La Porte Dogon, galerie d'art africain, le site de vente en ligne d'Essentiel Galerie: Art premier, art tribal, art primitif
...
Options de recherche


Art africain - Statues africaines:

Souvent l'oeuvre des forgerons qui travaillent sur des bois tendres, la statuaire africaine regroupe des statues d'ancêtres, des poupées, des statuettes de jumeaux. Toutes ces statues offrent des formes géométriques aux contours anguleux, aux traits allongés, parfois une expression sévère. Les bras peuvent être collés au corps, ou à contrario ils s'en écartent. On y retrouve des personnages assis ou debout, les bras et les genoux fléchis ou comme chez les Dogons Tellem les bras levés vers le ciel implorant pour la venue de la pluie. Les statues peuvent aussi être utilisées en tant que fétiches pour toute sorte de pratiques animistes, principalement au Congo. Certaines sont en bronze comme au royaume Bénin. Pour l'africain traditionnel leur fonction consiste à rendre visibles les réalités invisibles.


Statuette Ngbaka, Bwaka
Art africain > Statues africaines > Statuette Ngbaka

Ex-collection art africain allemande.
Le creuset ubangien a produit de nombreuses statuettes qui partagent certaines similarités, tel un visage en forme de coeur, comme dans la région du fleuve Ogooué au Gabon. Certains auteurs (Celenko 1983) ont attribué ce type d'oeuvre aux Zande vivant au nord des Ngbaka. Les Ngbaka forment un peuple homogène du nord ouest de la R.D.C, au sud de l'Ubangui. Les Ngandi vivent à l'est et les Ngombe au sud. L'art tribal ngbaka a donné naissance à quelques statues représentant leurs héros mythiques Nabo et Seto qu'ils vénèrent et un nombre très restreint de masques. Les figures zoomorphes étaient utilisées pour la chasse. La face en coeur porte les résidus granuleux d'argile blanche, et les yeux ...


Voir la fiche

280,00

Figure d autel Chokwe
objet vendu
Art africain > Statues africaines > Statue Chokwe

Ex-collection art africain espagnole.
Cette sculpture tribale glorifie la puissance spirituelle et physique, qualités du chasseur, par la représentation du héros fondateur de l'ethnie, Chibinda Ilunga, chef et héros mythique , fondateur de l'ethnie Chokwé. Aisément reconnaissable grâce à son ample coiffe à ailettes latérales recourbées (cipenya-mutwe), constituée de divers matériaux, plus précisément une armature d'osier recouverte de tissu,laiton, cuir, perles. Le chef aux mains surdimensionnées avait appris à son peuple l'art de la chasse. Les chefs avaient une fonction majeure dans les rites de propitiation destinés à la chasse et à la fécondité des femmes, les objets étant ornés de cette figure ayant donc une fonction protectrice. Assis nu sur un pachyderme, le personnage ...


Voir la fiche

Vendu

Statuette fétiche Lega
Art africain > Statues africaines > Statuette Lega

Ex-collection art tribal africain belge.
L'art africain des Lega , Balega , ou encore Warega , se distingue par ses statuettes d'initiation, également réalisées dans de l'ivoire, dont certaines était conservées dans un panier destiné aux plus hauts gradés du Bwami de différentes communautés. Ce type de statuette d'art tribal Iginga ( Maginga au pluriel), était la propriété des hauts gradés du Bwami , société secrète admettant les hommes et leurs épouses , et régissant la vie sociale . Cette organisation était subdivisée en étapes initiatiques, la plus élevée étant le Kindi. Suite à leur exode d'Ouganda au cours du XVIIe siècle, les Lega se sont installés sur la rive ouest de la rivière Lualaba, en RDC. Appelés aussi Warega, ces individus vivent dans des villages autonomes ...


Voir la fiche

180,00

Statuette d autel Eshu Yoruba
Art africain > Statues africaines > Statuette Eshu

Ex-collection art africain italienne.
La statuette présente une coiffe, plus généralement sous une forme phallique, permettant d'associer cet objet au culte esu, eshu. Souvent figuré soufflant dans une flûte, il s'appuie ici sur une tablette crantée. le terme Eshu désigne l'un des esprits ou orisha issus des traditions religieuses yoruba. On retrouve son équivalent nommé Papa Legba, Elegba,au Brésil ainsi qu'à Haïti, et Elegua à Cuba à la suite des déportations d'esclaves capturés sur les côtes du Bénin et du Nigéria.
Eshu est une divinité liée à la communication mais son rôle est plus large. De cet orisha dépend en effet la protection de la demeure, de la ville et, de façon générale, de tout ce qui est conçu par l'Homme.
Par ses attributs et vertus, Eshu fût au ...


Voir la fiche

190,00

Porteuse de coupe Luba
Art africain > Statues africaines > Statue Luba

Ex-collection luxembourgeoise.
Voyante munie d'une calebasse ou coupe mboko , qui était remplie de kaolin, et qui symbolisait la pureté et le monde spirituel. Ces récipients étaient utilisés par différentes sociétés Luba,  plus généralement par les médiums de la société de divination Kilumbu , Bilumbu , ou par les guérisseurs de la société Buhabo .  Les devins Mbudye y avaient également recours. Les paupières des personnages incarnant les esprits sont invariablement closes dans une physionomie au délicat modelé, leur conférant une paisible intériorité.  La figure agenouillée est représentée coiffée d'un diadème séparant le front rasé des cheveux huilés. Ces derniers étaient ramassés en une structure élaborée autour d'une armature en fils de cuivre. Ces statuettes étaient ...


Voir la fiche

240,00

Statuette Mumuye
Art africain > Statues africaines > Statuette Mumuye

Ex-collection art africain italienne.
Cette petite sculpture adopte la morphologie propre à la statuaire mumuye. Ici cependant le sculpteur nommé rati ou encore molabaiene, a habilement suggéré le mouvement grâce à une légère torsion du buste par rapport à l'axe central. Les traits sont simplement tracés sur le visage et des scarifications en "moustache de chat" encadrent la bouche sous les narines creusées. Des motifs indiquent les tresses de la coiffure. Une cupule compose l'oreille. Patine satinée. La statuaire émanant de la région nord-ouest de la moyenne Benoué, des Kona Jukun, aux Mumuye et jusqu'aux populations Wurkun se démarque par une relative absence d'ornementations et une stylisation épurée. Les 100 000 locuteurs de langue Adamawa forment un groupe appelé Mumuye ...


Voir la fiche

150,00

Maternité Pfemba Kongo Yombé
objet vendu
Art africain > Statues africaines > Statuette Kongo

Ex-collection art africain belge.
Les objets rituels africains revêtent diverses apparences, telle cette sculpture tribale des Kongo , où une effigie féminine agenouillée incarne l'ancêtre du clan, figure médiatrice, en témoignent les scarifications losangiques du buste. Les Yombe ornaient en effet leurs textiles, nattes et pagnes, de losanges en relation avec des proverbes glorifiant le travail et l'unité sociale. La bouche ouverte exhibe des dents limées traditionnellement, et les yeux sont vitrés, soulignant la capacité de l'aïeule à percevoir l'au-delà, à discerner les choses cachées. Les quatre figures miniatures, image du clan, la soutiennent de leurs bras levés.Ce type de statuette ornait également le sommet des cannes de prestige, mwala . Patine sombre satinée. ...

Statue d ancêtre Boyo / Basumba
objet vendu
Art africain > Statues africaines > Statue Boyo

Ex-collection art africain belge.
Tribu du groupe Bembé, les Basumba sculptaient deux types de figures d'ancêtres : de grandes effigies dotées d'un visage triangulaire, et des statues à tête ronde portant de nombreux motifs chéloïdiens sur l'ensemble du corps, qui étaient parfois attribuées aux Boyo. Patine orangée, mate, éclat sur l'avant de la barbe. Fissures de dessication.
Des flux migratoires ont mêlé au sein de mêmes territoires des Bembe , Lega , Buyu (Buye) ou Boyo , Binji et Bangubangu. Les Basikasingo , considérés par certains comme un sous-clan Buyu , ne sont cependant pas d'origine bembe , les travaux de Biebuyck ayant permis de retracer leur histoire. Organisés en lignages, ils ont emprunté l'association du Bwami aux Lega. Les traditions bembé et ...

Couple de statuettes Ibedji Yoruba
Art africain > Statues africaines > Statuettes Ibedji

Art africain Yoruba.
Les "abiku", parures à visée protectrice, se déclinent ici en multiples rangs de colliers colorés et sachets-amulettes en cuir, pour ces statuettes-poupées "ere" (statues), incarnant des jumeaux. Etablis sur des bases sphériques, les personnages sont représentés coiffés d'un cimier sagittal constitué de cheveux tressés rassemblés en coque. Les mains sont placées sur les hanches. Surface lisse et satinée, incrustations résiduelles de poudre d'écorce rouge. Dans la langue du peuple Yoruba, ibeji signifie jumeau : ibi pour né et eji pour deux. Ils représentent la figure d'un jumeau décédé. Cet ibedji est alors traîté comme l'aurait été l'enfant disparu. C'est la mère qui doit s'occuper de lui ; elle peut le laver et le nourrir régulièrement. Si elle ...


Voir la fiche

200,00

Figure de reliquaire Kota
Art africain > Reliquaires > statue Kota

Ex-collection art africain française.
Coiffé d'amples coques latérales en aplat, ce singulier visage concave surplombé d'un front ovoïde est plaqué de feuilles de cuivre doré. Un fin cloutage fait adhérer le tout sur l'âme de bois. L'ensemble est souligné de motifs géométriques soigneusement gravés, composant des frises enjolivant la sculpture. Les Kota de la vallée de la Sébé, situés au Gabon mais aussi au Congo, ont produit ce type de sculpture qui jouaient le rôle de "médium" entre les vivants et les morts et continuaient à veiller sur leurs descendants. Elles sont parfois bifaces,les mbulu-viti , symbolisant l'aspect masculin et féminin à la fois. Ce type de pièces servaient en effet lors de la conservation de restes mortuaires des ancêtres de haute lignée dans des paniers ...


Voir la fiche

230,00

Figure de reliquaire Lumbu, Loumbo, Mbumba
Art africain > Statues africaines > Statue Lumbu

Ex-collection art africain française.
Au sein du groupe prénommé Shira ,les Lumbu Loumbu, Balumbu, d'origine Bantu et originaires du royaume Congo, se sont établis sur la partie côtière du Gabon, et en République Congo, dans l'Ogooue moyen. Ils conservent les ossements de leurs ancêtres dans des paniers reliquaires ornés de statuettes et autres objets de prestige. Cette sculpture céphalomorphe présentant un visage blanchi au kaolin, évocation d'une femme décédée, était également brandie lors de cérémonies du Bwiti, culte également partagé par les Tsogho voisins. Les pommettes sont hautes, les paupières en grain de café, incisés, et le menton en pointe. Derrière un bandeau, la chevelure est séparée de part et d'autre d'une raie en épaisses tresses se rejoignant dans la nuque. ...

Statue Zande, Azandé
Art africain > Statues africaines > Statue Zande

Ex-collection art tribal française.
L'art africain dénombre deux types de statues Azande : Les statues Kudu, d'un hauteur comprise entre 30 et 50 cm représentent des ancêtres, et les statues Yanda, de 10 à 20 cm, de forme animale ou humaine, ayant un rôle apotropaïque, exposées durant les rites divinatoires au cours des rituels de la société Mani
Figure anthropomorphe très stylisée, les bras arqués de part et d'autre du buste, jambes écartées, fléchies latéralement sur des pieds massifs. Le corps est régulièrement ponctué d'orifices. La tête géométrique sur laquelle sont gravés, en biais, les yeux bridés, confère en outre un aspect surnaturel à cette sculpture. Une charge magique est probablement insérée au sommet de la tête, obturée par une résine.
Patine sombre huileuse, ...


Voir la fiche

250,00

Couple primordial Dogon
Art africain > Statues africaines > Couple Dogon

Art africain Dogon.
Ces figures représentées dans une attitude de contrition incarnent le couple primordial Nommos à l'origine de la création chez les Dogon du Mali. Les corps graciles sont figés bras tendus le long du buste et jambes aux genoux cagneux, parallèles. Patine vert de gris, incrustations rouille. La jambe d'une statue est emboitée au niveau du genou.
Les Dogon constituent un peuple renommé pour leur cosmogonie, leur ésotérisme, leurs mythes et légendes. Leur population est estimée à environ 300 000 âmes vivant au sud-ouest de la boucle du Niger dans la région de Mopti au Mali (Bandiagara, Koro, Banka), près de Douentza et une partie du Nord du Burkina (nord-ouest de Ouahigouya). Les villages sont souvent perchés au sommet des éboulis au flan des collines, ...


Voir la fiche

480,00

Statues de jumeaux Ibedji Yoruba
Art africain > Statues africaines > Ibedji Yoruba

Ex-collection art africain belge.
Les "abiku", parures à visée protectrice, se déclinent ici chez chacun des personnages sculptés en colliers de perles colorées, chainettes de cauris, et grelot métallique. Ces statuettes-poupées "ere" (statues), évocation de jumeaux, disposent d' une coiffure formée de tresses rassemblées en un cimier sagittal. Surface lustrée satinée.
Dans la langue du peuple Yoruba, ibeji signifie jumeau : ibi pour né et eji pour deux. Ils représentent la figure d'un jumeau décédé. Cet ibedji est alors traîté comme l'aurait été l'enfant disparu. C'est la mère qui doit s'occuper de lui ; elle peut le laver et le nourrir régulièrement. Si elle meurt, c'est le jumeau restant qui prend le relais. Il arrivait également qu'un homme fasse sculpter des ...


Voir la fiche

300,00

Statuette Bambara Nyeleni
Art africain > Statues africaines > Statuette Nyeleni

Collection art africain française.
Sculpture nommée "petite préférée", Nyeleni en Bambara, représentée frontalement, paumes vers l'avant, seins en "obus" sur un buste étroit s'élargissant vers un large fessier proéminent. Les jambes à demi-fléchies sont proportionnellement réduites. Le visage est coiffé d'une crête striée dont les nattes latérales encadrent des oreilles "en fer à cheval ". La pièce, striée d'encoches et de rainures parallèles, présente une patine mate brun-clair avec incrustations poudreuses beige ocré. Fissures de dessication. Les Bambara du Mali central et méridional appartiennent au grand groupe Mande, comme les Soninke et les Malinke. Ils croient à l'existence d'un dieu créateur génériquement appelé Ngala et qui maintient l'ordre de l'univers. Son existence ...


Voir la fiche

380,00

Statue rituelle Kongo Yombe
Art africain > Statues africaines > Statue Kongo

Ex-collection art africain belge.
Les Vili, les Lâri, les Sûndi, les Woyo, les Bembé, les Bwende, les Yombé et les Kôngo constituaient le groupe Kôngo , dirigé par le roi ntotela. Leur royaume connut son apogée au XVIe siècle avec le commerce de l'ivoire, du cuivre et la traite des esclaves. De même croyances et traditions, ils produisirent une statuaire dotée d'une gestuelle codifiée en rapport avec leur vision du monde. Les Yombe se sont établis sur la côte occidentale africaine, dans le sud-ouest de la République du Congo et en Angola. Les sorciers nganga , à la fois guérisseurs, avaient en charge les activités religieuses et la médiation envers le Dieu appelé Nzambi par l'intermédiaire de figures consacrées. La sorcellerie agressive kindoki est le mal absolu qu'il faut ...


Voir la fiche

370,00

Statue Baule Asie usu
Art africain > Statues africaines > Statue Baoulé

Ex-collection art tribal française.
Les cultes Akan dans l'art africain Ce "Waka -Sona", "être de bois en baoulé", établi sur des jambes trapues et musculeuses adaptées au travail agricole, saisit sa barbe que les onctions d'huile rigidifiaient. La haute crête sommitale qui compose sa coiffure se réunit en trois coques s'achevant en tresses. De nombreuses scarifications traditionnelles en damiers parcourent son corps. Une main aux doigts demesurés repose dans la région ombilicale. Ce geste de vie évoque la filiation sur laquelle il exerce sa protection. Bois léger, surface irrégulière satinée.
Deux types de statues Waka- Sona sont produites par les baoulé dans le cadre rituel : celles qui évoquent un assiè oussou, être de la terre, et qui font partie d'un ensemble de ...


Voir la fiche

380,00

Figure de reliquaire Fang
Art africain > Statues africaines > Statue Fang

Ex-collection art africain française.
Cette sculpture anthropomorphe de proportions atypiques, émanant des Ntumu des régions situées entre le Gabon, le Cameroun et la Guinée-Equatoriale, affiche une moue s'inscrivant dans une mâchoire prognathe, un ample front et une coiffure tirée vers la nuque. Un ombilic percé, à l'instar du sexe, jaillit de l'abdomen. La patine huilée, noire, fait localement apparaître un bois clair. Pieds altérés. Abrasions et éclats du bois. Chez les Fang du Cameroun et au Gabon, chaque famille possède un "Byeri", ou boîte reliquaire, dans laquelle les ossements d'illustres ancêtres sont conservés. Ces boites étaient gardées par le plus vieil homme du village, l'"esa". Les boîtes reliquaires étaient surmontées d'une statue ou d'une tête qui agissait comme ...


Voir la fiche

480,00

Figure de maternité Chokwe / Lwena
Art africain > Statues africaines > Statue Chokwe

Ex-collection art africain espagnole.
Statue associée au culte thérapeutique de type Hamba , cette sculpture Chokwe ou Lwena incarne un ancêtre féminin censé garantir la fécondité ou la guérison. Ces figures étaient disposées autour de l'autel muyombo , arbre au pied duquel des sacrifices et des offrandes étaient autrefois accomplis. Des sculptures telles que des figures réalisées dans des bâtons ou poteaux (Mbunji   ou  mbanji ), plantés dans le sol, y étaient également associées. Les ethnies apparentées disposaient de ce même type d'autel, témoin devant lequel les rituels, les serments et les transactions importantes étaient conclus.
Le personnage qui illustre également la seconde épouse du chef mythique Chibinda Ilunga arbore une coiffure bombée telle un casque et des ...


Voir la fiche

450,00

Statue Idoma Anjenu
objet vendu
Art africain > Statues africaines > Statue Idoma

Les Idoma habitent au confluent de la Bénué et du Niger. Au nombre de 500 000, ce sont des agriculteurs et des commerçants. On trouve dans leur art et leurs coutumes des influences Igbo, de la Cross River et Igala et il est souvent difficile de les distinguer de leurs voisins. Les membres de lignage royal de leur société oglinye , glorifiant le courage, utilisent des masques et des cimiers au cours des funérailles et des festivités. Ils produisent également des statues de fécondité au visage blanchi et exhibant des dents incisées . Les cimiers janiformes sont exhibés généralement aux funérailles de notables. Les membres de la société masculine Kwompten , quant à eux, utilisaient des statues nommées goemai dans le cadre de rituels de guérison.
Ce personnage masculin en ...


Voir la fiche

Vendu

Statuette Lega
Art africain > Statues africaines > Statuette Lega

Ex-collection art tribal belge.
L'art africain lega et les supports d'initiation Appartenant à un initié du Bwami, parmi les nombreuses autres utilisées au fil des initiations, elle se distingue par des membres tronqués et le rappel vertical, sur le buste, de l'arête médiane formant le nez. Deux anneaux métalliques enserrent également le cou et le buste. Patine miel, bois érodé. L'enseignant guidait l'aspirant dans un lieu où étaient exposés masques et statuettes, et c'est à travers une observation attentive que le futur initié devait deviner la signification plus ou moins complexe de ces métaphores, ces dernières se référant largement à des proverbes et dictons. Ceux qui n'étaient pas autorisés à voir l'objet, afin d'en être protégés, devaient se soumettre à de coûteuses ...


Voir la fiche

280,00