La Porte Dogon, galerie d'art africain, le site de vente en ligne d'Essentiel Galerie: Art premier, art tribal, art primitif
...
Options de recherche




Voir nos objets d'exception

Art africain - Statues africaines : fetiche tribal, maternité:

Souvent l'oeuvre des forgerons qui travaillent sur des bois tendres, la statuaire africaine regroupe des statues d'ancêtres, des poupées, des statuettes de jumeaux. Toutes ces statues offrent des formes géométriques aux contours anguleux, aux traits allongés, parfois une expression sévère. Les bras peuvent être collés au corps, ou à contrario ils s'en écartent. On y retrouve des personnages assis ou debout, les bras et les genoux fléchis ou comme chez les Dogons Tellem les bras levés vers le ciel implorant pour la venue de la pluie. Les statues peuvent aussi être utilisées en tant que fétiches pour toute sorte de pratiques animistes, principalement au Congo. Certaines sont en bronze comme au royaume Bénin. Pour l'africain traditionnel leur fonction consiste à rendre visibles les réalités invisibles.


Fétiche Tanzanie
Art africain > Poupées africaines > Statuette Nyamwezi

Collection art africain française
Le corps ceinturé de cordelettes, de textile, garni de colliers de perles et incrusté de cauris, cette statuette de fécondité ou tout simplement poupée provient de la région intérieure de la Tanzanie.
Patine satinée, manque au niveau du pied.
Dans la région méridionale du littoral de la Tanzanie, autour de Dar-es-Salam, un groupe relativement homogène a produit la majeure partie des productions artistiques. Il comprend les Swahili, Kaguru, Doé, Kwéré, Luguru, Zaramo, Kami. La seconde région est formée d'un territoire couvrant le sud de la Tanzanie jusqu'au Mozambique, où vivent certains Makonde et les Yao, les Ngindo, Mwéra, et Makua. Au Nord-est de la Tanzanie, les Chaga, Paré, Chamba, Zigua, Massaï, Iraqw, Gogo, et Héhé ont une ...


Voir la fiche

140,00

Fétiche Tanzanie
objet vendu
Art africain > Statues africaines : fetiche tribal, maternité > Statue Sukuma

Collection art africain française.
Une calebasse drapée de peau et de fourrure animale, garnie de cordelettes, fait office d'abdomen pour la statuette çi-contre, provenant de la région intérieure de la Tanzanie. Le volume bombé de cette rare sculpture-fétiche incarnant une ancêtre et la disposition de ses mains autour de l'ombilic exhaltent la fécondité. Patine brun rouge huilée. Dans la région méridionale du littoral de la Tanzanie, autour de Dar-es-Salam, un groupe relativement homogène a produit la majeure partie des productions artistiques. Il comprend les Swahili, Kaguru, Doé, Kwéré, Luguru, Zaramo, Kami. La seconde région est formée d'un territoire couvrant le sud de la Tanzanie jusqu'au Mozambique, où vivent certains Makonde et les Yao, les Ngindo, Mwéra, et Makua. Au ...


Voir la fiche


Vendu à 140.00 Trouver un objet similaire

Statuette Chokwe Mwanangana
Art africain > Statues africaines : fetiche tribal, maternité > Statuette Chokwe

Ex-collection art africain belge.
Cette statuette, symbole de pouvoir, mettrait en scène l'ancêtre mythique fondateur de l'ethnie, Chibinda Ilunga coiffé de son impressionnante parure. Ce type de figure africaine, représentée sans les accessoires du chasseur, se nomme mwanangana (statue de chef). Aisément reconnaissable grâce à cette ample coiffe à ailettes latérales recourbées ( cipenya-mutwe ), il avait appris à son peuple l'art de la chasse.

Patine d'usage plutôt claire, mate, abrasée. Légères fissures.

Installés en Angola oriental jusqu'au XVIème siècle, les Chokwé ont ensuite été soumis à l'empire lunda dont ils ont hérité un nouveau système hiérarchique et la sacralité du pouvoir. Néanmoins, les Chokwé n'adoptèrent jamais entièrement ...


Voir la fiche

480,00

Sculpture de maternité Baga
Art africain > Statues africaines : fetiche tribal, maternité > Maternité Baga

Ex-collection art africain française.
Figures africaines de facture réaliste sculptées d'après les canons traditionnels baga. Agenouillée, la mère présente une jeune initiée dont la coiffure est similaire à la sienne.
Patine satinée, nuancée de bruns, abrasions et fendillements de dessication.
Mêlés aux Nalu et aux Landuman , les Baga vivent le long des côtes de la Guinée-Bissau dans des régions de marécages inondées six mois par an. Ces groupes Baga installés sur le littoral et vivant de la riziculture sont formés de sept sous-groupes, dont les Baga Kalum, Bulongic, Baga sitem, Baga Mandori, etc... Ils croient en un dieu créateur appelé Nagu, Naku, qu'ils ne représentent pas. Parallèlement à l'extinction des initiations masculines depuis les années 50, les ...


Voir la fiche

350,00

Statue Bambara
objet vendu
Art africain > Statues africaines : fetiche tribal, maternité > Statue Bambara

Art africain chez les Bambara.
Figure africaine masculine gravée de motifs géométriques représentant les scarifications ethniques, et coiffée du bonnet traditionnel. Les mains sont placées en position rituelle. Patine bicolore veloutée et matifiée par les onctions. Les Bambara du Mali central et méridional appartiennent au grand groupe Mande, comme les Soninke et les Malinke. Ils croient à l'existence d'un dieu créateur génériquement appelé Ngala qui possède 266 attributs sacrés : un pour chaque jour des 9 mois lunaires qui dure la gestation d'un enfant. Ngala maintient l'ordre à l'univers. Son existence coexiste avec un autre dieu androgyne appelé Faro, qui a donné toutes les qualités aux hommes et qui fait pousser les fruits de la terre. De grandes fêtes masquées cloturent les ...


Voir la fiche

Vendu

Maternité Dogon assise
Art africain > Statues africaines : fetiche tribal, maternité > Statue Dogon

Ex-collection art africain belge.
Portées sur la tête lors des funérailles de femmes, ce type de statues africaines pouvaient être vues du public. En dehors des cérémonies, elles demeuraient sous la garde de la doyenne des femmes. Caractérisée par ses formes longilines, allaitant son enfant en position assise, cette figure évoque l'ancêtre féminin et est invoquée dans un but de fécondité. Des libations ont laissé sur cette pièce une patine sombre mate, abrasée par endroits. Fissures de dessication.
Sculptées pour la plupart sur commande passée par une famille, les statues Dogon peuvent aussi être l'objet de cultes de la part de toute la communauté lorsqu'elles commémorent, par exemple, la fondation du village. Leurs fonctions demeurent cependant peu connues. ...


Voir la fiche

490,00

Figure de fécondité Luba
Art africain > Statues africaines : fetiche tribal, maternité > Statue Luba

Ex-collection art africain belge.
Formes harmonieuses et posture associée à la fécondité et aux secrets royaux pour cette statuette africaine . Cette attitude indique que les secrets de la royauté , bizila,appartiennent aux femmes grâce à leur rôle d'intermédiaire politique et spirituel. La coiffure était composée de tresses et de fils de cuivre. Les scarifications dites "en épi", "code mnémonique tactile", sont récurrentes. Ce type de figure était également utilisée dans le cadre de rituels de fécondité : les jeunes femmes manquant de lait maternel venaient toucher la poitrine de la statue dans l'espoir d'allaiter plus abondamment.

Patine huilée.
Les Luba ( Baluba en tchiluba) forment un peuple d’Afrique centrale. Leur berceau est le Katanga, plus ...


Voir la fiche

120,00

Sculpture calao Senoufo du Seitien
Art africain > Statues africaines : fetiche tribal, maternité > Oiseau Senoufo


Sculpture associée à l'oiseau primordial faisant partie des cinq animaux de la cosmogonie Senoufo, première étape de la création Sénoufo, le calao. Evoqué pour des critères morphologiques et comportementaux, il décore de façon emblématique, dans sa version miniature, de nombreux objets d'art africain senoufo. Son long bec, "interprété comme la figuration de l'organe sexuel mâle" pérennisant la vie de la collectivité, revient se poser sur l'abdomen de l'animal. Rehaussée de touches de pigments colorés, la patine brune est satinée. Fissures de dessication.
Liée à la société du Poro qui initiait les jeunes garçons dès l'âge de sept ans en une succession de trois cycles d'une durée de sept ans ,cette sculpture du Setien était déposée dans l'enclos sacré, où , malgré son poids, ...


Voir la fiche

490,00

Statuette Kouyou
objet vendu
Art africain > Statues africaines : fetiche tribal, maternité > Statuette Kouyou

Art africain Kouyou
Peut-être avez -vous remarqué ce fétiche la semaine dernière. Provenant de la même collection, cette figure féminine liée à la société Ottoté ,maintient sur la tête, de ses deux bras levés , un animal emblématique stylisé. Ce bel ouvrage de sculpture, aux multiples scarifications et parures, est localement rehaussé de pointes de laiton au rôle apotropaïque mettant en valeur le laquage satiné couleur brun et bordeaux . Dans le même axe que la saillie ombilicale, accolés aux hanches de la femme, figurent deux enfants, symboles de fertilité, renvoyant au rôle de la femme en tant que protection maternelle et spirituelle . Le fessier est dissimulé sous un demi-pagne ...


Voir la fiche

Vendu

Sculpture d oiseau primordial Senufo
objet vendu
Art africain > Statues africaines : fetiche tribal, maternité > Calao Senufo

Les statues calao dans l'art africain
Cette sculpture de taille moyenne met en scène l'oiseau mythique faisant partie des cinq animaux de la cosmogonie Senoufo, et plus précisément le calao. Evoqué pour des critères morphologiques et comportementaux, il décore, dans sa version miniature, de nombreux objets d'art africain senoufo. S'élevant d'une base telle les statues pilon "deblé", la figure présente des motifs décoratifs géométriques à connotation symbolique. Son long bec, "interprété comme la figuration de l'organe sexuel mâle" pérennisant la vie de la collectivité, revient se poser sur l'abdomen de l'animal.
Belle patine lustrée brun doré, abrasions.
Les villages senoufo sont composés de grappes d'habitations nommées katiolo . Chacun d'eux possède sa propre ...

Statuette d initiation Lega Mugugundu
Art africain > Statues africaines : fetiche tribal, maternité > Figure Lega

Collection art africain allemande.

Symbole des qualités animales, cette statuette africaine , formant la figure générique d'un quadrupède (mugugundu) issu de l'environnement des Lega, appartenait à un haut gradé du Bwami.
Patine de kaolin. Eclats.

Suite à leur exode d'Ouganda au cours du XVIIe siècle, les Lega se sont installés sur la rive ouest de la rivière Lualaba, en RDC. Appelés aussi Warega, ces individus vivent dans des villages autonomes entourés de palissades, généralement au sommet de collines. Le rôle du chef, kindi , est tenu par le plus vieil homme du clan, qui doit être le plus haut gradé. Comme dans d'autres tribus de la forêt, les hommes chassent et défrichent tandis que les femmes cultivent le manioc. Le Bwami , société secrète ...

Statuette Senoufo
Art africain > Statues africaines : fetiche tribal, maternité > Stauette Senufo

Ex-collection art africain française.
Figure sculptée à des fins de divination, cette statuette dispose de mains en "sabots" placées de part et d'autre de l'abdomen. Le visage est strié de scarifications linéaires en oblique. Patine brun clair satinée. Abrasions. Fissures de dessication.
Les Senoufos, nom qui leur a été attribué par les colons français, sont majoritairement composés d' agriculteurs qui se sont dispersés entre le Mali, la Côte d'Ivoire, et le Burkina Faso. Régis par les traditions matrilinéaires, leurs villages sont composés de grappes d'habitations nommées katiolo . Chacun d'eux possède sa propre association Poro qui initie les jeunes garçons dès l'âge de sept ans en une succession de trois cycles d'une durée de sept ans . Lors du décès de l'un des ...


Voir la fiche

100,00

Statue Dogon "Nommo Shicouroulé"
Art africain > Statues africaines : fetiche tribal, maternité > Statue Niongom

Ex-collection art africain française.
Nommée "Nommo shicouroulé" par les Niongom, ce type de figure africaine épousant la forme naturelle d'une branche incarnerait l'homme primordial crée par le dieu Ama, censé inspirer le chef religieux Hogon. Le buste incliné, de longues mains plaquées sur les cuisses, le personnage offre son profil. Les scarifications faciales et corporelles linéaires en pointillés continus se prolongent sur le bonnet et le petit dôme sur lequel la figure est juchée.
Patine mate veloutée, enduit noirâtre localement abrasé. Petites érosions.
Sculptées pour la plupart sur commande passée par une famille et dans ce cas disposées sur l'autel familial Tiré Kabou , les statues tribales Dogon peuvent aussi être l'objet de cultes de la part de toute ...


Voir la fiche

390,00

Statue Songye Nkisi Kalebwe
Art africain > Le fétiche, cet objet emblématique de l'art primitif > Fétiche Songye

Ex-collection art africain belge.
Un imposant visage masqué du kifwebe de la société Bwadi ka bifwebe porte une coiffe dépourvue de sa corne. Des éléments en métal et une ceinture de peau contenant généralement une charge rituelle composent des accessoires à connotation symbolique.

Patine huilée légèrement granuleuse, érosions et fissures.

Le fétiche Songye, sculpture magique Nkisi, nkishi (pl. mankishi ), joue le rôle de médiateur entre dieux et hommes. Les exemplaires de grande taille sont la propriété collective de tout un village, les figures réduites appartiennent à un individu ou une famille. Au XVIème siècle, les Songyes migrèrent de la région du Shaba pour s'établir au Kasaï, au Katanga et dans le sud Kivu. Leur société est organisée ...


Voir la fiche

280,00

Statue Nkisi  Kongo Solongo
objet vendu
Art africain > Statues africaines : fetiche tribal, maternité > Statue Kongo

Caractéristique de l' art africain des Solongo d'Angola, tribu du groupe Kongo, cette sculpture tribale, effigie masculine, est campée dans une attitude décidée, dans le but de maîtriser les forces auxquelles la statue veut faire face. Les éléments bilongo qui exacerbent son pouvoir, consistent en des clous dont le buste est parsemé, et une charge magique dans une cavité scellée par un miroir et aménagée sur l'abdomen. La sculpture du visage, typique des personnages Solongo, emprunte une forme ovale. La volumineuse coiffure, placée haut sur le crâne et dégageant un front rasé, se compose d'un bouquet de plumes que maintient un cerclage d'osier enduit d'un agrégat résineux semblable à celui qui recouvre le corps, d'apparence croûteuse. Le visage de cette figure Nkisi présente une ...


Voir la fiche

Vendu

Statue Mbala / Suku
Art africain > Statues africaines : fetiche tribal, maternité > Statue Mbala

Ex-collection art africain belge.
Trapue, portée par d'amples pieds, cette figure africaine sculptée offre une large tête semblable à un masque heaume. Chez les clans Kongo voisins, la posture nue, accroupie, sondama, évoque une action d'urgence, en attaquant les ennemis d'une façon surnaturelle. Les Hungaan, mêlés aux Mbala, sculptent également des figures similaires. La coiffe offre de grandes similarités avec la coiffe   mukote  qui, parmi les Pende de l'Ouest avec laquelle les Mbala partageaient les rituels de circoncision mukanda , devint un symbole de lutte contre la colonisation au début du XXe siècle
Des sculptures emblématiques pindi étaient attribuées au chef Mbala lors de son intronisation. Suite à une retraite de quelques jours, les insignes royaux et ...


Voir la fiche

380,00

Figure Holo Kaponya wa pwo nyi cikungulu
objet vendu
Art africain > Statues africaines : fetiche tribal, maternité > Statue Holo

Ex-collection art africain suisse.

Située au Congo Démocratique entre les Yaka et les Tchokwé d'Angola, la petite ethnie Holo a migré de la côte angolaise pour s'installer près des rives du fleuve Kwango. La chasse et l'agriculture assurent leur subsistance. Les ethnies voisines, telle les Suku et Yaka, ont influencé leurs sculptures traditionnelles. Les Holo ont en effet produit des masques heaumes et des objets de prestige pour l'élite dirigeante. Les Holo faisaient usage de sculptures, figures anthropomorphes asexuées et effigies d'oiseaux, afin de se prémunir contre l'influence de mauvais esprits, dont celui de la lune et de l'arc en ciel. Ces statues étaient disposées près des habitations comme protection contre les éclairs. Dans "Chokwe and their Bantu Neighbours"(p.110), ...

Porteuse de coupe Mboko Luba
objet vendu
Art africain > Statues africaines : fetiche tribal, maternité > Statue Luba

Ex-collection art africain belge.
Figure africaine assise face à un contenant mboko à couvercle, que l'on remplissait généralement de kaolin, symbole de pureté et du monde spirituel. Ces récipients étaient utilisés par différentes sociétés Luba, et des groupes de prophètes, plus généralement par les médiums de la société de divination Kilumbu , Bilumbu , ou par les guérisseurs de la société Buhabo . Il s'agissait, individuellement ou collectivement, de consulter les esprits des ancêtres par l'intermédiaire de spécialistes. Ce type de coupe a également joué un rôle lors de l'investiture du roi luba.
Selon P. Nooter , ces figures représentaient également l'épouse du devin,  ce qui souligne son importance dans le processus de divination bilumbu . D'après certains Luba ...

Porteuse de coupe Luba
Art africain > Statues africaines : fetiche tribal, maternité > Statue Luba

Collection art africain française.
Figure féminine en position assise, présentant la coupe mboko, calebasse que l'on remplissait de kaolin, symbolisant la pureté et le monde spirituel, et dont les visiteurs du roi s'enduisaient par respect. Sur le buste s'inscrivent en damiers les scarifications en usage. Selon P. Nooter ces figures représentaient l'épouse du devin, ce qui souligne son importance dans le processus de divination bilumbu. Patine mate, veloutée, ocre rose. Abrasions.

Les Luba (Baluba en tchiluba) sont un peuple d’Afrique centrale. Leur berceau est le Katanga, plus précisément la région de la rivière Lubu, ainsi le nom (Baluba, qui veut dire « les Lubas »). Ils sont nés d’une sécession de l’ethnie Songhoy, sous la direction d’Ilunga Kalala qui ...


Voir la fiche

125,00

Porteuse de coupe Yoruba Olumèye
Art africain > Statues africaines : fetiche tribal, maternité > Statuette Yoruba

Ex-collection art africain française
Sculpture figurant une prêtresse ou une adepte, au visage marqué des scarifications verticales "kpélé". Son corps affiche les marques tribales traditionnelles.

Patine polychrome écaillée. Fissure.
La société yoruba dispose de plusieurs associations dont les rôles varient. Alors que la société masculine egbe renforce les normes sociales, l' aro fédère les agriculteurs. Le gelede a des visées davantage ésotériques et religieuses. Les notables se réunissent, eux, en une société appelée esusu . Des coupes à offrandes, dont certaines étaient utilisées pour conserver des noix de kola ou d'autres présents à l'intention des visiteurs, étaient autrefois disposées dans les palais royaux des régions d'Ekiti et d'Igbomina du ...


Voir la fiche

150,00

Statuette Dogon
Art africain > Statues africaines : fetiche tribal, maternité > Statue Dogon

Collection art africain belge.
Effigie d'ancêtre asexué, dont les mains reposent sur le bas-ventre. Dans l'art tribal africain, ce type de sculpture associée à un culte individuel ornait l'autel familial dogon. Patine rituelle granuleuse.

Sculptées pour la plupart sur commande passée par une famille, les statues Dogon peuvent aussi être l'objet de cultes de la part de toute la communauté. Leurs fonctions demeurent cependant peu connues. Parallèlement à l'islam, les rites religieux dogon s'organisent autour de quatre cultes principaux : le Lébé, relatif à la fertilité, sous l'autorité spirituelle du Hogon, le Wagem, culte des ancêtres sous l'autorité du patriarche, le Binou invoquant le monde des esprits et dirigé par le prêtre du Binou, et la société des masques ...


Voir la fiche

180,00