite à miel , à onguents ou à remèdes, cet objet anthropomorphe illustre à nouveau l'habileté des sculpteurs d'art africain chez les Mangbetu. Bois érodé, légers manques. Patine lisse ocre-rouge. Des peintures corporelles et des scarifications , évoquées par des tracés géométriques, parcourent le visage et le corps des personnages. La coiffure en éventail est caractéristique de celle des femmes Mangbetu : dès le plus jeune âge, les enfants subissaient une compression de la boîte crânienne au moyen de  liens de raphia. Plus tard, les jeunes femmes «tricotaient» leurs cheveux sur des brins d'osier et appliquaient un bandeau sur le front afin d'extraire les cheveux et de produire cette coiffe particulière qui accentue l'allongement de la tête. Les anciens nomment beli ces figures ...


Voir la fiche

Vendu

Pot cérémoniel Yoruba
objet vendu
Art africain > Pots, jarres, callebasses, urnes > Pot cérémoniel Yoruba

La statuaire Yoruba au sein de l'art africain
Ex. collection privée anglaise
Prédominant dans l'art Yoruba, le thème du cavalier fait référence à la cavalerie de l'empire Oyo (1680-1830) situé entre le Nigéria et la République du Bénin, sa fonction première étant d'exalter et célébrer la puissance du roi. Les Oyo créèrent deux cultes centrés sur les sociétés Egungun et Sango, toujours actives, qui vénèrent leurs dieux à travers des cérémonies faisant appel à des masques, statuettes, sceptres et supports de divination.

Spectaculaire pièce extrèmement rare dotée d'anciennes traces de polychromie rouge sur le cheval. Très belle patine mate, zones blanchies au kaolin. Usure et manques divers. Une alternance de huit personnages masculins et féminins, des Ibedji, sont ...


Voir la fiche

Vendu