La Porte Dogon, galerie d'art africain, le site de vente en ligne d'Essentiel Galerie: Art premier, art tribal, art primitif
...
Options de recherche




Voir nos objets d'exception

Art africain - Statues africaines:

Souvent l'oeuvre des forgerons qui travaillent sur des bois tendres, la statuaire africaine regroupe des statues d'ancêtres, des poupées, des statuettes de jumeaux. Toutes ces statues offrent des formes géométriques aux contours anguleux, aux traits allongés, parfois une expression sévère. Les bras peuvent être collés au corps, ou à contrario ils s'en écartent. On y retrouve des personnages assis ou debout, les bras et les genoux fléchis ou comme chez les Dogons Tellem les bras levés vers le ciel implorant pour la venue de la pluie. Les statues peuvent aussi être utilisées en tant que fétiches pour toute sorte de pratiques animistes, principalement au Congo. Certaines sont en bronze comme au royaume Bénin. Pour l'africain traditionnel leur fonction consiste à rendre visibles les réalités invisibles.


Figure féminine Kakulungu Pende
Art africain > Statues africaines > Statuette Pende

Ex-collection art africain italienne.

Figure féminine issue de la région de Kangulungu sculptée dans un style naturaliste, dotée du fameux regard féminin mi-clos, "zanze". Représentée nue, doigts joints sur le sternum, elle adopte une expression de recueillement. Ces statues relevaient généralement d'un culte de fécondité et étaient conservées dans une pièce de la maison du chef. Patine mate ocre rouge. Abrasions. Les Pende occidentaux vivent sur les rives du Kwilu, tandis que les orientaux se sont établis sur les rives du Kasaï en aval de Tshikapa. L'influences des ethnies voisines, Mbla, Suku, Wongo, Leele, Kuba et Salempasu s'est imprimée sur leur large sculpture d'art tribal. Au sein de cette diversité les masques Mbuya, réalistes, produits tous les dix ans, ...


Voir la fiche

350,00

Statue Luluwa Buanga Bua cibola
objet vendu
Art africain > Statues africaines > Statue Luluwa

Ex-collection art africain belge.
Les différents types de statues Luluwa, Lulua, ou encore Béna Lulua, présentant de multiples scarifications, glorifient les chefs locaux, la maternité , la fécondité et la figure féminine. Les figures telles que celle présentée relèvent du culte Buanga bua cibola, et seraient censées,  selon la croyance du groupe,  protéger les enfants et la femme enceinte. Par la position des mains en effet, ce personnage met en évidence un abdomen proéminent, centre du corps et "objet de toutes les sollicitudes" ( La puissance du sacré , M. Faïk-Nzuji ) Des scarifications saillantes ornent le corps, et une unique boucle de cauris et perles demeure à l'oreille. Patine brun satiné. Fines fissures de dessication. C'est dans le sud de la République Démocratique ...

Statuette de colon Kongo
Art africain > Statues africaines > Statuette Kongo

Coiffé d'une casquette, vêtu d'un uniforme, ce personnage de colon adopte une attitude de "garde-à-vous". Patine de différents bruns ocrés. Léger manque sous un pied.
Au XIIIème siècle, le peuple Kongo, conduit par son roi Ne Kongo, s'installa dans une région à la croisée des frontières entre l'actuelle RDC, l'Angola et le Gabon. Deux siècles plus tard, les Portugais entrèrent en contact avec les Kongo et convertirent leur roi au christianisme. Bien que monarchique, le système politique kongo présentait un aspect démocratique car le roi était en réalité placé à la tête du royaume à la suite d'une élection tenue par un conseil des gouverneurs des tribus. Ce roi, aussi appelé ntotela , contrôlait la nomination des fonctionnaires de la cour et des provinces. Les nganga, à la fois ...


Voir la fiche

180,00

Cavalier Yoruba Sango
objet vendu
Art africain > Statues africaines > Statue Yoruba

Les représentations de cavaliers sont très fréquentes dans l'art africain yoruba, et pour cause, il s'agit du thème central de l'histoire nommée "La mort et le cavalier du roi".
Cette fiction raconte les funérailles du défunt roi d'Oyo, ancien état africain fondé au XVème siècle, voisin du royaume de Dahomey, et la tradition selon laquelle son cavalier, Elesin, doit se suicider dans les trente jours suivant le décès du roi afin de suivre en bonne et due forme le dogme religieux yoruba. La mort du cavalier est en effet destinée à garantir au roi un sauf conduit vers sa nouvelle demeure.
Elesin, un homme simple profitant de la vie, se voit investi d'une mission dont il ne veut pas et finit par décevoir le peuple yoruba qui place en lui de hautes attentes.

C'est ...


Voir la fiche

Vendu

Figure de pouvoir Kongo Solongo
objet vendu
Art africain > Statues africaines > Statue Kongo

Collection art tribal africain belge.
Fétiches de pouvoir dans l'art africain.
Cette figure naturaliste présente un visage ovale dont le style est généralement attribué aux Solongo d'Angola, ces derniers fournissant les clans Kongo. Le regard vitreux des pupilles en tête d'épingle est largement ouvert ce "qui constitue la prérogative d'un aîné. En effet, seules les personnes d'âge mûr peuvent nous dévisager avec une telle insistance afin de nous alerter sur des problèmes ou des impairs."
Cette statue de guerrier évoque l'assujettissement des ennemis, physiques ou immatériels. Des résidus libatoires argileux se sont agglutinés sur la surface.
Belle patine sombre huilée, agrégats granuleux ocrés.br>
Dans le royaume Kongo, le nganga se chargeait des rituels en ...

Poupée  fétiche Tabwa
Art africain > Poupées > Poupée Tabwa

Ex-collection art africain allemande.
Utilisée par la société d'initiation féminine, cette figure sculptée tubulaire est dotée d'attributs féminins et d'un ombilic saillant, des scarifications comparables à celles, traditionnelles, des membres de la tribu, et dispose d'une patine couleur miel. Les Tabwa ( "scarifier" et "écrire") constituent une ethnie présente au Sud-Est de la RDC. Simples cultivateurs sans pouvoir centralisé, ils se fédérèrent autour de chefs tribaux après avoir subi l'influence des Luba. C'est principalement pendant cette période que leur courant artistique s'exprima principalement au travers de statues mais également de masques. Les Tabwa pratiquaient le culte des ancêtres et leur dédiaient certaines de leurs statues nommées mkisi . Animistes, leurs croyances ...


Voir la fiche

180,00

Statue Lega Sakimatwematwe
objet vendu
Art africain > Statues africaines > Statue Lega

L'art africain lega et les supports rituels d'initiation
Statue africaine Sakimatwematwe (Multi-têtes) appartenant à un initié du Bwami, cet objet fait partie des objets " Masengo " du Bwami ("choses puissantes"), parmi les nombreux autres utilisés au fil des initiations. Sa structure se présente en un volume central cylindrique que supporte un pied entaillé en quatre . Trois groupes de quatre visages se superposent , dirigés vers les quatre points cardinaux. Patine claire mate. Manques et érosions.
L'enseignant guidait l'aspirant dans un lieu où étaient exposés masques et statuettes, et c'est à travers une observation attentive que le futur initié devait deviner la signification plus ou moins complexe de ces métaphores, ces dernières se référant largement à des ...


Voir la fiche

Vendu

Figure féminine Bambara Dyonéni, Nyeleni
objet vendu
Art africain > Statues africaines > Statue Bambara

Féminité tutélaire au sein de l'art africain bambara, cette sculpture de "petite préférée", Nyeleni en Bambara, est décrite fichée sur un socle arrondi. Le visage triangulaire est coiffé d'une crête incisée de lignes parallèles, des têtes de laiton formant les pupilles captent l'attention. Le corps scarifié affiche quant à lui les attributs de fécondité par les seins pleins et tendus, l'abdomen très légèrement bombé,  les hanches généreuses et la figuration du sexe. Patine grasse, manques localisés, fissures de dessication. Les Bambara du Mali central et méridional appartiennent au grand groupe Mande, comme les Soninke et les Malinke. Ils croient à l'existence d'un dieu créateur génériquement appelé Ngala qui possède 266 attributs sacrés : un pour chaque jour des 9 mois lunaires ...

Statuette Lega Iginga
Art africain > Statues africaines > Statuette Lega

L'art africain lega et les supports d'initiation.
Statuette anthropomorphe dotée d'une tête sphérique portée par d'épaisses jambes fléchies. Parmi les nombreuses autres utilisées au fil des initiations, elle appartenait à un initié du Bwami. L'enseignant guidait l'aspirant dans un lieu où étaient exposés masques et statuettes, et c'est à travers une observation attentive que le futur initié devait deviner la signification plus ou moins complexe des métaphores évoquées par les sculptures, ces dernières se référant largement à des proverbes et dictons. Ceux qui n'étaient pas autorisés à voir l'objet, afin d'en être protégés, devaient se soumettre à de coûteuses cérémonies, et parfois même rejoindre le grade inférieur du Bwami, le kongabulumbu ,à grands frais pour les familles. ...


Voir la fiche

250,00

Figure féminine Kongo Yombe Phemba
Art africain > Statues africaines > Statuette Phemba

Ex-collection art africain allemande.

Les cultures Solongo d'Angola et Yombé ont été largement influencées par le royaume Kongo dont elles ont emprunté la statuaire naturaliste et les rîtes religieux, en particulier au moyen de fétiches sculptés nkondo nkisi. Cette figure de femme finement détaillée, portant une coiffe de dignitaire, symbole de l'ancêtre mythique vraisemblablement associée aux cultes de fécondité, est représentée agenouillée dans une attitude de respect ou de supplication. Des scarifications parsèment son buste. Ces entailles effectuées à l'aide d'aiguilles, de couteaux et de rasoirs, étaient ensuite enduites de charbon ou de cendres afin d'accélérer la cicatrisation et former des motifs saillants. Abrasions. Patine mate.
Au XIIIème siècle, le peuple ...


Voir la fiche

150,00

Statue de guerrier Bena Lulua
objet vendu
Art africain > Statues africaines > Statue Luluwa

Ex-collection art africain allemande.

Utilisée lors des rites associés au culte buanga bua bukalenge , cette figure masculine représentant un ancêtre arbore d'abondantes scarifications faciales et corporelles, pratique courante à la fin du XIXe siècle en Afrique centrale. Ces marques constituaient des signes de beauté à valeur symbolique, révélateurs de qualité physiques et morales hors du commun. Les cercles concentriques suggèrent non seulement les grands astres, mais aussi l'espoir. " Ces statues de guerriers, dont la position des bras en angle droit serait associée à la vigueur, participaient aux investitures et funérailles des chefs. Patine satinée brun noir. Fissures d dessication. Lulua est un terme générique, qui se réfère à un grand nombre de peuples ...

Figure masculine Mangbetu Nebeli
Art africain > Statues africaines > Statue Mangbetu

Ex-collection art africain néerlandaise.
Figure d'ancêtre représenté nu, campé sur des membres inférieurs trapus, mi-fléchis. Les motifs géométriques tracés évoquent les peintures corporelles et les scarifications tribales des Mangbetu, analogues à celles des pygmées Asua avec lesquels la tribu entretenait des relations. Ces dernières variaient selon les circonstances. La coiffure en éventail était arborée par les Mangbetu: dès le plus jeune âge, les enfants subissaient une compression de la boîte crânienne au moyen de  liens de raphia. Plus tard, les Mangbetu «tricotaient» leurs cheveux sur des brins d'osier et appliquaient un bandeau sur le front afin d'extraire les cheveux et de produire cette coiffe particulière qui accentue l'allongement de la tête. Les anciens nomment beli ces ...


Voir la fiche

280,00

Figure de chef Tschokwe Chibinda Ilunga
Art africain > Statues africaines > Statue Chokwe

Ex-collection art tribal africain allemande
Cette statue, symbole de pouvoir, glorifie l'ancêtre et héros mythique fondateur de l'ethnie, Chibinda Ilunga. Le chef, aux paumes et pieds surdimensionnés, dispose d' une coiffe nobiliaire impressionnante. Aisément reconnaissable grâce à cette ample coiffe à ailettes latérales recourbées ( cipenya-mutwe )qui était constituée d'une armature d'osier recouverte de tissu, laiton, cuir, et perles, il avait appris à son peuple l'art de la chasse. Les dignitaires se présentaient notamment jambes croisées en tailleur, ce que confirme un proverbe africain : "L'ancien assis les jambes croisées souhaite être salué avec respect" " Par l'allusion au cercle de ses jambes croisées, le chef véhicule les bénédictions d'une vie à l'orbite complète." ...

Figure d ancêtre Fang Ntumu du Byeri
Art africain > Statues africaines > Statue Fang

Ex-collection art africain française.
Coiffé de tresses réunies en trois coques sommitales, les lèvres horizontales formant une large moue, cette figure de reliquaire affiche les caractéristiques du style Ntumu des régions situées entre le Gabon, le Cameroun et la Guinée-Equatoriale. Patine grasse mate, zones érodées. Manques au niveau des pieds. Chez les Fang du Cameroun et au Gabon, chaque famille possède un "Byeri", ou boîte reliquaire, dans laquelle les ossements des ancêtres sont conservés. Ces boites étaient gardées par le plus vieil homme du village, l'"esa". Les boîtes reliquaires étaient surmontées d'une statue ou d'une tête qui agissait comme gardien des boîtes "byeri". Celles-ci étaient conservées dans un coin sombre de la case, et étaient destinées à détourner vers ...

Statue Ibubi Metoko
objet vendu
Art africain > Statues africaines > Statue Metoko

Ex-collection art tribal africain italienne.
Cette statue masculine nommée Ibubi , appartenant au Nkumi , ancien du Bukota , était utilisée comme la figure kakungu pour des rites initiatiques de la société masculine et jouait également un rôle au cours des médiations lors de litiges. Patine huilée brun acajou, vestiges de kaolin et d'ocre rouge.
Les Metoko et les Lengola, dont les sculptures rituelles sont très proches, sont des peuples de la forêt primaire dédiées au culte d'un Dieu unique, monothéisme rare en Afrique. Leur société comprenant trois grades, le Bukota, structurait la vie quotidienne et accueillait à la fois des hommes et des femmes. Elle représente l'équivalent de l'association Bwami des Lega. Les sculptures jouaient un rôle au cours des cérémonies ...


Voir la fiche

Vendu

Statue de colon Baule
Art africain > Statues africaines > Colon Baoulé

Influences occidentales dans l'art africain baoulé .
Communément appelé "colon" mais incarnant parfois cependant un type de "conjoint idéal" selon les critères individuels, cette figure masculine se distinguant par sa polychromie est représentée vêtue d'un costume colonial. African Art Western Eyes, Baule", Vogel, p.253 à 257) br /> Deux types de statues sont produites par les baoulé dans le cadre rituel: Les statues Waka-Sona, " être de bois " en baoulé, évoquent un assié oussou, être de la terre. Elle font partie d'un type de statues destinées à être utilisées en tant qu'outil médium par les devins komien, ces derniers étant sélectionnés par les esprits asye usu afin de communiquer les révélations de l'au-delà. Le second type de statues, réalisées selon les indications du ...


Voir la fiche

350,00

Figure féminine Lega Kakulu
Art africain > Statues africaines > Statuette Lega

Ex-collection art africain italienne.
Une structure particulière pour cette petite statuette Lega iginga kakulu : en effet, d'épaisses jambes arquées supportent une petite planche à ailettes constituant le buste du personnage, lui-même surmonté d'une tête bulbeuse. Le tronc, pourvu d'excroissances pour les seins, est gravé sur les deux faces de motifs associés aux scarifications ou tatouages propres aux Lega. Les globes oculaires sont exorbités dans une face taillée en coeur. Patine beige doré satinée.
Ce type de statuette d'art tribal était conservé dans le panier des hauts gradés du Bwami, société secrète admettant les hommes et leurs épouses , et régissant la vie sociale . Cette organisation était subdivisée en étapes initiatiques, la plus élevée étant le Kindi. Les ...


Voir la fiche

220,00

Figure d intronisation Tabwa
Art africain > Statues africaines > Statue Tabwa

Ex-collection art africain belge.
La statuette juchée sur un tabouret au centre de la composition sculptée, portant sur les épaules une figure féminine, incarne un chef de clan. Ce type d'objet était utilisé à l'occasion des rites d'intronisation. Patine brun chaud, résidus poudreux ocrés. Fissures de dessication. Les Tabwa ( "scarifier" et "écrire") constituent une ethnie présente au Sud-Est de la RDC, autour du lac Tanganyika. Les tribus de cette région, tels les Tumbwe , vouent un culte aux ancêtres mipasi grâce à des sculptures détenues par les chefs ou les sorciers. Une charge magique ( dawa )était fréquemment introduite au sommet de la tête des statues. Les devins- guérisseurs utilisaient ce type d'objets afin de dévoiler la sorcellerie et protéger contre les esprits ...


Voir la fiche

280,00

Statue Songye Nkishi
Art africain > Statues africaines > Fétiche Songye

Ex-collection art africain allemande.

Plus réaliste que de coutume, cette figure sculptée Nkisi, nkishi (pl. mankishi ),toujours pourvue de la corne sommitale dans laquelle la charge magique bishimba aura probablement été introduite. La puissance du fétiche serait en effet accentuée par la présence d' accessoires, bijoux, métal, matières et éléments divers. Patine brun à noir lustrée. Ces fétiches de protection destinés aux habitations sont parmi les plus prisés d'Afrique. Le Nkisi joue le rôle de médiateur entre dieux et hommes. Les exemplaires de grande taille sont la propriété collective de tout un village, alors que les figures plus petites appartiennent à un individu ou une famille. Au XVIème siècle, les Songyes migrèrent de la région du Shaba pour s'établir sur ...


Voir la fiche

180,00

Statue féminine Bambara
Art africain > Statues africaines > Statue Bambara

Art africain chez les Bambara.
Cette statue africaine de "petite préférée", Nyeleni en Bambara,est représentée en position frontale, jambes à demi-fléchies sur un socle circulaire. Le visage est coiffé d'une crête striée, des oreilles "en fer à cheval "se dessinent latéralement. Le corps scarifié affiche quant à lui les signes de maternité et de fécondité par les seins pleins et tendus, en obus, et l'abdomen proéminent. Patine grasse, huilée, résidus ocrés. Les Bambara du Mali central et méridional appartiennent au grand groupe Mande, comme les Soninke et les Malinke. Ils croient à l'existence d'un dieu créateur génériquement appelé Ngala et qui maintient l'ordre de l'univers. Son existence coexiste avec un autre dieu androgyne appelé Faro, qui a donné toutes les qualités aux hommes ...


Voir la fiche

210,00

Porteuse de coupe Luba
Art africain > Statues africaines > Statuette Luba

Collection art africain suisse.
Agenouillée afin de présenter la calebasse évidée mboko que l'on remplissait de kaolin symbolisant la pureté et le monde spirituel, dont les visiteurs du roi s'enduisaient par respect, cette figure féminine offre une physionomie au délicat modelé.  Selon P.Nooter,  ces figures représentaient l'épouse du devin, ce qui souligne son importance dans le processus de divination bilumbu.
Les guérisseurs de la société Buhabo et les devins Mbudye y avaient également recours.
Selon certains Luba cependant bien que femme, elle représenterait le premier devin Luba, et serait aussi une allégorie de la royauté liée à la puissante société du Mbudye associée au pouvoir royal. Patine mate.

Les Luba (Baluba en ...


Voir la fiche

140,00