La Porte Dogon, galerie d'art africain, le site de vente en ligne d'Essentiel Galerie: Art premier, art tribal, art primitif
...
Options de recherche




Voir nos objets d'exception

Art africain - Statues africaines : fetiche tribal, maternité:

Souvent l'oeuvre des forgerons qui travaillent sur des bois tendres, la statuaire africaine regroupe des statues d'ancêtres, des poupées, des statuettes de jumeaux. Toutes ces statues offrent des formes géométriques aux contours anguleux, aux traits allongés, parfois une expression sévère. Les bras peuvent être collés au corps, ou à contrario ils s'en écartent. On y retrouve des personnages assis ou debout, les bras et les genoux fléchis ou comme chez les Dogons Tellem les bras levés vers le ciel implorant pour la venue de la pluie. Les statues peuvent aussi être utilisées en tant que fétiches pour toute sorte de pratiques animistes, principalement au Congo. Certaines sont en bronze comme au royaume Bénin. Pour l'africain traditionnel leur fonction consiste à rendre visibles les réalités invisibles.


Figure d ancêtre Tabwa
Art africain > Statues africaines : fetiche tribal, maternité > Statuette Tabwa

Art africain du Congo.
Affichant des scarifications linéaires en damiers, ce personnage africain sculpté arbore par ailleurs une coiffe en petits losanges. Sa posture demeure classique, mains symboliquement placées sur l'abdomen, évoquant l'importance du lignage, de la transmission, et siège du savoir. Patine lisse brun ocré.
Les Luba ont dominé les Tabwa dans la région du long du lac Tanganyika, entre le Zaïre et la Zambie. "Tabwa" ou "être attaché" se réfère vraisemblablement au système d'esclavage pratiqué autrefois par les marchands islamiques. Les Tabwa ont ensuite regagné leur indépendance grâce aux richesses procurées par le commerce de l'ivoire. De même que l'influence des Luba est perceptible dans les sociétés et les rites des Tabwa, les tribus tanzaniennes ...


Voir la fiche

190,00

Statue reliquaire Mbete, Ambete
objet vendu
Art africain > Statues africaines : fetiche tribal, maternité > Statue Ambete

Ex-collection art tribal américaine.
Statues d'ancêtres dans l'art africain des Mbede, Mbete,ou Ambete.
Le culte des ancêtres, chez les Mbete, s'accompagne de figures sculptées jouant fréquemment le rôle de reliquaire. Cette statue dispose en effet d'une cavité dorsale obturée par un volet. Une résine subsiste dans le coffre. La face plane offre les détails caractéristiques : d'étroites paupières mi-closes figurées par des cauris, abritées sous des sourcils obliques, un nez triangulaire en prolongement du front, une étroite bouche évidée. La coiffure est organisée en tresses rassemblées en coques. Les bras naissant sur la poitrine sont repliés en angle droit. Des jambes musculeuses semi-fléchies, portées par de larges pieds, évoquent une danse rituelle. Patine de kaolin ...

Statue  Baoulé
Art africain > Statues africaines : fetiche tribal, maternité > Colon Baoule

Collection art africain française.
Cette statuette est représentée frontalement, dans une posture assurée, mains dans les poches. Les pieds sur-dimensionnés sont joints. Patine polychrome abrasée.
Une soixantaine de groupes ethniques peuplent la Côte d'Ivoire, dont les Baoulé, au centre, Akans venus du Ghana, peuple de la savane, pratiquant la chasse et l'agriculture tout comme les Gouro dont ils ont emprunté les cultes rituels et les masques sculptés. Deux types de statues sont produites par les Baoulé, Baulé, dans le cadre rituel: Les statues Waka-Sona, " être de bois " en baoulé, évoquent un assié oussou, être de la terre. Elle font partie d'un type de statues destinées à être utilisées en tant qu'outil médium par les devins komien, ces derniers étant ...


Voir la fiche

110,00

Figure de couple Beembe Lemba
objet vendu
Art africain > Statues africaines : fetiche tribal, maternité > Statues Beembe

Les Beembé sont appréciés dans l' art africain pour le soin et les finitions apportées aux sculptures d'ancêtres.
Couple de statues africaines figurées côte à côte. Des tatouages chéloïdiens intriqués se dessinent en relief de la poitrine au pubis. Ces scarifications témoignent des stades successifs de l'initiation à laquelle un individu a été soumis. Parfois sertis d'ivoire ou de faïence, les yeux en amande sont incrustés de corne. Ce type de sculpture formait un support destiné aux rituels de la société Lemba, en vue de guérison par exemple. Patine satinée dorée, rehauts sombres, profondes érosions.
Etablis sur les plateaux de la République populaire du Congo ex.Brazzaville, et à ne pas confondre avec le groupe Bembé du nord du lac Tanganinyika, le petit groupe ...


Voir la fiche

Vendu

Statue Zande Nazeze
Art africain > Le fétiche, cet objet emblématique de l'art primitif > Fétiche Zande

Collection art africain belge
Un buste en capsule, ponctué d'un cauri, établi sur deux pattes, le tout surmonté d'une tête volumineuse, aveugle, où l'ampleur des pavillons d'oreilles interpelle...le tout s'articule avec créativité pour cette statuette du culte Mani-Yanda. Patine satinée.
Autrefois désignés sous l'appellation " Niam-Niam " car considérés comme anthropophages, les tribus regroupées sous le nom de Zande , Azandé , se sont installées, en provenance du Tchad, à la frontière de la R.D.C.(Zaïre), du Soudan et de la République centrafricaine. D'après leurs croyances l'homme serait doté de deux âmes dont l'une se transforme à son décès en animal-totem du clan auquel il appartient. Leurs sculptures sont liées à leur société secrète depuis le début du XXe ...


Voir la fiche

160,00

Statue Senoufo Tugubele
objet vendu
Art africain > Statues africaines : fetiche tribal, maternité > Statue Senoufo

Collection art africain française.

Cette figure féminine est surmontée d'un récipient à couvercle, sculpté d'un oiseau, symbole de la divination. Patine mouchetée. Bois clair sur lequel subsistent des résidus huileux d'enduit grisâtre. Nombreuses érosions, extrémités des cornes altérées autour de la coupe.
M. Brunel, chimiste de formation, a sillonné l'Afrique : Zaïre, Kenya, Ethiopie, Cameroun, Guinée,... Jusqu'à son décès, il aura accumulé près de 600 pièces. Pièce confiée par ses légataires. Les Senoufos, nom qui leur a été attribué par les colons français, sont majoritairement composés d' agriculteurs qui se sont dispersés entre le Mali, la Côte d'Ivoire, et le Burkina Faso. Les conseils d'anciens, dirigés par un chef élu, administrent les villages senoufo. Régis par ...


Voir la fiche


Vendu à 160.00 Trouver un objet similaire

Statue Attié
objet vendu
Art africain > Statues africaines : fetiche tribal, maternité > Statue Attié

Ex-collection art africain française.
Cette statue africaine des Attié est une représentation classique de la reine, dotée d'un long cou annelé, les bras dressés, mains surdimensionnées aux longs doigts rejoignant une coiffe composée de trois chignons cylindriques.
La verticalité est un élément récurrent dans la sculpture tribale africaine attié. Patine lisse beige grisée.
Les populations lagunaires de l'Est de la Côte d'Ivoire comprennent majoritairement les Attié, Akyé, les Ebrié et les Abouré. Leurs sculptures offrent de nombreuses similarités. Ces royaumes disposèrent des premiers établissements commerciaux proposant de l'or, de l'ivoire, des esclaves et du poivre aux Occidentaux.Leur histoire est marquée par leurs relations houleuses avec les colons portugais, ...


Voir la fiche

Vendu

Statue de dignitaire Lunda Chokwe
objet vendu
Art africain > Statues africaines : fetiche tribal, maternité > Statue Tschokwe

Ex-collection art africain française.
Cette effigie de dignitaire présente une coiffure cérémonielle adaptée à son rang, des scarifications traditionnelles et des organes relevés de pigments rouges. Le rôle de cette statue serait associé aux cérémonies d'initiation des jeunes filles. Elle incarnerait de surcroît les notions de fécondité marquant la distinction entre l'enfance et la vie adulte. Chez les Luvale, Lwena, de Zambie,également proches voisins des Chokwe à l'instar des Lunda, ces périodes initiatiques se clôturaient par des rites festifs : onctions rituelles d'huile et d'argile rouge sur les corps , coiffures élaborées et parures de perles.
Paisiblement installés en Angola oriental jusqu'au XVIème siècle, les Chokwé ont ensuite été soumis à l'empire lunda ...

Statue de pouvoir Songye
Art africain > Statues africaines : fetiche tribal, maternité > Statue Songye

Art africain et fétiches nkisi
L'ombilic, évidé en cupule, ne disposant pas d'une charge magique. Les autres éléments renforçant son "pouvoir ", et associés aux rituels, tels que la corne, les colliers, l'insertion ou le placage de métal, étant également absents . La particularité de ces objets résident le plus souvent dans le traitement anguleux de la forme, l'imposant visage triangulaire dont le menton se fond dans la barbe, les commissures de la bouche relevées en rictus,et l'attitude déportée vers l'avant du ventre bombé. Patine brun foncé aux incrustations résiduelles noirâtres, toucher satiné. Fissures de dessication.

Ces fétiches de protection destinés aux habitations sont parmi les plus prisés d'Afrique. Le Nkisi joue le rôle de médiateur entre dieux et hommes. ...


Voir la fiche

190,00

Statue de pouvoir Songye
promo art africain
Art africain > Le fétiche, cet objet emblématique de l'art primitif > Fétiche Songye

Collection art africain italienne
Statuette africaine Nkisi, nkishi (pl. mankishi )au sommet duquel une corne a été insérée par la pointe. La puissance du fétiche, selon les croyances des Songye, serait renforcée par la présence de ses accessoires, métal et, ou, différents ajouts de matières, fibres végétales, peaux animales, fruits séchés, etc... Belle patine brun clair abrasée.
Le Nkisi joue le rôle de médiateur entre dieux et hommes. Les exemplaires de grande taille sont la propriété collective de tout un village, alors que les figures plus petites appartiennent à un individu ou une famille. Au XVIème siècle, les Songyes migrèrent de la région du Shaba pour s'établir sur la rive gauche de la Lualaba. Leur société est organisée de façon patriarcale. Leur ...


Voir la fiche

150,00  130,00

Poupée Ashanti Akua ba Ghana
objet vendu
Art africain > Poupées africaines > Statuette Ashanti

Ex-collection art africain française.
Utilisées chez les Ashanti et les Fantis du Ghana, les statuettes-poupées Akuaba (pluriel Akua'mma)constituent des amulettes utilisées par les femmes Ashanti pour favoriser la fécondité. La plupart du temps d'apparence stylisée, cet exemplaire reprend une tête plane et circulaire surmontant une morphologie plus naturaliste. Marque de beauté, le cou souvent annelé symbolise aussi la prospérité.
Portées dans le dos des femmes, ces statues s'accompagnent également de rites variés, tels l'ingestion d'une potion, ou la disposition de l'objet sur l'autel familial. Après la naissance de l'enfant, la sculpture sert de jouet, et parfois encore offerte au guérisseur afin d'être témoin de son efficacité. Patine noire lustrée localement ...


Voir la fiche

Vendu

Figure féminine Nyamézi
Art africain > Statues africaines : fetiche tribal, maternité > Statue Nyamézi

Ex-collection art africain française.
Sculpture africaine anthropomorphe figurative, taillée dans un bois très dense. Représenté dans une posture liée à la danse, le personnage offre une physionomie sévère, qu'une coiffure minutieusement réalisée en perles de verre vient adoucir.
Patine brune satinée, fissures.
Les Nyamwezi , Nyamézi , forment le plus vaste groupe parmi les tribus vivant dans le centre nord de la Tanzanie. Issu d'origines diverses, bien que partageant de mêmes spécificités culturelles, leur production rituelle et artistique présente en conséquence des aspects formels très différents. Le culte des ancêtres et des chefs, d'une importance majeure au sein de leur culture, a empreint leur statuaire.
Les Sukuma et les Nyamézi ont produit des ...


Voir la fiche

390,00

Statue Baoulé
objet vendu
Art africain > Statues africaines : fetiche tribal, maternité > Statue Baoule

Collection art africain française.
Cette statue africaine Waka-Sona, " être de bois " en baoulé, évoque un assié oussou, être de la terre. Elle fait partie d'un type de statues destinées à être utilisées en tant qu'outil médium par les devins komien, ces derniers étant sélectionnés par les esprits asye usu afin de communiquer les révélations de l'au-delà. Le second type de statues sont les époux de l'au-delà, masculine, le Blolo bian ou féminine, le blolo bia . L'ensemble du corps et le visage sont ornés de motifs rectangulaires en damiers en référence aux scarifications tribales, et de lignes parallèles en relief figurant des bracelets. Le personnage tient une barbe qui était rigidifiée grâce à des onctions d'huile de karité. Ces statues étaient conservées sur l'autel bo ...


Voir la fiche

Vendu

Statue Kusu Hemba
objet vendu
Art africain > Statues africaines : fetiche tribal, maternité > Statue Kusu

Collection art africain traditionnel belge.
Les figures de protection individuelle tel notre exemplaire, utilisées par les Hemba et les Kusu, ont été inspirés des fétiches songye. La charge magique était insérée dans la cavité au sommet de la tête.
Patine satinée, abrasions et fissures. Les Kusu établis sur la rive gauche de la Lualaba ont emprunté les traditions artistiques des Luba et des Hemba et possèdent un système de caste similaire à celui des Luba.  Les Hemba quant à eux se sont établis dans le sud-est du Zaïre, sur la rive droite de la Lualaba. Autrefois sous la domination des Luba, ces agriculteurs et chasseurs pratiquent le culte des ancêtres au moyen d 'effigies longtemps attribuées aux Luba. Les statues singiti étaient conservées par le ...


Voir la fiche

Vendu

Cavalier Yoruba Sango
objet vendu
Art africain > Statues africaines : fetiche tribal, maternité > Statue Yoruba

Les représentations de cavaliers sont très fréquentes dans l'art africain yoruba, et pour cause, il s'agit du thème central de l'histoire nommée "La mort et le cavalier du roi".
Cette fiction raconte les funérailles du défunt roi d'Oyo, ancien état africain fondé au XVème siècle, voisin du royaume de Dahomey, et la tradition selon laquelle son cavalier, Elesin, doit se suicider dans les trente jours suivant le décès du roi afin de suivre en bonne et due forme le dogme religieux yoruba. La mort du cavalier est en effet destinée à garantir au roi un sauf conduit vers sa nouvelle demeure.
Elesin, un homme simple profitant de la vie, se voit investi d'une mission dont il ne veut pas et finit par décevoir le peuple yoruba qui place en lui de hautes attentes.

C'est ...


Voir la fiche


Vendu à 380.00 Trouver un objet similaire

Souhaitez-vous masquer les objets vendus ? si oui, cliquez ICI
Statue Calao Senoufo
objet vendu
Art africain > Statues africaines : fetiche tribal, maternité > Statue Calao Senoufo

Art africain Senoufo.
Une lourde sculpture de grande taille , aux formes pures, représente l'oiseau mythique faisant partie des cinq animaux de la cosmogonie Senoufo, et plus précisément le calao. Evoqué pour des critères morphologiques et comportementaux, il décore, dans sa version miniature, de nombreux objets d'art africain senoufo. Ses ailes largement déployées dévoilent des membres inférieurs puissants reposant sur une base fragmentée. Son long bec, "interprété comme la figuration de l'organe sexuel mâle" pérennisant la vie de la collectivité, revient se poser sur l'abdomen de l'animal. Lié à la société du Poro qui initiait les jeunes garçons dès l'âge de sept ans en une succession de trois cycles d'une durée de sept ans ,cette sculpture du Setien était déposée dans ...


Voir la fiche

Vendu

Statue Songye Nkisi
objet vendu
Art africain > Statues africaines : fetiche tribal, maternité > Statue Songye

Ex-collection art africain belge.
Singulière sculpture africaine représentant un personnage figé dans une puissante gestuelle, portant un masque songye et dont un bouclier circulaire, au motif du masque Kifwebe, forme le buste. Les boucliers songye/luba, nommés ngabo , étaient conservés dans la case d'entreposage des masques dans laquelle ils étaient symboliquement suspendus aux murs. Certains furent offerts aux chefs songye qui pactisaient avec les Luba.
Une corne rituelle, à présent manquante, s'insérait dans la tête.
Patine satinée. Erosions, petites abrasions.
Trois variantes de ce masque Kifwebe( pl. Bifwebe) ou "chasser la mort"(Roberts) se distinguent: le masculin (kilume) généralement avec une haute crête, le féminin (kikashi) avec une crête ...


Voir la fiche

Vendu

Statue Sapi Nomoli en pierre
Art africain > Statues africaines : fetiche tribal, maternité > Statue Sapi

Collection art africain française.
Parmi les tribus vivant en Sierra Leone, Mende et Kissi, riziculteurs pour la plupart, vénèrent des statues de pierre datant du royaume Sapi. Ce dernier s'étendit, jusqu'au XVIe siècle, de la Guinée jusqu'au Libéria. Les Temné se sont organisés en chefferies dirigées par un chef suprême. La société ragbenle ou mneke, responsable de la fertilité, intervenait au décès du chef. L'association bundu , quant à elle, préparait les jeunes filles à leur vie adulte. Les Temne et les Bullom ont réalisé quantité d' ivoires "afro-portugais" suite aux commandes européennes. Les "nomoli" des Mendé, placées sur des autels , bénéficiaient de libations afin d'accroître les récoltes. Ces sculptures en pierre, majoritairement en stéatite ou saponite, appelées ...


Voir la fiche

380,00

Figure de cavalier Bénin Bini Edo
objet vendu
Art africain > Statues africaines : fetiche tribal, maternité > Cavalier Bénin

Ex-collection art tribal française.
L'art africain du Bénin est décrit comme un art de cour car il est étroitement associé au roi, connu sous le nom d'Oba. La tradition des objets de cours en bronze du royaume Benin remonte au 14ème siècle. Les nombreuses têtes et statues en laiton créées par les artistes du Bénin étaient réservées à l'usage exclusif des habitants du palais royal et, le plus souvent, placées sur des autels consacrés par chaque nouvel Oba. Ces autels de forme rectangulaires étaient surmontés de têtes, de statues, de défenses d'ivoire sculptées, de cloches et de bâtons. Ils servaient à commémorer un oba et à entrer en contact avec son esprit. Les artisans de Bénin ont également produit des figures de cavaliers à cheval, représentant selon les interprétations, soit un ...

Statue d ancêtre Buyu, Mizimu
Art africain > Statues africaines : fetiche tribal, maternité > Statuette Boyo

Ex-collection art africain traditionnel belge.
Effigie d'un ancêtre royal, cette sculpture africaine agrémentée de motifs décoratifs, était disposée, accompagnée d'une statuette féminine, à l'abri dans une petite hutte funéraire. Patine satinée brun orangé, éclats minimes.
Selon les récits, les Boyos seraient d'ascendance luba, par une ancêtre qui aurait émigré avec ses frères. Des flux migratoires ont mêlé au sein de mêmes territoires des Bembe, Lega, Buyu (Buye) ou Boyo, Binji et Bangubangu. Les Basikasingo , considérés par certains comme un sous-clan Buyu, ne sont cependant pas d'origine bembe, les travaux de Biebuyck ayant permis de retracer leur histoire. Organisés en lignages, ils ont emprunté l'association du Bwami aux Lega. Les traditions tribales ...


Voir la fiche

180,00

Statue d ancêtre Buyu, Boyo / Hemba
Art africain > Statues africaines : fetiche tribal, maternité > Fétiche Boyo

Ex-collection art africain française.
Ce type de figure d'ancêtre royal (mizi, pl. mizimu) était conservée à l'abri dans une petite hutte funéraire.
Patine brune satinée, abrasions.
Selon les récits, les Boyos seraient d'ascendance luba, par une ancêtre qui aurait émigré avec ses frères. Des flux migratoires ont mêlé au sein de mêmes territoires des Bembe, Lega, Buyu (Buye) ou Boyo, Binji et Bangubangu. Les Basikasingo , considérés par certains comme un sous-clan Buyu, ne sont cependant pas d'origine bembe, les travaux de Biebuyck ayant permis de retracer leur histoire. Organisés en lignages, ils ont emprunté l'association du Bwami aux Lega. Les traditions tribales bembé et boyo sont relativement similaires : ils vénèrent les esprits de la nature, de l'eau ...


Voir la fiche

180,00