La Porte Dogon, galerie d'art africain, le site de vente en ligne d'Essentiel Galerie: Art premier, art tribal, art primitif

Art africain > Poupées africaines > Poupée Namji

Poupée fétiche Namji / Matakam en bronze (N° 20595)

Silhouette stylisée, en bronze, dépourvue de tête et dotée de membres arqués. Son corps est gainé de cuir tandis que de la ficelle, savamment enroulée et agrémentée de perles rouges, lui compose une tenue vestimentaire.
Ethnie du nord Cameroun composée de montagnards animistes, les Dowayo , " Namji ", " Namchi ", utilisent des figures anthropomorphes , des poupées, dans le cadre de rituels de fécondité. Les femmes portaient sur elles ces poupées offertes par leurs maris dans l'espoir de devenir mères.L'utilisation de poupées, par les jeunes femmes africaines, ne se fait pas exclusivement au sein du contexte initiatique. Lorsque la menstruation fait son apparition, la jeune fille est considérée comme une mère potentielle. Chez de nombreuses ethnies, la recherche de la fécondité se fait alors au moyen de rites intitiatiques. Des figures en bois seront ensuite sculptées, certaines reflétant les deux genres, revêtues dans bien des cas de perles et d'habits. Au cours de la période de réclusion, la poupée, qui devient un enfant qui demande à être nourri, lavé et oint au quotidien, devient le seul compagnon de la jeune fille. Après l'initiation, elles seront transportées dans le dos des femmes, ou attachées à leur cou.  

Regarder la vidéo

 


Pièce accompagnée de son certificat d'authenticité

Estimation des frais de port ...





EthnieNamji
Payscameroun
MatériauxBronze, fibres végétales, cuir, perles
Hauteur cm25
Largeur13 cm
Poids0,23 Kg

Vous pourriez aussi être intéressé par ces objets
Poupée AshantiPoupée NamjiStatuette AshnatiGrande poupée Fali Ham PiluStatue Namchi

Vous devez être connecté pour accéder aux options suivantes
   Me prévenir si un objet similaire est ajouté au catalogue.
   Me prévenir si le prix de cet objet diminue.
Gérer mes alertes


Des questions sur cet objet ? contactez-nous