La Porte Dogon, galerie d'art africain, le site de vente en ligne d'Essentiel Galerie: Art premier, art tribal, art primitif
...
Options de recherche




Voir nos objets d'exception

Art africain - Statues africaines : fetiche tribal, maternité:

Souvent l'oeuvre des forgerons qui travaillent sur des bois tendres, la statuaire africaine regroupe des statues d'ancêtres, des poupées, des statuettes de jumeaux. Toutes ces statues offrent des formes géométriques aux contours anguleux, aux traits allongés, parfois une expression sévère. Les bras peuvent être collés au corps, ou à contrario ils s'en écartent. On y retrouve des personnages assis ou debout, les bras et les genoux fléchis ou comme chez les Dogons Tellem les bras levés vers le ciel implorant pour la venue de la pluie. Les statues peuvent aussi être utilisées en tant que fétiches pour toute sorte de pratiques animistes, principalement au Congo. Certaines sont en bronze comme au royaume Bénin. Pour l'africain traditionnel leur fonction consiste à rendre visibles les réalités invisibles.


Statuette Kouyou
objet vendu
Art africain > Statues africaines : fetiche tribal, maternité > Statuette Kouyou

Art africain Kouyou
Peut-être avez -vous remarqué ce fétiche la semaine dernière. Provenant de la même collection, cette figure féminine liée à la société Ottoté ,maintient sur la tête, de ses deux bras levés , un animal emblématique stylisé. Ce bel ouvrage de sculpture, aux multiples scarifications et parures, est localement rehaussé de pointes de laiton au rôle apotropaïque mettant en valeur le laquage satiné couleur brun et bordeaux . Dans le même axe que la saillie ombilicale, accolés aux hanches de la femme, figurent deux enfants, symboles de fertilité, renvoyant au rôle de la femme en tant que protection maternelle et spirituelle . Le fessier est dissimulé sous un demi-pagne ...


Voir la fiche

Vendu

Sculpture d oiseau primordial Senufo
objet vendu
Art africain > Statues africaines : fetiche tribal, maternité > Calao Senufo

Les statues calao dans l'art africain
Cette sculpture de taille moyenne met en scène l'oiseau mythique faisant partie des cinq animaux de la cosmogonie Senoufo, et plus précisément le calao. Evoqué pour des critères morphologiques et comportementaux, il décore, dans sa version miniature, de nombreux objets d'art africain senoufo. S'élevant d'une base telle les statues pilon "deblé", la figure présente des motifs décoratifs géométriques à connotation symbolique. Son long bec, "interprété comme la figuration de l'organe sexuel mâle" pérennisant la vie de la collectivité, revient se poser sur l'abdomen de l'animal.
Belle patine lustrée brun doré, abrasions.
Les villages senoufo sont composés de grappes d'habitations nommées katiolo . Chacun d'eux possède sa propre ...

Statuette d initiation Lega Mugugundu
Art africain > Statues africaines : fetiche tribal, maternité > Figure Lega

Collection art africain allemande.

Symbole des qualités animales, cette statuette africaine , formant la figure générique d'un quadrupède (mugugundu) issu de l'environnement des Lega, appartenait à un haut gradé du Bwami.
Patine de kaolin. Eclats.

Suite à leur exode d'Ouganda au cours du XVIIe siècle, les Lega se sont installés sur la rive ouest de la rivière Lualaba, en RDC. Appelés aussi Warega, ces individus vivent dans des villages autonomes entourés de palissades, généralement au sommet de collines. Le rôle du chef, kindi , est tenu par le plus vieil homme du clan, qui doit être le plus haut gradé. Comme dans d'autres tribus de la forêt, les hommes chassent et défrichent tandis que les femmes cultivent le manioc. Le Bwami , société secrète ...

Statuette Senoufo
Art africain > Statues africaines : fetiche tribal, maternité > Stauette Senufo

Ex-collection art africain française.
Figure sculptée à des fins de divination, cette statuette dispose de mains en "sabots" placées de part et d'autre de l'abdomen. Le visage est strié de scarifications linéaires en oblique. Patine brun clair satinée. Abrasions. Fissures de dessication.
Les Senoufos, nom qui leur a été attribué par les colons français, sont majoritairement composés d' agriculteurs qui se sont dispersés entre le Mali, la Côte d'Ivoire, et le Burkina Faso. Régis par les traditions matrilinéaires, leurs villages sont composés de grappes d'habitations nommées katiolo . Chacun d'eux possède sa propre association Poro qui initie les jeunes garçons dès l'âge de sept ans en une succession de trois cycles d'une durée de sept ans . Lors du décès de l'un des ...


Voir la fiche

100,00

Statue Dogon "Nommo Shicouroulé"
Art africain > Statues africaines : fetiche tribal, maternité > Statue Niongom

Ex-collection art africain française.
Nommée "Nommo shicouroulé" par les Niongom, ce type de figure africaine épousant la forme naturelle d'une branche incarnerait l'homme primordial crée par le dieu Ama, censé inspirer le chef religieux Hogon. Le buste incliné, de longues mains plaquées sur les cuisses, le personnage offre son profil. Les scarifications faciales et corporelles linéaires en pointillés continus se prolongent sur le bonnet et le petit dôme sur lequel la figure est juchée.
Patine mate veloutée, enduit noirâtre localement abrasé. Petites érosions.
Sculptées pour la plupart sur commande passée par une famille et dans ce cas disposées sur l'autel familial Tiré Kabou , les statues tribales Dogon peuvent aussi être l'objet de cultes de la part de toute ...


Voir la fiche

390,00

Statue Songye Nkisi Kalebwe
Art africain > Le fétiche, cet objet emblématique de l'art primitif > Fétiche Songye

Ex-collection art africain belge.
Un imposant visage masqué du kifwebe de la société Bwadi ka bifwebe porte une coiffe dépourvue de sa corne. Des éléments en métal et une ceinture de peau contenant généralement une charge rituelle composent des accessoires à connotation symbolique.

Patine huilée légèrement granuleuse, érosions et fissures.

Le fétiche Songye, sculpture magique Nkisi, nkishi (pl. mankishi ), joue le rôle de médiateur entre dieux et hommes. Les exemplaires de grande taille sont la propriété collective de tout un village, les figures réduites appartiennent à un individu ou une famille. Au XVIème siècle, les Songyes migrèrent de la région du Shaba pour s'établir au Kasaï, au Katanga et dans le sud Kivu. Leur société est organisée ...


Voir la fiche

280,00

Statue Nkisi  Kongo Solongo
objet vendu
Art africain > Statues africaines : fetiche tribal, maternité > Statue Kongo

Caractéristique de l' art africain des Solongo d'Angola, tribu du groupe Kongo, cette sculpture tribale, effigie masculine, est campée dans une attitude décidée, dans le but de maîtriser les forces auxquelles la statue veut faire face. Les éléments bilongo qui exacerbent son pouvoir, consistent en des clous dont le buste est parsemé, et une charge magique dans une cavité scellée par un miroir et aménagée sur l'abdomen. La sculpture du visage, typique des personnages Solongo, emprunte une forme ovale. La volumineuse coiffure, placée haut sur le crâne et dégageant un front rasé, se compose d'un bouquet de plumes que maintient un cerclage d'osier enduit d'un agrégat résineux semblable à celui qui recouvre le corps, d'apparence croûteuse. Le visage de cette figure Nkisi présente une ...


Voir la fiche

Vendu

Statue Mbala / Suku
Art africain > Statues africaines : fetiche tribal, maternité > Statue Mbala

Ex-collection art africain belge.
Trapue, portée par d'amples pieds, cette figure africaine sculptée offre une large tête semblable à un masque heaume. Chez les clans Kongo voisins, la posture nue, accroupie, sondama, évoque une action d'urgence, en attaquant les ennemis d'une façon surnaturelle. Les Hungaan, mêlés aux Mbala, sculptent également des figures similaires. La coiffe offre de grandes similarités avec la coiffe   mukote  qui, parmi les Pende de l'Ouest avec laquelle les Mbala partageaient les rituels de circoncision mukanda , devint un symbole de lutte contre la colonisation au début du XXe siècle
Des sculptures emblématiques pindi étaient attribuées au chef Mbala lors de son intronisation. Suite à une retraite de quelques jours, les insignes royaux et ...


Voir la fiche

380,00

Figure Holo Kaponya wa pwo nyi cikungulu
objet vendu
Art africain > Statues africaines : fetiche tribal, maternité > Statue Holo

Ex-collection art africain suisse.

Située au Congo Démocratique entre les Yaka et les Tchokwé d'Angola, la petite ethnie Holo a migré de la côte angolaise pour s'installer près des rives du fleuve Kwango. La chasse et l'agriculture assurent leur subsistance. Les ethnies voisines, telle les Suku et Yaka, ont influencé leurs sculptures traditionnelles. Les Holo ont en effet produit des masques heaumes et des objets de prestige pour l'élite dirigeante. Les Holo faisaient usage de sculptures, figures anthropomorphes asexuées et effigies d'oiseaux, afin de se prémunir contre l'influence de mauvais esprits, dont celui de la lune et de l'arc en ciel. Ces statues étaient disposées près des habitations comme protection contre les éclairs. Dans "Chokwe and their Bantu Neighbours"(p.110), ...

Porteuse de coupe Mboko Luba
objet vendu
Art africain > Statues africaines : fetiche tribal, maternité > Statue Luba

Ex-collection art africain belge.
Figure africaine assise face à un contenant mboko à couvercle, que l'on remplissait généralement de kaolin, symbole de pureté et du monde spirituel. Ces récipients étaient utilisés par différentes sociétés Luba, et des groupes de prophètes, plus généralement par les médiums de la société de divination Kilumbu , Bilumbu , ou par les guérisseurs de la société Buhabo . Il s'agissait, individuellement ou collectivement, de consulter les esprits des ancêtres par l'intermédiaire de spécialistes. Ce type de coupe a également joué un rôle lors de l'investiture du roi luba.
Selon P. Nooter , ces figures représentaient également l'épouse du devin,  ce qui souligne son importance dans le processus de divination bilumbu . D'après certains Luba ...

Porteuse de coupe Luba
Art africain > Statues africaines : fetiche tribal, maternité > Statue Luba

Collection art africain française.
Figure féminine en position assise, présentant la coupe mboko, calebasse que l'on remplissait de kaolin, symbolisant la pureté et le monde spirituel, et dont les visiteurs du roi s'enduisaient par respect. Sur le buste s'inscrivent en damiers les scarifications en usage. Selon P. Nooter ces figures représentaient l'épouse du devin, ce qui souligne son importance dans le processus de divination bilumbu. Patine mate, veloutée, ocre rose. Abrasions.

Les Luba (Baluba en tchiluba) sont un peuple d’Afrique centrale. Leur berceau est le Katanga, plus précisément la région de la rivière Lubu, ainsi le nom (Baluba, qui veut dire « les Lubas »). Ils sont nés d’une sécession de l’ethnie Songhoy, sous la direction d’Ilunga Kalala qui ...


Voir la fiche

125,00

Porteuse de coupe Yoruba Olumèye
Art africain > Statues africaines : fetiche tribal, maternité > Statuette Yoruba

Ex-collection art africain française
Sculpture figurant une prêtresse ou une adepte, au visage marqué des scarifications verticales "kpélé". Son corps affiche les marques tribales traditionnelles.

Patine polychrome écaillée. Fissure.
La société yoruba dispose de plusieurs associations dont les rôles varient. Alors que la société masculine egbe renforce les normes sociales, l' aro fédère les agriculteurs. Le gelede a des visées davantage ésotériques et religieuses. Les notables se réunissent, eux, en une société appelée esusu . Des coupes à offrandes, dont certaines étaient utilisées pour conserver des noix de kola ou d'autres présents à l'intention des visiteurs, étaient autrefois disposées dans les palais royaux des régions d'Ekiti et d'Igbomina du ...


Voir la fiche

150,00

Statuette Dogon
Art africain > Statues africaines : fetiche tribal, maternité > Statue Dogon

Collection art africain belge.
Effigie d'ancêtre asexué, dont les mains reposent sur le bas-ventre. Dans l'art tribal africain, ce type de sculpture associée à un culte individuel ornait l'autel familial dogon. Patine rituelle granuleuse.

Sculptées pour la plupart sur commande passée par une famille, les statues Dogon peuvent aussi être l'objet de cultes de la part de toute la communauté. Leurs fonctions demeurent cependant peu connues. Parallèlement à l'islam, les rites religieux dogon s'organisent autour de quatre cultes principaux : le Lébé, relatif à la fertilité, sous l'autorité spirituelle du Hogon, le Wagem, culte des ancêtres sous l'autorité du patriarche, le Binou invoquant le monde des esprits et dirigé par le prêtre du Binou, et la société des masques ...


Voir la fiche

180,00

Statuette de danseur Okuyi Myéné
objet vendu
Art africain > Statues africaines : fetiche tribal, maternité > Statue Okuyi

Ex-collection art africain suisse.

Statuette d'initié portant le masque okuyi, okukwe. Ce masque africain apparaissait le jour, lors d'évènements sociaux majeurs : initiations de jeunes gens, funérailles de dignitaires, naissance ou décès de jumeaux ou de leurs parents. Il intervenait également lors de litiges. Patine mate, fissure de dessication.
Les Galoa (ou Galwa), sous-groupe Pounou , vivent en aval de Lambaréné sur le fleuve Ogooué, en bordure de l'océan Atlantique. Ils sont nommés "les gens du lac". Ils ont également produit des masques nommés Okouyi, Okukwé, utilisés par des sociétés initiatiques afin de dévoiler la sorcellerie et leurs auteurs par le biais de la divination. Plusieurs ethnies voisines, dont les Adouma et les Kota, mais aussi les Myéné, ...

Buste Makonde
Art africain > Statues africaines : fetiche tribal, maternité > Buste Makonde

Ex-collection art africain belge.
Figure africaine féminine de type Makonde dont le visage présente la traditionnelle déformation des lèvres due au labret. Les tatouages étaient tracés à la cire d'abeille, et des motifs scarifiés étaient également réalisés dans un but esthétique. Ces statues symbolisant un ancêtre se réfèreraient à la création, selon laquelle le premier homme makonde aurait sculpté une image féminine qui devint la mère de ses enfants et qui est vénérée depuis.
Patine brunâtre érodée, fissures de dessication et manques. Les Makonde, population Bantou matrilinéaire du nord du Mozambique et du sud de la Tanzanie, portaient des masques-casques appelés lipiko, mapiko , lors des cérémonies d'initiation des jeunes gens. Les Makonde vénèrent une ancêtre , ce qui ...


Voir la fiche

380,00

Statue Bena Lulua
Art africain > Statues africaines : fetiche tribal, maternité > Statue Lulua

Ex-collection art africain belge.
Respectant à la perfection les canons de l'ethnie, cette oeuvre de type Lulua trouvera sa place dans une collection d' art tribal . Les différents types de statues Luluwa, Lulua, ou encore Béna Lulua, présentant de multiples scarifications, glorifient les chefs locaux, la maternité, la fécondité et la figure féminine. Cet art sculptural a été soumis aux influences des ethnies voisines ( Chokwe, Luba, Kuba, ...) Par la position de la main du personnage, le regard se dirige vers l'abdomen agrémenté de motifs traditionnels en relief, centre du corps et "objet de toutes les sollicitudes" ( La puissance du sacré , M. Faïk-Nzuji ) Des losanges, scarifications saillantes érogènes et symboliques, des cercles et des rectangles en damiers, embellissent ...


Voir la fiche

340,00

Sculpture Metoko du Bukota
Art africain > Statues africaines : fetiche tribal, maternité > Statue Metoko

Art africain central.
Cette figure africaine au corps abstrait s'élevant d'un bloc arrondi, évocation de l'ancêtre primordial, est issue des Metoko et Lengola. Peuple de la forêt primaire dédié au culte d'un Dieu unique, ils sont établis au centre du bassin congolais entre les rivières Lomami et Lualaba.

Leur société , le Bukota , accueillant à la fois des hommes et des femmes, est l'équivalent de l'association Bwami des Lega. Leurs sculptures, soumises à l'influence des Mbole, Lega et Binja voisins, jouaient un rôle au cours des cérémonies d'initiation,de funérailles ou de circoncision, et étaient ensuite placées sur la tombe des initiés de grade élevé. Chacune de ces figures disposait d'un nom et d'une signification à visée éducative, à l'instar des ...


Voir la fiche

350,00

Figures de couple Lobi en bronze
objet vendu
Art africain > Bronze, leopard, messager, guerrier, statue, pirogues > Couple Lobi

Ex-collection art africain belge
Couple figuré debout. La gracieuse élongation du cou contraste avec les bustes pleins de ces personnages nus, simplement parés de bijoux.
Patine brune kaki.
Socles plats : 8/8 cm.
Les populations d'une même région culturelle, regroupées sous la dénomination " lobi ", forment un cinquième des habitants du Burkina Faso. Peu nombreux au Ghana, ils se sont également établis au nord de la Côte d'Ivoire. C'est à la fin du XVIIIe siècle que les Lobi , venant du Nord-Ghana, se sont établis parmi les Thuna et Puguli autochtones, les Dagara , les Dian , les Gan et les Birifor . Les Lobi croient en un Dieu créateur nommé Thangba Thu, auquel ils s'adressent à travers le culte de nombreux esprits intermédiaires, les Thil, ces derniers ...

Paire de jumeaux Ibedji Yoruba
objet vendu
Art africain > Statues africaines : fetiche tribal, maternité > Poupées Ibeji

Collection art africain belge.

Statuettes Ibeji, incarnation de l'enfant disparu dans l'art africain Yoruba. De larges yeux en amande, de profondes scarifications sur les visages, des tresses réunies en un cimier et des physionomies identiques qui illustrent les traditions esthétiques dans l'art africain Yoruba. Solidement campés sur des supports circulaires ces jumeaux arborent des parures de perles et de cauris, et de larges anneaux de métal, ces éléments étant associés au sacré. Patine chocolat, incrustations mates.
Dans la langue du peuple Yoruba, ibeji signifie jumeau: ibi pour né et eji pour deux. Ils représentent la figure d'un jumeau décédé. Ces statuettes africaines nommées ibeji sont alors traitées comme l'aurait été l'enfant disparu. C'est la mère qui ...

Fétiche Kasongo / Kusu Kakudji
objet vendu
Art africain > Statues africaines : fetiche tribal, maternité > Fétiche Kasongo

Les figures de protection individuelle kakudjis , utilisées par les Hemba, les Kusu et les Kasongos, ont été inspirés des fétiches songye. La charge magique, composée d'ingrédients d'origines diverses, était insérée dans la cavité de la tête. Cet exemplaire conserve des résidus argileux dans cet orifice. La pièce est massive, sculptée dans un bois très dense, les bras du personnage se prolongent d'un anneau venant draper son abdomen, surmontant une base cylindrique.
Patine satinée. Les Kusu établis sur la rive gauche de la Lualaba ont emprunté les traditions artistiques des Luba et des Hemba et possèdent un système de caste similaire à celui des Luba . Les Kasongos forment un sous-groupe Kusu, à présent dispersés parmi les Luba, Songye et Hemba. Les statues singiti ...

Souhaitez-vous masquer les objets vendus ? si oui, cliquez ICI
Statue Kwele
objet vendu
Art africain > Statues africaines : fetiche tribal, maternité > Statue Kwele

Collection art africain belge.
Rare figure africaine anthropomorphe de type kwele liée aux rites d'initiation. Le visage très graphique, plat, et dont le centre est très légèrement creusé, est marqué d'incisions. Le buste courbé, les bras en arrondis semblant pousser sur les cuisses, impriment un mouvement de flexion des jambes. L'effet visuel est magnifié par les jeu de teintes contrastées.
Patine bicolore abrasée, fissures de dessication, érosions.

Tribu du groupe Kota, les Kwélé , Bakwélé , vivent en forêt sur la frontière nord de la République du Congo. Ils vivent de chasse, d'agriculture et exercent la métallurgie. Pratiquant le culte nommé Bwété emprunté aux Ngwyes, qui était accompagné de rites initiatiques obligatoires, ils utilisaient à la fin ...


Voir la fiche

Vendu