La Porte Dogon, galerie d'art africain, le site de vente en ligne d'Essentiel Galerie: Art premier, art tribal, art primitif
...
Options de recherche




Voir nos objets d'exception

Dépot vente

Art africain - Statues africaines : fetiche tribal, maternité:

Souvent l'oeuvre des forgerons qui travaillent sur des bois tendres, la statuaire africaine regroupe des statues d'ancêtres, des poupées, des statuettes de jumeaux. Toutes ces statues offrent des formes géométriques aux contours anguleux, aux traits allongés, parfois une expression sévère. Les bras peuvent être collés au corps, ou à contrario ils s'en écartent. On y retrouve des personnages assis ou debout, les bras et les genoux fléchis ou comme chez les Dogons Tellem les bras levés vers le ciel implorant pour la venue de la pluie. Les statues peuvent aussi être utilisées en tant que fétiches pour toute sorte de pratiques animistes, principalement au Congo. Certaines sont en bronze comme au royaume Bénin. Pour l'africain traditionnel leur fonction consiste à rendre visibles les réalités invisibles.


Statuette Bariba
objet vendu
Art africain > Statues africaines : fetiche tribal, maternité > Statuette Bariba

L' art africain au Bénin.

Il existe très peu de statues issues de l'ethnie Bariba qui se situe dans la région de Borgou au Bénin.
Il s'agit d'une statue féminine toute en rondeurs, en position de dévotion. La pièce est couverte d'une patine miel claire en raison des libations faites à l'aide de karité. On retrouve une parure de perles multicolores autour du cou, des poignets et de la taille.
De fines scarifications sont présentes sur le bas du visage. Les yeux sont larges et mi-clos.
Ces éléments ne sont pas sans rappeler certaines statuettes Ewe.


Voir la fiche

Vendu

Statue Lobi
Art africain > Statues africaines : fetiche tribal, maternité > Lobi Bateba

Collection art africain belge.
Un bateba ou un ancêtre lignager s'élève d'un fragment de piquet dont la base est ravinée. Le buste porté par des jambes semi-fléchies s'incline vers l'arrière, faisant bomber l'abdomen sur lequel reposent les mains. La tête massive, aux traits horizontaux, porte une épaisse crête associée au type de culte.
Épaisse patine grisâtre aux résidus ocrés. Fissures de dessication.
Les populations d'une même région culturelle, regroupées sous la dénomination " lobi ", forment un cinquième des habitants du Burkina Faso. Peu nombreux au Ghana, certains d'entre eux vivent également au nord de la Côte d'Ivoire. C'est à la fin du XVIIIe siècle que les Lobi, venant du Nord-Ghana, se sont établis parmi les Thuna et Puguli autochtones, les Dagara, ...


Voir la fiche

200,00

Fétiche Luba Shankadi
objet vendu
Art africain > Statues africaines : fetiche tribal, maternité > Fétiche Luba

Ex-collection art africain belge.
Cette statuette africaine dotée d'une coiffure étagée est fichée au centre d'une coupe symbolisant celles utilisées par différentes sociétés Luba, médiums de la société Kilumbu , Bilumbu,  ou par les guérisseurs de la société Buhabo . Les devins Mbudye y avaient également recours.  Les physionomies de ces personnages incarnant les esprits tutélaires manifestent une paisible intériorité.  D'après certains Luba cependant,  bien que femme, elle représenterait le premier devin Luba, et serait aussi une allégorie de la royauté liée à la puissante société du Mbudye associée au pouvoir royal. Des masques kifwebe apparaissent sur les flancs du vase.
("Luba" Roberts ; "Luba", F.Neyt.) Patine brune satinée. Fissures de dessication, léger ...


Voir la fiche

Vendu

Figure féminine Bambara Nyeleni
Art africain > Statues africaines : fetiche tribal, maternité > Statue Bambara

Ex-collection art africain française.
Cette statue africaine de "petite préférée", Nyeleni en Bambara représentée frontalement, porte une crête striée, des oreilles en saillie losangique, un profil aigu. Le buste scarifié affiche les symboles de fécondité que sont les seins en obus, et l'abdomen proéminent. Patine mate claire.
Les Bambara du Mali central et méridional appartiennent au grand groupe Mande, comme les Soninke et les Malinke. Ils croient à l'existence d'un dieu créateur génériquement appelé Ngala et qui maintient l'ordre de l'univers. Son existence coexiste avec un autre dieu androgyne appelé Faro. De grandes fêtes masquées cloturent les rites d'initiation de l'association dyo et le rituel du gwan des bambara dans le sud du pays bambara. Etalées sur ...


Voir la fiche

480,00

Sculpture Lega Sakimatwematwe
Art africain > Statues africaines : fetiche tribal, maternité > Statue Lega

L' art africain et les supports d'initiation au Bwami chez les Lega.
Sculpture tribale africaine de type Lega Sakimatwematwe (Multi-têtes) destinée à un initié du Bwami, parmi les nombreuses autres utilisées au fil des initiations, sa structure se présente sous la forme d'un tronc central autour duquel se superposent des visages. L'enseignant guidait l'aspirant dans un lieu où étaient exposés masques et statuettes, et c'est à travers une observation attentive que le futur initié devait deviner la signification plus ou moins complexe de ces métaphores, ces dernières se référant largement à des proverbes et dictons. Ceux qui n'étaient pas autorisés à voir l'objet, afin d'en être protégés, devaient se soumettre à de coûteuses cérémonies, et parfois même rejoindre le grade ...


Voir la fiche

240,00

Sommet de pilier Yoruba
Art africain > Statues africaines : fetiche tribal, maternité > Statue Yoruba

Collection art africain britannique
Art africain Yoruba.
Cette sculpture africaine naturaliste, permettant, selon les Yoruba, la communication avec l'au-delà, met en scène en tant que figure maternelle l'une des nombreuses déesses féminines, la déesse de la terre Onilé ("propriétaire de la Maison"), garante de la longévité, la paix, et des ressources, et liée à la puissante société Ogboni chez les Yoruba Egba et Ijebu. Elle pourrait symboliser également Orunmila , déesse de la divination.
Elle est vénérée par les membres de la puissante société Ogboni, ou Osugbo, chargée de la justice.
Patine satinée, érosions.
Centrée sur la vénération de ses dieux, ou orisà, la religion yoruba s'appuie sur des sculptures artistiques dotées de messages codés ...


Voir la fiche

280,00

Figurine Yaka Yiteke
Art africain > Le fétiche, cet objet emblématique de l'art primitif > Fétiche Yaka

Art africain Yaka
Ces statuettes africaines, charmes rituels appartenant aux lignages et assurant une protection contre les ennemis, étaient réalisées suivant les instructions du Nganga ngoombu et du commanditaire de l'objet. Les sculptures traditionnelles étaient ensuite activées à l'aide de rituels et de formules incantatoires, et d'ajouts sous la forme de talismans ou de substances médicinales. La coiffe caractéristique est celle des chefs de terre. Ces sculptures étaient souvent suspendues dans les cases. Patine satinée, abrasions.
Hiérarchique et autoritaire, composée de redoutables guerriers, la société Yaka était gouvernée par des chefs de lignage disposant du droit de vie et de mort sur leurs sujets. La chasse et le prestige qui en découle sont ...


Voir la fiche

140,00

Figure de guerrier Lulua, Bena luluwa
Art africain > Statues africaines : fetiche tribal, maternité > Guerrier Lulua

Ex-collection d' art africain belge.
Cette statuette africaine d'ancêtre masculin, chasseur ou guerrier, dispose diverses scarifications en relief, pratique courante à la fin du XIXe siècle en Afrique centrale. Son collier à pendentif forme un fétiche protecteur.
Ces marques constituaient des signes de beauté à valeur symbolique, révélateurs de qualité physiques et morales hors du commun. Les cercles concentriques suggèrent non seulement les grands astres, mais aussi l'espoir. " Ces statues de guerriers, dont la position des bras en angle droit serait associée à la vigueur, participaient aux investitures et funérailles des chefs.
Patine brune, fendillements.
Lulua est un terme générique, qui se réfère à un grand nombre de peuples hétérogènes qui peuplent ...

Fétiche rituel Suku Malwambi
Art africain > Statues africaines : fetiche tribal, maternité > Statue Suku

Collection art africain allemande.
Ces statues tribales assurant une protection contre les ennemis étaient réalisées suivant les instructions du Nganga ngoombu et du commanditaire de l'objet. Cette sculpture d'art tribal était ensuite activée à l'aide de rituels et de formules incantatoires. Accroupi, soutenant de ses mains une imposante tête cornue et affichant un rictus dévoilant sa dentition, le personnage incarne un esprit maléfique, nommé kiteke. Les cornes, associées à l'antilope rouanne, se réfèrent également au comportement  de l'animal  dans la brousse et à sa sexualité. En outre, chez les clans Kongo voisins, la posture nue, accroupie, sondama , évoque une action d'urgence, en attaquant les ennemis d'une façon surnaturelle. Patine sombre satinée. Fissure de ...


Voir la fiche

160,00

Statue d ancêtre Buyu, Mizimu
Art africain > Statues africaines : fetiche tribal, maternité > Statue Buyu

Ex-collection art africain traditionnel belge.
Effigie d'un ancêtre royal, cette sculpture africaine agrémentée de motifs décoratifs, était disposée, accompagnée d'une statuette féminine, à l'abri dans une petite hutte funéraire. Patine satinée brun orangé, éclats minimes.
Selon les récits, les Boyos seraient d'ascendance luba, par une ancêtre qui aurait émigré avec ses frères. Des flux migratoires ont mêlé au sein de mêmes territoires des Bembe, Lega, Buyu (Buye) ou Boyo, Binji et Bangubangu. Les Basikasingo , considérés par certains comme un sous-clan Buyu, ne sont cependant pas d'origine bembe, les travaux de Biebuyck ayant permis de retracer leur histoire. Organisés en lignages, ils ont emprunté l'association du Bwami aux Lega. Les traditions tribales ...


Voir la fiche

175,00

Statue d ancêtre Buyu, Mizimu
objet vendu
Art africain > Statues africaines : fetiche tribal, maternité > Statue Buyu

Ex-collection art africain belge.

Les motifs décoratifs sont ici minutieusement ciselés, soulignant les volumes saillants dont le rythme s'enchaine de façon équilibrée. D'amples orbites bordées de sourcils gravés en épis s'étendent au centre du visage. Le nez, soigneusement travaillé, domine des lèvres retroussées sur une dentition régulière. Les épaules taillées en rectangle et prolongées de bras séparés du buste, et les solides jambes fléchies, évoquent énergie et bravoure. Effigie d'un ancêtre royal tout en virilité, cette sculpture était disposée, accompagnée d'une statuette féminine, à l'abri dans une petite hutte funéraire. Bois dense, quelques éclats et fissures de dessication. Patine mate. Selon les récits, les Boyos seraient d'ascendance luba, par une ancêtre qui ...

Statue Songye Nkishi
Art africain > Le fétiche, cet objet emblématique de l'art primitif > Fétiche Songye

Collection art africain traditionnel britannique.
Parmi le large éventail des sculptures songye, des détails particularisent cette statuette songye tels la corne insérée dans la tête par la pointe, et la minuscule couronne de métal au sommet. La puissance magique des bankishi ,(sing. Nkishi) est censée être renforcée grâce à l'adjonction d'accessoires, talismans, éléments métalliques, graines, coquillages. La cavité abdominale est remplie d'une charge magique qui peut être composée d'ingrédients thérapeutiques. Patine lustrée, fissures de dessication.
Au XVIème siècle, les Songyes migrèrent de la région du Shaba pour s'établir sur la rive gauche de la Lualaba. Leur société est organisée de façon patriarcale. Leur histoire est indissociable de celle des Luba auxquels ils sont ...


Voir la fiche

175,00

Statue Zande
Art africain > Le fétiche, cet objet emblématique de l'art primitif > Fétiche Zande

Collection art africain belge.
Cette sculpture Zande, d'aspect vaguement animalier, se caractérise par sa tête ovoïde, coiffée d'un toupet de plumes, et offrant des traits minimalistes encadrés de larges oreilles rhombiques. Le buste porte de petits bras stylisés surmontant un abdomen protubérant. Des incisions parallèles renverraient aux scarifications traditionnelles. Patine granuleuse brun rougeâtre, poudreuse, érosions.
L'art africain dénombre deux types de statues Azande : Les statues Kudu , d'un hauteur comprise entre 30 et 50 cm représentent des ancêtres, et les statues Yanda de 10 à 20 cm, de forme animale ou humaine, ayant un rôle apotropaïque, exposées durant les rites divinatoires au cours des rituels de la société Mani . Autrefois désignés sous ...


Voir la fiche

180,00

Figure d autel Dogon
Art africain > Statues africaines : fetiche tribal, maternité > Sculpture Dogon

Ex-collection d' art africain francaise.
Cette sculpture d' art tribal dogon est constituée de cinq figures caryatides adossées au pied central. Une tablette circulaire en forme le sommet, les pieds des sujets sculptés disparaissent dans la base également circulaire. Des frises de losanges ornent les contours. Patine grenue beige grisé. Fissures de dessication, éclats.

Ces statues, incarnant parfois le nyama du défunt, sont placées sur des autels d'ancêtres et participent aux différents rituels dont ceux des périodes de semences et de récoltes. Parallèlement à l'islam, les rites religieux dogon s'organisent autour de quatre cultes principaux : le Lébé , relatif à la fertilité, sous l'autorité spirituelle du Hogon ,le Wagem , culte des ancêtres sous l'autorité du ...


Voir la fiche

390,00

Statue Zande
objet vendu
Art africain > Le fétiche, cet objet emblématique de l'art primitif > Fétiche Zande

Collection art africain belge.
Statuette africaine de conception très structurée, affichant entre des oreilles en cylindre une tête étroite traversée d'une profonde rainure. Des matières fétiches sont incrustées dans le creux ombilical.
Patine brune satinée.
Légères érosions.
Autrefois désignés sous l'appellation " Niam-Niam " car considérées comme anthropophages, les tribus regroupées sous le nom de Zande , Azandé , se sont installées, en provenance du Tchad, à la frontière de la R.D.C.(Zaïre), du Soudan et de la République centrafricaine. Les Zande, ou "ceux qui possèdent beaucoup de terres", utilisent deux types de statues : Les statues Kudu d'un hauteur comprise entre 30 et 50 cm représentent des ancêtres. Il existe aussi des statues dites Yanda de ...


Voir la fiche

Vendu

Statue rituelle Dogon
objet vendu
Art africain > Statues africaines : fetiche tribal, maternité > Statue Dogon

Collection art africain belge.
Effigie d'ancêtre asexué, dont les mains reposent sur le bas-ventre. Dans l'art tribal africain, ce type de sculpture associée à un culte individuel ornait l'autel familial dogon. Patine rituelle granuleuse.

Sculptées pour la plupart sur commande passée par une famille, les statues Dogon peuvent aussi être l'objet de cultes de la part de toute la communauté. Leurs fonctions demeurent cependant peu connues. Parallèlement à l'islam, les rites religieux dogon s'organisent autour de quatre cultes principaux : le Lébé, relatif à la fertilité, sous l'autorité spirituelle du Hogon, le Wagem, culte des ancêtres sous l'autorité du patriarche, le Binou invoquant le monde des esprits et dirigé par le prêtre du Binou, et la société des masques ...


Voir la fiche

Vendu

Sculpture d autel Yoruba
Art africain > Statues africaines : fetiche tribal, maternité > Cavalier Yoruba

Ex-collection art africain française. C'est dans une figure sculptée destinée à figurer sur un autel yoruba que s'incarne ici un ancêtre divinisé, ou l'un des multiples dieux, orisa, comparables aux saints chrétiens. Ces derniers animent le panthéon des yoruba, soit le messager divin Esù ou Elégba.
L'équidé, rare dans la région, constituait un attribut de prestige qui était réservé à la noblesse et aux souverains. Les figures miniatures incarneraient des adeptes, munis d'objets symboliques.
Patine mate croûteuse, fissures de dessication, manques. Le bras gauche du personnage principal est manquant.

Les Yoruba, plus de 20 millions, occupent le sud-ouest du Nigéria et la région centre et sud-est du Bénin sous le nom de Nago. Ils sont patrilinéaires, ...


Voir la fiche

390,00

Miniature Kongo Pfemba
Art africain > Statues africaines : fetiche tribal, maternité > Maternité Kongo

Ex-collection art africain belge
Petite statuette sculptée dans le style Kongo, associée à l'ancêtre du clan, figure médiatrice. L'enfant incarnerait la transmission matrilinéaire du pouvoir. Ces effigies formaient fréquemment le motif sculpté au sommet des cannes de chefs. Patine brun foncé lustrée.
Fissure de dessication. Clan du groupe Kongo , les Yombe sont établis sur la côte occidentale africaine, dans le sud-ouest de la République du Congo et en Angola. Leur statuaire comporte de remarquables maternités. L'usage de ce type de sculptures demeure méconnu. Chez les Kongo , le nganga se chargeait des rituels en activant une force spirituelle avec un nkondi (pl. nkissi). Le terme de nkisi fut ensuite employé pour désigner les notions de "sacré" ou "divin". La ...


Voir la fiche

Faire offre

290,00

Tête Baule Waka sona
Art africain > Statues africaines : fetiche tribal, maternité > Tête Baoule

Ex-collection art africain française.
Les divers motifs en damiers relatifs aux scarifications tradtionnelles, la coiffure africaine sur laquelle les tresses sont finement gravées, canons de beauté Baoulé, forment une récurrence dans la sculpture baule. Cette tête reprenant ces caractéristiques est un vestige de statue waka sona .
Patine satinée marron. Fissures de dessication et abrasions.
Une soixantaine de groupes ethniques peuplent la Côte d'Ivoire, dont les Baoulé,au centre, Akans venus du Ghana, peuple de la savane, pratiquant la chasse et l'agriculture tout comme les Gouro dont ils ont emprunté les cultes rituels et les masques sculptés. Deux types de statues sont produites par les Baoulé , Baulé , dans le cadre rituel : Les statues Waka-Sona , " être ...


Voir la fiche

280,00

Statuette tambourinaire Mbala Pindi
Art africain > Statues africaines : fetiche tribal, maternité > Statuette Mbala

Ex-collection art africain française.
Insigne sacré d'autorité (Pindi), la figure sculptée du tambourinaire.  La coiffure du musicien rappelle la coiffe   mukote  qui, parmi les Pende de l'Ouest avec lesquels les Mbala partageaient les rituels de circoncision mukanda , devint un symbole de lutte contre la colonisation au début du XXe siècle ( "Congo Masks", ed. M.L. Félix, p.114)

Cette figure de musicien, mbundi-ngoma , accompagnée d'une statue de maternité, faisait partie de la paire de sculptures emblématiques pindi attribuées au chef Mbala lors de son intronisation. Suite à une retraite de quelques jours, les insignes royaux et des charmes lui étaient attribués, destinés à combattre les puissances s'opposant à la chasse, à la paix sociale, et aux ...


Voir la fiche

Faire offre

280,00

Tête reliquaire Byeri Angokh Fang
Art africain > Reliquaires, statues > Tête Fang

Art tribal africain et rites funéraires
Cette tête Fang dotée de pupilles métalliques, offrant une face concave logée sous un front arrondi et une moue horizontale, était placée sur la boite reliquaire constituant en quelque sorte son buste. Patine brun doré huilée, bois érodé.
Chez les Fang du Cameroun et au Gabon, chaque famille possède un "Byeri", ou boîte reliquaire, dans laquelle les ossements des ancêtres sont conservés. Ces boites étaient gardées par le plus vieil homme du village, l'"esa". Les boîtes reliquaires étaient surmontées d'une statue ou d'une tête qui agissait comme gardien des boîtes "byeri". Celles-ci étaient conservées dans un coin sombre de la case, et étaient destinées à détourner vers quelqu'un d'autre les influences maléfiques. Elles étaient ...


Voir la fiche

340,00