La Porte Dogon, galerie d'art africain, le site de vente en ligne d'Essentiel Galerie: Art premier, art tribal, art primitif
...
Options de recherche




Voir nos objets d'exception

Art africain - Statues africaines : fetiche tribal, maternité:

Souvent l'oeuvre des forgerons qui travaillent sur des bois tendres, la statuaire africaine regroupe des statues d'ancêtres, des poupées, des statuettes de jumeaux. Toutes ces statues offrent des formes géométriques aux contours anguleux, aux traits allongés, parfois une expression sévère. Les bras peuvent être collés au corps, ou à contrario ils s'en écartent. On y retrouve des personnages assis ou debout, les bras et les genoux fléchis ou comme chez les Dogons Tellem les bras levés vers le ciel implorant pour la venue de la pluie. Les statues peuvent aussi être utilisées en tant que fétiches pour toute sorte de pratiques animistes, principalement au Congo. Certaines sont en bronze comme au royaume Bénin. Pour l'africain traditionnel leur fonction consiste à rendre visibles les réalités invisibles.


Statuette Makonde
objet vendu
Art africain > Statues africaines : fetiche tribal, maternité > Statuette Makonde

Ex-collection art africain française.
Sculptée avec sensibilité, cette figure africaine naturaliste est dépourvue d'ornements tégumentaires. Les traits du visage ont été modelés avec soin, imprimant la déformation labiale due au labret traditionnel.
Belle patine huilée incrustée de pigments rouges.
Les Makonde, population Bantou matrilinéaire du nord du Mozambique et du sud de la Tanzanie, portaient des masques-casques appelés lipiko, mapiko , lors des cérémonies d'initiation des jeunes gens. Les Makonde vénèrent une ancêtre , ce qui explique l'abondance d'une statuaire féminine relativement naturaliste. Outre les masques faciaux, midimu , les Makonde produisent également des masques de corps mettant en scène le buste féminin, exaltant la fécondité.


Voir la fiche

Vendu

Statuette votive Bariba
objet vendu
Art africain > Statues africaines : fetiche tribal, maternité > Statuette Bariba

Ex-collection art africain italienne.
Les statues africaines des Bariba (Baatonu), groupe vivant dans la région de Borgou dans le nord du Bénin, sont peu fréquentes.
Il s'agit d'une statue féminine en position agenouillée, attitude marquant la dévotion. Les traits rappellent les figures de jumeaux Vinavi des Ewe. Outre les cicatrices faciales, des incisions soigneusement tracées au dos forment des motifs géométriques figurant les scarifications traditionnelles.
Patine lisse, claire, résultant de fréquentes libations rituelles composées d'huile de Karité et de kaolin. On retrouve une décoration de qualité, d'anciennes perles de verre.
Pièce collectée "in situ" en 1980 et datant des années 1970. Fissures de dessication.


Voir la fiche

Vendu

Statuette Lega Sakimatwematwe
Art africain > Statues africaines : fetiche tribal, maternité > Buste Lega

Ex-collection art africain française.
Parmi les nombreuses autres utilisées au fil des initiations, cette sculpture africaine symbolisant la clairvoyance, appartenait à un initié du Bwami. L'enseignant guidait l'aspirant dans un lieu où étaient exposés masques et statuettes, et c'est à travers une observation attentive que le futur initié devait deviner la signification plus ou moins complexe des métaphores évoquées par les sculptures, ces dernières se référant largement à des proverbes et dictons. Ceux qui n'étaient pas autorisés à voir l'objet, afin d'en être protégés, devaient se soumettre à de coûteuses cérémonies, et parfois même rejoindre le grade inférieur du Bwami, le kongabulumbu ,à grands frais pour les familles. Chacune de ces initiations se déroulait sur sept jours ...


Voir la fiche

140,00

Figure féminine Montol
Art africain > Statues africaines : fetiche tribal, maternité > Statue Montol

Ex-collection art africain française.
Dans une posture cambrée, cette statue africaine féminine s'appuie sur de hautes jambes en "Z", tandis que le buste arrondi projette la poitrine vers l'avant. Un long cou porte une tête entaillée de profondes oreilles circulaires et coiffée d'un cimier. Le nez puissant, droit, accentue la gravité de la physionomie. Les Goemai, Tarok,(qui nomment leur société de guérison Kwompten), et les Ngas, du centre du Nigéria font usage de statues analogues, souvent plus schématiques.

Patine sombre veloutée, fendillements et abrasions.br> C'est au cours de rites de guérison, ou encore de divination des origines des maladies, que ce type de sculpture jouait, pour les membres de la société masculine komtin, un rôle majeur. Les Montol ...


Voir la fiche

390,00

Grande statue de pouvoir Songye Nkishi
Art africain > Statues africaines : fetiche tribal, maternité > Statue Songye Nkishi

Collection art africain belge.
Statue africaine Nkisi, nkishi (pl. mankishi ) des Songye, qui dispose d'une tête aux traits du masque kifwebe. L'abdomen proéminent est souligné d'une ceinture suivie d'un pagne en fibre végétal. La charge magique bishimba a vraisemblablement été introduite au sommet de la tête d'où s'élève une corne animale. Une seconde corne, attachée au collier du fétiche, est également parfois chargée d'ingrédients thérapeutiques. Patine lustrée,nuancée de gris. Ces fétiches de protection destinés aux habitations sont parmi les plus prisés d'Afrique. Le Nkisi joue le rôle de médiateur entre dieu et les hommes, chargé de protéger contre différents maux. Les exemplaires de grande taille sont la propriété collective de tout un village, et les figures plus ...

Statue Songye Kifwebe
objet vendu
Art africain > Le fétiche, cet objet emblématique de l'art primitif > Fétiche Kifwebe

Ex-collection art africain belge
Statuette figurant un personnage portant le masque kifwebe des Songye. La puissance magique des bankishi ,(sing. Nkishi) est, selon la croyance songye, renforcée par l'adjonction d'accessoires, talismans, éléments métalliques, graines, coquillages, comme ici le pagne, la ceinture en peau, et le duvet sur la tête. Patine beige, incrustée d'argile blanche. Fissures de dessication.

Ces fétiches de protection destinés aux habitations sont parmi les plus prisés d'Afrique. Le Nkisi joue le rôle de médiateur entre dieux et hommes. Au XVIème siècle, les Songyes migrèrent de la région du Shaba pour s'établir sur la rive gauche de la Lualaba. Leur société est organisée de façon patriarcale. Leur histoire est indissociable de celle des Luba ...


Voir la fiche


Vendu à 180.00 Trouver un objet similaire

Statuette Kongo
Art africain > Statues africaines : fetiche tribal, maternité > Statuette Kongo

Collection art africain française.
Statuette africaine kongo Yombe au regard vitré, symbolisant la connection au monde spirituel. Le buste, sous les seins en obus, est gravé des motifs scarifiés en usage chez les Kongo. La patine brillante, huilée, porte des résidus pelliculeux de couleur rouge sur et autour du visage. Fendillements. Les cultures Solongo d'Angola et Yombé ont été largement influencées par le royaume Kongo dont elles ont emprunté la statuaire naturaliste et les rîtes religieux au moyen de fétiches sculptés nkondo nkisi . Les Yombe se sont établis sur la côte occidentale africaine, dans le sud-ouest de la République du Congo et en Angola. Leur sculpture est principalement naturaliste, composée d'insignes et emblèmes de cour, d'objets anecdotiques liés ...


Voir la fiche

140,00

Statuette protectrice Kongo Sundi
objet vendu
Art africain > Statues africaines : fetiche tribal, maternité > Statuette Sundi

Ex-collection art africain belge.
Outre leurs armes et objets de prestige et leur sculpture funéraire, les Sundi ont fait usage, individuellement et collectivement, de fétiches de conjuration souvent équipés d'une charge magique. Le personnage de type naturaliste, figurant un ancêtre, porte deux enfants, des jumeaux probablement, placés dans des harnais. Les mains reposent sur les têtes des enfants dans un geste protecteur à portée symbolique.
Patine brun rouge, incrustations résiduelles claires, légères fissures et abrasions.
Les Vili , les Lâri, les Sûndi, les Woyo, les Bembé, les Bwende, les Yombé et Les Kôngo formaient le groupe Kôngo , dirigé par le roi ntotela . Leur royaume connut son apogée au XVIe siècle avec le commerce de l'ivoire, du cuivre et la ...

Statuette Kongo
Art africain > Statues africaines : fetiche tribal, maternité > Statuette Kongo

Collection art africain française.
Evoquant l'ancêtre du clan en tant que figure médiatrice, ce personnage africain présente des scarifications corporelles associées à son rang et soutient symboliquement sa poitrine. Les Yombe ornaient en effet leurs textiles, nattes et pagnes, de ce type de motifs losangiques en relation avec des proverbes glorifiant le travail et l'unité sociale. Les yeux vitrés soulignent la capacité de l'aïeule à percevoir l'au-delà, à discerner les choses cachées.
Patine lustrée, incrustations résiduelles ocrées. Erosions sur la base.
Appartenant au groupe Kongo , les Yombe sont établis sur la côte occidentale africaine, dans le sud-ouest de la République du Congo et en Angola. Leur statuaire comporte de remarquables ...


Voir la fiche

140,00

Statue Mumuye Iagalagana
Art africain > Statues africaines : fetiche tribal, maternité > Statue Mumuye

Collection art africain française.
De conception très inventive, cette statue africaine inspirée des masques d'épaule mumuye est représentative de la sculpture du centre du Nigéria. Les oreilles qui étaient distendues par des labrets sont figurées par d'amples cupules, tandis que la tête porte des traits expressifs. Une minuscule poitrine accrochée au buste tubulaire indique le genre féminin . Patine huilée, mouchetée. Fissures.
La statuaire émanant de la région nord-ouest de la moyenne Benoué, des Kona Jukun, aux Mumuye et jusqu'aux populations Wurkun se démarque par une relative absence d'ornementations et une stylisation épurée. Les 100 000 locuteurs de langue Adamawa forment un groupe appelé Mumuye et sont regroupés en villages , dola ,divisés en deux groupes : ...


Voir la fiche

100,00

Statue Baoule Asie Usu
Art africain > Statues africaines : fetiche tribal, maternité > Statue Baoule

Collection art africain française.
Effigie africaine féminine d'un "génie de la nature", représentée par cette maternité dans une position assise. Une coiffe agencée en multiples coques, des scarifications parsemées sur le corps, des bracelets, colliers de fines perles, et la vigueur de mollets adaptés au travail agricole, font partie des traits de la statuaire baoulé. Deux types de statues sont produites par les Baoulé dans le cadre rituel: Les statues Waka-Sona, " être de bois " en baoulé, évoquent un assié oussou, être de la terre. Elle font partie d'un type de statues destinées à être utilisées en tant qu'outil médium par les devins komien, ces derniers étant sélectionnés par les esprits asye usu afin de communiquer les révélations de l'au-delà. Le second type de statues ...


Voir la fiche

130,00

Grande poupée Biga Mossi
Art africain > Poupées africaines > Poupée Biga

Collection art africain belge.
Poupée-statue de fécondité, dont l'aspect de la tête varie selon les régions, représentant un esprit avec lequel une relation s'établit. Le corps en colonne porte des seins affaissés. La tête anguleuse évoque la coiffure féminine en cimier, les motifs incisés les scarifications et les tresses de l'ethnie.
Patine polychrome abrasée. Erosions et fissures.

Chez de nombreuses ethnies, des rites intitiatiques accompagnent le désir d'enfant. Des figures en bois sont alors sculptées, certaines reflétant les deux genres, revêtues dans bien des cas de perles et d'habits. Au cours de la période de réclusion, la poupée, qui devient un enfant qui demande à être nourri, lavé et oint au quotidien, devient le seul compagnon de la jeune ...


Voir la fiche

490,00

Paire de jumeaux Ibedji Yoruba
Art africain > Statues africaines : fetiche tribal, maternité > Statuettes Yoruba

Ex-collection art africain française
Ces sculptures de teinte beige doré, incarnant des jumeaux, sont accessoirisées de leurs "abiku" parures protectrices en métal, coquillages et perles. Leurs caractéristiques les relient au style egba. Fissures de dessication.
Dans la langue du peuple Yoruba, ibeji signifie jumeau : ibi pour né et eji pour deux. Ils représentent la figure d'un jumeau décédé. Cet ibedji est alors traîté comme l'aurait été l'enfant disparu. C'est la mère qui doit s'occuper de lui ; elle peut le laver et le nourrir régulièrement. Si elle meurt, c'est le jumeau restant qui prend le relais.
Il arrivait également qu'un homme fasse sculpter des ibeji pour son épouse afin de susciter la grossesse. Support de l'âme du jumeau, l'ibeji influence la vie de ...


Voir la fiche

150,00

Statue Ofika Mbole
Art africain > Statues africaines : fetiche tribal, maternité > Statue Mbole

Ex-collection art africain française.
Sculptée selon les conventions traditionnelles mbole, cette statue africaine présente une physionomie résignée et souffrante et une posture récurrente : jambes fléchies, bras pliés de façon non naturelle, mains s'appuyant sur les cuisses.
Patine bicolore veloutée.

Les Mbole sont connus pour leurs statues incarnant, selon D. Biebuck ,des pendus, nommées ofika . Le lilwa , association aux rites initiatiques dogmatiques avait pour coutume de juger et de condamner à la pendaison les coupables d'infractions aux règles imposées. Ces infractions allaient du meurtre à l'adultère en passant par la rupture du secret encerclant le lilwa . Déshonorés, les corps de condamnés ne jouissaient d'aucune funérailles et étaient ...


Voir la fiche

280,00

Figure masculine d ancêtre Mangbetu
objet vendu
Art africain > Statues africaines : fetiche tribal, maternité > Statue Mangbetu

Ex-collection art africain belge
Arborant la coiffe caractéristique des aristocrates mangbetu, cette effigie d'ancêtre offre des traits sereins. Les larges oreilles se démarquent. Des pieds démesurés et de longs bras graciles contrastent avec la morphologie générale. Des peintures corporelles et des scarifications, évoquées par les tracés géométriques, sont celles des pygmées Asua avec lesquels la tribu entretenait des relations. Elles variaient selon les circonstances. Les anciens nomment beli ces figures d'ancêtres stockées à l'abri du regard et comparables à celles appartenant à leur société secrète nebeli.
 Chez les Mangbetu dès le plus jeune âge, les enfants subissaient une compression de la boîte crânienne maintenue serrée par des liens de raphia. Plus tard, les ...

Paire de poupées d Afrique du sud
objet vendu
Art africain > Poupées africaines > Poupées Zulu

Art africain du sud.
Les artistes contemporains d'Afrique du sud réalisent des poupées garnies d'une multitude de perles de verre. Touchantes et décoratives, ces oeuvres africaines font alterner de surcroit divers éléments en métal et des coquillages, distinguant l'habileté et le sens créatif de leurs concepteurs. Cauris légèrement endommagés sur la coiffe de la plus grande. Au cours du XIX siècle, des tribus s'unirent pour constituer le groupe nommé Zoulou, dont les chefs locaux, que dirige le roi, sont appelés iduma. Leur société est celle de guerriers organisés en classes d'âges. C'est en 1884 qu'ils furent annexés par les Anglais. Les perles, tout en ayant un rôle protecteur, indiquent la situation sociale de celles qui les portent. Qualifiés dans la réalisation de ...

Statue Hemba Soko Muntu
objet vendu
Art africain > Statues africaines : fetiche tribal, maternité > Statue Hemba

Ex-collection art africain belge.
Version stylisée du masque africain simiesque, cette sculpture se caractérise par ses puissants contrastes formels, le front en pointe sous lequel s'abritent les yeux s'opposant à la large mâchoire fendue semi sphérique. Manques et abrasions d'usage, fissures.
Les Hemba forment un sous-groupe de l'ethnie Luba vivant dans le sud-est de la R. D. Congo, à l'est de la rivière Lualaba, surtout réputés pour leur statuaire représentant des chefs. Les pièces dénommées soko mutu , suku muntu , (du Swahili," frère d'homme", et du KiHemba, ibombo ya soho : "face de singe") appartenaient au culte des ancêtres et existaient sous deux formes : d'une part de larges masques utilisés au cours de danses rituelles, et d'autre part, de petits ...


Voir la fiche

Vendu

Souhaitez-vous masquer les objets vendus ? si oui, cliquez ICI
Statuette Ere Ibedji Yoruba
objet vendu
Art africain > Poupées africaines > Poupée Ibeji

Elégamment coiffée, cette statuette masculine dispose d'un épais torque métallique, et d'un pagne composée d'enfilades de cauris et de perles, les "abiku" protecteurs. Elle porte des scarifications jugales et corporelles. Patine lisse acajou.
Sculptées selon les indications de l'Ifa transmises au devin , le babalawo , les statuettes Ibedji jouaient le rôle de substitut au décès de l'enfant. Les statues sont alors traitées comme l'aurait été l'enfant disparu. C'est la mère qui doit en prendre soin ; elle les oignent d'huile et les nourrissent régulièrement. Si elle disparait c'est le jumeau restant qui prend le relais.
Considéré comme bien plus qu'une représentation physique d'un être cher, liés au culte de Shango, les statues ibedji sont censées influencer la vie et la ...


Voir la fiche

Vendu

Statuette Bariba
objet vendu
Art africain > Statues africaines : fetiche tribal, maternité > Statuette Bariba

L' art africain au Bénin.

Il existe très peu de statues issues de l'ethnie Bariba qui se situe dans la région de Borgou au Bénin.
Il s'agit d'une statue féminine toute en rondeurs, en position de dévotion. La pièce est couverte d'une patine miel claire en raison des libations faites à l'aide de karité. On retrouve une parure de perles multicolores autour du cou, des poignets et de la taille.
De fines scarifications sont présentes sur le bas du visage. Les yeux sont larges et mi-clos.
Ces éléments ne sont pas sans rappeler certaines statuettes Ewe.


Voir la fiche

Vendu

Chien Kongo Nkisi Nkonde
Art africain > Statues africaines : fetiche tribal, maternité > Chien Kongo

Ex-collection art africain belge.
Figure africaine animalière Nkisi (pl. mankishi ) de type "koso" dans laquelle une charge magique bishimba a été placée derrière une cavité vitrée au centre de la sculpture. La puissance du fétiche, selon les croyances locales, était en outre accentuée par la présence de divers accessoires, tels les clous, les cordelettes, le métal. Chez les Kongo, le chien, réputé pour sa connaissance du monde surnaturel, son flair et sa vision, avait un rôle de médiateur entre les vivants et les morts.
Patine mate, abrasions.
Les Vili , les Lâri, les Sûndi, les Woyo, les Bembé, les Bwende, les Yombé et Les Kôngo formaient le groupe Kôngo , dirigé par le roi ntotela . Leur royaume connut son apogée au XVIe siècle avec le commerce de ...


Voir la fiche

450,00

Statuette Zande/Banda
Art africain > Le fétiche, cet objet emblématique de l'art primitif > Fétiche Zande

Ex-collection art africain belge.
Statuette africaine de conception très structurée, affichant entre des oreilles en cylindre une tête étroite traversée d'une profonde rainure. Des matières fétiches sont incrustées dans le creux ombilical.
Patine brune satinée.
Légères érosions.
Autrefois désignés sous l'appellation " Niam-Niam " car considérées comme anthropophages, les tribus regroupées sous le nom de Zande , Azandé , se sont installées, en provenance du Tchad, à la frontière de la R.D.C.(Zaïre), du Soudan et de la République centrafricaine. Les Zande, ou "ceux qui possèdent beaucoup de terres", utilisent deux types de statues : Les statues Kudu d'un hauteur comprise entre 30 et 50 cm représentent des ancêtres. Il existe aussi des statues dites Yanda ...


Voir la fiche

150,00