La Porte Dogon, galerie d'art africain, le site de vente en ligne d'Essentiel Galerie: Art premier, art tribal, art primitif
...
Options de recherche




Voir nos objets d'exception

Art africain - Statues africaines : fetiche tribal, maternité:

Souvent l'oeuvre des forgerons qui travaillent sur des bois tendres, la statuaire africaine regroupe des statues d'ancêtres, des poupées, des statuettes de jumeaux. Toutes ces statues offrent des formes géométriques aux contours anguleux, aux traits allongés, parfois une expression sévère. Les bras peuvent être collés au corps, ou à contrario ils s'en écartent. On y retrouve des personnages assis ou debout, les bras et les genoux fléchis ou comme chez les Dogons Tellem les bras levés vers le ciel implorant pour la venue de la pluie. Les statues peuvent aussi être utilisées en tant que fétiches pour toute sorte de pratiques animistes, principalement au Congo. Certaines sont en bronze comme au royaume Bénin. Pour l'africain traditionnel leur fonction consiste à rendre visibles les réalités invisibles.


Coupe votive Yoruba polychrome
objet vendu
Art africain > Statues africaines : fetiche tribal, maternité > Coupe Yoruba

Ex-collection art premier anglaise.
Art africain Yoruba et coupes votives Les coupes à offrandes votives destinées au dieu de la divination Ifa nommé Orunmila contenaient généralement des noix de kola ou autres présents de choix. Sculptures allégoriques d'art tribal véhiculant des messages à l'intention des adeptes, elles existent sous des formes très variées. Prédominant dans l'art Yoruba, le thème du cavalier fait référence à la cavalerie de l'empire Oyo (1680-1830) situé entre le Nigéria et la République du Bénin, sa fonction première étant d'exalter et célébrer la puissance du roi. Les Oyo créèrent deux cultes centrés sur les sociétés Egungun et Sango, toujours actives, qui vénèrent leurs dieux à travers des cérémonies faisant appel à des masques, statuettes, sceptres et ...

Couple Ebrié / Attié
objet vendu
Art africain > Statues africaines : fetiche tribal, maternité > Couple Attié

Ex-collection art africain française.
Ce couple dispose de membres bulbeux, d'une coiffure dont les tresses sont rassemblées en coques, et personnifierait des esprits ou des ancêtres fondateurs. Des pastilles de bois, en relief, sont incrustées ça et là le long de leurs bustes, en laiton sur le visage. D'une origine délicate à attribuer, ces statues d'art tribal africain réunissent des caractéristiques propres aux traditions artistiques des régions lagunaires de la Côte d'Ivoire, territoire rassemblant des peuples vivant dans une grande proximité mais parlant une quinzaine de langues. Ces populations se sont influencées mutuellement, de même que leurs voisins Baoulé et Anyi . Les Gwa et les Abe du sud est de la Côte d'Ivoire ont également sculpté ce type d'oeuvres qui ...


Voir la fiche

Vendu

Trio de figures Mangbetu
objet vendu
Art africain > Statues africaines : fetiche tribal, maternité > Statue Mangbetu

Ex-collection art africain belge.
Des peintures corporelles et des scarifications , évoquées par des tracés géométriques, parcourent le visage et le corps de ces figures sculptées. La haute coiffure est caractéristique de celle des aristocrates Mangbetu : dès le plus jeune âge, les enfants subissaient une compression de la boîte crânienne au moyen de  liens de raphia. Plus tard, les jeunes femmes «tricotaient» leurs cheveux sur des brins d'osier et appliquaient un bandeau sur le front afin d'extraire les cheveux et de produire cette coiffe particulière qui accentue l'allongement de la tête. Ce groupe de personnages constitue un exemplaire du raffinement esthétique des Mangbetu, et de l'accent mis sur la fécondité et le lignage par les organes génitaux en évidence. Des libations ...


Voir la fiche

Vendu

Tête Ifé Oni
objet vendu
Art africain > Bronze, leopard, messager, guerrier, statue, pirogues > Tête Ifé

Ex-collection art tribal anglaise.
Dans l'art africain, le courant artistique dont ces sculptures font partie porte  le nom de l'ancienne capitale religieuse du Nigéria, Ifè. Il s'agissait de l'une des nombreuses cités-états établies par les Yoruba. Cette civilisation succéda à la civilisation Nok. Cette cité-état d'Ilé-Ifé possédait une tradition artistique, celle du portrait empreint de réalisme, dont s'inspire cette pièce au modelé remarquable. Les plis parallèles sur le cou évoqueraient les plis de chair des notables prospères, et les parties évidées qui l'accompagnent devaient servir à fixer le voile perlé du roi. Les orifices autour de la bouche symbolisaient vraisemblablement une barbe créée par la fixation de cheveux ou de perles. Les têtes en bronze étaient fabriquées ...


Voir la fiche

Vendu

Souhaitez-vous masquer les objets vendus ? si oui, cliquez ICI
Figure Baoulé  Asye usu
objet vendu
Art africain > Statues africaines : fetiche tribal, maternité > Statue Baoule

Ex-collection art tribal belge.
Effigie anthropomorphe affichant une tête stylisée en forme de masque africain plat , elle associe des traits communs aux Senoufo, dont les scarifications jugales en oblique, le cou annelé ,et aux Baoulé voisins, par une attitude distinctive , mains jointes autour de l'ombilic, conjuguée à des membres inférieurs musculeux, écartés, à demi-fléchis. Selon A.M. Boyer dans "Baulé" (5Continents) la position serait un signe de bienvenue de la part des génies envers les devins quand ils les croisent. Acquise par Guy Mercier,consultant pour le groupe Solvay, qui entreprit au début du XX° siècle de rassembler une vaste collection. Tout en rayonnant en Afrique de l’ouest et centrale dans le cadre de son travail, et récoltant des œuvres in-situ, la majorité de ...


Voir la fiche

Vendu

Figure Ofika Mbole
objet vendu
Art africain > Statues africaines : fetiche tribal, maternité > Statuette Mbole

Ex-collection art africain belge.
La province du Lualaba comptait plusieurs ethnies proches disposant d'associations similaires. Les Mbole sont connus pour leurs statues incarnant, selon D. Biebuck ,des pendus, nommées ofika . Le lilwa , association aux rites initiatiques dogmatiques, avait pour coutume de juger et de condamner à la pendaison les coupables d'infractions aux règles imposées. Ces infractions allaient du meurtre à l'adultère en passant par la rupture du secret encerclant le lilwa . Déshonorés, les corps de condamnés ne jouissaient d'aucune funérailles et étaient enterrés dans la forêt. C'est au cours des cérémonies de fin d'initation, présidées par un notable isoya , qu'étaient exhibées ces statues , présentées couchées sur une litière. Le sculpteur a doté son ...


Voir la fiche

Vendu

Tête Nigeria Ilé-Ifé
objet vendu
Art africain > Bronze, leopard, messager, guerrier, statue, pirogues > Tête Ilé-Ifé Ooni

Les représentations naturalistes dans l'art africain des anciennes civilisations Yoruba
Dans l'art tribal, le courant artistique de l'art tribal dont ces sculptures font partie porte en fait le nom de l'ancienne capitale religieuse du Nigéria, Ifè. Il s'agissait de l'une des nombreuses cités-états établies par les Yoruba qui succéda à la civilisation Nok. Cette tête en bronze s'inspire de celles produites par les sculpteurs d'Ilé-Ifé et témoigne de leur grande habilité dans le traitement des visages. Ce serait un artisan d'Ilé-Ifé qui aurait enseigné aux Edo du royaume Bénin l'art des métaux. Les artisans d'Ilé-Ifé s'attachaient cependant plus à la ressemblance de leurs portraits que ceux de Bénin qui semblaient couler leurs oeuvres emblématiques dans des moules assez similaires. ...


Voir la fiche

Vendu

Statue Sakalava
objet vendu
Art africain > Statues africaines : fetiche tribal, maternité > Statue Sakalava

Ex-collection art africain belge.
Le vent, le sel et le sable ont contribué à sillonner, crevasser cette figure d'ancêtre masculin, conférant au bois cette dessication caractéristique, résultant en une matité exceptionnelle de la patine claire. Des dépôts blanchâtres seraient également dus à l'action abrasive du sel. Un haut de forme coiffe le personnage aux bras accolés au buste droit, jambes semi-fléchies. Les réalisations plastiques les plus renommées des Malgaches consistent en une statuaire tribale liée aux rites funéraires. Alors que les statues des Mahafaly faisaient partie intégrante de piliers aloalo ,les fragments de panneaux au-dessus des têtes en témoignant, les figures d'ancêtres Sakalava, en ronde- bosse,représentent le décédé et son compagnon du sexe opposé. Le ...


Voir la fiche

Vendu

Statue Mossi Nakomse
Art africain > Statues africaines : fetiche tribal, maternité > Statue Mossi Nakomse

Ex collection art africain française.

Le corps est droit, les bras légèrement fléchis le long du corps. Le visage porte des scarifications sur son contour ainsi que sur les pommettes. On observe une crète sagittale très fine et gravée de lignes simulant la chevelure, accompagnée de deux nattes latérales. La patine est brute et présente de belles traces de dessication.

La société mossi a été structurée et hiérarchisée par ses envahisseurs dès le XVème siècle. Les deux populations se mélangèrent et eurent descendance au cours des décennies. L'appellation Nakomse désigne les descendants des artistocrates cavaliers islamisés parmi lesquels on choisissait toujours les chefs politiques. Les chefs religieux étaient quant à eux toujours issus de descendants des ...


Voir la fiche

980,00

Figures d ancêtres Fang Byéri
objet vendu
Art africain > Statues africaines : fetiche tribal, maternité > Statue Fang

Gardiens de reliquaire dans l'art africain du Gabon
Cette rare figure double s'élève à partir de membres inférieurs communs, musculeux et semi-fléchis. Lourde sculpture tribale pouvant évoquer un couple établi sur un même fondement, elle était conservée par l' esa , le plus vieil homme de la famille, et vraisemblablement destinée à un reliquaire dans lequel étaient conservés les ossements des ancêtres. Patine lustrée, brun noir. Fissures de dessication. Ce type d'objet était placé dans un coin sombre de la case. Les reliques des ancêtres les plus remarquables étaient conservées dans des boites cylindriques en écorce près de la couche du chef de lignage, initié du culte familial du Byéri . Surmontées d'une effigie humaine qui affirmait leur identité, elles contribuaient à la ...

Grande poupée Fali Ham pilu
Art africain > Statues africaines : fetiche tribal, maternité > Poupée Fali

Collection art africain belge.
Cette poupée africaine de fécondité, exceptionnelle par son format et ses parures, symbolise les voeux de mariage et l'enfant qui naîtra de cette union. C'est le fiancé qui la réalise et la décore de multiples quolifichets avant de l'offrir à la jeune femme. Une âme de bois est établie sur un socle quadrangulaire, enveloppée d'un tissu et drapée de milliers de colliers de perles de différentes tailles et couleurs, rondes et tubulaires, associées à des anneaux de laiton, pièces, cornes, cuir, noeuds en étoffes de coton, cauris et tresses en raphia. Un chapeau en écorce de noix de coco lui a été confectionné, couronnant le tout. Les Kirdi , ou "païens", comme les peuples islamisés les ont nommés, sont établis dans l'extrème-nord du Cameroun, à la frontière ...


Voir la fiche

Faire offre

2200,00

Figure d ancêtre Dogon
objet vendu
Art africain > Statues africaines : fetiche tribal, maternité > Statue Dogon

Ex-collection art africain française.
Cette statue dogon est composée de deux volumes planes et cylindriques séparés par un long buste et des jambes dont les genoux font écho à la proéminence de l'ombilic. Gravés sur la surface, les motifs géométriques évoquent les scarifications tribales  ethniques. Le visage à la physionomie austère mais paisible illustre le caractère noble de la statuaire dogon. Bois fendillé, dessiqué. Surface sèche. Les Dogon constituent un peuple renommé pour leur cosmogonie, leur ésotérisme, leurs mythes et légendes. Leur population est estimée à environ 300 000 âmes vivant au sud-ouest de la boucle du Niger dans la région de Mopti au Mali (Bandiagara, Koro, Banka), près de Douentza et une partie du Nord du Burkina (nord-ouest de Ouahigouya). Les villages ...


Voir la fiche

Vendu

Figure de maternité Hemba / Luba
objet vendu
Art africain > Statues africaines : fetiche tribal, maternité > Statue Luba

Sculpture tribale africaine  associée à la maternité, dénuée d'ornements, hormis une coiffe composée d'un diadème et de nattes réunies dans le cou. De sobres scarifications verticales se dessinent sur les joues. Physionomie méditative aux larges yeux en grain de café. Façonnée comme remède contre la maladie,la stérilité, pour invoquer les esprits tutélaires, ou pour tout autre usage rituel, elle faisait partie des "mvidye", intermédiaires entre le monde spirituel et les individus, pouvant également incarner des esprits de la nature chez les Luba du Kasaï. Patine satinée brun et ocre. Fissures et érosions du bois. Les Luba (Baluba en tchiluba) sont un peuple d’Afrique centrale. Leur berceau est le Katanga, plus précisément la région de la rivière Lubu, ainsi le nom (Baluba, qui veut ...

Statue cimier Ibibio Eket  de la danse Ogbom
objet vendu
Art africain > Statues africaines : fetiche tribal, maternité > Statue Ibibio

Art africain Eket.
Cette statue du Nigéria, disposant d'un pagne en fibres végétales et de pupilles en laiton, est établie sur un socle dont les perforations  permettaient de fixer la vannerie et les tissus dissimulant le danseur. Les jambes semi-fléchies évoquent la danse tribale mbobo des jeunes filles au cours des cérémonies de l'Ogbom, se déroulant devant l'autel en clôture des périodes de réclusion. Les masques cimiers étaient ensuite conservés près des conduits de cheminée des cases afin d'être protégés des insectes. Patine sombre et lisse, résidus de kaolin. Les Eket, établis au sud est du Nigéria, sont un sous-groupe de l'ethnie Ibibio réputée pour ses masques expressifs. Il s'agit d'une société patrilinéaire dont les villages sont gouvernés par l'Ekpo Ndem Isong , un groupe ...

Statuettes Ibedji Yoruba
objet vendu
Art africain > Statues africaines : fetiche tribal, maternité > Statuettes Ibedji

Art africain Yoruba.
Sculptées selon les indications de l'Ifa transmises au devin , le babalawo , les statuettes d'art africain Ibedji jouaient le rôle de substitut au décès de l'enfant. Dotées de coiffures tressées agencées en haut chignon, ces statuettes qui se différencient par le sexe, la taille et la coiffure,sont nues,établies sur des socles circulaires, et disposent des profondes scarifications jugales de l'ethnie, de colliers de perles tubulaires autour des hanches et du cou, et de grappes de cauris nouées aux mains.Pigments bleu sur les coiffes. Fissures de dessication. Ces figures d'art tribal africain sont alors traitées comme l'aurait été l'enfant disparu. C'est la mère qui doit en prendre soin ; elle les oignent d'huile et les nourrissent régulièrement. Si elle ...


Voir la fiche

Vendu

Statue Songye
objet vendu
Art africain > Statues africaines : fetiche tribal, maternité > Statue Songye

Ex-collection art africain belge.
Le Nkisi , nkishi (pl. mankishi ) est un fétiche protecteur des Songye qui, sur cet exemplaire, est doté d'un visage qui emprunte les traits du masque africain Kifwebe des Songye. Son corps se résume à un bloc quadrangulaire dont les bras sont plaqués sur le buste, mais également de bâtonnets articulés fixés au bloc central par des cordelettes. Attachée au cou, une épaisse collerette constituée de brins de raphia, de nattes en fibres végétales et en textile recouvre le volume de l'objet. Un double rang de perles tubulaires pare le cou du fétiche. Ces fétiches de protection destinés aux habitations sont parmi les plus prisés d'Afrique. Le Nkisi joue le rôle de médiateur entre dieux et hommes. Les exemplaires de grande taille sont la propriété ...


Voir la fiche

Vendu

Coupe anthropomorphe Bangwa
objet vendu
Art africain > Statues africaines : fetiche tribal, maternité > Statue Bangwa

La riche production d'art africain chez les populations du Grassland Camerounais s'illustre principalement par la statuaire sur bois : sculptures commémoratives de rois, reines, princesses et serviteurs titrés, ainsi que des parents de jumeaux.

Au sein de l'importante peuplade bamileke à l'Ouest du Cameroun, les Bangwa constituent un petit royaume. L'influence des Bamileke sur la statuaire bangwa est notable par des traits faciaux et une morphologie relativement comparables. Cette figure Bangwa, faisant office de réceptacle, honore la fécondité grâce au bombé de son abdomen gravide. Des agglomérats résineux subsistent dans la coupe. Typiques du pays bamileke, les statues bangwa représentent souvent la fécondité mais aussi la puissance et la combativité. Elles sont ...


Voir la fiche

Vendu

Statue de reliquaire Fang Byeri
objet vendu
Art africain > Statues africaines : fetiche tribal, maternité > Statue Fang

Plusieurs variantes des statues Fang Byeri composent l'art africain Byeri. Chaque famille possède un "Byeri", ou boîte reliquaire, dans laquelle les ossements des ancêtres sont conservés. Ces boites étaient gardées par le plus vieil homme du village, l'"esa". Les boîtes reliquaires étaient surmontées d'une statue ou d'une tête qui agissait comme gardien des boîtes "byeri". Celles-ci étaient conservées dans un coin sombre de la case, et étaient destinées à détourner vers quelqu'un d'autre les influences maléfiques. Elles étaient également utilisées durant les cérémonies d'initiation des jeunes gens liés à la société "So". Pendant les fêtes, les statues étaient séparées de leurs boîtes et portées en parade. Cette pièce destinée à être fichée dans un panier-reliquaire par le pédoncule ...

Statue porteuse de coupe Yoruba
objet vendu
Art africain > Statues africaines : fetiche tribal, maternité > Statue Yoruba

Sculptures votives et art africain chez les Yoruba
Cette figure tribale représenterait une initiée agenouillée dans une position de dévotion et dont la coupe à offrandes contient des bienfaits prêts à être dispensés . L'emblème du dieu de la foudre et de la justice sociale, Shango ,consiste en un ensemble de haches en pierre qu'il est supposé lancer depuis le ciel pendant les tempêtes. Les divinités des cours d'eau sont également représentées par des pierres et par l'eau des fleuves qui leur sont associées. La coiffe représenterait en effet, de façon stylisée, les haches de pierre signalerait la connexion entre le ciel masculin et la terre féminine, tandis que la haute poitrine dressée symbolise la fertilité. Une référence à la gémélléité, en lien avec les mythes religieux ...

Fétiche Kongo Nkisi
objet vendu
Art africain > Statues africaines : fetiche tribal, maternité > Fétiche Kongo

Ex-collection art africain belge.
Les éléments bilongo conférant des pouvoirs supplémentaires à cette statue africaine du type nkisi sont dissimulés dans un reliquaire obturé par un miroir placé sur l'abdomen et dans les multiples éléments placés autour de l'effigie. Des ajouts de métal, fibres végétales, fruits et graines séchés, bandelettes de tissu, sachets bourrés d'ingrédients magiques,le tout lié par des cordelettes, participent à cette action défensive ou offensive. Le regard vitré symbolise également l'accès au monde surnaturel et la compréhension des choses cachées. Patine poudreuse brun foncé, résidus de kaolin. Les ingrédients magiques "bilongo" étaient fréquemment dissimulés dans le réceptacle situé sur l'abdomen de la figure qui était par ailleurs scellé par un ...


Voir la fiche

Vendu

Statue d ancêtre Sakalava
objet vendu
Art africain > Statues africaines : fetiche tribal, maternité > Statue Sakalava

Ex-collection art africain belge.
L'île tropicale de Madagascar est située au large du Mozambique. Ses premiers habitants seraient constitués de polynésiens qui auraient trouvé refuge sur la côte orientale de l'Afrique, mais en auraient été repoussés par les négociants arabo-musulmans. Plusieurs royaumes s'y développèrent dès 1500, dont celui de Sakalava sur la côte ouest de l'île. Les réalisations plastiques les plus renommées des Malgaches consistent en une statuaire liée aux rites funéraires. Alors que les statues des Mahafaly faisaient partie intégrante de piliers aloalo ,les fragments de panneaux au-dessus des têtes en témoignant, les figures d'ancêtres Sakalava , en ronde-bosse, représentent fréquemment le décédé et son compagnon du sexe opposé. Le nord-est de la tombe, ...


Voir la fiche

Vendu