Profitez des frais de livraison offerts - liste des pays éligibles
La Porte Dogon, galerie d'art africain, le site de vente en ligne d'Essentiel Galerie: Art premier, art tribal, art primitif
...
Options de recherche




Voir nos objets d'exception

Art africain - Statues africaines : fetiche tribal, maternité:

Souvent l'oeuvre des forgerons qui travaillent sur des bois tendres, la statuaire africaine regroupe des statues d'ancêtres, des poupées, des statuettes de jumeaux. Toutes ces statues offrent des formes géométriques aux contours anguleux, aux traits allongés, parfois une expression sévère. Les bras peuvent être collés au corps, ou à contrario ils s'en écartent. On y retrouve des personnages assis ou debout, les bras et les genoux fléchis ou comme chez les Dogons Tellem les bras levés vers le ciel implorant pour la venue de la pluie. Les statues peuvent aussi être utilisées en tant que fétiches pour toute sorte de pratiques animistes, principalement au Congo. Certaines sont en bronze comme au royaume Bénin. Pour l'africain traditionnel leur fonction consiste à rendre visibles les réalités invisibles.


Figure de danseur Chihongo Tschokwe
Art africain > Statues africaines : fetiche tribal, maternité > Statue Chokwe

Ex-collection art africain belge.
Parmi les nombreux masques africains akishi (sing : mukishi, indiquant la puissance) d'art tribal africain Chokwe, le puissant pendant masculin du masque Mwana Pwo est le cihongo . Il s'agit ici de la figuration d'un danseur de sang royal, masqué du chihongo et vêtu de son costume. Le chihongo incarnant un esprit symbolise la puissance et la richesse. Il intervenait en outre, parfois, à l'occasion de jugements.
Patine sombre lustrée.
Les masques des clans Chokwe, Luda, Luvale/Lwena, Luchazi et Mbunda sont nommés en Zambie des "makishi" ( sing. likishi). Ce nom vient de "kishi", concept Bantou qui évoque la manifestation d'un esprit ou d'un ancêtre. Ces agents d'ordre social, moral et spirituel, formant un panel de ...


Voir la fiche

340,00

Figure de maternité Ovimbundu
objet vendu
Art africain > Statues africaines : fetiche tribal, maternité > Statue OviMbundu

Ex-collection art africain américaine.
Sculpture africaine mettant en scène une jeune femme OviMbundu dont l'enfant tête goulument le sein. Le visage sans regard, dont le front porte une unique scarification en arabesque, est creusé en coeur. La coiffure quant à elle évoque celle, façonnée à l'aide d'huile et d'ocre rouge, des jeunes filles nyaneka à la suite du rituel efuko .
Ce type de sculpture pourrait avoir été associée aux rituels initiatiques féminins, de fertilité, ou aux rites divinatoires.
Patine huilée aux reflets orangés, fissures de dessication.
  C'est sur le plateau de Benguéla en Angola que sont établis depuis plusieurs siècles les Ovimbudu , Ovimbundu , composés d'agriculteurs et d'éleveurs. Formant le groupe ethnique le plus large ...

Statue Songye Nkisi Kalebwe
objet vendu
Art africain > Le fétiche, cet objet emblématique de l'art primitif > Fétiche Songye

Ex-collection art africain belge
Sculpture magique, Nkisi, nkishi (pl. mankishi ), taillée en volumes anguleux et chargée du bishimba probalement logé dans la corne, l'abdomen n'en recélant apparemment pas. La puissance du fétiche serait en outre renforcée grâce à la présence de divers accessoires, métal, quolifichets, etc... Dans ce cas seul un pagne de peau habille le fétiche. Patine mate. Fortes érosions. br />
Ces fétiches de protection destinés aux habitations sont parmi les plus prisés d'Afrique. Le Nkisi joue le rôle de médiateur entre dieux et hommes. Les exemplaires de grande taille sont la propriété collective de tout un village, alors que les figures plus petites appartiennent à un individu ou une famille. Au XVIème siècle, les Songyes migrèrent de la ...


Voir la fiche

Vendu

Statuette fétiche Kakongo Nkisi
Art africain > Le fétiche, cet objet emblématique de l'art primitif > Statutte kongo Nkisi

Ex-collection art africain belge
Les Vili , les Lâri, les Sûndi, les Woyo, les Bembé, les Bwende, les Yombé et Les Kôngo formaient le groupe Kôngo , dirigé par le roi ntotela . Leur royaume connut son apogée au XVIe siècle avec le commerce de l'ivoire, du cuivre et la traite des esclaves. De même croyances et traditions, ils produisirent une statuaire dotée d'une gestuelle codifiée en rapport avec leur vision du monde. Les Kakongo sont composés de tribus bakongo issus de la rive gauche du fleuve Zaïre. Les sorciers nganga , à la fois guérisseurs, avaient en charge les activités religieuses et la médiation envers le Dieu appelé Nzambi par l'intermédiaire de figures consacrées. A cette fin, des figures individuelles protectrices nkisis, pour se protéger contre le ...


Voir la fiche

290,00

Figure d initiation Lega du Bwami
Art africain > Statues africaines : fetiche tribal, maternité > Statue Lega

Dans l'art africain, cette sculpture anthropomorphe des Lega, dépourvue de bras, était destinée à un initié du Bwami . Elle faisait partie d'un ensemble utilisé au fil des initiations. L'enseignant guidait l'aspirant lega dans un lieu où étaient exposés masques lega africains et statuettes, et c'est à travers une observation attentive que le futur initié devait deviner la signification plus ou moins complexe de ces objets, véritables métaphores se référant largement à des proverbes et dictons. Ceux qui n'étaient pas autorisés à voir l'objet, afin d'en être protégés, devaient se soumettre à de coûteuses cérémonies, et parfois même rejoindre le grade inférieur du Bwami,le kongabulumbu , à grands frais pour les familles. Chacunes de ces initiations se déroulait sur sept jours et ...


Voir la fiche

150,00

Figure sculptée Ngombe
objet vendu
Art africain > Statues africaines : fetiche tribal, maternité > Sculpture Ngombe

Ex-collection art africain suisse.
Cette étonnante figure abstraite disposant d'un visage géométrique sur lequel sont gravés les traits présente un buste tubulaire sur des membres inférieurs tronqués. Une cavité cylindrique semble figurer les organes génitaux. Patine d'usage mate brun foncé. Abrasions et fissures. Restauration indigène sur le pied postérieur (résine). La production artistique des Ngombe , relativement restreinte, a été marquée par l'influence des groupes voisins, Ngbandi et Ngbaka . Ces sculptures, fétiches magiques pour la plupart, était utilisés par le devin bendo afin de favoriser la chasse. Les Ngombe ont émigré du Lac Victoria en Afrique de l'est. Après s'être dispersés, certains d'entre eux se sont établis parmi les Ngala sur les rives du fleuve ...


Voir la fiche

Vendu

Figure de maternité Pfemba Kongo Yombé
Art africain > Statues africaines : fetiche tribal, maternité > Statuette Kongo

Ex-collection art africain belge
Statuette africaine sculptée des Kongo , cette effigie féminine incarne l'ancêtre du clan, figure médiatrice.
L'enfant incarnerait quant à lui la transmission matrilinéaire du pouvoir.
La bouche est béante, les yeux semblent exorbités, soulignant la capacité de l'aïeule à discerner les choses occultes.
L'usage de ce type de sculptures demeure méconnu. Elles formaient cependant fréquemment le motif sculpté au sommet des cannes de chefs.
Patine lustrée brun sombre. Abrasions.
Clan du groupe Kongo , les Yombe sont établis sur la côte occidentale africaine, dans le sud-ouest de la République du Congo et en Angola. Leur statuaire comporte de remarquables maternités. Chez les Kongo , le nganga se chargeait ...

Paire de jumeaux Ibedji Yoruba
Art africain > Statues africaines : fetiche tribal, maternité > Statuettes Yoruba

Ex-collection art africain française
Ces sculptures de teinte beige doré, incarnant des jumeaux, sont accessoirisées de leurs "abiku" parures protectrices en métal, coquillages et perles. Leurs caractéristiques les relient au style egba. Fissures de dessication.
Dans la langue du peuple Yoruba, ibeji signifie jumeau : ibi pour né et eji pour deux. Ils représentent la figure d'un jumeau décédé. Cet ibedji est alors traîté comme l'aurait été l'enfant disparu. C'est la mère qui doit s'occuper de lui ; elle peut le laver et le nourrir régulièrement. Si elle meurt, c'est le jumeau restant qui prend le relais.
Il arrivait également qu'un homme fasse sculpter des ibeji pour son épouse afin de susciter la grossesse. Support de l'âme du jumeau, l'ibeji influence la vie de ...


Voir la fiche

150,00

Figure animalière Mugugundu Lega du Bwami
objet vendu
Art africain > Statues africaines : fetiche tribal, maternité > Statuette Lega

Associée aux qualités animales, cette figure d'initiation, zoomorphe, représente un quadrupède (mugugundu) issu de l'environnement des Lega. La statuette appartenait à un haut gradé du Bwami.
Patine brun foncé satinée.br /> Suite à leur exode d'Ouganda au cours du XVIIe siècle, les Lega se sont installés sur la rive ouest de la rivière Lualaba, en RDC. Appelés aussi Warega, ces individus vivent dans des villages autonomes entourés de palissades, généralement au sommet de collines. Le rôle du chef, kindi , est tenu par le plus vieil homme du clan, qui doit être le plus haut gradé. Comme dans d'autres tribus de la forêt, les hommes chassent et défrichent tandis que les femmes cultivent le manioc. Le Bwami , société secrète admettant les hommes et leurs épouses , régissait la ...

Statue Baoulé Asie usu
objet vendu
Art africain > Statues africaines : fetiche tribal, maternité > Ancêtre Baoulé

Ex-collection art tribal française.
Les cultes Akan dans l'art africain Cette figure "Waka -Sona", "être de bois en baoulé", est patinée par les onctions d'huile. De nombreuses scarifications parcourent l'anatomie de l'effigie. Les deux mains reposent dans la région ombilicale. Ce geste de vie évoque le lien avec la descendance, la protection de l'ancêtre. Bois dense, surface satinée. Deux types de statues Waka- Sona sont produites par les baoulé dans le cadre rituel : celles qui évoquent un assiè oussou, être de la terre, et qui font partie d'un ensemble de statues destinées à être utilisées en tant qu'outil médium par les devins komien, ces derniers étant sélectionnés par les esprits asye usu afin de communiquer les révélations de l'au-delà. Le second type de statues sont les ...


Voir la fiche


Vendu à 220.00 Trouver un objet similaire

Statue Baoulé Asie usu
Art africain > Statues africaines : fetiche tribal, maternité > Statue Baoule

Ex-collection art africain française.
Propriété du devin komienfoué, intervenant souvent dans les pratiques divinatoires du Mbra , cette effigie féminine évoquant un assié oussou , un "génie de la nature", liée à la fécondité, est figurée debout, son enfant au dos. Une coiffe agencée en multiples coques, des scarifications en damier, des parures de perles, et la vigueur de mollets adaptés au travail agricole, font partie des traits de la statuaire baoulé.
Fissures de dessication. Patine polychrome, localement abrasée.
Deux types de statues sont produites par les baoulé dans le cadre rituel : Les statues Waka-Sona , " être de bois " en baoulé, évoquent un assié oussou , être de la terre. Elle font partie d'un type de statues destinées à être utilisées en ...


Voir la fiche

240,00

Léopard Amuin Baule
Art africain > Statues africaines : fetiche tribal, maternité > Léopard Baoule

Ex-collection art africain belge

Incarnant un "être-force" ou amwin, cette sculpture pourrait évoquer une hyène, dont la gueule menaçante, pourvue de crocs, est du même type que celles des statues de singe et des masques de conjuration des Baule. La patine, ancienne, est constituée d'amas granuleux, épars, résultant de nombreuses libations rituelles.
L'art africain des Baoulé, groupe Akan établi dans le Sud-Est de la Côte d'Ivoire, comporte une vaste gamme de masques réputés pour la sophistication de leur décoration. D'une part ces masques africains transposant les principaux traits du visage d'une très belle jeune fille ou d'un homme remarquable, "masques-portraits", qui étaient exhibés lors de manifestations particulièrement théâtrales où les femmes tenaient un ...


Voir la fiche

240,00

Poupée reliquaire Bwende, Niombo
Art africain > Statues africaines : fetiche tribal, maternité > Mannequin Bwende

Collection art africain belge.
Ce mannequin constitue une figure réduite du fameux niombo , "paquet" anthropomorphe funéraire représentant le défunt, de format parfois géant, qui était enterré lors de funérailles au cours des cultes d'ancêtres. La poupée est constituée d'une ossature en vannerie emmaillotée de textile. Elle était conservée dans la maison de chefs.
Les Vili, les Lâri, les Sûndi, les Woyo, les Bembé, les Bwende, les Yombé et Les Kôngo constituaient le groupe Kôngo , dirigé par le roi ntotela . Leur royaume connut son apogée au XVIe siècle avec le commerce de l'ivoire, du cuivre et la traite des esclaves. De même croyances et traditions, ils produisirent une statuaire dotée d'une gestuelle codifiée en rapport avec leur vision du monde. Les sculptures des ...


Voir la fiche

240,00

Poupée reliquaire Bwende Niombo
Art africain > Statues africaines : fetiche tribal, maternité > Statue Bwendé

Collection art africain belge.
Il s'agit d'une figure en réduction du niombo, "paquet" anthropomorphe funéraire parfois géant, représentant le défunt, enterré lors de funérailles au cours des cultes d'ancêtres. La poupée est constituée d'une ossature en vannerie habillée de textile. Elle était conservée dans la maison de chefs.
Les Vili, les Lâri, les Sûndi, les Woyo, les Bembé, les Bwende, les Yombé et Les Kôngo constituaient le groupe Kôngo , dirigé par le roi ntotela . Leur royaume connut son apogée au XVIe siècle avec le commerce de l'ivoire, du cuivre et la traite des esclaves. De même croyances et traditions, ils produisirent une statuaire dotée d'une gestuelle codifiée en rapport avec leur vision du monde. Les sculptures des Bwendé ont été fortement inspirées de ...


Voir la fiche

240,00

Figure d initiation Lega du Bwami
Art africain > Statues africaines : fetiche tribal, maternité > Statuette Lega

Ex-collection art africain belge
Une tête surmonte un siège "kisumbi" , élément emblématique du niveau Yananio du Bwami. Chacun des initiés de ce grade disposait en effet d'un tabouret qu'il conservait jusqu'à son décès. Cet objet forme une métaphore des valeurs morales du Bwami, sa signification évoluant au gré des performances initiatiques.. Elle faisait partie d'un ensemble utilisé au fil des initiations à la société du Bwami des Lega. L'enseignant guidait l'aspirant dans un lieu où étaient exposés masques et statuettes, et c'est à travers une observation attentive que le futur initié devait deviner la signification plus ou moins complexe de ces métaphores, ces dernières se référant largement à des proverbes et dictons.
Patine claire croûteuse. Fendillements et ...


Voir la fiche

280,00

Statue de pendu Mbole
Art africain > Statues africaines : fetiche tribal, maternité > Statuette Mbole

Collection art africain belge.
L'attitude de ce personnage sculpté est caractéristique des figures Mbole et Yela relevant du Lilwa d'origine Mbole : les jambes fléchies, bras pliés de façon non naturelle, mains posées sur les cuisses. Patine brune veloutée localement abrasée. La province du Lualaba comptait plusieurs ethnies proches disposant d'associations similaires. Les Mbole sont connus pour leurs statues incarnant, selon D. Biebuck ,des pendus, nommées ofika . Le lilwa , association aux rites initiatiques dogmatiques avait pour coutume de juger et de condamner à la pendaison les coupables d'infractions aux règles imposées. Ces infractions allaient du meurtre à l'adultère en passant par la rupture du secret encerclant le lilwa . Déshonorés, les corps de condamnés ne ...


Voir la fiche

125,00

Effigie Ndop Bushoong Kuba
Art africain > Statues africaines : fetiche tribal, maternité > Statue Kuba

Ex-collection art africain belge
Incarnation du roi dans la sculpture d'art africain Kuba. D'origine divine pour ses sujets, le roi est représenté assis en tailleur sur l'estrade royale, ne pouvant toucher le sol. Cette statue considérée comme magique était sculptée dans un bois résistant aux termites. Des symboles ibol associés à son règne, permettent généralement de l'identifier. A la fois chef du royaume et de la chefferie bushoong, "nyim", des capacités surnaturelles issues de sorcellerie ou des ancêtres lui étaient attribuées. Il veillait dès lors à la pérénnité de ses sujets, que ce soit via les récoltes, la pluie ou la naissance des enfants. Ces attributs magiques n'étaient cependant pas héréditaires.
La physionomie méditative est remarquablement modelée, à ...


Voir la fiche

350,00

Paire de jumeaux Ere Ibeji Yoruba
Art africain > Statues africaines : fetiche tribal, maternité > Statuettes Ibedji

Ex-collection art africain française
Les Ibeji , images de substitution dans l'art africain.
Traditionnellement sculptés dans l'iroko, dont les racines et les feuilles sont également utilisées dans un but rituel, ces figures " ere" (statues) de jumeaux se présentent sous la forme de figures de couple. Les pièces sont reliées par des cauris, constituant, au même titre que le métal et les perles, les "abiku", parures protectrices.
Dans la langue du peuple Yoruba, ibeji signifie jumeau : ibi pour né et eji pour deux. Ils représentent la figure d'un jumeau décédé. Cet ibedji est alors traîté comme l'aurait été l'enfant disparu. C'est la mère qui doit s'occuper de lui ; elle peut le laver et le nourrir régulièrement. Si elle meurt, c'est le jumeau restant qui prend le ...


Voir la fiche

350,00

Gardien de reliquaire Kota Sangu
objet vendu
Art africain > Reliquaires, statues > Sculpture Kota

Ex-collection art africain française
Cette sculpture rituelle, plaquée de feuilles de métal selon la tradition kota, forme une image stylisée de l'ancêtre, un blason également pour le clan, et se distingue généralement par la forme de la coiffe, variable selon les régions. Les Kota habitent la partie orientale du Gabon, qui est riche en minerai de fer, et certains en République du Congo. Le forgeron, outre la sculpture sur bois, fabriquait les outils destinés aux travaux agricoles ainsi que des armes rituelles. Les sculptures jouant le rôle de "médium" entre les vivants et les morts qui veillaient sur les descendants, étaient associées aux rites au bwete , comparable à ceux des Fang . Elles sont parfois bifaces,les mbulu-viti, symbolisant l'aspect masculin et féminin à la ...

Figurine Biteki Bembe
objet vendu
Art africain > Statues africaines : fetiche tribal, maternité > Statuette Bembe

Ex-collection art africain belge
Etablis sur les plateaux de la République populaire du Congo ex.Brazzaville,et à ne pas confondre avec le groupe Bembé du nord du lac Tanganinyika, le petit groupe Babembé,Béembé, a été influencé par les rites et culture Téké, mais surtout par celle des Kongo.Installés dans l'actuelle République du Congo, les Béembé formaient à l'origine le royaume du Kongo, avec les Vili, Yombé, Bwendé et Woyo. Ils étaient sous la tutelle du roi ntotela élu par les gouverneurs. Le commerce de l'ivoire, le cuivre et les esclaves constituaient les principales ressources de ce groupe très peu connu jusqu'à la colonisation.Le responsable du village, nga-bula, était chargé d'intercéder auprès des ancêtres. La chasse étant une activité majeure,les ancêtres étaient ...


Voir la fiche

Vendu

Statuette en buste Fipa
Art africain > Statues africaines : fetiche tribal, maternité > Buste Fipa

Ex-collection art africain française
Buste féminin dont la tête est coiffée de tresses tirées vers la nuque. Les yeux sont incrustés de verre ; l'un d'eux en est à présent dépourvu. Le relief du visage se concentre dans la zone médiane, tandis que des oreilles aux pavillons circulaires encadrent la physionomie. Les épaules offrent une touchante asymétrie.
Patine brun grisé abrasée.
Dans la région méridionale du littoral de la Tanzanie, autour de Dar-es-Salam, un groupe relativement homogène a produit la majeure partie des productions artistiques. Il comprend les Swahili, Kaguru, Doé, Kwéré, Luguru, Zaramo, Kami. La seconde région est formée d'un territoire couvrant le sud de la Tanzanie jusqu'au Mozambique, où vivent certains Makonde et les Yao, les Ngindo, Mwéra, ...


Voir la fiche

180,00