La Porte Dogon, galerie d'art africain, le site de vente en ligne d'Essentiel Galerie: Art premier, art tribal, art primitif
...
Options de recherche




Voir nos objets d'exception

Art africain - Objets usuels:

Les objets usuels africains sont devenus de véritables oeuvres d'art pour les occidentaux. Utilisés à des fins rituelles, cérémonielles, ou purement usuelles sur le continent africain. Ils n'ont jamais connus l'attrait artistique européen, au sein de la population africaine.


Pot à remèdes et pilon Yoruba
objet vendu
Art africain > Pots, jarres, callebasses, urnes > Pot Yoruba

Ex-collection art tribal allemande.
Les divinités Yoruba dans l'art africain.
Ce pot à remèdes ou à noix de kola accompagné de son pilon était liè au culte de divination Ifa, créé par les Oyo du Nigéria et en relation avec les sociétés Egungun et Sango.
Utilisé par le prêtre de l'Ifa, des sculptures relatives à la mythologie , en haut-relief, représentant des divinités, sous les traits de cavaliers , de prêtresses ou d'adeptes de Shango, le dieu du tonnerre, ornent ses parois extérieures.
Certains brandissent des sceptres en forme de double hache, oshe shango . Le dieu Eshu , une divinité majoritairement liée à la communication, messager entre les hommes et les esprits et dont la coiffe phallique est reconnaissable, est reconnaissable sur sa monture : seuls les ...

Sifflet Mossi
objet vendu
Art africain > Objets usuels > Sifflet Mossi

Ex-collection art africain française.
Ce sifflet sculpté d'une effigie féminine était utilisé pour la chasse. La statue représente un ancêtre protecteur. Patine huilée brun noir. Les Mossi sont un peuple originaire du Burkina Faso ainsi que des régions limitrophes des pays environnants. Plus de cinq millions de personnes se considèrent mossi, l'appartenance à cette communauté ethnique étant fondée sur la pratique du moré et sur la pratique d'un certain nombre de traditions. Ils constituèrent, aux XVe siècle et au XVIe siècle, des grands royaumes dont les deux principaux (Yatenga et Ouagadougou) restèrent indépendants jusqu'à la pénétration européenne et ne furent soumis qu'avec difficulté par les colonisateurs français. Animistes, les Mossi vénèrent un dieu créateur du nom ...


Voir la fiche

Vendu

Etrier de métier à tisser Senoufo
objet vendu
Art africain > Objets usuels > Poulie Senufo

Ex-collection art africain française.
En Côte d'Ivoire,les sculptures destinées à un usage quotidien , et à priori les plus ordinaires, devaient répondre à des critères d'ordre esthétique. Mobilier, parures, ustensiles,tissus, sont prétexte à une expression artistique raffinée de la part des sculpteurs. Ces objets n'étant pas destinés à un usage rituel, le choix des sujets demeurait varié. Cette poulie est ornée d'une figure féminine coiffée de nattes tirées en arrière autour d'un cimier central. La poitrine affaissée est associée à la maternité, la fertilité. Le long cou est orné de stries parallèles. Patine brun foncé satinée, résidus ocrés. Du fil demeure sur la bobine.
Principalement agriculteurs, le groupe Senoufo habite une région de savanes qui couvre le sud du ...

Figure de reliquaire Kota
objet vendu
Art africain > Reliquaires > Reliquaire Kota

Ex-collection art africain française.
Le culte des ancêtres, le bwete (Kota du Nord) était au coeur de la vie sociale et religieuse des Kota et présente beaucoup d'analogies avec celui des Fang . En la présence exclusive d’initiés, les grandes décisions du clan étaient prises au cours de cérémonies durant lesquelles les reliquaires étaient sortis et utilisés. Afin d'en réactiver la charge magique, les initiés frottaient la relique avec du sable. Chez les Kota , ces figures ont atteint un degré de stylisation et d’abstraction stupéfiant : réduit aux épaules et aux "bras" surmontés d'un grand visage, ce dernier peut être concave (féminin) ou convexe (masculin). Le visage en ogive surmonté d'une petite excroissance tubulaire offre ici deux yeux cabochons munis d'une pupille de part et ...


Voir la fiche

Vendu

Souhaitez-vous masquer les objets vendus ? si oui, cliquez ICI
Collier d intronisation Bamoun Mgba-Mgba en bronze
objet vendu
Art africain > bronze africain > Collier Bamileke

Ex-collection art africain française.
L'art africain des Bamoun, et les regalia associés à la souveraineté. Ce collier ancien de dignitaire Bamoun, ou encore Bamoum, est garni de 12 têtes de buffle disposées sur un cerclage métallique doté d'un fermoir. Cette iconographie symbolise les valeurs de combativité et de ténacité . Lorsqu'ils siègent, les membres du conseil de la cour du Sultan Bamoun portent cette parure distinctive de leur fonction,le mbangba ,"mgba-mgba", ce qui contribue selon eux à renforcer leur prestige et à éloigner toute puissance maléfique. Chez les Bamoun, c'est le fon , le chef du Royaume ou de la chefferie, qui offrira ce collier aux hommes méritants.
Hauteur totale sur socle : 55 cm.

Les Bamoun habitent une région à la fois pleine ...

Coupe figurative Kuba
objet vendu
Art africain > Objets usuels > Coupe Kuba

Ex-collection art africain suisse.
Cette coupe céphalomorphe est formée d'un visage scarifié évoquant les scarifications corporelles traditionnelles. Un bras prolongé d'une main en compose l'anse. Les Kuba sont réputés pour le raffinement des objets de prestige créés pour les membres des rangs élevés de leur société. Les Lélé vivent à l 'ouest du royaume kuba et partagent des spécificités culturelles communes avec les Bushoong du pays Kuba. Plusieurs groupes Kuba produisaient en effet des objets anthropomorphes aux motifs raffinés dont des coupes, cornes à boires et gobelets. Patine brun moyen particulièrement satinée. La société kuba extrêmement organisée et hiérarchisée plaçait en son centre un roi ou nyim inspirant la statuaire de l'ethnie. Celui-ci était considéré ...


Voir la fiche

Vendu

Boîte à oracles à souris Gbékré sé Baoulé
objet vendu
Art africain > Objets usuels > Boîte à oracles à souris Gbékré sé Baoulé

Ex-collection art tribal suisse.
Art africain et oracle Baoulé.Destiné à une pratique de divination encore en usage aujourd'hui dans la région baoulé du sud-ouest, cet objet d'art tribal africain, Gbekré sè ou Gbéklé sè , consiste en une figure tutélaire médiatrice, visiblement en méditation, adossée à un réceptacle circulaire dont le couvercle est muni d'une cordelette en fibres végétales. Sur le couvercle, des lignes parallèles agencées en losanges, érodées, sont encore visibles. le réceptacle quant à lui comporte dans sa partie inférieure une frise circulaire ajourée . Des têtes représentant des souris apparaissent sur les parois. Une souris, considérée comme messagère des divinités de la terre, vivait en effet dans le compartiment inférieur de l'objet et l'agencement successif ...

Velours Kuba Shoowa du Kasaï
objet vendu
Art africain > Textile > Textile Kuba

L'art africain et le raffinement du tissage Kuba Produits au Zaïre par les Shoowa, Bashoowa, sous-groupe Kuba , ces étoffes formant de véritables tableaux d'art premier, sont constituées d'une base textile en raphia sur laquelle des fils sont coupés à ras, formant un effet velours accentué par les contrastes de ton. Les motifs géométriques formés représentent les scarifications corporelles de l'ethnie ou les décorations des sculptures. Ces étoffes raffinées étaient destinées à être utilisées à la cour royale, en tant qu'assise ou de couverture, afin de rehausser son prestige. Elles prenaient dans bien des cas valeur de monnaie, ou suivaient aussi leurs propriétaires dans la tombe en couvrant le corps du défunt. Ce fut le roi Shamba Bolongongo qui aurait introduit au XVIIe siècle au ...


Voir la fiche

Vendu

Cuillère Chokwe, Tshokwe
objet vendu
Art africain > Objets usuels > Cuillère Tchkowe

Ex-collection art tribal suisse.
Les régalia des Tchokwe dans l'art africain
Sculpture en ronde-bosse réalisée par un artiste au service du chef, à l'effigie de Chibinda Ilunga,chasseur et héros mythique, fondateur de l'ethnie Chokwé, le personnage est identifiable grâce à son ample coiffe à ailettes latérales recourbées ( cipenya-mutwe ). Les chefs ayant une fonction primordiale dans les rites de fécondité, des attributs sexuels féminins, accompagnés de clous de laiton, ornent le manche de la cuillère figurant un long cou prolongé d'un buste. Patine noire brillante.
Paisiblement installés en Angola oriental jusqu'au XVIème siècle, dans le Kwilu et dans la région du fleuve Kasaï du sud Zaïre, les Chokwé ont ensuite été soumis à l'empire lunda dont ils ont hérité un ...


Voir la fiche

Vendu

Récade Pendé
promo art africain
Art africain > Objets usuels > Hache Pende

Ex-collection art africain belge.
Les Pende occidentaux vivent sur les rives du Kwilu, tandis que les orientaux se sont établis sur les rives du Kasaï en aval de Tshikapa. L'influences des ethnies voisines, Mbla, Suku, Wongo, Leele, Kuba et Salempasu s'est imprimée sur leur large sculpture d'art tribal. Au sein de cette diversité les masques Mbuya , réalistes ,produits tous les dix ans, revêtent une fonction festive , et incarnent différents caractères, dont le chef, le devin et son épouse, la prostituée, le possédé, etc... Les masques d'initiation et ceux de pouvoir , les minganji , représentent quant à eux les ancêtres et se produisent successivement au cours des mêmes cérémonies , fêtes agricoles, rituels d'initiation et de circoncision mukanda , intronisation du chef. ...


Voir la fiche

300,00 € 240,00 ( -20,0 %)

Velours Kuba Shoowa du Kasaï
objet vendu
Art africain > Textile > Textile Kuba

Collection art tribal africain belge.
L'art africain et le raffinement du tissage Kuba Produits au Zaïre par les Shoowa, Bashoowa, sous-groupe Kuba , ces étoffes formant de véritables tableaux d'art premier, sont constituées d'une base textile en raphia sur laquelle des fils sont coupés à ras, formant un effet velours accentué par les contrastes de ton. Les motifs géométriques formés représentent les scarifications corporelles de l'ethnie ou les décorations des sculptures. Ces étoffes raffinées étaient destinées à être utilisées à la cour royale, en tant qu'assise ou de couverture, afin de rehausser son prestige. Elles prenaient dans bien des cas valeur de monnaie, ou suivaient aussi leurs propriétaires dans la tombe en couvrant le corps du défunt. Ce fut le roi Shamba ...


Voir la fiche

Vendu

Etrier de poulie de métier à tisser Kran
objet vendu
Art africain > Objets usuels > Poulie Kran

Ex-collection art africain française.
En Côte d'Ivoire, mais également au Libéria, les objets à priori les plus ordinaires devaient répondre à des critères d'ordre esthétique. Mobilier, parures, ustensiles,tissus, sont prétexte à une expression artistique raffinée de la part des sculpteurs. La technique du tissage du coton s'est étendue en Afrique occidentale grâce aux déplacements des Dioulas. Avant la colonisation, les textiles en fibre de coton, ce dernier qualifié d'" or blanc", servaient en outre de monnaie d'échange. Parures de prestige, les pagnes de cérémonie tissés, parfois en grand nombre, accompagnaient les chefs dans leur sépulcre, chez les Kuba, mais également chez les Baoulé. Cette poulie est ornée d'un visage abstrait doté d'éléments en courbes saillantes rappelant ...

Boîte à oracle à souris Gbekre Se Baoulé
objet vendu
Art africain > Objets usuels > Boîte à souris Baoule

Ex collection art africain italienne.
Destiné à une pratique encore en usage aujourd'hui dans la région baoulé du sud-ouest, l'objet consiste en une figure tutélaire médiatrice, visiblement en méditation, debout face à un réceptacle circulaire et reliée au couvercle de la boîte par une cordelette en fibres végétales. Le couvercle est gravé de lignes parallèles agencées en losanges, le réceptacle quant à lui comporte dans sa partie inférieure une frise circulaire ajourée. Une souris, considérée comme messagère des divinités de la terre, vivait en effet dans le compartiment inférieur de l'objet et l'agencement successif des éléments qu'elle déplaçait était lu comme une réponse à la question posée au devin. La pièce est en outre dotée d'une courroie de transport. La plaque de métal, sous ...

Cloche rituelle Tikar
promo art africain
Art africain > bronze africain > Bronze Tikar

Ex-collection art africain allemande.
Les chefs des Grasslands camerounais, les Fon , réputés détenir des trésors d'oeuvres d'art,dont des bracelets, colliers, statues,cloches, valorisaient les fondeurs et les sculpteurs au service du royaume. Ces productions, sans lesquelles le chef perdait son prestige, visaient à magnifier le rôle du fon. La technique employée était la fonte à la cire perdue, les décorations variant selon le statut du destinataire auquel le roi désirait octroyer une récompense. Les Bamoun achetait parfois des oeuvres aux Tikar, également doués dans le travail des métaux. A partir de 1920 les fondeurs n'exercèrent plus exclusivement pour la cour. Située dans la région frontalière du Nigeria, la province du Nord-Ouest du Cameroun, le Grassland  est constituée ...


Voir la fiche

450,00 € 360,00 ( -20,0 %)

Boîte à souris Baoulé
objet vendu
Art africain > Objets usuels > Boîte à souris Baoulé

Ex-collection d'art africain italienne.
Destiné à une pratique encore en usage aujourd'hui dans la région baoulé du sud-ouest, l'objet consiste en une figure tutélaire médiatrice, visiblement en méditation, adossée à un réceptacle circulaire et reliée au couvercle de la boîte par une cordelette en fibres végétales. Le couvercle est gravé de fins quadrillages , le réceptacle quant à lui comporte dans sa partie inférieure une frise circulaire de cônes en relief . Des têtes représentant des souris y figurent également, ces ornementations possédant principalement un caractère ostentatoire et nullement symbolique. Une souris, considérée comme messagère des divinités de la terre, vivait en effet dans le compartiment inférieur de l'objet et l'agencement successif des éléments qu'elle ...


Voir la fiche

Vendu

Sifflet de chasse Yaka janus Yimbila
objet vendu
Art africain > Objets usuels > Sifflet Yaka

Collection art tribal belge.
Charmes rituels dans l'art africain Yaka. Ce type d'objet-talisman, porté en pendentif, était utilisé par le chef lors des chasses collectives, afin d'alerter son équipe ou son chien, afin de diriger la proie vers un but. Le sifflement était modulé grâce à l'appendice latéral. Le motif de la double tête est censé protéger les chasseurs contre toute influence occulte mettant en péril le résultat de l'entreprise. Le succès des chasses était en effet assuré par des spécialistes grâce à une large diversité d'objets rituels, sachets remplis de substances magiques protectrices, transportables, mais également assemblages de matériaux divers placés dans des abris. Patine sombre huilée, légèrement abrasée par l'usage.
Hiérarchique et autoritaire, ...

Velours Kuba Shoowa du Kasaï
objet vendu
Art africain > Textile > Textile Kuba

Ex-collection art tribal belge.
L'art africain et le raffinement du tissage Kuba Produits au Zaïre par les Shoowa, Bashoowa, sous-groupe Kuba , ces étoffes formant de véritables tableaux d'art premier, sont constituées d'une base textile en raphia sur laquelle des fils sont coupés à ras, formant un effet velours accentué par les contrastes de ton. Les motifs géométriques formés représentent les scarifications corporelles de l'ethnie ou les décorations des sculptures. Ces étoffes raffinées étaient destinées à être utilisées à la cour royale, en tant qu'assise ou de couverture, afin de rehausser son prestige. Elles prenaient dans bien des cas valeur de monnaie, ou suivaient aussi leurs propriétaires dans la tombe en couvrant le corps du défunt. Ce fut le roi Shamba Bolongongo ...


Voir la fiche

Vendu

Sifflet de chasse Chokwé
objet vendu
Art africain > Objets usuels > Sifflet Chokwé

Collection art africain Jan Putteneers.

Objet usuel mais également d'apparat, il accompagnait les Chokwe qui le portaient en pendentif, ce qui contribuait à polir sa surface. La tête sculptée pourrait représenter un chef coiffé de la couronne chipangula. Deux petits orifices latéraux ont été aménagés pour le son.
Joués à plusieurs, les sifflets, produits en grand nombre, étaient utilisés non seulement au cours de la  danse mais également à la chasse pour appeler les chiens mais aussi à la guerre. Grâce aux quelques sons qu'ils émettaient, des informations étaient échangées d'un endroit à l'autre.
Les Chokwé se sont surtout fait connaître dans le monde occidental par leurs oeuvres d'art très appréciées dans le cadre général de l'art africain.
On reconnait ...


Voir la fiche

Vendu

Monnaie primitive Kirdi
objet vendu
Art africain > Objets usuels > Monnaie Kirdi

Ex-collection art africain belge.
Le groupe nommé Kirdi ou "païens" par les peuples islamisés,sont une population d'Afrique centrale, surtout présente à l'extrême nord du Cameroun, également au Nigeria.Les Kirdi englobent les Matakam, Kapsiki, Margui, Mofou, Massa, Toupouri, Fali, Namchi, Bata, Do ayo... Ils vivent d'agriculture, de pêche et d'élevage. Cette pièce faisait partie du type de celles utilisées dans les années cinquante au Nigéria afin d'acquérir un esclave ou une épouse. Il fallait en réunir une quarantaine pour un esclave, et elles constituaient à l'époque une partie de la dot pour la plupart des tribus bantoues. En Afrique, avant la période coloniale, les paiements n'étaient jamais effectués en pièces de monnaies .Les transactions se faisaient au moyen de cauris, ...


Voir la fiche

Vendu

Panneau figuratif sculpté Holo Santu nzaambi
promo art africain
Art africain > Statues africaines > Statue Holo

Ex-collection art africain belge.
Ce panneau était destiné aux cultes d'affliction nzaambi , également pratiqués par les Yaka , rituels qui permettaient de traiter un problème dont des pratiques divinatoires avaient pu établir la source. Si les Holo s'inspirèrent vraisemblablement de l'iconographie chrétienne, ils honoraient des esprits et non un dieu unique. Souvent destinées à favoriser la chasse, la fécondité ou une bonne santé, ces sculptures devaient être rituellement enduites par l'interessé de différents substances. Patine brune. Abrasions éparses. Située au Congo Démocratique entre les Yaka et les Tchokwé d'Angola, la petite ethnie Holo a migré de la côte angolaise pour s'installer près des rives de la Kwango. La chasse et l'agriculture assurent leur subsistance. Les ...


Voir la fiche

240,00 € 192,00 ( -20,0 %)

Velours Kuba Shoowa du Kasaï
objet vendu
Art africain > Textile > Textile Kuba

L'art africain et le raffinement du tissage Kuba Produits au Zaïre par les Shoowa, Bashoowa, sous-groupe Kuba , ces étoffes formant de véritables tableaux d'art premier, sont constituées d'une base textile en raphia sur laquelle des fils sont coupés à ras, formant un effet velours accentué par les contrastes de ton. Les motifs géométriques formés représentent les scarifications corporelles de l'ethnie ou les décorations des sculptures. Ces étoffes raffinées étaient destinées à être utilisées à la cour royale, en tant qu'assise ou de couverture, afin de rehausser son prestige. Elles prenaient dans bien des cas valeur de monnaie, ou suivaient aussi leurs propriétaires dans la tombe en couvrant le corps du défunt. Ce fut le roi Shamba Bolongongo qui aurait introduit au XVIIe siècle au ...


Voir la fiche

Vendu