La Porte Dogon, galerie d'art africain, le site de vente en ligne d'Essentiel Galerie: Art premier, art tribal, art primitif
...
Options de recherche




Voir nos objets d'exception

Art africain - Statues africaines : fetiche tribal, maternité:

Souvent l'oeuvre des forgerons qui travaillent sur des bois tendres, la statuaire africaine regroupe des statues d'ancêtres, des poupées, des statuettes de jumeaux. Toutes ces statues offrent des formes géométriques aux contours anguleux, aux traits allongés, parfois une expression sévère. Les bras peuvent être collés au corps, ou à contrario ils s'en écartent. On y retrouve des personnages assis ou debout, les bras et les genoux fléchis ou comme chez les Dogons Tellem les bras levés vers le ciel implorant pour la venue de la pluie. Les statues peuvent aussi être utilisées en tant que fétiches pour toute sorte de pratiques animistes, principalement au Congo. Certaines sont en bronze comme au royaume Bénin. Pour l'africain traditionnel leur fonction consiste à rendre visibles les réalités invisibles.


Statuette Lega Iginga
Art africain > Statues africaines : fetiche tribal, maternité > Statuette Lega

Ex-collection art tribal belge.
L'art africain des Lega , Balega, ou encore Warega , se distingue par ses statuettes d'initiation, également réalisées dans de l'ivoire, dont certaines était conservées dans un panier destiné aux plus hauts gradés du Bwami de différentes communautés. Ce type de statuette d'art tribal Iginga ( Maginga au pluriel), était la propriété des hauts gradés du Bwami , société secrète admettant les hommes et leurs épouses , et régissant la vie sociale . Cette organisation était subdivisée en étapes initiatiques, la plus élevée étant le Kindi. Suite à leur exode d'Ouganda au cours du XVIIe siècle, les Lega se sont installés sur la rive ouest de la rivière Lualaba, en RDC. Appelés aussi Warega, ces individus vivent dans des villages autonomes entourés de ...


Voir la fiche

150,00

Statue Yoruba d autel
Art africain > Statues africaines : fetiche tribal, maternité > Statue Yoruba

Ex-collection art africain britannique.
La figure féminine représentée assise sur un trône dont les pieds sont parallèles aux jambes du personnage, forme une incarnation d'un des nombreux orisa des Yoruba, équivalents aux Saints chrétiens. Les figures miniatures qui l'entourent seraient des adeptes ou des divinités mineures. Patine croûteuse, mate. Manque sur l'une des tresses de la coiffure.
La société yoruba est très organisée et dispose de plusieurs associations dont les rôles varient. Alors que la société masculine egbe renforce les normes sociales, l' aro fédère les agriculteurs. Le gelede a des visées davantage ésotériques et religieuses. Les notables se réunissent, eux, en une société appelée esusu. Les royaumes d' Oyo et Ijebu sont nés suite à la ...


Voir la fiche

210,00

Figure d initiation Lega/Zimba du Bwami
objet vendu
Art africain > Statues africaines : fetiche tribal, maternité > Statuette Lega

Ex-collection art africain allemande
Une tête surmontant un corps abstrait en colonne formant des zigzags, la base hachurée indiquant des orteils, distingue cette sculpture africaine destinée à un initié du Bwami , parmi les nombreuses autres statuettes utilisées au fil des initiations.

Patine brune satinée. Fissues de dessication et manques.
L'enseignant guidait l'aspirant dans un lieu où étaient exposés masques et statuettes, et c'est à travers une observation attentive que le futur initié devait deviner la signification plus ou moins complexe des métaphores évoquées par les sculptures, ces dernières se référant largement à des proverbes et dictons. Ceux qui n'étaient pas autorisés à voir l'objet, afin d'en être protégés, devaient se soumettre à de ...

Poupée Zaramo Kwéré Mwana Hiti
Art africain > Poupées africaines > Poupée Zaramo

Collection art africain espagnole.
La silhouette des poupées africaines des Zaramo et Kwéré est récurrente, une forme humaine stylisée, coiffée d'une double ou unique crête surmontant un buste tubulaire dépourvu de bras où les seins et l'ombilic sont indiqués par un léger relief. L'usage des perles est en outre fréquent dans l'ornementation de la statuaire Zaramo.
Patine d'usage lustrée. Fendillements.
Les Zaramo et les tribus qui les entourent, telles les Kwéré et les Doé, ont conçu des poupées généralement associées à la fécondité, mais auxquelles d'autres vertus seraient attribuées. Son rôle premier se joue au cours de la période de réclusion de la jeune initiée zaramo. La novice se comportera à l'égard de l'objet comme avec un enfant, et dansera avec lui ...


Voir la fiche

200,00

Figure d ancêtre Yela
Art africain > Statues africaines : fetiche tribal, maternité > Statuette Yela

Ex-collection art africain belge
Statue africaine Yela, très graphique, figurant un ancêtre du clan. Le visage taillé en coeur, concave, est coiffé d'une double crête. Les membres parallèles sont écartés du corps, le sexe en évidence.
Patine sombre huilée.

La province du Lualaba comptait plusieurs ethnies proches disposant d'associations similaires. Les Mbole et les Yela sont connus pour leurs statues incarnant, selon D. Biebuck ,des pendus, nommées ofika . Le lilwa , association aux rites initiatiques dogmatiques avait pour coutume de juger et de condamner à la pendaison les coupables d'infractions aux règles imposées. Ces infractions allaient du meurtre à l'adultère en passant par la rupture du secret encerclant le lilwa . Déshonorés, les corps de ...


Voir la fiche

350,00

Statue d ancêtre Hemba Singiti
Art africain > Statues africaines : fetiche tribal, maternité > Statue Hemba

Collection art africain suisse.
Cette petite figure protectrice Hemba, dont les caractéristiques étaient autrefois attribuées aux Luba, incarne un ancêtre. Réalisée afin de communiquer avec les esprits tutélaires, cette sculpture faisait partie des "mvidye", intermédiaires entre le monde spirituel et les individus, pouvant également incarner des esprits de la nature chez les Luba du Kasaï. Les chefs de clan Hemba disposaient de plusieurs statues d'ancêtres qu'ils vénéraient et auxquelles ils consacraient des offrandes afin d'assoir leur légitimité. Ce personnage adopte la position classique, mains valorisant un abdomen en saillie, symbole du lignage. Il dispose également de la coiffe sophistiquée, évidée en forme de croix. Pièce couleur brun foncé dont les saillies sont abrasées par ...


Voir la fiche

95,00

Sculpture Lega Sakimatwematwe
Art africain > Statues africaines : fetiche tribal, maternité > Statue Lega

Collection art africain allemande
L' art africain lega et les supports d'initiation Sakimatwematwe (Multi-têtes).
En rapport avec un proverbe Lega, dotée de deux têtes ou plusieurs, cette sculpture illustrerait toujours la nécessité d'une vision globale des évènements, et donc la prudence, la sagesse et l'impartialité qui devraient en découler.(Biebuyck 1973) Appartenant à un initié du Bwami, parmi les nombreuses autres utilisées au fil des initiations, cet objet sculpté se présente sous la forme d'un tronc central porté par des jambes. Des groupes de visages se superposent dans des directions opposées. Ces derniers sont dirigés vers les quatre points cardinaux.
L'enseignant guidait l'aspirant dans un lieu où étaient exposés masques et statuettes, et c'est à ...


Voir la fiche

140,00

Statue d ancêtre Mumuye
objet vendu
Art africain > Statues africaines : fetiche tribal, maternité > Statue Mumuye

Ex-collection art tribal anglaise.
L'art africain Mumuye et l'intrigante anatomie de ses statues traditionnelles. Oeuvre du sculpteur nommé rati ou encore molabaiene, cette effigie féminine des Mumuye dispose d'un long buste cylindrique sur lesquels pointent des seins réduits et un ombilic saillant. Le volume arrondi des épaules se prolonge de bras plats écartés du torse, interminables, et dont l'encoche suggère le mouvement. Les blocs des jambes dépourvues de pieds sont creusés de cannelures parallèles . Les yeux sont tracés dans le bois et des scarifications en diagonale encadrent l'incision formant la bouche. Les pendants latéraux caractéristiques de l'ethnie seraient associés à une coiffure en casque, flanquée ici d'une double crête sagittale, ou aux lobes d'oreilles des ...


Voir la fiche

Vendu

Figure masculine Baule
Art africain > Statues africaines : fetiche tribal, maternité > Statue Baoulé

Ex-collection art africain française
Les "doubles inversés" dans les sculptures d' art tribal africain des Baule
Figure masculine représentant un personnage debout soigneusement détaillé.

Une soixantaine de groupes ethniques peuplent la Côte d'Ivoire, dont les Baoulé,au centre, Akans venus du Ghana, peuple de la savane, pratiquant la chasse et l'agriculture tout comme les Gouro dont ils ont emprunté les cultes rituels et les masques sculptés. Deux types de statues sont produites par les Baoulé , Baulé , dans le cadre rituel : Les statues Waka-Sona , " être de bois " en baoulé, évoquent un assié oussou , être de la terre. Elle font partie d'un type de statues destinées à être utilisées en tant qu'outil médium par les devins komien , ces derniers étant ...


Voir la fiche

350,00

Figures de couple Lobi en bronze
Art africain > Bronze, leopard, messager, guerrier, statue, pirogues > Bronze Lobi

Ex-collection art africain belge.
Couple figuré assis, mains sur les genoux. Patine brune veloutée, reflets dorés.
Les populations d'une même région culturelle, regroupées sous la dénomination " lobi ", forment un cinquième des habitants du Burkina Faso. Peu nombreux au Ghana, ils se sont également établis au nord de la Côte d'Ivoire. C'est à la fin du XVIIIe siècle que les Lobi , venant du Nord-Ghana, se sont établis parmi les Thuna et Puguli autochtones, les Dagara , les Dian , les Gan et les Birifor . Les Lobi croient en un Dieu créateur nommé Thangba Thu, auquel ils s'adressent à travers le culte de nombreux esprits intermédiaires, les Thil, ces derniers étant censés les protéger, avec l'aide du devin, contre une kyrielle de fléaux. Des génies de la brousse, êtres ...


Voir la fiche

280,00

Statuette de fertilité Ngbaka
Art africain > Statues africaines : fetiche tribal, maternité > Statue Ngbaka

Ex-collection art africain belge.
Le creuset ubangien a produit de nombreuses statuettes qui partagent certaines similarités. Cette sculpture primitive, sur laquelle apparaissent les coups d'herminette, nous a été indiquée comme appartenant aux Ngbaka . Elle se singularise par une tête volumineuse dans lequel le front bombé donne naissance à une coiffure tressée tirée vers l'arrière. Le regard est tout juste suggéré par un renfoncement linéaire entre deux prélèvements circulaires marquant les oreilles. Des narines sont creusées sous le large volume nasal dominant une mince bouche horizontale, conférant une physionomie déterminée. Des bras réduits, plaqués contre le buste, soulignent le volume de l'abdomen. Cette ancienne statuette pourrait être associée à la fertilité et à la ...


Voir la fiche

165,00

Statuette Ngbaka, Bwaka
objet vendu
Art africain > Statues africaines : fetiche tribal, maternité > Statue Zande

Ex-collection art africain allemande.
Le creuset ubangien a produit de nombreuses statuettes qui partagent certaines similarités, tel un visage en forme de coeur, comme dans la région du fleuve Ogooué au Gabon. Certains auteurs (Celenko 1983) ont attribué ce type d'oeuvre aux Zande vivant au nord des Ngbaka. Les Ngbaka forment un peuple homogène du nord ouest de la R.D.C, au sud de l'Ubangui. Les Ngandi vivent à l'est et les Ngombe au sud. L'art tribal ngbaka a donné naissance à quelques statues représentant leurs héros mythiques Nabo et Seto qu'ils vénèrent et un nombre très restreint de masques. Les figures zoomorphes étaient utilisées pour la chasse. La face en coeur est enduite de pigments bordeaux. Une fine incision forme ...


Voir la fiche

Vendu

Statuette féminine Metoko
Art africain > Statues africaines : fetiche tribal, maternité > Statue Metoko

Ex-collection art africain belge
Pendant féminin des figures metoko, cette statuette dispose d'un corps étroit surmonté d'une large tête et présente des scarifications en lignes parallèles. Pigments de kaolin incrustés, patine satinée dorée. Fissures de dessication.

Statue cultuelle Katungu appartenant aux Metoko et Lengola, peuples de la forêt primaire dédiées au culte d'un Dieu unique, monothéisme rare en Afrique. Leur société , le Bukota , accueillant à la fois des hommes et des femmes,est l'équivalent de l'association Bwami des Lega. Les sculptures jouaient un rôle au cours des cérémonies d'initiation et de conciliation, et étaient ensuite placées sur la tombe des initiés de grade élevé. Chacune de ces figures disposait d'un nom, à l'instar des traditions lega


Voir la fiche

290,00

Fétiche Kabeja Hemba
objet vendu
Art africain > Statues africaines : fetiche tribal, maternité > Statuette Hemba

Ex-collection art africain belge
Cette sculpture formée de quatre visages se prolongeant d'un manche relève des puissants fétiches kabeja, également utilisés chez les Luba, et, chez les Kasongo vivant aux contact des populations Luba, Hemba et Songye, qui les nomment kakuji. Le sommet de la pièce est percé d'une cavité dans lesquelles un bijimba , charge composée d'éléments magiques issus de l'environnement naturel, humain et végétal, étaient implantés. Chacun des clan possédait une sculpture kabeji destinée à la protection et la guérison. Mais ce type de fétiche pouvait également être reservé à un usage individuel.
Patine brun orangé lustrée.
Les Hemba forment un sous-groupe de l'ethnie Luba vivant dans le sud-est de la R. D. Congo, à l'est de la rivière ...


Voir la fiche

Vendu

Statue Baoule Waka sona
Art africain > Statues africaines : fetiche tribal, maternité > Statue Baule

Ex-collection art africain française
En position assise, dos rectiligne, cette figure féminine Baoule place l'extrémité de ses mains digitées sur les genoux. Ses ornements tégumentaires révèlent le concept de beauté des Baoulé, constante dans l'art traditionnel africain, par les nombreuses scarifications en damiers et la coiffe soignée. Fissures de dessication, patine mouchetée.
Une soixantaine de groupes ethniques peuplent la Côte d'Ivoire, dont les Baoulé, au centre, Akans venus du Ghana, peuple de la savane, pratiquant la chasse et l'agriculture tout comme les Gouro dont ils ont emprunté les cultes rituels et les masques sculptés. Deux types de statues sont produites par les Baoulé, Baulé, dans le cadre rituel: Les statues Waka-Sona, " être de bois " en baoulé, ...


Voir la fiche

210,00

Statue de maternité Asie Usu Baoulé
objet vendu
Art africain > Statues africaines : fetiche tribal, maternité > Maternité Baoulé

Ex-collection art africain luxembourgeoise.
Propriété du devin komienfoué ,intervenant parfois dans les pratiques divinatoires du Mbra , cette effigie féminine évoquant un assié oussou , un "génie de la nature",liée à la fécondité, est représentée installée sur une assise de type Akan. Une coiffe agencée en multiples coques crêpées, des scarifications en damier parsemées sur le corps, des parures de perles , et la vigueur de mollets adaptés au travail agricole, font partie des traits de la statuaire baoulé. Fissures de dessication. Patine foncée lisse et satinée, localement abrasée. Deux types de statues sont produites par les baoulé dans le cadre rituel : Les statues Waka-Sona , " être de bois " en baoulé, évoquent un assié oussou , être de la terre. Elle font partie d'un ...

Figures de couple aux bras levés Dogon
objet vendu
Art africain > Statues africaines : fetiche tribal, maternité > Sculpture Dogon

Collection art africain traditionnel française
Cette figure d'autel tribal dogon, aux formes anguleuses, assemble un couple associé aux créatures primordiales dogon. Leurs bras dressés, geste de contrition consécutif à une faute originelle ou appel à la pluie, s'adossent au panneau reliant les figures.
La surface mate et granuleuse, quelques abrasions et fendillements.

Le sud du plateau dominant la falaise de Bandiagara est occupé depuis le Xe siècle par les Tellem et les Niongom. Ils furent ensuite déplacés par les Dogon au XVe siècle, qui fuyèrent les Mandé. Les Tellem devinrent les ancêtres des Kurumba du Burkina Faso. La statuaire dogon ne se distingue pas aisément de celle des Tellem et ni de celle des Niongom car des influences réciproques se ...

Statue cimier Eket
Art africain > Statues africaines : fetiche tribal, maternité > Statue Eket

Ex-collection art africain française
Figure féminine représentée assise, portant un cimier relatif aux cérémonies de l'Ogbom, qui se déroulaient devant l'autel en clôture des périodes de réclusion. Les masques cimiers étaient ensuite conservés près des conduits de cheminée des cases afin d'être protégés des insectes.
Patine granuleuse, rehauts colorés.
Les Eket, établis au sud est du Nigéria, sont un sous-groupe de l'ethnie Ibibio réputée pour ses masques expressifs. Il s'agit d'une société patrilinéaire dont les villages sont gouvernés par l'Ekpo Ndem Isong , un groupe d'anciens et chefs des familles élargies. Leurs décisions sont renforcées par les membres de la société Ekpo qui agissent en tant que messagers des Ikan (ancêtres) et qui, au cours de leurs ...


Voir la fiche

250,00

Statuette Yaka Yiteke
Art africain > Le fétiche, cet objet emblématique de l'art primitif > Fétiche Yaka

Art africain Yaka
Ces statuettes africaines, charmes rituels appartenant aux lignages et assurant une protection contre les ennemis, étaient réalisées suivant les instructions du Nganga ngoombu et du commanditaire de l'objet. Les sculptures traditionnelles étaient ensuite activées à l'aide de rituels et de formules incantatoires, et d'ajouts sous la forme de talismans ou de substances médicinales. La coiffe caractéristique est celle des chefs de terre. Ces sculptures étaient souvent suspendues dans les cases. Patine satinée, abrasions.
Hiérarchique et autoritaire, composée de redoutables guerriers, la société Yaka était gouvernée par des chefs de lignage disposant du droit de vie et de mort sur leurs sujets. La chasse et le prestige qui en découle sont ...


Voir la fiche

180,00

Statuette Kwese/Mbala Giteke
Art africain > Statues africaines : fetiche tribal, maternité > Statuette Mbala

Ex. collection art tribal africain belge.
Parmi les nombreuses statues des Mbalas, ce type de statuette faisait partie des "pindi", sculptures intégrant le trésor du chef. Petit personnage trapu, les mains réunies sous le menton, il possède des caractéristiques également kwésé, dont les traits scarifiés du visage. Patine granuleuse, fissures de dessication.
Venus d'Angola au XVIIe siècle, les Mbala se sont établis dans le nord-ouest du Zaïre et à l'est parmi les Pende, les Suku, les Pende, et les Yaka. Autrefois matrilinéaires, ils sont formés de clans dirigés par l'oncle maternel. Le chef était en charge du culte des ancêtres, toutefois assez restreint. Suite à une retraite de quelques jours, les insignes royaux et des charmes lui étaient attribués, destinés à ...


Voir la fiche

350,00

Statuette d ancêtre Byeri Fang
Art africain > Statues africaines : fetiche tribal, maternité > Statue Fang

L' art africain relatif au culte Byeri s'illustre par diverses sculptures anthropomorphes faisant office de "gardiens" et incarnant l'ancêtre.
Cette rare figure asexuée dispose d'une bouche prognathe dévoilant des dents. Sous les mains jointes, l'excroissance tubulaire de l'abdomen symbolise le lignage. Patine huileuse noire localement granuleuse, fendillements.
Les boites recélant les reliques d'illustres ancêtres étaient gardées par le plus vieil homme du village, l'"esa". Surmontées d'une statue ou d'une tête qui agissait comme gardien des boîtes "byeri", elles étaient stockées dans un coin sombre de la case, censées détourner vers quelqu'un d'autre les influences maléfiques. Elles étaient également utilisées durant les cérémonies d'initiation des jeunes gens liés à ...


Voir la fiche

350,00