La Porte Dogon, galerie d'art africain, le site de vente en ligne d'Essentiel Galerie: Art premier, art tribal, art primitif
...
Options de recherche




Voir nos objets d'exception

Art africain - Statues africaines : fetiche tribal, maternité:

Souvent l'oeuvre des forgerons qui travaillent sur des bois tendres, la statuaire africaine regroupe des statues d'ancêtres, des poupées, des statuettes de jumeaux. Toutes ces statues offrent des formes géométriques aux contours anguleux, aux traits allongés, parfois une expression sévère. Les bras peuvent être collés au corps, ou à contrario ils s'en écartent. On y retrouve des personnages assis ou debout, les bras et les genoux fléchis ou comme chez les Dogons Tellem les bras levés vers le ciel implorant pour la venue de la pluie. Les statues peuvent aussi être utilisées en tant que fétiches pour toute sorte de pratiques animistes, principalement au Congo. Certaines sont en bronze comme au royaume Bénin. Pour l'africain traditionnel leur fonction consiste à rendre visibles les réalités invisibles.


Statuette Lengola
Art africain > Statues africaines : fetiche tribal, maternité > Statuette Lengola

L' art africain stylisé des tribus de la forêt.
Figure féminine au visage plat traversé d'un long nez, probablement associée aux statuettes nommées akunga qui étaient utilisées par les membres de la société féminine ekongo . Patine lustrée sombre.
Les Lengola , sont établis près des Metoko au centre du bassin congolais entre les rivières Lomami et Lualaba, peuple de la forêt primaire dédié au culte d'un Dieu unique, monothéisme rare en Afrique. Leur société , le Bukota , accueillant à la fois des hommes et des femmes,est l'équivalent de l'association Bwami des Lega. Leurs sculptures, soumises à l'influence des Mbole, Lega et Binja voisins, jouaient un rôle au cours des cérémonies d'initiation,de funérailles ou de circoncision, et étaient ensuite placées sur la tombe ...


Voir la fiche

280,00

Statue d initiation Lega du Bwami
Art africain > Statues africaines : fetiche tribal, maternité > Statue Lega

L' art africain lega et les supports d'initiation Sakimatwematwe (Multi-têtes).
Appartenant à un initié du Bwami, parmi les nombreuses autres utilisées au fil des initiations, cette sculpture se présente sous la forme d'un tronc central porté par de hautes jambes. Des visages agglutinés regardent vers les quatre points cardinaux.
En rapport avec un proverbe Lega, dotée de deux têtes ou plusieurs, cette sculpture illustrerait toujours la nécessité d'une vision globale des évènements, et donc la prudence, la sagesse et l'impartialité qui devraient en découler.(Biebuyck 1973) L'enseignant guidait l'aspirant dans un lieu où étaient exposés masques et statuettes, et c'est à travers une observation attentive que le futur initié devait deviner la signification plus ou moins ...


Voir la fiche

250,00

Maternité Mbala Pindi
Art africain > Statues africaines : fetiche tribal, maternité > Statue Mbala

Collection art africain française.
Sculpture tribale de femme, un enfant sur la hanche, elle se singularise par une représentation soignée des détails et dispose d'une belle patine huilée au toucher satiné, plus claire au niveau des saillies.
Ce type d'objet constituait un symbole sacré d'autorité.  La coiffure représentée offre de grandes similarités avec la coiffe   mukote  qui, parmi les Pende de l'Ouest avec laquelle les Mbala partageaient les rituels de circoncision mukanda , devint un symbole de lutte contre la colonisation au début du XXe siècle ( "Congo Masks", ed. M.L. Félix, p.114)
Une large fissure de dessication est apparue.  Erosions du bois. Cette maternité, accompagnée d'une figure de musicien, limba , faisait partie de la paire de sculptures emblématiques ...


Voir la fiche

160,00

Figure d initation Lega / Zimba du Bwami
objet vendu
Art africain > Statues africaines : fetiche tribal, maternité > Statuette Lega

Ex-collection art africain belge.
Parmi les nombreuses autres utilisées au fil des initiations, cette sculpture africaine figurant un buste en zigzags surmonté d'une tête était destinée à un initié du Bwami.

Patine brune huilée. Abrasions et manques.
L'enseignant guidait l'aspirant dans un lieu où étaient exposés masques et statuettes, et c'est à travers une observation attentive que le futur initié devait deviner la signification plus ou moins complexe des métaphores évoquées par les sculptures, ces dernières se référant largement à des proverbes et dictons. Ceux qui n'étaient pas autorisés à voir l'objet, afin d'en être protégés, devaient se soumettre à de coûteuses cérémonies, et parfois même rejoindre le grade inférieur du Bwami, le kongabulumbu ,à ...

Grande statue Songye Nkishi
Art africain > Le fétiche, cet objet emblématique de l'art primitif > Fétiche Songye

Collection art africain monégasque.
Des pieds extravagants dépassent du promontoire circulaire sur lequel ce fétiche Nkisi , nkishi (pl. mankishi ), sculpté en volumes anguleux, est établi. Les mains mettent en évidence un abdomen saillant, témoin du lignage. Une charge magique rituelle "bishimba", composée d'ingrédients d'origine organique ou végétale, était généralement introduite dans la corne au sommet. Les scarifications en damiers témoignent de l'influence des luba voisins. Patine brun nuancée de gris. Résidus de kaolin. Ces fétiches de protection destinés aux habitations sont parmi les plus prisés d'Afrique. Le Nkisi joue le rôle de médiateur entre dieux et hommes. Les exemplaires de grande taille sont la propriété collective de tout un village, alors que les figures ...


Voir la fiche

350,00

Grande statue Songye Nkishi
objet vendu
Art africain > Le fétiche, cet objet emblématique de l'art primitif > Fétiche Songye

Collection art africain luxembourgeoise.

La sculpture dotée d'un visage évoquant les masques kifwebe liés à la société Bwadi ka bifwebe est pourvue d'accessoires rituels sous la forme d'éléments métalliques, d'une corne et d'un bourrelet de peau contenant généralement une charge magique. Un pagne en fourrure marque la taille. Bois érodé, manques. Le fétiche Songye, sculpture magique Nkisi, nkishi (pl. mankishi ), joue le rôle de médiateur entre dieux et hommes. Les exemplaires de grande taille sont la propriété collective de tout un village, alors que les figures plus petites appartiennent à un individu ou une famille. Au XVIème siècle, les Songyes migrèrent de la région du Shaba pour s'établir au Kasaï, au Katanga et dans le sud Kivu. Leur société est organisée de ...

Pipe figurative Luba
objet vendu
Art africain > Pipes africaines en bois, en bronze > Pipe Luba

Ex-collection art africain traditionnel belge.
Assise sur le fourneau sphérique d'une pipe à eau, image de l'utérus, cette statue africaine féminine luba, médium spirituel, présente une tête ovoïde dont le front rasé est délimité par un bandeau. Sa coiffure est celle des femmes luba au début du XXe siècle. Son attitude , mains positionnées près de la poitrine , rappelle que les secrets de la royauté (les bizila)appartiennent aux femmes grâce à leur rôle d'intermédiaire politique et spirituel.
Patine foncée, légèrement satinée.
Les Luba (Baluba en tchiluba) sont un peuple d’Afrique centrale. Leur berceau est le Katanga, plus précisément la région de la rivière Lubu, ainsi le nom (Baluba, qui veut dire « les Lubas »). Ils sont nés d’une sécession de l’ethnie Songhoy, ...


Voir la fiche


Vendu à 100.00 Trouver un objet similaire

Statuette Tabwa
Art africain > Statues africaines : fetiche tribal, maternité > Statue Tabwa

Ex-collection art africain belge.
Statuette africaine tabwa reconnaissable grâce à ses scarifications linéaires composée de petits damiers. La position est frontale, les bras graciles parallèles au buste, mains placées sur l'abdomen. Patine lustrée brun orangé. Abrasions, légères fissures.
Les Tabwa ( "scarifier" et "écrire") constituent une ethnie présente au Sud-Est de la RDC, autour du lac Tanganyika. Les tribus de cette région, tels les Tumbwe , vouent un culte aux ancêtres mipasi grâce à des sculptures détenues par les chefs ou les sorciers. Simples cultivateurs sans pouvoir centralisé, Les Tabwa se fédérèrent autour de chefs tribaux après avoir subi l'influence des Luba. C'est principalement pendant cette période que leur courant artistique s'exprima ...


Voir la fiche

280,00

Fétiche en bronze Tikar
Art africain > Bronze, leopard, messager, guerrier, statue, pirogues > Bronze Tikar

Collection art africain française.
Petit personnage presque surnaturel offrant une tête sphérique, un abdomen globuleux et des membres graciles. Il illustre probablement le Fon , chef du clan . Le personnage est coiffé d'un oiseau. Manques et fissures sous le fessier.
Les Tikar peuplent la partie occidentale du Cameroun central qui se situe au sein de la forêt dense secondaire de moyenne altitude, longeant le Mbam. Au sein de cet écotone, la "plaine tikar" (qui tire son nom de ses occupants) constitue une dépression qui s'adosse respectivement à l'ouest et au nord au massif du Mbam (et de ses affluents Mapé et Kim) et aux premiers contreforts du plateau de l'Adamaoua. La structure du royaume est constituée d'une grande chefferie subdivisée en quartiers : les résidences des ...


Voir la fiche

150,00

Statuettes Lobi en bronze
objet vendu
Art africain > Bronze, leopard, messager, guerrier, statue, pirogues > Bronzes Lobi

Ex-collection art africain belge.
Personnages assis, portant des récipients. Patine kaki veloutée.
Les populations d'une même région culturelle, regroupées sous la dénomination " lobi ", forment un cinquième des habitants du Burkina Faso. Peu nombreux au Ghana, ils se sont également établis au nord de la Côte d'Ivoire. C'est à la fin du XVIIIe siècle que les Lobi , venant du Nord-Ghana, se sont établis parmi les Thuna et Puguli autochtones, les Dagara , les Dian , les Gan et les Birifor . Les Lobi croient en un Dieu créateur nommé Thangba Thu, auquel ils s'adressent à travers le culte de nombreux esprits intermédiaires, les Thil, ces derniers étant censés les protéger, avec l'aide du devin, contre une kyrielle de fléaux. Des génies de la brousse, êtres roux appelés ...


Voir la fiche

Vendu

Figures de couple Lobi en bronze
objet vendu
Art africain > Bronze, leopard, messager, guerrier, statue, pirogues > Bronze Lobi

Ex-collection art africain belge.
Couple figuré assis, se désaltérant. Patine grisée veloutée.
Les populations d'une même région culturelle, regroupées sous la dénomination " lobi ", forment un cinquième des habitants du Burkina Faso. Peu nombreux au Ghana, ils se sont également établis au nord de la Côte d'Ivoire. C'est à la fin du XVIIIe siècle que les Lobi , venant du Nord-Ghana, se sont établis parmi les Thuna et Puguli autochtones, les Dagara , les Dian , les Gan et les Birifor . Les Lobi croient en un Dieu créateur nommé Thangba Thu, auquel ils s'adressent à travers le culte de nombreux esprits intermédiaires, les Thil, ces derniers étant censés les protéger, avec l'aide du devin, contre une kyrielle de fléaux. Des génies de la brousse, êtres roux appelés ...

Statue Dogon
objet vendu
Art africain > Statues africaines : fetiche tribal, maternité > Statue Dogon

Collection art africain française.
Une tête en ogive au visage aveugle, strié, un cou emprisonné dans des excroissances anguleuses, des épaules et des hanches en forme de disque surplombant des jambes tassées, arrondies, ces éléments se marient pour composer cette sculpture dogon.
Patine mate veloutée, fendillements et légères abrasions.
Sculptées pour la plupart sur commande passée par une famille et dans ce cas disposées sur l'autel familial Tiré Kabou , les statues tribales Dogon peuvent aussi être l'objet de cultes de la part de toute la communauté lorsqu'elles commémorent, par exemple, la fondation du village. Ces statues, incarnant parfois le nyama du défunt, sont placées sur des autels d'ancêtres et participent aux différents rituels dont ceux des ...


Voir la fiche


Vendu à 250.00 Trouver un objet similaire

Couple d ancêtres Dogon
objet vendu
Art africain > Statues africaines : fetiche tribal, maternité > Statues Dogon

Ex-collection art africain  Polargo USA 1955 - Mercier Belgique 1978.

Ces figures mythiques protectrices évoquent sans doute le couple primordial, associé aux Nommos , à l'origine de la création dogon. Des têtes ovoïdes dont l'arête nasale rejoint le cimier reposent sur des mentonnières discoïdes. Le volume du corps sculpté en un bloc se présente en plans aigus, stylisés, bras accolés au buste, une saillie ombilicale affirmant le lignage, et des jambes semi-fléchies semblant s'enfoncer dans une base circulaire. Patine sèche croûteuse. Fissures de dessications. Sculptées pour la plupart sur commande passée par une famille, les statues Dogon peuvent aussi être l'objet de cultes de la part de toute la communauté lorsqu'elles commémorent, par exemple, la fondation du village. ...


Voir la fiche


Vendu à 200.00 Trouver un objet similaire

Souhaitez-vous masquer les objets vendus ? si oui, cliquez ICI
Couple de poupées Makonde
Art africain > Statues africaines : fetiche tribal, maternité > Fétiches Makonde

Art africain prolifique des Makonde
Statuettes-poupées au visage réaliste et corps sommaire stylisé, présentant les tatouages traditionnels, lesquels étaient tracés à la cire d'abeille. Les motifs scarifiés étaient également imprimés dans un but esthétique. L'ancêtre féminine se réfère à la création au cours de laquelle le premier homme makonde aurait sculpté une image féminine qui devint la mère de ses enfants et qui est vénérée depuis. Patine lustrée, brun bordeaux.
Les Makonde, population Bantou matrilinéaire du nord du Mozambique et du sud de la Tanzanie, portaient des masques-casques appelés lipiko, mapiko , lors des cérémonies d'initiation des jeunes gens. Les Makonde vénèrent une ancêtre , ce qui explique l'abondance d'une statuaire féminine relativement ...


Voir la fiche

480,00

Statue Senoufo
Art africain > Statues africaines : fetiche tribal, maternité > Maternité Senoufo

Collection art africain française.
Cette statuette de maternité, effigie féminine assise sur un tabouret, allaitant son enfant, est représentée coiffée de tresses assemblées en coques formant un motif stylisé. Cette scène sculptée symbolise généralement l'initié se nourrissant de la connaissance de la déesse mère.
Patine irrégulière noirâtre, satinée, érosions.
Les Senufos , nom qui leur a été attribué par les colons français, sont majoritairement composés d' agriculteurs qui se sont dispersés entre le Mali, la Côte d'Ivoire, et le Burkina Faso. Les conseils d'anciens, dirigés par un chef élu, administrent les villages senoufo. Régis par les traditions matrilinéaires,ils sont composés de grappes d'habitations nommées katiolo .
Lors du décès de l'un des ...


Voir la fiche

130,00

Poupée Zaramo Kwéré Mwana Hiti
Art africain > Poupées africaines > Poupée Zaramo

Ex-collection art africain espagnole.
La silhouette des poupées africaines des Zaramo et Kwéré est récurrente, une forme humaine stylisée, coiffée d'une double ou unique crête surmontant un buste tubulaire dépourvu de bras où les seins et l'ombilic sont indiqués par un léger relief. L'usage des perles est en outre fréquent dans l'ornementation de la statuaire Zaramo.
Patine d'usage lustrée. Fendillements.
Les Zaramo et les tribus qui les entourent, telles les Kwéré et les Doé, ont conçu des poupées généralement associées à la fécondité, mais auxquelles d'autres vertus seraient attribuées. Son rôle premier se joue au cours de la période de réclusion de la jeune initiée zaramo. La novice se comportera à l'égard de l'objet comme avec un enfant, et dansera avec lui ...


Voir la fiche

240,00

Statuette "pilon" Ambete
objet vendu
Art africain > Statues africaines : fetiche tribal, maternité > Fétiche Ambete

Art africain et figures sculptées du Gabon
Cette statuette, relevant probablement du culte des ancêtres Mbete, est constituée de figures stylisées, géométriques, adossées à un tronc central, et dont le sommet forme un petit dôme. Leur visage plane présente une physionomie caractéristique.
Les bras sont repliés en angle droit. Patine bicolore.
C'est à la frontière du Moyen-congo et du Gabon que se sont installés les Mbété , Ambété , qui revendiquent une origine Kota. Voisine des Obamba, leur histoire a été marquée par un conflit de longue haleine contre les Teke. Brazza les découvrit en 1877. Pratiquant le culte des ancêtres , le Ngoye , comme leurs proches voisins, leurs statues contenaient les reliques des défunts, généralement grâce à une cavité dorsale. Ils ne ...


Voir la fiche

Vendu

Figure d ancêtre Kongo
Art africain > Statues africaines : fetiche tribal, maternité > Statue Kongo

Ex-collection art africain française.
Ce type de statuette africaine féminine en position agenouillée, marquant la déférence, était disposée sur les tombes de notables défunts dans des autels.
Patine lisse noire. Fissures de dessication.
Les Vili, les Lâri, les Sûndi, les Woyo, les Bembé, les Bwende, les Yombé et Les Kôngo formaient le groupe Kôngo , dirigé par le roi ntotela . Leur royaume connut son apogée au XVIe siècle avec le commerce de l'ivoire, du cuivre et la traite des esclaves. De même croyances et traditions, ils produisirent une statuaire dotée d'une gestuelle codifiée en rapport avec leur vision du monde. Les Woyo se sont cependant illustrés par leurs sculptures symboliques associées à des proverbes.


Voir la fiche

350,00

Statue Chokwe Cihongo, Chihongo
Art africain > Statues africaines : fetiche tribal, maternité > Statue Tschokwe

Ex-collection art africain belge.
Parmi les nombreux masques africains akishi (sing : mukishi, indiquant la puissance) d'art tribal africain Chokwe, le puissant pendant masculin du masque Mwana Pwo est le cihongo . Il s'agit ici d'un danseur de sang royal, masqué du cihongo et vêtu de son costume. Le chihongo incarnant un esprit symbolise la puissance et la richesse. Il intervenait en outre, parfois, à l'occasion de jugements.
Patine satinée, fissure de dessication.
Les masques des clans Chokwe, Luda, Luvale/Lwena, Luchazi et Mbunda sont nommés en Zambie des "makishi" ( sing. likishi). Ce nom vient de "kishi", concept Bantou qui évoque la manifestation d'un esprit ou d'un ancêtre. Ces agents d'ordre social, moral et spirituel, formant un panel de différents ...


Voir la fiche

380,00

Talisman Yaka
Art africain > Statues africaines : fetiche tribal, maternité > Miniature Yaka

Ex-collection art africain belge.
Miniature sculptée faisant office de talisman assurant, pour les Yaka, une protection contre divers fléaux. Patine lustrée.
Il était réalisé suivant les instructions du Nganga ngoombu et du commanditaire de l'objet . Hiérarchique et autoritaire, composée de redoutables guerriers, la société Yaka était gouvernée par des chefs de lignage disposant du droit de vie et de mort sur leurs sujets. La chasse et le prestige qui en découle sont l'occasion de nos jours, pour les Yaka, d'invoquer les ancêtres et de recourir aux rituels à l'aide de charmes .La société d'initiation des jeunes est la n-khanda , que l'on retrouve chez les Kongo orientaux (Chokwe, Luba, etc...),et qui emploie divers charmes et masques dans le but d'assurer une lignée ...


Voir la fiche

240,00

Statue de reliquaire Fang du Byeri
Art africain > Statues africaines : fetiche tribal, maternité > Statue Fang

Sculptures traditonnelles des Pahouins dans l' art africain du Gabon
Au fond de leurs cases, dans un recoin obscur et souvent enfumé, les chefs de lignages entreposaient précieusement leurs Byéri, les coffres à reliques et les sculptures tribales qui les "surveillaient." La vie quotidienne des Fang comportait trois priorités : perpétuer l'identité sociale, subsister dans un milieu naturel hostile, dialoguer avec les défunts pour les éloigner des vivants. (Louis Perrois)
Les ossements des défunts étaient conservés dans des boites surmontées d'une sculpture censée veiller sur les reliques, telle cette statue masculine dotée d'un long buste contrastant avec des membres trapus. Le visage concave affiche une moue boudeuse caractéristique des Fang / Ntumu. Le pédoncule postérieur ...


Voir la fiche

340,00