La Porte Dogon, galerie d'art africain, le site de vente en ligne d'Essentiel Galerie: Art premier, art tribal, art primitif

Art africain > Statues africaines > Statue Baoule singe

Figure Baoulé Aboya / Mbotumbo (N° 12584)

Cette effigie réunit des éléments zoomorphes et anthropomorphes mais évoque un singe cynocéphale dont les mains réunies présentent une coupe. Il existe plusieurs représentations du même type, dotées de noms différents selon l'usage qui en est fait. Ils ont été erronément nommés Gbékré (souris) à cause "de la mauvaise compréhension de Delafosse de deux cultes" (Boyer, "Baulé" 5Continents). Souvent liés aux culte Mbra de divination et de possession, ils appartiennent au groupe des "êtres-force" ou amwin , intermédiaires entre Dieu et les hommes et donnés aux Baoulé par leur Créateur, tout comme les masques sacrés dont ils partagent la large mâchoire béante. Il s'agirait également d'une divinité mineure du nom d' aboya . A visée propitiatoire, ces sculptures devaient constituer l'habitacle des esprits auxquels des offrandes étaient présentées et sur lesquelles des libations étaient pratiquées. De véritables crânes de singes formaient fréquemment la tête du personnage. Les sculptures étaient conservées dans les villages, mais les pratiques rituelles se déroulaient en brousse, et parfois au centre du cercle de danse. Certaines ne devaient cependant ne jamais être vue des femmes, au même titre que certains masques.
La pièce présente une pellicule écaillée résultant des libations rituelles répétées sur sa surface. Ces dernières ont également rigidifié les tissus du pagne, du collier et du bracelet qu'arbore la figure. Des fragments de coquille d'oeuf sont encore visibles dans la coupe et sur le crâne de l'animal. Acquise par Guy Mercier,consultant pour le groupe Solvay, qui entreprit au début du XX° siècle de rassembler une vaste collection. Tout en rayonnant en Afrique de l’ouest et centrale dans le cadre de son travail, et récoltant des œuvres in-situ, la majorité de sa collection est cependant issue de « cabinets de curiosité » qui ont foisonné dans les capitales européennes pendant les années 20. Elle provient en outre de galeries prestigieuses (Paris, Bruxelles, Londres, New-York). Au décès de son grand-père au début des années 80, Jean-Charles Mercier a hérité de la collection dans son intégralité  

Regarder la vidéo


Pièce accompagnée de son certificat d'authenticité

Estimation des frais de port ...




ProvenanceEx-collection Mercier
EthnieBaoule
Payscôte d'ivoire
MatériauxBois
Hauteur43
Largeur13
Poids2,67 Kg
Datation estiméedébut XXe
Socle inclusOui

Vous pourriez aussi être intéressé par ces objets
Fétiche KongoCouple BaouleStatue ChokweFigure Kabwelulu LubaMasque BaouleFigure féminine Goemai

Vous devez être connecté pour accéder aux options suivantes
   Me prévenir si un objet similaire est ajouté au catalogue.
   Me prévenir si le prix de cet objet diminue.
Gérer mes alertes


Des questions sur cet objet ? contactez-nous


Derniers objets que vous avez consultés :
Art africain - Figure Baoulé Aboya / Mbotumbo
Art africain - Paris - Bruxelles - Londres

© 2019 - Digital Consult SPRL

Essentiel Galerie SPRL
73 Rue de Tournai - 7333 Tertre - Belgique
+32 (0)65.529.100
rss    facebook