La Porte Dogon, galerie d'art africain, le site de vente en ligne d'Essentiel Galerie: Art premier, art tribal, art primitif
...
Options de recherche




Voir nos objets d'exception

Dépot vente

Art africain - Statues africaines : fetiche tribal, maternité:

Souvent l'oeuvre des forgerons qui travaillent sur des bois tendres, la statuaire africaine regroupe des statues d'ancêtres, des poupées, des statuettes de jumeaux. Toutes ces statues offrent des formes géométriques aux contours anguleux, aux traits allongés, parfois une expression sévère. Les bras peuvent être collés au corps, ou à contrario ils s'en écartent. On y retrouve des personnages assis ou debout, les bras et les genoux fléchis ou comme chez les Dogons Tellem les bras levés vers le ciel implorant pour la venue de la pluie. Les statues peuvent aussi être utilisées en tant que fétiches pour toute sorte de pratiques animistes, principalement au Congo. Certaines sont en bronze comme au royaume Bénin. Pour l'africain traditionnel leur fonction consiste à rendre visibles les réalités invisibles.


Sculpture tricéphale Fang Ntumu du Byeri
Art africain > Statues africaines : fetiche tribal, maternité > Tête Fang

Collection art africain française.
Sculpture africaine de reliquaire assemblant trois visages dont les pupilles sont incrustées de cuivre. Des prélevements rituels étaient fréquents sur les sculptures de ce type. Le sommet porte des résidus croûteux d'onctions rituelles. Patine d'usage abrasée, érosions, fissures de dessication.
Hauteur sur socle : 30 cm.
Chez les Fang du Cameroun et au Gabon, chaque famille possède un "Byeri", ou boîte reliquaire, dans laquelle les ossements des ancêtres sont conservés. Ces boites étaient gardées par le plus vieil homme du village, l'"esa". Les boîtes reliquaires étaient surmontées d'une statue ou d'une tête qui agissait comme gardien des boîtes "byeri". Celles-ci étaient conservées dans un coin sombre de la case, et étaient ...

Statue Hemba Singiti
Art africain > Statues africaines : fetiche tribal, maternité > Statue Hemba

Ex-collection d' art africain belge.
Commémorant un chef local, chargé d'intercéder envers les hommes auprès des dieux, cette figure d' art tribal hemba se démarque par son expression concentrée. Patine d'usage satinée, érosions et manques.

Généralement réalisées dans de l'iroko, ces sculptures africaines rituelles étaient vénérés par un clan particulier et entreposées dans des locaux à usage funéraire dans la maison du chef.
Les Hemba, établis dans le sud-est du Zaïre, sur la rive droite de la Lualaba, ont longtemps été soumis à l'empire luba voisin qui a eu sur leur culture, leur religion et leur art une influence certaine. Le culte des ancêtres, dont les effigies ont longtemps été attribuées aux Luba, est central dans la société hemba . La généalogie ...


Voir la fiche

240,00

Statue Bulu, Boulou
objet vendu
Art africain > Statues africaines : fetiche tribal, maternité > Statue Bulu

Les figures zoomorphes dans l'art africain.
  Situés entre le Cameroun et le Gabon, dans la forêt équatoriale ,les Boulou font partie de l'ensemble Fang.  Comme les Fang du Sud Cameroun célèbres pour leurs grands masques blancs, les Boulou ont aussi pratiqué le rituel Ngil pour lutter contre la sorcellerie et les empoisonnements.  Ngi est le gorille, animal redoutable auquel s'identifie le postulant après son acceptation dans la société secrète.


Voir la fiche

Vendu

Figure de léopard Bénin
objet vendu
Art africain > Bronze, leopard, messager, guerrier, statue, pirogues > Leopard Bénin

Ex-collection art africain allemande.
Le léopard, figurant le pouvoir royal, dispose d'une place centrale dans la culture du royaume bénin car cet animal apparaît dans le mythe fondateur dont le roi Ewuare est le héros. Selon la légende, celui-ci se réveille après avoir passé une nuit à côté d'un léopard et d'un serpent sans s'en être rendu compte. Comme dans d'autres cosmogonies, les animaux sont la manifestation voire l'incarnation de forces surnaturelles. Etre épargné par ces prédateurs est donc le signe d'une bénédiction divine. Avant la destruction du palais du royaume de Bénin en 1897 , le caractère divin des rois, les Oba , s'illustrait par de multiples oeuvres célébrant leur puissance. Des scènes guerrières étaient reproduites sur des plaques narratives, en ...


Voir la fiche

Vendu

Porteuse de coupe Olumèye Yoruba
Art africain > Statues africaines : fetiche tribal, maternité > Statuette Yoruba

Ex-collection art africain hollandaise.
Statuette figurant une prêtresse yoruba, dont les joues sont incisées des scarifications verticales "kpélé", les seins classiquement tendus au-dessus d'une coupe à offrandes. Son corps affiche les marques tribales traditionnelles, et le port de bijoux indique son statut de dignitaire. Patine très légèrement satinée.
La société yoruba dispose de plusieurs associations dont les rôles varient. Alors que la société masculine egbe renforce les normes sociales, l' aro fédère les agriculteurs. Le gelede a des visées davantage ésotériques et religieuses. Les notables se réunissent, eux, en une société appelée esusu . Des coupes à offrandes, dont certaines étaient utilisées pour conserver des noix de kola ou d'autres présents à ...


Voir la fiche

190,00

Statuette Kaka
Art africain > Statues africaines : fetiche tribal, maternité > Statuette Kaka

Ex-collection d' art africain française.
Sculpture africaine dont la morphologie se compose d'angles saillants. Une tête sphérique, surmontée de cornes, offre une bouche béante et des traits sommaires. Ce type de statues était utilisée lors de rites funéraires, initiatiques, ou encore thérapeutiques. Epaisse patine satinée dans des nuances de bruns. Fissures de dessication.

L'ethnie Kaka,ou Keaka, ainsi nommés par les colons Allemands, se situe dans une zone frontalière entre le Nigéria et le Cameroun. Leur statuaire démontre une certaine influence d'autres groupes ethniques tels que les Mumuye dont les statues présentent, elles aussi, des jambes courtes et fléchies surmontées d'un corps élancé. Leur patine très épaisse et croûteuse, leurs pieds larges ainsi que la ...


Voir la fiche

150,00

Paire de statues Zande
objet vendu
Art africain > Statues africaines : fetiche tribal, maternité > Couple Zande

Ex-collection art africain française.
Ces grandes sculptures africaines possèdent une tête stylisée surmontant un buste tubulaire cerclé de métal. Les jambes taillées en plans anguleux s'appuient en demi-flexion sur de larges pieds. Ce couple pourrait renvoyer aux ancêtres. Patine mate granuleuse, fissures de dessication. Métal oxydé. L'art africain dénombre deux types de statues Azande : Les statues Kudu , d'un hauteur comprise entre 30 et 50 cm représentent des ancêtres, et les statues Yanda de 10 à 20 cm, de forme animale ou humaine, ayant un rôle apotropaïque, exposées durant les rites divinatoires au cours des rituels de la société Mani . Autrefois désignés sous l'appellation " Niam-Niam " car considérées comme anthropophages, les tribus regroupées sous le nom ...


Voir la fiche

Vendu

Statue Lega Iginga
Art africain > Statues africaines : fetiche tribal, maternité > Statuette Lega

Collection art africain belge
Statuette anthropomorphe au visage taillé en cœur, reproduisant en miniature le masque lega. La morphologie trapue transmet une notion de vigueur et de stabilité.
Patine brun doré.
L'art tribal des Lega, Balega, ou encore Warega, se distingue par ses statuettes d'initiation, également réalisées dans de l'ivoire, dont certaines était conservées dans un panier destiné aux plus hauts gradés du Bwami de différentes communautés. Ce type de statuette d'art tribal Iginga ( Maginga au pluriel), était la propriété des hauts gradés du Bwami, société secrète admettant les hommes et leurs épouses , et régissant la vie sociale . Cette organisation était subdivisée en étapes initiatiques, la plus élevée étant le Kindi. Les statuettes étaient ...


Voir la fiche

180,00

Fétiche magique Kusu
Art africain > Le fétiche, cet objet emblématique de l'art primitif > Fétiche Kusu

Ex-collection art africain belge.
Inspiré des fétiches africains songye, ce personnage sculpté est équipé de la charge magique introduite dans la corne fichée au sommet par la pointe. Le visage triangulaire aux traits étirés rappelle également le style Bangubangu.
Patine satinée, brune, incrustée de pigments clairs.
Les Kusu établis sur la rive gauche de la Lualaba ont emprunté les traditions artistiques des Luba et des Hemba et possèdent un système de caste similaire à celui des Luba . Les Hemba quant à eux se sont établis dans le sud-est du Zaïre, sur la rive droite de la Lualaba. Autrefois sous la domination des Luba , ces agriculteurs et chasseurs pratiquent le culte des ancêtres au moyen d 'effigies longtemps attribuées aux Luba. Les statues singiti étaient ...


Voir la fiche

250,00

Statue Agnie / Attye Côte d Ivoire
Art africain > Statues africaines : fetiche tribal, maternité > Statue Agni

Ex-collection art africain française.
Sculptée et ornée selon des critères esthétiques permettant de "capter" l'esprit auquel le médium ou le guérisseur s'adresse, cette figure masculine dispose d'ornements tégumentaires variés. Ce type de statues étaient évaluées d'après l'efficacite des rites les mettant en scène. Dans la plupart des cas, ces statues servaient de médiateur entre les guérisseurs et les esprits qui s'emparaient d'eux dans le cadre du culte logbu et elles sont encore utilisées de nos jours. Patine noire lustrée.
Les populations lagunaires de l'Est de la Côte d'Ivoire comprennent majoritairement les Attié, Akyé, les Ebrié et les Abouré. Leurs sculptures offrent de nombreuses similarités. Ces royaumes disposèrent des premiers établissements commerciaux ...


Voir la fiche

290,00

Statuette animalière Bulu
objet vendu
Art africain > Statues africaines : fetiche tribal, maternité > Singe Bulu

Les sculptures animalières dans l' art africain .
Incarnant l'esprit de la forêt nkug, cette statuette protectrice est traitée de façon naturaliste. Patine sombre satinée, résidus granuleux.
Situés entre le Cameroun et le Gabon, dans la forêt équatoriale ,les Boulou font partie de l'ensemble Fang-Beti. Comme les Fang du Sud Cameroun célèbres pour leurs grands masques blancs, et au contact des Bakwele de l'extrème sud-est du Cameroun, les Boulou ont aussi pratiqué le rite du Ngi pour lutter contre la sorcellerie et les empoisonnements. Ngi est le gorille, animal redoutable auquel s'identifie le postulant après son acceptation dans la société secrète.


Voir la fiche

Vendu

Statue d ancêtre Dogon
Art africain > Statues africaines : fetiche tribal, maternité > Maternité Dogon

Cette sculpture d'art africain dogon, taillée dans un bois dense, personnifie un ancêtre féminin. Elle siège sur un tabouret, un enfant sur les genoux. Le collier d'amulettes, ou korte , qu'elle porte autour du  cou  et qui renferme des versets du coran, témoigne de l'influence de l'islam dans la région. Belle patine mate. Surface granuleuse, abrasée. Fissures de dessication. Acquise après 1950 par le propriétaire dans une galerie allemande.

Ces statues, incarnant parfois le nyama du défunt, sont placées sur des autels d'ancêtres et participent aux différents rituels dont ceux des périodes de semences et de récoltes. Parallèlement à l'islam, les rites religieux dogon s'organisent autour de quatre cultes principaux : le Lébé , relatif à la fertilité, sous l'autorité ...


Voir la fiche

320,00

Porteuse de coupe Luba Shankadi
Art africain > Statues africaines : fetiche tribal, maternité > Statue Luba

Ex-collection art africain française.
Cette figure africaine féminine dotée d'une coiffure étagée présente une coupe "mboko" , calebasse que l'on remplissait de kaolin, symbolisant la pureté et le monde spirituel. Ces récipients étaient utilisés par différentes sociétés Luba,  plus généralement par les médiums de la société de divination Kilumbu ,   Bilumbu ,  ou par les guérisseurs de la société Buhabo . Les devins Mbudye y avaient également recours.  Les physionomies de ces personnages incarnant les esprits tutélaires manifestent une paisible intériorité.  Selon P. Nooter , ces figures représentaient également l'épouse du devin,  ce qui souligne son importance dans le processus de divination bilumbu . D'après certains Luba cependant,  bien que femme, elle représenterait le ...


Voir la fiche

180,00

Statue Zande Nazeze
objet vendu
Art africain > Le fétiche, cet objet emblématique de l'art primitif > Fétiche Zande

Collection art africain belge
Un buste en capsule, ponctué d'un cauri, établi sur deux pattes, le tout surmonté d'une tête volumineuse, aveugle, où l'ampleur des pavillons d'oreilles interpelle...le tout s'articule avec créativité pour cette statuette du culte Mani-Yanda. Patine satinée.
Autrefois désignés sous l'appellation " Niam-Niam " car considérés comme anthropophages, les tribus regroupées sous le nom de Zande , Azandé , se sont installées, en provenance du Tchad, à la frontière de la R.D.C.(Zaïre), du Soudan et de la République centrafricaine. D'après leurs croyances l'homme serait doté de deux âmes dont l'une se transforme à son décès en animal-totem du clan auquel il appartient. Leurs sculptures sont liées à leur société secrète depuis le début du XXe ...


Voir la fiche


Vendu à 150.00 Trouver un objet similaire

Statue Baule Waka sona
Art africain > Statues africaines : fetiche tribal, maternité > Statue Baoule

Statue d' art africain Baoulé, ce Waka-Sona, Waka sran, " être de bois " en Baoulé, incarne un assié oussou,  être de la terre, génie de la nature.
Elle fait partie d'un type de statues destinées à être utilisées en tant qu'outil médium par les devins komien, ou "komienfoué", ces derniers étant sélectionnés par les esprits asye usu afin de communiquer les révélations de l'au-delà ou blolo . Le second type de statues sont les époux de l'au-delà, masculine, le blolo bian ou féminine, le blolo bia.
Patine noire satinée. Fissures de dessication, abrasions. Rehauts de kaolin.


Voir la fiche

190,00

Statuette Yoruba
Art africain > Statues africaines : fetiche tribal, maternité > Statuette Yoruba

Ex-collection art tribal française.
Cette sculpture d' art africain est censée, pour les Yoruba du Nigéria, faciliter la communication avec le sacré.
Patine polychrome croûteuse localement écaillée, fissures de dessication.
Les Yoruba, plus de 20 millions, occupent le sud-ouest du Nigéria et la région centre et sud-est du Bénin sous le nom de Nago. Les royaumes d' Oyo et Ijebu sont nés suite à la disparition de la civilisation Ifé et sont toujours à la base de la structure politique des Yoruba. Les Oyo créèrent deux cultes centrés sur les sociétés Egungun et Sango , toujours actives, qui vénèrent un panthéon de dieux, les Orisa , à travers des cérémonies faisant appel à des masques, statuettes, sceptres et supports de divination. Le commerce des ...


Voir la fiche

240,00

Statuette Lwalwa, Lwalu
Art africain > Statues africaines : fetiche tribal, maternité > Statuette Lualua

Ex-collection art africain belge.
Renommés pour leurs masques africains dont le nez forme un caractère distinctif, les Lwalwa ont également sculpté de petites statuettes consacrées aux rites divinatoires, exposées sur les autels. Le visage anguleux surmonte ici des épaules voûtées, dont les bras s'arrondissent, espacés du buste, dans une posture atypique, mains posées sur les cuisses.
Belle patine lustrée localement abrasée, légères fissures.
C'est près de la rivière Kasaï que vivent les Lwalwa, entre l'Angola et le Zaïre. Disposant historiquement d'une société matrilinéaire, les Lwalwa après avoir subi l'influence luba et songye, adoptèrent un système patrilinéaire au sein de leur organisation politique et sociale rudimentaire. Le masque masculin nkaki, ...


Voir la fiche

190,00

Statue d ancêtre Buyu, Basikasingo
Art africain > Statues africaines : fetiche tribal, maternité > Statue Buyu

Ex-collection art africain belge.
Evocation de vigueur et de puissance, cette sculpture africaine masculine offre une morphologie solide constituée de losanges. Patine noire lisse, fissures de dessication.
Des flux migratoires ont mêlé au sein de mêmes territoires des Bembe , Lega , Buyu (Buye) ou Boyo , Binji et Bangubangu. Les Basikasingo , considérés par certains comme un sous-clan Buyu , ne sont cependant pas d'origine bembe , les travaux de Biebuyck ayant permis de retracer leur histoire. Organisés en lignages, ils ont emprunté l'association du Bwami aux Lega. Les traditions bembé et boyo sont relativement similaires : ils vénèrent les esprits de la nature, de l'eau spécifiquement chez les Boyo , mais également les ancêtres héroïques, dont on cherche ...


Voir la fiche

240,00

Fétiche Nkishi individuel - Songye - Congo RDC
Art africain > Le fétiche, cet objet emblématique de l'art primitif > Fétiche Songye

Collection art africain italienne
Statuette africaine Nkisi, nkishi (pl. mankishi )au sommet duquel une corne a été insérée par la pointe. La puissance du fétiche, selon les croyances des Songye, serait renforcée par la présence de ses accessoires, métal et, ou, différents ajouts de matières, fibres végétales, peaux animales, fruits séchés, etc... Belle patine brun clair abrasée.
Le Nkisi joue le rôle de médiateur entre dieux et hommes. Les exemplaires de grande taille sont la propriété collective de tout un village, alors que les figures plus petites appartiennent à un individu ou une famille. Au XVIème siècle, les Songyes migrèrent de la région du Shaba pour s'établir sur la rive gauche de la Lualaba. Leur société est organisée de façon patriarcale. Leur ...

Statues Zigua de Tanzanie
Art africain > Statues africaines : fetiche tribal, maternité > Statues Zigua

Ex-collection art africain belge.
Têtes sphériques, amples oreilles et pupilles incrustées de perles pour ces personnages que des cordelettes en textile relient à hauteur de buste. La surface est enduite d'une patine noire dense et croûteuse.
Cette pièce d'art tribal provient de la région nord-est de la Tanzanie, limitrophe du Kenya, face à l'Océan Indien, où vivent les tribus Paré, Shamba, Zigua, et Mbugu. Une relative homogénéité caractérise les productions de ces groupes, en rappelant certaines des Malgaches et des Bataks avec lesquels, via le commerce maritime, le contact aurait jadis pu être établi. Cette sculpture était vraisemblablement utilisée dans un but didactique lors des initiations masculines. Elle pourrait aussi incarner un ancêtre ou un esprit.


Voir la fiche

280,00

Statues Yoruba Ibedji
objet vendu
Art africain > Statues africaines : fetiche tribal, maternité > Statuettes Yoruba

Collection art africain française
Ces sculptures de teinte beige doré, incarnant des jumeaux, sont accessoirisées de leurs "abiku" parures protectrices en métal, coquillages et perles. Leurs caractéristiques les relient au style egba. Fissures de dessication.
Dans la langue du peuple Yoruba, ibeji signifie jumeau : ibi pour né et eji pour deux. Ils représentent la figure d'un jumeau décédé. Cet ibedji est alors traîté comme l'aurait été l'enfant disparu. C'est la mère qui doit s'occuper de lui ; elle peut le laver et le nourrir régulièrement. Si elle meurt, c'est le jumeau restant qui prend le relais.
Il arrivait également qu'un homme fasse sculpter des ibeji pour son épouse afin de susciter la grossesse. Support de l'âme du jumeau, l'ibeji influence la vie de la ...


Voir la fiche

Vendu