La Porte Dogon, galerie d'art africain, le site de vente en ligne d'Essentiel Galerie: Art premier, art tribal, art primitif
...
Options de recherche


Art africain - Statues africaines:

Souvent l'oeuvre des forgerons qui travaillent sur des bois tendres, la statuaire africaine regroupe des statues d'ancêtres, des poupées, des statuettes de jumeaux. Toutes ces statues offrent des formes géométriques aux contours anguleux, aux traits allongés, parfois une expression sévère. Les bras peuvent être collés au corps, ou à contrario ils s'en écartent. On y retrouve des personnages assis ou debout, les bras et les genoux fléchis ou comme chez les Dogons Tellem les bras levés vers le ciel implorant pour la venue de la pluie. Les statues peuvent aussi être utilisées en tant que fétiches pour toute sorte de pratiques animistes, principalement au Congo. Certaines sont en bronze comme au royaume Bénin. Pour l'africain traditionnel leur fonction consiste à rendre visibles les réalités invisibles.


Figure de reliquaire Kota
objet vendu
Art africain > Statues statuettes > Figure de reliquaire Kota

Culte des ancêtres dans l'art africain
Figure de reliquaire dite mbulu-ngulu , sa morphologie s'apparente au type Obamba. Elle présente une forme ovoïde au front proéminent évoquant un visage, d'où percent deux yeux-cabochons en grains de café entre lesquels pointe un nez triangulaire. La parure typiquement kota dotée de coiffes latérales à cabochons , est tout comme l'ensemble de la pièce, plaquée de cuivre martelé et soulignée de fines agrafes, soulignant sa courbure. Le cou est régulièrement strié. La base qui figurerait les bras n'est qu'en partie recouverte de métal .
Ce type de reliquaire servait lors de la conservation de restes mortuaires des ancêtres de haute lignée dans des paniers surmontés de sculptures bien spécifiques jouant en quelque sorte le rôle de gardiens ...


Voir la fiche

Vendu

Statue Dogon Tellem
objet vendu
Art africain > Statues statuettes > Statue Tellem

Art africain Dogon.
Figure féminine aux bras rectilignes dressés, elle est agrémentée d'effigies sculptées des Nommos, ancêtres mythiques nés du dieu Amma. Surface mate irrégulière, bois érodé, raviné, fissures. Les statues africaines tribales des Dogon peuvent aussi être l'objet de cultes de la part de toute la communauté lorsqu'elles commémorent, par exemple, la fondation du village. Ces statues, incarnant parfois le nyama du défunt, sont placées sur des autels d'ancêtres et participent aux différents rituels dont ceux des périodes de semences et de récoltes. Leurs fonctions demeurent cependant peu connues. Influencés stylistiquement par les Tellem qu'ils ont remplacés dans la région de Bandiagara dès le XVème siècle, les Dogon ont adopté cette même position verticale dans leur ...


Voir la fiche

Vendu

Statue de fertilité Mama
objet vendu
Art africain > Statues statuettes > Statue Mama

Ex-collection art tribal française.
Dans l'art africain de la moyenne Benoué où vivent des peuples regroupés sous le nom de Mama (Kantana, Montol, et Goemai), les statues anthropo-zoomorphes associées au culte Mangam que ces groupes partagent se caractérisent par une tête stylisée figurant un buffle, et dont les cornes se rejoignent pour former un cercle. Cet animal est associé à la fertilité chez les Mama. Le corps, au singulier agencement de volumes, peut s'apparenter dans ses formes aux Chamba, ethnie voisine. Tels les masques, les statues sont utilisées au sein de l'ethnie par les membres d'une association masculine chargée de maintenir l'ordre social et d'augmenter ou de favoriser la production agricole. On peut noter en effet, en guise d'yeux de part et d'autre d'un nez ...


Voir la fiche

Vendu

Statue Lobi Bateba phuwé
Art africain > Statues statuettes > Statue Lobi

Ex-collection art africain Belge.
Représentée frontalement, les mains disposées de part et d'autre du sexe, cette statue africaine Lobi dispose d'un visage à la physionomie méditative et sereine. Les paupières closes,traitées horizontalement comme la bouche,confèrent un visage grave qui vient s'appuyer sur la poitrine. Cette ancienne sculpture en bois, le Bateba, était placée sur l'autel après un rituel pour devenir le réceptacle d'un esprit de la brousse, le Thil, et devenir ainsi un être actif, intermédiaire qui lutte contre les sorciers et toutes autres forces néfastes. La patine dorée est particulièrement lustrée. Petite atteinte xylophage stoppée. Lorsqu’ils sont honorés, ces esprits manifestent leur bienveillance sous la forme de pluies abondantes, de bonne santé, de ...


Voir la fiche

420,00

Coupe de divination Agere Ifa en bronze
Art africain > Statues statuettes > Bronze Yoruba

Ex-collection art africain anglaise.
Au sein du panthéon Yoruba, Orunmila est la divinité "orisa" que l'on consulte en cas de problème par le biais de la divination ifà . Destinée à trôner sur l'autel du dieu, cette sculpture en bronze est formée d'une coupe qui contenait les noix de palme sacrées et d'une figure anthropomorphe assise tirant deux cordes, autre élément également utilisé par le devin babalawo ( iyanifà pour une femme), dans les procédés de divination, quand ce ne sont pas des chaînes " opele ". Le personnage pourrait refléter l'incarnation d' Esu ou Elegba , messager divin qui unit les orisa aux hommes. Centrée sur la vénération de ses dieux, ou orisà , la religion yoruba s'appuie sur des sculptures artistiques dotées de messages codés ( aroko ). Elles ...

Statuette d initiation Lega Kasangala du Bwami
Art africain > Statues statuettes > Statuette Lega

Ex-collection art tribal belge.
L'art africain des Lega, Balega, ou encore Warega, se distingue par ses statuettes d'initiation, également réalisées dans de l'ivoire, dont certaines était conservées dans un panier destiné aux plus hauts gradés du Bwami de différentes communautés. Ce type de statuette d'art tribal Iginga ( Maginga au pluriel), était la propriété des hauts gradés du Bwami , société secrète admettant les hommes et leurs épouses , et régissant la vie sociale . Cette organisation était subdivisée en étapes initiatiques, la plus élevée étant le Kindi. Les statuettes étaient utilisées au fur et à mesure de l'initation des aspirants. Chacune dispose d'une forme et d'une signification particulière dont découlent toujours une morale ou un dogme. Ainsi les figures aux bras ...

Figure de reliquaire Kota
promo art africain
Art africain > Statues statuettes > Reliquaire Kota

Culte des ancêtres dans l'art africain
Coiffe atypique pour cette figure de reliquaire dite mbulu-ngulu, qui présente un visage concave dans lequel la bouche est absente et où les yeux composés d'éclats de corne sont percés d'une pupille métallique. Un nez acéré se prolonge de deux incisions linéaires, en obliques, évoquant des scarifications. L'ensemble de la pièce est plaqué de feuilles de cuivre martelé, fixé au bois par de fines agrafes.Le cou est régulièrement strié. La base qui figurerait les bras n'est qu'en partie recouverte de métal .
Ce type de reliquaire servait lors de la conservation de restes mortuaires des ancêtres de haute lignée dans des paniers surmontés de sculptures bien spécifiques jouant en quelque sorte le rôle de gardiens des reliques nommés ngulu. En ...


Voir la fiche

280,00 € 200,00 ( -28,6 %)

Statue Sakalava
Art africain > Statues statuettes > Statue Sakalava

Art africain Malgache.
L'île tropicale de Madagascar est située au large du Mozambique. Ses premiers habitants seraient constitués de polynésiens qui auraient trouvé refuge sur la côte orientale de l'Afrique, mais en auraient été repoussés par les négociants arabo-musulmans. Plusieurs royaumes s'y développèrent dès 1500, dont celui de Sakalava sur la côte ouest de l'île. Les réalisations plastiques les plus renommées des Malgaches consistent en une statuaire liée aux rites funéraires. Alors que les statues des Mahafaly faisaient partie intégrante de piliers aloalo, les fragments de panneaux au-dessus des têtes en témoignant, les figures d'ancêtres Sakalava, en ronde-bosse, représentent fréquemment le décédé et son compagnon du sexe opposé. Le nord-est de la tombe, position sacrée ...


Voir la fiche

Prix sur demande

Effigie tutélaireTabwa
Art africain > Statues statuettes > Statue Tabwa

Ex-collection art tribal française.
Statues Tabwa, sculptures traditionnelles de prestige dans l'art africain.
Les Luba ont dominé les Tabwa dans la région du long du lac Tanganyika, entre le Zaïre et la Zambie. "Tabwa" ou "être attaché" se réfère vraisemblablement au système d'esclavage pratiqué autrefois par les marchands islamiques.
Les Tabwa ont ensuite regagné leur indépendance grâce aux richesses procurées par le commerce de l'ivoire. De même que l'influence des Luba est perceptible dans les sociétés et les rites des Tabwa , les tribus tanzaniennes ont elles aussi marqué la statuaire tabwa en ce qui concerne les motifs décoratifs géométriques .

Des scarifications linéaires en damiers parcourent le visage et le buste de ce chef censé protéger, selon ...


Voir la fiche

440,00

Porteur de coupe Hemba Kusu
Art africain > Statues statuettes > Statuette Kusu

Ex-collection art tribal belge, qui fût exposé au Musée des Beaux Arts de Pau en 1961, estimé en salle de vente 700/800 euros.
Les coupes de divination dans l'art africain
Etrange effigie tutélaire masculine de porteur de coupe mboko , calebasse que l'on remplissait de kaolin, symbolisant la pureté et le monde spirituel. Chez les Luba, ces sculptures tribales représentant toujours une femme étaient utilisées par différentes sociétés, plus généralement par les médiums de la société de divination Kilumbu , Bilumbu , ou par les guérisseurs de la société Buhabo . Les devins Mbudye y avaient également recours. Le visage dénote cependant ici par ses traits significatifs du style des Hemba et Kusu , et un collier de barbe en lien avec un ancêtre divinisé masculin.
Les ...


Voir la fiche

525,00

Statue Fang Mvaï
objet vendu
Art africain > Statues statuettes > Figure Fang

Art africain Fang.
Cette figure masculine était destinée à être fichée par le pédoncule postérieur sur le panier abritant les reliques des ancêtres . Coiffée d'un cimier en trois coques caractéristique des guerriers Mvaï de la vallée du Ntem, cette effigie d'ancêtre tenant une corne à offrandes affiche un visage concave dans lequel sont serties des pupilles de laiton. Bois mat, résidus de poudre d'écorce ocre (généralement de la poudre de padouk mêlée à de l'huile), éclats et abrasions localisées, fissure de dessication. Chez les Fang du Cameroun et au Gabon, chaque famille possède un "Byeri", ou boîte reliquaire, dans laquelle les ossements des ancêtres sont conservés. Ces boites étaient gardées par le plus vieil homme du village, l'"esa". Les boîtes reliquaires étaient ...


Voir la fiche

Vendu

Statue de sanctuaire Igbo
Art africain > Statues statuettes > Statue Igbo

Ex-collection art africain suisse.
Les Igbo vénèrent un nombre considérable de divinités connues sous le nom d' alusi , ou agbara, considérées comme la descendance de Chuku, ou Chukwu, et en tant que tels constituent des intermédiaires à qui des sacrifices tels que des noix de kola, de l'argent, du kaolin,sont octroyés dans le but de jouir de leurs faveurs. Ces sculptures produites dans plusieurs régions vont d'une quarantaine de centimètres jusqu'à une taille humaine, et sont ornées d'attributs aristocratiques plus ou moins élaborés. Les sculpteurs s'avèrent être des hommes, mais les adeptes féminines contribuent bien souvent en parachevant l'oeuvre à l'aide de pigments colorés. Coiffure et ornements tégumentaires indiquent en outre le rang social du personnage. Patine foncée ...


Voir la fiche

290,00

Statuettes Yoruba Ibedji
Art africain > Statues statuettes > Statuettes Ibeji

Ex-collection art tribal française.
Statuettes Ibeji, incarnation de l'enfant disparu dans l'art africain Yoruba De larges yeux globuleux en amande, de profondes scarifications sur les visages, des tresses jaillissant en cinq chignons coniques et des physionomies identiques qui illustrent les traditions esthétiques dans l'art africain Yoruba. Solidement campés sur des supports circulaires ces jumeaux nus sont vêtus de perles et de colliers retenant des cauris, ces deux éléments étant associés au sacré. Leurs principales caractéristiques les rattachent au style issu de la région d'Igbomina. Patine chocolat, incrustations mates, traces d'indigo sur les coiffes. Dans la langue du peuple Yoruba , ibeji signifie jumeau : ibi pour né et eji pour deux. Ils représentent la figure d'un ...


Voir la fiche

300,00

Statue Metoko / Lengola
Art africain > Statues statuettes > Nouveau produit

Ex-collection art tribal allemande.
L'art africain stylisé des tribus de la forêt Volumes cubiques et traits aigüs composent un semblant de dynamique pour cette statue primitive des Metoko, dont les caractéristiques se rapprochent des sculptures Lengola. Un visage taillé en méplat, aux orbites creusées en coeur, se divise en deux tons repris sur les taches peintes sur le corps du personnage, rappelant la bichromie des masques du Gabon. Les pieds s'enfoncent dans un socle circulaire. Fissures. Cette effigie masculine cultuelle est issue des Metoko et Lengola, situés au centre du bassin congolais entre les rivières Lomami et Lualaba, peuples de la forêt primaire dédiées au culte d'un Dieu unique, monothéisme rare en Afrique. Leur société , le Bukota , accueillant à la fois des ...


Voir la fiche

490,00

Statuette d initiation Lega Katanda/Kasangala
objet vendu
Art africain > Statues statuettes > Statuette Lega

Ex-collection art africain française.
Ce type de statuette d'art tribal était conservé dans le panier des hauts gradés du Bwami , société secrète admettant les hommes et leurs épouses , et régissant la vie sociale . Cette organisation était subdivisée en étapes initiatiques, la plus élevée étant le Kindi. Les statuettes étaient utilisées au fur et à mesure de l'initation des aspirants, nettoyées et huilées. Chacune dispose d'un aspect et d'une signification particulière dont découle toujours une morale ou un dogme. La particularité des Lega, contrairement à d'autres ethnies, est par ailleurs de juger de la qualité de leurs objets rituels en fonction de leur efficacité . Les figures aux bras dressés au-dessus de la tête,aux longues mains plates sur-dimensionnées et digitées , ...

Figure d ancêtre Fang Ntumu tricéphale
Art africain > Statues statuettes > Statue du Byeri

Ex-collection art africain française.
Coiffées d'un bouquet de plumes, ces trois visages creusés en coeur, dotés d'une mince bouche formant une moue, affichent les caractéristiques du style des Ntumu des régions situées entre le Gabon, le Cameroun et la Guinée-Equatoriale. Du rotin torsadé et huilé forme ici un collier, des bracelets de bras, et une ceinture au personnage. Des dépôts granuleux sont apparents sur la surface lmsse et satinée. Chez les Fang du Cameroun et au Gabon, chaque famille possède un "Byeri", ou boîte reliquaire, dans laquelle les ossements des ancêtres sont conservés. Ces boites étaient gardées par le plus vieil homme du village, l'"esa". Les boîtes reliquaires étaient surmontées d'une statue ou d'une tête qui agissait comme gardien des boîtes "byeri". Celles-ci ...

Statue Bamileke perlée
objet vendu
Art africain > Statues statuettes > Statue Bamileke

L' Art africain Bamileke et l'usage de perles.
Cette statuette féminine d'ancêtre, en position agenouillée, a d'abord été sculptée dans le bois pour ensuite être recouverte d'une toile de rabane incrustée de perles multicolores importées, à dominante bleue et rouge, et multicolore au dos. Les mains positionnées sur l'abdomen, elle arbore de même un cimier s'achevant dans la nuque. Sa physionomie est caractéristique de l'art tribal africain des régions du Grassland. Irrégularités de surface. Les Bamiléké, d'origine soudano-bantoue, sont célèbres pour les qualités artistiques de leurs objets perlés, signes de prospérité et de richesse, conférant à l'objet royal la brillance qui le distingue des objets communs. Les paysans exploitent au maximum les palmiers raphias de leur région, ...


Voir la fiche

Vendu

Figure féminine Tiv Atsuku
Art africain > Statues statuettes > Statue Tiv

Collection art africain française.
Des peuples aux traditions variées se sont établis dans la savane au nord des rivières Niger et Benué. Les Tiv sont composés d'agriculteurs vivant sur les berges de la rive gauche de la Benué. Leurs statues sont de deux types : d'un type naturaliste, ces figures prennent la forme de représentations féminines dont certaines formaient le sommet de poteaux de cases de réception , comme l'atteste la base de cette statue. Les secondes, nommées ihambé , associées à la fertilité, figurent des personnages assis. Des formes douces, pleines et arrondies, la caractérisent. Le visage rond dispose de traits finement sculptés et arbore les scarifications en usage dans l'ethnie. La coiffure est assemblée en fines tresses autour du cimier central.
Plaqués ...


Voir la fiche

395,00

Maternité Koulango
objet vendu
Art africain > Statues statuettes > Maternité Koulango

Ex-collection art africain française.
Nommés Pakhalla par les Dioula, les Koulango formaient les Loron dans le territoire voltaïque. Les chefs Dagomba du royaume de Bouna les auraient ensuite qualifiés de " Koulam " (singulier : koulango , sujet, vassal). Leur histoire complexe a engendré une culture non moins complexe. C'est entre le Burkina Faso et le Comoé, au nord est de la Côte d'Ivoire, que s'étend leur territoire. De religion fétichiste animiste, ils s'adressent à leurs ancêtres et aux esprits de la nature par l'intermédiaire de sculptures dans lesquelles l'âme de ces esprits sont censées résider. Figure féminine de fertilité, longiligne, elle dispose d'un cou annelé et d'une coiffure soigneusement tressée, partagée en deux, et surmontée d'un cimier à plusieurs ...


Voir la fiche

Vendu

Statuette Songye Nkisi, Nkishi
Art africain > Fetiches > Nouveau produit

Ex-collection art africain française, estimée en salle de vente à 400 euros.
Le Nkisi , nkishi (pl. mankishi ) est un fétiche protecteur des Songye, sculpture tribale à vocation protectrice. Une étoffe de raphia forme une épais pagne. Une corne, dans laquelle des éléments magiques ( bajimba )étaient introduits, s'élève de son crâne. D'autres cavités présentes sur les statues pouvaient également recéler des ingrédients à visée apotropaïque. Les mains digitées soutiennent un abdomen saillant, témoin du lignage. Patine satinée. Socle sur demande non compris. Ces fétiches de protection destinés aux habitations sont parmi les plus prisés d'Afrique. Le Nkisi joue le rôle de médiateur entre dieux et hommes dans la culture africaine. Les exemplaires de grande taille sont la propriété ...


Voir la fiche

300,00

Statue paternité Igbo Alusi
Art africain > Statues statuettes > Statue Igbo

Art africain Igbo.
Ce type de figure n'est présentée au public que lors des cérémonies annuelles. Sinon, ces statues sont regroupées par familles symboliques et vénérées par le village dans des cases qui leurs sont réservées.Les Igbo vénèrent un nombre considérable de divinités connues sous le nom d' alusi , ou agbara, considérées comme la descendance de Chuku, ou Chukwu, et en tant que tels constituent des intermédiaires auxquels  des sacrifices tels que  noix de kola, de l'argent, du kaolin, sont octroyés dans le but de jouir de faveurs Destinées à être placées dans les obu (Sing. : obi), maisons des hommes de la Cross River ,cette statue cultuelle grandeur nature, polychrome, arbore des agencements capillaires complexes dits "à bouchons". que l'on retrouve également sur les ...


Voir la fiche

1500,00





Derniers objets que vous avez consultés :
Art africain - Paris - Bruxelles - Londres

© 2019 - Digital Consult SPRL

Essentiel Galerie SPRL
73 Rue de Tournai - 7333 Tertre - Belgique
+32 (0)65.529.100
rss    facebook