La Porte Dogon, galerie d'art africain, le site de vente en ligne d'Essentiel Galerie: Art premier, art tribal, art primitif
...
Options de recherche




Voir nos objets d'exception

Art africain - Statues africaines : fetiche tribal, maternité:

Souvent l'oeuvre des forgerons qui travaillent sur des bois tendres, la statuaire africaine regroupe des statues d'ancêtres, des poupées, des statuettes de jumeaux. Toutes ces statues offrent des formes géométriques aux contours anguleux, aux traits allongés, parfois une expression sévère. Les bras peuvent être collés au corps, ou à contrario ils s'en écartent. On y retrouve des personnages assis ou debout, les bras et les genoux fléchis ou comme chez les Dogons Tellem les bras levés vers le ciel implorant pour la venue de la pluie. Les statues peuvent aussi être utilisées en tant que fétiches pour toute sorte de pratiques animistes, principalement au Congo. Certaines sont en bronze comme au royaume Bénin. Pour l'africain traditionnel leur fonction consiste à rendre visibles les réalités invisibles.


Statue fétiche Songye Nkisi
objet vendu
Art africain > Statues africaines : fetiche tribal, maternité > Statue Songye

Ex-collection art tribal française.
Les fétiches traditionnels dans l'art africain des Songye. Cette sculpture Songye est parée de nombreux accessoires, tels que clochettes et anneaux métalliques, cornes de bovidés, ceintures en peaux de reptile, colliers de perles. Statue magique nommée Nkisi , nkishi (pl. mankishi ), elle consiste en un fétiche protecteur des Songye, sculpture tribale à vocation protectrice. Une corne, dans laquelle des éléments magiques ( bajimba )étaient introduits, s'élève de son crâne. Les larges mains digitées mettent en valeur la proéminence abdominale prolongée d'une corne dans cet exemplaire, témoin du lignage. Le soin apporté à la physionomie du fétiche est à noter, ainsi que le regard mi-clos formé de cauris. Base érodée. Ces fétiches de protection ...


Voir la fiche

Vendu

Couple de statuettes Chamba / Wurkun
objet vendu
Art africain > Statues africaines : fetiche tribal, maternité > Statues Shamba

Ex-collection art africain française.
Ces sculptures de genre indéfini disposent d'une morphologie particulière composée de volumes arrondis pour les épaules répondant à celui des membres inférieurs, réduits. Le long buste tubulaire , dont la base est ceinturée d'un collier de perles, affiche une excroissance ombilicale. Des gravures parallèles, blanchies, renvoient aux scarifications de l'ethnie. Elles se répêtent sur les pieds dans le but d'indiquer les orteils. Le détail des visages fascinants est caractéristique de la statuaire régionale, avec des pavillons auriculaires circulaires, localement crénelés, qui évoquent l'usage traditionnel, masculin et féminin, d'insérer un disque dans les oreilles. Sous les yeux ronds, justes tracés dans le bois, des lèvres parallèles offrent comme ...

Figure de fécondité Yoruba
objet vendu
Art africain > Statues africaines : fetiche tribal, maternité > Statue Yoruba

Cette sculpture d'art tribal africain représente par son attitude une image de la fécondité. Facilitant la communication avec le sacré, elle rappelle à la divinité ses devoirs envers les hommes. Par l'enfant qu'elle porte dans le dos elle symbolise la protection de son peuple et la fertilité. Coiffée d'un haut cimier, elle arbore également les trois chéloïdes profondes des nobles Yoruba sur chacune des joues. Les yeux globuleux, lèvres charnues, sont également des marqueurs distinctifs de la statuaire tribale Yoruba.
Un manque est à noter sur le visage, une patine brune brillante recouvre le bois dont les fendillements sont dus à la dessication.
Les Yoruba pratiquèrent le commerce d'esclaves avec les européens et en particulier les Portugais avant d'être complètement ...


Voir la fiche

Vendu

Statue royale Benin Bini Edo
objet vendu
Art africain > Statues africaines : fetiche tribal, maternité > Statue royale Benin Bini Edo

Le travail du bronze par la technique de la cire perdue dans l'art africain.

Le personnage féminin se tient debout, jambes droites, les bras largement écartés et fléchis, mains vers le ciel.
La parure portée autour du cou et finement détaillée se prolonge en deux cordons qui se croisent sur la poitrine et dans le dos.
Des ornements sont également présents autour de la taille, du cou, des poignets et des chevilles. La base surélevée est décorée de motifs géométriques et d'un arc.
Le personnage porte une coiffe complexe composée en son sommet d'une mosaïque de petits éléments récurrents. A l'arrière de la tête, d'autres ornement linéaires verticaux sont présents.

Les bronzes bénins sont sans doute parmi les plus célèbres de l'art tribal d'Afrique Noire. Ils ...


Voir la fiche

Vendu

Souhaitez-vous masquer les objets vendus ? si oui, cliquez ICI
Statuette Dogon en pierre
objet vendu
Art africain > Statues africaines : fetiche tribal, maternité > Statue Dogon

Collecté in situ par Jacques Anquetil , collectionneur d'art africain, comédien à l'origine, initié au tissage chez les Dogon, et auteur de plusieurs ouvrages dont " Afrique, les Mains du monde ". Le personnage incarne un ancêtre, assis les genoux repliés et les mains rassemblées sous une large barbe. Le Nommo , ancêtre protecteur évoqué sous différentes formes dans l'iconographie dogon, serait un ancêtre doué de la capacité de se manifester sous une forme humaine ou animale. Patine mouchetée.
Les Dogon constituent un peuple renommé pour leur cosmogonie, leur ésotérisme, leurs ...


Voir la fiche

Vendu

Figure féminine Senoufo Deblé, Denge
objet vendu
Art africain > Statues africaines : fetiche tribal, maternité > Statue Senoufo

Sculptures Senoufo dans l'art africain du Mali et de Côte d'Ivoire
Caractérisée par une mince silhouette qu'une cambrure dorsale accentue, cette effigie féminine offre un visage à la machoire prognathe dont la ligne répond à celle des seins. Ornée de fines scarifications sur le visage et le corps, elle porte également autour du cou un collier talisman. Empoignée à hauteur du buste au cours des utilisations rituelles, la patine sombre en est éclaircie en surface jusqu'à révéler, par transparence, un bois rouge acajou, à l'instar des saillies du visage.
Incrustations résiduelles argileuses. Fissures de dessication, très légers manques. Ces statues tribales figuratives nommées dans la langue secrète du Poro Debele , Deblé ("battes à rythme"), parfois nommées " enfant ...

Sculpture féminine Ngbaka Minagende
objet vendu
Art africain > Statues africaines : fetiche tribal, maternité > Sculpture féminine Ngbaka Minagende

Ex-collection art africain française.
Les Ngbaka sont un peuple homogène du nord ouest de la République Démocratique du Congo, au centre de l'Ubangui. L'art africain ngbaka a donné naissance à quelques statues et un nombre très restreint de masques.

Cette statue féminine, d'allure raide, se tient les bras et les jambes légèrement écartés du corps. De multiples colliers de laiton ornent son cou et un cercle revêt ses hanches en guise de pagne. Un placage de métal martelé vient également couvrir ses épaules. Elle dispose d'une coiffe telle un bonnet couvrant le crâne rond et s'arretant très haut au-dessus des oreilles; les globes oculaires sont creusés en amande au centre desquels des yeux en grain de ...

Porteuse de coupe Luba
objet vendu
Art africain > Statues africaines : fetiche tribal, maternité > Statuette Luba

Ex-collection art africain française.
Sceptres, statuettes d'ancêtres, objets de divination dans l'art primitif des Luba Les Luba se sont principalement établis dans la vallée de l'Upemba et le long des rives de la Lualaba. Cette statuette cultuelle incarnant une voyante porte une calebasse ou coupe mboko , que l'on remplissait de kaolin,  symbolisant la pureté et le monde spirituel.  Ces récipients étaient utilisés par différentes sociétés Luba,  plus généralement par les médiums de la société de divination Kilumbu , Bilumbu , ou par les guérisseurs de la société Buhabo .  Les devins Mbudye y avaient également recours. Les paupières des personnages incarnant les esprits sont closes dans une physionomie au délicat modelé, leur conférant une paisible intériorité.  La figure est ...


Voir la fiche

Vendu

Statuette fétiche Songye Nkisi
objet vendu
Art africain > Statues africaines : fetiche tribal, maternité > Fétiche Nkisi

Ex-collection art africain belge.
Statue-fétiche Nkisi , nkishi (pl. mankishi ) anthropomorphe , ses avant-bras sont positionnés autour d'un abdomen saillant au centre duquel l'ombilic est évidé.  Coiffé de longues tresses,il arbore également une corne animale au centre de son diadème, scellant l'orifice dans lequel une charge magique était fréquemment insérée.Il porte un pagne de fourrure. La particularité de ces objets résident le plus souvent dans le traitement anguleux de la forme, l'imposant visage triangulaire dont le menton se fond dans la barbe, les commissures de la bouche relevées en rictus,et l'attitude déportée vers l'avant du ventre bombé. Patine brun doré, satinée. Très légères fissures de dessication de la base.
Ces fétiches de protection destinés aux ...

Statues de couple primordial Dogon
objet vendu
Art africain > Statues africaines : fetiche tribal, maternité > Statues bronze

Artisans bronziers dans l'art africain
Minimalisme pour ces silhouettes longiformes dressées sur un socle conique. Ces sculptures en bronze,  d'inspiration tribale évoquent les oeuvres du célèbre Giacometti et sont représentées jambes et bras parallèles,  paumes ouvertes vers le ciel dans une attitude de supplication.
Un très léger éclat de la patine vert-de-gris dévoile le métal doré sur le sommet de la tête d'une figure.
Les Dogon constituent un peuple renommé pour leur cosmogonie, leur ésotérisme, leurs mythes et légendes. Leur population est estimée à environ 300 000 âmes vivant au sud-ouest de la boucle du Niger dans la région de Mopti au Mali (Bandiagara, Koro, Banka), près de Douentza et une partie du Nord du Burkina (nord-ouest de Ouahigouya). Les villages sont ...

Statue d ancêtre Chokwe
objet vendu
Art africain > Statues africaines : fetiche tribal, maternité > Statue Chokwe

Ex-collection art tribal africain belge.
Cette statuette tribale glorifie la puissance spirituelle et physique à travers l'image du héros fondateur de l'ethnie,l'ancêtre Chibinda Ilunga, chasseur émérite, arborant une majestueuse coiffe. Ces coiffures étaient constituées de divers matériaux, plus précisément une armature d'osier recouverte de tissu,laiton, cuir, perles. Dans une de ses mains est représentée une corne d'antilope dans laquelle étaient insérées des substances magiques. La patine brune présente des auréoles dues à l'application répêtée d'huile de ricin et de décoctions végétales colorantes. (B. Wastiau) Fissures de dessication. Paisiblement installés en Angola oriental jusqu'au XVIème siècle, les Chokwé ont ensuite été soumis à l'empire lunda dont ils ont hérité un ...


Voir la fiche

Vendu

Couple de statuettes Ibedji Yoruba
objet vendu
Art africain > Statues africaines : fetiche tribal, maternité > Statues Ibedji

Art africain et gémellité
Ces deux Ibedji féminines arborent une coiffure tressée relevée en haut chignon. Sculptées par le "babalawo", elles présentent des pupilles percées dans de grands yeux en amande. Nues et juchées sur de petits socles circulaires, les statuettes arborent de multiples quolifichets composés de perles rondes de différentes couleurs. br> Patine granuleuse chocolat .

Dans la langue du peuple Yoruba, ibedji signifie jumeau : ibi pour né et eji pour deux. Ils représentent la figure d'un jumeau décédé.
Cet ibedji est alors traîté comme l'aurait été l'enfant disparu. C'est la mère qui doit s'occuper de lui ; elle peut le laver et le nourrir régulièrement. Si elle disparaît, c'est le jumeau restant qui prend le relais.
Considéré comme bien plus ...

Statuette Mangbetu
objet vendu
Art africain > Statues africaines : fetiche tribal, maternité > Statuette Mangbetu

Ex-collection art africain française.
Cette figure féminine d'ancêtre Mangbetu dispose de la fameuse coiffure oblongue mettant en valeur un élégant port de tête et s'achevant ici en volume évasé. De très larges oreilles sont à noter, ainsi qu'une extrusion des pupilles en lien probable avec la transe suscitée par les invocations médiumniques. Des peintures corporelles et des scarifications, évoquées par des tracés géométriques, semblables à celles des pygmées Asua avec lesquels la tribu entretenait des relations, et qui variaient selon les circonstances, courent sur le visage et le corps du personnage. Chez les Mangbetu,  dès le plus jeune âge,  les enfants subissaient une compression de la boîte crânienne maintenue serrée par des liens de raphia.  Plus tard, les jeunes femmes ...


Voir la fiche

Vendu

Grande statue Urhobo Owedjebo
objet vendu
Art africain > Statues africaines : fetiche tribal, maternité > Grande statue Urhobo Owedjebo

Ex collection privée anglaise d’art africain.
Cette statue représente Owedjebo ancêtre fondateur.
Elle fait partie des statues tutélaires d’Eherhe du clan Agbon.
La statue est bicolore noir/blanc afin de symboliser la puissance de la figure ancestrale.
Sa parure est composée d’un ensemble d’accessoires fidèles à ceux portés par les guerriers Urhobo afin de renforcer l'impression de prouesses militaires.
On retrouve aux poignets ainsi qu’aux chevilles des bracelets imposants qui étaient réalisés en ivoire poli.
Le guerrier porte également un collier qui indique qu’il est un initié de la société secrète « ohonvworhin ».
Il est représenté comme un guerrier puissant : sa poitrine est gonflée et les bras fléchis à angle droit.
Selon les canons du ...

Statue Nkisi Kongo
objet vendu
Art africain > Statues africaines : fetiche tribal, maternité > Statue Kongo

Ex-collection art africain française.
Les Vili, les Lâri, les Sûndi, les Woyo, les Bembé, les Bwende, les Yombé et Les Kôngo constituaient le groupe Kôngo , dirigé par le roi ntotela . Leur royaume connut son apogée au XVIe siècle avec le commerce de l'ivoire, du cuivre et la traite des esclaves. De même croyances et traditions, ils produisent une statuaire dotée d'une gestuelle codifiée en rapport avec leur vision du monde. Chez les Kongo, le nganga se chargeait des rituels en activant une force spirituelle avec un nkondi (pl. nkissi). Le terme de nkisi fut ensuite employé pour désigner les notions de "sacré" ou "divin". La catégorie la plus influente des "minkisi kongo" se composait d'instruments destinés à aider les chefs régionaux à faire respecter la loi. On clouait un ...


Voir la fiche

Vendu

Statue-autel Bombou-Toro Dogon
objet vendu
Art africain > Statues africaines : fetiche tribal, maternité > Statue Dogon

Ex-collection art africain française.
Une tête coiffée d'un casque-cimier , et disposant d'un labret, distingue cette statue de maternité africaine dogon. Ces éléments font partie des spécificités de la statuaire issue de la partie centrale de la falaise de Bandiagara, bombou-toro . De surprenantes ailettes latérales dissimulant les oreilles géométriques, placées au niveau des maxillaires, encadrent en outre le visage. Les membres étirés, graciles et fléchis, accompagnent un long buste. Cette statue-autel, nommée ginin , est sculptée dans le style du "Maître d'Ogol". Elle est intégralement recouverte d'une épaisse patine croûteuse. Des fissures de dessication apparaissent sur la base. Sculptées pour la plupart sur commande passée par une famille, les statues Dogon peuvent aussi ...

Statue Mambila Tadep
objet vendu
Art africain > Statues africaines : fetiche tribal, maternité > Statue Mambila

Ex-collection art africain anglaise.
Malgré leur petit nombre, les trente mille Mambila (ou Mambilla, Mambere, Nor, Torbi, Lagubi, Tagbo, Tongbo, Bang, Ble, Juli, Bea), installés au nord ouest du Cameroun, ont créé un grand nombre de masques et de statues facilement identifiables par leur visage en forme de coeur et à la polychromie rouge et blanche.
Réalisées selon les mêmes canons, ces statues censées représenter les ancêtres disposent d'une patine crouteuse et de petits tenons sur la tête en guise de coiffure. De physionomie stylisée mais expressive, cette pièce dispose d'un visage engoncé dans les épaules, de grandes orbites blanchies, d'un nez triangulaire et d'une bouche ouverte d'où pointe la langue. Le menton, quant à lui, se termine classiquement en pointe. Les volumes ...


Voir la fiche

Vendu

Maternité Chokwe, Tshokwe
objet vendu
Art africain > Statues africaines : fetiche tribal, maternité > Statue Tchokwe

Ex-collection art africain française.
Statue associée au culte thérapeutique de type Hamba , cette sculpture Chokwe incarne un esprit tutélaire féminin, qu'il convient d'invoquer afin de bénéficier de ses faveurs associées à la fertilité ou la guérison. Ces figures étaient disposées autour de l'autel muyombo , arbre au pied duquel des sacrifices et des offrandes étaient autrefois accomplis. Des sculptures telles que des figures réalisées dans des bâtons ou poteaux ( Mbunji ou mbanji ), plantés dans le sol, y étaient également associées. Les ethnies apparentées disposaient de ce même type d'autel, témoin devant lequel les rituels, les serments et les transactions importantes étaient conclus. (Source : Chokwe, B. Wastiau) Représentée debout jambes à demi-fléchies, les mains ...


Voir la fiche

Vendu

Porteuse de coupe Yoruba
objet vendu
Art africain > Statues africaines : fetiche tribal, maternité > Porteuse de coupe Yoruba

Les porteuses de coupe dans l'art africain du Nigéria.

Debout sur un socle circulaire, cette figure féminine présente une offrande dans une coupe qu'elle tient de ses mains jointes. Sa physionomie aux yeux globuleux et ses scarifications tricolores atteste de son origine Yoruba, à l'instar de la coiffe. Un nourrisson se serre contre son dos.
L’art Yoruba s’apparente au style d’Ifè, dont il semble être une interprétation populaire : il n’en a pas modifié le caractère, bien qu’il ait remplacé par le bois les matériaux nobles comme le bronze, la pierre ou la terre cuite.

L’art Yoruba s’apparente au style d’Ifè, dont il semble être une interprétation populaire : il n’en a pas modifié le caractère, bien qu’il ait remplacé par le bois les matériaux nobles ...


Voir la fiche

Vendu

Statue Bambara féminine Dyonyeni
objet vendu
Art africain > Statues africaines : fetiche tribal, maternité > Statue Bambara féminine Dyonyeni

Art africain chez les Bambara.
Volumes arrondis et aigus voisinent dans cette statue africaine de "petite préférée", Nyeleni en Bambara, représentée jambes à demi-fléchies sur un petit socle. Le petit visage concave est coiffé d'une crête plate et arrondie rehaussée de lignes entrecroisées, de larges oreilles aux boucles percées se dessinent latéralement. Le corps scarifié affiche quant à lui les signes de maternité et de fécondité par les seins pleins et tendus, en obus, et le ventre doté d'un ombilic proéminent. La position des mains, de part et d'autre, paumes tournées vers le ciel, indique un moment rituel. Patine grasse,granuleuse, mate. Fissures de dessication. Les Bambara du Mali central et méridional appartiennent au grand groupe Mande, comme les Soninke et les Malinke. Ils ...

Autel Yoruba
objet vendu
Art africain > Statues africaines : fetiche tribal, maternité > Autel Yoruba

Ex-collection art africain française.
Prédominant dans l'art Yoruba, le thème du cavalier fait référence à la cavalerie de l'empire Oyo (1680-1830) situé entre le Nigéria et la République du Bénin, sa fonction première étant d'exalter et célébrer la puissance du roi. Les Oyo créèrent deux cultes centrés sur les sociétés Egungun et Sango, toujours actives, qui vénèrent leurs dieux à travers des cérémonies faisant appel à des masques, statuettes, sceptres et supports de divination.Centrée sur la vénération de ses dieux, ou orisà, la religion yoruba s'appuie sur des sculptures artistiques,dont des objets de prestige, dotées de messages codés (aroko). Les statues sont des supports des esprits , facilitant l'intercession auprès du dieu suprême Olodumare. Entouré de ses sujets,  dressés sur ...


Voir la fiche

Vendu