La Porte Dogon, galerie d'art africain, le site de vente en ligne d'Essentiel Galerie: Art premier, art tribal, art primitif

Art africain > Statues africaines > Statue Kongo

Figure de maternité Kongo Yombé (N° 14698)

Ex-collection art africain suisse.
Les cultures Solongo d'Angola et Yombé ont été largement influencées par le royaume Kongo dont elles ont emprunté la statuaire naturaliste et les rîtes religieux au moyen de fétiches sculptés nkondo nkisi. Les Yombe sont un sous-groupe de l'ethnie Kongo. On reconnait dans leur statuaire les canons stylistiques kongo tels que les yeux incrustés de morceaux de verre ou de miroir donnant vie à l'objet en plus du réalisme global des traits et des proportions.
La fécondité et la descendance, thèmes centraux des cultures africaines, sont abordés au travers de cette maternité ou phemba. Cette statue de femme pourrait en effet incarner le symbole de l'ancêtre mythique liée aux cultes de fécondité. La figure est représentée debout, les mains posées sur les figures d'enfants placés à ses pieds . Au dos, un panier chargé de bois et de calebasses dispose vraisemblablement d'une charge magique , bilongo. D'autres éléments tels que de volumineux coquillages et différentes calebasses retenus par des liens d'osier, un pagne enroulé sur les hanches, des boucles d'oreilles en métal, constituent ses accessoires. Des scarifications en losanges couvrent son buste. Ces entailles effectuées à l'aide d'aiguilles, de couteaux et de rasoirs, étaient ensuite enduites de charbon ou de cendres afin d'accélérer la cicatrisation et former des motifs saillants. Les yeux sont vitrés, indiquant une vision extra-lucide, des dons médiumniques. Diverses libations ont vraisemblablement été effectuées dans un but rituel, des résidus formant des agrégats épars matifiant l'abdomen de cette statue.
Au XIIIème siècle, le peuple Kongo, conduit par son roi Ne Kongo, s'installa dans une région à la croisée des frontières entre l'actuelle RDC, l'Angola et le Gabon. Deux siècles plus tard, les Portugais entrèrent en contact avec les Kongo et convertirent leur roi au christianisme. Bien que monarchique, le système politique kongo présentait un aspect démocratique car le roi était en réalité placé à la tête du royaume à la suite d'une élection tenue par un conseil des gouverneurs des tribus. Ce roi, aussi appelé ntotela, contrôlait la nomination des fonctionnaires de la cour et des provinces. Les nganga, à la fois guérisseurs, avaient en charge les activités religieuses et la médiation envers le Dieu appelé Nzambi par l'intermédiaire de figures consacrées nommées nkisi . Ref. : "La Maternité dans l'art d'Afrique noire" Massa ; "l'Art tribal d'Afrique noire" Bacquart.  

Regarder la vidéo


Pièce accompagnée de son certificat d'authenticité

Estimation des frais de port ...




Provenanceex-collection suisse
EthnieKongo
Paysrdc ex zaire
MatériauxBois, métal, écorces et fibres végétales
Hauteur120
Largeur31
Poids25,00 Kg
Datation estiméemi XXe

Vous pourriez aussi être intéressé par ces objets
Statue FangStatue BaoulePorteuse de coupe YorubaStatue LuluaStatue dancêtre Téké-Yansi Butti

Vous devez être connecté pour accéder aux options suivantes
   Me prévenir si un objet similaire est ajouté au catalogue.
   Me prévenir si le prix de cet objet diminue.
Gérer mes alertes


Des questions sur cet objet ? contactez-nous