La Porte Dogon, galerie d'art africain, le site de vente en ligne d'Essentiel Galerie: Art premier, art tribal, art primitif
...
Options de recherche




Voir nos objets d'exception

Art africain - Statues africaines : fetiche tribal, maternité:

Souvent l'oeuvre des forgerons qui travaillent sur des bois tendres, la statuaire africaine regroupe des statues d'ancêtres, des poupées, des statuettes de jumeaux. Toutes ces statues offrent des formes géométriques aux contours anguleux, aux traits allongés, parfois une expression sévère. Les bras peuvent être collés au corps, ou à contrario ils s'en écartent. On y retrouve des personnages assis ou debout, les bras et les genoux fléchis ou comme chez les Dogons Tellem les bras levés vers le ciel implorant pour la venue de la pluie. Les statues peuvent aussi être utilisées en tant que fétiches pour toute sorte de pratiques animistes, principalement au Congo. Certaines sont en bronze comme au royaume Bénin. Pour l'africain traditionnel leur fonction consiste à rendre visibles les réalités invisibles.


Statue Bambara féminine Dyonyeni
objet vendu
Art africain > Statues africaines : fetiche tribal, maternité > Statue Bambara féminine Dyonyeni

Art africain chez les Bambara.
Volumes arrondis et aigus voisinent dans cette statue africaine de "petite préférée", Nyeleni en Bambara, représentée jambes à demi-fléchies sur un petit socle. Le petit visage concave est coiffé d'une crête plate et arrondie rehaussée de lignes entrecroisées, de larges oreilles aux boucles percées se dessinent latéralement. Le corps scarifié affiche quant à lui les signes de maternité et de fécondité par les seins pleins et tendus, en obus, et le ventre doté d'un ombilic proéminent. La position des mains, de part et d'autre, paumes tournées vers le ciel, indique un moment rituel. Patine grasse,granuleuse, mate. Fissures de dessication. Les Bambara du Mali central et méridional appartiennent au grand groupe Mande, comme les Soninke et les Malinke. Ils ...

Autel Yoruba
objet vendu
Art africain > Statues africaines : fetiche tribal, maternité > Autel Yoruba

Ex-collection art africain française.
Prédominant dans l'art Yoruba, le thème du cavalier fait référence à la cavalerie de l'empire Oyo (1680-1830) situé entre le Nigéria et la République du Bénin, sa fonction première étant d'exalter et célébrer la puissance du roi. Les Oyo créèrent deux cultes centrés sur les sociétés Egungun et Sango, toujours actives, qui vénèrent leurs dieux à travers des cérémonies faisant appel à des masques, statuettes, sceptres et supports de divination.Centrée sur la vénération de ses dieux, ou orisà, la religion yoruba s'appuie sur des sculptures artistiques,dont des objets de prestige, dotées de messages codés (aroko). Les statues sont des supports des esprits , facilitant l'intercession auprès du dieu suprême Olodumare. Entouré de ses sujets,  dressés sur ...


Voir la fiche

Vendu

Statue de fertilité Mama
objet vendu
Art africain > Statues africaines : fetiche tribal, maternité > Statue Mama

Ex-collection art tribal française.
Dans l'art africain de la moyenne Benoué où vivent des peuples regroupés sous le nom de Mama (Kantana, Montol, et Goemai), les statues anthropo-zoomorphes associées au culte Mangam que ces groupes partagent se caractérisent par une tête stylisée figurant un buffle, et dont les cornes se rejoignent pour former un cercle. Cet animal est associé à la fertilité chez les Mama. Le corps, au singulier agencement de volumes, peut s'apparenter dans ses formes aux Chamba, ethnie voisine. Tels les masques, les statues sont utilisées au sein de l'ethnie par les membres d'une association masculine chargée de maintenir l'ordre social et d'augmenter ou de favoriser la production agricole. On peut noter en effet, en guise d'yeux de part et d'autre d'un nez percé ...


Voir la fiche

Vendu

Statuette d initiation Lega Kasangala du Bwami
Art africain > Statues africaines : fetiche tribal, maternité > Statuette Lega

Ex-collection art tribal belge.
L'art africain des Lega, Balega, ou encore Warega, se distingue par ses statuettes d'initiation, également réalisées dans de l'ivoire, dont certaines était conservées dans un panier destiné aux plus hauts gradés du Bwami de différentes communautés. Ce type de statuette d'art tribal Iginga ( Maginga au pluriel), était la propriété des hauts gradés du Bwami , société secrète admettant les hommes et leurs épouses , et régissant la vie sociale . Cette organisation était subdivisée en étapes initiatiques, la plus élevée étant le Kindi. Les statuettes étaient utilisées au fur et à mesure de l'initation des aspirants. Chacune dispose d'une forme et d'une signification particulière dont découlent toujours une morale ou un dogme. Ainsi les figures aux bras ...

Statue Fang Mvaï
objet vendu
Art africain > Statues africaines : fetiche tribal, maternité > Figure Fang

Art africain Fang.
Cette figure masculine était destinée à être fichée par le pédoncule postérieur sur le panier abritant les reliques des ancêtres . Coiffée d'un cimier en trois coques caractéristique des guerriers Mvaï de la vallée du Ntem, cette effigie d'ancêtre tenant une corne à offrandes affiche un visage concave dans lequel sont serties des pupilles de laiton. Bois mat, résidus de poudre d'écorce ocre (généralement de la poudre de padouk mêlée à de l'huile), éclats et abrasions localisées, fissure de dessication. Chez les Fang du Cameroun et au Gabon, chaque famille possède un "Byeri", ou boîte reliquaire, dans laquelle les ossements des ancêtres sont conservés. Ces boites étaient gardées par le plus vieil homme du village, l'"esa". Les boîtes reliquaires étaient ...


Voir la fiche

Vendu

Statuettes Yoruba Ibedji
objet vendu
Art africain > Statues africaines : fetiche tribal, maternité > Statuettes Ibeji

Ex-collection art tribal française.
Statuettes Ibeji, incarnation de l'enfant disparu dans l'art africain Yoruba De larges yeux globuleux en amande, de profondes scarifications sur les visages, des tresses jaillissant en cinq chignons coniques et des physionomies identiques qui illustrent les traditions esthétiques dans l'art africain Yoruba. Solidement campés sur des supports circulaires ces jumeaux nus sont vêtus de perles et de colliers retenant des cauris, ces deux éléments étant associés au sacré. Leurs principales caractéristiques les rattachent au style issu de la région d'Igbomina. Patine chocolat, incrustations mates, traces d'indigo sur les coiffes. Dans la langue du peuple Yoruba , ibeji signifie jumeau : ibi pour né et eji pour deux. Ils représentent la figure d'un ...


Voir la fiche

Vendu

Statue Bamileke perlée
objet vendu
Art africain > Statues africaines : fetiche tribal, maternité > Statue Bamileke

L' Art africain Bamileke et l'usage de perles.
Cette statuette féminine d'ancêtre, en position agenouillée, a d'abord été sculptée dans le bois pour ensuite être recouverte d'une toile de rabane incrustée de perles multicolores importées, à dominante bleue et rouge, et multicolore au dos. Les mains positionnées sur l'abdomen, elle arbore de même un cimier s'achevant dans la nuque. Sa physionomie est caractéristique de l'art tribal africain des régions du Grassland. Irrégularités de surface. Les Bamiléké, d'origine soudano-bantoue, sont célèbres pour les qualités artistiques de leurs objets perlés, signes de prospérité et de richesse, conférant à l'objet royal la brillance qui le distingue des objets communs. Les paysans exploitent au maximum les palmiers raphias de leur région, ...


Voir la fiche

Vendu

Statue de reliquaire Fang Byeri
objet vendu
Art africain > Statues africaines : fetiche tribal, maternité > Statue Fang

Plusieurs variantes des statues Fang Byeri s'illustrent dans l'art africain Byeri. Chaque famille possède un "Byeri", ou boîte reliquaire, dans laquelle les ossements des ancêtres sont conservés. Ces boites étaient gardées par le plus vieil homme du village, l'"esa". Les boîtes reliquaires étaient surmontées d'une statue ou d'une tête qui agissait comme gardien des boîtes "byeri". Celles-ci étaient conservées dans un coin sombre de la case, et étaient destinées à détourner vers quelqu'un d'autre les influences maléfiques. Elles étaient également utilisées durant les cérémonies d'initiation des jeunes gens liés à la société "So". Pendant les fêtes, les statues étaient séparées de leurs boîtes et portées en parade. Cette pièce destinée à être fichée dans un panier-reliquaire par le ...

Souhaitez-vous masquer les objets vendus ? si oui, cliquez ICI
Cavalier Baoulé
objet vendu
Art africain > Statues africaines : fetiche tribal, maternité > Statue Baoule

Ex-collection art tribal française, estimé en salle de vente à 500 euros.
Naturalisme de l'art africain Baoulé Cette effigie masculine de cavalier représenterait un chef baoulé de façon idéalisée,ces derniers étant les seuls à posséder des chevaux. Le visage ovoïde porte des traits délicats, des paupières cernées de kaolin (pour la clairvoyance), et la classique coiffure tressée relevée en trois coques sommitales. Le personnage dispose d'un oeuf, indiquant une volonté de prodécer à une offrande sacrificielle. Cette sculpture incarnant un asye usu, esprit de la nature, faisait probablement partie des objets appartenant au devin komien . Lors des séances de divination "Mbra", ces objets étaient enveloppés d'un linge blanc afin de revêtir une fonction d'intermédiaires entre le monde ...


Voir la fiche

Vendu

Paire de grandes statues Urhobo Owedjebo
objet vendu
Art africain > Statues africaines : fetiche tribal, maternité > Paire de grandes statues Urhobo Owedjebo

Ex collection art africain anglaise.

Cette statue représente Owedjebo, ancêtre fondateur, accompagné de sa femme et leur enfant.
Elle fait partie des statues tutélaires d’Eherhe du clan Agbon. Les statues sont bicolores noir/blanc afin de symboliser la puissance de la figure ancestrale.
On retrouve aux poignets ainsi qu’aux chevilles des bracelets imposants qui étaient réalisés en ivoire poli. Le guerrier porte également un collier qui indique qu’il est un initié de la société secrète « ohonvworhin ».
Les deux personnages sont dotés d'une patine croûteuse et de nombreuses agrafes destinées à solidifier le bois. Sur la tête, ils portent une coiffe cylindrique, symbole de leur rang élevé. Leur crâne en forme d'ogive accompagné d'épaisses scarfications ...

Grande figure de reliquaire Kota Mbulu-ngulu
objet vendu
Art africain > Reliquaires, statues > Reliquaire Kota

Art africain Kota.
Spectaculaire reliquaire Kota décoré de lamelles de cuivre et de laiton au contraste de couleurs dorées et cuivrées , apparenté au style Kota de la vallée de la Sébé, affluent de la rive droite de l' Ogooué. Le cimier et les coques latérales sont bordées de rangées de pointillés gravés au repoussé et d'une bande centrale de traits parallèles horizontaux. La particularité de cet objet réside dans le front bombé contrastant avec la face concave, symbolisant une tête de mort. Les yeux circulaires sont en cabochon et la bouche absente. Des fils de cuivre sont enroulés sur le piètement, accompagnés de larges anneaux de métal.L'envers de la sculpture présente un bois brut fortement érodé. Cette sculpture preestigieuse symbolise le lien entre le monde des vivants et celui ...

Coupe à offrandes Yoruba polychrome
objet vendu
Art africain > Jarres, amphores, pot, matakam > Coupe à offrandes Yoruba polychrome

Ex-collection art africain anglaise.
Centrée sur la vénération de ses dieux, ou orisà , la religion yoruba s'appuie sur des sculptures artistiques dotées de messages codés ( aroko ). Ces esprits sont censés intercéder auprès du dieu suprême Olodumare . Cet autel facilitant la communication avec l'au-delà met en scène , debout sur un réceptacle sphérique à l'image de la terre , destiné aux offrandes ou à la divination ,la déesse de la terre Onilé ("propriétaire de la Maison"), garante de la longévité, la paix, et des ressources, et liée à la puissante société Ogboni chez les Yoruba Egba et Ijebu. Des sujets l'entourent, évocations de la fécondité et des ancêtres. Agenouillées sur un socle orné de visages du dieu Ogun, dieu de la guerre et de la technologie, ou encore Orunmila, déesse ...

Statue Bambara Nyeleni Dyoneni
objet vendu
Art africain > Statues africaines : fetiche tribal, maternité > Statue Bambara

Ex-collection art africain française.
Cette statue tribale africaine de "petite préférée", Nyeleni en Bambara,est représentée en position frontale, les membres inférieurs disparaissant dans le socle circulaire. Elle présente une tablette qui rejoint les hanches du personnage. Le visage doté de pupilles métalliques est coiffé d'une crête striée, des oreilles "en fer à cheval "se dessinent latéralement. Le corps scarifié affiche quant à lui les signes de maternité et de fécondité par les seins pleins et tendus, en obus. Patine grasse noire , huilée. Les Bambara du Mali central et méridional appartiennent au grand groupe Mande, comme les Soninke et les Malinke. Ils croient à l'existence d'un dieu créateur génériquement appelé Ngala et qui maintient l'ordre de l'univers. Son existence ...

Figure de reliquaire Fang Byeri
objet vendu
Art africain > Statues africaines : fetiche tribal, maternité > Figure de reliquaire Fang Byeri

Les Fang dans l'art africain.
Figure anthropomorphe guardienne du reliquaire contenant les ossements des défunts, cette pièce toute en longueur présente un buste cylindrique étiré dans lequel l'ombilic tient une place d'importance. Cette protubérance est en relation avec l'orgueil attaché à la filiation. Un sceptre tribal doté d' un visage similaire , mais en miniature, est maintenu sur le buste du personnage. Le regard cerclé, aux pupilles de métal, appartient à un individu en transes qui serait en médiation avec le monde de l'au-delà. Une torsion des membres inférieurs vers l'intérieur est à noter, détail fréquemment rapporté par les sculpteurs Fang, symptôme consécutif à certaines atteintes physiologiques . La patine lisse et luisante offre une belle gamme de bruns. Une inquiétante ...

Cavalier Yoruba
objet vendu
Art africain > Statues africaines : fetiche tribal, maternité > Cavalier Yorouba

Ex-collection art tribal anglaise.
Les représentations de cavaliers sont très fréquentes dans l'art africain yoruba, et pour cause, il s'agit du thème central de l'histoire nommée "La mort et le cavalier du roi". Cette fiction raconte les funérailles du défunt roi d'Oyo, ancien état africain fondé au XVème siècle, voisin du royaume de Dahomey, et la tradition selon laquelle son cavalier, Elesin, doit se suicider dans les trente jours suivant le décès du roi afin de suivre en bonne et due forme le dogme religieux yoruba. La mort du cavalier est en effet destinée à garantir au roi un sauf conduit vers sa nouvelle demeure.
Elesin, un homme simple profitant de la vie, se voit investi d'une mission dont il ne veut pas et finit par décevoir le peuple yoruba qui place en lui de ...


Voir la fiche

Vendu

Paire de grandes têtes d autel royal Benin Bini Edo
objet vendu
Art africain > Bronze, leopard, messager, guerrier, statue, pirogues > Paire de grandes têtes d'autel royal Benin Bini Edo

La technique de la cire perdue dans l'art africain.

Les têtes d'autel sont des pièces célèbres dans l'art bénin. A l'instar des autres bronzes, elles étaient coulées à l'aide de la technique de la cire perdue. Une couche de cire est intégrée à un moule en sable. Lors de la coulée du métal en fusion, la cire s'évapore et le bronze la remplace en s'adaptant aux fins motifs laissés dans le sable.
Ces pièces sont très chargées en détails et motifs. Cette paire de têtes royales aux traits réalistes dispose en effet de scarifications faciales et de nombreux ornements finement détaillés. Chacune repose sur une base carrée décorée de visages humains. Leurs caractéristiques permettent de les attribuer au courant stylistique du nom de "uhumnwun elao".

L'art du Bénin est ...

Statue Fétiche Kirdi Fali Cameroun
objet vendu
Art africain > Statues africaines : fetiche tribal, maternité > Fétiche Fali

Ex collection art africain française

Sculpture tribale anthropomorphe en bois dont la tête est affublée d'un cimier circulaire , elle dispose de cornes figurant les jambes et une plus réduite, surgissant de l'abdomen, pouvant évoquer une excroissance de l'ombilic. Une autre est placée transversalement au dos du personnage. L'ensemble est intégralement ficelé, enduit de libations sacrificielles parmi lesquelles ont adhéré des plumes d'oisillon. Ce type d'assemblage, fréquent en Afrique, possède, selon les croyances locales, une valeur mystique de protection contre différents types de fléaux. Une étoffe que les onctions argileuses ont durçi joint en outre les deux éléments inférieurs. Le cimier, obstrué par un miroir sur chacune de ses faces, fait vraisemblablement usage de ...

Figure de reliquaire Fang Byeri
objet vendu
Art africain > Statues africaines : fetiche tribal, maternité > Statue Fang

Plusieurs variantes des statues Fang Byeri composent l'art africain Byeri. Chaque famille possède un "Byeri", ou boîte reliquaire, dans laquelle les ossements des ancêtres sont conservés. Ces boites étaient gardées par le plus vieil homme du village, l'"esa". Les boîtes reliquaires étaient surmontées d'une statue ou d'une tête qui agissait comme gardien des boîtes "byeri". Celles-ci étaient conservées dans un coin sombre de la case, et étaient destinées à détourner vers quelqu'un d'autre les influences maléfiques. Elles étaient également utilisées durant les cérémonies d'initiation des jeunes gens liés à la société "So". Pendant les fêtes, les statues étaient séparées de leurs boîtes et portées en parade. Cette pièce destinée à être fichée dans un panier-reliquaire par le pédoncule ...

Statue Baoulé Waka Sona
objet vendu
Art africain > Statues africaines : fetiche tribal, maternité > Figure Baule

Statue d'ancêtre masculine d'art africain Baoulé, ce Waka-Sona ,Waka sran, " être de bois " en Baoulé, évoque un assié oussou,  être de la terre, génie de la nature. Il fait partie d'un type de statues destinées à être utilisées en tant qu'outil médium par les devins komien, ou "komienfoué", ces derniers étant sélectionnés par les esprits asye usu afin de communiquer les révélations de l'au-delà ou blolo . Le second type de statues sont les époux de l'au-delà, masculine, le blolo bian ou féminine, le blolo bia.
Afin de leur apporter de la tenue, les barbes tressées des hommes baoulé étaient enduites de beurre de karité. La fécondité et le lignage sont d'autre part symbolisées par l'attitude du personnage, mains positionnées autour du nombril. Patine satinée brun foncé.


Voir la fiche

Vendu

Autel anthropomorphe Tiv
objet vendu
Art africain > Statues africaines : fetiche tribal, maternité > Autel anthropomorphe Tiv

A l'instar d'autres ethnies de leur région, les Tiv sont très portés sur les rituels et en particulier le Vodun. Leur statuaire est largement composée de pièces dans lesquelles le réalisme de l'anatomie humaine a été l'objet d'une attention particulière. On retrouve ainsi des cimiers en forme de têtes mais aussi ces statues squelettiques.
Cet autel est ici composé de quatre personnages cariatidiques au sommet desquels repose une coupe. La polychromie a été bien conservée.

Au cours de leur histoire et migrations, les Tiv ont subi de nombreuses influences stylistiques de par leurs contacts avec d'autres ethnies, en particulier les Chamba, les Fulani et les Jukun. Il s'agit d'un peuple aux croyances centrées sur la sorcellerie. Le corpus de l'art tiv est principalement ...


Voir la fiche

Vendu

 Figure équestre Hogon Dogon Cavalier Dogon
objet vendu
Art africain > Cavalier bronze, cavalier bois, dogon, yoruba > Figure équestre Hogon Dogon Cavalier Dogon

Ce très ancien cavalier Dogon provient de la collection d'art africain du père de S.E. M. Lamine Aidara.
Les fréquentes représentations de cavalier, chez les Dogon du Mali, font référence à leur cosmogonie et leurs mythes religieux complexes. En effet, l'un des Nommos , ancêtres des hommes , ressuscité par le dieu créateur Amma , est descendu sur la terre porté par une arche métamorphosée en cheval. De plus, la plus haute autorité du peuple Dogon, le chef religieux nommé Hogon , paradait sur sa monture lors de son intronisation car la coutume voulait qu'il ne pose pas le pied à terre. Dans la région des falaises de Sangha, inaccessibles à cheval, les prêtres le portaient , tout en hennissant en référence à l'ancêtre mythique Nommo .
La mission Dakar-Djibouti de ...