La Porte Dogon, galerie d'art africain, le site de vente en ligne d'Essentiel Galerie: Art premier, art tribal, art primitif
...
Options de recherche


Art africain - Objets usuels:

Les objets usuels africains sont devenus de véritables oeuvres d'art pour les occidentaux. Utilisés à des fins rituelles, cérémonielles, ou purement usuelles sur le continent africain. Ils n'ont jamais connus l'attrait artistique européen, au sein de la population africaine.


Sceptre Téké Buti
Art africain > Objets usuels > Sceptre Teke

Ex-collection art africain allemande.
Ce bâton de commandement est formé de deux statuettes disposant d'un abdomen quadrangulaire dans lequel des substances magiques (bilongo)étaient introduites. Un miroir scelle ces cavités abdominales. Les scarifications traditionnelles, en rainures parallèles (mabina) recouvrent les visages. Incarnant un couple de personnages puissants, guerriers, ngangas, chasseur émérites, ou ancêtres, ces figures sont des réceptacles d'esprits chargés de lutter contre la sorcellerie, la maladie, etc... Patine mate, légères érosions loclaisées. Etablis entre la République du Congo, la République démocratique du Congo et le Gabon, les Téké étaient organisés en chefferies dont le chef était souvent choisi parmi les forgerons. Le chefs de famille, mfumu , avait ...


Voir la fiche

260,00

Monnaie primitive Tikar
Art africain > Objets usuels > Monnaie Tikar

Ex-collection art africain hollandaise.
Cette fois sous la forme d'un plateau circulaire doté d'un long manche , cette monnaie africaine serait associée au prestige des chefs Tikar. La poignée est décorée de volutes et de lamelles de métal en spirales, la patine ayant adopté un ton beige nuancé d'oxydation rouille. Les Tikar peuplent la partie occidentale du Cameroun central qui se situe au sein de la forêt dense secondaire de moyenne altitude, longeant le Mbam. Au sein de cet écotone, la "plaine tikar" (qui tire son nom de ses occupants) constitue une dépression qui s'adosse respectivement à l'ouest et au nord au massif du Mbam (et de ses affluents Mapé et Kim) et aux premiers contreforts du plateau de l'Adamaoua. La structure du royaume est constituée d'une grande chefferie ...


Voir la fiche

190,00

Chapeau Juju Bamileke / Juju Hat
objet vendu
Art africain > Objets usuels > Chapeau Juju

Les Somptueuses coiffes Bamileke dans l'art africain traditionnel. Cette parure africaine de prestige, portée par les notables, arbore des plumes d'un ton violet.
C'est à l'occasion de la danse de l'éléphant, tso ,que les membres de la société Kuosi , Kwosi , arboraient ces impressionnantes coiffes. Elles étaient portées au-dessus d'un costume multicolore constitué d'un grand masque perlé doté de larges oreilles circulaires , mbap mteng ,d'une étoffe de tissu, ndop , ornée de fourrure de singe et d'une ceinture en léopard. Ces danses se produisaient au cours de cérémonies festives et de funérailles. Les chapeaux étaient autrefois confectionnés avec des plumes de perroquet,aujourd'hui de pintades sauvages, dont la rareté entraînait un coût élevé. Les plumes sont fixées à des ...

Cuillère Lega
objet vendu
Art africain > Cuilleres > Cuillère Lega

Ex-collection art africain belge.
Si les aspirants au Bwami sont symboliquement nourris au cours des cérémonies d'initiation, l'usage des cuillères africaines Lega s'étend aussi aux rites de circoncision. L'instructeur les place dans la bouche du circoncis afin qu'il la morde au cours de l'opération. Les cuillères en os ou en ivoire kalukili ,ou kakili , étaient cependant l'apanage des plus hauts gradés du Bwami. Au sein des Léga, la société du Bwami ouverte aux hommes et aux femmes, organisait la vie sociale et politique. Il existait jusqu'à sept niveaux d'initiation, chacun associé à des emblèmes. Suite à leur exode d'Ouganda au cours du XVIIe siècle, les Lega se sont installés sur la rive ouest de la rivière Lualaba, en RDC. Appelés aussi Warega, ces individus vivent dans des ...


Voir la fiche

Vendu

Sonnailles hochet rituel  Bamileke Bangwa
Art africain > Objets usuels > Hochet Bangwa

Ex-collection art tribal belge.
La riche production d'art africain chez les populations du Grassland Camerounais s'illustre principalement par la sculpture traditionnelle sur bois : sculptures commémoratives de rois, reines, princesses et serviteurs titrés, ainsi que des parents de jumeaux.
Au sein de l'importante peuplade bamileke à l'Ouest du Cameroun, les Bangwa constituent un petit royaume composé de neuf chefferies. L'influence des Bamileke sur la statuaire bangwa est notable par des traits faciaux et une morphologie relativement comparables.
Typiques du pays bamileke, les statues bangwa représentent souvent la fécondité mais aussi la puissance et la combativité. Cette figure masculine est en effet campée genoux fléchis, les bras écartés du buste. Cette position ...

Coiffe chapeau Bamileke / Juju Hat
Art africain > Objets usuels > Coiffe Bamileke

Les Somptueuses coiffes Bamileke dans l'art africain traditionnel. Cette parure africaine de prestige, portée par les notables, se déploie ici en plumes vert émeraude. C'est à l'occasion de la danse de l'éléphant, tso ,que les membres de la société Kuosi , Kwosi , arboraient ces impressionnantes coiffes. Elles étaient portées au-dessus d'un costume multicolore constitué d'un grand masque perlé doté de larges oreilles circulaires , mbap mteng ,d'une étoffe de tissu, ndop , ornée de fourrure de singe et d'une ceinture en léopard. Ces danses se produisaient au cours de cérémonies festives et de funérailles. Les chapeaux étaient autrefois confectionnés avec des plumes de perroquet,aujourd'hui de pintades sauvages, dont la rareté entraînait un coût élevé. Les plumes sont fixées à des ...


Voir la fiche

180,00

Cuillère rituelle Béembé
Art africain > Objets usuels > Cuillère Béembe

Ex-collection art africain belge.
Cette statuette au buste étiré, campée sur des membres inférieurs musculeux et de larges pieds, forme la poignée de notre cuillère. Le visage d'un bel ovale est coiffé du bonnet caractéristique. Parfois sertis d'ivoire , de faïence ou de corne, les yeux en amande sont évidés. Présence d'une fissure sur le contour de la cuillère. Très belle patine huilée couleur miel. Etablis sur les plateaux de la République populaire du Congo ex.Brazzaville, le petit groupe des Babembé a été influencé par les rites et culture Téké, mais surtout par celle des Kongo. Avant une chasse , pour qu'elle soit fructueuse, le nga-bula , chef du village, intercéde auprès des ancêtres par le biais de statuettes agenouillées dans la position d'un chasseur. Les ...


Voir la fiche

240,00

Porte Dogon
objet vendu
Art africain > Objets usuels > Porte Dogon

Les systèmes de fermeture des régions soudanaises dans l'art tribal africain
Cette porte Dogon munie de sa serrure , sculptée avec soin, évoque par ses représentations anthropomorphes et zoomorphes la riche cosmogonie Dogon. Selon la mythologie Dogon, les premiers habitants de la zone de Bandiagara ont traversé le fleuve sur le dos d'un crocodile. Les personnages peuvent symboliser les générations précédentes, les ancêtres mythiques, mais les propriétaires du grenier y figurent aussi fréquemment. Chacun des personnages situés dans le haut du panneau porte un masque kanaga,  porté par les Dogon aux cérémonies de lever de deuil. La porte est constituée de deux panneaux verticaux que maintiennent deux lattes horizontales.

Les motifs présents sur les portes au Mali , en dehors ...


Voir la fiche

Vendu

Coiffe chapeau Bamileke / Juju Hat
Art africain > Objets usuels > Coiffe Bamileke

Les chapeaux à plumes Bamileke dans l'art africain traditionnel. Cette parure africaine de prestige, portée par les notables, arbore des plumes d'un ton rouge clair. C'est à l'occasion de la danse de l'éléphant, tso ,que les membres de la société Kuosi , Kwosi , arboraient ces impressionnantes coiffes. Elles étaient portées au-dessus d'un costume multicolore constitué d'un grand masque perlé doté de larges oreilles circulaires , mbap mteng ,d'une étoffe de tissu, ndop , ornée de fourrure de singe et d'une ceinture en léopard. Ces danses se produisaient au cours de cérémonies festives et de funérailles. Les chapeaux étaient autrefois confectionnés avec des plumes de perroquet,aujourd'hui de pintades sauvages, dont la rareté entraînait un coût élevé. Les plumes sont fixées à des languettes ...


Voir la fiche

180,00

Boîte à oracles Gbékré sé Baoulé
Art africain > Jarre > Boite Baoule

Ex-collection art tribal française.
Art africain divinatoire.
Destiné à une pratique encore en usage aujourd'hui dans la région baoulé du sud-ouest, l'objet consiste en une figure tutélaire médiatrice, visiblement en méditation, appuyée sur un réceptacle circulaire comportant un étage. Les flancs de la boîte sont décorés de lignes parallèles , le réceptacle comporte dans sa partie inférieure une frise circulaire ajourée . Une souris, considérée comme messagère des divinités de la terre, vivait en effet dans le compartiment inférieur de l'objet et l'agencement successif des éléments qu'elle déplaçait était lu comme une réponse à la question posée au devin. La pièce est en outre dotée d'une courroie de transport. Une plaque de métal a été aménagée sous la boîte. Belle patine ...

Monnaie primitive / Manille Kota Bikone
Art africain > Objets usuels > Monnaie Kota

Collection art africain française.
Au XIXe siècle, selon Günther Tessmann, le cuivre, sous la forme de câbles et de tuyaux, était importé par voie maritime au Gabon par les Européens. Il remplaça alors le fer pour la réalisation des bijoux. Les câbles principalement étaient fondus, coulés dans des moules ouverts, afin de fabriquer des parures tels que des anneaux de cou,de bras, de chevilles, et des bagues. Des motifs décoratifs y étaient ensuite gravés. Certaines parures trop pesantes devinrent des monnaies de troc et constituaient la dot. Cette barre de cuivre appelée bikone , est issue d'une région du haut Ogoué dans laquelle sont établis les Mbaamba, une tribu Kota.( Exemplaire similaire dans "The Perfect Form" R. Ballarini, p.224) En Afrique, avant la période coloniale, les ...

Monnaie primitive Chamba
objet vendu
Art africain > Objets usuels > Monnaie Chamba

L'art africain est très riche de ces monnaies que l'on retrouvait à travers le continent.
Cette pièce particulièrement décorative est dotée d'un disque central se prolongeant d'une pointe dans sa partie inférieure et d'une section se dédoublant en croix. Les contours et le centre de la lame sont incisés de fines hachures composant des lignes parallèles et brisées. Ces lames de fer noir étaient utilisées comme monnaie d'échange mais aussi pour les offrandes, les dots de mariage et pour les grandes occasions festives et cérémonielles.
"Avant l'époque coloniale, les paiements en Afrique n'ont jamais été effectués au moyen de pièces de monnaie. Les transactions se faisaient au moyen de produits considérés comme précieux, parce que rares, utiles, ou désirables : bétail, pièces de ...


Voir la fiche

Vendu

Velours Kuba / Shoowa du Kasaï
objet vendu
Art africain > Objets usuels > Velours Kuba

L'art africain et le raffinement du tissage Kuba
Produits au Zaïre par les Shoowa, Bashoowa, sous-groupe Kuba , ces tissus formant de véritables tableaux sont constitués d'une base textile en raphia sur laquelle des fils sont coupés à ras, formant un effet velours accentué par les contrastes de ton. Les motifs géométriques formés représentent les scarifications corporelles de l'ethnie ou les décorations des sculptures. Ces étoffes raffinées étaient destinées à être utilisées à la cour royale, en tant qu'assise ou de couverture, afin de rehausser son prestige. Elles prenaient dans bien des cas valeur de monnaie, ou suivaient aussi leurs propriétaires dans la tombe en couvrant le corps du défunt. Ce fut le roi Shamba Bolongongo qui aurait introduit au XVIIe siècle au pays Kuba la ...

Siège caryatidique Yoruba
objet vendu
Art africain > Chaise > Siège caryatidique Yoruba

L'art africain foisonne de ces figures de type caryatides soutenant des coupes à offrandes, ou encore des assises comme c'est le cas ici. Une très belle polychromie distingue cette pièce d'art tribal, le rouge symbolisant le sang et le feu, souvent combiné au bleu et au blanc. Leur synergie, terre et ciel, masculin et féminin, créant l'équilibre du monde. Image de fécondité, son corps robuste s'épanouit en volumes arrondis. Des pieds démesurés sont solidement ancrés sur un socle circulaire, en référence à la stabilité maternelle et spirituelle. Figure d'ancêtre protecteur ou encore déesse de la fertilité, qui supporte le fardeau de sa descendance, elle rappelle au peuple yoruba ses devoirs envers les esprits ancestraux. Fissures de dessication. Réparation indigène (agrafe ...


Voir la fiche

Vendu

Boîte à pharmacopée Dogon
objet vendu
Art africain > Objets usuels > Boite Dogon

Muni de deux volets , cet objet d'art africain a été conçu pour conserver des préparations médicinales actives préparées d'après les conseils des anciens qui avaient été initiés à la science des arbres ou " jiridon ". Sur ses parois ont été sculptés des motifs zoomorphes et anthropomorphes relatifs à la riche cosmogonie des Dogon et renforçant la puissance de guérison des médications concernées. Doté de trois pieds et de deux statuettes au sommet, l'ensemble évoque également le Nommos, génie associé à la création du monde et capable d'apporter santé et longévité. Les figures se cachant le visage, propres à la région kambari du sud de la falaise de Bandiagara, seraient, selon J.B. Bacquart,associées aux rituels pratiqués par les prêtres binu . Des agrafes métalliques permettent ...


Voir la fiche

Vendu

Souhaitez-vous masquer les objets vendus ? si oui, cliquez ICI
Poteau funéraire Giriama Kikangu
objet vendu
Art africain > Objets usuels > Poteau Giriama

Collection art africain belge

Poteau rectangulaire comportant une section plus étroite en son centre, son sommet est formé d'une tête humaine à l'expression austère surmontant un long cou. Sa surface rectiligne est gravée de motifs triangulaires et losangiques associés aux huttes et dont l'assemblage en rosette symbolise les étoiles. Ces décorations rappellent également le vêtement coloré que portaient les notables et renvoient au statut auquel le défunt a accédé au cours de son initiation. Le Kikangu ou kigango , ( plur. : Vigango ), élaboré dans un bois résistant aux insectes,était placé dans un coin du tombeau de l'ancêtre où , en tant qu'incarnation du défunt, il était l'objet d'offrandes. Les Vigango finissent généralement par être abandonnés lorsque s'éteint le ...

Peigne Chokwe Chisakulo
objet vendu
Art africain > Objets usuels > Peigne Chokwe

Parmi les objets de prestige d'art africain Chokwe, les peignes ( cisakulo , chisakulo ) sont agrémentés d'une large diversité de motifs décoratifs et sculptures tribales, l'agencement et le nombre des incisions géométriques sur la partie plane véhiculant en outre des messages codés. Cet exemplaire d'art premier s'accompagne d'une tête rappelant le masque tribal Chokwe Pwo. Les motifs caractéristiques présents sur le front, et parfois sur les pommettes, font partie des canons esthétiques chokwe mais servaient également de marqueurs publics d'identité ethnique. Le motif frontal cruciforme récurrent comporterait par ailleurs une signification cosmogonique. Patine lustrée brun acajou. Cet exemplaire est coiffé d'une large coque portée vers l'avant, suivant la mode de l'époque. Ces masques ...


Voir la fiche

Vendu

Sceptre Yoruba Osé Sango
objet vendu
Art africain > Objets usuels > Sceptre Yoruba

Les objets liturgiques dans l'art africain des Yoruba
Figure d'adepte du dieu Sango, portée de la main gauche au cours des danses tribales rituelles, cette sculpture féminine est coiffée de la double hache représentant les haches de pierre que le dieu précipiterait sur terre au cours des tempêtes. La physionomie est caractéristique de l'art Yoruba, s'illustrant par les larges yeux en amande et les scarifications jugales. Ces figures représentent au travers de leur coiffe, le dieu du tonnerre et de la jeunesse Shango, ou Sango. Ce dernier serait l'ancêtre mythique des rois d'Oyo. Il était par ailleurs le protecteur des jumeaux, dont l'occurence était très fréquente dans la région. Il s'agit d'une divinité crainte pour son imprévisibilité, et vénèrée car elle apporterait aux ...


Voir la fiche

Vendu

Monnaie primitive Kirdi Matakam
Art africain > Objets usuels > Monnaie Matakam

Art africain et armes de jet
Les Matakam aussi appelés Mafa, du groupe nommé Kirdi ou "païens" par les peuples islamisés,sont une population d'Afrique centrale, surtout présente à l'extrême nord du Cameroun, également au Nigeria. Les Kirdi englobent les Matakam, Kapsiki, Margui, Mofou, Massa, Toupouri, Fali, Namchi, Bata, Do ayo... Ils vivent d'agriculture, de pêche et d'élevage. Les Matakam sont connus pour avoir été les premiers en contact avec les colons allemands. Monothéistes, ils croient un "dieu des humains" nommé Jigilé dont l'orthographe peut varier. Néanmoins, ils restent animistes et de ce fait, veillent à s'attirer et conserver la bienveillance des forces de la nature. Les ancêtres étant les médiateurs entre le monde des vivants et Jigilé, les Matakam pratiquent de ce ...


Voir la fiche

120,00

Tambour à membrane Kota
Art africain > Objets usuels > Tam-tam Kota

Ex-collection art africain belge.
Le piètement de ce tam-tam Kota, qui accompagnait les danses rituelles, est composé de deux supports incurvés et de deux figures de reliquaire miniatures, caryatides reposant sur un anneau.Ces effigies abstraites incarnant les ancêtres , nommées ngulu, surmontaient les paniers bwété dans lesquels étaient conservées les reliques des anciens de haute lignée. La membrane du tambour, fixée par de grosses chevilles de bois autour desquelles sont tendues des cordelettes de raphia, revient largement sur la caisse de résonnance. Des frises de motifs contrastés en animent la surface. Les effigies gardiennes de reliquaire étaient fichées dans les paniers dans lesquelles étaient introduites les ossements et reliques des ancêtres. En la présence exclusive ...


Voir la fiche

490,00

Paléomonnaie Dadiya / Tula Nigéria
objet vendu
Art africain > Objets usuels > Monnaie africaine

Les monnaies dans l'art africain.
Cette dague dont la lame se dédouble dispose d'un pommeau métallique plane se divisant en cinq branches dans sa partie supérieure, prolongées d'une section où le métal vient s'enrouler, puis de deux latérales enserrant la lame. L'extrémité des branches externes s'achève en volutes, tandis que les trois centrales présentent un sommet pointu.De fines incisions parallèles ornent les contours de chacune des lames. Cette arme provient des Dadiya du nord-est du Nigéria, et son usage se métamorphosa au fil du temps en monnaie d'échange. En Afrique, avant la période coloniale, les paiements n'étaient jamais effectués en pièces de monnaies .Les transactions s'effectuaient grâce aux cauris, perles, bétail, noix de kola, mais aussi les métaux, dont le fer ...





Derniers objets que vous avez consultés :
Art africain - Paris - Bruxelles - Londres

© 2019 - Digital Consult SPRL

Essentiel Galerie SPRL
73 Rue de Tournai - 7333 Tertre - Belgique
+32 (0)65.529.100
rss    facebook