La Porte Dogon, galerie d'art africain, le site de vente en ligne d'Essentiel Galerie: Art premier, art tribal, art primitif
...
Options de recherche




Voir nos objets d'exception

Art africain - Statues africaines : fetiche tribal, maternité:

Souvent l'oeuvre des forgerons qui travaillent sur des bois tendres, la statuaire africaine regroupe des statues d'ancêtres, des poupées, des statuettes de jumeaux. Toutes ces statues offrent des formes géométriques aux contours anguleux, aux traits allongés, parfois une expression sévère. Les bras peuvent être collés au corps, ou à contrario ils s'en écartent. On y retrouve des personnages assis ou debout, les bras et les genoux fléchis ou comme chez les Dogons Tellem les bras levés vers le ciel implorant pour la venue de la pluie. Les statues peuvent aussi être utilisées en tant que fétiches pour toute sorte de pratiques animistes, principalement au Congo. Certaines sont en bronze comme au royaume Bénin. Pour l'africain traditionnel leur fonction consiste à rendre visibles les réalités invisibles.


Statue féminine Luba Kalundwe
Art africain > Statues africaines : fetiche tribal, maternité > Statue Luba

Art africain Luba
Chez les Luba et les Kalundwe de l'Ouest du pays luba, de nombreuses sociétés ésotériques font usage d'objets sculptés, mukisi ya kuhakwa telle cette statuette ou encore les sculptures fétiches kakudji. Posture accroupie et gestuelle spécifique des mains sur les épaules pour cette figure féminine dont la coiffure en multiples chignons est typique des Kalundwe.
Patine huilée brun bordeaux. Infimes éclats.
Les médiums de la société de divination Kilumbu , Bilumbu , ou par les guérisseurs de la société Buhabo . Les devins Mbudye et les femmes devins kashekesheke y avaient également recours. Il s'agissait, individuellement ou collectivement, de consulter les esprits des ancêtres par l'intermédiaire de spécialistes. Les sujets figuratifs ...


Voir la fiche

150,00

Statue Bembe/Bwende
Art africain > Le fétiche, cet objet emblématique de l'art primitif > Fétiche Bembe

Ex-collection art africain belge
Représenté nu et accroupi, cette figure d'ancêtre porte les signes chéloïdiens témoignant des stades successifs de l'initiation à laquelle l'individu a été soumis. Parfois sertis d'ivoire ou de faïence, les yeux en amande sont incrustés d'os. Patine brillante brun orangé. Érosions et fissures.
Établis sur les plateaux de la République populaire du Congo ex.Brazzaville,et à ne pas confondre avec le groupe Bembé du nord du lac Tanganinyika, le petit groupe Babembé,Béembé, a été influencé par les rites et culture Téké, mais surtout par celle des Kongo.Installés dans l'actuelle République du Congo, les Béembé formaient à l'origine le royaume du Kongo, avec les Vili, Yombé, Bwendé et Woyo. La chasse étant une activité majeure,les ancêtres étaient ...


Voir la fiche

150,00

Statue Bembe
objet vendu
Art africain > Statues africaines : fetiche tribal, maternité > Figurine Bembé

Ex-collection art africain belge.
Statuette d'ancêtre masculin Bembé, Béembé, qui dispose, gravées sur le buste, des marques corporelles associées aux scarifications, témoins de l'évolution sociale et initiatique de l'individu, propres aux cultures Kongo. Le regard est serti d'os. Le personnage adopte la pose des dignitaires lors d'entretiens. Patine lustrée. Etablis sur les plateaux de la République populaire du Congo ex.Brazzaville, le petit groupe des Babembé (pl.) a été influencé par les rites et culture Téké, mais surtout par celle des Kongo. En effet les Beembé, ou encore Babembé , avec les Vili, les Yombé, les Bwendé et les Woyo, faisaient jadis partie des tribus du royaume Kongo. Avant une chasse , pour qu'elle soit fructueuse, le nga-bula , chef du village, ...


Voir la fiche


Vendu à 150.00 Trouver un objet similaire

Buste janiforme Boyo/Buyu Mishi
Art africain > Statues africaines : fetiche tribal, maternité > Tête Bembe

Ex-collection art africain belge.
Buste sculpté janiforme associé au culte de l'esprit de l'eau Kalunga, parmi les nombreux esprits de la nature vénérés par les Buyu. Les Bembe disposent du même type de figures.
Patine d'usage satinée, traces de kaolin et d'ocre rose, fissures de dessication.
Des flux migratoires ont mêlé au sein de mêmes territoires des Bembe, Lega, Buyu (Buye) ou Boyo, Binji et Bangubangu. Les Bassikassingo, considérés par certains comme un sous-clan Buyu , ne sont cependant pas d'origine bembe bien qu'ils vivent sur leur territoire, les travaux de Biebuyck ayant permis de retracer leur histoire. Organisés en lignages, ils ont emprunté l'association du Bwami aux Lega. Les traditions bembé et boyo sont relativement similaires Ils ...


Voir la fiche

Faire offre

290,00

Couple de statues Bateba Phuwé Lobi
objet vendu
Art africain > Statues africaines : fetiche tribal, maternité > statue Lobi

Ex-collection française art africain.
Ces figures positionnées dos à dos ont été sculptées dans un bois ensuite badigeonné d'un enduit  huileux noirâtre. Le matériau s'est fissuré et des xylophages, maintenant éradiqués, ont laissé leur empreinte sur le visage de l'un d'entre eux. Les traits naturalistes sont dotés d'yeux proéminents sous lesquels les joues sont scarifiées. Les Bateba , effigies de bois, étaient placés sur l'autel après un rituel pour devenir le réceptacle d'un esprit de la brousse, le Thil, et devenir ainsi un être actif, intermédiaire qui lutte contre les sorciers et toutes autres forces néfastes. Lorsqu’ils sont honorés, ces esprits manifestent leur bienveillance sous la forme de pluies abondantes, de bonne santé, de naissances nombreuses ; Ignorés, ils la ...

Porteur de coupe Hemba Kusu
objet vendu
Art africain > Statues africaines : fetiche tribal, maternité > Statuette Kusu

Ex-collection art tribal belge.
Les coupes de divination dans l' art africain
Etrange effigie tutélaire masculine de porteur de coupe mboko , calebasse que l'on remplissait de kaolin, symbolisant la pureté et le monde spirituel. Chez les Luba, ces sculptures tribales représentant toujours une femme étaient utilisées par différentes sociétés, plus généralement par les médiums de la société de divination Kilumbu , Bilumbu , ou par les guérisseurs de la société Buhabo . Les devins Mbudye y avaient également recours. Le visage dénote cependant ici par ses traits significatifs du style des Hemba et Kusu , et un collier de barbe en lien avec un ancêtre divinisé masculin.
Les Kusu établis sur la rive gauche de la Lualaba ont en effet emprunté les traditions artistiques ...


Voir la fiche

Vendu

Marotte Kuyu Kebekebe
Art africain > Statues africaines : fetiche tribal, maternité > Marotte Kuyu

Ex-collection art africain française.
Marionnette africaine de type Kouyou emblématique, destinée à la danse kibe-kibe,ou Ebokita (S.Diakonoff) cette sculpture renvoie à l'ancêtre mythique Oso. Le visage porte des motifs scarifiés, et la bouche dévoile des dents aiguisées.
Patine satinée polychrome. Fissures.
Jadis, les Kouyou étaient divisés en deux clans totémiques: à l'Ouest celui de la panthère, et à l'Est celui du serpent. Une association masculine secrète, Ottoté, jouait un rôle politique important dans la nomination des chefs. L'initiation des jeunes gens se terminait par la révélation du serpent dieu Ebongo représenté sous la forme d'une tête. Les danses Kibe-kibe ou Kebekebe, qui accompagnaient la cérémonie, réactivaient les étapes successives ...


Voir la fiche

240,00

Statue Ambete, Mbete
objet vendu
Art africain > Statues africaines : fetiche tribal, maternité > Statue Ambete

Art africain et figures de reliquaire du Gabon
Cette statue participait au culte des ancêtres Mbete, une cavité dorsale jouant le rôle de reliquaire. Elle était aussi placée près des paniers contenant les ossements. Une charge composée de fibres végétales y été introduite. La face plane présente une physionomie caractéristique, avec des cauris évoquant d'étroites paupières mi-closes, une bouche évidée dans laquelle des bâtonnets aujourd'hui absents figuraient les dents, lui conférant un aspect grimaçant.
Accolés au buste proéminent, les bras sont repliés en angle droit. Le fléchissement des jambes annoncerait une danse rituelle. La statue est agrémentée de motifs composées de lignes parallèles entrecroisées.Surface érodée dotée d'une patine brun foncé, localement enduite de ...


Voir la fiche

Vendu

Statuette Mangbetu
objet vendu
Art africain > Statues africaines : fetiche tribal, maternité > Statuette Mangbetu

Collection art africain française.
Figure féminine des Mangbetu disposant de l'illustre coiffe s'achevant en volume évasé et de marques linéaires sur l'ensemble du corps. Patine brun rouge. Fissures de dessication. Le personnage porte les peintures corporelles et les scarifications similaires à celles des pygmées Asua avec lesquels la tribu entretenait des relations, et qui variaient selon les circonstances. Chez les Mangbetu, dès le plus jeune âge,  les enfants subissaient en outre une compression de la boîte crânienne maintenue serrée par des liens de raphia.  Plus tard, les jeunes femmes «tricotaient» leurs cheveux sur des brins d'osier et appliquaient un bandeau sur le front afin de faire ressortir les cheveux et de constituer cette coiffe particulière qui accentue l'allongement ...


Voir la fiche

Vendu

Statue OviMbundu Nyaneka
objet vendu
Art africain > Statues africaines : fetiche tribal, maternité > Figure OviMbundu

Ex-collection art africain française.
Bracelets et chevillères en fer blanc, larges boucles, rangs de minuscules perles, forment les parures de cette statuette de jeune femme OviMbundu, représentée frontalement dans une attitude de tension, bras écartés du buste, tête droite. Une scarification, en flèche, courant du nez au front, complète les motifs punctiformes présents sur les joues. Une plume venait probablement s'insérer devant la coiffe, dans l'orifice pratiqué à cet effet. Cette figure pourrait avoir été associée aux rituels initiatiques féminins, de fertilité, ou divinatoires, la coiffure évoquant celle, façonnée à l'aide d'huile et d'ocre rouge, des jeunes filles nyaneka à la suite du rituel efuko. Patine satinée miel, fissures de dessication.  C'est sur le plateau de ...


Voir la fiche


Vendu à 100.00 Trouver un objet similaire

Léopard Amuin Baule
Art africain > Statues africaines : fetiche tribal, maternité > Léopard Baoule

Ex-collection art africain belge

Incarnant un "être-force" ou amwin, cette sculpture pourrait évoquer une hyène, dont la gueule menaçante, pourvue de crocs, est du même type que celles des statues de singe et des masques de conjuration des Baule. La patine, ancienne, est constituée d'amas granuleux, épars, résultant de nombreuses libations rituelles.
L'art africain des Baoulé, groupe Akan établi dans le Sud-Est de la Côte d'Ivoire, comporte une vaste gamme de masques réputés pour la sophistication de leur décoration. D'une part ces masques africains transposant les principaux traits du visage d'une très belle jeune fille ou d'un homme remarquable, "masques-portraits", qui étaient exhibés lors de manifestations particulièrement théâtrales où les femmes tenaient un ...


Voir la fiche

140,00

Statuette Mumuye Lagalagana
objet vendu
Art africain > Statues africaines : fetiche tribal, maternité > Statuette Mumuye

Ex-collection art africain belge.
Cette figure tribale Mumuye était réalisée par le sculpteur rati ou encore molabaiene. Reconnaissables à leur structure partciulière alternant masses étroites et amples volumes, traits du visage minimalistes, ces statues permettaient non seulement d'appeler la pluie mais jouaient aussi un rôle apotropaïque et divinatoire.
Patine satinée. Abrasions. Fendillements au sommet.
La statuaire émanant de la région nord-ouest de la moyenne Benoué, des Kona Jukun, aux Mumuye et jusqu'aux populations Wurkun se démarque par une relative absence d'ornementations et une stylisation épurée. Les 100 000 locuteurs de langue Adamawa forment un groupe appelé Mumuye et sont regroupés en villages , dola ,divisés en deux groupes : ceux du feu ( ...


Voir la fiche

Vendu

Statue de femme Kwere
objet vendu
Art africain > Poupées africaines > Poupée Mwana hiti

Collection art africain belge
Les Zaramo et les tribus qui les entourent, telles les Kwéré et les Doé, ont conçu des poupées généralement associées à la fécondité, mais auxquelles d'autres vertus seraient attribuées. Son rôle premier se joue au cours de la période de réclusion de la jeune initiée zaramo. La novice se comportera à l'égard de l'objet comme avec un enfant, et dansera avec lui lors des cérémonies de clôture de l'initiation. Dans le cas où la jeune femme ne concevrait pas, elle adoptera l'"enfant". Chez les Zaramo, ce motif sculpté est repris au sommet des cannes, décore des objets rituels et apparaît même sur des poteaux de sépulture.
La forme est récurrente, une tête stylisée, coiffée d'une double ou unique crête surmontant un buste tubulaire dépourvu de bras ...


Voir la fiche


Vendu à 130.00 Trouver un objet similaire

Statuette Ewe Venavi
Art africain > Statues africaines : fetiche tribal, maternité > Poupée Ewe

Art africain Ewe.
Evocation du jumeau disparu, cette statuette africaine féminine est dotée d'une patine claire d'usage sur laquelle de faibles résidus colorés subsistent. Base fissurée.

Les Ewe, souvent confondus avec les Minas, sont le groupe ethnique le plus important du Togo. On les retrouve également comme minorités au Ghana, Bénin, en Côte d'Ivoire et au Nigéria. Bien que l'on dispose de peu d'informations historiques à leur sujet, il semble que leur implantation dans leur localisation actuelle résulte d'invasions et de conflits ayant éclaté dans le courant du XVIIème siècle. Les Ewe considèrent la naissance de jumeaux appelés Venavi (ou Venovi) comme un heureux présage. Ces derniers doivent être traités identiquement et équitablement. Par exemple, tous deux ...


Voir la fiche

240,00

Fétiche Kongo Nkisi
objet vendu
Art africain > Statues africaines : fetiche tribal, maternité > Fétiche Kongo

La statuaire d'art tribal africain Kongo s'illustre par différentes sculptures anthropomorphes chargées d'accessoires. La présence de multiples clous possède un bus défensif mais également offensif. Les éléments bilongo censés conférer, dans la pensée kongo, des pouvoirs supplémentaires sont placés dans la cavité abdominale qu'obstrue un miroir. Le visage du Nkondi traduit une agressivité renforcée par la bouche ouverte et les larges pupilles dilatées.
Chez les Kongo, le nganga se chargeait des rituels en activant une force spirituelle avec un nkondi (pl. nkissi). Le terme de nkisi fut ensuite employé pour désigner les notions de "sacré" ou "divin". La catégorie la plus influente des "minkisi kongo" se composait d'instruments destinés à aider les chefs régionaux à faire respecter ...


Voir la fiche

Vendu

Fétiche Tschokwe
Art africain > Le fétiche, cet objet emblématique de l'art primitif > Statuette Chokwe

Art africain Chokwe.
Souvent rattachées au culte thérapeutique de type Hamba, ce type de figures féminines à usage personnel incarnent un ancêtre féminin censé garantir la fécondité ou la guérison. Elles pouvaient être disposées autour de l'autel muyombo, arbre au pied duquel des sacrifices et des offrandes étaient autrefois accomplis.
Patine lustrée avec abrasions d'usage.

Traces de pigments ocres. Cassure à la base. Paisiblement installés en Angola oriental jusqu'au XVIème siècle, les Chokwé ont ensuite été soumis à l'empire lunda dont ils ont hérité un nouveau système hiérarchique et la sacralité du pouvoir. Néanmoins, les Chokwé n'adoptèrent jamais entièrement ces nouveaux apports sociaux et politiques. Trois siècles plus tard, ceux-ci finirent ...


Voir la fiche

120,00

Poupée Namchi Dowayo
objet vendu
Art africain > Poupées africaines > Poupée Namji

Poupées de fécondité de l' art africain .
Formant un triangle plat, cette poupée s'élargit progressivement vers la base, s'appuyant sur les blocs géométriques figurant les pieds. Proportionnellement réduite, une tête aux traits sommaires s'agrémente d'une haute coiffure en crête. Incrustations de nombreuses perles de verre colorées.
Patine satinée abrasée.
Ce n'est qu'assez récemment qu'ont été connues les poupées des Namji ou Dowayo , peuple de montagnards animistes vivant au nord du Cameroun. Ces effigies représentent le corps humain en des formes élémentaires stylisées. Ces poupées tribales africaines sont sculptées en bois par le forgeron, dans un premier temps pour le jeu des petites filles. Mais ces poupées sont surtout utilisées par des femmes stériles ...


Voir la fiche

Vendu

Statuette Zande
Art africain > Le fétiche, cet objet emblématique de l'art primitif > Fétiche Zande

Collection art africain belge.
Cette sculpture Zande, d'aspect vaguement animalier, se caractérise par sa tête ovoïde, coiffée d'un toupet de plumes, et offrant des traits minimalistes encadrés de larges oreilles rhombiques. Le buste porte de petits bras stylisés surmontant un abdomen protubérant. Des incisions parallèles renverraient aux scarifications traditionnelles. Patine granuleuse brun rougeâtre, poudreuse, érosions.
L'art africain dénombre deux types de statues Azande : Les statues Kudu , d'un hauteur comprise entre 30 et 50 cm représentent des ancêtres, et les statues Yanda de 10 à 20 cm, de forme animale ou humaine, ayant un rôle apotropaïque, exposées durant les rites divinatoires au cours des rituels de la société Mani . Autrefois désignés sous ...


Voir la fiche

190,00

Statuette Zande
Art africain > Statues africaines : fetiche tribal, maternité > Statue Zandé

Collection art africain française.
Figure anthropomorphe Zande au visage triangulaire abrité sous une coiffe sphérique telle un casque. Le profil est marqué par une arête nasale rectiligne naissant sous la visière. Les bras naissant dans le dos sont blottis près du corps, les mains jointes sous le menton. Ils laissent apparaître un buste dont le renflement s'élargit vers de courtes jambes fléchies. Perforations à l'endroit des oreilles. Une intéressante patine sombre et mate, craquelée, laisse percevoir des pigments rouges sous-jaçents. Manque au niveau d'un des pieds.
Autrefois désignés sous l'appellation " Niam-Niam " car considérées comme anthropophages, les tribus regroupées sous le nom de Zande , Azandé , se sont installées, en provenance du Tchad, à la frontière de ...


Voir la fiche

190,00

Figure de reliquaire Kota Mbulu ngulu
objet vendu
Art africain > Reliquaires, statues > Effigie Kota

Collection art africain française.
Variante élégante de Mbulu ngulu , plaquée de feuilles de cuivre selon la tradition kota, image stylisée de l'ancêtre, blason également pour le clan, et qui se distingue généralement par la forme de la coiffe, variable selon les régions.
Les Kota habitent la partie orientale du Gabon, qui est riche en minerai de fer, et certains en République du Congo. Le forgeron, outre la sculpture sur bois, fabriquait les outils destinés aux travaux agricoles ainsi que des armes rituelles.
Les sculptures jouant le rôle de "médium" entre les vivants et les morts qui veillaient sur les descendants, étaient associées aux rites au bwete , comparable à ceux des Fang . Elles sont parfois bifaces,les mbulu-viti, symbolisant l'aspect masculin ...

Statue Baule Waka sona
objet vendu
Art africain > Statues africaines : fetiche tribal, maternité > Statue Baoule

Ex-collection art africain française.

La figure masculine africaine Waka-Sona, " être de bois " en baoulé, çi-contre, évoque un assié oussou, être de la terre. Elle fait partie d'un type de statues destinées à être utilisées en tant qu'outil médium par les devins komien, ces derniers étant sélectionnés par les esprits asye usu afin de communiquer les révélations de l'au-delà. Le second type de statues sont les époux de l'au-delà, masculine, le Blolo bian ou féminine, le blolo bia . L'ensemble du corps et le visage sont ornés de motifs rectangulaires en damiers en référence aux scarifications tribales, et d'annelures figurant des bracelets. La barbe était rigidifiée grâce à des onctions d'huile de karité. Ces statues étaient conservées sur l'autel bo osu où des ...


Voir la fiche

Vendu