La Porte Dogon, galerie d'art africain, le site de vente en ligne d'Essentiel Galerie: Art premier, art tribal, art primitif
...
Options de recherche


Art africain - Statues africaines:

Souvent l'oeuvre des forgerons qui travaillent sur des bois tendres, la statuaire africaine regroupe des statues d'ancêtres, des poupées, des statuettes de jumeaux. Toutes ces statues offrent des formes géométriques aux contours anguleux, aux traits allongés, parfois une expression sévère. Les bras peuvent être collés au corps, ou à contrario ils s'en écartent. On y retrouve des personnages assis ou debout, les bras et les genoux fléchis ou comme chez les Dogons Tellem les bras levés vers le ciel implorant pour la venue de la pluie. Les statues peuvent aussi être utilisées en tant que fétiches pour toute sorte de pratiques animistes, principalement au Congo. Certaines sont en bronze comme au royaume Bénin. Pour l'africain traditionnel leur fonction consiste à rendre visibles les réalités invisibles.


Couple Ebrié / Attié
objet vendu
Art africain > Statues statuettes > Couple Attié

Ex-collection art africain française.
Ce couple dispose de membres bulbeux, d'une coiffure dont les tresses sont rassemblées en coques, et personnifierait des esprits ou des ancêtres fondateurs. Des pastilles de bois, en relief, sont incrustées ça et là le long de leurs bustes, en laiton sur le visage. D'une origine délicate à attribuer, ces statues d'art tribal africain réunissent des caractéristiques propres aux traditions artistiques des régions lagunaires de la Côte d'Ivoire, territoire rassemblant des peuples vivant dans une grande proximité mais parlant une quinzaine de langues. Ces populations se sont influencées mutuellement, de même que leurs voisins Baoulé et Anyi . Les Gwa et les Abe du sud est de la Côte d'Ivoire ont également sculpté ce type d'oeuvres qui ...


Voir la fiche

Vendu

Trio de figures Mangbetu
objet vendu
Art africain > Statues statuettes > Statue Mangbetu

Ex-collection art africain belge.
Des peintures corporelles et des scarifications , évoquées par des tracés géométriques, parcourent le visage et le corps de ces figures sculptées. La haute coiffure est caractéristique de celle des aristocrates Mangbetu : dès le plus jeune âge, les enfants subissaient une compression de la boîte crânienne au moyen de  liens de raphia. Plus tard, les jeunes femmes «tricotaient» leurs cheveux sur des brins d'osier et appliquaient un bandeau sur le front afin d'extraire les cheveux et de produire cette coiffe particulière qui accentue l'allongement de la tête. Ce groupe de personnages constitue un exemplaire du raffinement esthétique des Mangbetu, et de l'accent mis sur la fécondité et le lignage par les organes génitaux en évidence. Des libations ...


Voir la fiche

Vendu

Couple de statues Eyema Fang Byeri
Art africain > Statues statuettes > Statues Fang

Ex-collection art tribal française.
Sculptures rituelles de l'art africain Fang.
De proportions majestueuses, ce couple de statues gardiennes de reliquaire " eyema " ( de yem : connaître) présente la morphologie caractéristique des fétiches protecteurs de reliquaire liés au rite traditionnel du Byéri, culte des ancêtres chez les Fang du Gabon, du sud Cameroun, et de Guinée équatoriale. Ces statues apparaissaient également lors des rites de la société du So qui structurait la société Fang. Les rites du Ngil,redoutés par la population, accomplissaient par ailleurs la justice sociale en démasquant les sorciers. Les initiations au So se déroulaient tous les trois ans, au cours desquelles les boites contenant les reliques des ancêtres, les masques et les statues étaient présentés ...


Voir la fiche

Faire offre

19500,00

Tête Ifé Oni
objet vendu
Art africain > Bronze art africain > Tête Ifé

Ex-collection art tribal anglaise.
Dans l'art africain, le courant artistique dont ces sculptures font partie porte  le nom de l'ancienne capitale religieuse du Nigéria, Ifè. Il s'agissait de l'une des nombreuses cités-états établies par les Yoruba. Cette civilisation succéda à la civilisation Nok. Cette cité-état d'Ilé-Ifé possédait une tradition artistique, celle du portrait empreint de réalisme, dont s'inspire cette pièce au modelé remarquable. Les plis parallèles sur le cou évoqueraient les plis de chair des notables prospères, et les parties évidées qui l'accompagnent devaient servir à fixer le voile perlé du roi. Les orifices autour de la bouche symbolisaient vraisemblablement une barbe créée par la fixation de cheveux ou de perles. Les têtes en bronze étaient fabriquées ...


Voir la fiche

Vendu

Statue Lobi Bateba
objet vendu
Art africain > Statues statuettes > Statue Lobi

Ex-collection art africain suisse.
Cette effigie masculine d'ancêtre, en bois, nommée Bateba , était placée sur l'autel après un rituel afin de devenir le réceptacle d'un esprit de la brousse, le Thil, et devenir de cette façon un être actif, intermédiaire dans la lutte contre les sorciers et toutes autres forces néfastes. Elle dispose de la coiffure des grands initiés, liée au pouvoir religieux. Patine granuleuse, résidus croûteux consécutifs aux libations.Fissures de dessication. Lorsqu’ils sont honorés, ces esprits manifestent leur bienveillance sous la forme de pluies abondantes, de bonne santé, de naissances nombreuses ; Ignorés, ils la retirent et entraînent des épidémies dévastatrices, la sécheresse et la souffrance.
Ces esprits transmettent aux devins les lois que ...


Voir la fiche

Vendu

Statue vaudou Mami Wata
objet vendu
Art africain > Statues statuettes > Statue vaudou Mami Wata

Mami Wata est une puissante divinité des eaux vénérée dans une zone géographique très étendue. En effet, on la retrouve sous différents noms au sein des cosmogonies de plusieurs ethnies bien distinctes tels les Ewe, les Igbo et les Kongo.
Victimes de la traite des esclaves, ces populations emportèrent avec elles leurs pratiques vodun au delà des océans, il est donc compréhensible que le culte de Mami Wata se retrouve dans les Caraïbes ainsi qu'en Amérique du Sud et du Nord.
Tout comme les appellations, les représentations de Mami Wata varient d'une région à l'autre mais sont généralement des figures animales de type poisson ou sirène, ou du moins, de créatures en rapport avec l'eau.

Les Ewe, souvent confondus avec les Minas, sont le groupe ethnique le plus ...


Voir la fiche

Vendu

Figure féminine Dogon Dege
Art africain > Statues statuettes > Statue Dogon

L'art africain et la mythologie dogon
Sculpture tribale dont le buste s'agence en différents volumes losangiques reliés par des bras interminables se rejoignant au-dessus du sexe protubérant, cette statue africaine Dogon arbore des motifs décoratifs en damiers et un ombilic quadrangulaire stylisé. Une forme de goitre supporte une tête aux traits aïgus, dotée de larges oreilles circulaires. Des colliers et bracelets sont tracés sur les bras. Des agrafes métalliques maîtrisent les fissures apparues au fil du temps. La surface est mate, granuleuse et sèche. Selon Geneviève Calame-Griaule, ces statues, associées à la fécondité, la maternité, nommées dege constituaient des intermédiaires entre les hommes et les esprits ou génies. Ces statues, incarnant parfois le nyama du défunt, ...


Voir la fiche

350,00

Statue fétiche Songye Nkishi
objet vendu
Art africain > Statues statuettes > Statue Songye

Ex-collection art tribal belge.
Les fétiches dans l'art africain des Songye.Cette sculpture Songye arbore une patine lustrée couleur miel doré. Statue magique nommée Nkisi , nkishi (pl. mankishi ), elle consiste en un fétiche protecteur des Songye, sculpture tribale à vocation protectrice. Une corne, dans laquelle des éléments magiques ( bajimba )étaient introduits, s'élève de son crâne. D'autres cavités présentes sur les statues pouvaient également recéler des ingrédients à visée apotropaïque . Les larges mains digitées mettent en valeur la proéminence abdominale, témoin du lignage. La position de la tête indique, chez les Songye,des intentions cachées, mensongères. Légères fissures de dessication. Ces fétiches de protection destinés aux habitations sont parmi les plus prisés ...


Voir la fiche

Vendu

Tête reliquaire Fang
objet vendu
Art africain > Reliquaires > Tête Fang

Ex-collection art premier française.

Art africain et rites funéraires
Cette sculpture offre la face concave distinctive du style Betsi, avec un regard hypnotique formé de deux têtes de clous tapissier. La coiffure soigneusement nattée se divise pour se réunir ensuite dans la nuque. Une moue caractérise généralement ces figures d'ancêtre, comme c'est le cas pour cet exemplaire. La poignée qui était introduite dans le panier reliquaire est partiellement érodée. Patine brun noir satinée et granuleuse. Chez les Fang du Cameroun et au Gabon, chaque famille possède un "Byeri", ou boîte reliquaire, dans laquelle les ossements des ancêtres sont conservés. Ces boites étaient gardées par le plus vieil homme du village, l'"esa". Les boîtes reliquaires étaient surmontées d'une ...


Voir la fiche

Vendu

Figure Baoulé  Asye usu
objet vendu
Art africain > Statues statuettes > Statue Baoule

Ex-collection art tribal belge.
Effigie anthropomorphe affichant une tête stylisée en forme de masque africain plat , elle associe des traits communs aux Senoufo, dont les scarifications jugales en oblique, le cou annelé ,et aux Baoulé voisins, par une attitude distinctive , mains jointes autour de l'ombilic, conjuguée à des membres inférieurs musculeux, écartés, à demi-fléchis. Selon A.M. Boyer dans "Baulé" (5Continents) la position serait un signe de bienvenue de la part des génies envers les devins quand ils les croisent. Acquise par Guy Mercier,consultant pour le groupe Solvay, qui entreprit au début du XX° siècle de rassembler une vaste collection. Tout en rayonnant en Afrique de l’ouest et centrale dans le cadre de son travail, et récoltant des œuvres in-situ, la majorité de ...


Voir la fiche

Vendu

Souhaitez-vous masquer les objets vendus ? si oui, cliquez ICI
Figure Ofika Mbole
objet vendu
Art africain > Statues statuettes > Statuette Mbole

Ex-collection art africain belge.
La province du Lualaba comptait plusieurs ethnies proches disposant d'associations similaires. Les Mbole sont connus pour leurs statues incarnant, selon D. Biebuck ,des pendus, nommées ofika . Le lilwa , association aux rites initiatiques dogmatiques, avait pour coutume de juger et de condamner à la pendaison les coupables d'infractions aux règles imposées. Ces infractions allaient du meurtre à l'adultère en passant par la rupture du secret encerclant le lilwa . Déshonorés, les corps de condamnés ne jouissaient d'aucune funérailles et étaient enterrés dans la forêt. C'est au cours des cérémonies de fin d'initation, présidées par un notable isoya , qu'étaient exhibées ces statues , présentées couchées sur une litière. Le sculpteur a doté son ...


Voir la fiche

Vendu

Statue Bateba phuwé Lobi
Art africain > Statues statuettes > Statue Lobi

Les sculptures Bateba de l'art africain Lobi
Sculpté dans une position conventionnelle, ce personnage masculin est qualifié de "bateba ordinaire"(phuwé) par opposition aux Bateba figés dans des attitudes telles que bras levé, assis, etc... Une impression d'intériorité sereine se dégage de cette figure. Une longue nervure dorsale souligne sa colonne vertébrale . Des jambes massives prolongées de solides et larges pieds lui confèrent également une certaine puissance. Patine nuancée granuleuse. Cette effigie de bois, le Bateba, était placée sur l'autel après un rituel pour devenir le réceptacle d'un esprit de la brousse, le Thil, et devenir ainsi un être actif, intermédiaire qui lutte contre les sorciers et toutes autres forces néfastes.
Lorsqu’ils sont honorés, ces esprits ...


Voir la fiche

250,00

Tête Nigeria Ilé-Ifé
Art africain > Bronze art africain > Tête Ilé-Ifé Ooni

Les représentations naturalistes dans l'art africain des anciennes civilisations Yoruba
Dans l'art tribal, le courant artistique de l'art tribal dont ces sculptures font partie porte en fait le nom de l'ancienne capitale religieuse du Nigéria, Ifè. Il s'agissait de l'une des nombreuses cités-états établies par les Yoruba qui succéda à la civilisation Nok. Cette tête en bronze s'inspire de celles produites par les sculpteurs d'Ilé-Ifé et témoigne de leur grande habilité dans le traitement des visages. Ce serait un artisan d'Ilé-Ifé qui aurait enseigné aux Edo du royaume Bénin l'art des métaux. Les artisans d'Ilé-Ifé s'attachaient cependant plus à la ressemblance de leurs portraits que ceux de Bénin qui semblaient couler leurs oeuvres emblématiques dans des moules assez similaires. ...


Voir la fiche

650,00

Statuette fétiche Songye Nkisi
Art africain > Statues statuettes > Statue Songye

Art africain Songye.
Le Nkisi , nkishi (pl. mankishi ) est un fétiche protecteur des Songye, sculpture tribale à vocation protectrice. Une corne, dans laquelle des éléments magiques ( bajimba )étaient introduits, s'élève de son crâne. D'autres cavités présentes sur les statues pouvaient également recéler des ingrédients à visée apotropaïque. Les larges mains digitées soutiennent un abdomen saillant, témoin du lignage. Le pagne ceinturé d'osier et agrémenté d'écorces séchées est constitué de peau animale. La sculpture est légèrement asymétrique. Patine brun clair mate.
Ces fétiches de protection destinés aux habitations sont parmi les plus prisés d'Afrique. Le Nkisi joue le rôle de médiateur entre dieux et hommes dans la culture africaine. Les exemplaires de grande taille sont ...


Voir la fiche

220,00

Figure d ancêtre Dogon
Art africain > Statues statuettes > Statue Dogon

Cultes religieux et art africain dogon
Sculptées pour la plupart sur commande passée par une famille et dans ce cas disposées sur l'autel familial Tiré Kabou , les statues tribales Dogon peuvent aussi être l'objet de cultes de la part de toute la communauté lorsqu'elles commémorent, par exemple, la fondation du village. Ces statues africaines, incarnant parfois le nyama du défunt, sont placées sur des autels d'ancêtres et participent aux différents rituels dont ceux des périodes de semences et de récoltes. Leurs fonctions demeurent cependant peu connues. Parallèlement à l'islam, les rites religieux dogon s'organisent autour de quatre cultes principaux : le Lébé , relatif à la fertilité, sous l'autorité spirituelle du Hogon ,le Wagem , culte des ancêtres sous l'autorité du ...


Voir la fiche

450,00

Statue Sakalava
objet vendu
Art africain > Statues statuettes > Statue Sakalava

Ex-collection art africain belge.
Le vent, le sel et le sable ont contribué à sillonner, crevasser cette figure d'ancêtre masculin, conférant au bois cette dessication caractéristique, résultant en une matité exceptionnelle de la patine claire. Des dépôts blanchâtres seraient également dus à l'action abrasive du sel. Un haut de forme coiffe le personnage aux bras accolés au buste droit, jambes semi-fléchies. Les réalisations plastiques les plus renommées des Malgaches consistent en une statuaire tribale liée aux rites funéraires. Alors que les statues des Mahafaly faisaient partie intégrante de piliers aloalo ,les fragments de panneaux au-dessus des têtes en témoignant, les figures d'ancêtres Sakalava, en ronde- bosse,représentent le décédé et son compagnon du sexe opposé. Le ...


Voir la fiche

Vendu

Figure Kongo  Nkisi Nkondi
Art africain > Statues statuettes > Fétiche Kongo

Ex-collection art africain belge.
Les nganga , sorciers mais aussi guérisseurs, avaient en charge les activités religieuses et la médiation envers le Dieu appelé Nzambi par l'intermédiaire de figures, le plus souvent des sculptures tribales anthropomorphes consacrées, nommées nkisi . Ces statues primitives disposent d'une charge magique logée généralement sur l'abdomen derrière un miroir obturant la cavité. Sur cet exemplaire la figure dispose de larges pieds ancrés sur une plateforme circulaire.Des résidus de résine végétale, noirâtres, ponctuent la surface satinée brun clair. Manques sur les contours de la barbe. Chez les Kongo, le nganga se chargeait des rituels en activant une force spirituelle avec un nkondi (pl. nkissi). Le terme de nkisi fut ensuite employé pour désigner ...


Voir la fiche

200,00

Statue Dyonyeni Bambara, Bamana
Art africain > Statues statuettes > Statue Bambara

Art africain chez les Bambara.
Cette statue africaine de "petite préférée", Nyeleni en Bambara,est représentée en position frontale, jambes à demi-fléchies sur un socle circulaire. Le visage est coiffé d'une crête striée, des oreilles "en fer à cheval "se dessinent latéralement. Le corps scarifié affiche quant à lui les signes de maternité et de fécondité par les seins pleins et tendus, en obus, et l'abdomen proéminent. Patine grasse, huilée, résidus ocrés. Les Bambara du Mali central et méridional appartiennent au grand groupe Mande, comme les Soninke et les Malinke. Ils croient à l'existence d'un dieu créateur génériquement appelé Ngala et qui maintient l'ordre de l'univers. Son existence coexiste avec un autre dieu androgyne appelé Faro, qui a donné toutes les qualités aux hommes ...


Voir la fiche

350,00

Figure féminine Mangbetu
Art africain > Statues statuettes > Statue Mangbetu

Art africain Mangbetu.
Des peintures corporelles et des scarifications, évoquées par des tracés géométriques, parcourent le visage et le corps de ce personnage d'art premier. De très larges oreilles sont à noter, ainsi qu'une extrusion des pupilles en lien probable avec la transe suscitée par les invocations médiumniques. La coiffure tribale en éventail est caractéristique de celle des femmes Mangbetu : dès le plus jeune âge, les enfants subissaient une compression de la boîte crânienne au moyen de  liens de raphia. Plus tard, les jeunes femmes «tricotaient» leurs cheveux sur des brins d'osier et appliquaient un bandeau sur le front afin d'extraire les cheveux et de produire cette coiffe particulière qui accentue l'allongement de la tête. Les anciens nomment beli ces figures ...


Voir la fiche

280,00

Statue d ancêtre Chokwe
Art africain > Statues statuettes > Statue Chokwe

Singularité des oeuvres de l'art africain Chokwe
Cette statue d'art tribal glorifie un chef arborant un chapeau européen et assis sur un tabouret de prestige réservé aux notables. Il entoure de ses larges mains surdimensionnées un pot à tabac. L'usage de tabac était répandu parmi les Chokwe, et la fumée faisait partie intégrante des offrandes aux esprits ajimu L'application répêtée d'huile de ricin et de décoctions végétales colorantes a doté la sculpture d'une patine brune aux reflets glacés et rigidifié la ceinture de raphia qui orne ses hanches. (B. Wastiau) Paisiblement installés en Angola oriental jusqu'au XVIème siècle, les Chokwé ont ensuite été soumis à l'empire lunda dont ils ont hérité un nouveau système hiérarchique et la sacralité du pouvoir. Néanmoins, les Chokwé ...


Voir la fiche

240,00

Statue Mossi Nakomse
objet vendu
Art africain > Statues statuettes > Statue Mossi Nakomse

Ex collection privée française d'art africain.

Le corps est droit, les bras légèrement fléchis le long du corps. Le visage porte des scarifications sur son contour ainsi que sur les pommettes. On observe une crète sagittale très fine et gravée de lignes simulant la chevelure, accompagnée de deux nattes latérales. La patine est brute et présente de belles traces de dessication.

La société mossi a été structurée et hiérarchisée par ses envahisseurs dès le XVème siècle. Les deux populations se mélangèrent et eurent descendance au cours des décennies. L'appellation Nakomse désigne les descendants des artistocrates cavaliers islamisés parmi lesquels on choisissait toujours les chefs politiques. Les chefs religieux étaient quant à eux toujours issus de descendants des ...


Voir la fiche

Vendu





Derniers objets que vous avez consultés :
Art africain - Paris - Bruxelles - Londres

© 2019 - Digital Consult SPRL

Essentiel Galerie SPRL
73 Rue de Tournai - 7333 Tertre - Belgique
+32 (0)65.529.100
rss    facebook